Cata, c'est normal ou pas?

Je rentre de nav sur un Lavezzi 40. Bateau de 2 ans dans un état presque neuf, pris chez Guillemot Charter au Marin.
Au passage et il y a fort longtemps que ça ne m'est arrivé, RAS au départ comme à l'arrivée, chapeau Régis.

Départ des Saintes dimanche matin à 7h (alerte jaune suite à très forte houle), arrivée à 18h à Gde Anse en Martinique. 110 milles en 11h, moyenne de 10 noeuds. Vent de 25 à 30 noeuds au 90 vrai. 1 ris et 4 tours de génois.

1) par moments, la vague tape extrêmement violemment sous la nacelle, tout le bateau vibre et ça fait un bruit d'enfer. Pour tout dire, un bateau qui tape comme ça, ça me fait un peu mal aux tripes pour lui.

2) les liaisons semblent extrêmement souples, la coque tribord par exemple joue en permanence au niveau de la liaison avec la nacelle. je me demande si on va pas finir avec 2 monos...

Voilà la question:
est-ce normal? N'y a-t-il de plus pas un risque de fatigue dans la durée?

Merci aux spécialistes.

RV

L'équipage
26 nov. 2008
26 nov. 2008
0

De la souplesse oui mais ...
...dans quelle mesure ? " joue en permanence au niveau de la nacelle" cela me semble beaucoup trop. Sur le mien (Antigua37) je dois reprendre le mou du hauban sous le vent mais visuellement je ne vois pas jouer la coque sous le vent. Maintenant le gel coat a quelques petites fissures à la laison coque nacelle donc ça doit jouer. Sur les Fountaine Pajot les coques sont assez souples, sans dommage semble-t-il sur la durée. Le mien a 16 ans et tout va bien ...

26 nov. 2008
0

bateau trés chargé ou pas ?
ça me semble plus que pas mal 10 nds de moyenne par mer forte pour une telle caravane de toute façon trop lourde.

26 nov. 2008
0

non
j'ai tenu souvent plus de 10 nœuds de moyenne avec ma "caravane".

26 nov. 2008
0

j'etais en train de regarder
la garde à la surface sous la nacelle, elle semble vraiment bien dégagé sur Lavezzi 40 (au moins 80cm-1m non ?).
Ca me conforte dans l'idée que je me fais depuis quelques temps que cet argument est complétement bidon, ce qui finallement serait logique, c'est quoi 40 cm de plus ou moins à l'echelle d'une houle oceanique ou d'un gros clapot ?

la forme des coques et des entrées d'eau, le poid du bateau et dans les hauts, la répartition des charge me semble infiniement plus important que la garde à la surface de la nacelle pour eviter les chocs désagreables.

26 nov. 2008
0

breg,
Sans avoir épluché les caractéristiques techniques des deux bateaux, l'Antigua 37 n'est pas une caravane, enfin il me semble incomparable avec le Lavezzi 40.

26 nov. 2008
0

Poids
1) nous étions 7 dont 4 femmes et en fin de croisière, peu de poids lié à l'équipage. Un des équipiers est même venu pour 2 semaines avec 2 T shirts seulement que, parait-il, il lavait tous les jours...

2) le Lavezzi est en infusion, il pèse une tonne de moins que les Lagoon de même taille.

On sentait en mettant un pied sur la coque et un pied sur la nacelle les 2 parties réagir de façon indépendante plus quelques bruits à l'intérieur.

La mer, bien que forte, était de travers et non déferlante. Grosse houle, hauteur 2,50 à 3 m, relativement longue.

Le bateau ne m'a semblé à aucun moment en limite de stabilité, il restait bien sagemment dans ses lignes d'eau.

Mais, c'est vrai que 10 noeuds de MOYENNE sur 11 heures m'ont impressionné pour un bateau de "seulement" 40 pieds. C'est ce que je fais couramment sur des catas de 47 ou 50 pieds.

En pointe, j'ai déjà "monté" un Lagoon 380 à plus de 15 noeuds (après, je ne regardais plus le speedo). Ce qui est important, plus que le vent, c'est l'état de la mer, AMHA.

RV

26 nov. 2008
0

vitesse et raideur
10 noeuds de moyenne dans des bonnes conditions sur un 40 pied me semble pas extravagant.

Avec Erendil, j'ai tenu 9 nd de moyenne par un vent de travers de 15-20 nd entre Hyères et Propriano, soit 140 milles, soit un peu moins de 16 heures. Et ça sur un 34', sans forcer, en solo, bateau plein parce que nous partions pour 3 semaines et que ma petite famille traversait en ferry.

Sur la raideur, je ne sais pas pour un FP, mais je suis aussi surpris que tu "sentes" et vois bouger le bateau. Moi, j'ai bien remarqué, par contre, que en sautant sur une étrave, il y avait un ammortissement avant que l'autre bouge.

Par contre, je n'ai pas à reprendre les galhaubans.

Jacques

26 nov. 2008
0

jacques,
je suis deja moins etonné qu'un Erendil, open, léger , bien toilé puisque faire de si belle moyenne.

26 nov. 2008
0

Moluva
les 40 cm ne sont pas à mettre en rapport avec la hauteur de houle, mais tout simplement avec la largeur entre les coques !

26 nov. 2008
0

oui d'accord !
evidement un bateau qui à un entre-axe de 7m ne devrait pas avoir la même garde à la surface sous nacelle qu'un bateau plus petit avec un entre-axe de 4m, ne serais-ce que pour une question de proportions.

Mais ce que je voulais dire c'est que l'argument architecturo-commercial qui consiste à faire des catas aux franc bord de plus ou plus imposant parcequ'il est de bon aloie d'avoir une nacelle de plus en plus haute au dessus de l'eau me parait grotesque.
on cherche à degager la nacelle pour eviter les chocs tout faisant grimper le centre de gravité donc en augmentant le tangage donc en augmentant les chocs, biensur je ne suis pas architecte mais ça me semble totalement paradoxale...

J'aime mieux une approche à la catana, qui consiste à travailler sur la forme des coques et particulierement sur la forme des entrées d'eau (bulbée) pour reduire le tangage et donc les chocs.
Bien toilé ça a pourtant l'air de marcher tout aussi bien qu'un cata "à la mode" avec des coques en lame de couteau aux entrées d'eau tres fines.

26 nov. 2008
0

mais
la nacelle n'est pas bien haute au dessus de l'eau. C'est la grande hauteur sous barrots qui rend ces bateaux si imposants.

Les chocs sous la nacelle sont fonction de la hauteur de celle ci, de la forme des coques, de leur écartement....

26 nov. 2008
0

et
pour ce qui est de la souplesse de ces bateaux, elle est quasiment inévitable vu les modes de construction.

Sur ceux de la génération des Maldives, Fidji, Antigua, ou Casamance, les poids, les volumes étaient bien différents, et ils n'étaient pas structurés de la même manière.

Par contre, le gréement doit être vraiment très souqué, sur ces bateaux anciens. Le hauban sous le vent peut être souple mais ne doit pas "fasseyé"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (169)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021