Cauchemar au port d'Ermioni

www.facebook.com[...]594201/

Je ne comprends pas comment on peut être aussi incompétent.
Ils sont complètement en panique et font n'importe quoi, mettant en danger les bateaux autour (en arrachant la chaine d'un bateau, dont le propriétaire semble absent. Belle surprise quand il va revenir de sa balade)

L'équipage
01 août 2020
01 août 2020
-1

Le concept d'amarrage en Méditerranée est complètement incompréhensible, illogique et pas pratique...en plus, le cockpit à quai, quelle horreur !
En solitaire avec du vent, une quille longue et pas de propulseur, de quoi tout casser...
Ici, on dirait qu'ils sont prisonniers de quelque chose, un bout reste capellé derrière, une pendille ou un mouillage dans la quille ?
Ouf, vive l'Atlantique et ses pontons !
:-)

01 août 2020
3

ppfffffffff .... on est mieux chez nous (dans l'ouest)

01 août 202001 août 2020
4

Bonjour,
Rigil, si tu ne comprends pas comment on s'amarre en Med et si tu n'aimes pas que ton cockpit soit à quai, t'as raison, reste chez toi.
Simplement, je ne vois pas ce que cet épisode a de surprenant.
Quand on loue des bateaux à des gens totalement incompétents, ben, faut pas s'étonner.
D'ailleurs, il n'y a pas que les locations. Un de mes nouveaux voisins de pontons vient d'étrenner son 39.6 tout neuf, deux barres à roue, prop d'étrave, je te dis pas les sketchs depuis une semaine, c'est l'animation préférée du ponton. Hormis pour ses voisins immédiats.
En discutant, on a appris que c'est son premier bateau, et qu'il n'aurait pas pensé que ce fut aussi compliqué de naviguer à la voile. Sic.

01 août 2020
-3

la mediterrannée est une mer espace de liberté et on s'y ammare comme on a envie de le faire... et selon son programme: faire le faraud devant les badauds sur le quai ou bénéficier du charme d'une vue dégagée

01 août 2020
1

mon premier bateau faisait 6m, ma première voiture 4cv, avec l'argent les gens se croient tout permis, n'est pas Tabarly ou Schumacher qui veux!

01 août 202001 août 2020
0

Si les voileux qui connaissent (ou prétendent connaître) arrêtaient de dire que c'est simple et facile les manœuvres de ports, que ce n'est qu'une question d'habitude, que la longueur de 13 m c'est rien du tout, et blablabla... , ce serait déjà un premier pas. Après il y a des gars de nature fonceur qui doutent de rien, et qui pensent que oui c'est facile et on se retrouve avec des galères de ce type.

C'est celui la :
www.sailgreece.gr[...]19.html
SO 519, 15.75 mètre , ben oui c'est bien un support pour des Skippers confirmés, aidé par un équipier compétent.

01 août 2020
4

Les gars je comprends pas vos réactions...

Il y a de la place pour manœuvrer et ce gars qui est un fidèle et régulier lecteur de notre forum HEO préféré à écouté les conseils assénés avec force ici:
Si tu es un homme, un vrai tu n’as pas besoin de propulseur, en utilisant le pas de l’hélice, tout va bien se passer... suffit de s’entraîner

Bref pour déranger personne il n’a pas utilisé son propulseur...

Messieurs, je ne souhaite du mal à aucun bateau, mais quand même si cela doit arriver à nouveau, et cela arrivera, je souhaite que le propriétaire du bateau defoncé soit un inconditionnel du « sans propulseur », ou un inconditionnel du « sans permis car la mer est un espace de liberté! »... et oui car une formation pour être chef de bord permettrait d’éviter ce genre de comportement... car on est pas passé loin du drame!

01 août 2020
5

Si, on le voit utiliser son propulseur (0'20''); Comme quoi;-)

01 août 2020
4

Ben si il utilise son propulseur ! Mais c'est vrai que dans les mains d'un ignorant et incompétent ce ne sont pas les divers artifices et accessoires qui vont y remédier 🙄

01 août 2020
2

c'est un bateau de location! pas sûr qu'après avoir passé le permis sur un mouille cul de 4m (c'est le type de bateau que je vois ici pour passer les permis) il s'en sorte mieux.

01 août 2020
0

Si un jour le permis voilier venait à exister, j'espère qu'il n'aurait que très peu à voir avec celui des bateaux moteurs.
On pourrait prendre pour exemple le permis suisse, éventuellement en l'améliorant, qui exige de justifier de 1000 miles en stage avant toute location, ça éviterait certainement ce genre de choses.

01 août 2020
0

Pas de manœuvres de port dans le permis Suisse.

0

Oui et non. Pas de manœuvres de port pour l'hauturier mais permis lac pour le valider et là en général tu apprends les sorties et entrées de port à la voile ce qui est un bonne base pour comprendre que dans cette situation de vent qui pousse au quai tu es dans la panade en voulant absolument te mettre cul à quai.

01 août 2020
-12

Je milite pour que le permis voilier se passe sur un voilier de taille même modeste, 10m par exemple

01 août 202001 août 2020
9

Et celui qui n'a d'autre ambition que de de naviguer sur un Muscadet (voir un Corsaire) ou n'importe quel autre voilier de taille similaire devrait selon toi apprendre quand même sur un 10 m !
Ajoute-nous aussi une bonne taxe bien sentie pour faire bonne mesure.

(10 mètre ce n'est PAS modeste, non pas du tout !)

01 août 2020
-9

Celui qui veut passer le permis auto le fera sur un clio même si après il veut rouler en smart!

Si 10m c’est modeste!

Un bateau neuf moyen c’est 12/13m... et en dessous de 9m y’a quasi plus rien en neuf...

(Je navigue sur un 10m hein)

Et un muscadet c’est pas modeste c’est populaire ;-) (mais un super bateau)

01 août 2020
1

L'inflation de la taille des bateau pourrait être rapprochée du manque de places de ports , non?

01 août 2020
0

Ben voyons, quelle échelle des valeurs !

01 août 202001 août 2020
1

Pour moi 10,50 m ça a été 10 ans de construction...
Les précédents étaient beaucoup plus petits, et j'ai bien senti la différence (à tous les niveaux).

On dirait bien que pour certains, si tu n'as pas une Rolex®à 50 ans etc...

01 août 2020
1

Oui, ben il y a de tout dont certains qui se contenteront d'un 30 pieds bien foutu ..
Moi je suis parti la dessus comme objectif 9.50-10.0 m, sauf pour le pogo 8.50 qui est volumineux par sa largueur..

01 août 2020
3

"et en dessous de 9m y’a quasi plus rien en neuf..."

Mais pourquoi raisonner "en neuf" olors que le plus gros du marché c'est de l'occasion, et de très loin !

4

Du coup impeccable, en dessous de 9m, pas besoin de permis, ça relancera le marché des petits bateaux 😜😉😋

01 août 2020
0

Je pense même que le permis devrait coûter très cher, et être particulièrement difficile à obtenir, comme ça on naviguerai en blazer, boutons dorés et casquette blanche comme au bon vieux temps... Et on ne serait plus em...... par les nouveaux riches avides de nouvelles émotions et les toujours pauvres encombrant les ports et les mouillages grâce à la démocratisation permise par l'accès facile aux multiples crédits et les zalocs aux nécessiteux....
Ah le temps béni !.....🙄

01 août 2020
2

Mais ce n'est pas un permis qui faudrait, encore plus si c'est mal fait et que ce n'est qu'un moyen en plus de faire payer les plaisanciers.
Ce qui nous manque c'est une filière de formation voile loisir sérieuse délivrant un vrais diplôme pour un niveau de compétence, et surtout une formation facultative. Ceux qui sont déjà bons n'auront rien à faire valider ni à payer, ceux qui sont pas aux niveaux auront une possibilité de se former, et s'ils estiment qu'ils n'en ont pas besoin et ensuite défoncent les voiliers en manœuvre, ce sera sous leur responsabilités, pareil pour les loueurs..

01 août 2020
0

Oui. La solution passera par les assureurs.
Quand j'ai présenté mon dossier à l'assureur (MAIF), il m'a demandé tout mon cursus voile : expérience, formation, etc.
Bateau de grand voyage, avec objectif affiché de faire un grand voyage.
J'ai attendu plusieurs semaines pour avoir la réponse.
Je suis persuadé que sans un dossier sérieux (++ stages, ++ semaines location), j'aurais été refusé.
Même pas eu besoin d'une expertise, bateau assuré à la valeur d'achat.

02 août 2020
-3

Je te souhaite de rencontrer la route d’un de ces touriste comme on voit sur la vidéo... je te laisse ce plaisir en tout cas

01 août 2020
3

Si tu penses qu'un permis voile apprendrait aux gens à manœuvrer, tu devrais aller faire un tour en Espagne ! Les plaisanciers sont bardés de permis et ce n'est pas mieux qu'en France, loin de là. J'ai même un voisin qui est capitaine de yacht, c'est-a-dire qu'il peut exercer à titre professionnel, et qui doit recommencer cinq fois ses manœuvres en faisant tous les jours les mêmes erreurs. Si les permis remplaçaient l'expérience on s'en serait aperçu.

01 août 2020
0

Le permis (bateau, voiture, peu importe le moyen) n'exclu pas un accident ou une conduite dangereuse, par contre il évitera au moins que des personnes qui ne l'ont pas, donc n'ayant aucune expérience, louent un véhicule et fassent n'importe quoi.

01 août 2020
2

C'est un raisonnement curieux, et complètement démenti par la comparaison basée sur l'observation entre les pays avec permis voile et les pays sans permis voile.

01 août 2020
4

le risque du permis, quelle que soit l'activité, c'est que certains possesseurs pensent que c'est arrivé alors qu'en réalité cela commence.....

0

Matelot19001 a raison. le résultat en Espagne(permis+CT+normes) est que cela a tué la plaisance, sans générer plus de compétences. Celà a aussi généralisé l'usage de pavillons de complaisance, autrefois Belge, et maintenant français (car oui, désormais le pavillon français est en Espagne un pavillon de complaisance)
D'ailleurs ils envisagent de faire marche arrière suite à la crise pour relancer le marché.

01 août 2020
0

Là c'est plus de l'incompétence, mais de l'inconscience. ça fait froid dans le dos !

01 août 2020
3

C'est un port, ça?

01 août 2020
1

oui, c'est un port que je connais et où je n'ai fait escale qu'entre midi et deux... la tranquilité d'un mouillage peu éloigné était le luxe gratuit que nous ne pouvions refuser de nous offrir.

01 août 202001 août 2020
7

Qui n’a jamais raté une manœuvre ?
Qui ne s’est pas mis un jour en travers dans une écluse ?
Qui, en Croatie, ne s’est pas pris un appendice dans les doubles pendilles des voisins ?

Mais quand c’est mal parti, il ne faut pas persévérer.

6j6j
3

Pourquoi des - ?
Merci aux auteurs de bien vouloir expliquer.

4

Bienvenue dans le monde de l'anonymat ou l'on peut descendre quelqu'un sans aucune explication.
Et bien moi, je te met un + car, comme tout le monde, j'ai déjà raté une manœuvre.

0

Pareil.

Et pas qu'une.

2

Une étoile à chacun!

1

pareil, je hais ce truc de vote négatif....

0

Itou, +1

0

Ou alors à un moment, on se contrefout de ce système infantilisant... qui, certaines fois, n'est utilisé que pour mettre de l'huile sur le feu !

0

exactement, mais comme tu dis ce truc ne va pas du tout dans le sens d'échanges apaisés et constructifs.
Je m'en suis plaint plusieurs fois aux responsables de ce site.
Bon, soyons optimistes, un jour cela disparaîtra...... peut-être

01 août 2020
3

j'ai beaucoup navigué en Grèce et ai toujours éviter de fréquenter les ports sur les itinéraires de bateaux de location , que les locataires ont souvent du mal à mener à la voile, mais aussi au moteur.

Et quand le vent porte au quai, il est plus facile de mouiller par l'arrière et mettre l'avant à quai. Ce n'est pas interdit et on est mieux chez soi et s'il fait chaud on à de l'air frais dans le cockpit.

0

Je suis d'accord, mais combien de bateaux sont équipés pour mouiller par l'arrière : très peu et aucun voilier de location

0

je ne connais les règles d'équipements des bateaux de location en Grèce, mais naviguer dans ces eaux sans un second mouillage n'est pas très sérieux

0

C'est peut-être dû à l'angle de la photo mais le voilier de droite a l'air d'avoir posé son ancre sacrément en travers. Moi je n'irais pas tenter de prendre la place entre les deux...

01 août 202001 août 2020
2

Rien à voir avec la med ou l'océan. Les types ils ont tout: la place, le bateau hyper moderne, le matos et les polos et casquettes, les ray-ban, il leur manque que de savoir naviguer. Un cauchemar ! Dans certaines manœuvres de port, je me suis déjà traité de tous les noms d'oiseaux, mais là ça me rassure.
Comme dit @Lulu, tu rates ta manœuvre, tu repars au large surtout dans un espace dégagé comme celui là, tu fumes une cigarette, une lampée de rhum et tu reviens serein.

01 août 2020
1

En corse on appelle ça l’époque « planète des singes »

Ça commence le we du 14 juillet, et ça termine fin août... c’est une période caractérisé par la présence d’individus dénués de cerveau, sur des bateaux de locations...

01 août 2020
6

Ne pas oublier... qu’une manœuvre réussie n’est jamais qu’un désastre raté!!!!

3

Et "errare humanum est, perseverare diabolicum"...

0

qu'un désastre raté de peu.

01 août 202001 août 2020
0

Faut revoir la géographie ou bien sortir un peu : ce n'est pas en Méditerranée que ça se passe.
En Méd, c'est plutôt la pendille qui est généralisée, que je préfère très largement au système de la mise à couple que l'on t'impose en Bretagne sans te demander ton avis.

Ensuite, dans la mer où ça se passe, l'amarrage au quai est très souvent gratuit, l'eau potable aussi. Quand c'est payant, cela tourne autour de 5 à 10 euros la nuit maxi (jamais payé plus de 5 pour faire les pleins d'eau et l'avitaillement), et il y a très très souvent possibilité de mouiller près ou dans le port, gratuitement.
On trouve même parfois amarrage avec eau, électricité et wifi gratuits (c'est mon cas depuis 1 semaine, dans un petit port de pêcheurs paradisiaque qui en plus bénéficie d'un vent 20/25 noeuds pile dans l'axe du bateau de midi à 21 heures chaque jour : le pied! faut juste chausser moins de 1,60 mètre).
En prime, il y a le soleil, l'eau à 30 degrés, les sourires et la gentillesse de la population locale, l'avitaillement en fruits et légumes pour moins de 15 euros la semaine à 2, le poisson donné par le pêcheur voisin, le restau à moins de 10 euros chacun (hier soir : 2 apéros, 1 assiette de 8 côtelettes d'agneau avec frites, 1 énorme salade composée, 2 bières, super musique locale en live, le tout pour 19,50 euros à 2).

Faut pas venir : on est trop dépaysé de la façade atlantique, à tout point de vue.

Après, effectivement, on trouve ce genre d'énergumènes dans certains endroits. Les meilleurs naviguent en flottilles : là, le show est garanti.
Chez Georges, repère plein comme un oeuf que tout le monde connait ici, j'ai vu l'an dernier un magnifique Amel 54 tout neuf poser son ancre et dérouler sa chaîne en travers de toutes les autres, rater ses manoeuvres au point que finalement son hélice s'est prise dans sa chaine. J'étais à la seule place dispo en long side, heureux d'y être, mais les autres ne rigolaient pas, eux.

Je ne crois pas que ce soit réservé à cette mer là, mais il est vrai qu'en ce moment ils fleurissent.
Pas en Bretagne ? j'y ai pourtant quelques souvenirs de mises à couple très folklo et des comportements peu reluisants.

Et puis, si le gars est en auto apprentissage, faut bien qu'il se fasse ses expériences en se nourrissant de ses erreurs, non ? la liberté des uns a un prix que tout le monde doit assumer...

01 août 2020
0

Mer egee, partie orientale de la Méditerranée

01 août 2020
0

Tout le monde.

Surtout les assureurs.

0

Faby9
tu as raison! il faut que tu revoies toi même la géographie :-) et à l'occasion sors aussi un peu et fais attention à ce que tu dis...

01 août 2020
-7

Qu’est ce qu ils sont bon les Tabatly d’Hisse et ho jaloux et forts en gueule

01 août 2020
4

Ça peut arriver à tout le monde de louper une manoeuvre ou de faire une connerie mais là, plutôt que de s'éloigner pour minimiser les dégâts, le mec insiste et continue sur sa lancée et accumule les conneries en faisant de plus en plus de dégâts, les pauvres voisins. Dans des cas comme ça, je suis content d'avoir un bateau en acier dont la coque morflera quand même moins que les autres. J'aurai bien aimé connaître la suite avec tous les dégâts qu'il a causés.

01 août 202001 août 2020
1

Etre nul en maneuvre est un stade de passage obligatoire avant d'être bon. Le truc est comment on appréhende ce passage. Chez nous ce sont des discussions collégiales ou on décide quelle aussière on va mettre comment pour présenter le bateau comme ça et pas comme çi lors du départ. Ou des arrivées qui prennent 30 minutes. On fait un petit tour de repérage. On discute. Puis un second. On établit un plan de bataille etc. Notre nullité en maneuvre nous demande bcp de temps mais on ne casse rien et on ne se fait pas mal. Aussi il implique une certaine modération dans l'usage du moteur et l'utilisation du vent pour faire 50% du boulot. J'écris ça car je viens de terminer une croisière avec un bateau bcp plus grand et plus lourd que le précédent avec le type de bateau ior début années 70. Marche arrière ne tourne que d'un côté les bons jours. Petit safran et arbre d'hélice.

01 août 202001 août 2020
1

Si vraiment on sent mal un départ d'un coin pourri. Une manip d'aussières peut beaucoup aider. Derrière beaucoup de maneuvres ratées se cache un manque de temps de réflexion pour analyser une situation qui peu être assez complexe. Un type avec de l'expérience analysera en 10 secondes. Pour un type avec peu d'expérience peut-être 10 minutes voir bcp plus. Maintenant il y a une responsabilité collective quand tout se monde s'agglutine à un endroit. Si je décide de me mettre dans un mouillage bourré de monde le risque que qlq'un me défonce mon bateau est compris dans la décision (relativement idiote) que je prends. Je veux dire les océans et côtes sont suffisamment vastes pour trouver une alternative au fait de se masser comme des mouches sur une bouse.

01 août 2020
0

Pas de manipe d'aussières possibles ici.
A mon avis, le gars quittait sa place, a relevé son ancre trop lentement. C'est toujours un moment très délicat, avec la probabilité de crocher la chaine d'un voisin.

et le vent l'a poussé vers les autres bateaux (il est de travers), il n'a pas su se sortir de la situation.
Pourtant il était bien parti, en se retrouvant en marche arrière face au vent à la 35 ème seconde, il lui suffisait de battre en AR à vive allure.
Mais il a tenu à repasser en marche avant : erreur, le vent l'a renvoyé sur les bateaux.
et là, il se prend la chaine dans la quille...

Qu'en pense Awa ?

0

Pourtant il était bien parti, en se retrouvant en marche arrière face au vent à la 35 ème seconde, il lui suffisait de battre en AR à vive allure.
Suis d'accord mais... son pas d'hélice le déviait sur tribord (avec le vent qui le rabattait sur les bateaux) il aurait fallu qu'il mette son étrave au plus près du quai avant de repartir en marche arrière forte avec la barre à bâbord et s'éloigner très loin des bateaux, voire se coller sur le bateau à droite avant de repartir en marche arrière.

01 août 2020
2

je ne pense pas qu'il s'agisse d'un amarrage sur pendille mais un amarrage à la grecque avec mouillage de l'ancre au "large" puis recul pour mettre les aussières arrières au quai compte tenu du vent et de la présence d'autres bateaux c'est une manœuvre qui n'est pas simple pour laquelle un propulseur d'étrave n'a pas une grande utilité le problème est de ne pas déposer son ancre sur les autres et de reculer perpendiculairement au quai en tenant compte du vent

01 août 2020
0

L'ancre parait sèche. On voit une aussière frappée sur le balcon avant et qui traîne dans l'eau. Effectivement la chaîne qui se prend dans son taquet arrière n'est pas une pendille mais le mouillage du bateau voisin qui du coup vient heurter le quai. Je me demande s'il n'a pas voulu simplement retourner le bateau et s'est fait surprendre par le vent qui l'a ramené contre les autres.

01 août 2020
0

En même temps, j'y pense, quand j'ai acheté ce bateau, qui est le cinquième, je n'ai pas réussi à le positionner où je voulais dans la première cala dans laquelle j'ai mouillé. Après trois tentatives infructueuses, j'ai abandonné et j'ai mouillé là ou il a bien voulu aller. Depuis, ça va mieux.

01 août 2020
2

Il y a quand même un pb d'infrastructures... ou de coutume.
Si on veux pas installer de catway, ok, mais pourquoi pas se mettre le long du quai, et les suivants à couple?
Puis quand quelqu'un foire une manoeuvre, pourquoi tout le port s'attroupe pour hurler comme des c**s? C'est sensé limiter les dégâts? Ou c'est juste pour expliquer au gars à combien on va se mettre pour le dégommer quand il arrivera enfin à débarquer?

01 août 202001 août 2020
0

Je pense que ce sont tous des bateaux de locs et qu'en fait pas un n'est plus compétent que l'autre et ne sait vraiment ce qu'il faut faire. Les voiliers de propriétaires, ils sont au fond, au mouillage (pas cons)

01 août 202001 août 2020
10

Bof. Ce n'est pas parce qu'on loue un bateau que l'on est forcément incompétent, et encore moins parce qu'on est proprio que forcément on est compétent. C'est un peu plus complexe que ça...

0

Quand tu utilises ou prêtes ton bateau à titre gratuit ton assurance te coûte X (c’est inclus dans mon contrat)
Quand tu loues à titre onéreux la prime c’est 3x X... multiplié par 3!!!

C’est que statistiquement la location est une activité surreprésentées dans les sinistres...
C’est une question d’habitude du bateau sûrement mais aussi de compétence, parfois, pour pas dire de je menfoutisme...
une anecdote: un bateau d’un voisin qu’il louait est arrivé en remorque au port pour panne de GO en disant avoir fait moins de 30h au moteur (pour un 40 pieds) et donc ne pas comprendre... en fait comme il tournait à 3000 tours, bah ça consommait un peu plus que les 3l à l’heure annoncé! Le plein de 200l a été vite brûlé!
Retour baléares non stop à fond! Le propriétaire qui louait sur leboncoin a arrêté suite à ça!

0

Bof encore une fois. Le prêt est généralement anecdotique; la location provoque un revenu et se répète donc bien plus souvent; les assurances le savent bien et le risque n'est pas le même.

J'ai du louer une bonne trentaine de bateaux, parfois pour 1 week-end ou régulièrement 3 semaines, je n'ai jamais jamais eu à faire jouer une quelconque assurance ni perdu ma caution.
une seule fois, la GV s'est déchirée sur 50 cm, de ma faute certainement (je l'ai laissée battre un peu avec la houle et elle était cuite), je n'ai pas discuté j'en ai eu pour 500 F chez le voilier.

Encore une fois, si les compétences du capitaine étaient vérifiées avant de lui laisser le bateau, que ce soit au moyen d'un permis digne de ce nom, d'un livret de compétences, ou simple déclaration engageant la responsabilité, il en irait autrement. Exiger le CRR éliminerait déjà beaucoup de gus.

0

Depuis le temps que je loue, il faut maintenant donner dans certains cas un CV nautique, et sur click&truc, le propriétaire peut refuser si l'expérience est trop faible.

01 août 2020
2

C'est aussi une illustration de l'expérience du skipper, avec un bon il ne s'occupera pas du troupeau de voyeurs qui viennent se délecter quand un type est dans la merde. Je pense que de tte façon, sa manœuvre il l'aurait abandonné dès que ça partait en sucette surtout avec ce vent.
Mais visiblement ce gars doit être très short en manœuvre au moteur, on dirait qu'il est surpris comme le boat chasse du cul avec des grands coup de manettes des gaz.., et la petite passerelle à l'arrière ne peut pas être enlevée ou au moins relevée ?

Enfin, c'est sur que plutôt que de regarder, certains aurait pu aller sur le SO37 vide et essayer de parer à l'étrave, bien que l'autre avec sa manette de gaz pleine balle a créé une situation dangereuse..

01 août 2020
1

Pb d'infrastructure en Grèce ? ? ?

Pas de fric. L'amarrage est gratuit ou presque. On arrive, on se met à quai, on approvisionne pour 20 euros, un tour au resto pour encore 20 euros, on repart pour la semaine, les abris ne manquent pas. Tout va bien dans 99,9% des cas.
Que cela reste ainsi...

Dans certains endroits, on commence à trouver des pontons avec pendilles eau et électricité. Gratuits là encore, avec pour seule obligation de préférer le restau qui le gère (qui offre la douche en prime!).

et surtout pas de mise à couples, svp.

0

Et comment on fait ce type de manœuvre en solo, avec du vent, sans guideau elle avec commande à distance, propulseur, et tout le toutim ?

2

on assume ses choix...

2

Donc ce qu'on économise dans les ports on de met en matos?...

1

bah... économiser dans les ports gratuits, ça ne rend pas beaucoup plus riche !

0

oui, mise à couple absolument à proscrire avec le vent qui porte à terre

02 août 2020
3

Moi quand c'est cul à quai sur pendille je suis incapable de faire marche arrière devant la place. Je quitte le ponton accueil en marche arrière et je traverse tout le port comme ça. Et c'est 1000 fois plus simple, ça va tout seul.

0

Pareil, hormis qu'il n'y a pas partout de quai d'accueil. Dans ce cas, je fais demi-tour dans l'avant port et je gagne le poste en marche arrière, par exemple à Port Gardian, où la marge de manoeuvre est minimum et où il vaut mieux ne pas se louper...

2

Pareil que Goj je ne rentre jamais en marche av entre deux pannes, demi tour quasi impossible sauf sans vent et encore, voir antibes côté Sra 10 mètres entre les extrémités des bateaux

En général j arrive dans un port inconnu je me mets en marche arrière

1

Le port d'Ermioni comporte un bassin fermé, protégé avec quelques places difficiles d'accès, et un quai extérieur avec une vingtaine de places, orienté vers l'exterieur de la baie et totalement ouvert au Nord-Est.
Comme quasi partout en Grèce, on s'amarre sur ancre et cul à quai.
Manoeuvre assez simple quand il n'y a pas de vent et qu'on respecte les règles: recul avec ancrage perpendiculaire au quai et chaine de bonne longueur.
Ça se complique dès qu'il y a du vent, encore plus quand il se lève alors que les 20 bateaux se sont déjà amarrés par pétrole.
Il en suffit d'un, mal amarré (de travers, chaîne trop courte ou mal tendue) et mal maîtrisé pour créer la panique parmi les bateaux et le spectacle assuré sur le quai.
Sur la vidéo, on a en plus, un skipper et un équipage totalement incompétent, qu'on croise de plus en plus souvent : bateau de location de très grande taille (51 pieds!), 4 ou 5 garçons assez jeunes, parlant souvent une langue de l'est, éméchés en fin de journée,totalement irrespectueux de ses voisins, mais sans doute au portefeuille bien garni qui rassure les loueurs.
Comme je l'ai déjà dit, ne venez pas en Grèce.
En plus avec le virus cette année, la Grèce a eu 100 fois moins de décès qu'en France! Quelle gifle pour notre système!

0

Bien dit.
J'y étais une semaine avant.
Le skipper d'après le commentaire du polonais qui a posté l'original sur FB le mec s'est pris une rafale à 25 kts en arrivant et s'est fait embarquer.
D'après ce qu'il était dit aussi que c'était même un skipper pro mais je n'ai pas réussi à avoir confirmation avant de quitter Poros.
Je me suis enfui vers le nord il y moins de flotilles mais quand elles débarquent vers Skopelos il y a quelques fois du spectacle.
Ermioni de toutes façons c'est la mère a chaque fois ne serait-ce qu'a cause du ferry qui rentre dans la baie trop vite et pousse l'eau avec la vague d'étrave.
En 2017 il est arrivé tellement vite qu'il a nettoyé la terrasse des deux tavernes en face de l'entrée de la baie.

0

la critique est facile ici , je me demande qui n a jamais loupé de manœuvre ? même moi en tant que pro (ce qui fait que je suis parfait loin de la ) parfois les mises a terre et a l eau sont pas simple (marée , courant et vent encombrement de la zone ) . pour ma part je dit pas qu il faut un permis pour la voile mes y a un paradoxe quand même si tu a du fric et bien tu peut avoir un voilier avec 2 bousins de 150 cv sans aucun problème voir même plus et certains ne sorte même jamais leurs voiles sans rien ah si un carnet de chèque bien garni , après le permis est une fumisterie, maintenant le code ce passe plus au affaire maritime donc grosso merdo tu paye tu a ton permis car ce sont les bateaux école qui font tous passer .

0

ça me rappelle le même genre d'aventure à porto soller (baléares)ou toute une flotte d'allemands sur des dufour 2800 qui était arrivée après nous s'appuyait sur mon neptune 99 ,à l'époque il y avait la base navale et il ne restait que le carré du port le cul a quai avec l'ancre devant ,j'avais mis la mienne à 40m
et le vent montait ,un dufour 35 est arrivé à mouillé sur mon ancre et me l'a arrachée ,
même genre de panique multiplié par 10 ,
nous avons réussi à nous dégager sans casse et avons été mouiller au milieu de la baie en attendant que ça passe et en admirant le spectacle ,
dans l'aventure une écoute en battant à fait sauter une incisive d'un des équipiers de la flotte .
alain

1

C'est sur que tout le monde peut faire des erreurs mais on voit bien ici que le skipper est trop brusque sur la manette des gazs donc il manque d'expérience sur ce bateau avec ce moteur.

0

aucune excuse en plus avec un propulseur ,encore un incapable qui doit gueuler pour montrer qu'il est à la barre
en ce moment ces situations sont courantes dans les îles d'or et environs .
les loueurs ont du soucis à se faire avec le gel coat ...
alain

1

Un bon souvenir aussi: à l'Estartit, dans les années 70, on s'amarrait à cul en épi autour d'un musoir en pierres dans lequel des anneaux en fer étaient scellés. On reculait depuis l'entrée du port, on mouillait l'ancre à 30 ou 40m du musoir et on laissait culer doucement. Pour partir, on larguait derrière, on se déhalait sur l'ancre qu'on remontait fissa une fois à pic.
Sauf que ce jour là, ben, l'ancre, elle ne remonte pas. A l'époque, sur un bateau de 8.00m, bien sûr pas de guindeau, même pas mécanique. On tire à deux à se faire péter les veines, ça ne vient pas. On essaie au moteur, walou. On se met à quatre à l'avant, on tend la chaîne, et tout le monde revient derrière, hormis le plus léger. Et ça vient. Doucement, mais ça vient. On répète la manoeuvre quelques fois, et on voit apparaître l'ancre, avec un gros câble pris dans les pattes, et les marineros sur le quai qui gueulaient comme des putois. En fait, nous avions remonté le câble d'alimentation de la grue, du 380V. On a passé un bout par dessous, laissé descendre l'ancre pour la dégager, largué le bout et récupéré l'ancre.
Mais le "capitaine" de la navette maritime n'a pas daigné attendre que nous soyons manoeuvrants, et nous a carrément éperonnés. Staff du port, Guardia Civil, au bout d'une heure de palabres, au cours desquelles nous avons refusé d'endosser la responsabilité de l'abordage qu'ils voulaient nous coller sur le dos, mais c'était compliqué car il y avait quatre bateaux français qui suivaient l'affaire depuis le début, il a été admis que el senor Capitan avait loupé sa manoeuvre d'accostage et nous avait malencontreusement heurtés.
Après, les assureurs se sont arrangés entre eux.
Du coup, j'ai récupéré après réparations un bateau remis à neuf.

0

j'y étais en 77 à puerto soller. On a eu un temps tellement pourri ( vent ) qu'on a été admis dans la base navale pendant quelques jours...

0

Pareil que Goj je ne rentre jamais en marche av entre deux pannes, demi tour quasi impossible sauf sans vent et encore, voir antibes côté Sra 10 mètres entre les extrémités des bateaux

En général j arrive dans un port inconnu je me mets en marche arrière

Sur la vidéo, comme disent les américains shit happens, qui n a pas loupé une manœuvre, jusqu à la seconde 39 , rien de grave , il est en sécurité temporaire Et peut se metre a couple et prendre sa respiration, ensuite délire total

0

maintenant elle n'existe plus c'est devenu un port de plaisance .
alain

0

En Grèce, c'est fantastique de voir les ferries qui pratiquent le mouillage cul au quai avec une facilité déconcertante, même par meltem de force 8 ou 9. Cela leur permet de faire le débarquement-embarquement très rapidement par l'arrière, même avec un petit quai pas toujours protégé par une digue.

Le mouillage arrière au quai est une pratique ancienne très sure, sauf si on rencontre des incapables comme dans la vidéo. Il se pratique en particulier dans les ports avec des quais non aménagés. Avec une bonne ancre pour tous les fonds, il n'y a vraiment aucune difficulté à s'amarrer ou partir, même avec du vent et sans propulseur . Cette pratique est d'ailleurs imposée sur certains quais souvent gratuits. Les seuls problèmes que j'ai connu l'ont été dans des grands ports où on pouvait parfois croiser son mouillage avec un autre. Un petit grappin permettait alors de soulever la chaîne de l'autre mouillage pour dégager le notre.

J'aimerai que l'on continue longtemps à mouiller de la sorte dans les petits ports sympa de Méditerranée.

Dans la vidéo, le barreur a l'air totalement absent... Ce n'est pas toujours lui qui commande le moteur et il ne fait rien pour que l'arrière du bateau se dégage des autres bateaux ... Ils ont aussi l'air d'avoir oublié une des amarres en relevant le mouillage. Même avec des pendilles, il aurait probablement fait le spectacle et abîmé les 3 bateaux à côté ...

2

La première chose que j'ai faite après avoir acheté mon grand bateau a été de suivre une journée de manœuvre avec un pro.
Cela faisait deux ans que je naviguais sur mon ancêtre de 9 mètres, ce qui était une rigolade. Mais pour ne pas stresser avec mon 14 cela a été l'idée du siècle.
Depuis je suis capable de manœuvrer sans aucun stress non pas car doué mais parceque formé.
Il y a des tas de petites règles de bases que lon ne peut connaître si pas transmises par un pro.
Bien à vous
Olivier

0

c'est effectivement ce qu'il y a de plus raisonnable

0

Oui, encore faut-il trouver un pro qui connaît le bateau, que les conditions météo permettent de se rendre compte de l'influence du fardage sur les manœuvres et que la configuration du port permette d'étudier différents cas; une journée me semble bien peu.

0

Même chose pour nous qui découvrions un tas de nouveaux équipements : la dérive, le propulseur, le guideau électrique, le gennaker à emmagasineur, la trinquette, le walder, le radar, l'ordi de bord, etc...
On a utilisé les services d'un skipper/convoyeur pro (Cap200 et BEES) pendant 3 jours, pour la mise en main du bateau. Incroyable le nombre de choses qu'il nous a apprises sur NOTRE bateau !
Ce fut très efficace, et à mon avis c'est indispensable sauf si on sait tout sur tout dès la naissance, ce qui n'est hélas pas mon cas.
Le plus aurait été de rajouter un ou deux jours au large dans le gros temps, même si on se les ai faits tranquillous tout seuls.

0

à ventoténe quand il y a du vent le ferry rentre relativement vite pour être manœuvrant
si on est mouillé et amarré cul à quai ,il faut laisser de la longueur il fait monter l'eau d'au moins 50cm ce qui crée un genre de ressac pas courant en med et on se mange le quai avec le tableau arrière
ce phénomène en italie est courant dans les petits ports ou il rentre, surtout dans les égadies et les pontines

0

La grece quel plaisir .....de retour a LR a couple en quatrièmes positions a l'ile de ré , je regrette les mouillages par exemple a ermioni il y a un mouillage en rentrant a droite magnifique ou cu au quai pour ne pas louper son mouillage 3 choses le guindeaux : la descente de la chêne guindeaux débrayé ( seul la monté est électrifiée)cela permet de reculer rapidement.L'equipier avant sous les ordre du chef de bord a pour mission de libérer l'ancre et d’arrêter le defillement de la chaine .Pour les bateaux ne disposant pas de propulseur il suffit de tenir compte du pas de l'helice pour presenter le bateau cu au quai

0

Comme le rappelle Fritz the Cat, il ne faut pas oublier de mettre de la distance entre le quai et le tableau arrière du bateau quand on est mouillé cul au quai, surtout quand le quai n'est pas bien protégé par des digues.

Il faut toujours se rappeler qu'en Méditerranée, il y a de nombreux ferries dont certains à grande vitesse ainsi que des sous-marins qui font de temps en temps des pointes de vitesses sous l'eau.

Par mer complètement plate, j'ai eu un jour la cabine avant d'un 48 pieds de 19 tonnes submergée par une unique vague, sans aucun bateau en vue. Cul à quai avec le large à l'horizon, il faut toujours se méfier, même par très belle mer.

0

J’aime bien tous les commentaires... Quels sont ceux qui connaissent ce quai et qui s’y sont amarrés?
Il y avait un gros clapot avec ressac dûs à un thermique assez fort. Il semble que l’ancre ait dérapé et que le voilier ait voulu partir, mais en partant il a constaté que son ancre était prise dans la chaîne du voisin, ça c’est le point de départ. A un vent assez fort et mal placé c’était difficile à récupérer. La suite on la voit sur la vidéo.

2

"mais en partant il a constaté que son ancre était prise dans la chaîne du voisin, "

ce que je disais plus haut, c'est toujours la crainte quand on quitte le quai, même si on a mouillé droit à sa place (ce qui n'est jamais certain), on ne sait pas ce que les voisins ont fait avant (on peut poser sa chaine sur la sienne), ni ce que les futurs feront après (ils peuvent poser leur chaine sur la nôtre)... c'est toujours un moment très délicat.
Si en plus le vent s'en mêle, c'est l'angoisse !

Mais ici l'échelle non relevée (qui a vraiment failli faire des blessés), l'ancre pendante, les grands coups de barre, le temps mis à se rendre compte que la quille a croché la chaine, j'ai du mal à croire à un pro qui maîtrise habituellement son navire.

J'aurais tenté de partir en marche arrière quand il a eu l'opportunité ? Aurait-ce été une erreur ?
Pourquoi n'a-t-il pas utilisé son propulseur de façon plus efficace ?

-1

Chalkis, tu es en train de nous expliquer que quand tu as ton mouillage qui chasse, il se passe la même chose? tu es donc toi aussi un danger à la barre de ton navire?

ce mec a faillit tuer des gens sur le cata avec sa passerelle! tu te rends compte ou pas?

La première des choses quand ça tourne au vinaigre est de repasser au ralenti... voir débrayer. Pousser la manette dans le coin quand ça commence à vriller c'est 90% de chance de tout casser! (et 10% de chance ... d'avoir de la chance!! Je le sais car je l'ai appris à mes dépens!)
ensuite on peux passer des amarres, se déhaler, se faire pousser ou tirer par une annexe, ou en tout cas mettre un plan d'action en place avec les autres plaisanciers, communiquer avec son équipage...

Là on voit un énergumène fracasser du matériel en mettant en danger tout le monde autour de lui!
Pour ma part il ne me serait pas venu à l'idée d'aller donner un coup de main avec mon annexe si je passait par là... trop peur de me faire couper en deux! alors que si le bateau est juste pris dans un mouillage, ça se fait bien et avec plaisir!

Imagine le même type de comportement d'un gars au volant qui fracasse 2 ou 3 voiture en voulant sortir de sa place un peu petite, manquant de faucher des pietons... peux-tu réellement le défendre en disant que des fois il est difficile de sortir d'une place trop petite? ou bien il voyait pas car il y avait du caca de pigeon sur son pare-brise?
Soyons un peu sérieux!

Un incident peut arriver à tout le monde. Je ne suis pas le dernier à foirer une manœuvre! j'ai 3 sinistres d'accrochage en 20 ans à mon actif...deux fois des petits bobos, mais l'assurance a jouée son rôle.
Maintenant là ou on l'on reconnait une personne civilisé c'est la façon dont cela se résous ensuite... être honnête, reconnaître ses tords ...
Je dis ça car hier j'ai encore fait une attestation de témoignage pour l'assurance d'un voisin...
Son bateau a été percuté en son absence et je suis allé repoussé l'assaillant qui était accroché à lui par l'ancre, tordant le davier/ferrure d'étrave... ce que n'a jamais voulut reconnaître le plaisancier adverse par pure mauvaise foi.

qui n'a jamais retrouvé un petit dégât sur son bateau laissé par un indélicat?

0

@chalkis, je plussoie. Et si en plus il s'avère que okilebo dit vrai, lesdits commentateurs/conseilleurs peuvent revoir la copie.

0

Je n’ai jamais dit que le skipper avait bien géré la situation. J’ai simplement donné les circonstances qui ont provoqué la situation dangereuse.
Une rafale
L’ancre dérape
Le bateau part pour aller au mouillage
Il croche la chaîne du voisin (ou elles étaient déjà croisées)
Il n’est plus manœuvrable
Nouvelle rafale
Un de mes amis était sur ce même quai (de l’autre côté) et a vu ce qui se passait. Les coast-guards étaient là également (probablement attendaient-ils le flying cat à ce moment) et ne sont pas intervenus. C’est un des protagonistes qui a filmé la scène avec son téléphone depuis le quai.
Une rafale de vent 25 nds a mis le bateau de travers et c’est très difficile à récupérer quand on raté sa manœuvre et que le vent continue à pousser le bateau en travers sur les étraves des autres.

0

OK. Donc il sortait (contrairement à ce que dit Okilebo).
Durant la remontée, une survente, il dérape, il croche une chaîne, perd la manoeuvrabilité, ce qui l'a amené à la situation du début du film.
ça, c'est ce qui nous pend au nez, à chacun...:(

C'est la suite, la gestion de cette situation, qui pose questions... c'est vraiment un pro ?

Une sortie de 5 bateaux à couple et l'un d'eaux qui s'en va dans la même situation météo, et c'est le spectacle tout aussi garanti...

2

Ok, on peut se retrouver en mauvaise situation comme ce mec.
Mais toutes les actions ,TOUTES les actions du skipper dans la vidéo sont inadmissibles et inexcusables.

2

Le barreur manoeuvre sa barre comme on conduit une voiture. Il n'a pas l'air de savoir que le voilier tourne autour de sa quille et qu'il faut un peu de vitesse pour que le safran agisse, mais pas trop de gaz. Il n'oriente jamais correctement la barre pour éviter de toucher les mouillages et bateaux des voisins alors qu'il pourrait facilement le faire car sa quille, par chance, ne s'est jamais prise dans les chaînes. Il ne se préoccupe pas non plus de mettre sa barre droite avant d'enclencher la marche arrière.

Il n'a probablement aucune expérience des voiliers. Il me rappelle les manoeuvres de quelqu'un qui loue aussi des voiliers en Grèce en prétendant qu'il sait conduire un voilier parce qu'il sait conduire une voiture.

Je ne sais pas si l'ancre avait dérapé et si celle-ci était prise dans le mouillage du voisin, mais il suffisait alors d'avancer au moteur à l'aplomb de son ancre. Il n'aurait jamais du toucher les bateaux voisins, surtout une fois son ancre dans le davier. Quand son amarre se prend dans le bateau voisin, il aurait pu mettre son bateau face au vent en marche arrière pour mieux se dégager ensuite. Il préfère attendre pour mettre ensuite les gaz à fond avec la barre en butée à tribord, exactement ce que ferait un conducteur de voiture mais pas quelqu'un qui a l'habitude de manoeuvrer un voilier au moteur en marche avant et en marche arrière ...

0

Perso je trouve ça très bien pour les chantiers!! Et les assureurs :)

0

C'est impressionnant.. surtout sachant que le permis est exigé par les loueurs grecs, et d'autant plus que le vent ne souffle pas très fort dans les conditions en question. Je me suis aussi amarré à cet endroit et j'ai eu un peu de peine a crocher l'ancre, j'avais recommencé la manœuvre pour être sûr.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer