Cata qui tape : insupportable ou on s'y fait ?

Je prospecte les catamarans de croisière, budget réduit.
Parmi les cata de 35 à 40 pieds, il y a un défaut courant : ça tape sous la nacelle ?
Certains catas, sont particulièrement connus pour ça.

Ma question est : est-ce qu'on peut vivre avec ? en imaginant qu'une croisière tdm par les tropiques c'est surtout du vent arrière (?). En imaginant s'éloigner un peu du vent si ça tape trop, etc.

Question subsidiaire : j'ai lu sur ce forum qu'il était possible d'ajouter une sorte de "V" sous la nacelle pour casser la vague. Est-ce que cela est une solution miracle ou seulement un pis-aller ?

Merci

L'équipage

tdm2023tdm202316 mar. 2020 15:30

tdm2023tangnard16 mar. 2020 15:40
2

En effet, certains catas sont connus pour ça.
Il suffit d'en chercher un qui ne tape pas ou peu. En fait, c'est assez simple, ce sont généralement les catamarans en surpoids qui connaissent ces problèmes là.
Pour faire encore plus simple, il faut donc faire un choix entre le confort en mer ou au mouillage.
Mais tout cata surchargé par rapport à ce qu'avait prévu l'archi va connaitre le tapage nocturne et diurne.

tdm2023Pat4516 mar. 2020 15:49
1

Hello,
Mon petit Naviplane tapait fort, en tout cas tant qu'il subissait la mer...et tant que je le bridais.
J'avais fini par me rendre compte qu'il ne tapait pratiquement plus lorsqu'il atteignait les 8-9 noeuds.
Mais pour ça, il fallait au moins 20-25 noeuds de vent...
Ceci dit, je m'y étais habitué...

tdm2023tdm202316 mar. 2020 15:50
0

Donc, le cata qui tape est à banir à tout prix alors. Je ne me rends pas bien compte si c'est quelque chose avec lequel on peut vivre : soit parce que la gêne est tolérable, soit par ce qu'on peut la contourner (en changeant légèrement de cap ou autre) - ou si au contraire c'est rédibitoire, et dans ce cas certains candidats dans ma recherche doivent être éliminés tout de suite.

Je pensais par exemple au Edel 35. On dit qu'il tape beaucoup. Mais peut être est-ce du au fait qu'il est souvent trop chargé. Peut être que pas trop chargé il tape pas plus qu'un autre ?

tdm2023viking3516 mar. 2020 17:33
0

Effectivement, la nacelle de l'Edel 35 tape et vibre même pour une simple vague de sillage ! L'Edel 33 est pire.

tdm2023tdm202316 mar. 2020 17:42
0

J'ai trouvé cette vidéo c'est sur un Edel 36, donc quasiment pareil qu'un edel 35 je crois :

C'est bien ça qu'on appelle "taper" hein ?
Effectivement c'est assez impressionant. Et le monsieur a pas l'air très rassuré.
J'imagine que le confort doit être assez affecté. Et donc que ça doit fatiguer l'équipage, ce qui peut avoir un effet sur la sécurité dans de la mauvaise mer.
Est-ce que ça peut aller jusqu'à mettre en péril l'intégrité du bateau ?

tdm2023tdm202316 mar. 2020 18:16
0

et aussi, est-ce qu'ils vont trop vite ? si ils enlèvent un peu de toile, ça taperait moins ?

tdm2023Autchoz20 mar. 2020 10:04
1

Je ne crois pas que les EdelCat aient été conçus à l'origine pour partir autour du monde.
Quant aux Snowgoose et Prout, ils sont connus pour être inconfortables dans la mer formée.
J'ai acheté en Ville Audrain d'occasion, pas très cher, mais avec des travaux à faire. Il y a 86cm entre la nacelle et la mer. De plus l'excellent passage dans la vague fait qu'il y a très peu de vague qui viennent taper le fond de la nacelle.

tdm2023CLK16 mar. 2020 16:01
7

La plupart des catamarans construits à notre époque sont des non-sens marins.Comme ils sont avant tout conçus comme des villas, les coques sont trop larges et ventrues, leurs déplacements sont exagérés, la "garde au sol" trop faible, le fardage démesuré et accessoirement laid. Les bons principes pour concevoir des catamarans capables de supporter la haute mer ont été en particulier définis par James Wharram dont on ne peut nier la longue expérience. www.wharram.com[...]rticles

tdm2023tdm202316 mar. 2020 16:17
0

J'ai l'impression aussi qu'il y a un compromis entre fardage, hauteur sous nacelle et hauteur sous barrot. La hauteur sous barrot est peu négociable étant donné qu'il faut pouvoir circuler (même si j'en vois - rare - où le salon de pont n'est pas fait pour se tenir debout). Donc ensuite, si on veut peu de fardage on se retrouve avec une nacelle qui tape - et vice versa.
J'ai lu aussi que le fait que ça tape n'était pas lié seulement à la hauteur de la nacelle, mais aussi à la forme des coques, l'écartement entre les coques, etc. C'est intéressant. Mais dûr d'en faire quelque chose. Et impossible d'essayer tous les cata.

Les wharram ont leurs qualités c'est sûr. Mais le plus souvent ils n'ont pas de salon de pont. Ou alors tout petit. Un salon de pont sur un Wharram, ça va un peu à l'encontre des principes de base de ce design. Sauf à partir d'une taille critique - mais là ma bourse ne suit plus..

tdm2023tangnard18 mar. 2020 15:09
3

Le fardage du bateau n'entre pas en ligne de compte sur le tapage du bateau. En revanche pour le prés, les manœuvres au port, la sécurité le fardage est important.
C'est ce qui se passe en dessous qui compte pour le tapage. Sur le site multicoque pratique j'ai écris ça :

La nacelle
Les catamarans sont de trois types : de sport (non habitables), open (seules les coques sont habitables), ou avec nacelle. Pour les modèles équipés d'une nacelle, cet espace habitable installé entre les deux coques est souvent un lieu de vie privilégié. En revanche cette excroissance augmente le poids et le fardage du bateau. L'ajout d'une nacelle, même amovible, rend le démontage compliqué, et pour les nacelles stratées aux coques le démontage est impossible ce qui rend le transport difficile.
Quelques catamarans possèdent des nacelles indépendantes des coques, cela permet de créer trois espaces de vie totalement séparés pour un maximum d'intimité, et éventuellement faciliter le démontage. Le revers de la médaille arrive les jours de mauvais temps quand il faut passer d'un espace de vie à l'autre.
La longueur
Plus la nacelle sera grande, plus elle apportera de confort. En ce qui concerne la largeur, il est possible de faire chevaucher la nacelle sur les flotteurs pour augmenter au maximum du volume. Le gain en longueur est plus délicat. Mettre du volume vers l'avant augmente le poids donc le risque d'enfournement, et vers l'arrière soit l'architecte diminue le cockpit, soit, il recule le cockpit au maximum. Sachant que plus une nacelle est longue et reculée et plus il y a de risque que les vagues tapent dessous, on comprend qu'il faudra choisir entre confort intérieur, ou confort en mer.
Le dessous
La hauteur sous la nacelle, dite aussi hauteur de tunnel, a son importance également. Plus cette hauteur est haute, moins il y a de chance que les vagues tapent sous la nacelle, mais rehausse le centre de gravité.
Les catamarans sud africains et anglais privilégient les nacelles pour baisser au maximum le centre de gravité.
Les catamarans français possèdent des hauteurs de tunnel importantes pour limiter les coups de butoirs.
Les vagues qui tapent sous la nacelle
Comme nous venons de le voir la hauteur de tunnel est importante, mais d'autres paramètres rentrent en ligne de compte, la longueur de la nacelle, la largeur du catamaran... Pour éviter ces coups de butoir, pouvant devenir gênants sur certains catamarans, il faut que les vagues d'étraves se rejoignent à l'arrière de la nacelle et non dessous.
Certains constructeurs ou propriétaires ajoutent un V sous cette nacelle pour limiter les coups de butoirs sous les nacelles basses. Ce système pour être efficace doit être profond, assez large et solide ce qui alourdit quelque peu le bateau. De même pour les V profonds qui se rapprochent trop de l'eau, il arrive que le clapot vienne tapoter légèrement créant un bruit constant pouvant déranger au mouillage.

La suite de l'article ici Multicoquespratique

tdm2023tdm202318 mar. 2020 15:48
0

ouah ! super
merci pour ce lien

Pour l'ajout d'un V sous la nacelle, est-ce que tu as eu des retours de gens qui l'avaient fait ? est-ce que ça a vraiment un impact important ? est-ce que c'est une modification fréquente ?

tdm2023tangnard18 mar. 2020 16:06
0

Je sais que certains Snowgoose on fait la modification avec un résultat très intéressant. Il faut que ce soit assez solide tout de même.
Je crois que ça a été fait sur des edel cat aussi, mais je ne me souviens plus du retour.

tdm2023tdm202318 mar. 2020 16:13
0

mais... les snowgoose ont déjà une sorte de 3e coque non ? Certains rajoutent quelque chose encore ??

tdm2023tangnard18 mar. 2020 16:34
0

C'est ce dont je me souviens. Je me trompe peut être de bateau, mais je crois bien que c'est sur le Snowgoose. Ça faisait une troisième coque qui s’enfonçait de 10 cm sous l'eau. Je ne retrouve plus les photos ou les infos.
Une chose est sûr, le bateau ne tapait presque plus grâce à cela.

tdm2023gournable21 mar. 2020 20:02
0

Si si, le Snowgoose tape énormément malgré le V qui baigne dans la mer et la faible largeur du cata.
Ce bateau était beaucoup trop lourd:
Son poids à vide dépassait le déplacement en charge calculé par l'architecte. Et très souvent ses propriétaire l'équipaient comme un yacht de luxe.
Entre les deux coques et demi, c'était la lessiveuse infernale.

tdm2023Crazy Cat (anciennement Mobilis)22 mar. 2020 11:1622 mar. 2020 11:19
0

J'ai toujours du mal à comprendre cette généralité de bateau lourd sur les Snowgoose. Ce bateau a été produit pendant près de 30 ans avec différentes versions (34, 35, 37, 37 Elite, Prout 37) et différents niveaux équipement allant jusqu’à deux moteurs , dessal, groupe électrogène... On a donc une très grosse variation de poids et de surface de voile.
Ci joint un petit fichier que j'avais trouvé à une époque avec des ratios voiles/poids. Les derniers Snowgoose n'était pas trop mal placés. Par contre, il est vrais que sur certains modèles la coque centrale tape vite même par temps moyen au près (allure que l'on évite, si possible, en voyage). Ensuite, pour les vitesses, ce n'est plus un bateau de régate même si, à ses débuts, il en a gagné pas mal.
J'ai un comparatif de la revue bateau de 1986 ou le Snowgoose est comparé à quatre autre modèles (Louisiane, Caraibe, Blue2 et Edelcat33) en plus du Quest33 de chez Prout aussi. Ce que je remarque, c'est que sur le marché de l'occasion, les autres on quasiment disparu, preuve, peut être, que ce bateau n'était peut être pas si mauvais et que sont poids, peut être un peu plus élevé que d'autre, leurs ont permis de durer dans le temps grâce à une meilleure qualité de construction.

Franck.


tdm2023tdm202322 mar. 2020 12:11
0

super ! merci pour ces documents qui permettent d'avoir autre chose que des avis au doigt mouillé.
Ce tableau excel est une mine d'or !
et les polaires du snowgoose 37, je les cherchais depuis longtemps.

0

@tdm2023, ci dessous deux liens.
Le premier un fichier de polaire pour le Prout37 fait avec des données que j'avais récupéré auprès d'un Héonaute?
Le deuxième le comparatif complet de 1986 sur les catas de 9-11m.
www.dropbox.com[...]37.xlsx
www.dropbox.com[...]986.pdf

Franck.

0

Super ! merci

et tu as des expériences en hauturier avec ton Snowgoose ?

0

Je l'ai depuis peu, nous avons juste fait un aller retour Carentan <=> Sud Irlande via les Scilly l'été dernier et un Portmouth => Carentan pour le ramener le 20/12/2018.
Il est en cours de remise en état.

Franck.

0

C'est déjà un joli tour.

0

très bon cata fais dans les 2000 miles entre Corse Sardaigne et CA dans les années 90

Seul point très délicat sont les manoeuvres de port : un seul moteur avec un Z drive à l'époque

0

Sur la photo, ça semble être un Snowgoose 37 première génération d'avant 1986 (pas Elite).
Concernant LE moteur (quelques rares exemplaires en on deux), il est en effet dans la coque centrale relié à une embase de marque Sillette qui permet de remonter l'hélice en navigation et qui est orientable indépendamment des safrans. Dans les manœuvre de port, il est d'ailleurs conseille de se servir principalement de la Sillette comme d'un hors-bord. Ça reste plus manœuvrable que ne l'était mon DI acier bi-safran de même longueur car on peut faire tourner le bateau sans avoir d'erre. Sans vent, on tourne presque sur place. Avec du vent, fardage oblige, ça se complique!
Gros avantage de pouvoir remonter l'embase outre la traînée plus faible et l'échouage plus facile, l'année dernière après un coup de vent d'est, le canal de Carentan était plein de sargasses. Plusieurs bateaux ont eu des problèmes d'hélices chargées d'algues et nous avons du relever l'hélice deux fois pour découper d'énormes paquets d'algues avant de rejoindre la mer.
Ces embases sont toujours maintenues et produites en UK.
www.sillette.co.uk[...]st.html

Franck.

tdm2023juliusse22 mar. 2020 13:05
1

Pas mal de prouts ont eu leurs coques fabriquées chez Thames marine (anciennement Thames structural plastics), qui fabriquaient les Snapdragon et autres mirages. Leur qualité de travail est connue et reconnue.
Voir le nombre de Snapdragon 23 qui naviguent encore, pour des bateaux dont la construction à débuté en 1962.

tdm2023tdm202316 mar. 2020 16:58
0

Je reprécise la question :
Est-ce qu'il y a des gens sur ce forum qui ont un cata qui tape (ou qui en ont eu un, etc.) et qui arrivent à vivre avec, soit parce qu'ils s'y sont habitué et/ou ils ont trouvé des astuces pour que ce soit moins gênant ?

Autre formulation : quand je trouve un cata intéressant mais connu pour taper, est-ce que je dois prendre en compte ça comme un compromis à faire, ou est-ce que je dois le fuir instantanément ?

Sachant que je me projette dans une croisière avec pas mal de navigation, c'est à dire pas uniquement du temps au mouillage, mais aussi de l'exploration, etc. C'est pour ça que, pour l'instant mes recherches vont plutôt du côté des cata un peu spartiate mais qui navigue (type edel, voir tri) plutôt que vers les tanks mous (type prout). Je rappelle que ma connaissance est uniquement théorique et issue des forums.. donc médiocre.. Mais il faut bien commencer petit à petit.

tdm2023Polmar16 mar. 2020 17:12
2

Lors de l'explosion de la production de cata, il était apparu qu'avec une hauteur de la nacelle au dessus de l'eau inférieure à 80 cm, cela tapait vraiment.

tdm2023Eric.b16 mar. 2020 17:26
2

Bonjour

Si je peux me permettre de te partager deux réflexions :

  • un bateau sur l’eau, c’est bruyant !
    Entre le chuintement d’eau permanent qui te donne l’impression de vivre sur un radiateur mal purgé, l’étrave qui tape, le clapot sous la voute, les vagues qui tapent la nacelle, le chant d’éole dans tes voiles, (l’amirauté qui râle)..., bref la somme des millions de bruits divers que tu découvres lors de ton premier quart de nuit, et qui forment pour moi la plus belle musique du monde.
    Chaque bateau a sa propre musique, à laquelle on s’habitue très vite

  • Sur un TDM, la navigation c’est 10% du temps, et la mer qui tape 30% de tout ce temps ?
    Ce n’est que mon avis, mais pour un bateau qui sera ta maison pour un certain temps, je le sélectionnerais plutôt sur ce qu’il y a au-dessus de la nacelle qu’en-dessous ;-)

tdm2023tdm202316 mar. 2020 17:44
0

merci Eric pour ces réflexions qui iiraient donc dans le sens de considérer le "tappage" comme un fait pas forcément rédibitoire mais à inclure dans le compromis.

C'est quand même assez impressionant :

Mais peut être qu'un cata "qui tape pas" bougerait quasi autant ?

tdm2023juliusse16 mar. 2020 17:48
3

Pour ma part, je pense que budget réduit, tour du monde et cata n'est pas une équation facile à résoudre.

tdm2023tdm202316 mar. 2020 17:53
0

bah, il y a les Prout 37 qui ont l'air d'avoir bonne réputation et abordables (en terme de prix..) J'essaye de voir si je trouverais pas un modèle un peu plus rapide sur l'eau, quitte à ce qu'il soit un peu moins confortable (parce que le prout tape haut en terme d'habitabilité). J'aimerais pouvoir avoir la liberté de remonter un peu le vent sans allumer le moteur.. ce qui n'a pas l'air d'être le point fort du prout, surtout par petit temps.

tdm2023viking3516 mar. 2020 18:29
0

Il existe des catamarans qui "tapent" peu . Parmi ceux sur lesquel j'ai navigué: Hélios 38 et 42 (Edel) , Cité d'Aleth (Lerouge).

Mais il ne faut pas rêver, au prés, un cata cela cogne. Il m'est arrivé de regretter un bon vieux monocoque lourd.

"les mouvements restent violents, brutaux, irréguliers. Et oui, un catamaran offre deux coques aux vagues et le bateau encaisse des chocs qui paraissent difficilement croyables.

Finalement, je préférerais être sur le monocoque sur lequel je navigue habituellement : un Amphitrite MS 45. Certes, nous serions gîté mais les mouvements seraient beaucoup plus doux et, appuyés légèrement au moteur, nous obtiendrions la même vitesse fond."

karibario.blogspot.com[...]18.html

tdm2023tdm202316 mar. 2020 18:47
1

"La nuit s’écoule, on s’habitue aux chocs." C'est écrit.

tdm2023lolapo16 mar. 2020 18:45
1

Les multis en composites bien tendus sont vraiment bruyants .
Même ceux en cp et BM.
Il n'y a pas 36000 compromis et la première chose , c'est de naviguer avec.
Se créer sa propre opinion , pas celles des autres.

tdm2023Pat4516 mar. 2020 19:07
1

Hello,
Heu...je te réponds à nouveau...oui, on peut naviguer avec, j'ai parcouru pas mal de miles durant pratiquement 7 ans avec mon ancien cata, dont une transat vers le Brésil, et j'étais parti pour traverser le Pacifique si je n'avais pas eu à le vendre.
Par contre, je ne me serais pas "tapé" l'Indien, ça c'est sûr...grosses houle, mer croisée, bof...
Je ne crois pas que le fait de taper rendait le cata dangereux, au contraire, son faible fardage et son centre de gravité très bas étaient plutôt gage de sécurité.
Je peux aussi rajouter que contrairement aux Français, les Anglos-saxons semblent beaucoup moins préoccupés par la hauteur de la nacelle, j'ai rencontré tout un tas de 'clones'à Grenade, par exemple.
Ah, j'ai oublié que la nacelle de mon Naviplane n'était qu'à 30 cm au dessus de l'eau...

tdm2023tdm202316 mar. 2020 19:32
0

Merci Pat 45 pour cette réponse qui permet de nuancer ce problème de "tappage".
Cette transat vers le Brésil, c'était avec ton Noviplane ? C'était quelle longueur ? je crois qu'il y en a plusieurs dans la série, non ?

tdm2023Pat4517 mar. 2020 13:24
1

Hello,
Capsun faisait 11.40X5.30m, mis à l'eau en 2000, avec déjà une transat aller à son actif, et plusieurs traversées du Gascogne...transat impec, une fois le Cap Vert passé...grosses houle plein cul en partant des Canaries qui nous rattrapait, donc ça tapait fort effectivement...
J'ai quand même dû refaire la partie avant de la nacelle(de l'eau était entrée dans le sandwich, le souci venait des trous d'évacuation de la baille à mouillage).
On a fait ça au mouillage, au Marin, avec un ancien strateur de chez Béneteau, RAS ensuite, c'était bien plus costaud qu'avant...
Mais bon, beaucoup de catas tapent...il suffit de relire le témoignage de JF Deniau dans "la mer est ronde".
Ceux qui te diront le contraire sont souvent les mêmes qui te diront qu'ils remontent(sans moteurs) à 30° du vent réel aussi...

tdm2023tdm202317 mar. 2020 13:33
0

je comprends pas : ça tapait par l'arrière ?

tdm2023Pat4517 mar. 2020 19:15
0

oui, la houle de 4m nous rattrapait...infernal...ça a duré 6 jours...avec un mal de mer carabiné, en plus!
Ma table de carré en est tombée, toutes les vis desserrées...
Sacré souvenir...ceci dit, en arrivant à Mindelo, on n'était pas les plus mal lotis...tout le monde avait galéré, monos y compris...quelques équipiers ont d'ailleurs débarqué.

tdm2023tikipat16 mar. 2020 20:58
0

ça devait taper fort , sur mon catana 40 la nacelle etait a 55 cm , le nouveau en constuction va etre a 80 cm ...

tdm2023tikipat16 mar. 2020 19:31
3

Nacelle a mini 80 cm , cata léger et pas les contructions faite pour les locations ...

tdm2023gorlann2916 mar. 2020 21:28
0

Bonsoir,

en 92, j' ai eu à convoyer un Edel Cat 43, théoriquement des Sables-d' Olonne à St-Martin.
En arrivant sur la Galice, 6 heures de louvoyage dans 30 nds de vent ont eu pour résultat (entre nombreuses autres avaries) d' être obligé de m' arrêter à La Corogne, car la TOTALITE des fixations de la nacelle étaient cassées et cette dernière menaçait de se faire la valise!!!

Il m' a été reproché de chercher à remonter 30nds de vent avec un bateau (élu bateau de l' année) homologué en 1ère catégorie, faute professionnelle, il paraît que j' aurais du prendre la cape (et attendre le gros coup de baston qui allait arriver).

Je vous garantie que c' est "super" de naviguer avec un cata qui tape!

Gorlann

tdm2023tdm202316 mar. 2020 21:38
0

ouch... heureusement que tu t'en es aperçu avant que le bateau se sépare en morceau..
Est-ce que c'est un problème spécifique à ce bateau, ou à cette série, à cette marque ? ou est-ce que tout cata qui tape est susceptible d'être afaibli ? Les Edel sont construits avec des poutres transversales, quand d'autres cata sont moulés d'un coup (d'après ce que j'ai compris). Est-ce que c'est à cause de ce design particulier que le Edel 43 tombait en morceaux ?

Ton retour d'expérience fait réfléchir sur les Edel. Mais d'autres témoignages disent que c'est hyper solide..

tdm2023viking3517 mar. 2020 06:22
0

Il y a Edel Cat et Edel.
Les Edel Cat 33, 35 et 43 sont de mauvais cata.

Ils n'ont rien à voir avec les Hélios 38 et 42 du chantier Edel qui sont pour moi de bons catamarans.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 09:32
0

Ah oui effectivement, ça a l'air très différent. Le prix sans doute aussi doit être différent..

Pour les Edel Cat 33, 35 et 43, pourrais tu dire sur quels points ce sont de mauvais cata ? afin de savoir si il faut que je les raye tout de suite de la liste, ou si ils restent dans la course, parce qu'ils ont une qualité tout à fait certaine : ils sont à ma portée financièrement..

tdm2023viking3517 mar. 2020 21:38
0

Mauvais cata est peut être excessif. Mais c'était mon jugement quand ils étaient neufs! Je n'ai navigué que sur le 33 et le 35. Le 33 était trop bas sur l'eau et sa nacelle tapait de petites vagues, il n'avaient pas non plus les vitesses que l'on connait maintenant.

Le 35 était meilleur mais j'ai cassé une mêche de safran (en alu) alors que ce cata avait un an ! Sa nacelle tapait moins mais trop pour envisager une navigation avec de vraies vagues.

tdm2023tikipat16 mar. 2020 21:38
0

le 43 était une hérésie de construction

tdm2023gorlann2917 mar. 2020 15:05
0

Oui tikipat,

et si encore il n' y avait eu que ce problème!

Ce bateau neuf avait entre autre des pompes de cale branchées par des dominos directement dans les fonds, des barres franches de secours NON reliées et nécessitant deux barreurs dans les jupes à l' EXTERIEUR des balcons-filières, une barre à roue hydraulique qui s' est mise à fuir au milieu du golfe de Gascogne (mais fonctionnait heureusement encore!) et nombreuses autres malfaçons et avaries.

Honnêtement, si j' avais été inspecteur des aff mar à l' époque, je crois que je n' aurais même pas attribué la 5 ème catégorie à ce "truc" flottant (j' ai vraiment du mal à appeler çà un bateau!).

Gorlann

PS: j' avais un contrat de convoyage sur 6 semaines, et suis resté 7 semaines à la Corogne à attendre en vain que le chantier EDEL vienne réparer ce cercueil flottant!
Tous les jours, c' était sûr, ils devaient arriver le lendemain...

tdm2023tikipat17 mar. 2020 16:29
1

J en ai vu un en montage a St tropez , de suite j ai vu la grosse merde de réalisation .. une hérésie , a fuir

tdm2023tdm202318 mar. 2020 11:48
tdm2023dica16 mar. 2020 21:38
0

pour taper un minimum, la hauteur du "tunnel" fait tout.
mais plus le tunnel est haut, plus le fardage sera important.
Et sur des cata de pas trop grand (33 pieds pour le mien), ben oui, cela tape de temps en temps.
cela resonne a l'intérieur, mais ne m'a jamais fait perdre confiance dans mon bateau.
Maintenant, mon objectif est de me faire plaisir et pas de chercher la baston.

Existe-t-il des cata qui ne tapent jamais??

tdm2023tdm202316 mar. 2020 22:2516 mar. 2020 22:26
0

parmi les catas qui tapent jamais il y a ceux qui restent aux ports déjà..

Sans chercher la baston, sur de la grande croisière on peut pas toujours éviter un peu de mer j'imagine.. voire plus.

Mon choix tel que je le vois aujourd'hui :
- le plus simple, le snowgoose 37 prout, il a fait ses preuves, mais il est lourd et lent, et m'obligera à faire pas mal de moteur je pense, mais il est très confortable.
- un cata plus petit, par exemple, FP Maldives 32, mais Erick Lerouge disait sur ce forum (je paraphrase) : "pas de cata hauturier en dessous de 11x6 m". En même temps si c'est pour rester dans les alizés, peut être que 10m ça reste acceptable
- plus spartiate, par exemple Edel 35 avec le salon de pont qui ne communique pas directement avec les coques, ou alors un avec un salon de pont sans hauteur sous barrot convenable, ou Wharram, ou Tri genre Constant Camber (assez rare je crois)
- plus tard, c'est à dire attendre de longs mois supplémentaires pour pouvoir acheter quoi ? un 40 pieds bi-moteur.. Je sais pas si j'aurai la patience, et on dit qu'il ne faut pas trop attendre, ce que je conçois !

Voilà, du coup, j'ai un peu élargi le topic, mais la hauteur sous nacelle est un des très nombreux facteurs qui entrent dans cette équation impossible et passionante. Cette équation qui va me tenir en halène encore de longs mois.. Effectivement, monter sur les bateaux m'aiderait sans aucun doute à y voir plus clair. Mais il n'y a pas beaucoup de cata en Mediterranée, près de chez moi, j'ai l'impression..

tdm2023jeanlittlewing16 mar. 2020 22:30
2

Monte aussi sur des monocoques, pour une petit budget tu as accès à des bateaux de taille suffisante

tdm2023tdm202316 mar. 2020 22:44
0

bien sûr les monocoques j'y pense, mais plusieurs raisons me poussent avec insistance vers les multicoques :

  1. j'ai le mal de mer quand ça gite.. en tant que marin débutant, j'ai bon espoir que ça s'améliore à mesure que je m'amarine, mais je sais que j'ai une prédisposition (mal des transports, vertige, etc.)

  2. Le confort, l'habitabilité me semble un facteur déterminant. On sera une petite famille. Ça me parait important de pouvoir inviter des équipiers pour les traversées. Et puis même, pour la vie sociale, ça me parait pas mal d'avoir des couchettes en plus pour inviter des amis, etc. En fait, je cherche absolument à ce qu'on ait un certain niveau de confort pour toute la famille afin que ce ne soit pas un faux départ, genre au bout de six mois, on en a marre, on vit trop les uns sur les autres, etc.

J'ai l'impression qu'avec 30 ou 40 mille euros (voire plutôt 50) je peux trouver un cata de 35-37 pieds (typiquement les Prout qui sont dans cette gamme de prix), et le mettre à niveau pour le départ. Mes quelques dizaines d'heures d'investigation internet me font penser que ça devrait être possible.

Mais la route est encore longue..

tdm2023Patxaran17 mar. 2020 14:52
0

Pour le mal de mer, il y a des solutions :
- la chimie
- le sparadrap : www.hisse-et-oh.com[...]miracle

tdm2023tdm202317 mar. 2020 15:36
0

hmm... ok... j'essaierai le sparadrap... à première vue, je demande à voir...

tdm2023ventdebout22 mar. 2020 11:35
0

35/37 pieds pour une petite famille + des invités = çà fait un peu juste

0

Pour les Snowgoose 37, il y a plusieurs version et toutes tapent dès que tu fais un peu de près. mais bon en voyage, et même ailleurs quand on a le temps, on vise le portant.
Concernant les versions, pour l'habitabilité il faut viser le modèle Elite (depuis 1987 environ). Ensuite vers 1996 le mat a un peu grandi avec 2 étages de barre de flèche. On trouve aussi des versions bi-moteur mais la plus part sont avec un moteur central unique accouplé à un long arbre d'hélice relevable et orientable de marque Sillette (toujours produits).

Franck.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 09:57
1

Merci Franck pour ces infos. Est-ce que tu saurais dire à peu prêt les "performances" que tu obtiens à différentes allures, par petit temps et avec du vent, pour que je vois ce à quoi je dois m'attendre. Parce que si les Edel Cat ne sont pas de bons cata, alors il ne me restera que l'option Prout à peu de choses prêt.
Parmi la série Prout est-ce qu'il y en a qui marchent mieux que d'autres ? Les plus récents sont-ils plus rapides ? sont-ils toujours aussi bien construits ?

tdm2023Crazy Cat (anciennement Mobilis)18 mar. 2020 08:0118 mar. 2020 08:02
0

ça ne fait pas très longtemps que j'ai ce bateau et nous n'avons fait que peu de sortie avec quand même un aller retour vers le sud Irlande cet été mais en favorisant le temps relativement calme.
Ci dessous deux petites vidéo pour te faire une idée (avec GV et génois 100%). La première dans la baie de Saint Vaast La Hougue en vent apparent, la deuxième au milieu de la Manche avec le vent réel.

www.dropbox.com[...]ast.mp4
www.dropbox.com[...]uth.mp4

Franck.

tdm2023tdm202318 mar. 2020 09:16
0

Merci Franck, ça aide !

donc dans la première tu remontes à 60 degré du vent, vent apparent 14 noeuds, et tu fais du 8 noeuds ?
dans la seconde tu descends grand largue avec 15 noeuds de vent réel, et tu fais du 8 noeuds aussi ?

tdm2023Crazy Cat (anciennement Mobilis)18 mar. 2020 09:3518 mar. 2020 09:38
0

Attention, il y a du courant dans la région et sur le traceur ce sont les vitesses fond. Je pense un bon nœud de courant avec dans la première et un peu moins de 2 dans la seconde. Dans la première vidéo on voit la vitesse surface à un moment et le vent réel doit être aux environ du 110.
Un propriétaire de Snowgoose plus récent (mat plus haut) me disait qu'en général il était autour de 50% du vent réel. Par contre au près c'est assez inconfortable car ça tape vite sur la "troisième coque" et ce qui est posé sur la table saute.

Franck.

tdm2023tangnard18 mar. 2020 15:15
1

Dica, j'aurais bien voulu essayé ton cata pour voir si les 10 cm de différence de hauteur de nacelle changeait beaucoup.
Pour ceux qui ne savent pas, nous avons des bateaux très similaires vu que celle change la position de la nacelle.
Le mien à une nacelle plus proéminente mais plus de hauteur de tunnel. Celui de Dica est plus élancé aérodynamiquement.

tdm2023dica18 mar. 2020 17:40
0

tu es toujours le bienvenu...

tdm2023Ebraball16 mar. 2020 23:37
3

La hauteur de la nacelle n'est pas le seul paramètre, c'est plutôt le rapport hauteur/espace entre les coques qui est déterminant. Mon Iroquois qui n'est pas très haut, mais dont les coques sont assez rapprochées ne tape pas trop.
Quant à savoir si c'est supportable, c'est uniquement une question de tolérance au bruit, c'est donc très subjectif… Les catas, du moins le mien, ne tapent qu'au près, dans des conditions un peu musclées, et là, ce qui est très gênant, c'est moins le bruit que le manque de puissance des catas qui encaissent les vagues de face et sont freinés brutalement au point de rendre la navigation inconfortable et laborieuse.
En conclusion, je pense que pour te faire une idée et savoir si c'est tolérable pour toi, il faut que tu essaye un cata qui tape (tu n'as que l'embarras du choix, la plupart répondent à ce critère !) dans des conditions de mer un peu difficile. Rien ne vaut sa propre expérience !

tdm2023lolapo17 mar. 2020 00:24
4

Si tu es malade , vu que tu n'as pas d'expérience en nav , prends des cours sur un cata. Ça évitera l'utopie des rêves...

tdm2023tdm202317 mar. 2020 00:48
0

tu veux dire quoi ? qu'il y a un risque que je ne puisse outrepasser le mal de mer.. et que je devrai abandonner le projet..?
C'est un peu ma hantise, mais pour le moment je m'obstine,.. Je serais vraiment dégouté si je dois tout abandonner à cause du mal de mer.
Certes le cata n'est pas un antidote absolu au mal de mer, certes. Mais ça bouge quand même moins dans l'absolu, bien que différemment.

Il n'y a pas beaucoup de catas par chez moi.. Sauf les petits cata de voile légère.

tdm2023jeanlittlewing17 mar. 2020 07:58
1

Les mouvements sur un cata en nav dès que ça remue peuvent déroutant, pas de gîte certes c un plus mais des mouvements de cisaillements que j ai trouvé très déplaisants mais la gîte pendant plusieurs jours c très dur aussi

tdm2023entre-cotes17 mar. 2020 08:14
1

Je n'ai pas facilement le mal de mer mais j'en ai eu un bon une fois, et c'était sur un cata.

tdm2023Ebraball17 mar. 2020 09:3617 mar. 2020 09:43
0

Les mouvements sont plus brutaux sur un cata que sur un mono, mais il n'y a plus la gite qui peut être aussi désagréable… J'ai très facilement le mal de mer, mais je l'ai beaucoup moins depuis que j'ai un cata. Mais cela tient peut-être simplement au fait que je ne suis plus obligé de descendre "à la cave" pour faire la nav, que celle-ci est grandement facilitée maintenant par l'électronique, qu'il n'y a plus d'odeurs de gas-oil grâce au hors-bord, et que même à l'intérieur on garde une vue à 360°…
Je rajoute que depuis que j'ai le cata, je navigue la plupart du temps en solitaire, et que je n'ai donc plus le loisir de me laisser aller au mal de mer, il faut assurer 24/24 !
Toutes ces raisons sont assez subjectives, et varient avec les personnes, il faut donc se mettre en situation pour se faire une opinion.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 10:02
0

Merci pour ce retour d'expérience. J'ai bon espoir aussi que mon mal de mer soit moins fort quand je serai chef de bord, aux responsabilités et à la barre - avec un peu d'adrénaline et toujours quelque chose à faire pour m'occuper l'esprit.
Parfois - quand on sort à plusieurs sur un bateau - j'ai un peu l'impression de pas trouver ma place, voire de servir à rien, ça me met mal à l'aise, c'est psychologique. Ça doit jouer je pense.

tdm2023Pat4517 mar. 2020 13:31
0

Hello,
J'ai été malade à bord de mon petit cata pratiquement tout le temps...jusqu'à Trinidad ou on m'a filé du Stugeron, et ou je me suis retrouvé en solo...
Mais j'étais malade avant aussi durant les rares sorties effectuées en mono...

tdm2023fritz the cat17 mar. 2020 21:17
1

S'il y a des odeurs de g.o c'est qu'il y a une fuite ...Ou bien un retour des gaz d'échappemùent par vent arrière ou bien une dépression qui se crée derrière le roof et qui aspire les gaz qui tournent entre le coques .
J'ai eu un summer twins 28 un peu rallongé à balestron avec effet de sol,
jusqu'au travers ça allait la vitesse comprimait l'air entre les coques et faisait amortisseur ,
mais dès que je voulais remonter avec ne serais-ce qu'un petit clapot ,c'était intenable avec le plancher qui se barre sous les pieds à chaque fois qu'une vague tapait sur la coque au vent.
je suis revenu au mono en courant .
alain

tdm2023jfrançois17 mar. 2020 10:51
0

bonjour
je crois me souvenir qu'Eric Tabarly n'avait pas le mal de mer sauf sur un catamaran.
il me semble que c'était ses propos.
à confirmer , je peux me tromper.
JF

tdm2023atalante17 mar. 2020 12:06
1

bonjour

j'ai eu un cata Corneel 26 où on sortait par temps raisonnable, puis un tri Dragonfly 920 puis un Lucia 40 gardé 6 mois pour repartir prochainement sur un Dragonfly 35 touring. La revente du cata a été lié a un changement de programme, ma femme n'était pas à l'aise du tout sur ce type de bateau, alors qu'on est monté à 19,9 knts avec le Dragonfly sans soucis

et à vrai dire je ne faisais plus trop de voile avec le cata avec moteur obligatoire à partir de 60° du vent dans le nez.

Le bateau était ultra confortable, bien dessiné mais plus pensé pour de la baignade aux Caraïbes ! Le DF35 est finalement la synthèse de mon projet pour bateau qui reste malgré tout hauturier comme côtier avec 55cm de tirant d'eau dérive relevée.

Je peux être sensible aussi au mal de mer mais pas eu trop de problème avec ça avec le peu de roulis sur les tris en sachant que je prenais des Kwells en préventif avant amarinage !
J'ai fait, depuis, des séances de kiné vestibulaire, sur un fauteuil, mon estomac a failli partir en vagabondage à la première séance et à la neuvième en combinant plein de rotations.. plus rien !

Enfin, trouver un cata à moins de 50.000 € en bon état pour un tdm me semble difficile, lié justement aux problèmes structurels récurrents de certaines unités qui ont subit ces fameux chocs répétés dont on parle !
christophe

tdm2023tdm202317 mar. 2020 12:47
0

Merci Christophe pour ton retour,
Un cata qui n'avance pas, et qui fait allumer le moteur dès qu'on veut se rapprocher un peu du vent, c'est ce que j'aimerais éviter. C'est pour ça que je m'étais intéresser au Edel 35 qui sacrifie un peu de confort pour des performances moins pires (d'après ce que je lis). C'est sûr que le Lucia 40 a un fardage trop important pour faire du près..

Pour un cata tdm à moins de 50000 : difficile, c'est sûr, mais peut être pas impossible je pense (par exemple avec un prout snowgoose 37). Sinon, dans les trimarans, il y a des choses qui restent avec une habitabilité intéressante comme le Searunner (mais c'est du contre-plaqué..) ou ses descendants (rares..)

Pour le kiné vestibulaire, je ne connaissais pas, mais ça a l'air prometteur ! Tu as fait 9 séances et maintenant tu es définitivement "guéri" du mal de mer ?

tdm2023Prospero17 mar. 2020 18:24
0

bonjour Christophe,
tu reviens aux DF ? le DF35 c'est une grosse bête, pas le même budget d'entretien.
Finalement ton "infidélité" n'aura pas duré très longtemps :-)
Jean

tdm2023Francois 26017 mar. 2020 13:03
1

Ca depend aussi de ton lieu future de navigation. J'ai passé plus de 12 ans dans le SO de l'Ocean indien (Mada, Mayotte). Il y avait un Snowgoose 37, avec un skipper sympla qui vivait souvent seul à bord. C'etait très confortable. Tous les jours il partait faire un tour pour pecher son poisson du jour. Bateau parfaitement conforme à son programme, il marchait vite sur le lagon. J'ai un de mes amis, pas marin, qui a loué son bateau avec le skipper. Ils sont aller aux Comores et ont trouvé que au près ca tapait bien. Question solidité ca semblait bien.
J'ai loué un Athena 38 à Mada, trop cher pour ton budget c'était bien sauf qu'on crevait de chaleur pour dormir et tout le monde finissait dehors. Dans ces coins, le cata open c'est très adapté.En Bretagne nord pas sûr.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 13:55
0

Merci François pour ce témoignage en faveur du Snowgoose. C'est rare. C'est rare qu'on utilise l'expression "marcher vite" à propos de ce bateau. J'imagine qu'il y avait des conditions de vent favorable dans ce lagon. Et le Snowgoose arrivait donc à remonter au vent alors ?

Le cata open j'y suis attentif, surtout ceux qui aurait quand même un petit salon de pont mais pas forcément relié aux coques et pas forcément avec hauteur sous barrot debout. Dans ces conditions, moins de fardage, moins de poids, donc meilleure performance a priori - et moins cher je pense.

tdm2023Francois 26017 mar. 2020 23:20
-1

Il y avait chaque année une régate de tous les voiliers de Mayotte. Avec des monocoques de belle taille. Du vent mais une mer très maniable, on est dans un lagon. Une année le Snowgoose à gagné. Trois ans après avec un Corneel 26, j'ai gagné. En mer formée ce serait une autre histoire. Le plus beau cata séminaire open que j'ai croisé à Mada, c'est Moonwalker un plan néo-zélandais de Malcomm Tendant.

tdm2023tdm202318 mar. 2020 00:11
0

...ça alors, je ne me serais pas douté qu'on puisse gagner une régate avec un Snowgoose. On dit de lui que c'est un fifty. Les conditions lui étaient favorables : du vent et mer plate.

Les plans Malcomm Tennant ont l'air super, mais j'en vois pas trop à la vente ..

tdm2023CLK17 mar. 2020 14:18
0

Dans la perspective d'un achat avec un budget serré il faut aussi considérer le montant de la facture chaque fois qu'on rentre dans un port...Le paradis des catas, ce sont des endroits comme l'arc caraïbes où globalement le mouillage forain (et non "sauvage" comme on lit souvent...) est libre et gratuit.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 14:28
0

oui, tel que j'imagine la chose, ce sera du mouillage forain systématiquement - sauf exception, pour maintenance ou autre.

Y a-t-il des endroits dans les zones autour des tropiques où le mouillage forain n'est pas possible ? et où je devrais obligatoirement payer (cher) ?

tdm2023tikipat17 mar. 2020 16:34
0

rare sont les mouillages payant autour du monde , les clearances d entrée sont souvent cher , comme les chantiers et accastillage

tdm2023tdm202317 mar. 2020 16:49
0

pour les clearances, tu aurais quelques exemples pour que je me fasse une idée de l'ordre de grandeur ?

tdm2023tikipat17 mar. 2020 17:08
0

environ ce que j ai payé depuis 2012 , Panama 1500 us ( ça a doublé il y a un an ) , Niue 400 us , Tonga 350 us , Fidji 350 us , Polynésie et Calédonie gratuit .

tdm2023tdm202317 mar. 2020 17:30
0

ok... effectivement c'est pas donné...

après tu dois rajouter des frais de douanes pour les passagers ?

tdm2023tikipat17 mar. 2020 21:00
0

certain endroit tu payes pour les passagers , a fernadho ( bresil ) tu payes pour les passagers et le monre de jours que tu reste , au Galapagos aussi pour le nombre de pers. a bord ( pour 2 dans les 700 € en 2012 )

tdm2023olcdlm17 mar. 2020 16:22
0

Si budget serré : 2 coques c'est 2 entretiens et 2 moteurs.

tdm2023tdm202317 mar. 2020 16:30
1

2 coques, oui
mais deux moteurs pas forcément, par exemple le Prout Snowgoose 37 ou autres de ce type = 1 moteur hors-bord.

tdm2023Powhatan17 mar. 2020 16:44
1

J'en suis à mon second cata, qui tape comme le premier dans certaines conditions : plus on est au près, plus on va vite, plus les vagues sont hautes et surtout en cas de houle croisée. C'est un peu de l'enfoncement de portes ouvertes mais c'est bien vérifié. Pourtant les deux ont une hauteur sous nacelle de plus de 80 cm et font respectivement 48 et 44 pieds. J'ai aussi navigué sur un 43 pieds très bas sur l'eau (un sud-africain typique), et lui tapait pratiquement tout le temps, même au portant : très inconfortable sur une transat.
Les chocs sous nacelle peuvent être impressionnants, jusqu'à desceller la table du carré : vécu deux fois.
L'état de la mer est déterminant. Il suffit souvent d'abattre un peu et le confort est transformé. Mais aussi, paradoxalement, l'allure de travers peut être plus désagréable qu'un bon plein ou petit largue. Sur une longue traversée, cela peut vraiment fatiguer l'équipage et engendrer du mal de mer. Il faut essayer de trouver la meilleure allure possible, ce qui peut être assez subtil.
Clairement, les chocs sont plus pénibles qu'en monocoque (qui tape aussi au près, et même fort) du fait de leur irrégularité. Mais au moins on n'a pas la gîte.

tdm2023tikipat17 mar. 2020 21:02
0

faut pas se voiler la face , le voyage en voilier coute her ;

tdm2023tikipat18 mar. 2020 08:00
0

cher

tdm2023petit louis18 mar. 2020 01:19
1

Bonsoir, ayant eu un edelcat 35, je pense qu'un c'est un bateau amusant ou l'on ressent franchement les accélérations à la moindre risée, nous avons du prendre 18 nds par un peu plus de trente nds travers sous crozon, le bateau se soulevait d'au moins 20 à 30 cm aux étraves dans une stabilité de route parfaite et barre quasi neutre et douce. il est aussi très bon pour descendre au portant par petit temps. Evidemment au près c'est pas son truc mais je le regrette en ce qui concerne l'agrément à la voile. Les flotteurs sont bien dessinés, après la cessation d'activité de EDEL un chantier en Charente avait repris les moules en augmentant de 10 cm environ la hauteur sous nacelle ce qui est clairement sont point faible, je pense que les quelques unités construites par ce chantier, hormis un système de barre débile sont les meilleures. les coques étaient allongées à 36 pieds. Suite à la défaillance de ce chantier, d'autres ont essayé en ajoutant sur ces excellents flotteurs des superstructures abracadabrantesques ! Il me semble avoir lu dans une revue le récit d'un couple en TDM sur une version dépouillée.

Bonnes méditations catamarantesques

tdm2023jeanlittlewing18 mar. 2020 08:38
1

En 2001 aux acores on avait rencontré un français qui arrivait des Antilles avec un édel 30 ou 33 et il y avait eu du gros temps moins que nous au Nord mais quand même

tdm2023tdm202318 mar. 2020 09:05
0

Merci Petit Louis pour ce retour d'expérience intéressant. Est-ce que tu as fait du hauturier avec ? Est-ce que ton expérience permet de dire si ce bateau permettrait d'envisager sereinement (ou non) des traversées d'océan, par les tropiques ?

Aussi, quelles sont ses performances au prêt par petit temps ?

tdm2023Francois 26018 mar. 2020 10:00
1

J'ai loué il y a fort longtemps aux Antilles un Edelcat 33. On était un peu trop nombreux (8 dont 2 enfants) mais à cette époque ca se faisait. J'avais trouvé pas si mal, l'organisation extérieure pour cette zone sympa. Le près pas terrible, ca tapait dans les canaux mais on avait fait tranquillement le périple martinique grenadine. Mais je crois que la grosse différence c'etait que dans les années 80, on considérait qu'un cata de 10 m c'etait un grand bateau et personne n'aurait imaginé les cata (?) d'aujourd'hui. C'etait aussi l'epoque des Maldives..et ces deux bateaux avaient des capots que l'on pouvait soulever très agréables.

tdm2023tangnard18 mar. 2020 15:26
1

Voici en photos un Edel cat 35 et mon cata de 33 pieds.
L'Edel tape pas mal, le mien presque pas et quand ça arrive, c'est en douceur.

tdm2023tdm202318 mar. 2020 15:56
0

Effectivement, la différence sous le tunnel est assez flagrante.
Mais du coup, il y a quel hauteur à l'intérieur de ta cabine ?
Et c'est un modèle unique ce bateau, j'en ai pas croisé d'autre de semblable sauf erreur ?

tdm2023tangnard18 mar. 2020 15:35
0

Ci joint, une vidéo où l'on voit le dessous du cata en navigation. On voit bien que les vagues se rapprochent de la nacelle mais ne la tapent pas.
Pour les plus curieux, le début de la vidéo, on le cata qui tape (des étraves pas de la nacelle) un peu dans un clapot , désagréable avec peu de vent. Les pires conditions pour un cata.

Video avec les vagues qui tentent de taper sous la nacelle

tdm2023tikipat18 mar. 2020 18:22
0

Comme ça fou la trouille l hublot sur la coque .. et pas sur que ça soit efficasse

tdm2023tangnard19 mar. 2020 08:21
0

Tu veux les mettre où ces panneaux ?
Il faut qu'ils soient au dessus de l'eau à l'endroit comme à l'envers.

tdm2023tikipat19 mar. 2020 08:56
1

c est la loi , mais qi a pensé a coté des ses panneaux , lampe, balise d detresse , comment accéder a la nourriture , couverture de survie , pouvoir dormir etc ... sur mon cata il était sous la table du carré , le cata a l envers c etait j en suis sur sous l eau

tdm2023Pat4519 mar. 2020 12:22
0

Hello,
La trappe se survie se trouvait dans le carré, juste en entrant...elle était bien sûr en première ligne quand ça tapait fort.
Elle s'était ouverte lors de ma première nav solo, entre Portimao et Porto Santo, à + de 100m des côtes, et à 2h du mat.
Les poignées en plastique(hublot Goiot classique) s'étaient cassées, pas moyen de la refermer...
J'ai bien sûr eu pas mal d'eau à l'intérieur.
Du coup, j'ai scié'(à la scie à métaux) un panneaux de contreplaqué, que j'ai vissé dans l'espace, en ayant réussi à rabattre tant bien que mal le panneau en le maintenant avec des sangles.
Une fois arrivé à Porto Santo, j'ai pu commander des poignées alu chez Goiot, mais j'ai préféré "condamner" la maudite trappe en rajoutant des renforts.
Le constructeur du cata m'avait expliqué qu'il avait dû rajouter la trappe pour pouvoir homologuer le bateau, à l'époque...tout en sachant qu'il allait créer une faiblesse.
"Dura lex, sed lex"...

tdm2023tikipat19 mar. 2020 07:39
0

sur ses panneaux ouvrant , j ai pas compris pourquoi il sont pas fait tout alu , pas de plexi collé .

tdm2023tangnard19 mar. 2020 08:24
-1

Sur les multis de course, les panneaux sont souvent en composite et vissés.

tdm2023gorlann2919 mar. 2020 13:15
0

Bonjour,

qu' en est-il de cette fameuse obligation de trappe de survie sur des multicoques anciens qui en étaient d' origine dépourvus et sur lesquels c' est structurellement impossible à ajouter?

C' est le cas de mon tri Bucaneer 33, plan Crowther de 1974.

Gorlann

tdm2023tikipat19 mar. 2020 14:10
0

j ai tj pas compris a quoi sert les trappes de suvie , j imagine , si le cata est a l envers , ok je sort et ?? si je veux aller dans le carré ou est la balise de detresse , prendre de l eau ou a manger ,ce carré sera sous l eau et le plancher devenu toit va m assommer avec les mouvements de la mer sur le cata ??

tdm2023matelot@1900119 mar. 2020 21:57
0

Tu vois une autre solution ?
Il vaut mieux être dehors sans rien plutôt qu'enfermé dedans, enfin il me semble ...

tdm2023tikipat20 mar. 2020 19:21
0

Sur les catas des amis et le miens , pers. avait rien organisé près de la trappe de survie

tdm2023gorlann2919 mar. 2020 21:56
0

Bonsoir,

c' est sûr qu' il faut imaginer le bateau à l' envers, avec sa nouvelle flottaison et disposer le matos de survie en conséquence.

Mais pour poser différemment ma question:
les multis des années 70 n' avaient ni insubmersibilité, ni trappe de survie.
A priori, les lois ne sont pas rétroactives, donc légalement, cela pose t'il problème de naviguer en 2020 avec un bateau de 74 dans sa configuration d' origine?

Après, bien-sûr, améliorer la sécurité dans la mesure du possible ne peut être que bénéfique.

Gorlann

tdm2023tdm202319 mar. 2020 22:44
0

J'y connais rien, mais j'imagine qu'on va pas te forcer à tailler un trou dans ta coque, ni t'interdire de naviguer avec un bateau qui était au norme au moment de l'achat.

Comme en voiture : la ceinture à l'arrière par exemple n'est pas obligatoire pour les voitures qui n'en avaient pas au moment de leur production et homologation - par exemple une deux chevaux.

Mais peut-être que je me trompe, peut être que c'est différet pour les bateaux. Mais j'ai vu pas mal de cata des années 70/80 dans des annonces et jamais il n'était fait mention d'une trape..

tdm2023Papytee19 mar. 2020 23:04
1

en TDM un budget de 50.000€ c'est quasi forcément un mono...

tdm2023Plic19 mar. 2020 23:58
1

J'ai fait il y a longtemps, 2 croisières 'Antilles type' (c'est à dire Martinique-Grenadines) dans les années 86 ou 87, l'une sur un Antigua 37 pieds, l'autre sur un Kennex 44. Nous n'avions eu que du beau temps, et habitué que j'étais au monocoque j'avais trouvé ces bateaux finalement très corrects dans leur ensemble.
Quelques années plus tard (2002) j'ai fait un trajet La Trinité-Lanzarote, puis l'ARC à bord d'un Catana 530. Je pense aujourd'hui que ce bateau devait être surchargé vu la quasi-impossibilité de le barrer, seul le pilote auto avec son gyrocompas réussissait à s'en sortir. Seconde déconvenue mais là la mer entre le Portugal et Lanzarote nous a proprement étrillés : les chocs incessants sous la nacelle qui faisaient se soulever de 10 ou 20 cm la table centrale (inutilisable !). Même les brûleurs de la cuisinière pourtant située à la limite du carré et de la coque babord sautaient! Et même ensuite pendant la course dans l'alizé les chocs sous la nacelle ont été incessants. A cette date, je naviguais pourtant depuis 20 ans, je ne connaissais pas le mal de mer, eh bien j'ai été malade comme une bête pendant 36 heures ! Ce type de bateau est animé de mouvements très violents et imprévisibles (ce qui rend la traversée du cockpit périlleuse (pas de points d'appui).
J'avais juré de ne plus jamais mettre les pieds dans ce type de bateau et pourtant j'ai participé à un convoyage de l'Afrique du sud aux Seychelles à bord d'un Dean 440. Même histoire, au 1er choc sous la nacelle j'ai cru que nous nous étions payés un ofni.

tdm2023Plic19 mar. 2020 23:58
0

J'ai fait il y a longtemps, 2 croisières 'Antilles type' (c'est à dire Martinique-Grenadines) dans les années 86 ou 87, l'une sur un Antigua 37 pieds, l'autre sur un Kennex 44. Nous n'avions eu que du beau temps, et habitué que j'étais au monocoque j'avais trouvé ces bateaux finalement très corrects dans leur ensemble.
Quelques années plus tard (2002) j'ai fait un trajet La Trinité-Lanzarote, puis l'ARC à bord d'un Catana 530. Je pense aujourd'hui que ce bateau devait être surchargé vu la quasi-impossibilité de le barrer, seul le pilote auto avec son gyrocompas réussissait à s'en sortir. Seconde déconvenue mais là la mer entre le Portugal et Lanzarote nous a proprement étrillés : les chocs incessants sous la nacelle qui faisaient se soulever de 10 ou 20 cm la table centrale (inutilisable !). Même les brûleurs de la cuisinière pourtant située à la limite du carré et de la coque babord sautaient! Et même ensuite pendant la course dans l'alizé les chocs sous la nacelle ont été incessants. A cette date, je naviguais pourtant depuis 20 ans, je ne connaissais pas le mal de mer, eh bien j'ai été malade comme une bête pendant 36 heures ! Ce type de bateau est animé de mouvements très violents et imprévisibles (ce qui rend la traversée du cockpit périlleuse (pas de points d'appui).
J'avais juré de ne plus jamais mettre les pieds dans ce type de bateau et pourtant j'ai participé à un convoyage de l'Afrique du sud aux Seychelles à bord d'un Dean 440. Même histoire, au 1er choc sous la nacelle j'ai cru que nous nous étions payés un ofni.

tdm2023petit louis20 mar. 2020 01:22
0

bjr tdm 2023, le syndrome du mètre de plus m'a fait acheter un catana, au près ou a toutes les autres allures il marche moi bien, est plus camion et apporte beaucoup moins de sensations.
s'il y a un mètre en plus le poids est le double.

Par contre il faut rester léger:
max 4 personnes (en grande croisière)
bossoir et annexe totalement absurde, l'arrière des flotteurs n'est pas porteur
voir installé un dessal
voir batterie lithium
déplacer les réservoirs GO vers l'arrière
...

Dans mon cas pas de hauturier, max 3 jours dans le Gascogne, mais pas de contre-indications majeures pour un tdm sous les tropiques sauf dans la fin du parcours sans doute plus rude.

cela dit pour 50K€ on peut trouver un monocoque beaucoup plus puissant pour un tdm par les 3 caps

bonne réflexion

tdm2023tdm202320 mar. 2020 23:50
0

Merci pour ta réponse qui semble éclairée.
D'après mes dernières prospections et en fonction du budget (50keuros=bateau prêt à partir), il y a deux types de choix qui s'offrent. Soit le type snowgoose, cata anglais qui a fait ses preuves, plutôt lourd et solide, bonne capacité de charge et de confort, mais risque de peu marcher par petit temps et donc oblige à faire fonctionner souvent le moteur :(
Soit plus léger et plus spartiate, type edel 35, plus rapide et meilleures performances, mais capacité de charge plus faible, plus exigeant sans doute, plus "physique" et peut être moins sécurité pour les traversées.
Je regarde aussi les trimaran avec ailes. Mais pour le moment j'ai l'impression que les anciens plan (type Piver) ne sont pas très performant et en CP. J'aime bien le searunner (mais c'est du CP). Son descendant le Constant Camber a l'air vraiment cool mais rare. Les autres modèles sont pas assez habitable pour une famille, ou trop cher.

www.multihulls.uk.com[...]unner40
ça ça me fait bien triper comme design (cockpit central) mais c'est construit en CP, donc c'est moyen non ?

tdm2023tikipat20 mar. 2020 07:37
0

Si la table montait de 20 cm , le cata sera plié et tu aurais dématé

Il faut un mini de 80 cm sous la nacelle et un cata léger , pas surchargé , un vrai plan d un vrai architiecte qui comprend ce qu est un cata , et pas un mobile home flottant ....

tdm2023jeanlittlewing20 mar. 2020 09:17
0

Quand même les brûleurs de la cuisinière qui pompent ? Pourquoi mettre en cause ces expériences malheureuses sur des bateaux mal foutus meme chers et de 53 pieds ! ☹️😎🙈

tdm2023jeanlittlewing20 mar. 2020 09:33
0

Poppent pas pompent. Je suis que ton cata sera super et que je me sentirai en sécurité dessus avec toi mais c un plan lerouge construit par un connaisseur etc

La plupart des catas sont des daubes laides

tdm2023jeanlittlewing20 mar. 2020 09:33
0

Qui enlaidissent les mouillages

tdm2023gournable22 mar. 2020 14:54
0

Pour qu'un catamaran ne tape pas trop, il faut que la hauteur sous la nacelle correspondent à 12 a 15 pour 100 de la largeur du bateau.
On trouve ce genre de rapports dans les plans Lerouge,Danson et quelques autres.
Après, il se pose évidemment la question de la hauteur sous barrot dans le carré.

tdm2023tikipat20 mar. 2020 12:53
3

Merci , E.Lerouge a gardé son ame , jamais il fera un plan genre Lagon , Bali etc , il me dit a juste titre c est une hérésie ce genre et dangereux ... Tu veux un multi , il y a des régles et basta .

tdm2023jeanlittlewing20 mar. 2020 13:53
0

J ai vu un superbe mono de 33 pieds à st mandrier, superbe et bien pensé croisiere hauturière rapide, j ai félicité les propriétaires qui m ont dit ok pour le plan mais pour le suivi chantier, des tonnes de malfaçons que j ai vu, nouveau hublots, déplacement des rails de genoa, furieux qu ils étaient. Ensuite savoir qui était responsable le chantier ou l absence de suivi par l architecte, difficile à savoir !

1

Pourtant, Tikipat, t'en vois partout en mer. Des Antilles aux iles sous le vent, des Lagoons, fontaines-pajot, Nauthitech et autres mobile-homes flottant qui naviguent, souvent en famille et à bien y regarder, en demandant aux équipages, tu t'aperçois qu'ils en sont content de leur char, pas rapide mais vivable en famille surtout quand tu passes 90% de ton temps au mouillage et que de toute façon mettre même 50% de temps en plus en nav, c'est vraiment pas important quand tu as le temps.
Mais encore faudrait-il y vivre à l'année pour avoir un opinons éclairé, ce qui n'a pas vraiment l'air d'être le cas de beaucoup de monde sur Hisse et Ho, peut-être trop de professionnels....

0

Trop de pro ? c est vrai qu il y a beaucoup ce genre de cata , si les gens sont contents top , qq catas de série j aime bien , d autre je ferais pas de nav dessus , mais c est quand même sympa un cata qui avance , qui tape moins sous la nacelle ,et une construction sérieuse .

0

Moi j'ai navigué dessus, c'est vrai que c'est pas un outremer, mais par raport au mono, j'hésite pas un instant, j'embarque, en plus au mouillage, c'est vraiment top.
Je suis aux Tuamotu et franchement, j'ai mis 2 jours pour venir de Tahiti et là je suis à Fakarava depuis uune semaine, j'ai mon pote Cajou, à coté sur son mono, je le plains, ça roule, c'est juste fatiguant alors que moi je dors et cuisine pénard sur mon 380 et finalement ça tape mais pas tant que ça quand tu réduis à temps ou régles ton bateau, en plus, rien à ranger, manger dans de la vrai vaisselle, c'est quand même pas mal....

0

oui sur .. c est pour ça que je reconstruis un cata ... pas de re passage par le pacifique , mais belle endroit de navigation ...

tdm2023Leoncey20 mar. 2020 21:44
0

Qu'en tu dis qu un snowgoose c'est lent? c'est quoi lent pour toi ?

J'en ai un "préparé" et il ne me semble pas lent...

exemple le plus parlant : vent AR - juste un bout de genois - mer 4m - vent 35 rafale 40- 12 noeuds = super confortable :) (en solo)

tdm2023tdm202320 mar. 2020 23:3420 mar. 2020 23:41
1

oui, j'imagine que au vent arrière ça doit pouvoir marcher. Et ton témoignage va dans ce sens.
Mais qu'en est-il au près ? quel près ? et par petit temps ?
Les performances par petit temps m'intéressent parce que j'imagine que ça va déterminer là où je peux aller sans mettre trop le moteur..
Certaines personnes se réfèrent au Snowgoose comme à un fifty, et ça m'inquiète. J'aimerais fonctionner le plus possible à la voile - quitte à avoir un bateau plus léger comme le suggère pti louis.

Quelle est ton expérience dans le petit temps ? au près ? dans le petit temps et au près ?
C'est quoi comme snowgoose ? et qu'elle est cette "préparation" ?

Merci

tdm2023Leoncey21 mar. 2020 08:2321 mar. 2020 08:24
0

Alors en petit temps je dirais pas bcp, mais naviguer au près en cata...
Je n ai pas encore testé mon spy (en vent AR par petit temps)

Large Vent 8 nœuds angle 90° = 5 nœuds
Près 14 35 4

LA préparation :
mat plus grand et surtout avancé

tdm2023tdm202321 mar. 2020 08:28
1

ok cool !
mais du coup, avec ce mat avancé, ça n'est plus vraiment le même bateau.. Ce sont de grosses modifs : il faut un nouveau pied de mat, un nouveau jeu de voile, etc..
Le plan de voilure avec mat à l'arrière est une mauvaise configuration pour les performances selon toi ?

omment je lis : "Près 14 35 4"
14 noeuds vent apparent/réel ? 35 degré apparent ? 4 noeuds ?

cool boat ! c'est un snowgoose 37 ?

tdm2023Leoncey22 mar. 2020 11:53
0

Oui, oui et oui :) tu as bon partout, 20/20 ;)

tdm2023tdm202322 mar. 2020 12:53
0

Ajouter une dérive sur un snowgoose pour améliorer son près, est-ce que c'est quelque chose que tu as envisagé aussi ?

0

Nop, trop chiant...

tdm2023ventdebout22 mar. 2020 11:55
0

ceci n'engage que moi, mais après pas de monocques, j'avais rêvé d'un cata, très déçu, je suis revenu au monocoque beaucoup plus confortable et sécurisant finalement, mais çà n'engage que moi... Quant à un cata de 35 ou 37 pieds pour vivre en permanence en famille avec des invités en plus...... :-( çà ne le fera pas

tdm2023juliusse22 mar. 2020 13:00
2

Honnêtement, je connais plein de gens qui ont acheté grand en se disant qu'ils auraient de la place pour les invités, qui ne viennent que très peu. Mieux vaut un bateau plus petit et que les invités aillent à l'hôtel...

tdm2023tdm202322 mar. 2020 13:02
0

ok, mais peut-être juste une cabine en plus pour un ou deux équipiers supplémentaire pour les traversées, non ?
donc 6+ couchages (sans compter le carré)

tdm2023tdm202322 mar. 2020 13:01
0

merci ventdebout pour ton avis
et sans les invités ? juste un équipier en plus pour les traversées
le snowgoose 37 offre une belle habitabilité il me semble

0

bonjour oui bonne habitabilité de plus le prout ressemble plus a un trimaran avec sa coque centrale qui fini a l arrière dans l eau

tdm2023Patxaran22 mar. 2020 12:21
0

Cata qui tape : insupportable ou on s'y fait ?
des fois on se dit que "se poser la question, c'est déjà y répondre..."

tdm2023tikipat22 mar. 2020 13:03
0

un mono tape au près et roule au potant sauf sur mer plate

tdm2023tdm202322 mar. 2020 13:07
0

oui, c'est sûr le confort en nav est un argument clé en faveur du cata
pas de gite = moins de fatigue = plus de sécurité

(cet avis n'est pas le fruit de l'expérience, mais purement théorique..)

tdm2023juliusse22 mar. 2020 13:07
2

Ça dépend quel mono...

tdm2023jeanlittlewing22 mar. 2020 13:15
2

Jamais tapé depuis 1998

0

"Jamais tapé depuis 1998"
tu as de la chance, la dernière fois que j'ai tapé c'était il y a 2 mois en sautant du plongeoir des 3 mètres d'une piscine sans avoir bien estimé sa profondeur, j'ai tapé fort la tête au fond de la piscine, je n'ai pas consulté mais mon entourage dit qu'il y a des séquelles, j'espère que ça va s'améliorer avec le temps.

tdm2023Patxaran22 mar. 2020 13:13
1

voilà, cela dépend.
Il y a mono et mono, et cata et cata....

tdm2023juliusse22 mar. 2020 13:15
0

Exactement.

tdm2023tikipat22 mar. 2020 13:14
-1

tout mono dans l alizé roule un max sauf si tu vas très vite

tdm2023juliusse22 mar. 2020 13:18
0

Faux, j'ai eu l'occasion de faire sur un Westerly consort biquille, pas de roulis. Confort au top, et pas très vite en plus.

tdm2023Quizas6j6j
4

"tout mono dans l alizé roule un max sauf si tu vas très vite"
oui c'est vrai si tu es à l'ancre entre le Cap vert et le Brésil ça peut rouler mais si tu avances ça tangue.
si les monos roulaient un max dans les alizés il y a longtemps qu'on aurait arrêté les transats transpacs, on est pas maso !
ils sont rigolos les fils ouverts par tdm2023, les catas tapent, les monos roulent, est-ce qu'on a plus le mal de mer quand ça tape ou quand ça roule, plein de questions existentialistes pour nos prochains tours du monde ... enfin ... si "ils" nous permettent encore de naviguer en 2023!
plus sérieux : tdm2023, le snowgoose de 40 ans sur le bon coin pour un TdM de débutants avec un budget de 30K ce n'est pas sérieux, c'était bon pour Donald Crowhurst, un marin confirmé (en pleine possession de toutes ses facultés) ne tenterait pas l'expérience même avec un pistolet sur la tempe, laisse tomber et trouve nous autre chose.

0

"trouve nous autre chose" j'aimerais bien.. mais il n'y a pas grand chose d'autre.. sauf un mono qui roule

Le bateau de Crowhurst type Piver, il y en a plein à vendre aussi, mais leur réputation n'est pas bonne.

0

Endurance 44, quille longue :
Canaries Martinique
20 jours de roulis pénible
Fugue 12 m, quillard :
15 jours de roulis assez marqué mais gérable.

Ovni 365, plan Lombard Transat Cap Vert Martinique, 13 jours en ciseaux tangonné avec de temps en temps un petit bord grand largue pour récupérer la route. Dérive relevée tout le temps. On a toujours mangé sur la table du cockpit sans avoir à tenir les assiettes ou les verres.
Et tout ça bien sûr sans taper.

0

@entre côtes, Merci pour cette précision. Cela confirme donc mon expérience et mon avis comme quoi certains bateaux (notamment ceux ayant des tirant d'eau très réduits) sont moins sujet au roulis.

tdm2023tikipat22 mar. 2020 15:49
0

une transat dans l alizé établit sans rouler , un scoop ça

0

Et bien écoute, c'est mon expérience. Ce que je me dis a posteriori est que ce genre de vieux biquille n'est pas une bête de près certes, mais, les biquilles sont en général assez stables au portant, et le tirant d'eau modéré fait que les mouvements sont doux. Oui, le bateau a tendance parfois a déraper, mais tu n'as pas ce mouvement de pendule, ni la sensation de "croche pieds" quand une vague te prends de travers. Ajoutes à ça un gréement de ketch, qui permet d'équilibrer la voilure, c'est peut être pour cela que ce fut long, c'est sur, mais très confortable. Tout cela n'est bien sûr qu'un tissu de suppositions de ma part.
Peut être avons nous eu de la chance, peut être ce n'est pas duplicable. Mais c'est mon vécu.

0

Est-ce qu'on peut dire qu'un biquille reprend quelques avantages du cata :
moins de rouli (?) (mais de la gite quand même..)
faible tirant d'eau
possibilité de se beacher facile
?

0

Le biquille n'a rien à voir avec un cata. Il peut beacher certes, le tirant d'eau est raisonnable oui, mais cela reste un mono. En général le biquille est moins rouleur au portant, mais ce n'est pas une vérité absolue. De plus, comme avec tout bateau, chaque modèle est différent dans son comportement.

0

Je n'avais pas pensé que c'était grâce aux deux quilles, mais j'ai un biquille "moderne" c'est-à-dire avec un arrière porteur et il est très peu rouleur.
J'ai fait des jours et des nuits sous spi parasail (version légère du parasailor, que j'ai ensuite explosé mais c'est une autre histoire) dans les alizés, et il ne roulait absolument pas.

4

Bonjour,

à propos des monos qui "roulent" dans l'alizé, certes il y en a qui sont plus rouleurs que d' autres, mais il y a surtout la manière de les mener.

Il me semble que beaucoup de skippers aiment, par simplicité, à naviguer au portant sous voile(s) d' avant seule(s) tangonnée. C' est sûr que c' est très cool côté barre et manœuvres, mais bonjour la "cata" côté roulis.

Un même bateau sous GV et spi roulera beaucoup moins, même si il demandera plus d' attention.

Gorlann

0

Exact gorlann.

1

Pour le roulis au portant, Tabarly dit de brider le spi et de lofer de 15 à 20 degrés.

0

sur si tu peux te caller a 165 ° de l apparent sous spi si le vent le permet tu sera caller et peu de roulis , mais tenir un spi n est pas facile sur des jours et des jours en équipage réduit , avec risque plus tu avances plus tu auras des grains , donc si plus de spi alors tu seras obligé de remonter au 140 ° de l apparent pour tenir un genois ou genois tangoné a 170 ° et gv arrisé ...

tdm2023Quizas6j6j
2

peut-être un problème de définition du roulis, soit on se balance légèrement tout en étant appuyé sur un bord soit on est incapable de rester debout dans son bateau sans être projeté du frigo à la cuisinière.
en mono sous alizés portant à partir de 15 noeuds avec une mer d'alizés établis, si c'est le deuxième cas soit il faut envoyer de la toile soit changer de bateau ! parce que si c'était roulis d'enfer à chaque transat déjà que je trouve le temps long et que je perd 5 kilos à chaque fois, si il faut en plus gerber pendant 15 jours il y aurait longtemps que j'aurai arrêté de faire ces aller retours à la con ! vivement la téléportation !
J-10

0

@quizas, bien dit.

1

Pour éviter le roulis on prend 20 degrés minimum et ça roule pas, je ne sais pas pour les alizés mais pour les grands vent d ouest Canada acores c était génial route directe à 140 , mais le confort prime, faut être mason pour faire du vent ar par grosse houle avec un mono classique, avec un pogo ou sun fast 3200 je ne sais pas

0

Bah faire du vent arrière en pogo c’est dommage...

1

Sur ma transat aller, on a fait une tentative de naviguer voiles en ciseau (Yankee + GV 1 ris) à 170° du vent. Vents de 25-30 nds, vagues de 3-4m. Le yankee ne tenait pas si mal, malgré l’absence de tangon. Mais la tentative a été abandonnée très vite à cause du roulis. La bonne solution pour nous dans ce genre de conditions, c’était de naviguer sous gennak à 150° du vent. Le bateau avait des mouvements plutôt agréables.

-1

Au vent arrière on te dit que ça roule pas dans l alizé établit , tu as du te tropmper de définition .... et prend un westerly bi quille ça reste tout droit

4

@tikipat, tu n'es pas obligé d'être pédant et mesquin pour exprimer ton point de vue ou ton désaccord.
Déjà, je te ferai remarquer qu'à aucun moment je n'ai dit que nous avions fait vent arrière toute la traversée, j'ai parlé de vent portant. Ensuite, je n'ai pas prétendu détenir une vérité quelconque, j'ai raconté mon expérience, que tu y croies ou pas, c'est ta vie, mais aie au moins la politesse de respecter tes interlocuteurs, d'autant que ce fil est pour l'instant d'une rare tenue, ne gâche pas tout...
De plus, peut être n'a tu pas navigué sur des biquilles, ou peut être seulement un peu, ou seulement via des "on m'a dit que, un gars que je connais..."
Mais tu sembles ne pas connaître ni l'histoire, ni les particularités de ce type d'appendices. De grands architectes depuis le premier "bluebird" de Lord Riverdale, se sont intéressés aux biquilles, David Thomas, David Feltham, Erik lerouge, Pierre Roland, ... A la base, ce type de lest est apparu dans le but justement de réduire le roulis et améliorer la stabilité au portant. Il y a eu des échecs, des réussites comme avec tout type de bateau. Malheureusement, encore aujourd'hui, peu de gens prennent le temps de chercher a comprendre ce choix technique.
Tiens, j'ai retrouvé dans mes souvenirs un article de quelqu'un qui a le même avis que moi là dessus, il s'agit de Roger Taylor, je pense que l'on conviendra que ce monsieur a une solide expérience et sait de quoi il parle.

0

La solution biquille a des avantages pour le voyage au long cours, j'ai l'impression :
- accès à des mouillages peu profonds
- potentiellement meilleure stabilité au portant
- risque de chavirer moindre (si j'en crois l'article ci-dessus)
- moins de tension sur les haubans, donc diminue les risques de casse

Sauf que ça a l'air rare sur les bateaux de plus de 10m.

0

Puisque nous sommes maintenant dans l'étude des biquilles, je ressors de mes archives un article de fond d'un architecte naval de référence :


0

lis ce que j ai mis sur le portant , plein vent ar. tu roules , si tu calles ton bateau selon sous spi ou sous genois a 160 ou 140 ° c est pas la méme chose , je l ai écris

0

Petite vidéo pour illustrer ce genre de conditions. Je crois qu’on n’avait pas encore le gennak à ce moment-là. On se traîne un peu.

0

Bonjour Numawan,

très belle vidéo montrant bien un mono au comportement très sain et ne roulant pas au portant.
C' est quoi comme bateau et comment était-il toilé?

Par contre, côté sécurité, cockpit ouvert et même pas une filière à l' arrière...

Gorlann

0

Ben c’est mon boat à moi. Comme je l’ai dit: 25-30 nds de vent, vagues 3-4m, avec je pense yankee, trinquette, et GV 1 ris à 150-155° du vent réel. Plus tard, dans des conditions analogues, on a mis le gennak + GV 1 ris.

0

OK, c' est ton bateau, mais quel type?

0

Oups, je l’avais renseigné sur mon profil, mais ça n’apparaît plus. C’est un bateau custom sur plan d’Erik Lerouge. Le Haka 137 sur cette page:
erik.lerouge.pagesperso-orange.fr[...]_14.htm

0

Merci beaucoup pour les infos, çà a vraiment l' air d' être un chouette bateau!

Gorlann

1

bonjour Numawan,

apparemment tu ne te sers pas du régulateur d'allure pour cette grande croisière, c'est parce que tu trouves qu'il n'assure pas bien au portant ou c'est un autre choix ?
@Gorlan29, le bateau de Numawan est plutôt un proto qu'un bateau de série, très beau voilier d'ailleurs, vu plusieurs fois à Arecife, sans mat ...
c'est vrai que ce n'est pas une référence pour savoir si les monos de série, biquille ou pas, roulent ... mais belle video et bateau très stable au portant.
à lui de donner plus d'infos si il le désire

0

Le régulateur était en back-up pour le pilototo. Le pilototo a fait le job donc régulateur pas utilisé.

Par ailleurs, le mât est de retour à sa place depuis un certain temps déjà.

0

de toute façon tout les bateaux qui remontent au près tapent , foi de marin ayant ramené deux monocoques des Bijagaos en Europe

0

Beaucoup pratiquė l affreux clapotis de la baie de San Francisco avec un sun kiss 47, il tapait jamais et gagnait des courses prestigieuses, Big Boat Séries en 2007 je pense
Mon Santana 22 tapait affreusement et allait très vite pour sa taille

0

Clapot pas clapotis, par vent contre courant, jusqu à 7 noeuds et vent velu 5 mois par an on a des vagues carrées de 2 mètres

0

Hello,
Mon petit Naviplane était très stable au portant, je "dévoyais"le génois en rajoutant une écoute et en la ramenant au winch via le taquet arrière placé verticalement devant la jupe(?).
ça tenait nickel jusqu'à 15-20 noeuds(VA) et ça me permettait d'ouvrir la GV sans trop déventer le génois et augmentait la moyenne d'un bon noeud.
Avec encore moins d'angle, je naviguais voiles en ciseaux, sans tangon, mais avec une retenue de bôme.
Tout ça sous pilote bien évidemment...
Petit aparté, j'ai eu l'occasion d'essayer un Walder(frein de bôme) sur le Tayana...un régal...je regrette de ne pas en avoir eu un pour mon cata à l'époque.

0

%frein de bôme, je mets ça là parce que je savais pas ce que c'était, et au cas où je ne sois pas le seul à pas savoir.

mais du coup, tu es obligé de lofer un peu après l'empannage pour que la grand voile se cale bien ?

0

Hello,
Bah, ça évite surtout l'empannage "sauvage"...surtout quand on se rapproche du vent arrière...en fait, la bôme passe de l'autre côté, que ce soit voulu ou non, mais tout doucement!
Ceci dit, je n'en ai jamais vu sur un cata...?

0

J'imagine que sur un cata le fait qu'il y ait moins/pas de roulis au portant diminue les risques d'empannage sauvage ?

0

un cata est surtour sur des rails du fait des 2 coques ça part rarement au lof ou a l abattée

0

un "cata" c'est des rails de coke?

0

D'un béotien en catamaran:
Est-ce qu'un catamaran, qui ne gite pas, reste perpendiculaire à la surface de l'eau?
C'est à dire que lorsqu'il y a la houle, le bateau de roule pas mais oscille en suivant les pentes des vagues ?

0

Oui, c'est ce qui peut le rendre inconfortable quand mer hachée et mouvements brutaux.

6

un cata a des avantages surtout au mouillage, on reste bien à plat avec beaucoup d'espace, peu de tirant d'eau, grands espaces de pont pour profiter de l'extérieur, installer des panneaux, etc...
mais l'unique critère de choix d'un cata pour le confort de navigation me laisse très dubitatif, le cata peut taper, avoir des mouvements violents, être plus fragile, le mono peut rouler ou tanguer, rarement taper, être plus sur en cas de très gros temps, mais moins confortable au mouillage,
bref si on veut un confort optimal pour de grandes navigations il faut prendre une semaine sur un paquebot de croisière !

0

Excellent et équilibré bravo quizaz

0

Donc, pour mon projet (lointain certes), l'objectif (à ce jour) reste quand même le cata, non pas pour le confort en mer, mais pour le confort en mouillage, étant entendu que sur tdm on passe 80% du temps au mouillage.

(j'ai regardé aussi les trimaran qui croisent de manière intéressante les avantages - et quelques inconvénients - des mono et cata)

0

@tdm2023 : le tri ce n'est pas une bonne idée, en grand voyage à réserver aux spécialistes bien amarinés "tri", perso j'ai quelques milles sur cata et mono mais je ne me lancerai sur un tri que pour de courtes distances avec grand respect pour ceux qui font des trans-oceaniques sur tri vu déjà qu'ils mettent la moitié moins de temps que moi pour les faire, oups !

0

intéressant : qu'est ce que ça veut dire "amariné tri" ? Qu'est-ce qu'il y a de spécifique ? par rapport au mono ? par rapport au cata ?

0

C'est vrai que tu as l'air vraiment au parfum quiz. Ta démonstration est vraiment intéressante, on voit bien là l'expérience du professionnel qui a parcouru des miles et des miles à travers le monde.
Moi, c'est simple, 20 ans de nav en cata, 3 transats une transpac, rien de bien terrible, mais je vais te dire quelques trucs en essayant d'être moins désagréable que toi dans mes propos et surtout moins affirmatif, juste ma petite expérience.
Sur mon 380 je tape dans une mer hachée, au pré, au-dessus de 20-25 n de vent, rarement avant.
Quand bien même sur un cata, les cabines arrière sont toujours confortables par mauvais temps, pas besoin de couchettes antiroulis et je peux te dire que lorsque je suis descendu des Marquises à Tahiti, j'avais 2 équipières de monos en plus à bord et qu'en arrivant le débat n'avait plus lieu d'être pour savoir ce qui était le mieux en mer avec leurs cap'tains de maris.
La cata a un gros problème par rapport au mono, un gros frein, le PRIX en fait, et là, mon pote de Cajou, me parle de revendre son mono pour un petit cata et ça quand tu navigues, tu l'entends de plus en plus souvent ce discours, surtout chez les familles, mais si on est comme toi, j'imagine un bouffeur d'écoute les yeux rivés sur le speedo, on ne peut pas accepter le concept des 2 pattes.
Moi je m'en fous, ceux qui aiment le mono ont raison si c'est leur choix et les autres, tant mieux s'ils changent d'avis, il n'y a que les gens bien qui restent imperturbables à leur avis planté dans 2m de béton, moi je fais partie des abrutis tout simplement qui un jour on essayé et compris où était intérêt pour mieux naviguer sur l'eau, le 2 ou 3 pattes tout bêtement...

0

histoire de voir la vraie vie en cata, c'est aujourd'hui que tu devrais faire Hyères Calvi sur un 35 pieds, çà t'aiderait...

0

t'en as un ? tu m'emmènes ?

0

après comme ça a été dit, je pense qu'il y a cata et cata..
Sans parler des gros cata-caravane (Lagoon et FP récents) qui ne m'intéresse pas trop - d'une part pour des raisons économiques bien sûr - mais aussi parce que, sur ce type de cata, le curseur est trop tiré du côté de l'habitabilité, aux dépens des performances, il me reste alors :
- les catas un peu spartiates et (assez) performants, avec salon séparé des coques, ou avec faible hauteur sous barrot dans le salon (genre Edel 35) - ça j'imagine que ça peut faire peur dans le gros temps
- sinon il y a les catas type anglais (typiquement le Prout Snowgoose), beaucoup plus bas sur l'eau, qui tape à fond, qui fait un très mauvais près, mais qui doit résister à la mer d'une toute autre façon (et faire moins peur). Ceux là ont la réputation d'avoir déjà fait plusieurs fois le tour du monde sans problème grave.

Sinon, on dit aussi que la vitesse du cata (comparée au mono, et donc à condition d'avoir un cata rapide), associée aux technologies météo d'aujourd'hui, permet le plus souvent d'éviter la très mauvaise mer (sans bien sûr qu'on puisse jamais être à l'abri à 100%). Qu'en pensez-vous ? Est-ce que la vitesse est gage de sécurité (sécurité active) ? ou est-ce que le plus important c'est d'avoir un bateau qui puisse résistere à tout, même s'il est lent ?
J'ai lu quelque part sur le forum également que la météo était plus fiable dans certaines zones du monde que dans d'autres. Donc la réponse peut dépendre un peu de la zone de nav. Mais pour un tour du monde par les alizés (en gardant cette hypothèse, fut-elle téméraire) ?

0

à mon avis, tu devrais déjà sortir sur un cata de 35 pieds avec ta petite famille, un jour où il y a un peu de vent et de mer.
Parce que là, tu rêves un peu, personne ne parle des cata sur le dos... et pourtant çà existe...

0

jen ai eu un! mais c'est fini, je suis revenu au monocoque pour vivre à bord

0

tu es revenu au mono, parce que tu voulais une place au port ? ou parce que tu n'as pas aimé le cata ?

0

j'ai estimé que le cata a plus de défauts que de qualités

0

De quel catamaran parles tu ?

Snowgoose ou Formule 40 ?

tdm2023yum5j
0

insupportable

1

En long voyage on voit de plus en plus de catamaran ...

1

Bonjour,

Pour nous c'est l'inverse. Nous sommes passes du monocoque au cata et pour etre tout a fait franc, n'avons aucune intention de revenir au monocoque. Trop heureux. Certes sous certaines conditions il va moins bien marcher, mais nous sommes des plaisanciers, pas des regatiers et gagner une heure sur une navigation d'une journee nous importe peu.
Sous d'autres conditions nous allons mieux marcher... donc, au final on ne se pose meme plus la question.
Et quand le vent n'est pas suffisant ou pas au bon angle, on utilise la risee gas oil a 3 litres/heure et on se deplace tout aussi bien, avec en plus l'avantage que les moteurs etant deportes par rapport a l'axe du bateau, en terme de nuisance sonore c'est beaucoup moins desagreable.
Si cela tape par grosse mer sous la nacelle? c'est vrai mais combien de jour de navigation seront fait dans de telles conditions sur une annee? A comparer avec tous les autres jours dans des conditions de navigation "normales" sans etre pris en defaut, et je ne parle pas du confort a bord que ce soit au mouillage ou en navigation.

0

Tu veux dire quoi par rapport a tes moteurs ? ils sont ou , quel cata as tu ?

0

Il y a aussi quelques catas dont j'aime bien la conception : la nacelle est assez haute, mais avec un fardage très raisonnable car la liaison entre les coques se fait par une grosse poutre dans laquelle sont logée les cabines et les coffres.
En petite taille, dans les 9 m, le Catbury, remarquable mais hélas très rare, le Catalu 950 (plan Stabili) sur lequel j'ai navigué en condition peu estivale, pas mal du tout, et en plus grand quelques plans Harlé, et à nouveau des Stabili (les Star 11m et 13 m) et je pense des Lerouge.
Le carré est renvoyé dans une coque, donc plus limité en taille, mais dans les coins chauds, c'est pas génant.
Ce type de cata est plus marin dans l'ensemble que les catas à nacelle, mais ne se vend pas.

1

super ! merci beaucoup pour ce message, car c'est bien le genre d'alternative que je cherche : surtout "marin" et "qui se vend pas" (donc moins cher). Le confort d'un grand salon de pont avec hauteur sous barrot 1m80+ fait partie des choses que je suis prêt à lâcher dans le nécessaire compromis. Je vais regarder les modèles que tu cites. Mais il me semble (d'après ce que E. Lerouge a exprimé sur ce forum) qu'une longueur de 11m est nécessaire pour un cata hauturier.
Je vais regarder.

0

en cata open tu as le Vik 119 , le Vik 120 c est celui que je constuis ....
erik.lerouge.pagesperso-orange.fr[...]_12.htm

0

C est un Lagoon 450 S. Les moteurs sont en fin des coques,(bien insonorises d'origine) et donc eloignes du poste de barre et avec un seul moteur en route, il y a peu de nuisances sonores franchement.

0

et alors , honnétement , le L 450 ?? car c est un cata lourd , peu toilé , ça donne quoi en mer ??

0

je mets ce lien là pour mémoire :
www.hisse-et-oh.com[...]-metres

Il y est question de cata du même style. La taille juste un peu en-dessous.

0

Bonjour,

Le 450 Sportop est plus leger de plus d'une tonne que la version Fly. Pour ce qui est des performances, nous ne sommes pas bien sur un multi de course, mais avec un bon genneaker par petit temps nous filons nos 7 - 7.5 noeuds de moyenne sans probleme.
Apres c'est vrai que des que le vent monte a partir de 15 - 16 noeuds etabli au bon plein, le bateau file a 8.5 - 9 noeuds.
pour info lors de la descente de La Rochelle, au portant de nombreuses pointes entre 12 et 14 noeuds regulierement avec une moyenne journaliere a plus de 9 noeuds et une pointe max a 19 et surtout le gros avanatage, sans jamais s'etre senti en insecurite et dans un confort remarquable.
Prendre l'apero ou le dejeuner avec un bateau bien stable dans de telles conditions, c'est vraiment un plus... .
Ce nest que notre petite experience mais le bateau nous satisfait totalement,tant sur le plan de ses performances que du confort a bord.

1

"une moyenne journaliere a plus de 9 noeuds"
Cela signifie t-il que vous avez fait des journées à 220 milles ? (sur la ligne droite bien sûr).

3

Hello,
Heu...moyennes journalières de 9 noeuds avec un L45...?
Bon, qui sait, avec un fin barreur...?
Je n'ai eu qu'un retour concernant ce bateau, c'est celui d'un Autrichien rencontré à Curaçao, qui m'avait avoué(après quelques bières sorties de son frigo-maison installé dans le cockpit, et uniquement dédié aux dites bières)avoir fait sa transat à environ 4 noeuds de moyenne...d'où l'intérêt du-dit frigo.
Lors de mon dernier Gascogne cet hiver, avec 25-30 noeuds au portant(VA), on a péniblement dépassé les 6.5 noeuds de moyenne(La Rochelle-Cap Finistère), et ce avec un Neel 47...bien décevant d'ailleurs.
Effectivement quelques surfs à 10-12 noeuds, mais pour le reste, bof, rarement au dessus de 8 noeuds en général.
Mais peut-être pas de barreur aussi fin à bord?
Bref, ça me rappelle cette soirée bien arrosée à bord d'un L39 de bons potes, qui de vantaient en début d'apéro de remonter à 30° du vent à la voile, avant d'"avouer", au bout de quelques verres, qu'ils avaient bien sûr 1 voir 2 moteurs en route pour aider.

0

Pat 45 : "avec 25-30 noeuds au portant(VA), on a péniblement dépassé les 6.5 noeuds de moyenne(La Rochelle-Cap Finistère), et ce avec un Neel 47."

Tu ne crois qui faut chercher le problème ailleurs que sur ce tri?

1

Bah oui....c'est ce que je disais...un barreur plus fin?
Ou alors un souci de surcharge?bateau plus lourd que donné? le Finsulate?
Faut dire que pour équilibrer le bestiau, qui partait régulièrement au lof, on était sous 2 ris+ trinquette...sinon le barreur(Popaul, de chez BG)avait un peu trop de boulot...
En tout cas, plutôt décevant c'est sûr...

0

Normalement, le pilote fait cela trés bien. Encore faut il que le bateau soit toilé correctement, ce qui n'était sûrement pas le cas.

Avec ce vent, 6.5 noeuds, c'est la moyenne d'un monocoque de 38/40 pieds.

0

Pat, ça sert à rien de se justifier, t'as tord, les biens pensant te le disent, léves to majeur et dis leurs que tu les as compriiiiiiis......

1

@Pat45 , le Neel 47 n est pas top ? tu peux mieux en parler ?

0

Mon fils a passé un week-end à Noël sur un Noël, avec bonne brise, ils démarraient le moteur pour virer, au portant super agréable

L équipage savait naviguer dont deux marins olympiques

0

Grosse merde ce Neels ....

0

Sur ce plan la sinon un luxueux duplex

0

Hello,
Bah, on s'éloigne du sujet du fil...surtout que sa seule qualité, à priori, est qu'il ne tape absolument pas!en MP si tu veux...?
@Viking...c'est ce que je précisais...peut-être qu'on a pas réussi à le régler correctement?
Je m'étais pourtant fait aider d'un bon pote très expérimenté, skipper, ayant plusieurs transats AR à son actif en solo sur mono.
Mais bon, ça rejoignait l'impression première que j'avais eu lors des essais avec un skipper Neel...puis lors de nos essais sur la Rochelle, avec un autre copain très au point également...
Bateau très confortable, mais lourdaud...et effectivement, on n'a jamais réussi à virer de bord sans le moteur...
Petit indice, le poids lège du bestiau a été augmenté de 10% par rapport à la doc d'origine, tout comme le tirant d'eau...

2

Ah bon ils n avaient pas exagéré, virement lof pour lof ou moteur, c est inadmissible

0

En effet c'est limite.

0

Bonjour Pat 45,

Le Lagoon 450 S marche un peu mieux que la version Fly, poids oblige en plus le bateau sortait du chantier, voiles neuves et genneaker en CZ de chez X voiles etc.. mais je comprends tout a fait les doutes que l'on peut avoir surtout quand on sait que de nombreuses personnes (je ne parle pas de toi, surtout pas de malentendu) considerent les Lagoon comme des caravanes.
C'est vrai qu'il faut de l'air pour qu'il commence a s'ebrouer, mais des que tu depasses les 15 noeuds. au bon plein (et bien sur au portant) c'est un regal.
Pour les 9 noeuds de moyenne au portant c'est du vecu. J'ai aussi une video qui montre un tout petit bout d'une navigation ou nous maintenions une vitesse entre 8. et plus de 12 noeuds. Cette apres-midi jusqu'au coucher du soleil, nous avions pris un ris pour la nuit, la moyenne avait ete superieure a 9 noeuds. Mais c'est vrai qu'il y avait du vent et un courant favorable.

0

je cois pas non plus au 220 M/J

0

Il y a eue un fil sur souci d épontille sur un L 450 , as tu pareil ou tout est nickel ?

0

Bonjour, a priori je dirais que non mais a quel niveau et sur quelle epontille?
Apres une premiere saison et quelques petits soucis divers (dont une partie malheureusement imputables au monteur qui ayant, selon lui, calcule trop juste le cout de la preparation a duje pense plus ou moins bacler le travail), mais pris en compte/ a venir par la garantie Lagoon, a ce jour RAS.
C'est pour nous vraiment un bateau abouti et qui marche bien.

1

C'est pour nous vraiment un bateau abouti et qui marche bien.

Ca me fait un peu sourire, de lire qu'un cata de 45 pieds qui arrive dans les bonnes conditions à faire 9 nds de moyenne est un bateau qui marche bien.
Avec mon cata de 33 pieds, je tiens 11nds de moyenne sur plusieurs heures assez facilement. Et c'est juste un cata de croisière, pas un cata de course.

Les lagoon sont confortables OK, mais performants : NON.

0

Bonjour,
je n'ai jamais ecrit que notre 450 etait performant mais qu'il marchait bien, ce qui est different et relatif a chacun. Et a la vue de tout le confort qu'il nous offre a son bord. nous estimons "ses" performances a la hauteur de nos attentes.
Pour info, au depart de La Rochelle, nous avions 750 litres d'eau et 900 litres de gas oil dans les reservoirs et le bateau est aussi equipe d'un groupe, dessal. lave-linge et autres options lourdes certes, mais tellement agreables pour Madame et qui nous permettent de partager ENSEMBLE ce qui est au fin du fin. bien plus ma passion que la sienne...
Apres, je ne voudrais pas deriver du sujet initial.. Oui par grosse mer les coups de canon sous la nacelle existent malgre la hauteur disponible. Mais cela ne va representer que quelques pour cent du temps de navigation, donc un inconvenient peu significatif en tout cas en ce qui nous concerne.Fredo.

0

Merci Fredo pour ton message. Je ne pense pas que ça dérive trop du sujet. En effet, comme tout le monde le dit, le choix d'un bateau 1) dépend du programme, et 2) est nécessairement un compromis : performance, confort et habitabilité, prix. Puis chaun de ces axes se décomposent encore entre plusieurs catégoris.
Performance : au près, au portant, dans le petit temps, dans le gros temps, au moteur, la sécurité, etc.
Confort et habitabilité : en navigation, au mouillage, roulis, tangage, cabine qui tape, espace, aération, séparation des espaces, bruits du moteur, etc.
Prix : à l'achat, coût de l'entretien, coût en marina, coût du gasoil, etc.

Donc quand je demande si les chocs sous la cabine vous semblent insupportable ou non, c'est pour savoir quelle importance donner à ce critère dans le choix du bon compromis.

Si mon projet est de partir pour un voyage au long cours, avec une petite famille, le confort à bord - au mouillage en particulier, mais pas uniquement - est important afin qu'on ait pas envie de faire demi-tour au bout de 3 mois. Donc merci pour ton témoignage.

Quelle est ta consommation de gasoil ? sur une traversée ? hors traversée ? Est-ce que ça représente un post de dépense important ? Est-ce que vous naviguez souvent au moteur ?

1

Bonjour TDM2023.

Notre 450 est notre second catmaran, le precedent etait aussi un Lagoon, le 421.

Pour moi, le confort a bord etait important car gage de plaisir aussi pour le reste de la Famille et je ne voulais surtout pas aboutir sur une situation ou mon epouse et ma fille ne souhaiteraient plus partager de navigation avec moi.

Sur ce point, le cata, c'est pari gagnant que ce soit au mouillage ou en navigation classique entre 2 mouillages et meme au port.
Navigation a plat, repas en famille/copains dans le cocpickt avec 20 noeuds etabli a plat et rien qui deboule de droite a gauche, Dodo dans les cabines (sauf la presonne de quart...) en navigation par 20 noeuds etabli a plat, bref pour nous que du bonheur, hors mis le prix des places de port c'est vrai.

Sur une semaine de nav, entre mouillages et port je dirais que nous faisons environ une dizaine d'heures moteur, (ce qui nous permet aussi de rechager quotidiennement les batteries si les panneaux n'ont pas etales) generalement sur un seul moteur et si possible en alternance selon le cap et l'angle du vent , avec une conso de 3 a 4 litres/heure.
Lorsque nous avons des amis/invites, les heures moteurs augmentent un peu car souvent ils veulent aller d'un point A vers un point B et ne sont pas toujours familiers avec la navigation a la voile et ses obligations, donc pour eviter des frictions et mutineries latentes, il vaut mieux utiliser la risee gs oil.
Honnetement le poste G.O. n'est pas le plus important, surtout que nous restons regulierement plusieurs jous au meme endroit.
Pour une traversee, je dirais que ta conso sera fonction, bien sur de la meteo mais aussi de tes reservoirs directement liee a ta patience et celle de l'equipage a attendre la fin de petole...

...Et un petit mot pour finir ce texte un peu long, je m'en excuse, au mouillage c'est le plus souvent sur les catas que l'on retrouve plein d'equipages pour l'apero y compris les "vrais" mangeurs d'ecoutes, de miles et de performances au pres serre.. Oups, pardon.

0

Ben oui, sur la descente depuis La Rochelle, nous avons du vent, vraiment,... et reussi a faire par moment une moyenne a 9 noeuds. Je n'ai pas dit que c'etait tous les jours durant une transat.

Je viens de faire des recherches dans mes archives car j'avais pris une photo du routeur lors de la journee a la pointe des 19 noeuds et le journalier depuis la mise a l'eau du navire a La Rochelle indique 85.33 heures et 636.9 miles.
7.4 noeuds de moyenne sur 3 jours et demi et sur cela doit se deduire le temps des mnoeuvres de port / essai dans la rade et sortie de La Rochelle (assez longue): on est tres proche des 8 noeuds en navigation, et donc sur ce parcours une des journees a 9 car tres probablement une autre a 7...
Pour info, c'etait l'an passe entre Mi Mars et debut Avril 2019 avec la meteo dont certains se souviendront suremens.
Donc pour nous, c'est vraiment un bateau qui marche bien et qui est tres securisant.

0

Un tour du monde en famille dans un cata à 50k euros ça va être l’aventure.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer