Cauchemard ...

Vous vous levez de bonne heure le matin pour allez rejoindre votre bateau au mouillage, et vous voyez "ça" ....

L'équipage
13 déc. 2008
13 déc. 2008
0

la cata !
c'est le tien ?

13 déc. 2008
0

réaction
je retourne me coucher!

13 déc. 2008
0

Dis nous plutôt
de quoi il en retourne.

Au lieu de provoquer une espèce de suspens, donc du sensationnel déplacé.

13 déc. 2008
0

pas le mien ...
Dieu merci,
mais quand même ...
qui ici n'a pas eu d'inquiétudes pour son bateau au mouillage alors que la météo annonçait un avis de grand frais ...
Depuis 2 mois, c'est le 3 ème bateau que je vois dans une telle posture dans mon coin.
Ce matin il y en avait 2 !!! un qui s'est brossé sur des rochers, la coque massacrée comme vous pouvez imaginer, celui ci malgrè les apparences n'a pas souffert.
reste a le sortir de là ...
J'ai discuté avec le proprio qui venait d'arriver sur place. Il devait le mettre en hivernage la semaine prochaine !
Pour info, c'est la chaine de mouillage principale qui était usée jusqu'a la corde mais seulement a sa base sur environ 2 m ( il fallait plonger pour s'en rendre compte) tout le reste de la chaine ainsi que l'aiguillette était nickel ...
Ce bateau était basé sur la Rance a environ 5 milles de la mer ... donc, en "eaux protégées" ...
ce qui m'amène a faire l'annonce suivante :
s'il y a un plongeur qui accepterais ( contre rémunération bien sûr ) de venir vérifier mon mouillage, je serais interressé !
le bateau se trouve sur la Rance, près de St Malo
merci !

13 déc. 2008
0

abattement
puis, bordée d'injures que je n'ose exprimer ici en vers ce vent et cette mer que nous aimons tant. la nature sera toujours la plus forte!
courage, rien n'est pas tout perdu.:reflechi:

13 déc. 2008
0

Bof

Comme ce n'est que "dégât matériel", on prend ses outils et on arrange ça.

Pas de quoi attraper une crise cardiaque :alavotre:

pfffzzzz

14 déc. 2008
0

HOU! HOU!
Cobra facile a dire , je voudrais bien te ranconter dans cette situation ! tu ferais peut etre un peu moins le malin ,excuse moi mais je n'est pas du tout apprécié ta réaction :-(

14 déc. 2008
0

Aie, j'ai encore
choqué le bon peuple... :mdr:

Premièrement, je conçois sans problème que l'on ne soit pas de mon avis...

Deuxièmement, expliquez moi donc ce qu'il y a d'autre à faire à présent...

Troisièmement, vous parlez de rochers, il me semble que le proprio a de la chance, car il se trouve au coté le plus propre du ponton sable et pierraille...

Quatrièmement, comme le résultat obtenu provient à n'en pas douter de négligence d'entretien, reste à savoir dans le chef de qui, je ne commente pas puisque j'ignore...

Cinquièmement, si cela m'arrive, c'est que j'ai fait une connerie, donc j'assume :alavotre:

pfffzzzz

14 déc. 2008
0

c'est vrai que cobra ...
me fait sourire ...
on dit ça derrière son clavier
mais quand on est devant son bateau éventré sur les rochers, on fait peut être pas de crise cardiaque ...
mais on se dit pas non plus : "chouette ! j'ai de quoi m'occuper !!!)

;-) ;-) ;-) ;-)

14 déc. 2008
0

balèze!!!
..--.

13 déc. 2008
0

la chaine de corp mort
avec le sable en suspension dans l'eau ,la chaine de corp-mort s'use très vite quelque soit son diametre .
pour ralentir le processus et securiser le systeme :
il faut faire le mouillage en chaine dite "liege"
prendre un cordage en nylon toronne et le transfiler dans les maillons sur le corp-mort
le fixer avec un noeud de coffre et sur le pont on frappe la chaine sur un taquet et le cordage sur un autre .
ce montage limite l'usure de la chaine et en cas de coupure de celle-ci assure la sécurité
cqfd
:reflechi:
alain

13 déc. 2008
0

je relis le fil sur un sangria vers Creus, et.....
je laisse pisser..

cordialement

13 déc. 2008
0

Usure trés variable.
L'usure de la chaine n'est pas obligatoirement liée au frottement, ni à l'électrolyse.

Il est parfaitement connu que sur une même zone de mouillage, certaines chaines sont très usées et le mouillage voisin en bon état...Sur la Rance, à St Suliac par exemple.

Il en est de même pour les chaines de bouées situées au large dans un même secteur. Entre Granville et Cherbourg par exemple.

14 déc. 2008
0

pour solitaire 35
Il y a 44 ans, j'avais un canot breton en bois qui sentait bon le goudron, mouillé à la "Richardais".
Petite cabine avec deux couchettes, voile au tiers de couleur bleu (comme les bâches actuelles)et moteur 10 cv Gouach essence.
Après un vaurien et un 420, ce fut mon premier vrai navire, j'avais 20 ans. Une fois passé l'écluse de la marée motrice, nous allions avec ma jeune femme de l'époque virer le phare du jardin en trainant nos lignes à maquereaux: que du bonheur!

14 déc. 2008
0

Je crois que
même si ça fout les boules, il faut relativiser et se dire qu'il n'y a pas de dégats "humains" et que le matériel se répare mais pas une noyade.
JMG

14 déc. 2008
0

La leçon de ce fil
c'est qu'il faudrait vérifier tous les ans l'état de son mouillage, si on en est le responsable.

j'ai l'impression que beaucoup d'accidents sont dus à un mauvais entretien.

14 déc. 2008
0

Ici, à Bandol
C'est le 5ème qui s'échoue en 12 mois, le 6ème en 18 mois.

Il y a trente corps morts, et une dizaine étaient occupés en hiver.

Sur les 6, 5 sont totalement détruits. Cela va d'un Louisiane en passant par un Océanis, jusqu'à un voilier jaune de 8 mètres abandonné.

Celui qui n'est pas détruit s'est mystérieusement échoué un jour de grand beau temps, alors qu'il avait resisté deux jours avant au coup de mistral qui avait emporté l'Océanis.

Nous avons vu tous les cas de figures, aussières cassés, taquets arrachés, étrave arrachée, corps mort cassé.

A 50% de pertes, je considére maintenant qu'il est suicidaire de tenter de passer l'hiver ici sur corps mort.

Jacques

14 déc. 2008
0

Pour le moins, en hiver,
il faudrait habiter suffisamment près du mouillage pour pouvoir jeter un œil à tout moments.

Je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de bon nombres de propriétaires.

14 déc. 2008
0

Etrave arrachée ?
C'est une blague ? y'a eu un cyclone à Bandol ? c'était quoi comme bateau ?

Sinon et pour info, j'avais un mouillage dans la baie de Txingudi (côte basque) et il faut impérativement vérifier son corps mort chaque année (petite plongée à marée basse) et le faire changer (manilles, chaine ...) tous les 2/3 ans. Même ainsi, il arrive que ... mais dans ce coin,le mouillage est surveillé par le club nautique (une fois, le passeur a récupéré le mien au vol ! mais j'étais sur un mouillage d'attente qui n'avait pas été vérifié !)

Olivier

14 déc. 2008
0

Ben oui, mais
habiter à coté ne résoud pas tout. Tu vois, aujourd'hui, il y a encore un coup de sud. Il restait, tout à l'heure, un voilier au mouillage. Il y a une forte houle, et je le vois se faire secouer. Imagine que c'est le mien, je ne vois pas bien quoi faire. C'est trop tard pour le sortir de là, et si son ammarre pête, il sera dans les cailloux en deux trois ou cinq minutes. Alors à part te lamenter en le voyant dériver, ou te noyer en essayant un truc, tu ne seras pas bien plus avancé en habitant à coté.

La seule solution efficace, c'est de surveiller la météo et de rentrer dans le port avant la baston. C'est d'ailleurs ce qu'avait fait d'office la SNSM lors de la dernière baston, qui suivait juste celle des deux derniers bateaux coulés. Rentrer tout ceux qui étaient encore dehors dans le port.

Pour ça, pas la peine d'avoir ton bateau sous ta fenêtre, il suffit d'habiter dans un rayon d'une heure et de penser à regarder la météo tous les jours.

Mais je reste convaincu, au vu de ce qui s'est passé, que la seule bonne solution c'est au port ou a terre en hiver, sauf dans les mouillages vraiment protégés, et il en reste quelques uns (canoubier à St trop, Madrague à Giens, petite mer dans la Rade, le Brusc derrière les Embiez).

Etrave arrachée ? Oui, c'était le dernier coulé, non, ce n'était pas un cyclone, simplement un bateau qui avait passé déja quelques saisons sur son corps mort, et qui avait du déja bien fatigué.

Jacques

14 déc. 2008
0

Pour la méditerranée
c'est un peu différent.

Mais ailleurs, on est plus souvent prévenu à l'avance des caprices de Dame Nature…

14 déc. 2008
0

Complètement d’accord avec Erendil,
ça me fait toujours mal au ventre de voir des bateaux échoués.
Comment peut on laisser hiverner un bateau dans la baie de Bandol ou dans toute baie ouverte ?
Même dans les ports je suis étonné de la légèreté de certains amarrages ; Il m’arrive de temps en temps de reprendre les amarres de bateaux venant tapés dans le quai.
A St mandrier lors de la dernière tempête plusieurs étraves et tableaux arrières ont subis des dégâts, sans parler d’un vieux voiliers coulés devant la digue etc…
Je peux, au besoin jeter un coups d’œil en passant pour le compte de matelot habitant loin du port de St Mandrier .
Amicalement
André

14 déc. 2008
0

Il faut faire très attention
à l'abrasion du métal avec le sable. Je suis obligé de changer tous les ans les manilles qui relient la chaîne à l'aussière textile sur mon corps-mort. Le textile ne semble absolument ne pas souffrir, bien que monté sans cosse, alors que les manilles se bouffent très vite, comme si le textile faisait abrasif avec le sable et ronge le métal très rapidement.

14 déc. 2008
0

pour préciser un peu,
on pourrait dire que :
métal sur métal, rien ne s'use,
textile sur textile, rien ne s'use
métal sur textile, le métal s'use très rapidement.
Dans un environnement très sableux.

14 déc. 2008
0

ça fait tres longtemps

que j'ai remplacé la chaine montante de mes corps-mort par du polypropylene de 30mm et ça dure 4 5 fois plus longtemps qu'une chaine .

Une chaine dans ses mouvements repetés à l'infini ne fait que s'usé au niveau des mailles .Dans un premier temps le galva disparait par usure et electrolyse (le galva c'est du zinc comme les anodes ) puis ça s'use.

Donc une enorme chaine dans le fond (calibre 24 mini) qui fait elastique et supporte l'abration du fond (3,4m) puis cordage.

josé

14 déc. 2008
0

autre petit truc

si c'est possible faire en sorte que la grosse chaine du fond soit suffisament longue pour inspecter le cordage dans toute sa longueur sans plongéelors des marées basses de VE.

josé

0

tu as bien dis polypropylene ?
c'est le cordage le plus foireux qui existe !chez nous en med on met du polyamide nylon tout simplement ;-)

14 déc. 2008
0

Pour eviter l'usure de la chaine
la meilleures solution est de la suprimer. Voir sur le site life posidonia comment il font leurs coffres. Que du bout et une petite bouée pour eviter le raguage. ca tient mieux qu'une chaine.
Je connais des cas de rupture de la chaine, entre autre parcequ'une chaine n'as aucune elasticitée.

14 déc. 2008
0

Nylon, pas que des avantages
Les cordages nylon ou autres ont d'autres problèmes.

J'ai déjà vu un cordage de gros diamêtre coupé car il s'était usé prématurément en s'entourant autour du corps mort.

D'autre part, l'évitage est très différent et les mouvements des voiliers sont parfois impressionnants.

15 déc. 2008
0

va voir à Solidore

Il me semble que depuis des dizaine d'années ils ont tous adopté le cordage .Le barrage faisait que la chaine ne tenait pas ,usure par electrolyse tres rapide .

josé

15 déc. 2008
0

Solidarité et bénévolat
La majorité des causes de rupture concerne l'aiguillette qui, comme vous le savez, est à la charge de l'utilisateur.

Et il faut dire que la négligence de certains propriétaires m'a souvent laissé perplexe. Et l'assistanat dont il font preuve encore plus.

Après quelques années, comme à chaque tempête, plusieurs bateaux venaient à la cote, on finit par se lasser d'intervenir.

Le bénévolat a ses limites et les remerciements trop souvent absents.

14 déc. 2008
0

oui tu as

parfaitement raison pierre 2

14 déc. 2008
0

merci a tous !!!
ce que vous dites là est très intéressant sur les corps mort.
J'étais persuadé que la chaine était plus costaud qu'une amarre en nylon.
Reste que je me demande si selon la température, le climat, de la région ou se trouve le corps mort, l'acidité de l'eau ( pollutions ou autres, ) associé aux marées (pas le cas en méditerranée) font qu' un matériaux serait plus approprié qu'un autre selon la région ??
La Rance par exemple est un mélange d'eau douce et d'eau de mer, il y a bcp de courants, et dc, je suppose de mouvements d'eau, d'alluvions ...
Il y a sans doute des propriétaires ici qui ont plus de recul que moi ?
et concernant les assurances ? que disent ils ? chaine ou nylon ???
vaste question ...

15 déc. 2008
0

Ou se situe la vérité ?
Effectivement, il y a presque autant d'avis sur la question mouillage que d'utilisateurs et en Rance, l'usine marémotrice d'EDF est accusée de tous les maux.

Ayant suivi les conseils du conseil portuaire et contre l'avis de la DDE, la commune de St Suliac a, dans les années 80, installé des mouillages nylon.

Ce n'est pas ce qui a empêché certaines chaines mères ou les grosses manilles de subir des usures prématurées . Certaines mais pas les voisines! J'ai aussi vu des chaines mères attaquées sur quelques mètres seulement. Bien sur, l'électrolyse liée à l'usine marémotrice a été désignée comme cause de cette usure.

Or, il s'avère que, originaire du département de la Manche, j'ai appris que les services de la DDE maritime connaissait bien ce phénomène et que les chaines de certaines bouées au large du Cotentin, devaient être surveillées beaucoup plus que d'autres. Et là, il n'y a pas de d'électrolyse. L'hypothèse émise est plutôt liée à la qualité des fonds ( vase...)

L'inconvénient des mouillages textile est l'évitement important et désordonné qui occasionnait des collisions entre voisins de mouillage. Il est aussi arrivé que des cordages nylon, sans doute entamés par les arêtes du corps-mort se coupent et celà, ce n'est guère prévisible.

Comprenne qui pourra...

14 déc. 2008
0

ici, pas le choix
les mouillages du var sont gérés par la DDE, qui impose un système sensément pour protéger les posidonnies.

Mon coffre est sur du sable; la première posidonnie doit être à 300m, mais c'est comme ça.

Donc chaine interdite, une manille, un bout en polyamide enorme (du 50, je pense), épissé aux deux bouts, avec des cosses inox énormes. Au milieuu, un floteur pour éviter que le bout ne rague sur le fond (et donc préserve les posidonnies s'il y en a). Sur la cosses, mes deux aussières et la bouée, et sur la bouée, deux autres aussières. C'est du 22 mm en polyamide. Elles aussi sont épissées sur des cosses, mais plastique.

Je plonge tous les printemps pour vérifier (Erendil va au coffre début mai, jusqu'à fin septembre) et surtout virer les moules entre l'anneau du corps mort et la cosse du bout. j'ai peur qu'elles cisaillent le bout.

Le corps mort est enterré dans le sable, et j'arrive à peine à voir l'anneau.

Cela fait longtemps que je pense ajouter un cable inox qui irait direct de l'anneau au pied de mat en passant par le davier.

Jacques

14 déc. 2008
0

Par ici
au baleares ce ne sont pas des coffres mais des grosses vis. Ca marche tres tres bien.
Tu deconne un cable inox du pied de mat au coffre, tu veut couper le mat :-)

14 déc. 2008
0

Il y a aussi les machins à vis
ici, même qu'un gars se serait fait piqué le sien l'hiver dernier. Il est certain qu'il ne l'a pas perdu.

Au pied de mat ? Parce que j'ai là deux énormes winchs sur une console béton. Je me dis que si ça ça s'arrache, aprés avoir cassé quatre aussières ou arracher les étraves, alors il ne restera plus rien de toute façon...

Jacques

15 déc. 2008
0

Amarrage
Bonjour à tous....pas trop le cafard du lundi matin????

Bon, à vous lire, moi j'ai de la chance d'avoir mon bateau amarré entre 4 piquets, dans un port et en eau douce......
En plus, je double les amarres.
Mais même dans ce port il y a des voiliers amarrés avec des bouts de ficelles. Je viens de remettre des amarres à un bateau à moteur qui se promenait tout seul.

ol

15 déc. 2008
0

a propos d'amarres ...
Pour ceux qui ne le savent pas, certains récupèrent des drisses pour amarrer leur bateaux au port.
A éviter absolument : celles ci n'ont pas l'élasticité des aussières classiques en polyester et provoquent des contraintes supplémentaires sur les taquets et chaumards du bateau .

15 déc. 2008
0

ben
moi je me leve et je vois ca je me dit faut que j'arrete de rentrer bourré de mes navs j'ai du mal me garer

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (90)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021