ces quilles qui cassent

Apres l' hécatombe dhttp:// vendée globe ,je suis tombé sur cet article.
Comme on peut voir , les problemes ne sont pas nouveaux . La chose nouvelle ,c'est que les skippers maintenant ont peur pour leur vie .

L'équipage
23 fév. 2009
23 fév. 2009
0

quand on voit
la taille du bulbe, la longueur et la finesse du profil et le tout petit bras de levier pour faire pivoter ça !!! faut pas se tromper de virgule dans les calculs :-(

je passe devant sa quille 4 fois par jour.....au moins ;-)

23 fév. 2009
0

Ce commentaire-ci est assez intéressant
www.telegraph.co.uk[...]be.html

Il faut faire la distinction entre plusieurs types de casse:

  • Wavre: bris de la tête de quille à l'intérieur de la coque, sur laquelle le vérin appuie. La quille pendule alors librement et finit par détruire la structure de la coque. Jourdain avait rencontré le même problème en 2004, et Alex Thomson lors de la Velux en 2006 ou 2007.

  • Le Cam: perte du bulbe uniquement. Pas d'explication.

  • Jourdain / Guillemot: Rencontre avec un OFNI. Le bras de levier de 4.50 m doit être terrible! Dommage à la structure de la coque. Perte de la quille complète je crois.

24 fév. 2009
0

J'ajouterais ceci
Lors de cette édition, il me semble (pour autant que l'on soit correctement informé) que les voiles de quille n'ont pas poser problème.

Pour les deux premiers problème de mon post précédent, ce sont probablement des erreurs de conception et/ou de construction qui devraient pouvoir être résolues.

Mais le problème des OFNI, ca me paraît pas facile à résoudre, car il ne faut pas uniquement renforcer la quille mais également toute la structure de la coque. Ou alors un système de fusible comme sur les safrans ???

24 fév. 2009
0

pour Le Cam
il disait également avoir tapé.

24 fév. 2009
0

tiens tiens.... ca flute?
Ca ressemble de tres pres a un phenomene bien connu en aviation : le flutter

Toute structure a des modes vibratoires propres. une corde de guitare, un arc, ou un pont, qui pourrait vibrer dans le vent.

Sur un avion / planeur c'est pareil. Au dela d'une certaine vitesse, ou dans certaines plages de vitesse, il y a un couplage entre les modes structurels, et les modes aerodynamiques. Au dela d'une certaine vitesse, la structure ne peux plus combattre l'exitation, et ca donne ca :

Ou en plus violent :

La seule facon de combattre le phenomene est de rendre la structure plus rigide, et en faisant attention au rapport rigidite/masse.

La quille d'un bateau ressemble fort a une aile d'avion, avec en plus, ce super gros bulbe qui a une masse enorme!

Vive les elements finis!

24 fév. 2009
0

Flutter
Je pesne que c'est le noeud du problème : les multiples pertes de bulbe cette année me semblent pouvoir être expliquées ainsi, par fatigue des boulons retenant le bulbe.

24 fév. 2009
0

Fluttage
Bonjour

ça me parait en effet une explication plausible .Vu la différence de densité entre les deux fluides , air et eau , les problèmes rencontrés par les voiles de quille a 20 noeuds sont les mêmes que ceux des avions a Mach 2 , l'échauffement en moins evidemment !
Ceci dit , il y a des quilles qui tiennent , donc certains architectes ont la clef du problème . Question de profil ?

Joël

24 fév. 2009
0

Un bon exemple

24 fév. 2009
0

j'irai aussi dans ce sens
voile de quille en acier ou carbone avec de très hauts modules....mais boulons retenant le bulbe en inox A4....cherchez l'erreur ;-)

24 fév. 2009
0

Peut-être ...
... mais les coureurs n'ont pas trop mentionné ce problème cette année me semble-t-il. A moins que le flutter n'attire les baleines ...
;-)

25 fév. 2009
0

A plus grande échelle ...


:doc: :doc: :doc:

24 fév. 2009
0

faux problème
le Grand Chef Desjoyaux a dit que ceux qui se posent des questions sur la course au large sont des clowns

laissons le assumer les risques avec ses copains et ses financiers, les Vendéens ayant 4 ans pour payer des impôts qui iront dans la poche de Desjoyaux et autres...

24 fév. 2009
0

Simplicité...
C'est pas aussi simple que ça.
La région investit et récupère pas mal de pognon dans cette affaire.
Toutes les régions dépenses des sous pour des opérations de prestiges qui doivent faire connaître la région.
Là, c'est réussi, le tourisme est important en vendée.

24 fév. 2009
0

JP l'incorrigible.
les architectes et constructeurs vont résoudre le problème.
Soyez en assurer.

Desjoyaux a raison sur un point : nous sommes bien peu apte à estimer, comprendre et résoudre ce problème technique.

24 fév. 200916 juin 2020
0

pas nécéssaire
de faire le vendée globe ni d'avoir un 60'

i174.photobucket.com[...]tta.jpg

désolé je ne sais plus où j'ai trouvé cette photo ni le lien d'origine, de mémoire c'est à la rochelle

24 fév. 2009
0

???
Elle est bizare cette quille ! Est-ce qu'il ne s'agirait pas d'un manequin destiné a fabriquer le moule de la quille définitive ?

Joël

24 fév. 2009
0

trouvé
finalement j'ai trouvé :-)
on dirait une quille faite en petit lu

www.uchimata.fr[...]842.JPG

d'autres photos ici
www.uchimata.fr[...]dex.php

24 fév. 2009
0

Evidemment
……………………………………

24 fév. 2009
0

euh
non non, il y a bien un bateau collé au dessus :-(

j'essaye de retrouver la source mais je ne reussis pas, c'était parmi d'autres photos un peu... dérangeantes sur le site d'une société de la rochelle qui travaille dans le nautisme

24 fév. 2009
0

Bon,
une chute lors d'un grutage pourrait causer cela.

mais il me semble que ce n'est pas un 60 pieds du VG.

24 fév. 2009
0

un defaut d'origine
qui s'est agrandi suite a un choc, parfois un choc thermique suffit a declencher la rupture.

Dans le cas present il se peut qu'une amorce de rupture ai existee (suite a un retrait / refroidissement trop rapide ou alors des inclusions...) au moulage et qu'ensuite un choc sur la quille ai fini le travail...

Il est extremement difficile d'avoir un bon diagnostic sans:

-Avoir acces aux pieces
-Connaitre les conditions de la mise en oeuvre lors de la fabrication.
-Connaitre l'etude realisee au prealable
-Connaitre les conditions d'utilisation

Un seul de ces parametres / domaine manque et il est quasi impossible de connaitre l'origine du probleme.

C'est pourquoi Desjoyaux a raison de dire qu'il y a beaucoup de gens non avises qui en parle, il doit viser les journalistes qui font souvent leurs articles sur la question en ouvrant les polemiques sur le fait de savoir si les bateaux sont construits trop legers ou pas.

Comme c'est un domaine ou la recherche est permanente et les contraintes impossible a modeliser, du moins pour les structures tels que les chantiers navals, il est quasi impossible de progresser sans casser des oeufs a un moment ou a un autre.

C'est quand meme au benefice de tous en final car cela fini par se retrouver a disposition du grand public tot ou tard.

24 fév. 2009
0

une solution

simple pour resoudre ce pb de quilles qui cassent :

Naviguer avec des DL ,

pas sur le tête
josé :-D

24 fév. 2009
0

torsion
j'ai l'impression que la torsion " peut " etre importante avec le bulbe tres en avant du voile de quille. Ce sont des quilles surcompensée .
A ce propos je me suis demandé bien ouvent pourquoi les nouveaux voiliers ont ce genre de quille qui doit accrocher tout ce qui pendouille dans les ports. le masque et tuba doivent etre compris dans l'armement !

24 fév. 2009
0

peut être qu'en utilisant ce concept
www.voiliers-cogito.fr[...]ex.html

mais en gardant le mât fixe.....
pub gratuite. la coque du dernier né est jolie et le système quasi invisible.

24 fév. 2009
0

bien français
de conception...mais peut être pas trouvé de constructeur intéressé en France ?

25 fév. 2009
0

pas si sur
l'architecte consultait pendant le grand pavois pour trouver un chantier .....
j'ai eu le dossier de fabrication sur mon bureau ;-)

24 fév. 2009
0

dommage
que le site soit en Anglais alors que le bateau est bien Français.

25 fév. 2009
0

batelier de la vodka
le constructeur et architecte est bien Français et son chantier se trouve à proximité de Cherbourg.

25 fév. 2009
0

J'ai lu l'inverse: ...
... curieusement, mettre le bulbe pluôt en avant du voile réduirait le fluttage.

Par ailleurs, mettre le bulbe au milieu du voile (et non pas en arrière comme avant) réduit les turbulences.

24 fév. 2009
0

Pour aller dans le sens du fluttage
que je ne connaissais pas, il était très impressionnant lors des vacations d'entendre derrière la voix du skipper, le "hululement" de la quille à certaines vitesses au portant.

25 fév. 2009
0

une idée comme çà
Serait'il possible d'enquêter auprés des modélistes de la série des classes M qui ont depuis longtemps des quilles du même genre hormis le système hydraulique. voile de quille trés fin et profond avec un bulbe conséquent.

27 fév. 200916 juin 2020
0

Celle-ci
n'est pas mal non plus.
Est-ce qu'il y a d'autres photos du style ?

27 fév. 200916 juin 2020
0

forme des bulbes
Je suis toujours étonné de la forme des bulbes torpilles celui ci est signé : pogo

27 fév. 200916 juin 2020
0

ou bien celui là
quelle est la forme la plus efficace ( reard )
certaines formes ressemblent à la la queue d'un castor d'autres .........
Les histoires de boulons qui cassent , ce n'est pas vraiment le cas puisque celle de véolia et safran sont cassées au ras de la coque .
Le fluttage , pourquoi mais cela m'etonnerais que de l'acier épais casse par vibration .
Alors que si le voile casse par torsion à haute vitesse , ce serait là ou il y a un point rigide CAD pres de la coque

01 mar. 2009
0

merci françois
voilà une réponse de normand que j'aime bien ;
on ne sait pas vraiment mais on explore.........
J'avais rencontré un anglais proprio d'un plan ( tri ) kelsall ; les flotteurs étaient issu des torpilles de la derniere guerre. Il en était content et avait installé les safrans aux extrémités des flotteurs libérant l'intérieur de la coque .

28 fév. 2009
0

Je crois que c'est un domaine ...
... qui nécessite encore pas mal de recherche. Ci-dessous des commentaires assez révélateurs sur le design des derniers Class America.

Confounding design expectations.

Every new generation of America’s Cup yachts brings with it an expectation that the design rule is now so refined that the yachts will all look the same. And yet that expectation is repeatedly confounded by the widely different creative solutions design groups come up with.

This generation is no different and a walk around the team bases on unveiling day revealed sometimes subtle, but sometimes quite striking variations. Even the designers expressed surprise at the range of shapes on display.

Certainly the yachts are all narrow and long, but the shapes vary from Luna Rossa’s very flat underbody to Alinghi’s rounded, almost bulbous bow shapes.

The keel bulbs go from long 8m cigar shapes to 4m torpedo shapes. Some bulbs have smooth rounded shapes, others quite distinct edges. The winglets are placed anywhere from the middle of the bulb to right at the back. Some winglets project out from the middle of the bulb, some from the bottom. Some extend straight out, some droop.

Michel Kermarec, who is in charge of BMW ORACLE Racing’s appendage design, said all the differences indicated there was still much work to be done in this area. “Maybe one is right and the rest are wrong. We don’t know yet.”

Renowned yacht designer Bruce Farr, also with the BMW ORACLE Racing design team, agreed there was no consensus on keel bulb styles, or shapes. “There are many different directions you can go with this.”

He said most of the current generation of America’s Cup yacht hulls had similar beam dimensions, but there were extraordinary differences in the volume distribution of the various shapes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (55)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021