CHANGER SON ANCIEN MOTEUR OU LE GARDER ?

En possession d'un PERKINS 4.236 80 CV de 28 ans et 3500 heures, j'hésite entre le garder en attendant d'éventuels ennuis(son test d'huile est bon)ou bien, comme le bateau est à sec pour gros rafraîchissement, en profiter pour le changer contre un neuf. Comme beaucoup, je n'ai pas envie de gaspiller mon argent mais n'ai pas plus envie d'etre emm.... lors d'une croisière de rêve et de courir après des pièces introuvables et/ou hors de prix.
A vos avis, merci.
P.S. : si un marin est éventuellement intéressé par ce Perkins, qu'il n'hésite pas à m'écrire ...

L'équipage
25 fév. 2011
25 fév. 2011
0

je vais changer
ma voiture le cendrier est plein .
le 4236 bien entretenu doit faire 10000h sans problemes majeurs .
c'est une reussite de chez perkins
je pense qu'il peut faire un heureux si vraiement tu veux le changer ,mais ça s'adresse au voiliers de 14m de plus ou au petit trawler.
alain

25 fév. 2011
0

non, non, je change ma voiture quand elle est sale.
Blague à part, merci pour ce premier commentaire qui me va droit au .... portefeuille.

25 fév. 2011
1

question de nerfs
Je n'ai pas du tout un avis objectif ni mécanique: après 3 rentrées de port à la voile, un remorquage, 4 pompes diverses (eau, gasoil etc...), des alternateurs, des siphons, des coudes d'echappement, sans compter les heures dans le cambouis, j'ai fini par craquer et changer mon joli moteur de 30 ans d'age. Il a fait le bonheur d'un plus patient que moi.
Si j'avais su je l'aurai bazardé avant...
Donc, le problème n'est pas le moteur mais les nerfs du capitaine ou plutôt le rapport entre ses nerfs et son portefeuille...
Cordialement.

25 fév. 2011
0

Perkins
Bonjour
Je te conseille un investissement rentable!
Tu fais un stage de mécanique par exemple chez:
www.formation-plaisanciers.com[...]/
(je n'ai pas d'actions mais j'ai fait le stage entretien sur 2 jours)
Alors tu considereras ton moteur d'un oeil différent.
Cordialement
Denis

25 fév. 2011
0

Le stage
moteur, gardé ou changé, je vais le faire, celui de 5 jours paraît optimum.

25 fév. 2011
0

gros dilèmme
bonjour, c'est toujours la même histoire avec les moteurs qui vieillissent. On commence à mettre de l'argent dedans et on se demande s'il ne vaut pas mieux le changer. J'ai le même problème. Je viens de mettre 1500€ pour un grosse révision et remise en état de l'inverseur .... je vais peut-être devoir en mettre encore autant si le collecteur est cassé. Pour toujours avoir un moteur de 20 ans. Bien sur le prix d'un moteur neuf .... dans mon cas c'est 10000€ et tu peux espérer revendre un petit peu l'ancien .... et encore cela te fera si tout se passe bien rentrer des tes premiers frais.
J'avoue que j'en suis là aussi et j'attends les dernières nouvelles pour prendre ma décision.

25 fév. 2011
0

c'est pour un voyage long ?
bonjour,

seulement 3500h pour 28h, ce n'est pas beaucoup pour un moteur qui ne tourne pas plus de quelques heure par jour pour des sorties locales. Mais la fiabilité de certains composants se pose:
certaines pièces sont attaquées sous l'effet de la corrosion, fatiguées mécaniquement, etc

Tu pourrais faire une grosse révision sur l'ancien:
- échangeurs démonter, nettoyer...
- pompes à eau à refaire: roulements, joints, turbine...
- inverseur(suivant marque et modèle):changer au moins les joints spi, contrôler roulements...
- démarreur, alternateur à contrôler
- ....... etc ......

Pour un voyage, il faut peut-être partir avec un moteur sur lequel le risque de panne est quasi nul ou un pour lequel on trouve facilement des pièces.

Le plus sûr serait de déposer le 4236 et de le mettre en vente sur héo et de poser à la place un moteur neuf, dont le montage la garantie du constructeur te permettra de voyager en ne pensant qu'au voyage.

jean

25 fév. 2011
0

L'expérience est importante
Sans oublier de bien éprouver le neuf avant le départ et d'apprendre à le connaître aussi bien que l'ancien. Mieux vaut un vieux dont on maîtrise les caprices qu'un neuf incontrôlé.

J'ai vu le cas sur un bateau professionnel. Les anciens moteurs étaient souvent en panne mais c'était vite réparé (une heure). Et même si c'était grave au bout d'une semaine le moteur était refait par le mécano qui l'avait démonté 50 fois.

Après plusieurs mois de chantier, les moteurs (entre autres) ont été changés. Ils ont tourné 2/3 mois sans soucis avant des pannes sérieuses. L'armateur et le constructeur autopsient la mécanique et l'électronique depuis plusieurs mois.

27 fév. 201116 juin 2020
0

ne surtout pas changer
un si bon moteur.
Il existe un kit pour refaire a neuf ces moteurs.
se fera un devoir de vous vendre tout ce qui peut vous manquer.
Ces moteurs sont hyper-resistant, perso je ne le changerais pour rien au monde.

27 fév. 2011
0

gros entretien
J'ai un Volvo Penta de 22 ans dans mon voilier. J'ai aussi eu pas mal d'ennuis, coude d' échappement fissuré, pompe de fuel, conduit d'eau ..... .
Sur un forum hollandais j'avais lancé la même question. Suite au réactions j'ai décidé de faire réviser complètement le motor chez un mécanicien hollandais qu'on m'a conseillé.
Ce mécanicien a démonté le moteur jusqu'au dernier boulon pour le remettre en ordre avec des pièces originales. Il est comme neuf!

27 fév. 2011
0

J'ai peur que chez nous,
ce genre d'intervention aussi bien réalisée revienne plus cher qu'un moteur neuf!!!!!

28 fév. 2011
0

Gros travail vu sur un Volvo 2002B 18CV
J'ai vu un Volvo 2002B 18CV qui avait passé plusieurs mois rempli d'eau de mer. Le mécano l'a entièrement désossé (comme il dit il n'a pas laissé un boulon en place). J'ai vu les cylindres fraîchement sortis : un désastre, je ne pensais pas que c'était réparable. Il a nettoyé, changé les pièces d'usure, resurfacé, fait éprouver la culasse, remonté. Après réglage c'était une horlogerie suisse...
En gros, 1500€ de main d'oeuvre et 500€ de pièces. Pour un diesel de qualité estimé par le mécano à "moins de 1000h, plutôt 300h, et qui les a oublié", sans aucune électronique, très simple entretenir par n'importe quelle personne ayant compris le fonctionnement d'un diesel.

27 fév. 2011
0

gros entretien
Le cout est nettement moins cher qu'un nouveau moteur. Cet entretien m'a couté le quart d'un nouveau moteur....alors? En plus lors d'un montage d'un nouveau moteur 9 fois sur 10 faut il adapter l'emplacement, un cout que moi je n'ai pas eu.
Je suis convaincu que si le corps du moteur est encore en bon état, un gros entretien est la meilleure solution.

27 fév. 2011
0

gros entretien
d'accord mais il serait sympa de donner un ordre de grandeur du coût, parce que c'est çà le fond du problème. Quel est l'écart de prix entre un "gros entretien" et un changement de moteur ?

27 fév. 2011
0

quel programme
en dehors du dilemne de l'investissement dans un vieux "moteur" je pense qu'il faut englober aussi le projet que l'on a avec le bateau, son éventuelle revente ou refonte, petites nav ou grandes etc...et de ses propres capacités a effectuer les travaux en tout ou partie car la différence est importante.

27 fév. 2011
0

gros entretien
Si je vous dit que le budget d'un nouveau moteur était de 12 000€, je crois que vous savez faire le compte. Et ce n'était que le prix d'achat... il fallait encore l'installer.

27 fév. 2011
0

Idem avec mon moteur volvo MD7A
je me suis décidé à démonter le collecteur d'échapement, c'est un vrai pot de rouille. Si l'on peut tout faire mécaniquement sur les organes en mouvements,il est difficile de lutter contre la rouille(refroidissement direct).
Si ton moteur démarre bien,que les analyses sont bonnes,que les compressions sont correctes,il peut durer sans problème mais qu'en est-il du collecteur d'échappement,des périphériques:démarreur,alternateur,pompes etc
Si tu peux par exemple démonter un organe par an pour vérifier tout ça,tu peux limiter les frais et les étaler...te rassurer...
Donner un bon conseil et quasi impossible sans avoir
côtoyé ton moteur.
Bon courage pour ton choix

27 fév. 2011
0

Sur le notre
on a un volvo md 17 qui à l'âge du bateau. On l'a fait réviser et vidanger en novembre et il va bien. Il nous à jamais posé de soucis.
Vu son age je redoute de devoir le changer un jour, vu le prix on en a pas les moyens. On fera réparer au fur et a mesure.

27 fév. 2011
0

Merci pour tous ces avis judicieux.
Bon, je résume. Un bon stage de mécanique, à Sète par exemple, www.formation-plaisanciers.com[...]/ . Stage de 2 jours pour la formation minimum ou celui de 5 jours où on peut venir avec son moteur …. Il me semble que STW en proposait vers Nantes. Moteur neuf ou vieux, une formation « pour les nuls » semble être un bon investissement.
A ma gauche ceux qui conseillent de partir en grande croisière avec un moteur dont on est sûr (neuf ?). Et un moteur de 30 ans, peut-être de gros investissements pour le rendre sûr.
A ma droite ceux qui mettent en avant la fiabilité d’un tel moteur et la possibilité de trouver et changer les « périphériques ». Merci pour l’adresse www.parts4engines.com[...]/ . J’ai aussi trouvé www.lasalledesmoteurs.fr[...]log.htm .
Pour information un échange standard représente grosso modo le même budget qu’un Midif neuf.
Les solutions donc à ce jour :

- une bonne révision et voir venir avant une grande croisière
- ou bien revendre ce bon vieux moteur (tant qu’il marche bien et qu’il a une certaine valeur) et investir de suite dans ce projet de « grande croisière avec du matériel récent ».
J’espère que ce fil est utile aux personnes qui sont dans mon cas.

27 fév. 2011
0

je confirme
pour ( parts4engines.com )leurs serieux et leurs tarifs attractif .

j'ai eu affaire a eux cet hiver ,malgré un retard important ( neige a Paris) , leur comportement a ete tres correct .

Maurice.

27 fév. 2011
0

increvable
Même dilemme pour nous avec 4203 de 1967, tourne rond et démarre au quart de tour. On va profiter de son retrait pour le changement des boulons de quille pour le refaire à neuf, programme chez secodi. Avantage: cout et on conserve un moteur costaud facile à réparer partout dans le monde.

27 fév. 2011
0

Mustefy
pour la culture generale , pourrai tu nous donner un ordre de grandeur du devis et des travaux prevu pour la refection de ton moteur ?
Merci ,
Maurice.

28 fév. 2011
0

je suis surpris de ne pas voir plus d'arondes sur les autoroutes!

"Un vieil adage - 27-02-2011 18:10 -
On ne change jamais quelque chose qui fonctionne bien... Pourquoi changer en craignant d'éventuels ennuis hypothétiques ? Il y a un risque potentiel d'autant de problèmes, sinon plus avec un moteur neuf"

Pour un moteur qui est utilisé: le nombre d'interventions augmente avec l'âge
Si le moteur est très peu utilisé, les ennuis seront évidement espacés. Il y a autant de bateaux que de façons d'utiliser les moteurs. Pour un voyage long le fait d'avoir un vieux moteur avec des périphériques du même âge est source d'emmerdements. Dans mon boulot, je le vérifie tous les jours.

Je vois des bateaux Anglais très régulièrement. Ils ont parfois des bateaux anciens, avec des moteurs très âgés qu'ils montrent fièrement.
C'est un choix qu'ils assument en entretenant à prix d'or.

Les vieux moteurs de 30 ans sont suffisants pour une utilisation locale, pour voyager, il est préférable d'avoir plus récent.

Jean

27 fév. 2011
0

Un vieil adage
On ne change jamais quelque chose qui fonctionne bien... Pourquoi changer en craignant d'éventuels ennuis hypothétiques ? Il y a un risque potentiel d'autant de problèmes, sinon plus avec un moteur neuf.

28 fév. 2011
0

Pas encore d'info
Mais dès qu'on en a on vous tient au courant.

28 fév. 2011
0

même adage
un quart d'heure avant sa mort il était vivant ...
Ce qui est vrai pour tout le monde mais statistiquement une chose âgée a plus de risque de mourir qu'une chose jeune.

28 fév. 2011
0

ne le change pas
ce moteur est reconnu comme très fiable je l'avais sur mon express 44 et lors de la traversée retour des Antilles dans l'anti cyclone j'ai fait 10 jours de moteur non stop à 1000t sans problème
j'ai fait vérifier la compression avant l'achat du bateau que j'ai gardé 4 ans
www.voilesetvoiliers.com[...]trolier

28 fév. 2011
0

La courbe en baignoire...
Salut à tous, je rajoute mon grain de sel...

Quiconque a fait quelques études de défaillances sait qu'un composant neuf n'est pas fiable. Il faut le faire fonctionner un certain temps pour atteindre le fond de la courbe, risque de panne minimum. C'est le "déverminage".
La garantie est de fait prévue pour pallier ces problèmes de jeunesse.

Conclusion: un moteur neuf pour être "tranquille", oui, mais ne pas partir au loin sans l'avoir d'abord utilisé "un certain temps" dans les plus mauvaises conditions possible (sans toutefois l'abimer)!!
Pierre-Louis

28 fév. 201116 juin 2020
0

la courbe
en pièce jointe

28 fév. 2011
0

ou mauvais montage
avec ces histoires compliquées de vases communicants et de siphonnage

vu sur 2 bateaux que je connais, ils ont presque regretté le vieux

pour ma part je considére que le moteur doit durer la vie du bateau saif si c'est un moteur à problemes (RC 16 par exemple quoique certains vont bien)

en tout cas quand on a le privilege de posséder un perkins on le garde !

28 fév. 2011
0

Le taux de défaillance
une courbe de défaillance permet de visualiser le phénomène. un exemple de courbe en doc joint.
La probabilité de tomber en panne avec un moteur neuf baisse rapidement: la partie gauche de la courbe. Par contre après 25, 30 ans on se situe dans la partie droite, les défaillances sont de plus en plus nombreuses.
Un perkins 4236 il y en a pratiquement plus même sur les tracteurs agricoles, je suis sur une commune agricole et je n'en vois presque plus. Par contre c'était de bons moteurs à l'époque.
En marine c'est pareil le bloc était bon, mais après 30 ans les périphériques qui n'ont pas été remplacés ou reconditionnés sont pourris et connaissent un taux de défaillance élevé.
Trop de pannes pour risquer de partir loin avec.
Ceci dit on peut quand même partir, il suffit de prévoir le budget réparation moteur ou remplacement au cas où..... à l'étranger ils savent aussi réparer et remplacer un moteur.

28 fév. 2011
0

perso
si j'avais un TDM en vue ou une transat ,je sortirais le moteur pour :
faire reviser tous les périfériques ,demmareur,alternateur ,pompe de brassage(une de rechange) pompe eau de mer ,collecteur et coude ainsi que l'inverseur .
changement des silents-blocks et des joints de sortie vilbrequin ,tarage des injecteurs controle de la pompe injection au banc et prise de compression ,dans l'ordre que l'on veut .
une bonne peinture claire de préférence pour voir les fuites d'huile eventuelles .
et repose de la bèèète ...
si l'analyse d'huile est bonne c'est qu'il n'y a pas de soucis majeurs à se faire .
alain

28 fév. 2011
0

oui Alain
c'est bien le minimum à conseiller

28 oct. 2011
0

J’ai suivi les avis de ceux qui me conseillaient de garder le Perkins.
J’ai aussi effectué un stage de 5 jours à l’Amicale des Plaisanciers de Sète (www.formation-plaisanciers.com[...]/ ) où j’aurais même pu venir avec mon moteur.

Ceci m’a permis de perdre mes inhibitions face au moteur et à la caisse à outils.
Avant le stage je m’en tenais à l’entretien de base. Maintenant un démontage complet du moteur ne m’inquiéterait pas (trop). L’animateur du stage est très pédagogue et connaît parfaitement tout ce qui concerne un bateau (mécanique, électricité, soudure etc) et comme il a beaucoup pratiqué la voile, ses conseils m’ont semblé très précieux.

Comme le test d’huile de mon 4.236 est excellent et que l’on trouve encore les pièces Perkins (www.parts4engines.com[...]/ ), une sérieuse révision du moteur avec ce que j’ai appris en stage (et en suivant les conseils de l’excellent Alain 60nora) me permettra de partir l’esprit tranquille.
Merci encore à tous ceux qui ont participé à ce fil.

28 oct. 2011
0

ce moteur est l'équivalent du Renault couach 90S, franchement pour mon compte je le garderai, quitte a le démonter pour lui refaire un petit lifting, qui serait beaucoup moins cher qu'un moteur neuf.
si vous êtes dans le sud vous avez ancre30 à Beaucaire qui connait parfaitement ce moteur et qui en vend d'occasion complétement reconditionnés et garantis.

28 oct. 2011
0

quand on parle de changer de moteur il y a le cout de celui -ci mais en plus la modif du bati et le changement de tous les perifériques non reutilisables et souvent ça cube vite .
par contre un vieux moteur assure une rente au mecano qui tous les ans change quelque chose .
quand j'avais mon chantier je trainais les pieds quand un client voulait changer de moteur ,car il venait avec des devis de la concurence et si je voulais vendre j'étais obligé de m'aligner et après je ne voyais que pour les visites de garantie et le vidanges
mauvaise limonade ..
alain

28 oct. 2011
0

quand on parle de changer de moteur il y a le cout de celui -ci mais en plus la modif du bati et le changement de tous les perifériques non reutilisables et souvent ça cube vite .
par contre un vieux moteur assure une rente au mecano qui tous les ans change quelque chose .
quand j'avais mon chantier je trainais les pieds quand un client voulait changer de moteur ,car il venait avec des devis de la concurence et si je voulais vendre j'étais obligé de m'aligner et après je ne voyais que pour les visites de garantie et le vidanges
mauvaise limonade ..
alain

28 oct. 2011
0

mon experience.
envoi de mon 4108 à SECODI La rochelle. Demontage et envois par mes soins. Remontage moi-meme. Refection complete du moteur seul. Prix: 9592 euros TTC.

28 oct. 2011
0

Bonsoir,

tu as toujours le même inverseur, le même faisceau électrique, le même tableau, etc, et dans 5 ans, si tu revends ton bateau, les 9592 Euros ne vont pas rassurer l'acheteur pour autant.
à mon humble avis... tu as fait une connerie !!

Jean

28 oct. 2011
0

Changez vos moteurs les gars, ça nous fait de belles années de navigations devant nous !!

un marin récup-fauché !

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Quand on a la chance ou la malchance d'en avoir deux, j'ai démarré le test:
j'en change un et je garde le vieux.

On verra...

Mais, pour être franc, j'en ai ras le bol d'avoir toujours un moteur sur deux qui fait des siennes. Les problèmes ne viennent jamais du bloc moteur lui-même, mais des périphériques:
durites, alternateur, démarreur, faisceaux, tableau de commande, échangeur, échappement, j'en passe et des meilleures.

RV

29 oct. 201129 oct. 2011
0

Comme toujours, les avis divergent ce qui est bien normal. Je suis passé par cette étape à l'achat de mon bateau. Le Mercédès OM617 était HS. J'ai opté pour un échange standard (en Hollande). En 2007, cela m'a coûté 5800€. Ce prix comprenait la sortie du bateau, l'échange du moteur,du démarreur et de l'alternateur, la remise en ligne, la peinture,le nettoyage de cale et les essais. Le bateau est resté 4 jours immobilisé. Je ne connais pas l'équivalent en France. Les Bataves ont une autre conception du travail et sont particulièrement rigoureux en affaire.
Ma préférence va plutôt vers la remise en état du moteur, plus facile d'accès que les nouvelles mécaniques, bourrées d'électronique dont on ne peut guère s'en sortir seul pour la plupart des utilisateurs. C'est je crois le point de vue de tous les anciens navigateurs. Nous vivons une époque qui incite à jeter tout ce qui ne fonctionne plus parce que la réparation coûte plus cher que l'achat du neuf. Ce n'est pas toujours vrai et en tout cas rarement source d'économie.

29 oct. 2011
0

Bonjour,

juste un mot concernant l'électronique: ben n'y en a toujours pas sur les moteur de moins de 50cv pour les voiliers, et cela pas pour une raison de fiabilité, mais parce que les acheteurs sont frileux. Certaines marques en utilisent juste un peu pour la surveillance des paramètres de fonctionnement, mais cette fonction si elle devait tomber en panne (ce qui est très très rare) n'empêche pas le moteur de démarrer.
Les common rail commencent à 80cv environ et encore, suivant les marques.
Les normes sont beaucoup moins sévères en bateaux qu'en automobile (elles correspondent à peu près à EURO1 pour ceux qui connaissent).
Pour les plus gros qui ont de l'électronique, il faut savoir que presque tous les capteurs débranchés, le moteur démarre quand même. Le calculateur a en mémoire des valeurs moyennes de référence qu'il va utiliser dans ce cas. Ceux qui ont sauté le pas ne reviendraient pas en arrière.

bonne journée

Jean

29 oct. 2011
0

pour segalen =electronique= en parti ok avec vous mais un calculateur de debit d'air defectueux coupe instantanement le moteur (probleme connu plusieurs fois sur vw audi 2500tdi( moteur injection directe non commonrail et pompe rotative )d'autre part quand la carte du calculateur est defecteuse ou à pris un peu trop d'humdité le moteur demarre peut etre ( pas toujours) lui faire prendre ses tours est autre chose ex=moteur volvo 380cv !s'il est vrai que l'electronique est de plus en plus fiable en automobile le contexte n'est pas le meme entre un camion recent qui parcoure 400000kms en un an et une vedette qui tourne 50 h par an moteur( rarement à pleine charge) dans une atmosphere humide et saline et à l'entretien pas toujours rigoureux;l'utilisateur est plus sourcilleux lorsqu'il sagit d'un outil de travail; la fiabilitè de l'electronique est aussi fonction de la qualitè de ses composants tout ca a un prix et toute les marques ne sont pas logèes à la meme enseigne. cordialement

31 oct. 2011
0

bonjour,

Captainwat, tu as parfaitement raison pour ce débitmètre d'air, c'est bien pour ça que ce modèle n'a été retenu au début que par de très très rares constructeurs, et ceux qui l'ont alors utilisé au ont eu pratiquement les mêmes soucis. Version très vite abandonnée. Il lui a été préféré une sonde de pression d'air qui se monte sur la pipe d' admission. En voiture on recherche des sensation des anciens régulateurs mécanique "mini - maxi" alors qu'en bateau on cherche à se rapprocher du "toutes vitesses". Les lois de régulation différentes permettent de recourir à des capteurs différents moins nombreux.

Jean

29 oct. 2011
0

probleme recurent sur vieux moteur rarement evoquè=la casse du demper (accouplement semi souple entre moteur et inverseur)=sorte de disque à un ou deux etage muni au centre de ressorts mettalliques ou de silents blocs caoutchouc ou synthetiques(plus silencieux) la casse de cette piece previent rarement à l'avance ou s'il sagit d'un model à ressorts un bruit de feraille! en cas de casse ( inverseur inoperent) le bateau sauf modele à deux etages et encore sera inmanoeuvrable au moteur ; ce probleme peut survenir sur des moteurs recents (plus souvent sur demper à silent blocs ) ou calculè un peu trop juste pour le couple moteur !certaines marques ont connu ces dernieres annèes des problemes à repetition sur leur accouplements (j'ai fait parti des victimes)pour un depart lointain c'est la premiere chose que je verifirais ou changerais (cest difficilement realisable en mer il faut desacoupler et souvent retirer la cloche moteur pour acceder au demper il faut aussi suivent la marque du moteur retirer les silent blocs et lever le moteur! par mer calme sur un moteur pas trop lourd cest realisable (prevoir un accouplement de rechange un'petit cric auto ou un palan quelques cales bois et un bout de tube tres solide pour lever le moteur un cotè à la fois ( j'ai fait l'operation 2 fois seul en mer sur un moteur 62cv 300kgs) le moteur avait 200heures (accouplement torflex) à ce jour j'ai un demper vulcan 3 à2 etages silent blocs =450 h depuis montage ras mais quand meme sous surveillance et mefiance cordialement

29 oct. 2011
0

Bonjour, pour le 4108 cet été démontage et remontage du damper 4 heures, il s'était desserti

29 oct. 2011
0

je n'ai jamais rencontrè de probleme de damper sur le 4108 tant en convoyage qu'en utilisation personnel le moteur n'a pas trop de couple et le damper à ressorts est bien en proportion ! par contre l'electricité c'etait autre chose surtout sur les dernieres series le relais de demareur et celui de prechaufage dans le tableau de bord (marque lucas)ont la facheuse tendance à rester collès avec pour resultante refus de demarer et bien entendu suivant la loi de murphy toujours au pire moment !!!!!d'ou cavalcade en catastrophe dans la cale moteur pour shinter le demareur ; le remede ne vous coutera que 2/3 euros= mettez des relais :bosch!( pour le compte tour pas cher et peu fiable on oublie si non tres bon moteur mais aujourd'hui un peu depassè cordialement

01 nov. 2011
0

De retour d'une transat j'apprends que mon Perkins 4108, que jai fait déposer pour un petit lifting afin qu'il continue à me rendre de bons et loyaux services, fait de l'huile par les guides de soupape. Je me retrouve dans le cas de figure de MJO au mois de février.Refaire le haut d'un vaillant moteur de 30 ans dont je ne connais pas le nombre d'heures de fonctionnement, risquer des surprises et des frais supplémentaires à la dépose de la culasse et voir le bas rendre l'âme dans peu de temps mais rester pour le moment dans des frais raisonnables ou bien mettre tout de suite le paquet pour un neuf? Une chose est certaine, l'échange standard que j'avais envisagé est à exclure compte tenu des sommes astronomiques demandées par SECODI: 8000 € HT après reprise de l'ancien sans aucun accessoire. C'est plus cher que certains neufs notament chez Craftsman vers lequel je pense me tourner. Quelqu'un a-t-il une idée de la qualité de ces moteurs depuis un précédent fil qui a traité du sujet sans conclusion?
PS: il va sans doute y avoir un 4108 à vendre prochainement. Avis aux récupérateurs

01 nov. 2011
0

Bonsoir à tous les Matelots, pour skollouarn, une consommation d'huile par les guides de soupapes indique que le moteur a déjà quelques heures de fonctionnement. Ceci étant, remplacer les guides veut dire aussi rectification des sièges de soupapes et des soupapes, ce qui aura pour conséquences une augmentation de la compression :avec consommation d'huile par les segments (usagés et cylindres ovalisés), risque de fragilisation du bas moteur (coussinets de bielles et paliers.
A mon avis, la réparation est parfaitement réalisable et à un coût abordable, cela signifie une remise à neuf du moteur avec remplacement des guides de soupapes, des pistons avec réalésage des cylindres, remplacement des coussinets de bielles et de ligne d'arbre, avec évidemment tous les joints. Bref, faire faire un devis de rénovation complète et voila un moteur qui repartira pour encore 30 ans.

01 nov. 2011
0

les périphériques auront toujours 30 ans, e t c'est ceux-là qui vont poser des problèmes très rapidement...

01 nov. 2011
0

Un test rapide et sûr. Enlevez la jauge d'huile moteur tournant. Si çà gicle le moteur est HS. La compression passe dans le carter, de même si vous enlevez le bouchon de remplissage d'huile moteur tournant, si çà pète comme un bouchon de champagne:HS

01 nov. 2011
0

Pourquoi ai-je revendu mon 4108 à une assos de vieux gaffeurs? Ce 40cv à régime rapide était trop faible pour les prises de poste et l'inverseur n'était plus fabriqué. Je n'ai jamais réussi à étancher les fuites.
Je me suis tourné vers un moteur deux fois plus puissant, 2800t/mn maxi et couple maxi à 1800.
Passer des nuits avec un moteur qui a du souffle, c'est bien agréable. Et la famiie qui n'est pas encore "inactive" apprécie de ne pas rester scotchée dans la pétole.
Par expérience j'ai découvert un chantier a réussi à me tirer une remise de 36.4%. Mais à moi de déposer et reposer. Et il m'envioe des pièces à -10%

02 nov. 2011
0

démontage total de mon md11C et changement des coussinets de bielle, tous les joints, réalésage des sieges de soupape et des soupape, tarage des injecteurs, segmentation et peinture neuve, le tout pour 2000 euros de pièce.
Les périphériques peuvent s'user ou tomber en panne?
Le cout d'un coude d'échappement entre un moteur neuf et un vieux doit être sensiblement identique et l'eau de mer ne fait pas la différence. Donc, comme le neuf n'est pas pour moi forcément une garantie de qualité, je préfere laisser tourner mon bateau avec son moteur d'origine et l'entretenir consciencieusement.
De plus le moteur sur le voilier n'est pas le mode de propulsion principal, normalement. :heu:

02 nov. 2011
0

bonjour,

le collecteur d'échappement refroidi à l'eau de mer a une durée de vie plus courte que celui d'un nouveau moteur dans lequel circule du liquide de refroidissement.
Le démarreur, l 'alternateur, certains très vieux moteurs sont pourvus de dynastars avec relais conjoncteur disjoncteur plus c'est vieux plus c'est dur à trouver
le tableau de bord, le faisceau: le cuivre noirci est devenu cassant dans l'air salin.
L'inverseur donc les pièces sont très chères aussi et presque introuvables
le plus facile est bien de trouver chemise, pistons et soupapes, mais ce n'est qu'après que les ennuis commencent.
Quand on fait presque tout par soi-même et qu'on tient à sa pièce de collection ça va.... mais cette idée n'est pas à mettre entre les mains de toutes les bourses.

jean

02 nov. 2011
0

segalen,

là tu as tout faux !
"le collecteur d'échappement refroidi à l'eau de mer a une durée de vie plus courte que celui d'un nouveau moteur dans lequel circule du liquide de refroidissement."

eh bin non !
les deux sont refroidis à l'eau de mer .... :goodbye:

02 nov. 2011
0

je te fais une réponse un peu plus bas dans le fil,...

02 nov. 2011
0

je vous propose à tous dans l'espoir de vous mettre d'accord de remplacer vos vieux 4108 perkins par des moteurs SOLE DIESEL MINI 44 de cylindrée identique et à poser sans grande difficulté ( cote d'encombrement identiques sauf en longitidunal moins 20% à l'enlevements sur tarif, disponibles sur le port de plaisance d'Arzal( celebre ecluse...)
ste ElectroMécaNaval alain staebler
bon courage à tous

02 nov. 201116 juin 2020
0

Bil,

dans un moteur est de type à "refroidissement indirect" du liquide refroidissement passe dans le bloc et la culasse, ce qui permet de fonctionner à des températures de plus de 80°C. La température de culasse est donc très supérieur à cette d'un moteur à refroidissement direct. si le collecteur devait fonctionner à des températures plus basses, il se fissurerait rapidement...

En refroidissement indirect exemple Nanni Diesel:

le collecteur d'échappement, et l'échangeur ne forment qu'une seule pièce de fonderie.

le liquide de refroidissement, après être passé dans le bloc et la culasse, circule autour des sorties d'échappement et des tubes du faisceau d'échangeur, et retourne au bloc moteur.

L'eau de mer circule uniquement dans les tubes du faisceau de l'échangeur et est dirigée vers le coude d'échappement pour être mélangée aux gaz sortant du collecteur, etc

en dessous un doc Nanni chez Volvo et autres c'est pareil!

Bil, au prochain passage dans le 56, tu paies ta tournée???

Jean

02 nov. 2011
0

c'était juste pour voir si tu suivais ..... :mdr: :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (112)

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

mars 2021