Cata rapide vs trimaran: habitabilité incomparable, sensations et perfs si différentes ?

Comme tous amateurs de multicoques, je suis avec interet l'actualité riche des tris habitables.
Comme tous amateurs de multicoques, difficile d'être insensible devant l'élégance des ces libéllules sous voiles qui semblent seulement effleurer la surface de l'eau.

Je m'interroge cependant sur l'interet intraséque de cette solution vis à vis d'un catamaran habitable rapide.
Je m'explique, si un lourd et grand catamaran de voyage (même performant) presente, il faut bien l'avouer, peu d'interet à la barre il en est tout autrement d'une unitée plus petite et légére, orienté croisiere trés rapide.

J'ai quelques difficultés à imaginer que les sensations à la barre ou les performances d'un Aquilon, d'un Diabolo, d'un Cité d'Aleth ou même d'Edel 33 en autres exemples, sont si éloignées de celles d'un Dragon Fly ou autres Corsair.

Au chapitre de l'habitabilité et du confort à bord pourtant il n'y a pas photos, alors que reste t'il vraiment aux trimarans ?

La sécurité ? soyons honnete ni un cata, ni un trimaran de moins de 10/11m n'est fait pour affronter une vraie trés grosse mer et des conditions extremes, les exemples de tris comme de catas ayant cabanés ou cassés parceque leur skippeurs ont dépassés la limite sont là pour nous le prouver.

La place de port peut-être ? oui, à longueure égale le fait de pouvoir replier ses ailes fait que le tri repliable sera plus economique qu'un cata, c'est un argument, à mon sens le seul en faveur du tri avec celui de la transportabilité pour les plus petites unitées à gabarit routier.

Oui, je suis sans doute devenu un incurable amoureux de catas mais comme j'aime que soit mise à mal mes convictions je suis pret à ecouter et comprendre toutes contre-argumentation ;-)

L'équipage
28 nov. 2009
28 nov. 2009
0

Tiens
trop drôle! C'est exactement le sujet que je voulais lancer, mais tourner d'une autre manière!

28 nov. 200916 juin 2020
0

Doute
de quoi douter en effet.

Allant sur le site de E Lerouge, je trouve ce Rakham wing...on peut se mettre à réfléchir:

Jusque là l'edel33 que j'ai fréquemment croisé sur l'eau, était vraiment trop laid à mon goût et en plus bien trop cher pour ce qu'il apportait.
D'autre part, un tel cata ne fait rien de lieux que PDM...si ce n'est d'être plus petit! et fait moins bien au près ce qui pour moi n'est pas acceptable.

Pour généraliser un peu plus.

Le confort:

Le cata a plus de surface sans aucun doute mais, pas de hauteur sous barrot, ce qui relativise.
La seule manière d'avoir une vraie couchette double est de la mettre dans le carré ou d'utiliser des redans sur l'arrière des coques

Utiliser les coques pour toilettes, douches, et cuisine, là où on peut tenir debout.

On n'empêchera pas les chocs sous la nacelle

Les embruns sur un cata de cette taille sont renvoyés par la coque au vent directement dans le cockpit, sur un tri, l'écartement plus grand du flotteur comme l'étrave bien différente de celui ci épargne jusqu'à un certain point le cockpit
(à vérifier, tout cela n'est que supputations)

LA rapidité:

Au près je n'y crois pas, au portant proche

Le rapport voilure/poids n'est pas favorable au cata. D'autre part pour supporter une puissance équivalente je suppose qu'il faudrait augmenter franchement la largeur; ceci ne pose pas trop de soucis sur un tri, sur un cata cela greffe certainement le devis de poids.

La sécurité me semble être directement liée à tout cela.

Plaisir de barre: je n'imagine pas un cata rivaliser avec un tri en ce domaine

Pliage....Tu en as parlé

Esthétique, je préfère quand même les tris

29 nov. 200916 juin 2020
0

Eternel débat!
Ces discussions dureront aussi longtemps qu'il y aura des multicoques, j'espère donc éternellement!

Tout d'abord il y a deux approches trés différentes pour avoir son bateau:
-On n'a pas de contraintes financières. On peut alors faire le bateau idéal pour son cahier des charges. Celà peut même être une étude et une construction à l'unité. Celà peut être un bijou de seulement 10m parce que l'on ne souhaite pas plus gros mais si l'on pourrait s'en offrir un de 12m.
-On cherche d'avoir le meilleur bateau possible pour un budget maxi. Là, la dure réalité oblige à faire des compromis avec ses rèves!

Dans les deux cas, la réponse cat ou tri ne sera pas forcément la meme. C'est ainsi que certains clients venus me consulter pour un cata ont pu repartir avec un mono ou un tri et réciproquement!

Ayant dessiné et apprécié les deux formules, je pense que mon avis sera assez objectif. La réponse dépend du respect du cahier des charges et l'importance accordée au budget en fait partie.

L'image de marque des catamarans est sabotée par le nombre de caravanes que nous imposent les grands chantiers. On a perdu toute référence aux véritables qualités nautiques et vous êtes donc excusés d'avoir oublié qu'un cata rapide et sympa peut exister.

Voici quelques vérités:

Un tri a une coque de plus à réaliser. Celà représente un moule de plus, de la surface en plus, donc du poids, de la main d'oeuvre et du coût matière. C'est mathématique, incontournable et ce sera toujours ainsi!

Il y a des décennies que l'on sait faire des catas qui marchent au prés. Regardez un Tornado datant de 1966! Aucun petit tri n'a jamais approché le potentiel d'un bon cata de sport!
Evidemment, il ne faut pas les construire plus lourds qu'un mono ni les affubler de superstructures de porte-containers...

Le confort est subjectif. La hauteur assise dans le carré n'est pas un problème si sa disposition est bien gérée.
La continuité du cockpit vers le carré est sympa sur un bateau trés toilé sur lequel il sera utile de pouvoir gicler dehors plutot qu'escalader la descente.
La vue vers l'extérieur permet de veiller en faisant son café ou joujou avec le GPS.
Dans un 10m on peut quand même avoir des belles couchettes dans les coques.
De même qu'un intérieur douillet de tri a également son charme.

Sur un 10m, à partir du moment où l'on ne cherche pas à avoir une nacelle de chalutier, la plate-forme peut être suffisamment haute pour ne pas cogner, si le devis de poids est bien maîtrisé et les poids centrés.

Pas d'accord sur les embruns. Ceux-ci sont sur la coque sous le vent. Le cockpit d'un cata et la coque au vent sont plutot épargné. Par contre, le cockpit central d'un tri est en direction de la douche à grande vitesse.

Question rapport poids/puissance tout faux. A programme identique le cata est plus léger. Le Rackham Wing est 300kg plus léger qu'un Pulsar 26! Il se contente d'un mât plus court pour un rapport poids/puissance similaire.
Même écart de poids entre l'ancètre du Rackham (Talence) et le Pulsar Light. Même architecte, même chantier. Ce cata a été Champion de France, d'Angleterre et d'Europe en Micro. Il allait plus vite dans toutes les conditions que le Pulsar. Les autres tris de l'époque étaient inexistants en temps réel.

Bien qu'il n'ait que des ailerons, (en attendant la version Xtreme à dérives) le Rackham Wing en surprendra plus d'un au prés et quand au toucher de barre.
Même dans les gros, l'Obi One de 17m dont je ne résiste pas à joindre une photo, est marrant à faire marcher avec ses deux roues reliées par une transmission rigide.
Un tri avec petit flotteurs, safran unique peu profond pour échouer n'est pas spécialement jouissif à barrer au portant dans la brise.

D'accord qu'un cata doit être large, jusqu'à une certaine limite.

Aprés, il y a des tas de facteurs subjectifs, le bateau est un achat passion. On se trouve bien a bord de celui-ci ou celui-là, ce n'est pas toujours rationnel, mais c'est comme celà et c'est ce qui fait le charme de la voile.

Alors un tri trés bien si l'on en accepte le budget et s'il est de conception moderne.
Mais il ne faut pas oublier que l'on peut réaliser des catas amusant qui offrent un excellent rapport prix/fun.
Pourquoi n'en voyons nous pas plus sur le marché? Tout simplement parce que la demande principale est un confort sans cesse accru.

Erik

28 nov. 2009
0

dans certains pays,
on appelle les multis "associal boat", à cause de leur encombrement.
Quand j'ai voulu acheter un multi, j'ai demandé au directeur de Port-Haliguen (mon port préféré!), il m'a dit "pas question", je n'ai pas la place.
Donc, le choix était : ou continuer en monocoque, ou avoir un multi pliable.
Evidemment, tu peux toujours trouver une place en rivière ou dans une vasière...

28 nov. 2009
0

Oui
le fait de pouvoir se replier est (le ?) un super argument en faveur des tris.

29 nov. 2009
0

Mais
Là on parle vraiment de moins de 9 -10 m

les catas dans cette taille s'ils sont rapides n'ont pas beaucoup d'aménagement, pas de hauteur sous barrots, nacelle basse....comme dit plus haut.

Les tris peuvent commencer à avoir une couchette double à l'avant, ou un espace raisonnable dans le carré pour un peu plus qu'un apéro

29 nov. 2009
0

deux philo diférentes ?
cata c'est sur + convivial dans les petites tailles la surface du cokpit est superieure, on est a l'aise pour l'apéro, bonnes sensations quand tu es a l'avant et que tu vois l'eau qui s'écoule entre les coques. Tri de petite taille en général assez etroit, on a du mal a se tourner (on prends l'apéro qd même) pas trop de hauteur sous barots, interieur étriqué en général la couchette double c'est la table du carré que tu rabat,donc on peut résumer l'aménagement a une coque de cata (sur un petit modéle bien sur. Le truc super c'est que tu peux te promener autour de la coque centale ou
assis dans un filet le dos posé contre le roof deriere le bras de liaison tu regarde la flotte qui s'écoule ou tu potasse un bouquin tranquile.
en fait sur un tri d petite taille le truc bien c'est les filets tout au tour, on y fait de long séjours, tu peut aussi t'instaler sur le floteur au vent et mater le grément et les voiles bien réglées faire leur boulot, suspendu au dessus du vide a 3 m de la coque centrale c'est sympa.
dés que la taille grandit, un cata de croisiere n'a rien a envier a un tri, le tri sera en général plus large avec tout ce que ça comporte au niveau des places de port et du comportement en mer, la plus question de replier les bras.
la surface dispo devient enorme, les gros tri de 15 m ne sont pas trop faits pour entrer dans les ports, de toutes façons on veut pas trop d'eux.
un tri de couse en surface c'est presque un carré.Par contre au niveau des aménagements dans un tri de croisiere tu peux trouver 2 lits doubles de chaques cotés du carré,un autre double a l'arriere coin cuisine impressionnant, coin nav de même, tu peux méme avoir des couchettes dans les floteurs, et coté performance c'est idem. A une époque les catas etaient plus rapides que les tris, maintenant on sais pas car sur les courses yen a plus. Bon bientot on aura un duel Oracle/alinghi la démesure mais c'est interressant.
pour conclure, petite taille cata, grande taille faut voir

29 nov. 2009
0

Zone de navigation
Je crois que le choix dépend aussi de la zone de navigation. A Mayotte, l'encombrement, on s'en fout, le multi idéal c'est un cata open. Et à prix égal, il peut être plus long. Le carré, ca ne sert pas sous les tropiques, un taud bien conçu, c'est mieux. Donc, un cata genre 9-10 m open. L'autre zone où j'ai navigué, c'est la Mediterranée et notamment la Corse : là, pas d'hésitation, le tri repliable, sinon impossible de mettre les pieds dans un port, et j'apprécie d'y aller de temps en temps.

29 nov. 2009
0

Agrément et stabilité
MOLUVA nous écrit:
* "J'ai quelques difficultés à imaginer que les sensations à la barre ou les performances d'un Aquilon, d'un Diabolo, d'un Cité d'Aleth ou même d'Edel 33 en autres exemples, sont si éloignées de celles d'un Dragon Fly ou autres Corsair."

MA REPONSE: Pour ne parler que de ce que je connais, il n'y a rien de commun entre un Cité D'Aleth et un Edel cat 33 (ancien modèle)et le tri de 9,5 m( sur lequel je navigue est peu plaisant ( barre dure ).Les trimarans ont toutefois un passage dans la vague plus agréable.

  • "soyons honnete ni un cata, ni un trimaran de moins de 10/11m n'est fait pour affronter une vraie trés grosse mer et des conditions extremes,"

MA REPONSE: Pourtant, Mike Birch sur son VAL 31 (Tri ) a failli gagner la Transat la plus dure jamais courue (1976) par la route nord... et je connais un Cité d'Aleth qui a connu des conditions trés dures mais A sec de toile.
Gardons à l'esprit que sans voiles, ces engins sont parfaitement stables.

"les exemples de tris comme de catas ayant cabanés ou cassés parce que leur skippeurs ont dépassés la limite sont là pour nous le prouver."

MA REPONSE: La réponse est dans le constat. En multi, c'est la sagesse et l'expérience du skipper qui fait la différence.

*"le fait de pouvoir replier ses ailes fait que le tri repliable sera plus économique qu'un cata,"

MA REPONSE: Dans les faits, on voit peu de tri dans les ports avec les bras repliés.

29 nov. 2009
0

Pas sûr
Pour la sensation de barre, J'ai eu l'occasion de sortir en F 27,la barre était très agréable

29 nov. 2009
0

Je ne parlais pas
de l'Edel cat 33 bateau trés sympathique mais bien de l'Edel 33 du chantier ADN, un peu plus orienté crosiére trés rapide.

29 nov. 200916 juin 2020
0

le cata
depuis aout je suis l'heureux proprietaire d'un cata de 8.7X5 qui est logeable comme un mono de 12m HSB dans le carré 1.8m ,2.2dans les coques
deux cabines doubles couchettes 1.4X2.1
sdb AVEC DOUCHE,eau chaude et froide sous pression et j'en passe avec le grement aerorig
à partir de 10nds de vent il est plus rapide
qu'un mono de 11m pratiquement à toutes les allures evidement ce n'est pas un hobbie cat
les sensations ne sont pas extremes ,ne connaissant pas le tri je ne me prononcerais pas
mais au niveau confort ya pa photo.
alain

30 nov. 200916 juin 2020
0

1,80m dans la nacelle ?
ça me laisse rêveur.
1m30 ici, moyennement marrant par temps de pluie (faut que j'investisse dans un taud), roof fermé je tiens assi que d'un côté du fait du carré décallé. :-(

Par temps ensoleillé j'ai un trés large roof coulissant découvrant le passage entre les coques et une petite partie du carré, c'est trés appreciable.

Photo de ma décapotable :-)

29 nov. 2009
0

Pas encore eu le temps de répondre
Je vais parler de ce que je connais.

Bateaux sur lesquels j'ai navigué
Edelcat 26
KL28 espace
Aquilon 800
Dragonfly 800
Magnum 21S
proto tricat 22

Bonus
Pulsar26 j'ai pas navigué dessus mais j'en ai tellement parlé avec diverses personnes que j'ai pu me faire une bonne idée du bateau

Les catas ont une plateforme exceptionnel pour les enfants, on peut les surveiller facilement tout en naviguant ou boire l'apéro. L'intérieur est assez spartiate sauf pour quelques exception qui sont souvent moins rapide (Même l'aquilon ne peut pas rivaliser avec un dragonfly800). Dur dur d'avoir une couchette double (120cm) si l'on veut un cata rapide. Avantage si l'on navigue à a ou deux, avoir une coque humide (pour la navigation et la nouriture) une autre seche (pour le repos). Pour la vitesse les versions open (light) sont rapides voir très rapide, le touché de barre est bon (ca va de très bon pour le KL à très moyen pour un edel cat26 aux safrans d'origine). Pour aller plus vite qu'un trimaran, il faut souvent lever une patte ou être à la limite donc savoir gérer. Ils sont longs est difficile à démonter.

Les trimarans ont un cockpit très petit (plus petit que sur un monocoque), mais la place pour se reposer ou bronzer est plus grande grâce au trampoline. L'intérieur permet d'avoir rapidement une couchette double mais surtout est plus conviviale car pas besoin de sortir d'une coque pour aller dans l'autre, en revanche quand la coque est humide tout est humide. Pour les sensations à la barre, globalement le trimaran est plus sympa, on sent mieux le bateau est la barre reste plus souple. Les virements se font de manière plus faciles (pas encore fait de manque à virer alors que j'en ai fait sur tous les catas cités quand il y avait du clapot). Certains sont biens adaptés aux transports.

En résumé, pour les sorties familiales ou très sportives (pour qui sait gérer la navigation sur un flotteur) sans avoir besoin de faire de croisière, le cata open est bon support. D'autres modèles plus confortable permettront de faire des croisières assez tranquilles avec tout le confort à bord (j'intègre l'Aquilon dans cette catégorie).
Il va très vite au vent de travers.

Le trimaran est le course croisière par excellence, il fait tout bien de façon homogène. Sa vitesse "moindre" au travers est compensé par des vitesses plus élevé dans les autres allures.

Mon choix selon le programme : (avec architectes différents et un seul modèle par programme)
Un transportable = F25C
Un croisière rapide = Pulsar31
Un croisière tranquille = Edel cat33
Un dayboat = Raider 302

29 nov. 2009
0

Pour la croisiére tranquille
je parlais de l'edel catamaran33 et non pas l'ancien modèle.

15 déc. 2009
0

edel 33
je lui trouve vraiment une esthetique trop "difficile"

Je prefere franchement le Rackam33

29 nov. 2009
0

je rebondis sur les propos de tous
Je parle bien de catas à vocation croisiere trés rapide, inutile de mettre en comparaison nos caravanes qui avancent convenablement avec les sensations et les performances d'un tri :)

Je n'ai pas parlé de mon propre bateau par exemple, qui malgrés des performances tout à fait honorable est bien évidement incapable de rivaliser avec un bon trimaran de même taille en terme de performance et sans doute de cap (en touché et finesse de barre, je demande à voir).

30 nov. 2009
0

vu le site
le kd 860 a l'air sympa, le plan anti derrive je demande a voir, dans le calme ça doit etre le plan derrive.
deux chiotes dans les coques 2 x plus d'em...
bon projet tiens nous au courant

30 nov. 2009
0

Joli bateau sterfer
Encore un exemple de cata qui n'a probablement pas à rougir de ces performances vis à vis d'un tri de coisiere de même longueure.

29 nov. 200916 juin 2020
0

catamaran kd 860
et bien voici peut-etre ce que tu cherche cata pour la mer bon confort 2 couchette double 2 wc coin nav coin bouffe ,bonne rapidite ..ha oui ne coute presque rien a construire et une belle gueule

moi je le modifi quelque peu ...enfin rajout de 610mm au max beam pour le salon et quelque peut sur l arriere pour avoir plus grand cocpit et plan de voilure a 43 m2 lieu de 37m2
donc ca va etre un KD920

construi ply epoxy +/- 1200 hrs ,je vien de recevoire les plans et je commence o fete noel

p.s. si vous avez reparer une chaise vous pouver le construire

fait recherche pour kd860 sur le net
a+
stef

29 nov. 2009
0

une reponse d' un neophyte ...
tri ou cata de moins de 10 m , le sujet est très interessant car sans reponse absolue !

je dirai que tout depend de l 'interpretation architecturale ...

Exemple : Je n ' aurais jamais oser barrer un Corneel 26 alors que les Freely et Triagoz 25 m 'ont toujours attiré !

dans les petites tailles , je trouve qu 'au contraire les tris ont beaucoup plus d' argument qu 'il n 'y parait .

_ Ils semblent être plus rassurant _
_ vu le peu de mono DI de cette taille ils peuvent être une alternative interessante quand on veut echouer sans bequille .
_ les bras repliables sont un argument important

Mais je trouve que les archis manque cruellement d' imagination dans le domaine des amenagements interieurs ... ce ne sont souvent que des monos à flotteurs .

Pourtant , beaucoup de choses pourraient en faire des bateaux très different si la coque centrale sortait du standard de forme des monos ...

Lorsque la formule bateau fut lancée , l ' Edel tri 22 avait de bons arguments . Helas les couchettes n 'etaient pas assez large , mais la disposition etait très interessante !

La cata n 'a d' avantage sur le tri que la nacelle centrale ...Et dans ces tailles nous savons bien que cette nacelles n 'est pas evidente à placer !!!

Vois tu Sylvain , ton cata est genial mais il fait un peu figure d' exception . La plupart n 'ont sa capacité d' accueil .

Au mouillage , quand il pleut , avec femme et enfants , je m 'imagine mal sur un aventura 23 , alors que dans un tri , pourquoi pas ?

Par contre , je trouve les tris bien trop cher .

Pour moi , le seul muti de moins de 10 m qui offre une prestation valable reste l ' Edel 28 .
mais à quel prix ?

Il faudrait un tri de même intelligence !!!

29 nov. 2009
0

Il y en a, sur le catalogue de E. Lerouge
que je prend pour exemple car il fait pas mal de plan de petit bateau (-10m) dont quelqu'uns à vocation "construction unique par petit chantier", il y a bon nombre de bateaux à l'habitabilité imcomparable avec celle d'un tri et dont il est certain que les performances serait proche de celle de n'importe quel dragon fly.

Je pense au vik 80, on parlait plus haut du cité d'aleth,on aurait pu parler du jeff cat 32, même le spartiate Rackham wing ou Xtreme concurence à mon sens un dragon 800.

30 nov. 200916 juin 2020
0

Oui je ne sais pas trop
pourquoi avoir opté pour ce "trou d'homme", pour faire sportif/régate ? ou peut-être est-ce le choix trés personnel du premier client ?

ça ne me semble pas difficile de faire plus large ou mieux coiffé d'un roof coulissant sur le dessus de la nacelle comme....heuu...un super bateau.

30 nov. 2009
0

1,6T en charge le RACKHAM Wing !!!?
C'est une erreur non ?
Mon bateau est plus légé :-D

30 nov. 2009
0

Entrée
Gagné Viking!

Sur le Rackham, le Wing remplace la poutre avant. Sa taille est d'ailleurs limitée au gabarit transportable.
La cloison arrière est donc structurel et il était hors de question de réaliser un capot sous peine de l'alourdir. d'autant que le bateau devait rester démontable.
Le but étant de préserver autant que possible les performances de la version open, c'était exclu de l'alourdir.
Il faut se souvenir du programme du bateau: offrir une niche pour s'abriter à ce qui est à la base un cata open. Donc offrir un gros plus en utilisation sans trop compromettre le fun.
En aucun cas il n'a été recherché de faire un bateau trés confortable. Il ne fait que 8m et j'ai d'autres plans pour ces programmes!
Le wing est une alternative plus aboutie aux version Love du Corneel ou du KL28 qui réduisaient trop perfos et esthétique.

30 nov. 2009
0

Je crois qu'ils sont surtout
trop cher à fabriquer.

Succés fou d'occasion (sauf prix abérant, les catas de moins de 10m ne reste pas bien longtemps sur le marché), bide complet ou demi succés en neuf car beaucoup, beaucoup trop cher.

29 nov. 200916 juin 2020
0

mais
lorsqu'on voit l'entrée du carré, on comprend que le confort n'est pas au top

30 nov. 2009
0

La légèreté implique des concessions
"pourquoi avoir opté pour ce "trou d'homme",?"

Je pense plutôt que c'est lié au fait que la cloison participe de manière importante à la rigidité transversale.

On ne peut faire léger sans concessions.

Mais cela Erik Lerouge nous le confirmera surement un jour.

30 nov. 2009
0

1m moins large aussi
tout s'explique.

29 nov. 2009
0

Je ne crois pas que le Vik 80
ait été déja produit, finalement ce type de bateau n'interesse que peu de monde comme le ksenia 74 ?

29 nov. 2009
0

;-)
[i]Pourtant , beaucoup de choses pourraient en faire des bateaux très different si la coque centrale sortait du standard de forme des monos ... [/i]

Il y en a un qui a osé avec le Neel 50 :-)

Ok, ce n'est pas la même gamme, et le soucis de repliage n'est pas de mise.

Pour un petit tri qui se voudrait repliable, ça devient plus dur a mettre au point

[i]si la coque centrale sortait du standard de forme des monos[/i]

Je sens comme une ampoule au dessus de ta tête :-D

Une idée ??

30 nov. 2009
0

et puis ...
puisque j 'en suis au delire , il serait en alu !!!!! :-D :-D :-D

30 nov. 2009
0

couchette arrière
pas pour moi car dans cette taille l'espace serait trop réduit sous le cockpit, et celui ci trop surélevé.
Déjà dans le Drop 26, le cockpit est bien au perché

L'alu! Beaucoup trop lourd, non? Et comme ce que j'aime sur ces bateaux, c'est la vitesse....

30 nov. 2009
0

des idées ...
en fait voici les grandes lignes de la manière dont je vois un tri de 9 m environ :

coque centrale :
plutôt etroite , cockpit central avec à l 'arrière un couchage double 1,90 x 1.40 (totalement independant façon kirk )
après la descente de cockpit , en allant vers l 'avant , on trouverait le long de la coque tribord un alignement de deux banettes superposées (soit 4 couchages simples).
A babord on trouverait une grande tablette , sur toute la longueur , façon bar où seraient integrés rechaud , plan de travail , table de bar , evier ,tabourets plians ,coin nav ...etc... Avec rangements en dessous.
le WC tout à l 'avant , avec la baille à mouillage ...
Cette coque etroite serait cinturée par une sorte de pont façon chemin de ronde , d' environ 20/30 cm de large qui recevrait des filières (pour les enfants ou les animaux de compagnies !!! )
Les flotteurs :
ils seraient repliables , sous ce fameux pont .Le bateau devant rester manoeuvrable au port , flotteurs pliés .

Bon , je sais , c' est du delire , mais c 'est juste pour le fun !

:-D

30 nov. 2009
0

couchette arrière ...
ben , en fait , je la voyais vraiment derrière , et non sous le cockpit (style tremolino mais en double !!!!).
Tu sais , c' etait juste une vue de l 'esprit , un delire car je n 'ai aucune pretention sur le sujet .
Bon le coup de l 'alu , c 'etait plus un trait d' humour !
mais un tri alu ne me deplairait pas !!! j 'adore l 'alu (je n 'y peux rien , desolé) , mais je comprends que ce ne soit pas ideal pour tout le monde .
Je trouve d' ailleurs que l 'alu irait bien mieux sur un tri que sur un cata ... mais je ne sais pas pourquoi , ce n ' est qu 'une impression ...

29 nov. 200916 juin 2020
0

L Aquilon se positionne trés bien aussi en confort grace à sa tente
pour plus d'info sur l'habitabilité voir mon blog
tangnard.blog.sfr.fr[...]/

Je le trouve mieux agencé que l'edel28 mais c'est une histoire de gout

Alex

29 nov. 2009
0

Oui l'Aquilon
à une habitabilité trés acceptable pour un open, sans commune mesure avec celle d'un tri de même longueure (7,95m de mémoire), sans parlé de la surface de pont, c'est du confort aussi.

29 nov. 2009
0

Aquilon 800
a-t-il eu du succès? Combien s'en est-il vendu?

Car il paraît vraiment super ce bateau!

D'ailleurs bien dans l'esprit du cata de Recidive qui n'a pas percé non plus curieusement.

29 nov. 200916 juin 2020
0

Il faut lire les blogs des copains ... :-)
il y en a eu 5 en europe (plus un ou deux Aquilon 765 qui n'est pas le même bateau) puis la série c'est poursuivi aux USA sous le nom d'Aquilon 26 puis Aquilon 265 avec 20 unités construites avant que Staneck fasse de nouveau faillite. Depuis plus de nouvelles du monsieur.

L'Aquilon est un super bateau de croisière rapide pour père de famille (contrairement à Moluva qui le pense un cata sportif). Il tient facilement les 7nds de moyenne, mais il faut s'en occuper pour tenir 10nds sur une longue distance. Record perso en solo Chausey-Granville 45min pour 9 miles avec pause "prise de ris" car le pilote montré des signe de faiblesse et j'ai du me mettre face au vent au ralenti. Ce jour là, le bateau marchait toujours au dessus de 10nds (dés l'archipel de chausey passé qui me coupait un peu du vent) avec pointes à 17nds. A plus de 16nds, le bateau déjauge légèrement et les deux vagues d'étraves se rejoignent au milieu du trampoline pour faire une magnifique gerbe d'eau pour le bonheur du barreur et donne un coté sécurisant. J'ai préférais prendre le deuxième ris mais à deux ou trois marins, je pense qu'on aurait pu aller à 20nds (Force6 au portant 2 mètres de creux). Le bateau est toujours sain. Pour info l'ancien propriétaire nous a affirmé avoir essuyé (c'est le bon terme car il a du avoir des embruns) force10.
Les seuls reproches pour un bateau de croisiére à faire sont :
- l'habitabilité repartis sur deux coques (comblée par la tente qui recouvre tout le cockpit)
- la faible surface de voile (que j'ai corrigé grâce à un code0 de pogo650)
- son faux côté transportable

Pour ma part, je ne le considère pas comme un cata sportif, car il n'en a pas les accélérations et il est difficile de le mettre sur un flotteur. C'est donc un croiseur rapide.

Je pense que le problème de ce bateau est le niveau de finition. Il est déjà difficile de vendre des petits multicoque, mais si en plus il faut passer beaucoup de temps pour les construire, ils deviennent invendable (trop cher pour le marché) ou pas rentable (pas rapport au temps passé dessus)

Si les occasions sont rares elles méritent le détour (pour nous ce fut Istanbul).

29 nov. 2009
0

perf et amménagements
pour un cata ou un tri,il y a une constante qui reviens, le poids.
si on veut du performant il faut du dépouillé
du leger.(coques etroites, filets...)
sur mon ancien tri, il n'y avait rien dedans, peu de couchage, floteurs étroits (foils), largeur 6m, longueur 7,64m. poids moins de 500 kg.
par mer formée les virements etaient assez dificiles.Manque a virer important du a la faible inertie du bateau qui se stopait trés vite dan le clapot ou les vagues.
en fait tri ou cata il faut definir son programme. Mais pour les perfs, la course au poids est de mise.
il faut ausi dire qu'un multi peut se manoeuvrer tout seul facilement et ce j'usqu'a des tailles importantes.
il n'empèche que si on veut faire performant(au dela de 15 nds) un multi de 8 m sera moins
logeable qu'un mono de taille équivalente sauf pour les anciens moncoques en bois qui ne disposent que de trés peu d'espace.
les matériaux composites ont apportés des solutions au problème mais le cout a suivi.
de toutes façons soit on a du confort et on perd en vitesse, soit on dépouille et on booste.
on parle bien sur de conceptions du bateau.
pour ce qui est des sensations de barre, ya qu'a faire du mono pointu! en fait j'aimerais plus parler de sensations de vitesse, les safrans sont compensés donc trés peu de sensations
par contre on trace de beaux vecteurs rapides sur les cartes, la sensation est surout due a la vitesse. Quel plaisir le jour ou j'ai emené un fervent régatier en monocoque sur un corneel 26 s naviguer et ou nous avons remonté un rush régatte et en avons fait le tour... a plus de 2 x la vitesse du bateau. De toutes façons un multi
sera + rapide qu'un mono reste a adapter le bon cap vitesse.
pour les ports, l'idéal ça reste le mouillage, plus de prb de largeur. Et pas a s'arracher les cheveux quand on arrive dans un port étroit et surchagé.

29 nov. 2009
0

Cata rapide ?
Parlons quand même d'Erendil.

10,25 par 5,80. Surement 2,5 tonnes.
Une GV de 32 m², un solent trop petit (14 m² et 10 m² arrisé), un génois léger top en membranne (22 m²). Un gennaker de 38 m² et un spi assy de 70 m², les deux amurés sur un balestron fixe de 80 cm.

La nacelle est open. Le mat est sur une grosse poutre en composite, profilée sur l'avant, verticale derrière, de 80 cm de haut. deux banquettes latterales, une table avec des rabattants. Une console de manoeuvre au pied du mat avec trois coinceurs pour les drisses et deux 42 ST, qui servent aussi pour l'écoute du génois léger, le solent étant autovireur, l'écoute sur palan sur rail.

Sur la poutre arrière, rectangulaire en composite, le rail de GV et les 2 42ST pour les écoutes de spi et de gennaker.

Un pilote TP22, pas trés satisfaisant.

Dans la coque babord, sous la jupe, une couchette 2m x 1,20, un peut petite avec l'age. Une grande table à carte. un cabinet de toilette avec douche, WC et caisse noire. Devant la cabine des enfants, 2 m x 1,20 aussi. et encore devant, une cale humide.

Dans la coque tribord, les mêmes couchettes et entre les deux une cuisine le long du bordé sous la banquette du cockpit et une table en longueur, avec une petite banquette en L le long de la cloison et du bordé extérieur. Le frigo à gaz prend beaucoup de place entre la couchette et la table, face à la descente (trois marches).

Hauteur sous barrot au dessus de tous les planchers.

Je n'ai pas encore croisé de cata de série de moins de 15 mètres qui m'aient battu en régate. Avec un équipage affuté, on a gagné trois ans de suite Novembre à Hyères, contre des Franquevilles, des Lagoon, des Athéna, et je ne sais quoi encore. Aussi contre un speed modifié, mais géné par le gros temps fréquent.

Et en croisière, je m'amuse toujours quand il y a un voisin monocoque. Comme en croisière, tu évites tant que possible les situations au prés longtemps, le jeu est rigolo. Surtout dans le tout petit temps, quand tu passes un mono arreté, voiles pendantes, dans 5 nd de vent et que toi tu es à 5 nd, penons horizontaux.

Au portant dans 20 nd, c'est pas mal aussi, vite au dessus de 12 nd, toujours au dessus de 9 nd.

La chance d'un cata de cette taille, si tu navigues au soleil, c'est de supprimer la nacelle. Tu perds évidement en confort intérieur. Mais tu vis dehors la journée, avec un espace génial pour les gosses.

Et le plaisir de régler des voiles que tu vois parfaitement.

Je n'ai jamais navigué sur un tri, ce que je voulais dire, c'est qu'il ne faut pas comparer un tri affuté avec un cata de croisière, que le marché oriente plus vers une caravane que vers une bombe.

Je pense que j'ai un volume habitable sans commune mesure avec celui d'un tri de même taille. L'absence de nacelle et de vrai carré confortable se fait sentir dans le mauvais temps.

Erendil n'a pas de coin à l'intérieur où tu peux être peinard, sinon dans les couchettes.Pour les gosses, ça marche bien, moins pour les adultes (enfin pas en permanence !).

Quand il pleut, c'est carrément galère. Rester dehors sous la pluie demande beaucoup de flegme. Et dedans, tu ne vois pas devant, et de toute façon qu'un coté, alors limite pour la veille.

Avec du clapot, cela mouille vite, sauf au portant. Une solution serait une bulle plexi. J'y pense depuis longtemps, mais la bome est basse (1,70 cm) et je n'arrive pas à régler le problème de l'accès au trampo.

Jacques

30 nov. 2009
0

Jacques,
faudra que tu montres quelques photos de details de ton bateau un jour.
C'est vrai qu'il a l'air sympathique mais sur les photos que j'ai vu on ne peut que deviner allures, formes et aménagements.

30 nov. 2009
0

Sylvain, j'essaie ce soir
de remettre quelques photos.

Je n'ai pas grand chose pour l'intérieur. C'est dommage, c'est la question du jour !

Jacques

30 nov. 2009
0

Catalu 9,50
Cata peu connu de l'architecte Stabili, de Bordeaux.C'etait vraiment un compromis très intelligent, j'ai eu l'occasion de le remonter d'Arcachon à La Gironde par temps pas encouragent du tout : NO force 5, pluie, pas de visi et à l'époque pas de GPS, et ca s'est bien passé.
Bateau en alu assez large, 5,45 m, passait dans le canal du midi. Pas de nacelle, mais une poutre assez volumineuse, donnant du volume dans les coques (une couchette s'engageait dedans d'un coté, et de l'autre ca donnait beaucoup de volume au carré) et de très beaux espaces de rangement. A la fois de la hauteur sous nacelle, et pas trop de fardage.La poutre avait un pare brise au dessus, qui suffisait à créer une protection derrière. A mon avis, un des compromis les plus interessants que j'ai connus, beaucoup plus rigide qu'un Maldive. Je préférais ce type d'aménagement à une petite nacelle, comme l'Iroquois que j'ai possédé. Hélas, un des proprio a, je crois, massacrer ce bateau en lui greffant des superstructures catastrophiques. Seule problème habituel, la motorisation ar HB.

30 nov. 2009
0

Bon
En réponse à E.Lerouge entre autre:

Pour ce qui est de l'approche de la construction d'un nouveau bateau, je procède de la même façon que pour tout autre achat:
- Tout d'abord je ressens un besoin (ou d'autres me le font ressentir... principe stupide de la société de consommation dont je suis parfois victime consentante :-))
- Je le définis précisément
- Je cherche où et qui sait faire ce genre de chose (si c'est réalisable), étudie les approches de chacun, leurs réalisations, prenant en compte le plaisir dans le contact, ou son absence.
- Et c'est fort de toutes ces informations , que je m'intéresse au budget et vérifie la faisabilité financière.
- Ensuite, je reviens pour finaliser le choix des partenaires, et préciser tous les détails, dont le prix.

Lorsque j'arrive pour acheter quelque chose, je n'aime pas qu'on me demande ce que j'ai dans le porte feuille; j'aime mieux qu'on me montre des produits grossièrement chiffrés. C'est moi et seulement moi, qui ensuite orienterai mes regards en fonctions des informations obtenues.

Je n'achète pas un prix mais bien un objet correspondant plus ou moins à un rêve. Je désire donc qu'on me propose des rêves au travers d'objets dont le prix est affiché.

Pour ce qui est du type de bateau:

  • Pas de doute qu'un cata rapide puisse exister, plus de doute pour qu'il puisse être aussi rapide qu'un tri tout en apportant un confort honnête pour deux plus si jeunes...

  • Comment comparer performances d'engins de plage comme un tornado à celles de bateaux habitables? On pourrait alors dire qu'un mono peut être plus rapide que les tris et catas puisque ces bateaux sont moins rapides qu'une planche!

"Le confort est subjectif. La hauteur assise dans le carré n'est pas un problème si sa disposition est bien gérée".
- Pouvoir être assis confortablement dans le carré par mauvais temps en est comme au mouillage est très important pourvu que la vue vers l'extérieur (360°) soit réelle (Ce qui est le cas sur PDM), dont je doute sur le wing comme sur d'autres.

"La continuité du cockpit vers le carré est sympa sur un bateau très toilé sur lequel il sera utile de pouvoir gicler dehors plutôt qu'escalader la descente".
- Je crains qu'une entrée aussi petite que celle vue sur le wing par exemple permette de "gicler" dans un sens comme dans l'autre (en particulier en ciré...et vêtements chauds) Sans doute plus facile d'escalader les 2 marches d'un tri. A moins de mettre un toit coulissant comme celui de Moluva, (et une capote pour les embruns....)

"La vue vers l'extérieur permet de veiller en faisant son café ou joujou avec le GPS."
- Avec une capote on peut voir devant pour veiller et le GPS en extérieur les aller et retour cockpit-carré sont moins nécessaires.

"Dans un 10m on peut quand même avoir des belles couchettes dans les coques.De même qu'un intérieur douillet de tri a également son charme."
- Entre le tri et le cata, on retrouve la même différence de type d'aménagement qu'entre mono et cata, à savoir espace commun ou cloisonné, séparé.
Étant sensible à la présence d'une vraie couchette double dans le bateau, je ne vois que l'utilisation de la table du carré dans un tri, en essayant un système type canapé clic-clac pour ne pas avoir à faire et défaire le lit chaque jour, ou le reculer suffisamment de la pointe avant pour bénéficier d'une largeur tête et pied acceptable. Sous le cockpit rien, ou au pire une couchette de mer.
Sur un cata, la table du carré est une option, bien sûr, sinon, utiliser des redans sur l'arrière des coques pour deux belles couchettes avec même hublots (type Catana!...le régal) ou enfin la formule Edel 33.

"Sur un 10m, à partir du moment où l'on ne cherche pas à avoir une nacelle de chalutier, la plate-forme peut être suffisamment haute pour ne pas cogner, si le devis de poids est bien maîtrisé et les poids centrés."
- Sur on a quelque chose comme 0.90cm de mémoire et les chocs sont très rares, mais il fait 14m.

"Pas d'accord sur les embruns. Ceux-ci sont sur la coque sous le vent. Le cockpit d'un cata et la coque au vent sont plutot épargné. Par contre, le cockpit central d'un tri est en direction de la douche à grande vitesse."
- Mais sur un tri la coque au vent est levée! Donc les embruns les plus au vent viendront de la coque centrale; celle ci est déjà bien soulagée, et tulipée, et ses embruns devraient passer sous le vent du cockpit pour majorité (plus une petite capote...).
Sur un cata, la coque au vent touche l'eau et ses embruns sont donc moins bien positionnés que ceux de la coque centrale d'un tri, non?

"Question rapport poids/puissance tout faux".
- Je retiens; mais F32: 1.7T, et tous les catas de taille comparable avec nacelle vus sur votre site sont plus lourds, y compris le Ksenia racing qui est sans nacelle.

"Bien qu'il n'ait que des ailerons, (en attendant la version Xtreme à dérives) le Rackham Wing en surprendra plus d'un au prés et quand au toucher de barre.
Un tri avec petit flotteurs, safran unique peu profond pour échouer n'est pas spécialement jouissif à barrer au portant dans la brise."
- Je retiens également, comme la remarque de Lebrisac sur la barre de son F27. Pourtant mes sorties en F27 furent un plaisir, et j'étais toujours à la barre; le safran était articulé, et bien profond lorsque baissé.

"Après, il y a des tas de facteurs subjectifs, le bateau est un achat passion. On se trouve bien a bord de celui-ci ou celui-là, ce n'est pas toujours rationnel, mais c'est comme celà et c'est ce qui fait le charme de la voile."
- Et c'est là toute la difficulté d'acheter sur plan!

"Alors un tri trés bien si l'on en accepte le budget et s'il est de conception moderne.
Mais il ne faut pas oublier que l'on peut réaliser des catas amusant qui offrent un excellent rapport prix/fun."
- Je suis très curieux de le vérifier!

"Pourquoi n'en voyons nous pas plus sur le marché? Tout simplement parce que la demande principale est un confort sans cesse accru".
- Cela peut changer! au fur et à mesure que l'idée du "grand voyage" va passer de mode, et que le plaisir simple de la voile plus que du voyage reprendra le dessus

Dommage que je ne sache pas faire des caractères gras ou mettre des couleurs, la présentation aurait été plus clair :-(

30 nov. 2009
0

Assez d'accord avec Claude
"Question rapport poids/puissance tout faux. A programme identique le cata est plus léger. Le Rackham Wing est 300kg plus léger qu'un Pulsar 26! Il se contente d'un mât plus court pour un rapport poids/puissance similaire.
Même écart de poids entre l'ancètre du Rackham (Talence) et le Pulsar Light. Même architecte, même chantier. Ce cata a été Champion de France, d'Angleterre et d'Europe en Micro. Il allait plus vite dans toutes les conditions que le Pulsar. Les autres tris de l'époque étaient inexistants en temps réel."

Comment se fait il que les multicoques de courses soit de trimarans ?

Je reconnais que le cata à beaucoup d'attraits, mais alors dans quel cas conseillez vous un trimaran?

30 nov. 2009
0

Je t'ai mis une étoile car je suis d'accord avec toi
mais je voudrais avoir l'avis de M Lerouge

30 nov. 2009
0

place au port = navigation
Je trouve aussi que ce sont les bons arguments pour le choix d'un tri.... place au port, place au port, et place au port pour moi le méditerranéen c'est la seule solution pour avoir un multi... a mon budget!
Juste une question pour tagnard... je suis tres surpris par tes problemes de barre sur ton F27, sur le mien je la trouve vraiment tres fine a toutes les allures (est-ce le meme modèle?)

A bientot

30 nov. 2009
0

Les 50'
A part l'avocet (qui n'est pas le plus rapide car trop lourd) il n'a pas de cata qui tiennent la cadence.

Les Formules 28 que des tris à la fin

Pour les très gros qui font le tour du monde, Joyon, Mac arhur ont gagné sur tri

30 nov. 2009
0

Contre un tricat 22
Pour moi c'est le twist, le raid ou le bicok (rapide avec un minimum de rangement (on parle pas de cabine).
Je pense que l'on peut faire plus rapide en cata sportif dans ce programme de navigation, mais pour le démontage je garde mon tri.

30 nov. 2009
0

j 'ose une reponse ...
on peut conseiller le trimaran quand on est limité par la place au port dans le cas des flotteurs mobiles .

on peut preferer le trimaran quand la taille des catas ne propose pas de nacelle centrale digne de ce nom .

on doit prendre un tri quand on veut deplacer son bateau par la route sans trop de prise de tête .

02 déc. 2009
0

course
En compétition le choix entre cat et tri dépend tout d'abord dans quelle jauge ils doivent évoluer.
Encore faut'il tenir compte des effets de mode et de l'égalité des moyens. Quelques exemples:

En Micro, les plus rapides en temps réel étaient les catamarans Catman, Firebird, My-Cat et Concept Micro (encètre du Rackham).
En temps compensé, cette jauge comptant poids, voilure et longueur, les trimarans Dragonfly 800 gagnaient 2 fois sur 3 grace à leur moindre surface mouillée par petit temps. Les catas sauvaient leur rating plus élevé dans la brise quand ils pouvaient naviguer sur une coque.

En F28, les catas dominaient jusqu'à qu'un trés gros budget apparaisse avec un tri entièrement en carbone tue la série. Le bateau étaient excellent, les moyens aussi!
Cependant, leurs héritiers courant maintenant sur le lac de Leman sont tous des catas, jauge totalement libre, ils sont plus légers.

En F40, un poids minimum était imposé. Lorsque l'on a réussi à construire un tri au poids mini entièrement en carbone, il a logiquement dominé et a tué la série.
Dommage car sans poids mini on aurait su les construire moins cher en carbone pour 1400kg. C'est d'ailleurs ce qui s'est fait avec les Extreme 40 et autres Decision 35 et Alinghi.

En 60 pieds, il y a une recherche de polyvalence en solo. A partir du moment où on a su les réaliser légers, les tris de 18m de large avaient évidemment un avantage au prés pour la Transat Anglaise.
Celà aurait pu et du être différent sur une Route du Rhum au portant où un tri classique est quelque peu casse-gueule au portant. Cependant, la mise au point des foils a comblé ce déficit.

En Multi 50, les seules équipes professionnelles avec un budget décent on fait un tri sans trop se poser de question parce qu'il n'y avait plus que celà en 60'.
Pourtant avec un controle des matériaux, une voilure limitée, l'interdiction des foils, un catamaran aurait vertainement son mot à dire. Le seul cat a avoir régulièrement fait des podium était Gifi, un Freydis gonflé. Ce n'est pourtant à l'origine qu'un bateau de croisière et on peut se demander ce que ferait Dominique Demachy avec le vrai cata de course que je lui ai dessiné s'il arrive à le financer.

Autour du Monde, le record est toujours tenu par Orange. Banque Po a les moyens de le détroner mais également un catamaran de même génération et longueur.

Erik

30 nov. 2009
0

oupss
oups il fallait lire lebrisac et non tangnard desole !!!!

30 nov. 2009
0

forme
haricot!?

Kesako?

30 nov. 2009
0

multi de course
"[i]Comment se fait il que les multicoques de courses soit de trimarans ?[/i]"

Ce n'est pas tout à fait exacte, il reste quelques deux coques qui affolent les chronos, le monstre de l'Alinghi ou encore Gitnana 13.

C'est à mon sens plus un phénoméne de mode qu'autre chose, il suffit que deux ou trois tri aient du succés en course à un moment donné pour que tous se jette dans la bréche...

Ca n'empeche à priori nullement les tris de se casser les dents sur des records de 2 coques qui commence pourtant à dater un peu (Tour du monde en equipage de Orange 2 par exemple).

30 nov. 2009
0

Tri / cata
Je crois que les tris sont préférés parce que moins casse gueule que les catas en course. Notamment en solo.

Mais l'exemple du dernier Alinghi est bon pour montrer que, dans la recherche de la vitesse, le cata est souvent la solution. Une coque de moins, cela fait nécessairement gagner du poids.

D'autant que les tris ne profitent pas vraiment de leus trois coques. Il naviguent sur le flotteur sous le vent. Le reste est en l'air.

J'ai un peu le sentiment effectivement qu'il y a un marché pour les tri "pures performances" de 20 à 30', et donc des bateaux dessinés pour ça, mais que les catas de cette taille sont plus orientés "petite famille", et donc notablement plus sages.

Regardons simplement un tricat 22. Quel serait l'équivalent en cata ? Je ne vois rien entre un aquilon et un cata de sport.

Erick Lerouge a raison quand il dit que les archis et les chantiers font d'abord les bateaux que les clients leurs demandent.

Jacques

30 nov. 2009
0

Pas vraiment,
regarde, Tricat 22, environ 300 kg et 23m² au prés. Le bicok, 511 kg pour 24 m². Presque le double du poids pour quasiment la même voilure.

Jacques

30 nov. 2009
0

Tu sors ...
... en solo avec ton KL 28 ou en équipage lorsque tu parles de 4B ???

je pense que ton pulsar 26 devait mieux se manipulait en solo que ton KL 28 ?

A+ Diamba

30 nov. 2009
0

Kl28 run et Pulsar 26
Je ne parlerai que de ceux que je connais tres bien et pas de ceux que j'ai pu qu'essayer que quelques jours : Mon ex-pulsar 26 (tri) et mon nouveau KL28 run (cata).

Le KL28 run est moins toilé que le KL28 trophé et possede des ailerons pour l'échouage au lieu d'avoir des dérives.

Question habitabilité pas photos : le pulsar 26 est bien mieux logé. Je tenais presque debout (1m75), grande table, banquette, rechaud, évier + une couchette double a l'avant. J'ai habité dessus à l'année pendant 6 ans. voir site trimarandiomedea.free.fr[...] pour des photos.

Le KL28 c'est génial pour le camping. On vit avant tout sur la plateforme tres tres grande. Mais au mouillage/port dès qu'il pleut ou qu'il y a du vent on regrette les aménagements d'un mono ou d'un tri.

Dans les petites tailles et si on cherche la performance. le tri pourra etre envisagé comme un petit croiseur semi-hauturier (traversé de la manche par exemple) alors que le cata devra être envisagé comme du cabotage cotier avec météo non pluvieuse et mouillage abrité du vent pour les personnes qui ne peuvent rester que sur la plateforme (a moins d'avoir un taud).

Apres question performance cela n'est pas aussi simple que cata vs tri. Cela dépend de la surface de voile, du volume des flotteurs, ...

par exemple avec mon KL28 je m'amuse plus qu'avec mon ex-pulsar 26 pour les sorties a la journée a condition de rentrer le soir, ou sur quelques jours si on peut rester sur la plateforme pendant la soirée (pluie, temperature, et vent).

Meme si la brise se leve, tant que la mer reste correcte pas de souci, au contraire c'est un vrai régal.

par contre dès qu'il y a vraiment de la mer, ou que l'idée est de partir loin meme si la météo n'est pas clémente cela ne me posait pas de probleme de sortir avec le pulsar 26 ... chose que je ne ferai pas avec mon KL28. Il m'est arrivé de sortir par force 6-7 Bt annoncé avec le pulsar 26 et de se prendre bcp plus ... alors qu'avec mon KL28 je ne sors pas s'il est annoncé plus 4Bt, et si je suis sur l'eau je rentre dès qu'un 5-6bt annoncé.

Et puis il y a l'inertie a prendre en compte.
Un bateau léger offrira plus de sensation d'accélération/décelleration mais dès que la mer sera plus agitée le bateau léger aura plus de mal (a moins d'être très toilé). En général un cata est plus léger ... mais là encore cela dépend de quel cata/tri on parle.

Dès que la taille permet de se tenir debout dans les flotteurs du cata et d'avoir une nacelle meme avec juste la hauteur assise tout de suite le cata peut etre utilisé comme un croiseur ... et là c'est plus une question de design architecturale et d'esthetisme qui fera qu'un cata sera mieux ou pas qu'un tri.

Apres dans les tres grande taille ou le cata a une nacelle ou on tient debout sans que la nacelle soit monstrueuse, je ne vois plus l'interet du tri :-(

En résumé ... dans les petites tailles et si on veut faire de la croisiere tout temps, le tri est pour moi le multi qu'il faut. Dans les tres grandes tailles ... plutot cata. Entre a partir du moment où il y a une nacelle assise sur le cata les avis peuvent être plus partagés.

Sinon a prix égal un tres grand mono peu chargé en poids peut être une solution interressante.

01 déc. 2009
0

Cahier des charges
J'aime entendre celà Clarivoile!

Je suis un inconsolable nostalgique de l'époque ou chaque voileux aller discuter de son bateau avec un architecte avant de trouver le chantier qui allait créer l'objet de ces rèves.
J'ai connu celà tout môme quand mon père a construit un plan Sergent et que les Maica étaient construits de l'autre côté de ma rue.
C'est maintenant devenu beaucoup trop rare.

Certes, je ne crache pas sur la série. Bien faite elle permet d'avoir un bateau de qualité à un prix de marché. Mais celle-ci entraine une banalisation du produit et coupe tout lien avec la création du rève. Celui-ci se limite à choisir dans la liste d'options.

Désolé d'avoir évoqué le prix, mais dans 99% des cas, celui-ci est placé en première ligne du cahier des charges. Je voulais simplement mettre en avant le paradoxe qu'un choix architectural aussi tranché que cata ou tri pouvait basculer d'un côté ou de l'autre selon que l'on se faisait son bateau de rève ou ce que l'on pouvait avoir de mieux pour ses possibilités.

Cette foi dans le plaisir de la voile est un grand encouragement pour moi qui ai toujours défendu cette vision de l'osmose entre la mer et les bateaux.
Malheureusement, je pense plutot que ces propriétaires de Roomarans n'y sera guère sensible et préfèrera abandonner le bateau plutot que renoncer à leur confort.

Erik

02 déc. 2009
02 déc. 2009
0

Assez d'accord aussi
mais pour un projet sans a priori (comme j'ai parfois sur HéO), il est difficile de trouver un architecte qui connaisse les trois mondes (tri, mono, cata). La discussion avec l'architecte est donc faussée dés le départ, car lui aussi peut cultiver ces à priori.

Le choix des bateaux se fait trop souvent par rapport à de belles photos de magasines, aux tests souvent faussés des magasines et aux navigations futures que l'on est persuadé de faire, sans même regarder quels sont ces propres limites (financières ou techniques).

Mon bateau de rêve pour mon programme actuel (qui n'inclut pas de navigation autre que côtière) serait un tri day boat de 6.5-7.5 pour la beauté des formes, avec bras en aile de mouette comme les newick, démontable mais non repliable pour le poids et le transport.
Une dessus de pont en fibre de lin, ce qui donnerait un coté pont en tech comme les voiliers classique sans alourdir le bateau.
Une mini cabine avant (pour stocker les affaires et avoir juste un cabine double pour une nuit sans carré) ce qui permet d'avoir un grand cockpit.
Deux postes de barre sur de longs flotteurs aux entrés d'eau fines équipé chacun d'un safrans et d'une dérive (pour ne pas encombrer la coque centrale.
Un mat aile carbone pour le confort en nav et les performances avec système de démâtage facile en solo (ma femme a peur dés que l'on démâte).
Un grand coffre dans le cockpit au milieu pour centrer les poids des ancres, glacière, essence ...

02 déc. 2009
0

Oui
Merci quand même

30 nov. 2009
0

une chose est sur ...
vois-tu , Moluva , il y a une chose de certaine .

C' est que dans ton cas , comme dans le mien , le trimaran de moins de 10 mètres nous est interdit !!! (nous avons 3 enfants )

"ils" n 'en feront jamais avec 5 couchages ...

mais pour qui veut aller vite , à 2 ou 3 , je pense que le tri est une bonne option .

pour les moins de 10 mètres :

Le tri est un cata dont la nacelle centrale est faite pour ne pas tapper tout en restant jolie et en offrant une hauteur sous barrot convenable ...

30 nov. 2009
0

Perdu
le ninja8 à 5 couchage

30 nov. 2009
0

ici ...
www.nauticaltrek.com[...]_8.html

Bonne lecture
Diamba

30 nov. 2009
0

c' est quoi ça ,,,,
desolé , mais là je sèche ...
c' est quoi un Ninja 8 ????

as tu un lien ???

en tout cas , merci pour l 'info ! j' etais persuadé que celà n 'existait pas ...

30 nov. 2009
0

justement pepperbox
Si il est vrai que les tris de 10m ne sont pas du tout adapté à nos configurations familial:

Ca n'empeche nullement un cata de même longueur, lui tout à fait habilité à recevoir de telle equipage, pour peu qu'il soit bien pensé, concu et raisonnable dans ses aménagements d'aller aussi vite ou d'être aussi marrant et fin à barrer.
Plus concretement, prennons un Edel cat 33 ADN (par exemple), confrontons le à un dragon fly de même longueure (autre exemple) et comparons dans le cadre d'une croisiere estivale (on parle de croiseurs, pas d'engin qui tournent autour de 3 bouées) vitesse, plaisir à la barre et enfin habitabilité, les differences seront minimes sur les deux premiers critéres, enormissime sur le dernier.

D'ou ce fil, que reste t'il au trimaran de croisiere vis à vis d'un cata de croisiere performant ?
En dehors de la place de port et du gabarit routier, qui sont deux super arguments (mais qui personnellement ne me conserne pas), à mon sens pas grand chose...

02 déc. 200916 juin 2020
0

tous les gouts sont dans la nature :-)
Moi je sais que je craquerais un jour pour un Maldives ou un JeffCat 32 (photo) ou encore un edelcat 33 (ADN ou Vieux), enfin quelques chose dans l'esprit.
Mais ça se fera pas avant quelques années tant mon jouet actuel (qui cache bien son jeu) me va bien.
Ca sera de toute façon une unitée à taille encore "humaine" à vocation côtiere, mes rêves de bateaux hauturier s'estompent avec le temps, il y a tant à faire le long de nos côtes. ;-)

02 déc. 2009
0

l 'ideal ...
Pourtant , vois-tu , si je devais choisir un multicoque dans la gamme des 10 mètres , sans aucune hesitation je prendrais le Challenge 33 de naval force 3 . il est pour moi , proche de mon ideal !
j 'ai un peu de mal avec les cata de même taille style Piana /Edel/...

02 déc. 2009
0

Ca me turlipine depuis 30 ans..
l'idée d'acheter un trimaran, sachant que j'ai possédé ou utilisé de nombreux catas, y compris démontables et transportables, ce qui est assez compliqué à gérer. J'ai donc essayé quelques tris, notamment les Farrier et j'avais toujours l'impression, par rapport à un cata, de me trainer un truc inutile (le flotteur au vent..).
En plus, ma femme ne veut pas en entendre parler, elle aime les cats, point..
Je pense quand même que quand je regagnerai la métropole, problème des places au port notamment, je finirai par franchir le pas mais je le voudrai transportable (j'ai eu à tirer un monocoque de 2000 kg, donc je connais) et avec un minimum de confort, n'étant plus tout jeune.
Donc, plutot F31, les suedois (??)comme le Seacon étant très chers et absents du marché de l'occasion.
C'est vrai que le Ninja dans sa version repliable me plairait aussi.
J'avais aussi trouver un peu moche, mais pas bête du tout le Tricat 26.

04 déc. 2009
0

solo
Pour répondre à Indiana973 je naviguais souvent en solo sur mon pulsar 26 et cela sans difficulté particuliere. Si le bateau est bien équilibré je pouvais lacher quelques instant la barre pour régler un truc. Dans les moments un peu plus sportif ou proches d'obstacle, moi qui barrait souvent des flotteurs je suivais la fixation entre les deux (trois) barre pour me déplacer sans lacher le controle du bateau.

Pour le KL28, c'est encore plus facile car la plateforme est plate et completement dégagé.
Donc aucun probleme de solo.

J'ai aussi un cata de sport kl17.5 avec qui je sors dernierement plus souvent seul qu'a deux. Là a la limite c'est plus compliqué car le moindre déplacement joue sur l'assiete du bateau et je manque cruellement de poids au trapeze. je suis obligé de le brider a mort pour pas désaller :-(

Quand je dis que j'évite de sortir avec le KL28 quand ils ont annoncé de la brise c'est surtout que le bateau a tres peu d'inertie, a 2 coques a faire passer dans la mer, et si la mer est franchement agité c'est chaud pour faire du pres serre en tapant sans arrêt. Je pense que le bateau ne doit pas trop apprécier structurellement.

Le pulsar 26 était plus lourd, plus d'inertie et était aussi bcp plus toilé et me permettait de passer en force sans trop de tanguage.
Au portant, plus il allait vite plus les étraves se levaient, c'était génial est tres sécurisant.

Sur le KL28, le bateau n'a pas tendance a enfourner, mais il ne leve pas les étraves non plus si bien qu'avec une bonne houle de derriere le bout dehors du spi passe régulierement sous l'eau.

Ce qui est génant n'est pas le vent (car on peut réduire de bcp sur le KL28) mais l'état de la mer. Plus le bateau est léger et peu toilé plus l'état de la mer va lui fixer ses limites.

Ainsi par force 6bt vent de terre le KL28 est un vrai régal. je n'ai jamais remonté le trieux (paimpol) plus rapidement même avec mon pulsar 26 ou le tricat 22. Et pourtant j'était en configuration convoyage donc bien chargé.

Chaque bateau a son programme particulier :-)

09 déc. 2009
0

Mais
j'ai beau tourner la question dans tous les sens, avec un maximum de 10 m, je ne vois pas trop comment faire un cata esthétique et aussi performant qu'un tri de même taille.

Pour y arriver, il me semble qu'il n'y ait qu'une solution: un cata sans nacelle!

J'ai déjà le dessin dans la tête!....Mais j'aime tellement les tris!

09 déc. 2009
0

Un cata sans nacelle ?
Ben oui, quand on y réfléchi, en moins de 10 m, rapide et esthétique, il n'y a pas d'autre choix...;-)
:mdr:

09 déc. 2009
0

ou encore
avoir une poutre de liaison structurelle genre Punch 1010, qui permet de loger une couchette double dedans accessible par la coque. Rangement en plus.
Sur un bateau de 10 m, on peut avoir une hauteur de poutre de 1 m (ca généra ni en dessous, ni en dessus), une largeur de 2 m avec un profil courbe en pas et angulé devant, et une largeur, disons de 6 m, ou de 5,45 m si on veut prendre le canal du midi.

09 déc. 2009
0

Mais
Je cherche franchement plus performant :-) :-)

09 déc. 2009
0

mais
il y a quelques différences: age, age enfants, plus d'envie de voyager

10 déc. 2009
0

En forme ? Qu'entends tu par là ? ;-)
Oui, en sandwich sur mannequin, c'est réalisable.

Par contre, et contrairement à l'Aquilon, il faut conserver l'idée du redan sur la coque (au moins d'un coté) pour avoir une couchette double d'au moins 1,40 de large.

11 déc. 2009
0

et s'il fait moins de 5.20m
c'est encore mieux pour les Bretons et autres océaniques désireux de faire une virée en med sans faire le grand tour .

09 déc. 2009
0

cata sans nacelle
Je confirme aussi de mon coté.
Moins de 10m (voir meme mois de 12m) question vitesse et esthetisme le cata ne doit pas avoir de nacelle ... ou alors un mini nacelle avec juste la place assise (voir KL 28 espace ou corneel 25 love)

09 déc. 2009
0

Sans peut-être atteindre les vitesses de certains tris
(ce qui reste tout de même à voir).
Jeffcat 32, Edel33, Cité d'Aleth 2 ou encore Maldives (qui n'est pas sans rappeler un certain Casamance) sont tous des catas à nacelle beau et performant de moins de 10m et quelle habitabilité et superbe plateforme de loisir !

09 déc. 2009
0

ok, envie ou rêve tout à fait louable.
Que je ne partage pas, trop de sacrifice, à mon sens évidement, sur le confort ou les possibilités de loisir en famille pour quelques demi-Noeuds ou degrés :-)

Tu as l'air tout de même sacrément décidé maintenant, il ne faudra pas hésiter à tenter de me faire changer d'avis quand tu seras passer aux actes ;-)

11 déc. 200916 juin 2020
0

catas open
Lorsque j'ai commencé à dessiner des catas, je ne jurais que par celà.
Vitesse, légèreté, simplicité, facilité de construction, tenue de mer, grand cockpit, tout y était!
Parfait comme day-boat. Super en régate. Malheureusement invendable en croisière.
Pratiquement tous ceux qui ont été réalisés ont ensuite été convertis avec un roof central...
Le Cite d'Alet dessiné comme un open a été un échec commercial dans cette version. Pourtant, il offrait pas mal pour un 9,15m avec des redans portant la largeur du flotteur à 1,70m!
Il n'a trouvé son marché qu'avec un roof. Même le deuxième open a été converti en version II!

Ci-joint une photo d'un ancètre de 11,60m il y a 25 ans. Petit carré à l'intérieur, couchette double, hauteur-sous-barrots.
Il a fait ensuite une trés belle carrière en day-charter pour lequel il est parfait.
Son trés lointain descendant est le Vik 119 dont un exemplaire est construit superbement en amateur.

Alors, pourquoi ne trouve t'on pas plus d'open sur le marché? Parce que personne n'en veut!
Il faut convenir qu'un nacelle minimaliste suffit à changer la vie et si elle complique un peu la construction, elle peut être structurelle sans trop changer devis de poids ou fardage.
Le piège du cata est qu'à partir du moment où on commence à couvrir entre les coques, on ne s'arrète plus. Il faut avoir la sagesse d'éviter de réinventer le cataravane.

Erik

12 déc. 200916 juin 2020
0

Performant
Eh bien il faut regarder dans ce qui se faisait en cata de course dans le passé.

Encore une photo d'il y a 25 ans!
Ce 35' avait juste ce qu'il faut entre les coques.
C'est lui qui m'a inspiré bien des années plus tard pour le Rackham Wing. Je sais, j'en parle beaucoup mais c'est mon chouchou de l'année!
On peut d'ailleurs rèver à ce que serait un Cite d'Alet (les moules sont toujours disponibles) construit aussi légèrement en infusion que ce que l'on sait faire maintenant chez Tregor et avec un mât carbone rotatif!

Erik

11 déc. 200916 juin 2020
0

Poutre structurelle
Tout à fait, c'est mieux qu'un pur open.

Ci-joint encore un ancètre de 25 ans. L'aile abrite couchette double et permet la communication entre les coques. Pratique par mauvais temps.
Cuisine, carré, table à cartes dans les coques.
Le cockpit est bien mieux protégé avec deux étages et un bonheur pour manoeuvrer.

Eh bien il n'y en a eu qu'un seul de construit. Un client pour faire un second exemplaire est reparti avec les plans de ce qui allait devenir l'Azuli! Un poil plus grand mais avec un carré minimaliste!

Erik

10 déc. 2009
0

eh eh
Daniel, en 10 m, bien léger, un peu plus en forme, un petit croisement avec l'Aquilon ...! :-)

10 déc. 2009
0

coucou Daniel !
ben tu sais , en fait ce que beaucoup voudraient , c 'est un action 30 avec un petit roof qui permetterait au moins de passer d' une coque à l 'autre sans passer par l ' exterieur , même à 4 pattes !!!

Mais helas , et ce n 'est pas de ta faute , le prix reste tellement elevé qu 'on ose plus trop regarder du coté des multis "familiaux".

Pourtant il est vraiment chouette ton Action 30
:-D

10 déc. 2009
0

Vous êtes en train de décrire ce qui ressemble à Erendil
Il a été remis au gout du jour (peut être même un peu trop) par son archi, Eric Jean :

www.jean-et-frasca.com[...]azy.php

Celui qui est en photo est celui du père d'Eric. C'est le 1er, fabriqué sur mannequin.

Erendil est le deuxième, fabriqué sur moule. Il est trés légérement plus grand (jupes allongées.

J'essaie depuis quelques jours de trouver des photos qui permettent d'illustrer concrétement les réponses aux questions que vous posez.

Trois appréciations personnelles :

Une circulation intérieure pour passer d'une coque à l'autre n'a que peu d'intérêt. Il est plus facile de protéger le cockpit avec un taud quand il pleut.

La réflexion doit porter sur la manière de disposer d'un carré intérieur confortable, même si c'est pour deux ou trois personnes. C'est ce qui me manque le plus.

Enfin, il est trés utile d'avoir une solution de veille abritée. Il est infernal de devoir rester dehors sous la pluie juste parce que, dans les coques, on ne voit rien vers l'avant du bateau.

Erendil est à Bandol.

Jacques

11 déc. 2009
0

On attend toujours
les photos jacques ! ;-)

11 déc. 200916 juin 2020
0

Un carré pour 6
Dans 9m

10 déc. 2009
0

Catbury 30
un très joli cata de 9 mètres, sans nacelle mais avec une poutre contenant deux grandes couchettes doubles.

Il a été dessiné dans les années 80 par Denis Bury, et construit à trois exemplaires, il me semble.

Il était en sandwich avec deux dérives pivotantes.

C'est certainement un dessin encore d'actualité.

les collectionneurs de premières revues multicoques magasine pourrons nous scanner les photos de l'essai complet.

11 déc. 2009
0

Tout à fait d'accord
j'avais visité le Catbury, très bien conçu, et je trouve ce type d'aménagement très adapté à ces tailles. En plus très bien construit. Les catas avec de simples poutres alu ont moins de rangements et une poutre structurelle contenant couchette et volume de rangement est très efficace, mais c'est un peu plus cher.
J'ai pu comparer 2 catas dont j'ai déjà parlé : l'Iroquois, bien connu, version allongée, 9,60 X 4,06 et le Catalu 950, 9,50 x 5,45. Et bien au niveau intérieur, pas photo : le catalu était infiniment plus vaste et mieux conçu. La seule chose qui manquait, c'était la vue sur mer assis dans le carré. Ce type de bateau existait jusqu'à des tailles importantes, je crois sous le nom de Star 11 m. Et Harlé en a dessiné 1 ou 2 modèles. Celà donne en plus un cockpit très agréable, on mouline debout dérrière la poutre, qui protège bien des embruns.

11 déc. 2009
0

a taille identique,
Quel est le plus dangereux (par ex 26p), cata ou tri?
Le cata semble etre le moins securisant, mais dans la pratique...?

11 déc. 2009
0

speed 940
Je gagne quoi ?

11 déc. 2009
0

oui en effet
un peu de fatigue en cette fin de semaine

11 déc. 2009
0

Vous cherchez un à bras repliable, habitable et à 35 000 euros, j'enconnais un
Tout est dit dans le titre.

Bras repliables, l'habitabilité d'un monocoque de 7,5 m, une cabine indépendante avec une (petite) hauteur sous galipette, un vrai carré sympa, rapide sans atteindre les performances des multi récents plus spartiates.

17 exemplaires construits en polyester.

Le tout pour un peu plus de 30 000 euros...

11 déc. 2009
0

speed
je dirais speed 944 plutôt ?

12 déc. 2009
0

Cadbury 30 vs speed 944
Cadbury, léger, très bien construit par G Carmagnani, sur celui que j'avais loué à la Trinité il y a 25 ans, une seule couchette double, presque aussi large que longue, plein de rangements, un carré un peu étriqué, mais utilisable à 5, une belle table à cartes. Il marchait bien, y compris au près. Le Speed 944, bien conçu, carré agréable, mais commodités bien inférieures au cata, petit coin cuisine, mini couchette avant double avec la tête plus basse que les pieds (la couchette suivant la forme du redan),et manque dramatique de plan anti dérive par petit temps. Cockpit beaucoup moins convivial. Pour moi, mis à part la largeur au port, le cadbury gagne haut la main. Mais aucun de ces bateaux n'est un engin de régate.

12 déc. 2009
0

Cadbury 30 vs speed 944
Cadbury, léger, très bien construit par G Carmagnani, sur celui que j'avais loué à la Trinité il y a 25 ans, une seule couchette double, presque aussi large que longue, plein de rangements, un carré un peu étriqué, mais utilisable à 5, une belle table à cartes. Il marchait bien, y compris au près. Le Speed 944, bien conçu, carré agréable, mais commodités bien inférieures au cata, petit coin cuisine, mini couchette avant double avec la tête plus basse que les pieds (la couchette suivant la forme du redan),et manque dramatique de plan anti dérive par petit temps. Cockpit beaucoup moins convivial. Pour moi, mis à part la largeur au port, le cadbury gagne haut la main. Mais aucun de ces bateaux n'est un engin de régate.

12 déc. 2009
0

Speed 944, pas si mal
"Le Speed 944...manque dramatique de plan anti dérive par petit temps"

Il est certain que le Speed serait plus performant avec des dérives. mais, par petit temps, le problème principal est les barreurs qui chercchent absolument à faire un cap similaire aux autres... Abattez de 10°, et il ne devient pas si mauvais.

Attention, je n'ai pas dit que le Speed 944 est le meilleur de sa catégorie au prés par petit temps mais c'est le seul que je connaisse qui permette de louvoyer dans Chausey avec 60 cm d'eau sans manquer à virer.

12 déc. 2009
0

Je confirme...
La construction est abherrante, pour celui que je connais les fonds étaient étonnamment souples, par contre les capots sont indestructibles... Il pourrait être beaucoup plus léger.

C'est dommage, car c'est un voilier très en avance sur son temps et il est sur et véloce.

Ocqueteau est passé du pêche-promenade au trimaran sans modifier ses méthodes de construction.

12 déc. 2009
0

j'ai lu quelque part que le Speed 944
souffre d'une construction un peu légère dans les fonds et que certains auraient subi de sérieuses avaries , sans que les échouages soient mis en cause .

13 déc. 2009
0

Je ne comprends pas tout
Le cata est plus rapide d'après M Lerouge car il permet un poids plus léger, ca OK.

En revanche sur le calcul de rating de la jauge Multi2000 un trimaran à un coefficient multiplicateur dans la formule de 1.315 alors que un cata de seulement 1.28.
Ce coefficient privilégie donc les catas aux trimarans à poids égale.

Sachant que sur les résultats on voit souvent les trimarans se placer devant les catas lors d'une course en Multi2000, je cherche l'erreur.

13 déc. 2009
0

Rating
Il n'y a pas d'erreur.

Lorsque l'on dessine sans jauge, le cata bénéficie de son gain de poids et permet d'avoir un excellent rapport poids-puissance dont il bénéficie lorsqu'il est sur un seul flotteur et au portant.

En revanche, une jauge pour le temps compensé comme la Multi 2000 prends en compte le poids du bateau. Le trimaran plus lourd aurait donc un rating plus faible. Le coefficient multiplicateur a été établi d'une façon statistique sur les résultats de course. Il ajuste simplement le fait qu'à poids égal, un trimaran aurait moins de surface mouillée.

En fait, ce coefficient est évolutif en fonction du rapport poids/puissance du bateau et sa faculté à naviguer sur un flotteur. Le différentiel est sensible sur un multi de croisière assez lourd et n'existerait plus si l'on avait à donner un rating aux monstres de la Coupe America qui sont toujours sur un flotteur, qu'ils aient 2 ou 3 coques.

Les résultats en Multi 2000 reflètent surtout la préparation des bateaux à la régate. Dans le sud il n'y a qu'une bande d'enragés du tri qui courrent sérieusement. En Bretagne/Atlantique celà a plutot été des cats de croisière bien menés qui ont le meilleur palmarés.

Erik

13 déc. 2009
0

l'avantage
de la méditerranée, est que le champ de bataille n'est pas trop grand.

Coté ouest, c'est vraiment compliqué si on n'a pas de bateau transportable

14 déc. 2009
0

moi je lirais a l'envers
si le tri est 1.315 et le cata a 1.28, si les deux bateaux arrivent en meme temps sur la ligne d'arrivée, c'est le tri qui gagneras car plus pénalisé ... a performance égale il vaut donc mieux avoir un trimaran.

Si le trimaran doit du temps au cata c'est bien parce qu'il est jugé que le cata est plus rapide que le trimaran ... ca va bien dans le meme sens que ce que dit Eric Lerouge ... a moins que j'aie rien compris au coef de jauge :-(

14 déc. 2009
0

coef de jauge
Apparemment mon message n'est pas passé, je recommence ...

c'est bizarre moi j'aurais vu les choses dans l'autre sens. si le tri a un coef de 1.315 et le cata de 1.28 cela veut dire que le cata doit du temps au tri et donc que le cata est jugé plus rapide que le tri.

Si le cata et le tri arrivent sur la ligne d'arrivé en même temps, il sera considéré que le tri est arrivé avant.

Cela va bien dans le sens indiqué par Eric Lerouge comme quoi le cata est généralement plus rapide que le tri.
Apparemment la jauge considère que le cata est plus rapide, et a performance égale favorise donc le trimaran.

15 déc. 2009
0

je pense que c'est le contraire
Bon je re-essaye pour le 3eme fois de poster mon message apres j'abandonne !!!

En court cette fois ci:

Si le cata a un rating de 1.28 et le tri a un rating de 1.315 alors c'est que le cata doit du temps au trimaran.

Si les deux bateaux arrivent en meme temps sur la ligne d'arrivé alors le tri sera considéré comme être arrivé avant en temps compensé.

La jauge considere donc bien que le cata est plus rapide que le tri ce qui va bien dans le meme sens que les propos d'Eric Lerouge.

Plus le rating est faible plus on doit du temps aux autres.

15 déc. 2009
0

pourquoi je peux pas poster !!!!!!!
Bon ca fait juste 4 fois que j'essaye de poster sur le forum ca commence a m'énerver !!!!

Pour faire rapide :
Plus le rating est faible plus on doit du temps aux autres bateaux.

Ainsi si le cata a un rating de 1.28 et que le tri a un rating de 1.315 alors le cata doit du tempts au trimaran.

Si le trimaran et le cata arrivent en meme temps sur la ligne d'arrivée alors le trimaran sera consideré etre arrivé avant en temps compensé.

Cela va donc bien dans le sens des propos d'Eric lerouge comme quoi un cata a tendance a etre plus rapide qu'un tri

15 déc. 2009
0

donc
un bateau au rating plus eleve est sense etre plus rapide en temps reel

15 déc. 2009
0

non, mais alors faisons simple
Le cata a un rating de 1,28. Cela veut dire que tu va muliplier son temps réel par 1,28 pour obtenir son temps compensé.

Le tri a un rating de 1,315. S'ils sont ensemble sur la ligne d'arrivée, le tri aura un temps compensé plus élevé.

Comme, généralement, on considère que le gagnant est celui qui est allé le plus vite, c'est le cata qui gagne.

C'est, ici, le tri qui "doit du temps" au cata.

J'ai eu l'occasion de discuter de cela avec Eric Lerouge au cours d'une régate "Novembre à Hyères" où je m'étonnais du rating d'un tri (speed 944 modifié, de mémoire). Il avait un rating supérieur à 1, genre 1,3, alors que Erendil avait un rating vers les 0,8. La différence de potentiel ne se voyait pas, et de loin, sur l'eau.

Eric m'avait alors expliqué que le tri, vu les conditions météo (ben oui, la rade d'hyères en novembre, c'est soit 35 - 40 nd de mistral sur eau plate, soit 30 nd d'est avec 1,5 mètre de creux, soit pétole), ne pouvait jamais naviguer à son rating. C'est pour cela que son rating n'était pas, dans ces conditions, significatif de ses perfomances.

Au final, pour équilibré le jeu, le comité avait ramené son rating à 1.

Jacques

15 déc. 2009
0

Diomedea a raison
il m'a envoyé ce message

"
Pour faire rapide :
Plus le rating est faible plus on doit du temps aux autres bateaux.

Ainsi si le cata a un rating de 1.28 et que le tri a un rating de 1.315 alors le cata doit du tempts au trimaran.

Si le trimaran et le cata arrivent en meme temps sur la ligne d'arrivée alors le trimaran sera consideré etre arrivé avant en temps compensé.

Cela va donc bien dans le sens des propos d'Eric lerouge comme quoi un cata a tendance a etre plus rapide qu'un tri"

Je suis vraiment fatigué c'est temps si...

15 déc. 2009
0

Tu es si certain ?
Alors regardons la jauge multi 2000. Elle est ici : www.multicoques-habitables.com[...]ats.htm

Regardons les faibles valeurs, et tu trouves par exemple le Nautitech 44 à 0,768. Et aussi l'edel cat 35 à 0,872. A coté du Maldives, à 0,889 et du Tobago, 0,777, du Camping cat 22, 0,875, du Lagoon 380, 0,855.

En haut du tableau, tu vois quelques F40 (1,250 voir même, pour un modèle à foils, 1,409), des F28 entre 1,341 et 1,474), des séries pointues comme le Dragonfly 920 Extrem à 1,20 et aussi deux mythes, Acapella (1,081) et l'Outremer 50 (1,021).

Bon, tu mets tout ces bateaux sur une ligne et tu donnes un départ en imaginant que tous les équipages ont le même niveau.

Imaginons l'ordre d'arrivée.

Et revenons à l'idée qu'ils arrivent en même temps. Un proto F40 à foils serait t'il vraiment gagnant en temps compensé ? Devant le Tobago ?

Ben non. Le proto serait dans les choux, et le Tobago aurait mérité sa coupe.

Pourquoi ? Parce que dans la jauge Multi2000, le temps compensé s'obtient en multipliant le temps réel par le rating. Et que, forcément, plus le rating est elevé, plus ton temps compensé, qui sert au classement, sera élevé.

Cette jauge, trés logiquement pénalise les bateaux rapides et donne leur chance aux bateaux lents.

Avec des réserves. Les régates que j'ai courru en multi 2000 (2 fois le trophée du monde du catamaran et 3 fois novembre à hyères) se finissaient toujours en fin de journée, avec le vent qui tombait. Celui qui allait vite avait du vent tout le parcours. Celui qui était plus lent finissait dans le mou, parfois bien après les premiers. Mais sans aucune illusion de remonter dans le classement.

Une autre. Erendil a un trés petit solent, 14 m². Cela me donne un rating de 0,877. Je suis gagnant dans la tranche des 20 - 25 nd de vents, où il est bien voilé. Le Maldives est loin derrière, et en plus, il me rend du temps. Sans parler de GAIA, mon adversaire de l'époque, un cata Franqueville superbement construit par son propriétaire, jaugé à 0,919, accrocheur dans le petit temps, rarement quand cela soufflait. Mais il refaisait les comptes dans la pétole, où je suis scotché sans possibilité de me refaire...

Enfin, ça, c'était avant mon génois léger de 22m². Mais je n'ai pas fait rejauger Erendil depuis...

Jacques

15 déc. 2009
0

mais
on derive un peu beaucoup, en parlant de rating:

Le sujet traite des multis habitables pas trop grand (&lt10m^)

Difficile de parler de performances enutilisant les chiffres de rating ou les catas sont imagines sur une coque....Combien d´entre nous se baladent avec leur cata habitable sur une coque!?

ça me plairait bien, mais il faut etre realiste, et reconnaitre que si Ça peut arriver parfois, ce n'est quand meme pas si courant a moins d'avoir de gros moyens.

Il faut se contenter de temps reel realiste, et la je serais curieux de voir un cata plus rapide qu'un tri.

Un Rackam 33 doubler un F 32....
:-)

16 déc. 2009
0

mais
Il faut comparer ce qui est comparable.

C'est à dire catas et tris avec programme similaire, pas en demandant au cata d'avoir moitié plus de volume qu'un tri de même longueur...
En partant d'une feuille blanche, il y a des choses trés intéressantes et superbes à faire dans ce domaine.

Erik

16 déc. 2009
0

Erik, afin d'être factuel avec un exemple concret.
Pour je puisse me faire une idée sur l'habitabilité d'un cata de croisière capable d'aller titiller un trimaran de croisière de même longueur.

Dans vos plans quel cata habitable de plus ou moins 26 pieds est ou serait apte à concurencer en vitesse et cap un pulsar 26, qui me semble être un bon exemple de tri habitable performant de moins de 10m ?

16 déc. 2009
0

comme je disais plus haut
cela depend du contexte.

Pour prendre l'exemple du pulsar 26 et du rackam 26 je pense que tant que la mer n'est pas formé et qu'il n'y a pas besoin de "puissance" par l'inertie du bateau le cata sera plus rapide ... dès que la brise rentre sérieux et que la mer se forme l'inertie du tri va le favoriser.

Au portant avantage au cata.

Du moins c'est ce que j'ai noté sur mon ex-pulsar 26 et mon KL28 actuel.

Toutefois j'ai noté que le pulsar 26 avait tendance a lever le nez avec la vitesse en particulier quand on prend appui franchement sur le flotteur sous le vent (la forme arrière des flotteurs "monte" vers le haut ce qui permet quand le tri prend appui de faire cabrer le bateau). Cela permet d'allumer au portant sans trop se poser de question ... chose que je n'ose pas (encore) faire avec mon kl28

12 jan. 2010
0

Comme pour les mauvais livres,
bien m'en a pris d'aller jusqu'au bout de la vidéo:
une musique lancinante et crispante, l'abus d'effets de transition, toujours les mêmes. Les dernières minutes sont les meilleures.

RV

16 déc. 2009
0

oui
j'en suis convaincu, et tourne et retourne les idées toutes plus farfelues les unes que les autres...

En attendant que PDM change éventuellement de propriétaire, ça occupe!

16 déc. 2009
0

peut etre
le Rackam 26 dans sa version performance prevue

21 déc. 2009
0

Assiette
Le fait que le Pulsar 26 lève du nez à grande vitesse provient des formesd d'avant de flotteurs. On retrouve cette même caractériquement sur mes catamarans.
Au tout début de ma carrière j'avais fait des essais en bassin de carène pour vérifier ces idées. Celà avait forgé mes convictions!

Il existe une portance à grande vitesse l'avant des flotteurs. Elle apparait d'autant plus que le centre de voilure est abaissé. Avec la voilure haute, elle existe mais le couple de chavirage longitudinal reste important.
En revanche, une fois arrisé, le centre de voilure est abaissé, le potentiel de vitesse (mer permettant) est supérieur et on remarque nettement les étraves qui soulagent. C'est un indéniable facteur de sécurité auquel je suis trés attaché...

Erik

21 déc. 2009
0

un peu
comme ici, le F 33:

16 déc. 2009
0

Vitesse
En prenant pour exemple le Pulsar 26 qui a été conçu pour la croisière et marche déjà pas mal.
Il faut déjà comparer ce qui est comparable, tri à dérive avec cata à dérive.

A longueur égale:
-Le Rackham 26 est sensiblement plus rapide. C'est un excllent day-boat il mais n'offre pas le confort du tri.
-Vu les perfos du Rackham Wing, je pense que sa version Xtrem (donc avec la nacelle) devrait être comparable au plus récent Pulsar 26 avec gréement carbone.

A coût de construction égal, par le même chantier, dans les mêmes matériaux, avec le même niveau de finition:
-Un Cite d'Alet refait maintenant comme les Rackham vec un beau gréement aurait des performances intéressantes avec plus de cockpit et de confort. Je travaille là-dessus.

Erik

21 déc. 2009
0

Bon
Pour moi, projet suspendu jusqu'à la vente éventuelle de PDM.
Sinon, le choix se fera sans doute entre un tri repliable type D920 extrême et F 32SRX d'une part et un cata type Rackham 33 "rapidifié!"

12 jan. 2010
0

merci eric
pour la réponse sur les formes des flotteurs du pulsar 26 qui fait soulager les étraves.

j'avais toujours cru que cela venait de la forme arrière des flotteurs, donc en fait c'est plutot les formes avant.

je dormirais moins idiot ce soir ;-)

12 jan. 2010
0

jolie video
c'est humide, va falloir planquer l'Iphone. ;-)

13 jan. 2010
0

vu ton annonce
sur un site de petites annonces, je croyais que tu l'avais finalement convaincu.

02 fév. 2010
1

trimaran de croisiére en alu
Je prépare un tribellule 44 pour un tour du monde
C'est un trimaran alu de 14m,pour la croisiére,c'est pas un bateau de course,mais il est cependant plus rapide ,qu'un cata de croisiére de méme taille,style Casamance ,lagoon
etc..Il remonte aussi beaucoup mieux au prés,avec une dérive mobile de prés de 3m de tirant d'eau.Il est tres sécurisant,il ne levera
jamais la coque centrale.Bien sur pour l'habitabilité,il correspond à celle d'un monocoque de 12 m maxi,mais je navigue à deux le plus souvent,on peut aller à quatre maxi dans un bon confort.Le départ est prévu pour début 2011.
Ce bateau étant une tres petite série,il a été necessaire de le mettre au point,le modifier ,pour en faire un tri hauturier.
Vous pouvez voir le site du bateau

13 jan. 2010
0

eh! eh!
mais j'aime tellement PDM, et il y en a une qui n'est pas vraiment d'accord!

Pourtant, ce n'est pas les contacts qui manquent!

13 jan. 2010
0

eh non
et le pire est qu'elle m'a convaincu!

En fait, j'avais surtout besoin de rêve, pour m'évader!....

On verra comment ça va se terminer. Dans 4 mois, l'annonce ne sera plus.

02 fév. 2010
0

Euh
Mettre dans le même sac les performances des catas de croisières, fait preuve d'une grande méconnaissance ce ceux c: Comment parler d'un lagoon comme d'un outremer d'un catana, ou d'un casamance?

Je te souhaite beaucoup de plaisir sur ce tri, et si tu passes dans le coin, on pourrait faire une sortie à deux bateaux pour faire des photos :-)

02 fév. 2010
0

uventusa...
... quel est le poids de ton tri stp... (J'aime beaucoup)
A+ Sergio

02 fév. 2010
0

des photos
qu'il dit ! :heu:

03 fév. 2010
0

GARY
A la pesée, avec ses aménagements;en configuration lége,le tri fait 7 tonnes.Tous les aménagements,les planchers ont été faits en poyolight.En configuration croisiére les pleins faits on arrive a 8,5 tonnes,avec une voilure au
prés de 143 M2.Au portant on dépasse les 200 M2.Lors du convoyage ,de Lorient vers la Corse,le bateau a pu dépasser sans forcer ,240 miles par 24 h.Son allure favorite ,le grand largue par 25 n
de vent tout dessus on arrive à tenir 15 noeuds.En transat par les alisés,un moyenne de 10n
doit étre possible.

03 fév. 2010
0

POUR VIKING
Je suis plutot du genre modeste,en ce qui concerne, les performances de ce tri.On pourrait faire mieux,mais naviguant seul,je reste trés prudent, en croisiére tranquille et en solitaire 10 n de moyenne ,c'est déja beaucoup!!!et quelque fois trés chaud.

03 fév. 2010
0

Encore heureux...
"de Lorient vers la Corse,le bateau a pu dépasser sans forcer ,240 miles par 24 h.

Son allure favorite ,le grand largue par 25 nds de vent tout dessus on arrive à tenir 15 noeuds.En transat par les alisés,un moyenne de 10n"

Pour un multicoque de 44 pieds, cela me parait un minimum... Ce sont des moyennes que réalise sans forcer un bon catamaran de croisière de 38 pieds!

03 fév. 2010
0

Une moyenne
sur un parcourt ne veux pas dire grand chose ni sur le bateau ni sur le marin.
Une petite confrontation directe avec d'autres bateaux est bien plus parlante.

03 fév. 201016 juin 2020
0

en avant première
sur h&o

enfin quelque chose de novateur .......

13 fév. 2010
0

super allegro
bonjour a tous.. je vous rejoins je viens d'acquerir un tri super allegro il fait 9 m par 6 et 55 m2 de voile il est gree en cotre et avec un moteur 4t de 15cv c'est l 'ancien bateau meme le premier multi je crois de pierre dupuis qui a ete apres champion du monde de formule 28 avec la tri talence.. je suis sur le bassin d'arcachon.. avant j'ai construit repare dessine essaye des tris des catas des pirogues a balancier(prao monodrome).. c'est pas le plus beau c'est pas le plus vite c'est pas le mieux fini mais c'est le mien.. ah au fait il remonte un peu au pres il a une derive sabre de 2,50m..voila content d efaire partie du club... je vous lis depuis longtemps.. a bientot

14 fév. 2010
0

tumbleweed
Une photo de la bête ?

Un rapport avec le lagon 9m (qui ressemble à s'y tromper à l'Allegro) ?
voir ce fil:

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

22 fév. 2010
0

moluva
des photos j'en ai .. mais les mettre sur le site ca c'est autre chose. je suis plus doue avec un flipper ou un baby foot que avec un ordi..mais si on tape sur google.. super allegro ou trimaran allegro le premier sur la liste des site a apparaitre c'est Z ..mon allegro sur le site de x boats broker connu..a plus..

21 fév. 2010
0

bon
Après la coupe, le tri a la cote :-)

Sur le cata, pour faire rapide et esthètque, il faut avoir une nacelle sans hauteur sous barrots :-(. J'ai vraiment du mal à m'imaginer me plier à chaque entrée....

13 avr. 2010
0

Resultat de la Multimed 2010
Il y a qlq mois je vous proposer de vous donner les resultat temps reel et compense pour es regates de multi... et bien voici de quoi relancer le debat.... le pdf joint et les resultat de la multimed avec 21 multi au depart pour trois regates dont 2 de 27 mn... peu de vent le premier jour, 20-25 noeuds le second au portant sur 27 miles d'ou le moyenne de pres de 14 noeuds du SIG..... et 7-8 noeuds le troisieme jour pour 3 heures de regate autour des iles de lerins....
il y avait des F40, dragonfly, corsair, astus, challenge....
Pour ce qui est de la jauge multi2000, les farrier et le dragonfly 920 ont ete pese et les voiles mesurees la semaine precedente....

voila a tres bientot

Emmanuel

ps : arg le pdf fait 250ko et je ne sais pas le reduire, je vous conseil de regarder surtout le groupe 3....

13 avr. 2010
0

Merci
très intéressant. Les F sont devant les D en général :-(

13 avr. 2010
0

et
quand tu parles des différences avec le D, c'est de quel ordre?

Et pourtant, Massimo tire comme un fou dessus!

13 avr. 2010
0

Moi
aussi! :-)

J'en ai croisé un du coté du golfe ici, il y a deux ans, même cap beaucoup plus de vitesse pour moi! Mais il était très mal voilé.

Dans la réalité, je pense que le 42 est meilleur car plus léger.

Pour ce qui est des tris, qui est le sujet qui m'intéresse au plus au point, Je comprends que les performances sont vraiment très proches entre les F27 et le D, ET QUE LE CH30 EST LOIN DERRIERE!!!!:acheval:acheval:acheval:

J'aurais aimé savoir ce qu'un F31 ou encore pire 32 aurait mis au D!

13 avr. 2010
0

CH 30

Hop hop Manolo on se calme , le CH30 c'est moi et à dire vrai on a fait pas terrible . En fait on devait courir en Weta ( 2 ) et on s'est rabattu au dernier moment sur le CH 30 totalement impréparé : chargé de bricolos ( en rénovation ) pas de genak, pas de spi , mauvais réglages et pour couronné le tout première sortie , première régate avec un équipage novice ...

Samedi le temps qu'on réalise que le départ était donné on perd 20 minutes ( comme le F40 qu'on suivait comme quoi ..) dans la pétole en absence de GV à corne et de gennak bof bof ( voir post de BUS ) on a abandonné avant la chrétienne !

Dimanche au départ je m'aperçois que le fixe barre HB relevé m'empêche de virer d'un coté bonjour le tricotage au départ , on a tenu le cata diadéme sous genak un bon moment , largé un autre cata dès qu'on a un peu affiné le réglage GV + Solent mais après avoir parlé à Samuel de NV3 on eu tout faux , solent trop choqué et GV trop bordée .. la totale des novices .

De la chrétienne à Cannes un astus a essayé sans succès de nous gratté sous genak et nous a passé au vieux port .. pas si mal pour des débutants sous seuls GV + Solent , pointes à 10 knts et à peu près 3 heures de nav , 7-8 knts de moyenne( à l'arrivée à Cannes personne pour prendre notre temps ...)

Lundi pb techniques on a pas régatté .

Cela dit j'ai vu les D et les F / C dont le tien ca marche mais bon pas plus impressionné que ça le CH 30 doit tenir la route dès qu'on saura l'optimiser avec les bonnes voiles ...

Et on a pas ton expérience en compte - regat sur tri . Donc à la revoyure dans le 06 avec cette fois je l'espère un CH 30 réglé avec un équipage plus aguerri !

Déja que Clarivoile penche pour du Danois ta remarque va définitivement tuer le made in france de NVF3 ....( joke )

:-D ;-)

13 avr. 2010
0

d'ailleurs
il est fort possible que j'aille voir EAA de Massimo très bientôt.

Il doit être un peu massacré, les voiles aussi.... :-(

13 avr. 2010
0

oui
A voir les photos où le bateau semble inutilement sur toilé... :-(

Dans le prix, il faudra prévoir quelques remises en état, de nouvelles voiles surement.

J'en ai d'autres en vue....

Par contre, si je passe à Cannes, je te ferai un signe.

J'ai déjà vu le Drop de BUS, ici à La Rochelle. Deux mondes différents!

13 avr. 2010
0

D920E
j'en ai 3 en vue mais visité qu'un....

Le salon de Lorient ce week end....

Visite aux architectes....

Mails avec des chantiers souvent lointains...

F32 .....

Ca tourne vite! :-)

13 avr. 2010
0

Nous
sommes tous d'accord avec ton PS :-)

J'attends mi mai pour plus d'infos.

13 avr. 2010
0

Prochaine régate
No problémo , cette prochaine régate est un peu longue pour des novices en tri ( je viens du monocoque - planche - kite ) mais de toute façon je cherche un équipier qui pourrait être tenté par le CH 30 sur le 06 . Si tu connais quelqu'un n'hésites pas à me le faire savoir . Je vais aussi demander à Didier de mettre un post sur le site AMH .

Longue vie aux multi !

Ciao , David

13 avr. 2010
0

Belle perf
La perf est d'autant plus notable qu'il a je crois pété son rail d'écoute de GV et bricolé un solution sos avec un boute ! Bravo.

13 avr. 2010
0

pas de pdf possible!
est-ce que vous savez convertir un pdf de plusieurs pages en jpg... sinon voici le lien:
www.multicoques-habitables.com[...]010.pdf

a bientot

13 avr. 2010
0

les + et les -
Il faut quand meme relativiser un peu, l'approche n'est pas vraiment la meme, pour notre cas les proprio de F sont plus "regatier" que les proprio de D (cela va avec le confort du bateau) on transforme plus rapidement un D en bateau de croisiere qu'un F!
Des qu'il y a du vent avec mon F27 impossible de tenir le 920, par contre a moins de 15 noeuds il est derriere meme en temps reel! Par contre le SIG c'est beau, c'est tres cher et ca va vite, on l'a vu sur une coque le 2ieme jour par 25noeud, et c'est pas un hobbiecat quand il est au port, performance a comparer avec les tri F40 (genre fildou)!
le 2ieme point fort c'est le catana 42S des qu'il y a du vent pas facile de le larguer... OK le bateau et bien optimise avec bout-dehors et gennaker... mais le proprio vie a bord! (il avait quand meme enleve la machine a laver pour la regate!)
Plutot decu de la prestation du challenge 30 et impressionne par les astus... 21 multi sur une ligne de depard bravo a Didier Sapanel et merci a Erik Lerouge pour la jauge Multi2000 (MK2)
A bientot

13 avr. 2010
0

D920
sur 4 heure 30 de regate j'arrive en temps reel 30 seconde devant Massimo et il doit me rendre 8min en compense, c'est pas enorme mais au final cela fait 3 places de moins pour lui, on a fait toute la regate cote a cote...
bon pour le retour il me met 26 min dans la vue en reel mais j'ai pas de gennaker et je ne tenais pas mon spi par 25 noeuds de travers! ;le second F27 qui a gennak me met 32 min sur 2:40 de regate... ca fait mal!
3ieme regate avec plus de strategie autour des iles de lerins... je prend 1 min a Massimo et il m'en doit 6! bilan 5 places derriere....

bref, on est quand meme dans un mouchoir pas le temps d'aller boire un biere a la taverne pour attendre le suivant!!! en plus lui ca biere elle est deja dans le frigo et a bord!

voila faut rester objectif, les comparaisons c'est jamais simple... y a pas de casamance dans le coin, dommage j'aurrai regarde avec attention le resultat contre le catana 42S!

13 avr. 2010
0

C37
l'annee derniere il y avait un Corsair 37 tout carbon... je n'etais pas la mais les autres skipper sont reste sur le cul! En voyant le prix aussi j'imagine!

13 avr. 2010
0

et
je ne penche pas qu'un peu.... :-)

13 avr. 2010
0

Massacre
Je confirme EAA m'a tournicoté autour Samedi avant le départ presque à m'emboutir pour me demander ce que je croyais être un écrou mais était une vis de safran qu'il avait explosée ... dans l'action il est parti en oubliant de me dire merci :-(

Il est dans le même port que moi et j'entends dire - radio ponton - qu'il sort et s'entraine très régulièrement .. et tire pas mal sur la bête .

Bon si t'as encore des doutes ( à priori ça n'a pas l'air ) mon CH30 est visible dans le même coin .

13 avr. 2010
0

apéro offert dans le 06
Le drop est - à l'exclusion de la jupe - approx le même que le CH 30 , ce que tu sais surement .

Avec l'arrivée du DF 28 et son succès ( 2ieme lignes de prod ouvertes ) tu devrais trouver pas mal de bonnes occas de 920 !

13 avr. 2010
0

oups
Desole David,

On a pas eu l'occase de discuter dommage, mais j'aime bien le CH 30 et ducoup comme c'est la premiere fois que je regate avec un exemplaire, j'avouais ma deception juste en regardant les resultats. Je ne s'avais pas que tu n'avais pas de spi ni gennak a la limite cela me rassure! En tous les cas j'espere avec plaisir vous revoir sur une ligne de depart avec un bateau mieux preparer pour avoir un vrai test comparatif... on a un rating tres proche ce sera sympa! prochaine grosse regate (Antibe Calvi Antibes 12-16 mai)... on boira une pietra ensemble pour me faire pardonner ;-)
A tres bientot,

Emmanuel

ps : mon post n'a pour but que de promouvoir les multis

13 avr. 2010
0

...
[i]Les F sont devant les D en général [/i]

Avec moins de confort peut être ( bien qu'en régate, le confort on s'en fout ) ;-)

Mais fin barreur/régleur comme tu es... c'est surement pas un soucis ;-) ;-)

ps) Belle perf d'un DGF 800 dans le lot ;-p ;-p

13 avr. 2010
0

En mai fait ce qu'il te plait
Il y aura un Drop26 à Regneville :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Je vous tiendrais au courant des résultats, mais si vous pouvez venir réservez vos places avec vos bateaux on va bien s'amuser.

15 avr. 2010
0

Un tri - ça mouille beaucoup?
Bonjour,

J'ai constaté qu'un cata, pas trop lourd, mouille moins qu’un monocoque comparable.

Et le tri?
ça mouille plus qu'un mono ou moins ?
Au près et a travers - est-ce qu’on est arrosé en permanence ?

Qui pourrait quantifier

A+

16 avr. 2010
0

A vitesse identique ?
Le soucis est que tous les catas ou tri ne se valent pas. Pour parler de ce que je connais le mieux, les catas de 8m à vitesse identique :
L'edel cat26 mouille facilement
Le KL 28 mouille un peu moins
L'Aquilon mouille presque pas.

Seulement le kl va plus que les deux autres et la on plus mouillé que sur l'edel, mais l'Aquilon même à 17nds (mon record) ne mouille presque pas sur le KL à 18nds on était trempés tout comme l'edel à 13nds.

Donc entre cata c'est déjà pas comparable, ensuite sur un tri entre être assis sur un flotteur ou derriére le roof on est pas protéger pareil.

Pour moi, c'est pas comparable.

25 avr. 2010
0

Il y a semble t-il des écart énorme
concernant la douche sur tri.
Il te faut regarder 2 points :
- La hauteur des bras
- Le redan de la coque centrale

En effet, dès que le flotteur sous le vent s'enfonce, et c'est normal, si le bras avant (ou arrière, pire) touche la vague, tu dois t'équiper masque tuba.
Ensuite, le redan est très important car il défléchit l'eau vers l'extérieur de la coque. Les monos n'ont pas ceci, spécifique au tri.

Mon constat sur Pegasus mon Drop 26 : ça mouille au près à partir de 30 n. Tu trouveras difficilement mieux !
Le D26 - CH30 est dans les petits tri celui qui semble avoir les brais les plus élevés au-dessus de l'eau. C'est orienté croisière, pas plongée dans le cockpit !
Ca peut dépendre aussi s'il y a femme à bord...

26 avr. 2010
0

Sécurité et couple de chavirage
Je prends ce sujet très en retard et je m'en excuse !
Tout ayant été dit sur l'apéro version tri et cata, un mot sur le comportement par gros temps.
J'ai déjà écris sur ce point, car moi et ma femme, au grand dam de cette dernière, avont une très belle expérience de vrai gros temps (pas les 40 èmes ! mais du 50 n établi et du gros creux).

Donc juste un rappel pour dire que "MA" sensation de skipper avec femme et enfant en bas âge à bord est que je n'aurai jamais troqué mon tri de 26 pieds (D26) pour un cata de même taille dans les coups de tabac subits en Méditerranée (car c'est elle le danger - météo version pastaga, pas fiable, et à 1OO M de toutes côtes...).
Echange déjà avec Clarivoile sur le sujet, mais je reste en attente des "courbes de redressement" sur tri et cata de 26-30 pieds. (si quelqu'un a ça...).

Voila. Le jeu des 3 coques dans les déferlantes, le contrôle de l'enfoncement du flotteur, tout ceci a un aspect particulièrement rassurant.
Mais attention, c'est un sentiment de skipper de tri, pas de cata !

A mon sens il y a sans doute une question de programme. Si on part au large, comme moi, on s'expose, surtout en Méditerranée ! Là se pose peut-être le choix tri / cata.

J'ai maintenant acquis une très grande confiance dans mon petit tri face au mauvais temps, y compris en solo quand il faut laisser le pilote barrer dans le creux de la grande houle en Manche. J'ai donc le "sentiment" qu'en petite taille, un tri est plus sûr pour le baston.
C'est sûr qu'on sacrifie en espace. Tout a un prix. ;-)

26 avr. 2010
0

oui
dans les moins de 10m j'en dirait autant mais ne suis pas compétent, juste un sentiment.

Il faudrait l'avis des spécialistes des catas de cette taille

26 avr. 2010
0

L'aquilon m' a vraiment inspiré confiance
Je me souvient plus particulièrement d'un retour de Chausey en solo(9 miles en 45min avec "arrêt" prise de ris à cause d'un pilote pas très performant) Force 5-6 pointe à 17nds souvent à 15, le bateau déjauger et si j'ai réduit c'est de moi que j'avais peur pas du bateau (un bon équipage aurait pu le monter à plus de 20nds).

Malgré cela je me verrais plus sur un drop26 ou Pulsar26 pour une traversé de l'atlantique (ben oui pour ceux qui suivent depuis le début c'est toujours dans la tête).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021