Catamaran - hauteur de nacelle

la hauteur entre la flotaison et la nacelle semble etre determinante pour la qualité d'un cata pour ne pas trop taper, et on n'a pas toujours des conditions musclées lors des essais (et tous les catas ne sont pas de grande serie, il n'est pas toujours facile d'avoir un avis, meme sur HeO)

Y a t'il une hauteur critique a respecter sous la nacelle ?

Une formule a respecter en fonction de la longueur, largeur, distance entre les pointes et le debut de la nacelle ?

L'équipage
29 mar. 2012
29 mar. 2012
0

ça dépend également des formes de coques, de la position de la nacelle par rapport à l'avant des coques...

29 mar. 2012
0

d'accord avec Clarivoile....la formes des coques est déterminante (déflexion), car ce qui tape le plus en général, c'est le croisement des deux vagues d'étraves sous la nacelle.... ce ne sont pas toujours les nacelles les plus basses qui tapent donc le plus!

29 mar. 201229 mar. 2012
0

Je suis persuadé que la hauteur de la nacelle n'a que très peu d'incidence sur les chocs, après tout qu'est-ce que 50cm de plus ou de moins dans une mer dégueulasse ?

Par contre comme le dit clarivoile, la forme des coques mais aussi le poids du bateau, la charge embarqué et sa disposition sont primordiale, la largeur aussi.

J'ai un bateau qui sur le papier à tout pour cogner, 55 cm au dessus de l'eau, un peu lourd hors pour peu qu'il y ait du vent il ne cogne strictement jamais (pas non plus essayé dans 45kts de vent avec des creux de 6m, c'est un petit bateau).
le phénomène se produit uniquement et toujours sans violence quand il marsouine dans des vents trop faibles et du petit clapot.
A mon sens c'est dû à un largeur modéré (4m) mais surtout aux forme des coques asymétrique sur l'avant et à bouchains (l'argument de vente de l'époque, son concepteur parlait alors de coques dyssimétriques ??? mais là ça me dépasse complétement).

"ce ne sont pas toujours les nacelles les plus basses qui tapent donc le plus!" ça fait plaisir à lire, surtout venant de quelqu'un de très expérimenté, ça fait des mois/années que j'en suis persuadé malgré ce qu'on lit souvent.

29 mar. 2012
0

Sur Catana, cela tape par pétole et mer houleuse. On peut avoir à tirer des bords au moteur. Mais si le bateau franchit à la voile les 6 nd, alors les coques répondent mieux et le bateau devient "marin". De toutes façons, il ne faut pas compter dormir au milieu du vacarme! Je ne garde le cata que pour les lagons polynésiens et les quelques trajets inter-îles, après je vends.

29 mar. 2012
0

Toujours surpris de lire tes commentaires!

31 mar. 2012
0

Ce n'est qu'un avis, ou plutôt une expérience car j'ai eu des quillards. Jamais, je me suis dit que j'allais les vendre suite à une sortie en mer. Le premier a laissé place à plus gros cause famille, le second a été vendu cause mutation à Tahiti. En revanche, 2 fois sur 3, je revends le Catana. D'abord parce que je suis souvent seul à pouvoir agir à bord, les autres étant malades, ensuite parce que je n'aime pas, mais alors pas du tout, les bords de près aussi merdiques, puis la nacelle qui tape malgré les efforts cités plus haut, un haubanage bien aléatoire en voyage, une vigilance excessive pour la prise de ris. D'autres font avec. Moi, je jette l'éponge dès que j'envisage autre chose que les lagons.

0

il y a eu un fil tres fourni sur les hauteurs de nacelles de cata sur héo et la conclusion etait identique a celle de crarivoile et moluva

29 mar. 201216 juin 2020
0

La hauteur sera au moins de 800mm pour un cata en charge de 11.50m et augmentera selon la longueur de bateau. Toutes fois à mon avis une nacelle est un élément hydrodynamique au même titre qu’une coque constamment immergée.
Les catas ont des tendance à l’enfournement il est donc nécessaire d’avoir des formes avant pleines dans les hauts de la zone avant pour retarder au maximum le moment ou la nacelle viendra en contact avec l’eau. Donc au pire des étraves droites mais certainement pas inversées comme la mode nous les présente, certes ça donne une impression de vitesse mais quid des volume dans les haut à l’avant ? Et en diagonale du train de vagues cette étrave est très dangereuse dans la grosse mer.
Le déplacement du bateau est aussi un facteur déterminant ainsi que la position de son centre de gravité (barycentre). Il est nécessaire surtout dans un cata, que le centrage des poids soit rigoureux. Un bateau reste un tout qui doit être cohérent donc évitons de charger les extrémités.
Le déplacement du cata n’est pas que dans le sens de la marche vers l’avant, il est animé aussi d’un mouvement vertical qui dépend de l’état de la mer. Et sa vitesse le conduit également à impacter des vagues plus ou moins hautes. Cela a pour conséquence de créer des chocs plus ou moins violent plus le temps forci. Donc en plus de la hauteur entre fond de nacelle et niveau de l’eau, la forme de celle ci doit permettre un passage dans la vague. Avec une sorte d’étrave centrale, un raccordement vers les coques jouant le rôle d’amortisseur vertical, un bord d’attaque de nacelle arrondi et des écoulements ne freinant pas le bateau.
Ci dessous, une image ou deux qui illustrent ce que je veux dire a noter la vue de profil PDf d’un 10,50m en cp pour amateur en étude où on peut voir les formes des écoulements sous la nacelle


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (154)

mars 2021