c'est décidé : on construit !

Depuis quelques années on hésitait : construire, rénover un bateau d'occasion ...
Après avoir rencontré plusieurs architectes (D. Provin, JP Villenave, B. Veys...), après avoir décidé que c'était folie que de ce croire capable de construire, après avoir acheté plusieurs bateaux d'occasion qui ont été revendus rapidement à chaque fois, ..., et bien ça y est : ce sera un RM 980, de Marc Lombard.
Sa construction commencera dès décembre 2006 (installation de la serre, mise en place du chassis, et assemblage du gabaris) et "devrait" s'achever avant de l'été 2009. (vous remarquerez le conditionnel).
En 2010, ou 2011, les panneaux de contreplaqué que nous auront assemblés devront nous mener autour de l'Atlantique !

L'équipage
18 nov. 2006
18 nov. 2006
0

juste
bon courage, mais ça y en a je suppose ;-)

18 nov. 2006
0

chapeau bas !
Me considerant bon bricoleur, c'est une option à laquelle j'avais pensé il y a quelques années. J'y ai renoncé , je salue donc votre courage et surtout vous souhaite de garder votre bel optimisme jusqu'au bout.
André

18 nov. 2006
0

je me suis toujour demandé
çe qui motive de construire sont propre bateau?? car, c'est pas de la petite biere une tel entreprise :-(

18 nov. 2006
0

plusieurs raisons
De bien connaitre "tout" le bateau et le plaisir de l'equiper comme l'on veut quitte à etre deçu par certains cotes, et de rever quand le temps est limite pour aller en mer, profession.
La seconde de retarder le moment du depart stress ou/et peur de partir inconsciemment bien sur.
Bon courage à vous

18 nov. 2006
0

bienvenue dans la famille RM980
je pense que le mannequin vient de Georges/Daniel
Georges vient de m'appeler et me mettre au courant. Si tu as besoin de renseignements, tuyaux ou autres, pas de Pb nous sommes à ta disposition
Bernard, constructeur amateur de Moïra, rm 980

19 nov. 2006
0

a Bernard

Si tu as l'occasion de communiquer avec Georges ou Daniel tranmet le "BONJOUR DE JOSE" ils sauront qui c'est

josé

18 nov. 2006
0

Bonjour Rezkebil
Fait surtout attention a ta santé !! j ai un collégue, qui refait entiérement un 50 pieds osmosée a mort !! son bateau est superbe , aprés 4 ans de boulot ! époxi ,strat et autres !! mais , là ,aprés les avants bras avec des plaques a vifs , c est un bout de l estomac et des intestins qu il a perdu !! il semble également que le marin thai ( c est lui qui nous en a parlé sur le site soit devenu asmathique suite à l emploi de l époxi en strat !! Donc gaffe , ce n est pas bénin,comme aventure !! Bon courage !

18 nov. 2006
0

Que la force soit avec toi...
Je te souhaite toute réussite dans le projet, je ne rajouterai qu'une chose ne t'y mets à 100% gardes en pour toi et ta famille.:famille:

Et puis M...E :bravo:

Athos / Raoul / F31

0

n'exagerons pas pour l'epoxy
amiante de demain,j'en doute!en tout cas rezkebil bon courage et de toute facon c'est facile de construire si t'es pas faineant ,moi j'ai choisi l'occase car apres avoir construit des bateaux et des maisons je suis devenu un peu flemmard ;-)

18 nov. 2006
0

Bon courage egalement
comme le dit ''Ile de Fustel'', attention a l'epoxy, cote sante c'est vraiment mauvais, meme avec un bon masque a cartouche. Je me demande meme l'avenir de ce produit cote sanitaire, l'amiante de demain...

18 nov. 2006
0

pour l'epoxy
experons effectivement pas si grave, mail il y a eu quand meme beaucoup de cas assez serieux. Personnellement ai fait une seule experience sans protection mais pas deux. Sinon c'est un super produit cote construction ou restauration.

18 nov. 2006
0

Une anecdote :...
... un copain avec qui je naviguais me parlait de l’achat de son prochain bateau. Or c’est un type merveilleusement doué pour les activités manuelles, un génial magicien du bricolage. Je lui ai donc demandé pourquoi il allait acheter un bateau au lieu de le construire, lui qui pourrait le réussir si bien, et il m’a répondu : « tu sais, je préfère faire du bateau que faire un bateau ».

Ceci dit, j’admire, le mot est faible, les gens qui construisent leur bateau. Sans doute parce que j’en suis totalement incapable, par manque d’habileté, de connaissances et de courage. Donc bravo à toi et à ta famille, Rezkebil. Bonne chance.

19 nov. 2006
0

Tout à fait ça !
On a déjà une mégachiée de boulot (rien que d'installer un guindeau électrique) même en ayant acheté un bateau propre, alors le construire....

Bon s'il s'agit d'une opération communautaire ça peut être jouable, mais dans l'hyperindividualisme ambiant c'est inenvisageable de fabriquer son bateau en solo (déjà que je ne trouve même pas un équipier pour aller en vacances en Grèce...).

A noter que certains couples se sont vite éclatés dès les premiers mois de navigation alors qu'ils avaient tenu le coup pendant la construction...

19 nov. 2006
0

j ai
tj ma femme apres la construction de 4 voiliers et en plein refit du cata , par contre je pense qu aujourd hui vu le marché de l occasion que c est une erreur de construire , vu le nombre de voilier a la vente tu peux faire chuter sec le prix , surtout si c est un voilier de serie

19 nov. 2006
0

oui Captain

J'ai un copain pourtant dans le metier de la construction des bateaux qui a constuit le sien .

Resultat suivant son expression "j'ai usé 6 femmes" :-D et la derniere pas fou le gars il a trouvé une femme menuisiere :-D qui c'est paré egalement , menuiserie la semaine^plus menuiserie le WE et les vacances , elle s'est taillée

josé

19 nov. 2006
0

Bravo, et bon courage.
Pleins d'exemples de réussite, et le dernier connu sur H&O : celui des Boulal. Donc, c'est une aventure réaliste.

19 nov. 2006
0

L'idéal,
serait de commencer par une petite unité, genre petit dériveur ou un peu plus gros. Cela permet de tester ses capacités non pas tecniques, quoique, mais humaines, car le chemin est long et difficile.

Moi par exemple, après avoir restaurer une corvette Herbulot, grosse rénovation proche d'une construction, j'ai compris que le temps passé lors d'une construction serait, pour moi, un sacrifice que je ne pourrais supporter sur une longue durée.

Et en étant moins exigeant en terme de choix naval, on trouve de très bon bateau d'occasion, à des prix très compétitif.

Mais ce n'est qu'un avis personnel que je préfère ennoncer pour eveiller quelques prudences.
Je suppose que la décision a été murement réfléchie auquel cas je te souhaite tout le bonheur du monde sur cette première aventure...

19 nov. 2006
0

Il semble que Fédéric
A déja l expérience de fabrication de petits bateaux !! ;-)

19 nov. 2006
0

bon choix
pour ce plan de M Lombard....domage qu'il soit en CP
:-D :-D :-D :-D :-D :-D

20 nov. 2006
0

Bienvenue au club
Et tous mes encourragements pour votre projet.

20 nov. 2006
0

Bon courage et bonne chance !
A part pour ceux qui cumulent de multiples facultés (manuels, techniques, gestionnaires...) et qui en plus ont la chance d'avoir un entourage qui les suit à fond dans leur projet, la construction amateur est loin d'être une entreprise raisonnable.

Mais si on s'en tenait uniquement au raisonnable, beaucoup d'ouvres ne verraient pas le jour. Il y a des projets qui ont besoin d'un peu de folie pour avancer.

La frontière entre lucidité et inconscience est assez vague et connait-on ses propres limites ?

La décision de construire ne peut uniquement résulter d'un simple calcul de rentabilité. On construit parcequ'on a envie de le faire.
On sait que ce sera long et dur, mais on sait aussi qu'on en retirera du plaisir.

Il y a des plaisirs manuels, tout simple. Pour moi, c'était le travail du bois.
Il y a la satisfaction du résultat, quand on se recule à la fin de la journée et qu'on se dit : wououhh, c'est moi qui l'ai fait !
Il a le plaisir de trouver une solution à chaque problème.
Il y a surtout le plaisir de partager le projet à deux.

La détermination est le moteur principal dans ce genre d'entreprise. S'il n'y a pas du plaisir pour l'alimenter, il va rester une somme énorme de sacrifice.

Heureusement, on sait rapidement si on se fait plaisir ou pas. Si le résultat n'est que dégoût et douleur, il vaut mieux tourner la page rapidement,avant qu'elle ne soit trop dure à tourner.

Bon courage.

20 nov. 2006
0

Faire
Très bonne initiave..Vous ne le regretterez pas.
J'ai moi aussi construit mon voilier de mes mains, seul à 95% du temps avec pour objectif de naviguer en solitaire.
Le moments de demoralisation, de doutes, de difficultés et il y en à eu.. mais sont vites oubliés.
Un instant que je garderais à jamais est lorsque j'ai hissé ma GV pour la premiere fois, le bateau glissa en silence. Quelle emotion !
Et quelle satisfaction de connaitre le moindre millimetre de son bateau.
Je garde des souvenirs emus des differents etapes la construction.
Je recommence demain si je pouvais.

Bref, foncez..que du bonheur.

20 nov. 2006
0

et l'angoisse
de la mise à l'eau.....et le bonheur quand on constate que tout est étanche...:alavotre:

20 nov. 200616 juin 2020
0

vas-y
Nous avons construit Erendil il y a près de 20 ans (j'étais le plus vieux de la bande, et j'avais 25 ans...).
Il est en sandwich époxy, avec des belles voiles composite mylar, un super accastillage à billes, et des amménagements rustiques...
Nous avons d'abord construit les préformes, puis tirer les moules, et enfin construit le bateau dans les moules.
La mise à l'eau le 31 décembre 1988 reste un de nos souvenirs mémorables.
Les premiers bords entre Bormes et le Lavandou, alors que nous n'avions pas tout fini (il manquait la tringle de liaison entre les deux barres, on barrait donc à deux, chacun de son coté...) avant un réveillon de fous furieux est resté inoubliable.
Et le bonheur de naviguer est encore présent, milles après milles, surfs aprés surfs.
Et le plaisir de rencontrer aujourd'hui des gars qui te disent "c'est le bateau que t'as construit au Lavandou, il est superbe, c'est incroyable après tout ce temps, tu te rappelles, on était venu voir la construction..." Et moi je ne me rappelle de rien...
Alors mes conseils d'ami :
Nous n'avons fait que ça durant un an. C'est à dire au début tous les jours de la semaine de travail, après tous les jours de la semaine, après tous les jours et une bonne partie des nuits de la semaine. La semaine avant la mise à l'eau, nous bossions bien 18 heures/ jour et nous étions 5. Donc, donne toi les moyens.
Nous avions tout le budget dès le début, c'est à dire de quoi construire Erendil et de quoi manger tous les 5 durant la construction.
Nous avons loué un grand hangar (300 m²) et c'est la seule solution pour avancer. Si tu dois attendre qu'il fait beau pour bosser, ou tout simplement ranger tous tes outils tous les soirs pour ne pas te les faire faucher, tu n'avanceras pas.
Equipe toi tout de suite. Nous n'avons pas lesiné, parce que j'avais déja une expérience de construire une maison à main nue avec mes parents.
Bon travail, et racontes nous !...
Jacques

0

je crois que je le vois souvent erendil
il est chez fine au gapeau?

21 nov. 2006
0

Oui !
Tu connais Erendil...?
Racontes moi ça.
Jacques

21 nov. 200616 juin 2020
0

Fonce
Bien sûr il y a mille bonnes raisons pour s'orienter plutôt vers l'occasion.
Bien sûr il peut paraitre déraisonnable à beaucoup de se lancer dans une telle aventure.
Mais le jour "béni" où ton bateau touchera l'eau pour la première fois ...ce jour là crois moi ...tes pieds ne toucheront plus terre !!!

J'ai moi-même construit il y a trois ans un bateau de 8 mètres en 7 mois.
Et je récidive actuellement,j'ai débuté mi-Jullet un bateau ( à moteur) de 11 mètres que j'espère mettre à l'eau en Février prochain.

J'ai utilisé le même process de CP stratifié epopxy , c'est un process fantastique ,rapide , et qui permets pas mal d'approximation,dans les liaisons par exemple les ajustements n'ont pas besoin d'être parfaits , un bon joint congé bien stratifié et le tour est joué.
C'est vraiment à la portée de n'importe quel bon bricoleur ,et un outillage portatif basique suffit.

Là ou ça peut se gâter c'est si tu te révèle allergique à l'époxy ,c'est semble-t-il assez fréquent,et c'est mon cas.
Lors du premier chantier cela s'était limité à des éruptions cutanés gênantes mais supportables.
Mais cette fois dès le début de la construction du second j'ai été couvert de boutons avec des démangeaisons terribles,puis cela s'est mis à suppurer,et au bout de quelques semaines je me suis mis à siffler des poumons,surtout la nuit,une visite à l'hosto = diagnostic = asthme.
J'ai eu un traitement de cheval,qui m'a crevé, mais semble efficace,pour le moment je n'ai plus que quelques ( bonnes dizaines) de boutons.

Ceci gache vraiment mon plaisir de construire,mais il n'en reste pas moins que quant je vois le bateau avancer chaque jour je ne regrette rien ,et attends avec impatience le jour où je rejoindrai mes îles préférées au large du golfe.
Et ce jour le roi ( de Thailande ) ne sera pas mon cousin..........

21 nov. 2006
0

redonner la vie a un bateau qui meurt
c'est pas mal non plus...
c'est mon 5em bateaux .J'en ai construit 3 et restauré 2...j'ai pas mal naviguer..mais le plus grand voyage , c'est fait dans le "travail" de la construction ou de la restauration de mes navires..(et ça continu)...aujourd'hui avec l'expérience , (et mes moyens)continuer ou restaurer un bateau me semble moins lourd...comme il est dit plus haut...: plein de super occases..mais chacun son truc...

21 nov. 2006
0

L'asso RM et Randonneur à la disposition
Bravo,

L'asso Rm et randonneurs est à ta disposition,

Nous pouvons consacrer une page de notre site pour suivre ta construction.

rm-asso.org[...]

21 nov. 2006
0

c'est une aventure !
une vraie, dans le bon sens du terme
et donc bientôt son recit dans heo?
avec trucs et astuces à l'avancement,
ça ferait un chouette forum... et du boulot en plus
haut les coeurs
et je reste persuadé que l'opération est plus rentable financièrement que la rénovation
avec un joli bato tout neuf à la fin et un brin de fierté pas volé
bonne colle (avec les protections, gants et masques indispensables, renouveler souvent les cartouches)
Jean-Marc

21 nov. 2006
0

mais rappelle toi toujours de ça
Une construction réussie, c'est à dire menée à terme et produisant un beau bateau, est effectivement source de bonheur.
Mais je me rappelle aussi, avant de commencer la construction d'Erendil, d'avoir atterri, au cours d'une croisière, dans l'arrière port du Grau du Roi. J'étais ammaré à couple de 5 ou 6 bateaux ammarés en vrac. Et c'était réellement le musée des horreurs : bateaux sans forme, machin en ferro-ciment déglingués. Même un espece de truc en mat de verre pas enduit. Ces bateaux, manifestement, n'avaient naviqué qu'une fois, le temps que leur constructeur se rende compte qu'il avait tout faux. Bien sûr, il était ruiné, et bien sûr, sa femme s'était barrée.
Et je ne parle pas des dizaines de carcasses qui pourrissent au fonds des jardins.
Alors, encore une fois, donne toi les moyens, avant de commencer, en temps et en argent, pour réussir. Personne ne va au bout d'une construction qui va prendre 10 ans ou plus à coup de quelques heures le week end. Et le pire est de devoir bosser pour économiser l'achat du pont ou du moteur et d'être coincé en attendant.
Jacques

21 nov. 2006
0

pour une tel construction le budget
est de combien + -
merci

21 nov. 2006
0

Suivant ma propre expérience ...
...je confirme tous les commentaires précédents. Une construction de A à Z c’est un véritable projet qui lorsqu’il démarre envahit tout le quotidien. On pense bateau, on mange bateau, on dort bateau. Alors pour que la réussite soit au bout il faut être très lucide sur tous les aspects. C’est évident que l’entourage familial joue un rôle primordial, essentiellement par le soutient moral qu’il apporte ; il est important pendant le projet de faire des breaks, de fermer le hangar et se mettre au vert … Entre passion des uns et adhésion des autres il y a un juste équilibre à trouver pour que le projet puisse continuer à vivre sans conflit.
Côté finance … sur un bateau il y a du matos ….même avec les remises obtenues avec les assoc. , il y a un budget à prévoir.
Et je dirais que coté planning, moins longtemps durera le chantier moins le risque de voir l’enthousiasme du début diminué sera important.
Construire son bateau, c’est la réalisation du rêve qui nous habite tous un peu.
Alors pour reprendre ce qui a été dit dans ce fil, lorsqu’on arrive au bout et que pour la première fois on borde la grand voile ….il n’y a pas de mot … !!!
Bon courage pour ce superbe projet, et si on peut être d’une aide quelconque….

21 nov. 200616 juin 2020
0

En forme de boutade…

Au moins on en parle, au plus on travaille !

Cela dit, malgré tout cela ne va pas toujours aussi vite que l’on souhaite, et je pense que l’age, l’expérience et peut-être aussi un passé assez débordant sont probablement, contrairement à ce qu’on imagine, un frein par rapport à l’ardeur ou l’enthousiasme antérieure... ;-)

Mais peut-être me trompe-je...
Dans tous les cas, amusez-vous bien ! :alavotre:

pfffzzzz

25 nov. 2006
0

Merci pour tous ces conseils ...
dont je suis largement preneur.
A la question "pourquoi construire" alors que le marché de l'occasion ne cesse de baisser, il y a plein de réponses.
Les plus générales ont été clairement expliquées plus haut (plaisir, ...).
Il y a en plus les raisons plus personnelles : je devais larguer les amarres pour plusieurs voyages de 6 mois mais "madame" trouve qu'à bord elle passe trop de temps à s'occuper des enfants qui sont encore trop petits. Alors, je reporte de 4 ou 5 ans. Madame est prévenue, 1 an après la construction du bateau, je parts, avec ou sans elle et les enfants. Ca peut paraître dur de parler comme ça, mais je suis persuadé que beaucoup de marins sont restés à quai pour n'avoir pas su forcer la main de ceux que la trouille rebute.
La seconde raison, est qu'avec des bateaux d'occasion, pour être pleinement satisfaits, on doit passer un temps fou à défaire les installations bidons des propriétaires précédents pour refaire ... notamment les circuits électriques, n'est-ce pas.
Enfin, je ne construis pas seul : nous sommes deux, et le collègue est mécano-stratifieur (!) Ca vous en bouche un coin ! J'apporte une part plus importante du financement, et plus de temps libre, et lui il apporte, en plus de son financement, des remises qui vont jusqu'à 50 % et beaucoup de matériel carrément gratuit (batteries, visserie, ...) Par ailleurs, un de ses clients est fournisseurs de bois et matériaux et nous fournira le bois à des prix defiant toute concurence. Pour couronner le tout, j'ai mais vacances en été, et lui en septembre. Nos navigations sont complémentaires : pendant l'été je parts avec la famille, et en septembre, il ramène le bateau en famille aussi. Au printemps nous navigons ensemble.
Nous avons actuellement un bateau chacun, donc double frais.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (147)

mars 2021