Changement de mat traversant pour mat sur pont

Bonjour amis voileux,

Avez vous des fait, vue, entendu dire, ou savez si il est possible de changé un mat traversant pour un mat sur pont avec épontille, pour moi techniquement c'est possible avec quelques petite modifications, y voyez vous des contraintes ?

L'équipage
10 fév. 2020
10 fév. 2020
0

c'est possible mais il faut changer le mat ,et changer le greement .Il me s'agit pas simplement de le couper et de mettre une épontille .

10 fév. 2020
0

Le morceau de mât peut servir d'épontille...

10 fév. 2020
0

Et quels seraient les avantages par rapport à la montagne d'emm....... ?

10 fév. 2020
0

Pas d'entrée d'eau inévitable !

10 fév. 2020
0

en faite c'est un bateau qui a démâté, donc mat traversent plié, et j'ai l'opportunité d'avoir un mat sur pont d'ou ma question.

Du coup aucun problème pour le changement de gréement.

10 fév. 2020
0

Alors épontille ou cloison à la verticale du point d'appui, le but étant de renforcer la résistance à la compression. Bon courage. MM

10 fév. 2020
2

Un mât traversant est un tube qui est tenu en deux points. Un tube tenu en deux points est plus résistant qu’un tube s’appuyant juste sur un point. Vous pouvez vérifier en compressant un spaghetti (avant cuisson). Il faudrait donc d’abord vérifier que le mât existant est suffisamment solide que pour être utilisé sans traverser le pont.

10 fév. 2020
1

Attention quand même au choix (calcul) du profil du nouveau mât.
Un mat posé aura plus de contraintes qu'un implanté et devra donc être dimensionné plus fortement.

10 fév. 2020
0

Tabarly avait fait l'inverse après ses deux dématages de Pen Duick VI lors de la Whitebread.

Sinon un mât sur le pont est tenu en deux points (si gréement en tête) le pied et la tête de mât quasi fixe.

Un mât traversant est tenu par les mêmes points qu'un mât sur le pont avec en plus un blocage au niveau du pont. Ce blocage contraint le tube qui ne pourra avoir un cintre similaire à celui d'un mât sur le pont.
(j'ai simplifié en ne prenant pas en compte d'éventuelles bastaques et barres de flèches poussantes).

De plus, il faut transmettre la compression du mât jusqu'à la quille.
Et vérifier que le pont puisse supporter d'éventuelles forces latérales.

Bref, les avis de pro des mâts et structure de coques me paraissent intéressants à connaître

10 fév. 2020
0

quel est le voilier sur le quel on veut faire cette modif
si c'est un voilier de série ,c'est suffisamment suréchantillioné pour résister avec un insert suffisamment large par exemple une plaque d'alu de 10mm incluse dans le sandwich du pont et une épontille reprise sur l'ancien pied de mat le morceau restant doit suffire .
évidemment si c'est un proto de course tout est à revoir .
alain

10 fév. 2020
0

Si c'est possible à placer, une cloison reliée au moins à une autre (avec stratification) fait une merveilleuse epontille (avec une bonne plaque de reprise d'effort sous le pont)où la compression est répartie sur plusieurs points...
Si ça a la forme d'un ipn on peut faire léger et indestructible
Un bon tube c'est plus simple oui...et moins de place
Le nouveau mat,ça m'étonnerait que ses barres de flèches soient la même longueur et le même angle, faudra récupérer ou adapter si c'est le cas ?
Enfin faut faire gaffe,c'est complexe et faut pas partir à l'aventure quand même,au minimum récupérer les points d'ancrage des haubans, sinon ça se complique encore plus .
Comme dit Fritz faut savoir quel bateau c'est et s'y connaître en gréement et en epontillage pour pas prendre le nouveau poteau sur la tête...

11 fév. 2020
0

merci pour les infos, avez vous des contact de pro compétant dans le domaine ?

11 fév. 2020
0

il faudrait d'abord savoir ou ?et quoi ?
alain

11 fév. 2020
0

compétant dans l'étude de faisabilité, ou ayant de grande connaissance pour le changement de mat.

Où, de préférence en bretagne.

11 fév. 202011 fév. 2020
0

L'idéal, ce serait l'architecte du bateau pour les calculs.
Sinon un bon greeur pro pour le mat...
En Bretagne il y a des pointures !

11 fév. 2020
0

tu as quand m^me des données technique , tu ne part pas d'une page blanche ..

tu as un mat sous la main tu peux dejà connaitre sa longueur ,son inertie au niveau du pont donc a partie de là tu peux connaitre (avec internet) assez précisément les efforts qu'il peut encaisser .

Apres pour l'épontille c'est un peu plus compliqué ,alors au lieu de faire juste tu peux appliquer "trop fort n'a jamais manqué"

perso au pif vite fait , je prendrais le mat actuel plus 20% d'inertie

si c'est un vieux bateau le mat est souvent surdimentionné ,donc tu peux surement partir avec le m^me ,coupé et mettre une epontille ..par contre si le bateau est récent alors là le mat doit etre un peut juste pour etre coupé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (141)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021