catamaran Tangaroa ?

Bonjour ,
j'aimerais poser quelques questions a des "connaisseurs" dans le domaine de la construction nautique un peu atypique
(vous m'excuserez que je m'y connaisse beaucoup moins)

J'ai lu il y a assez longtemps dans "vagabond des mers du sud" de bernard moitessier ,qu'il parlait a la fin de son ouvrage ,d'un couple un peu hippi dans les années 68,qui avait construit un catamaran nommé Tangaroa "fait à la main" ,avec très peu de chose ,quelques planches et des clous ,et qui a pourtant navigué ,traversé l'atlantique et autres .
C'etait un cata de 7 mètres environ ,pour transporter et y faire vivre le couple et leur enfant(s) ,construit au jugé ,avec des vieilles planches de bois de cageots pour les bordés ,sans quilles ,sauf une dérive centrale escamotable pour le près(le shéma sur le livre montre que les deux flotteurs sont presque construits comme des rectangles ou pavés ,presque à angles droits ,sans hydrodynamisme ,ni profilé ,sans ceintrage ,avec un fond plat )
Bref meme un enfant pourrait peut-etre le construire ,comme une cabane
Est-ce que ce genre de voilier ,vous semble possible a réaliser ,et surtout peut il vraiment bien navigué ?
Est-ce que l'on peut le comparé aux jonques d'asie ,ou monocoques a fond plats ,qui ont pourtant des possibilités nautiques en haute mer ?

Si vous avez un avis ,merci d'avance
:-)

L'équipage
23 fév. 2005
24 fév. 2005
0

Le Tangaroa de Mr WAHARRAM
Voici quelques donné sur le Tangaroa MK IV de Mr Waharram.
8.69 M Longueur Flotaison
L HT 10.82m
Bht 5.80
T eau 0.63m
Hssb 1.88
Poid 2T
Gréement cotre bernudien

...etc
temps de construction donné pae Mr WAHARRAM 1800 H avec un coût de 40 000 euros hors équipement de nav et moteur.
j'ai une connaissance en Guyane qui est parti pour le pacifique avec ce genre de bateau.

Il considérait son bateau , solide, simple, et marin avant son grand départ.

Ci joint 2 adresses de site internet:


Bon vent DIAMBA

24 fév. 2005
0

James Warrham catamarans....
Voici, je crois, l'orthographe de M. WARRHAM que l'on trouve facilement sur GOGOL où l'on y trouve beaucoup de sites sur ses constructions.
Bon courage.

24 fév. 2005
0

Wharram
On trouve sur son site (ou en France sur celui d'Icarai) le livre (2 girls 2 catamarans) où il raconte son aventure sur le premier Tangaroa. James Wharram y décrit également les (gros) défauts de conception de ce bateau et comment il en arrive à une forme de coque en V qu'il a gardé depuis sur tous ses dessins.

C'est relativement un miracle qu'il ait réussi à traverser l'atlantique sur un engin pareil sans qu'il se désintègre.

Ben

Ps: je n'ai aucun intérêt personnel dans ces sites commerciaux

24 fév. 2005
0

Wharram
On trouve sur son site (ou en France sur celui d'Icarai) le livre (2 girls 2 catamarans) où il raconte son aventure sur le premier Tangaroa. James Wharram y décrit également les (gros) défauts de conception de ce bateau et comment il en arrive à une forme de coque en V qu'il a gardé depuis sur tous ses dessins.

C'est relativement un miracle qu'il ait réussi à traverser l'atlantique sur un engin pareil sans qu'il se désintègre.

Ben

Ps: je n'ai aucun intérêt personnel dans ces sites commerciaux

24 fév. 2005
0

La philosophie Wharram

Je n'ai plus "les vagabonds" mais ces gens là semblent s'être inspirés
de l'histoire de James Wharram soi même.
En 1953, celui-ci construit le premier cata hauturier auropéen,
le "Tangaroa" lond de 7,16m. Sa doc? Un modèle de pirogue tahitienne
conservé dans un musée et les écrits du capitaine Cook!
Avec ce bateau il traversera l'Atlantique par les alizés, en 55/56,
avec 3 personnes à bord et un chien.

Cette traversée révèle de gros défauts de conception: Son fond plat
tapait, son ratio d'allongement provoquait une vague importante,
et les étraves trop pleines ralentissaient la marche.
Partant de là, il en déduit qu'il faut un rapport bau/longueur élevé,
des sections en V pour remonter au près sans dérive excessive,
des poutres montées souple afin d'amortir les chocs entre les coques,
et pas de cabine entre les coques pour limiter le fardage.
Bref, une actualisation intelligente de la grande pirogue double polynésienne.
Et tout le contraire de nos gros catas de loc'...
La philosophie Wharram est née!
En 57 à Trinidad, il construit "Rongo" un cata de 12 m selon ces principes,
et toute sa production ultérieure sera plus ou moins extrapolée de ce
modèle.

05 oct. 2006
0

Il aurait pu s'épargner
toute cette cogitation le Wharram, s'il avait lu "Kaimiloa" d'Eric de Bisschop. Construction et voyage d'un catamaran de 11m, coques en V avec gréement de jonque, trajet Honolulu-Cannes en 1937.

05 oct. 2006
0

Il aurait pu s'épargner
toute cette cogitation le Wharram, s'il avait lu "Kaimiloa" d'Eric de Bisschop. Construction et voyage d'un catamaran de 11m, coques en V avec gréement de jonque, trajet Honolulu-Cannes en 1937.

24 fév. 2005
0

Wharram et non Waharram !!
Pardon pour l'orthographe et l'adresse du site

DIAMBA

24 fév. 2005
0

merci
bonjour
merci pour vos réponses sympas ,
je connais un peu Wharram et ses catamarans ,mais je ne pensais pas qu'ils s'agissaient du meme homme ,dont parlais moitessier dans son livre
Je pense qu'il a construit ses premiers catas avec beaucoup que 40000 euros..lol ,mais je crois que tout dépend de notre manière de faire,de notre style de vie ,et donc de notre budget aussi :-)
Amicalement
Bon vent à tous

24 fév. 2005
0

sorry ,oubli d'un mot
"avec beaucoup moins que 40000 euros "

25 fév. 2005
0

On touche du doigt les vérités de moa Tessier
Construit au jugé (ça devait être leur 3èm bateau je crois), avec des vieilles planches de bois... dommage qu'il n'ai pas rajouté ""des vieilles planches de bois rouillées"", ça aurait tété bocou pluch polétique...
Deux rectangles , une cabane, un sac à provision et un vieux drap en guise de voie, ... sisi messchieurs dame, je vous l'dis, je les ai co toyer....
Sacré toa messier :-D :-D

25 fév. 2005
0

AU fait, si je me rappelle bien
Dans celui-ci ou dans un autre, le moa t'es scié national ne rapporte-t-il pas la culbute du dénommmé cata et la disparition de l'auguste couple de plaisancier ????? :-D

06 oct. 2006
0

40 000 euros !
me parait enorme pour un cata cp de 8 .60 m ??

06 oct. 2006
0

oui
Mais c'est tout le probleme de l'offre et la demande! :-(
Pour les vendeurs de cata, c'est bien en ce moment, mais cela ne durera sans doute pas.

06 oct. 2006
0

Un couple d'américains
qui ont fait construire aux Philippines leur Tiki 38, il faut cliquer sur le 1er lien "Sheathing the Lower Hull" et c'est parti pour toutes les photos de la construction :
www.gotouring.com[...]ex.html

Si on veut jeter un coup d'oeil sur "Andy" et son chantier Wharram aux Philippnes :
www.andy-smith-boatworks.com[...]rks.htm

Note personnelle : j'aime bien le Tiki 38 mais c'est pas donné, même là-bas. Pas philanthropique le "Andy"...

06 oct. 2006
0

Comme je l'ai dit
dans un autre fil, un des précurseurs de ce type de bateau est Eric de Bisschop qui en 1936 a construit un catamaran de 11m à coques en V style open baptisé "Kaimiloa".
En 1937, Eric et son fidèle ami Tatibouet feront le trajet Honolulu-Cannes sans pratiquement aucun incident prouvant par là la valeur de ce type d'embarcation et le sens marin des populations polynésiennes.
Finalement Wharram a repris plus tard le concept et s'appliquera, suite à une odyssée à travers l'Atlantique, à sortir une série de plans, la gamme Wharram.
Personnellement, je pense que ce sont de bons bateaux et que le concept est séduisant dans un esprit vagabondage sous les tropiques.
Je m'y suis intéressé.
J'ai même les plans de base du Tiki 38.
J'ai finalement renoncé parce qu'une part, je n'ai plus envie de me lancer dans des constructions amateurs et puis j'ai trouvé que le ratio % aménagements/envegure totale était tout de même petit.
Restait néanmoins l'achat occasion mais là, il faut quand même faire attention : pratiquement tous les Wharrams sont réalisés par des amateurs. On y trouve du bon, du moins bon, du moyen ou à défaut du très mauvais.
Pas facile de séparer le bon grain.
Une attention très particulière doit être faite au niveau des liaisons des coques à la plateforme ainsi qu'aux oeuvres vives.

06 oct. 2006
0

Petite info
Je recommande chaudement et tout particulièrement le livre "Kaimiloa" édité en 1938 sur le voyage d'Eric de Bisschop.
On doit encore le trouver dans les sites de bouquins occasion.
J'ai trouvé son récit à la fois magnifique, contestataire et parfois d'un humour détonnant pour l'époque ainsi qu'une toile de fond empreinte d'un humanisme et d'une sensibilité que j'ai rarement lu chez les autres navigateurs.
Assurément un grand moment de lecture et sans doute mon bouquin préféré!

06 oct. 2006
0

le fameux Bisschop...
avait construit sa pirogue en planches larges et calfatées.

Ayant conscience que les liaisons souples étaient indispensables, elles étaient réalisées par des tendeurs à ressort en acier.

Il fallait plonger pour aller les régler, et jai mis bien du temps à comprendre pourquoi c'est Tatibouet qui le faisait... Bisschop ne savait pas nager !

C'est d'ailleurs ce qui l'a perdu.
Lors d'un échouement près des cotes, il a été le seul de son équipage à se noyer sans avoir pu rejoindre le bord !

06 oct. 2006
0

Exact
Il a péri noyé après avoir percuté les récifs de Rakahonga aux îles Cook en 1958.

06 oct. 2006
0

Je confirme
j'ai le bouquin devant moi :
Titre KAIMILOA ( Eric de Bisschop)éd. Hachette 1939

06 oct. 2006
0

mais
Il y a une erreur dans le nom que tu as ecrit Guy! :-)

07 oct. 2006
0

Tu me diras ce que tu en penses Guy
en tout cas, bonne lecture à toi ;-)

07 oct. 2006
0

Wharram... suite
Bonjour!!!

C'est après 2 ans d'absence (problèmes de santé et professionnels)sur ce forum que je peux enfin revenir. Ma dernière contribution avait été faite d'ailleurs dans un contexte difficile puisque j'étais sur le point de perdre mon voilier (PAHI 42 de Wharram)endommagé par des vandales, au mouillage à l'époque à Faro. Pour ceux qui se rappellent et sont intervenus (dont gébé...) encore merci. Le voilier est sauvé et en pleine forme actuellement à Porto Santo pour y passer l'hiver.

Pour en revenir au sujet principal, il me paraît important de démystifier tout ce qui est écrit et dit sur J. Wharram. J'ai construit mon catamaran seul dans des conditions que je peux qualifier "optimales"

Quelques chiffres:
- durée de la construction: 12000 heures
- investissement au moment de la mise à l'eau: 125000 euros

Si je me souviens, Wharram annonce ce bateau prêt à navigué avec 3600 heures pour seulement un investissement de 30 ou 40000 euros...

Type de construction: CP époxy

Mes conclusions:

Ces voiliers, contrairement aux propos de certains, sont très marins mais exigent un entretien permanent.

La capacité de charge est dérisoire pour une embarcation que l'architecte considère adaptée pour une vie à bord 24h/24 et les grans voyages.

Les plans ne sont pas chers mais sont largement incomplets si l'on veut mener de bout en bout la construction.

J'étais au mouillage à côté d'une embarcation, construction amateur également, avec un gréement de jonque. Son propriétaire se lamentait car il n'arrivait pas à remonter au vent aussitôt qu'il pointait le nez de son bateau à 60 degrés.

Le PAHI 42 en pleine charge et selon les conditions de navigation, peut encore remonter autour de 50 degrés.

L'exiguïté des aménagements est l'autre point important à mentionner. Ceci est quasiment une règle pour tous les Wharram.

J'ai visité récemment un TIKI 38 battant pavillon britannique. Les plans sont plus récents que mon PAHI 42. Le problème des aménagements n'est pas encore maîtrisé.

Il faut cependant nuancer. Pour une longue navigation, ces voiliers peuvent donner pleinement satisfaction avec un équipage de 2 personnes seulement.

Dans mon cas, avec 3 petits enfants,on oublie et on tourne la page.

PS: Pour gébé- Après mes déboires à Faro, je suis parti me réfugier avec le voilier à Mertola. Il est resté là pendant 15 mois surveillé par les pecheurs et il devrait en principe y revenir l'année prochaine.

J-L

07 oct. 2006
0

Oui effectivement
je connais quelqu'un qui est remonté jusqu'à Mertola en cata sans problèmes.
Quant au message de Jean-Louis ( j'avais lu les posts de sa mésaventure après coup en fouillant dans l'historique), je le remercie pour sa sincérité et sa franchise.
Ca dénote aussi une intégrité d'esprit par rapport à soi-même.
Et ça me conforte dans l'appréciation que j'ai de certains architectes qui vendent avant tout le rêve avant les plans proprement dits.
En principe, l'année prochaine je serai dans la région.
Et si je te rencontre Jean-Louis, je me ferai un plaisir d'offrir un pot. :-D

07 oct. 2006
0

Wharram
Wharram, Wharram, c'est pas le type qui dessine des cata qui tiennent pas des bouts ça ???

Un truc de fou !!!

Et le pire c'est qu'il y a des gens qui en achetent !!!

Séb

08 oct. 2006
0

Petits rectificatifs
Afin de rester précis voici quelques petites corrections à mon dernier message.

  • Pour remonter sur Mértola, la partie délicate n'est pas située à 2 milles de la ville mais COMMENCE à 2 milles. Remonter le segment Pomorao - Mértola à marée basse n'est pas conseillé quoique... je l'ai fait.

  • Au mois de juillet 2005, un catamaran français est resté quelques jours au quai de Mértola. C'était une EDELCAT enregistré à Nice je crois. Mais en général il y a très peu de voiliers qui se risquent à remonter.

  • Avant mon arrivée, ce n'était pas un PAHI 69 (ce modèle n'existe pas à ma connaissance) mais un PAHI 63. L'équipage a rencontré des difficultés énormes pour manoeuvrer et les ce sont de nouveau le pêcheurs qui ont particpé avec leurs embarcations.

  • Je suis arrivé au mois d'avril 2005 et parti le 15 août 2006,le temps de réparer les dégâts à bord, soit 16 gros mois.

Pour Sébastien: Hé! le monde est décidément très petit. C'est moi qui t'avais adressé les plans de Wharram avant ton départ. Je suis au courant pour la naissance du p'tit bout via d'autres personnes qui faisaient également le tour de l'Atlantique. Si tu revends TAMATA, c'est mieux de garder les plans car le futur acquéreur te les demandera peut-être. Par contre je suis intéressé par les dimensions des voiles. J'ai oublié de les noter avant de t'envoyer ces plans.

Pourrais-tu me les communiquer?

08 oct. 2006
0

C'est curieux
tu m'as renvoyé les plans? Je n'ai rien reçu mais je pense avoir déménagé entre-temps. C'était pour toi, je n'en ai plus la moindre utilité sauf pour les dimensions des voiles si tu les as encore.

Mon adresse mail n'est plus la même alors je te communique directement la nouvelle ici car je n'ai plus la tienne. Tant pis pour la vie privée j'espère que certains n'en profiteront pas.

mertola5@yahoo.fr

Il n'y a pas d'intervention sur un forum. En résumé, le voilier est resté à Palamos durant tous l'hiver 2003 ou 2002 (je ne sais plus exactement) et je suis redescendu seul avec un nouveau moteur pour venir à Faro. A l'époque l'endroit me paraissait meilleur tant pour la météo que l'hivernage. La semaine dernière j'étais encore à Faro et ce n'est vraiment plus la même ambiance. En 2005, mon voilier était "visité". Moteur volé, éolienne, intérieur endommagé et j'en passe. Gébé et d'autres sur ce forum étaient intervenus pour trouver une solution. Après enquête, de forts soupçons pesaient sur une bande qui faisait le tour régulièrement des voiliers au mouillage. Il y avait un allemand, celui à qui j'avais confié précisément la surveillance temporaire du bateau. Je suis retourné à la capitainerie de Faro récemment et on m'a dit que cet individu avait été expulsé. Entre-temps, je suis parti sur Mértola (avril 2005) afin de refaire une santé au bateau. Là, j'avais le calme et je prenais l'avion régulièrement pour revenir voir ma petite famille.

Je viens de regarder le site sur TAMATA et j'avais une question. L'étai avant est-il fixé avec le même système que Wharram. Je la pose parce j'ai vu que tu avais un enrouleur or à la construction, Technique voile me prétendait que l'enrouleur était exclu parce que l'étai n'était pas suffisamment rigide.

08 oct. 2006
0

ok
Merci et bonne journée!

0

oui
il s"est noyé a 67 ans lors de sa deuxieme tentative de traversée du pacifique en radeau ,son epouse polynesienne l'avait deja sauvé d'une noyade certaine lors d'un precedent naufrage

07 oct. 2006
0

PAHI 42 - Mértola etc...
Salut Gébé, Gipsie et les autres...

Je crois effectivement qu'il est de loin plus constructif d'essayer d'approcher au mieux la réalité et abandonner le rêve.

Mon message a été reçu 5 sur 5. On ne peut pas jouer avec la mer or, malheureusement, je maintiens que si j'avais respecté à la lettre les instructions mentionnées sur les plans, mon voilier serait déjà occupé à se désintégrer.

Les prix annoncés par l'architecte font référence à un matériel "bas de gamme" Par conséquent la durée de vie du bateau sera en principe considérablement réduite.

Un exemple concernant la construction de ce PAHI 42:

Les plans prévoient 2 dérives situées dans le premier tiers avant de cahque flotteur.

La construction de ces dérives, du puis et du système de levage prennent un temps fou.

Selon l'architecte, elles permettent de remonter au près plus facilement.

Faux! A vide ou en charge, ces dérives ne servent strictement à rien.

Après avoir entamé des recherches sur son site, J. Wharram le confirme d'ailleurs du bout des lèvres.

On sait que les poutres de liaison sur les Wharram sont positionnées dans des logements intégrés eux-même à la structure des flotteurs. Des cordages en pré-étiré de 8mm rendent l'ensemble homogène. Les mouvements entre flotteurs et poutres sont réduits à quelques millimètres. C'est une des caractéristiques de ces bateaux. Problème: les plans ne mentionnent pas le jeu qu'il faut prévoir dans ces logement avec les poutres.

La fixation des safrans, le système pour le / les hors-bords sont expliqués sur les plans de manière trop sommaire.

Tous cela se résume à une perte de temps dans des recherches trop souvent stériles au cours de la construction.

Ceci étant dit, si tous ces problèmes sont solutionnés, on peut obtenir un très bon bateau mais qui exigera de toute façon une constante attention.

Il y a beaucoup à dire sur ces voiliers, du bon, du mauvais et beaucoup d'entre-nous se sont probablement fait piégé par le mythe qui entoure cet architecte.

Un excellent navigateur n'est pas nécessairement un bon architecte. Ca peu aider mais ça ne suffit pas.

A Gébé: Sauf erreur de ma part, je crois que tu es remonté jusque Pomorao. En fait la section entre Pomorao et Mértola ne présente pas de gros problèmes pour un catamaran. Vers le mois de mars et avril, il faut absolument veiller aux filets de pêche car c'est la pleine saison. La partie délicate est située à environ 2 milles avant l'arrivée sur Mértola. L'idéal consiste à mouiller l'ancre une nuit avant Alcoutim et le jour suivant, profiter de la marée. Les cycles sont totalement différents de Vila Real de San Antonio évidemment. Plus on se rapproche de Mértola, plus le courant deviendra défavorable. A Mértola il faut compter environ 6 heures de marées basse pour 3 heures de marée haute.Personnellement je suis remonté de Vila Real à Mértola en 2 jours.
Autre élément à considérer, le moteur. Pas d'inquiétudes à ce sujet. On me disait en quittant Faro où mon moteur avait été volé, que je n'y arriverais jamais avec un petit hors-bord de 8CV acheté en catastrophe. Si on profite de la marée, c'est tout à fait faisable et si on a un vent favorable, c'est encore mieux évidemment.
Dernier point:
Attention au Barrage d'Alquiéva.

L'année dernière, il n'y avait pas beaucoup d'eau dans les réserves car c'était la sécheresse. Le barrage a ouvert une vanne seulement cette année au mois d'avril. Par contre, s'il décide d'ouvrir 2 ou 3 de ses vannes, c'est plus délicat. Le niveau des eaux peut monter très rapidemment de 20, 30 mètres, voire plus. S'il ouvre toutes les vannes (5 au total), le danger est réel. L'effet de ces crues se fait sentir jusque Vila Real. Les habitants de Mértola gardent encore en mémoire une crue au cours de laquelle le niveau est monté de 100 mètres en quelques heures. Je n'y croyais pas mais après vérification, une plaque située sur l'ancien palais de justice, prouve que ces 100 mètres sont même sous évalués. Le meilleur des mouillage ne peut pas résister.
Je suis resté à Mértola environ 16 mois. A mon avis, la moins mauvaise technique pour ne pas rencontrer de difficultés au mouillage, consiste à utiliser les arbres mais pas n'importe où. Les pêcheurs se font un plaisir d'aider en général.

A Gipsie: Je suis arrivé avec mon catamaran au mois d'avril 2005. Les habitants me disaient qu'ils n'en avaient plus vu depuis plusieurs années. Le dernier était... un Wharram, type PAHI 69. En général, les voiliers ne restent pas. La chaleur entre les mois de mai et septembre est parfois difficilement supportable. Seule la "Sagres" (bière locale) peut aider.
Si tu passes vers le mois de juin, je serai probablement de retour avec le bateau(Actuellement à Porto Santo)Impossible de le rater, c'est le seul et si tu hésites encore, sa photo occupe un mur entier à l'office du tourisme de Mértola.

A Sébastien: Salut! et que devient Tamata? C'est également une PAHI 42 si je me souviens bien.

A bientôt.

J-L

07 oct. 2006
0

oui
C'est en effet un message tres interessant, honnete et qui traduit parfaitement l'esprit de ces bateaux

08 oct. 2006
0

Salut Jean Louis
Effectivement c'est bien un semblant de Pahi ;-)
d'ailleur si tu veux les plans du pahi 42 pour en reconstruire un j'en ai des jolies à ta disposition :-D :-D :-D

Tamata a fait son petit tour de l'atlantique sans soucis et est actuellement en vente. Si nous n'arrivons pas à le vendre nous repartons avec pour un tour du monde vers 2009-2010.

Séb

PS: Il y a un petit équipier maintenant sur Tamata... et oui tu avais raison...

08 oct. 2006
0

Je crois bien
que je te les avait déjà envoyer, mais pas de probleme je te fais ça, par contre envois moi ton adresse email en message privé car les derniers mail que je t'ai envoyé me sont revenu ou sont restés sans réponse, donc surement que j'ai pas la bonne adresse ( la derniere en date était de memoire skynet )...

J'en était resté à tes déboires en Med, apparement la serie noir ne c'est pas terminée là, il y a un fil à ce sujet pour que je lise ce qu'il c'est passé ?

Sinon nous ne regretons pas du tout d'avoir acheter Tamata il a répondu present tout le temps et a répondu parfaitement au cahier descharges que nous lui avions donné !!!

A+, Séb

08 oct. 2006
0

Vraiment
tu joues de mal chance !!!

Non je ne t'avais pas retourné les plans mais simplement mailé les cotes et surfaces des voiles, c'est pas grave je te refait ça ce soir.

Dans le meme temps je te fais une p'tite photo de la poutre et quelques explications.

Séb

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (43)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021