Changement de voile, qu'en pensez-vous?

En nav, lorsque le vent fraîchit, qu'il faut remplacer le génois par un foc par ex., il faudrait en théorie et en suivant bien les leçons se mettre face au vent. Super jusque là tout va bien et rien à redire, sauf que maintenant lorsque je me mets face au vent pour ce genre de manoeuvre, ben le bateau il n'y reste que 5 secondes maxi et il repart soit d'un bord soit de l'autre ce qui rend quand même la dite manoeuvre assez scabreuse, d'autant plus que face au vent et aux vagues on est secoué dans tous les sens! Par contre en vent arrière, le bateau est nettement moins secoué et on navigue presque "à plat", on alors tout à loisir d'aller en pied de mat, d'affaler et de changer de voile sans être chahuter de tous côtés ce qui soit dit en passant est plus sécurisant, et beaucoups plus facile à faire! Alors ma démarche est peut-être fausse pour pleins de raisons, mais pourtant c'est celle que j'applique à présent et ce sans problèmes, seulement dans le but d'éclairer mes lantèrnes sur mes éventuelles erreures je me permets de vous demander votre avis là dessus, qu'en pensez-vous?

Sea you

L'équipage
16 fév. 2004
16 fév. 2004
0

Au pret
ou au petit largue pour le foc sa marche tres bien et ton genois ne part pas a l'eau comme au vent arriere.
Il sufit de le deborder pour qu"il ne porte plus
C'est plus logique car vent arriere ton genois porte toujours et quant sa bastonne pas evident de ramaner la toile
Bon vent

16 fév. 2004
0

comme tu le sens
il n'y a pas de recette miracle:

je pense qu'on parle de voiles à mousquetons

si tu réussis à garder le bateau au près très serré, quand le foc est affalé il tombe pile poil à l'intérieur du le triangle avant, tu peux l'enrubanner ou laisser à poste et envoyer l'autre, il faut bien s'accrocher ;-) mais la manoeuvre est propre

vent arrière: le foc s'en va vers l'avant, il est poussé en continu par le vent et c'est décidément moins facile pour le dompter, mais le bateau reste bien droit
je déteste surtout le fait que dix minutes de vent arrière signifient plus d'une demi heure de près :-(

16 fév. 2004
0

Je ne vois pas de problème
Au vent arriere, au gd largue, au pres, bout au vent, tu peux toujours affaler un foc a mousqueton sans problème. Je trouve d'ailleurs quele grand largue est bien meilleur pour ne pas planter des pieux avec un équipier a l'avant. Tu choque un peu ton foc pour qu'il travaille moins, Tu choque la drisse et il ne va pas descendre tout seul, donc tu as tout le temps d'aller a l'avant et de le faire descendre en tirant sur le guindant tout en recupérant la toile a l'intérieur des filières.

Pas besoin de changer d'allure.

16 fév. 2004
0

Et bien merci
Je vois que je n'ai pas tout faux! Effectivement on parle de foc à mousquetons. C'est aussi vrai que dix minutes de vent arrière c'est une demi-heure pour récupérer le chemin perdu au près, mais quand on aime... ;-) le but recherché ici n'est pas vraiment de gagner des milles, mais plustôt de réaliser une manoeuvre plus sécurisante pour la personne qui va devant, quitte à refaire une demi heure de près, l'important étant que chacun se sente à l'aise et en sécurité à bord.

Merci de vos contributions et bon vent.

17 fév. 2004
0

au près pour la GV
en fait rien n'empèche d'affaler les voiles d'avant à l'allure de ton choix. tu peux même ne pas trop choquer l'écoute de génois avant de le descendre. il battra moins et restera plus facilement sur le pont.
Par contre il faut se mettre au près pour affaler la GV qui sinon se plaque sur les haubans et bares de flêches (vive les voiles de jonques ;-))

17 fév. 2004
0

clac claque
j'ai cru lire dans VV qu'une voile qui claque peut crever un tympan ??
je crois que quand on doit changer par beaucoups de vent et de mer, on navigue au près , je barre, mon mari va oter je me place le moins longtemps pif au vent etc du près et pif au.. ceci jusqu'à ce que la manoeuvre est terminée.. difficile d'expliquer ce qu'on fait 'automatiquement', mais le truc c'est de regarder la météo et de mettre le ris et le foc avant le départ si 5 bf et plus de prévu, on préfère et on arrive dhab. à le faire avant, y'a toujours les exceptions qui restent,à partir de 4 bf j'exige qu'on mette son gilet je suis surnommée chef-sécurité à bord.. ;-)

17 fév. 2004
0

affaler une voile d'avant
J'ajoute mon petit grain de sel. En école de voile on dit que pour réduire la grand voile il faut être au près mais par contre pour changer une voile d'avant on peut le faire à n'importe quelle allure ( mais pas bout au vent , on n'y reste qu'un instant ). Effectivement au près serré l'équipier qui va affaler se fait copieusement rincer, ilvaut mieux donc abattre un peu !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

mars 2021