Catamaran : Taud/Hauvent a la place d'une nacelle en dure

Bonjour,

Je n'arrive pas a trouver de compromis qui me plaise entre un cata bien confortable avec une nacelle avec hauteur sous barot, et un cata sans nacelle.

J'aimerais un cata confortable (HSB sur une bonne surface (j'aimerais vivre dedans à l'année)) mais qui soit esthetique (sic) et qui ne presente pas trop de fardage, bref le mouton a cinq patte.

Je me demandais si l'idée d'un taud, ou plutot d'une sorte de hauvent a monté sur une plateforme rigide au mouillage ou au port était une idée saugrenue ou pas.

Qu'en pensez vous ?

Pour ceux qui ont déjà fait du camping dans des endroits venté, est ce que c'est solide quand ca souffle dehors ?

Combien de temps ca met a monter/démonter ?

Est ce que ca coute horriblement cher, ou juste cher :-), plus cher/moins cher que faire construire une nacelle en dur ?

Bref chui preneur de toute infos !

L'équipage
27 déc. 2004
27 déc. 2004
0

Ca dépend

Veux-tu camper ou bien passer l'année sous ta tente? Et sous quel climat?
Veux-tu installer un auvent pour prolonger un rouf en dur, ou n'y a-t-il qu'un cockpit pour tout aménagement?

Dans ce dernier cas, tu trouveras dans le Chasse-marée n°173 un article sur un Drascombe de campement savamment aménagé par JL Grenier, le caboteur Anne-Lise.

Quoiqu'il en soit, il faudra pouvoir fermer l'installation par un rabat pour que les bourrasques ne s'y engouffrent.

La tente d'Anne-Lise est formée pour ainsi dire de deux capotes de cabriolet se faisant face et tendues chacune sur un double arceau articulé, comme sur les landaus de notre enfance, ce qui permet le jour de les replier pour la manoeuvre.

Pour allonger la tente, le constructeur a placé les capotes à quelque distance l'un de l'autre et on peut les réunir à la nuit avec une toile centrale munie de fermetures-éclair.

On rajoute aussi pour la nuit une doublure de coton blanc, extrêmement soignée comme l'ensemble du dispositif qui comprend fenêtres et aérations.
Mais au mouillage comme au campement à terre, une tente reste une tente, réservée en principe à un usage estival.

Le campeur qui méprise la cousette pourra toujours, à la mode Viking, passer une tenture de nylon, voire sa bâche usuelle par-dessus la bôme, et tendre les élastiques des oeillets sur les embases de chandeliers ou quelque autre aspérité, dispositif sommaire qu'une paire de rabats en triangle pourra fermer.

Une version plus élaborée est tendue sur une baguette jouant le rôle d'une faîtière, elle-même suspendue à la bôme ou à une paire de drisses ou de balancines assurées et tombant du mât.
Les archives récentes contiennent des précisions sur le sujet.

La construction d'un rouf en dur n'est pas non plus irréalisable, selon l'architecture du bateau.

27 déc. 2004
0

GO
sans aucune pub de ma part:
GO catamaran vient de reprendre l'édel 35 en modifiant toute la nacelle et il le propose soit roof/carré fermé soit ensemble pare-brise/toit rigide et le reste en taud. on aime ou pas l'esthetique de la chose, mais je pense qu'il y a des idées à prendre la dessus

voir si il y a de la pub dans les magazines ou doc chez eux ou peut-être un site

27 déc. 2004
0

pour se balader ...
en tornado,on avait adapté un igloo de camping,avec les 4 montants gonflables,c'etait genial..........on a meme navigué grand largue petit temps avec le truc en place.......quel pied...

gg.

27 déc. 2004
0

go (bis)

aventura 36

27 déc. 2004
0

Oui
Pour l'été, le plus simple et le plus économique est encore d'acheter une petite yourte chez Go- Sport ou ailleurs et de l'arrimer sur le trampoline.
Les prix sont dérisoires.

Assurer le sommet sur un bout ou un espar est utile, tant la tubulure de ces tentes destinées au sac du campeur est lègère, formée de tubes flexibles de petit calibre.

Quoique leur forme résiste bien au vent, il serait intéressant d'y adapter une structure renforcée composée de tubes de tente rétreints emboîtables plus forts et passés à la cintreuse pour leur inculquer une courbure permanente.

28 déc. 2004
0

Mouton a 5 pattes
Merci pour l'info sur les aventura de go-catamaran.

Effectivement le dernier aventura 38, version cruiser avec sa grosse nacelle pourrait ressembler au mouton a 5 pattes que je recherche.

Apparemment on peut en louer un du coté de la rochelle, je vais essayer de voir de ce coté la.

"En résumé, je crois bien qu'il te faudrait choisir entre confort/fardage/esthétique avec nacelle, (plus ou moins ouverte, style Edel Cat 35 open), ou vie plus spartiate dans les coques sans nacelle centrale.... "

ben mouai c'est bien ce que je pensais, mais je posais la question quand meme, on ne sait jamais !

28 déc. 2004
0

Expérience..
Le problème de la nacelle est effectivement important pour les qualités nautiques et celà ne va pas de pair hélas avec le confort.
J'ai eu des petits catas (8-9 m) sans nacelle : plaisir et qualité nautique étaient au RV. Pour le confort, je disposais d'une tente posée sur la trampoline sur l'un (ca marchait pas bien) et d'une tente conçue pour sur l'autre (un Corneel 26 que j'avais à Mayotte). C'était pas mal, vu le climat.. ca servait autant pour se protéger du soleil que la nuit pour dormir. 2 mm pour la monter (un systéme d'arceau, genre capote de landeau) et idem pour la baisser. Ce que je faisais la nuit au mouillage si le vent forçait.
Sur des bateaux plus gros (Athéna 38 par exemple), j'ai toujours trouvé que la nacelle, c'était pas terrible : fardage (comment on fait par très fort vent..) etc..De plus sous les tropiques, le carré on n'y rentre pas beaucoup et donc la nacelle, on pourrait s'en passer. Le problème est évidemment différent sur nos cotes.
J'ai essayé un cata peu connu, un Crowther de 38 pieds, sans nacelle, 8 m de large, une vraie piste de bal. C'était une bien belle unité, ca se passait aux Baléares à Paques, avec des conditions relativement fraiches. Il y avait quand même un petit carré bien agréable, mais c'était un peu spatiate. Et puis, il reste la problème de mettre ces bateaux dans des ports, les mouillages vastes gratuits et abrités se faisant rares dans nos contrées. D'ailleurs il est parti aux Antilles.
En résumé, un cata sans nacelle sous les tropiques, c'est très bien. Le système de tente du Corneel 26 peut à mon vais très bien s'adapter à un gros.
Sous nos cotes, c'est plus difficile. Et tant qu'à en prendre un, le chosir avec une nacelle haute, ce qui n'est pas le cas des Edel 35.
Quant aux Aventura 28 et 36, je trouve qu'ils ont transformé des bateaux (le Diabolo était superbe, l'Edel 35 honnête)en espèces de trucs informes et pas forcement adaptés à la mer et au vent.

29 déc. 2004
0

Cata sans nacelle
Comme je pense qu'il est dure de trouver un compromis nacelle confortable et performance (faible fardage), je m'orienterai plus vers un cata sans nacelle, mais plateforme rigide.

La nacelle étant remplacé par un systeme de deux capotes. Une avant et une à l'arriere qui une fois déplié se regoignent au milieu. Celle avant pourrait meme dans certain cas etre utilisé en navigation "humide".

Sachant que "l'habitabilité serait dans les flotteurs, et la "nacelle-capotes" serait un plus. Est ce farfelu ?

Reste une grosse interrogation.
Francois tu dis avoir navigué pas mal sur des catas sans nacelle. Sur mon trimaran, en navigation, le flotteur sous le vent est très humide, est ce qu'il est de même sur ce genre de cata. Si en navigation, j'ai besoin pour une raison quelconque (navigation, se changer, manger un truc, ...) d'aller dans le flotteur sous le vent est ce je ne risque pas du tout trempé a l'interieur au moment ou j'ouvrirai la descente, sans compter se faire doucher par la meme occasion ???

Quel sont les gros pieges a éviter sur ce genre de catas ? Quels sont les catas qui t'on marqué (en bien et en mal) ?

29 déc. 2004
0

Précisions
Sur le Corneel 26, à plus de 15 noeuds, ca peut bien mouiller sous le vent, et comme le capot est sur le dessus, c'est sur qu'on peut se faire bien humidifier la coque sous le vent.
Il y a cependant des catas de cette taille avec un capot sur l'arrière (Turissimo 9 m de Malcolm Tennnant (voir son site, il y a de belles choses), mais je n'ai pas testé.
Sur le gros Crowther (un Windspeed 38) c'était plus tranquille, mais ca arrivait de temps en temps.
A noter que ce bateau est un des rares catas que j'ai vu où l'on se sente vraiment "prévenu" en cas de surcharge de voiles. Probablement lié à l'exceptionnel rapport longueur/largeur et l'absence de nacelle. Sur mon Tornado aussi, on est prévenu..mais c'est permanent.
J'ai aussi taté du Louisiane, de l'Iroquois et de l'Edle Cat 33. Sur ce dernier, la nacelle protégeait le capot sous le vent et le couloir entre les deux étaient assez agréable.
Le fait de sortir du bateau pour aller d'une coque à l'autre, c'est un handicap sous nos contrées, pas quand il fait beau. On peut même y trouver avantage pour l'intimité des différents occupants.
Je crois quand même que l'essentiel c'est les conditions météo. Le couple italien propriétaire du cata Windspeed avait passé l'hiver en France et c'était pas terrible.

29 déc. 2004
0

cata en folie
Bien noté pour les capots sur l'arrière.
Sur l'aquillon 800 (plateforme un peu basse sur l'eau je trouve) les descentes sont au milieu des enormes roufs coté intérieur. Est ce tu as dejà essayé cette configuration, c'est humide ?

Francois tu dis pour le Windspeed 38 qu'il prévenait la surcharge ...
"Probablement lié à l'exceptionnel rapport longueur/largeur et l'absence de nacelle."

Tu veux dire qu'il était beaucoup plus long que large, ou au contraire très large ?

Pour l'instant je m'oriente plus sur un cata sans nacelle de 8m auquel je rallongerai les flotteurs à 10m, voir 12 m, pour un meilleur passage dans la mer formée, et des étraves plus fines ... et cela sans toucher à la largeur, aux aménagments, ni a la surface de voilure.

Est ce que cela va dans le sens du Windspeed 38 ?

Gébé, finalement quel cata as tu choisis ?

29 déc. 2004
0

Bato de gébé ?
Je suis allez voir ton album, c'est fou l'espace qu'il y a dedans, on dirait preque un appart ! ... et pourtant la nacelle ne semble pas si haute que ca ?

Le bas de la nacelle n'est pas trop basse, ca ne tape pas trop dans la mer ?

Je me suis toujours interrogé sur ce type de bato. Comment ca se comporte en mer au différentes allures, il avance bien ?

29 déc. 2004
0

La nacelle
:)Là réside le grand avantage du cata, la nacelle et le volume qu'elle apporte quand elle est relièe aux coques, donc beaucoup d'espace.
PPour rebondir dur Gébé, effectivement le cata est un peu plus fatiguant que le mono mais si on a pris soin de prendre un cata un peu plus haut sur l'eau on tape trés peu sauf quand la mer est forte t contre,mais au portant quel régal.
Pour ce qui est de la sécurité il faut absolument réduire par mer dure et la tout se passe mieux mais on peut tout porter jusqu'à 30 noeuds mais le confort et la prudence et l'usure du matos indique que si l'on réduit vers 22/25 noeuds on y gagne à tous les points de vue.A+

30 déc. 2004
0

Tente modulable de Drascombe
Comme me l'a précisé Chébec, j'ai trouvé dans le chasse marée une sorte de tente modulable.

Peut etre cela résouderait mon probleme de mouton a 5 pattes.

Si d'autres personnes connaissent des tentes du meme genre je suis preneur.

Mon pere ayant toute la collection de chasse marée, j'ai pu trouver le fameux 173 :-)
Ci-joins l'extrait du chasse marée

euuh j'arrive pas mettre la photo :-(
Bon en gros ca ressemble a deux capotes, une capote "normale" a l'avant, et la même a l'arriere qui se rejoignent au milieu.

Par contre il n'est pas expliqué comment l'étanchéité se fait entre les deux capotes ?
Si quelqu'un a plus d'info

30 déc. 2004
0

Diomède
&gtPar contre il n'est pas expliqué comment l'étanchéité se fait entre les deux capotes?&lt

Dans le cartouche intitulé Une tente modulable, page 28, J.-L. Grenier écrit: "Un taud intermédiaire, fixé par fermetures-éclair, permet de relier les deux capotes".

Ca peut être une fermeture en plastique à grosses dents, avec un rabat de tissu derrière. Je n'en sais pas plus, faute d'avoir vu la tente de près.

Cela dit, beaucoup de modèles chez les fournisseurs de sports de plein-air ont une forme allongée comparable, sinon semblable à celle-là qui demanderait un sérieux effort de confection.

02 jan. 2005
0

Quelques compléments
1 : Ne jamais avoir trop de certitudes sur la stabilité des catas : j'en ai mis un sur le toit, c'était par force 8 à 150 milles au large de La Rochelle à Paques et ca incite à une certaine mesure. Et à préférer des catas qui préviennent aux autres..Or, plus ils sont haut et étroits, moins ils le font. Ceci dit, on doit constater que les Snowgoose, Catalac et Heavently twins n'ont pas l'air de beaucoup chaviré, mais ils ont très peu de pied dans l'eau et ils sont relativement bas (par rapport à certains monstres actuels).
2 : Parmi les bateaux qui pourraient convenir, il y en a un que j'ai failli louer (et dont j'ai eu le descriptif), c'était un cata open de 10 m dessiné par le cabinet Profil de marseille. Ca avait l'air bien. Il y a aussi une occasion (je ne sais pas si elle est vendue) à Leucate, un Pahi 42 avec une Yanmar diesel et embase silette qui était à vendre à un rpix raisonnable (45 000 euros, je crois). Ca c'est stable et sécurisant..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (188)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021