C'est quoi ce truc ?

Bonjour à tous,
En furetant dans un coin retiré de mon bateau (polyester et dont je ne connais pas encore tous les détails !), je viens de découvrir au fond d'un coffre, un "machin" assez rouillé, ressemblant à un petit fusible genre bâtiment. L'engin en question est monté sur un support à cosses, façon fusible pour fortes intensités, mais n'en a pas la taille !
Seules indications sur ce machin "Claude 88 -230V". En dehors des pattes de connection sur son son support, la partie active semble être un petit cylindre de stéatite diamètre 8mm, longueur 8 mm aussi. Le dit bidule est monté sur la tresse de masse qui relie le bloc moteur à la quille entre les deux.
Vérification à l'ohmètre, il semble coupé....
Perplexité......est-ce un fusible grillé ? Dans ce cas à quoi sert-il et qu'est-ce qui a pu le griller ? (depuis longtemps apparemment).
Ou bien est-ce un éclateur parafoudre destiné à relier la masse 12 volts à la quille en cas de foudroyage (je n'ai pas vérifié s'il y avait continuité électrique entre le gréement et la masse)et peut-être vaut-il mieux avoir une masse électrique isolée de la terre (de la mer...) sur un bateau en plastique en temps normal .
Autre sujet de perplexité : il n'y pas de continuité électrique entre la masse 12 volts et la masse 220 volts. Je pense qu'il n'y a pas de risque de choc électrique en cas de pépin (installation très correcte du 220 avec boitier disjonteurs et différentiel 30 ma) mais est-ce normal ?
Précision : l'anode montée sur l'arbre d'hélice s'use à une vitesse normale.
J'ai fait une recherche sur ces sujets sur le forum, je n'ai rien trouvé de correspondant.
Aussi je dis merci à tous de vos tuyaux !

L'équipage
22 août 2009
23 août 2009
0

Pas de contribution, ça m'éclate...
....mais à force de recherches, j'ai trouvé une réponse...sur le forum : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php .
Donc le "truc" est un éclateur entre moteur-installation électrique 12v et la quille.
Reste une question : à quoi celà sert-il ? : écoulement énergie foudre à la mer, sûrement pas, faudrait que la foudre tombe sur le moteur vu que mat et rails de fargue sont isolés de la masse électrique. Et même si la foudre tombait direct sur l'installation électrique, vu sa taille, l'éclateur en question serait vaporisé....
Protection inverse peut-être : si l'impact de foudre se produisait sur la mer à proximité, peut-être ce machin protègerait-il l'installation électrique en gardant jusqu'à un certain point l'isolement masse installation-terre ? Dans ce cas, pourquoi ne pas le retirer carrément ?
Question subsidiaire : la probabilité de foudroyage sur un mat isolé semblant plus faible que sur un mat relié à la quille, existe-t-il des éclateurs grande puissance capables d'écouler l'énergie à la mer en cas d'impact ?
Je sais qu'il y a eu de nombreux fils à ce sujet, mais je n'ai trouvé les réponses nulle part.
Merci ceux qui éclaireront ma lanterne.

23 août 2009
0

juste une question:
bonjour,

tous les coupes batteries étant fermés: as-tu essayé de mesurer au voltmètre CC (calibre 0 à 20 volts) entre les connections d'entrée et de sortie du "bidule"?
et même mesure mais avec ampéremètre sur A puis mA?

24 août 2009
0

Désolé.
Pardon pour le doublon.

Pierre

24 août 2009
0

Protection capsule anti-foudre
Bonjour tous,

en installation EDF, il y a de plus en plus
de protections anti-foudre en amont de l'installation,
dans l'armoire à disjoncteurs.

Les capsules à gaz (éclateurs) ne sont pas
installés seuls. En cas de foudre, effectivement,
elles seraient détruites, en court-circuit,
et pourraient mettre le feu.

Ces capsules anti-foudre sont toujours protégées
par des disjoncteurs montés en série avec elles.

Cordialement.

Pierre

24 août 2009
0

Protection capsule anti-foudre
Bonjour tous,

en installation EDF, il y a de plus en plus
de protections anti-foudre en amont de l'installation,
dans l'armoire à disjoncteurs.

Les capsules à gaz (éclateurs) ne sont pas
installés seuls. En cas de foudre, effectivement,
elles seraient détruites, en court-circuit,
et pourraient mettre le feu.

Ces capsules anti-foudre sont toujours protégées
par des disjoncteurs montés en série avec elles.

Cordialement.

Pierre

23 août 2009
0

désolé plic mais ...
salutatous

plic, je ne sais pas répondre à ta question mais tu as fait une remarque qui je pense est fausse. En effet, il est préférable que le mât soit relié électriquement à la quille par une tresse idoine pour que ce soit le chemin préférentiel de la foudre. Il faudrait même aller plus loin et que toutes les masses métalliques du bord soit reliées à cette tresse (winchs, balcons, etc etc ...).

Je ne crois pas non plus au fait qu'un mât relié à la quille attire plus la foudre.

C'est en tout cas ce que l'on m'a appris.

Cordialités maritimes
larent le hareng

28 mar. 2010
0

Question
Si le mat est relié à la quille, il est donc au même potentiel que l'eau tout autour, et alors n'y a t il pas risque d'un effet de pointe ? En gros, le mat devient un paratonnerre dont on sait qu'il attire la foudre dans un rayon proportionnel à sa hauteur qui peut représenter quelques centaines de m. Mais si ca tombe, à priori, ca filera dans la mer et les dégats seront limités.
Par contre, si le mat est isolé de la mer, il n'attire pas plus la foudre qu'un objet placé au niveau de l'eau ou plus haut. Donc, il attirera moins la foudre, mais si ca tombe, il y aura des dégats !

Mais je ne suis pas du tout sûr de la validité de mon raisonnement !

24 août 2009
0

qui s'eclate ?
il se peut que ce soit un eclateur (voir cables de lyon) qui permet de garder le grement isolé
et d'absorber la HT en cas de foudre
ce qui n'est pas mal du tout ça evite au mat de faire paratonnere .
je me trompe peu etre
alain ;-)

24 août 2009
0

Eclateurs
Salut à tous,
Bsr Plic,
Je pense qu'il s'agit d'un parafoudre à éclateurs, constitué d'une ampoule à gaz basse pression avec 2 éclateurs intérieurs séparés de quelques cms...
Ces éclateurs étainent installés autrefois, mais techniquement ils n'ont plus court aujourd'hui.
De toute maniére, la foudre en impact direct à une température de 30.000 degrés et est évaluée(par les scientifiques!) en energie à 30KA sous 100 Millions de volts!Donc rien ne résiste, encore moins le parafoudre à éclateurs qui explosera et provoquera un incendie...je ne connais pas la nouvelle Norme ISO 10134 de 2003, mais je doute beaucoup qu'elle recommande d'isoler quoi que se soit (le grement y compris) par rapport à la masse du bateau: bien au contraire, il faut essayer de recréer une cage de Faraday en reliant tout ce qui est matallique sur le bateau à la masse pour favoriser l'écoulement de l'impact...
Amicalement,
Daniel

24 août 2009
0

il n'y a pas
que la foudre.
Entre le sommet du mat et la quille il doit y avoir une belle différence de potentiel, le mât dans la brume, et la quille dans l'eau de mer...sans doute quelques tensions à évacuer, et pourquoi pas de l'électricité statique?...
Un peu comme les gemoves que l'on installe en tête de ligne PTT, ou sur les alim électrique d'appareils électroniques sensibles aux surtensions?
:-|

24 août 2009
0

Pour répondre à tous....
J'ai fait plusieurs investigations cet après-midi et je peux fournir plusieurs précisions.
D'abord, le mat que je croyais isolé du reste de la masse électrique est en fait bien à la masse (le tout était de penser que l'aluminium même anodisé se couvre d'une couche d'alumine isolante, donc l'ohmètre ne voyait rien !). Il y a donc bien une continuité électrique du mat au "bidule" juste en amont de la connexion quille, cette continuité étant réalisée par une tresse de masse bien cachée sous un tirant de cadène de haubans.
Donc, s'il y a un choc de foudre, le bidule se volatilise, coupe la liaison tresse de masse-terre et j'ai droit à la catastrophe....
Pour répondre à Reskebil : le bidule retiré, il y a une tension résiduelle de 0.24 volts entre la quille et la masse électrique. Par contre, le contrôleur mis en milliampèremètre entre ces 2 points reste absolument au zéro. Tension électrostatique qui s'écroule dès qu'on ferme le circuit ?
Question initiale qui reste entière : à quoi sert ce machin gros comme un petit pois s'il ne sert pas à écouler l'énergie foudre (merci Beneteau qui a mis des tresses énormes aux bornes de ce machin ridicule et qui ne m'a pas répondu sur sa nature).
Sauf...sauf..peut-être en cas d'utilisation du 220v au quai et qu'un fil du 220 touche une partie métalliue du bateau.
En définive, je crois que je vais mettre un vrai éclateur (parasurtenseur) en parallèle sur le truc.
Merci pour vos contributions.

25 août 2009
0

en cas
d'orage, la foudre ne tombe pas systématiquement sur ton bateau, ce ne serait vraiment pas de chance...mais elle peut tomber pas trop loin, sur l'eau, suffisamment près pour récupérer une surtension, d'où (peut être) l'utilité d'un limiteur de tension pour protéger ton installation électrique. Chacun se souviendra peut être d'un math de foot, où tous les joueurs ont été secoués et se sont retrouvés à terre lors d'un orage....

25 août 2009
0

faire une ou des photo...
pour être plus précis

28 mar. 201016 juin 2020
0

j'ai
le même truc.
Pas de continuité non plus, entre les 2 bornes, à l'ohmètre.(testé dans les 2 sens.)
Il parait intègre.
Il est situé, entre un boulon de quille et ? et raccordé à chaque extrémité de son support sur de la tresse.. il faut que je cherche.
Je n'ai pas encore trouvé de fournisseur. ''Claude''n'existe peut être plus.

La référence est ''claude 95 230''

28 mar. 201016 juin 2020
0

c'est pour ça
que j'ai relancé ce fil....
J'étais intervenu, en lançant un fil avec l'aide de BILOUTE, pour un problème ''d'électrolyse dévastatrice''
J'ai eu pas mal de réflexions intéressantes, et qui vont faire que je vais probablement installer un transfo d'isolement, reste à le calibrer et a l'implanter judicieusement. (J'ai eu qqs informations, mais compte tenu de mon incompétence dans ce domaine....)
Donc je continue à chercher, et je savais que j'avais aussi ce ''bidule'', que je n'avais jamais testé...je projetais de remplacer la tresse, que je trouve un peu oxydée aux cosses (rouge et craquante)
Puis j'ai donc vérifié le bidule à l'ohmmètre, pour voir que rien ne passe!!!!
Peut être est ce là mon problème d'électrolyse sur le moteur.....ce ''fusible/éclateur/limiteur de tension...devrait laisser filer à la terre (l'eau) des courants, et ne fait plus??
Je joins un schéma de la doc volvo.

28 mar. 2010
0

il est évident
qu'un choc direct de foudre à 100KA va tt casser, tt brûler et le bidule ne sert à rien, quoique...
pa contre il y a des cs de foudre de 1KA plusieurs fois par jour et ts les jours en période d'orage, qu'on ne voit pas et là le bidule sert à qque chose, par exemple éviter un coup de jus sur l'équipage touchant le tableau de bord et en même tps les filières ou un winch...
la probabilité qu'il y ait un accident est faible, mais elle n'est pas nulle alors !!!
ce bidule sert certainement à isoler le moteur du gréément en tps normal, pour pb d'électrolyse.
la durée de vie est limitée, il faut faire vérifier qu'ils sont encore efficaces ou changer préventivement.
ou ne rien faire, mais bon, si c'est là, autant le laisser ds l'état correct.
à+
JL.C

04 août 2019
0

Bonjour,

Je déterre cette discussion car je suis entrain de remettre en état un voilier Beneteau dont les tresses de masses sont bouffées.

Voici une partie du réseau de tresse :
nable gasoil -> réservoir gasoil -> une pièce séparée par un espèce de fusible totalement corrodé sur lequel on peut lire "claude 95-220" de là on va vers un boulon de quille. De l'autre coté de ce "fusible" on a une grosse tresse de 25mm² qui va vers un hauban.

Ma question est : le mystère de ce "truc" est-il résolu presque 10 ans après ? Faut-il que je cherche à remplacer ce "fusible" ou est-ce que je relie le tout en un même point mais quid de l’électrolyse en reliant le mat ?

Merci à vous.

04 août 2019
0

Ta pièce "Claude 95-220" est un ancien éclateur électrique contre les surtensions d'origine foudre, tonnerre et toute surtension très importante et n'existant pas en temps normal à quai ou en mer.
Si il est en bon état, garde le ou remplace le pour protéger ton circuit électrique.
On peut maintenant utiliser des varistances qui feront le même travail, circuit coupé en temps normal, circuit fermé en cas de passage de tension élevée.

fr.wikipedia.org[...]clateur
www.apfoudre.fr[...]/
tpefoudre.wordpress.com[...]lateur/

04 août 201904 août 2019
0

Le composant est un éclateur à gaz ( gas discharge tube).
Le fabriquant,CLAUDE, département «parasurtensions» de GTE Sylvania a été racheté par Citel.

befr.rs-online.com[...]-tubes/

Olivier

téléscopage avec Philgé

04 août 2019
0

Attention : d'une part, les éclateurs à gaz se périment (ils doivent être changés périodiquement) et, d'autre part, ils sont radioactifs (ne pas les garder dans sa poche).

04 août 2019
0

C'est fini, les éclateurs radioactifs et la radioactivité n'était pas trop importante sauf sur du long terme et à courte distance pour les pros à cause du tritium et du radon. On en a parlé comme tout ce qui est sensationnel à une époque, mais bon, ce ne sont que les professionnels qui montaient sur les toits pour vérifier les paratonnerres et ce genre de matériel n'existe plus dans les stocks ou inventaires disponibles.
Tiens, un éclateur à gaz qui n'est pas radioactif, le CITEL BH 1400/15.

Je parle de varistance(ou varistor en anglais) plus haut, c'est plus approprié si on veut espérer avoir une solution plus psychologique que réellement efficace car lorsque la foudre tombe, si c'est trop près, ça grille tout vu le niveau d'énergie en jeu.

Dans tous les cas, bien se renseigner sur le courant de fuite, la tension d'utilisation et l’énergie à dissiper fonction du temps.
Il faut regarder les tables de correspondance chez les fabricants comme par exemple TDK EPCOS pour lequel je donne un lien permettant de trouver une équivalence.
Mais on ne s'improvise pas électronicien ou maçon du jour au lendemain !

:reflechi:

www.mouser.fr[...]N-6g7mv

04 août 2019
0

Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses.

Ça me parait très mystérieux tout cela et comme je n'ai rien d'un électronicien (ni d'un maçon d'ailleurs :-) ) ça me parait encore plus compliqué.

J'ai lu sur un site qu'il fallait séparer le circuit de terre destiné à la foudre des autres. Est-ce le cas car n'ayant qu'une seule quille je suis un peu perplexe !

Je joins 2 schémas basiques avec le montage actuel et le montage possible, pourriez-vous me dire ce qu'il est préférable ou si le montage possible comporte une ou des erreur(s).

@PhilGé, vous semblez bien connaitre la question, seriez-vous d'accord pour m'aider à trouver le bon varistance ? Question subsidiaire, pourquoi les bateaux n'ont pas de varistance (remarque, en discutant à drote et gauche, il semble qu'avoir une tresse de masse est déjà presque exceptionnel ! ).

Merci à vous !

05 août 2019
0

Il y a un système intéressant ici:

www.mto.com.tr[...]bateaux

www.mto.com.tr[...]/

Il disperse l'énergie avant sa propagation via le mat.

Olivier

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (47)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021