Catégories B d'un bateau et traversée hauturière

Bonjour à tous
on me propose un bateau de catégorie B déterminé comme pouvant naviguer au large
contrairement à la catégorie A pouvant naviguer en Haute mer
J'ai bien sur lu des choses confuses ( en tout cas pour moi) malgré des efforts de clarification par des gens compétents.

mais j' aimerai savoir "par un oui ou un non" si l'on peut traverser les océans avec un voiler Catana 41 ou il est inscrit "catégorie de construction" B
donc théoriquement pouvant naviguer qu' au large
compte tenu des assurances etc...
Carnet de navigation en pièce jointe
A vos avis
Merci d'avance à tous
Lucien

L'équipage
12 juil. 2019
0

Oui pour la première partie de ta question, non pour la seconde.

12 juil. 2019
0

Je ne te suis pas, Nemo... ou je ne te comprends pas.
Pour moi, le Catana 41 peut aller partout avec l'équipement de sécurité prévu pour le hauturier et le nombre de personnes, non?

1

Nous n'avons le droit de répondre que "oui" ou "non".
Il pose deux questions :

Peux-t-on : la réponse est oui.
Compte tenu des assurance etc. : la réponse est non.

12 juil. 201912 juil. 2019
0

Non, tu ne peux pas prévoir la météo

12 juil. 201912 juil. 2019
0

Si mais dans les limites de la catégorie B soit a son époque

Catégorie B : Navires de plaisance pour la navigation « au large », conçus pour des voyages au large des côtes au cours desquels les vents peuvent aller jusqu'à la force 8 comprise et les vagues peuvent atteindre une hauteur significative jusqu'à 4 mètres compris

et avec les moyens météo actuel ce n'est pas très dur de rester dans ces limites.

Quand il est évoqué F8, c'est F8 établis - c'est pas 40 knts pendant 10 mn.
F8 établis il va y avoir des claques a plus de 50 knts c'est déjà la guerre.

Les 4m sont plus embêtant ça c'est vite faite, d'ailleurs la dernière version réglementaire a évoluer les 4 m sont devenus 8m

Et globalement le bon sens amène et ne pas aller avec un bateau de plaisance dans du 8 établis et 8 m de creux.

Mais bon les grosses kékette d'heh qu'on vu l'ours et qu'on pas eu peur, vont vite nous raconter que par F9 en baie ils prennent l'apéro tranquille en tongue.

12 juil. 2019
0

si j'ai bien compris le catana 41 ne peut pas traverser les OCEANS car ce n'est pas uniquement une question d'équipements 'mais une question de 'conception' comme dit sur le carnet de navigation.

12 juil. 2019
0

désolé j'y reviens encore nous pouvons avoir des vents force 8 à 5 nm des cotes pour les vagues idem .
je n'arrive donc pas a comprendre cette question de large en opposition à la haute mer .
je doit être bouché

12 juil. 201912 juil. 2019
0

Tu navigues ou tu veux avec ton bateau a partir du moment ou l'équipement est en adéquation avec la zone.

Si tu prends des conditions plus sévère que ta catégorie de conception (pas pendant 10 mn ... on parle de prendre un vrai baston a F10, 11 - ce qui est une tempête hivernale assez rare)
1° si tout casse le constructeur dira bah oui mais vous êtes en dehors des clous
2° ton assureur pourrait dire de même
3° en cas de sinistre grave - naufrage - décès - il pourrait être évoqué une responsabilité du skipper d'être allez au dela de la catégorie de conception du bateau sciemment et que c'est une cause du sinistre.

Bref c'est la théorie ...

A moins d'être complétement maso le problème ne se pose pas.

A titre complémentaire même la catégorie A n'est pas no limit
Heureusement d'ailleurs - imaginer qu'un bateau (de plaisance de surcroît) puisse être conçu "no limit" est utopique.

12 juil. 2019
0

la catégorie de conception est demandée par le chantier en fonction des échantillonnages et principes de construction effectifs. rien n'empêche une même coque d'être dans deux catégories de conception différentes si les modalités de construction sont différentes. ce n'est pas parce que le bateau est en catégorie A qu'il est apte à des traversées océaniques, souvent les marins avisés font des modifications (voir le bateau de JL VdH) pour obtenir le niveau de fiabilité estimé indispensable. naviguer hors des limites de la catégorie de conception engage la responsabilité personnelle du skipper.

l'assureur à ses propres règles pour engager sa garantie. le bateau a plus de dix ans il est utile de vérifier les contraintes d'assurance pour le bateau et aussi en fonction des zones de navigation envisagées (océan indien par exemple). se placer en dehors induit automatiquement un refus de prise en charge par l'assureur.

l'équipement de sécurité est une obligation variable selon les états. il est indispensable de respecter celles applicables dans chaque pays.

la question posée me semble plus être celle de la responsabilité du skipper (propriétaire) que celle de la zone de navigation.
une autre approche concerne la valeur du bateau en fonction du programme et de la décote lors d'une revente future.

bonnes navigation.

12 juil. 2019
0

Je possède un bateau de 30 pieds de 1977 et aucune catégorie n'est préciser. Je suis équipé hauturier.
En dehors du fait qu'en tant que skipper je me dois de prendre toutes précautions élémentaires quid des assurances et de la responsabilité en cas de sinistre???

12 juil. 2019
0

bonsoir rêve d'une vie, votre MOODY est un bateau britannique construit selon des règles différentes qu'il est possible de retrouver. ce navire a été importé et est maintenant soumis à la législation Française. pour faire un peu d'histoire il est construit avant la tragédie du Fasnet qui a entrainée une évolution sensible des règles britanniques et il est avant les premières mesures de reconnaissance entre les états membres de l'union européenne.

votre responsabilité de skipper vous oblige à vérifier que votre navire est capable d'effectuer les navigations que vous projetez. le problème en droit c'est d'apporter la preuve et je vous conseille de disposer de documents établis par des tiers reconnus (architecte naval, chantier naval, expert) qui vous permettrons de prouver que vous avez pris les dispositions utiles pour réaliser votre programme de navigation. bien entendu l'avis préalable de votre assureur est souhaitable et ce sera probablement le plus contraignant.

bonnes navigations sur cet excellent bateau.

12 juil. 2019
0

Le concepteur du bateau a estimé qu’il n’était pas suffisamment adapté à la navigation en haute mer et tu envisage de le faire...
Il faut se poser les bonnes questions...

Pour moi si le bateau ne correspond pas à ton programme, c’est que ce n’est pas le bon bateau.

Les conséquences peuvent être fatales pour toi et ton équipages, donc c’est toi qui voit. Aucune assurance ne te suivra...

13 juil. 2019
0

La catégories de conception ne comportent plus de référence à une distance par rapport à la côte depuis 2016 je crois.
Dans l'arrêté, il est expressément précisé qu'il annule et remplace les arrêtés précédents.
Donc ton voilier peut naviguer dans les conditions de mer prévues pour la catégorie B (vent et hauteur de vague).
Pour naviguer au large, il lui faut simplement le matériel de sécurité correspondant.

13 juil. 2019
0

Merci a tous pour vos avis .

Je crois avoir avec tout ça ce qu'il faut.
Ce que j'en retiens c'est que c'est non réglementairement.

C'est oui si je le veux car en effet ce bateau a déjà traversé l’océan Atlantique, pacifique et indien donc pour ses capacités pas de problème.

ma question n’était pas celle de la responsabilité du skipper car celle ci est engagé dès qu'on met le pied a bord.

Elle n'était que réglementaire car les textes que j'ai lu malgré leurs longueurs ont été certainement écris pas des administratifs ou des avocats suffisamment flous pour que l'on fasse appel a eux...

Bien sur pour le matériel de sécurité c'est ok
merci encore de vos réponses

13 juil. 2019
0

Merci enfin quelque chose de plus clair .
entre la A et la B il n'y a pas de différence significative quand on est dans cette situation que je ne me (nous) souhaite pas.
Ce texte est à peu prés clair même qui je comprend largement les commentaires du dessous.

a bientôt

13 juil. 201913 juil. 2019
2

Il ne faut pas confondre catégorie de conception et catégorie de navigation.

Les catégories de conception sont liées à la capacité du navire à affronter certaines conditions. Pour simplifier, la réglementation impose le respect de normes de stabilité et d’angle de chavirage.

Les autres normes (installation du gaz, électricité, ouvertures, ...) ne sont pas directement liées à la catégorie de conception. Elles sont plutôt en rapport avec la longueur du navire.

Les catégories de navigation ont été révisées et portent essentiellement sur l’équipement.

Donc un bateau de catégorie B peut tout à fait aller au large dès lors qu’il dispose des équipements de navigation correspondant.

La question de l’assurance est sans doute un faux problème car même un bateau de catégorie A n’est pas fait pour affronter n’importe quelle mer / vent.

Il faut s’assurer que le contrat n’exclut pas certain type de navigation... par exemple certaines conditions générales interdisent la navigation en solitaire de nuit...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (173)

novembre 2021