CAT-KETCH FREEDOM 35 / 40

Bonjour à tous,
Toujours à la recherche du voilier idéal, je m'intéresse actuellement aux FREEDOM 35 / 40.
Avez-vous des renseignements sur le comportement de ces voiliers?
Il paraît que les mâts autoporteurs en carbone peuvent se fissurer à la longue?
Quel serait le prix de réparation ou de remplacement?

Merci.

L'équipage
19 sept. 2009
19 sept. 2009
0

Hello
Lorenzo vient d'en ramener un des Etats Unis, il ne manquera pas de t'en dire un peu plus ;-)

www.hisse-et-oh.com[...]lot.php

19 sept. 2009
0

Salut
Oui, c'est d'ailleurs lui qui m'a fait connaître ces bateaux par ses interventions sur d'autres forums.
Mais je voulais approfondir encore le sujet.

19 sept. 2009
0

Un fil dédié
avec quelques débuts de réponses

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

:-)

19 sept. 2009
0

Les mâts et la performance.
là tu abordes un sujet plutôt (voir franchement méconnu) en France; les Freedoms première génération étant très rares en notre beau pays. et pour l'instant, je n'ai été mis en contact qu'avec une seule personne ayant navigué sur un Freedom première génération.

Question performance, les Freedoms 33/35/40 ne sont pas décevant. Si le gréement a été conçu par Garry Hoyt, les coques, elles, ont été dessinées par Jay Paris, qui faisait parti du bureau d'architecture Herreshof. De son prénom Halsey, petit fils du célèbrissime Nat Herreshoff.

Ces Freedoms ont été conçus pour aller vite, et ils l'ont prouvé lors de compétition, par exemple l'Antigua race, où un Freedom a terminé 1er de la catégorie croiseur, ce qui n'est pas rien, tout de même.
Mais j'ai moi-même pu le vérifier lors des 5 semaines de navigation pour amener mon Freedom en Bretagne. Le premier quart du trajet s'est effectué la plus part du temps au près. Comme je l'avais lu dans un essai de la revue Neptune Nautisme (merci Pierre), le Freedom 33/35 ne fait pas le cap d'un quillard de l'époque mais il rattrape ce handicap par une vitesse supérieure. Mais je m'en doutais un peu en voyant la très belle carène du Freedom.

Deux points m'ont paru remarquable :
- avec cette étrave très fine (à la manière des voiliers actuels genre Pogo) les Freedom 33/35 passent très bien dans la lame et je ne l'ai vu que rarement cogner contre celles-ci.
Coté gite, je m'attendais à un voilier excessif, ce ne fut absolument pas le cas. Le couple au maître-beau est un peu similaire à celui du Schountz et tous ces voiliers typiquemnt américains, un V assez marqué, et l'on retrouve la même qualité : dès que la coque s'est calé sur ce plat, il y reste même surtoilé. Du coup, je trouve le Freedom peu gitard ! Ce fut une agréable découverte.
Pour le portant, le Freedom donne le meilleur de lui-même, et dérive relevée, il vous donne envie de tailler la route tellement c'est confortable.
Un exemple que je relate souvent maintenant : dans la Buzzard Bay, j'ai pu faire un bord de portant de 20mn en bloquant uniquement la barre sans avoir à y toucher une seule fois.

Les mats : un thread d'un forum américain parle du problème du fendillements, j'imagine que tu es tombé dessus, ce sont les premiers fils qui apparaissent lors d'une recherche via moteur. En fait, c'est un faux problème. Tous les mats des anciens Freedoms sont fendillés en surface, le mien y compris mais cela n'a aucune répercussion sur la solidité des mats.
Je peux même affirmé qu'ils sont d'une robustesse étonnante. Mon périple par la route très nord de cet été l'a prouvé. Le pied du mat-avant s'est déboité et il s'est mis à bouger sur la surface disponible. Bien sûr, j'ai affalé la GV. Je voyais le mat bouger beaucoup la haut et c'est incroyable qu'il ait pu tenir jusqu'à l'arrivée. Les effort au niveau du pont était énorme mais il a tenu.
De même une bonne parti de la traversée s'est effectué uniquement avec le mat arrière, et je laissais souvent la Gv entière même par fort vent. Je n'ai jamais été inquiété.

Les premiers jours sont assez troublant : voir des mats non haubannés en pleine action, n'est vraiment pas habituel, pour nous européen, et le doute s'installe.
Maintenant, j'ai une entière et totale confiance dans ceux-ci.

Ils sont le résultat d'un mélange verre/carbone. Un espèce de sandwich, avec au milieu des tissus unidirectionnelles en carbone, et de part et d'autre, un enrobage de verre perpendiculaire. C'est l'enduit noire qui craquelle mais la strat elle, ne bouge pas.

19 sept. 2009
0

merci
pour cette excellente description, et bravo pour ton achat comme ta traversée

19 sept. 2009
0

Franck,
je serais ravi de t'accompagner, si tu décides un jour d'aller visiter le Freedom 35 que je t'ai fait connaître.

19 sept. 2009
0

Salut Laurent
Je serais aussi ravi de bénéficier de ton regard d'expert.
J'ai contacté le propriétaire qui semble ne pas se décider à m'envoyer le rapport d'expertise...
Apparement ce bateau a un vieux moteur, des vieilles voiles et peut être d'autres problèmes.
C'est ce qui m'a amené à m'interroger sur les mâts après en effet, être tombé sur ce fameux post américain.
je te tiens au courant hors forum.

19 sept. 2009
0

Voilà sans doute, Franck,
de quoi monnayer l'éventuel achat de ce voilier.

Franchement, s'il y a du souci, cela m'étonnerait que cela soit du coté des mats.

Un vieux moteur et des voiles usés, cela autorise une forte baisse par les temps qui courent.

Le chantier Fairways Marine a une très bonne réputation, il s'est plus fait connaitre avec les Fishers, de robustes fiftys.

19 sept. 2009
0

Des liens intéressants :
groups.yahoo.com[...]sGroup/

sur celui-ci, il y a des PDF de présentation, à télécharger
www.freedomyachts.org[...]rum.php

Garry Hoyt:
www.sailingnetworks.com[...]ew/9241

la création du premier freedom ( le 40) par Garry Hout et Halsey Herreshoff
www.pbase.com[...]edom_40

La liste de tous les concepteurs des Freedoms jusqu'à aujourdhui:
www.freedomyachts.org[...]pic.php

19 sept. 2009
0

Et un mat de remplacement ??
c'est u peu la question .
budget pour en avoir un neuf
solutions de rechange quand on habite l'europe ?

19 sept. 2009
0

Le risque est si minime.
Avant de casser un mât de Freedom, il peut se passer quelques décennies, à mon avis.
Sinon, il s'agirait d'acheter fort cher un mât dans le chantier qui fabrique des mats pour les Freedoms actuels.
cela s'achète aussi en France.

Personnellement, je ne me fais aucun soucis là-dessus. Rien à craindre coté rupture d'haubans, de cadènes, de ridoirs.
Et si j'ai eu des soucis, c'est à cause d'une mauvaise adaptation du gréement faite à partir de celui d'origine.

Je le répète, les mâts des Freedoms sont d'une très grande robustesse.

Aus Etats-Unis, les gréements auto-portés sont assez fréquents, surtout bien sûr coté nord-est. La tradition a perduré et évolué là-bas. Chez nous, il n'y que du coté des vieux gréements qu'on voit assez souvent des mâts auto-porté, ou presque.

19 sept. 200916 juin 2020
0

Les mâts à Redon…
où l'erreur verticale…

19 sept. 2009
0

Félicitations renouvelées pour Laurent
il y a 3 grandes familles (peut etre plus !!) de bateaux américains à gréement libre

les wylies, typées rapides , tres présent sur la cote ouest et autour du monde

www.wyliecat.com[...]/

les non such, massifs et comfortables, lents, vus à chicago et au canada

en.wikipedia.org[...]ilboat)
www.nonsuch.org[...]/

(non such = sans pareil)

les freedom dont tu es l'heureux et avisé propriétaire apres avoir bravé les foudres de l'atlantique nord

22 sept. 2009
0

Mais il est incollable ce Pierre !
avec toutes ses revues et la mémoire qu'il en garde !

0

les nonsuch
n'ont pas la repution d'etre lent dans leur pays et j'ai un vieil essai des cahiers du yachting qui le confirme ;-)

22 sept. 2009
0

je l'ai vu sur l'eau
souvent à chicago, l'avant pousse de l'eau, le mat est implanté quasi à l'étrave et il faut supporter le poids

d'ou l'interet des freedom en ketch ce qui permet de garder une étrave fine

il appartenait à des gens d'un certain age et c'est le souvenir que j'en ai

cela dit, les revues sont toujours contentes des perfs des bateaux qu'ils essayent, sauf Practical boat owner (revue sans pub)

19 sept. 2009
0

Merci Jean,
J'ai relu le récit, après coup, de ta traversée en 2001 de l'atlantique nord. Il faudra qu'un jour l'on en parle de vive voix…

Il y avait un Nonsuch 30 sur le terre-plein du chantier. Les Nonsuch sont très beau sur l'eau. Les œuvres vives sont assez classiques et je préfère celles du Freedom.

22 sept. 200916 juin 2020
0

Le Nonsuch 30, de Bristol
voilà une carène qui semble prédisposer à donner de bons résultats…

22 sept. 2009
0

laurent
tu notes quand meme la surface frontale importante, c'est encore plus saississant sous voiles mais bon il ne s'agit pas de régattes

c'est un bon bateau de voyage, la finition est superbe

19 sept. 2009
0

mat fibre
Un plan Lerouge a des mats non haubannés de 15 m en fibre de verre ( sans carbone ). Ils sont " home made "

19 sept. 2009
0

mat de planche
finalement cela se rapproche d'un mat de planche a voile.. de l'enroulement laminaire de fibre.. vu ce que l'on met comme effort dessu, en effet il y a environ 600 kg de tension sur un peid de mat de planche pour étarquer la voile et le cintrer... regarde comment travaille un mat de planche et cela rassure, j'ai déja cassé deux wishbomes mais les mats ne cassent en générale qu'avec des chocs... pas sur un effort pour lequel ils sont concus

19 sept. 2009
0

Je ne sais pas si les Freedom actuels
ont des mâts en carbone.

Le coût actuel du carbone est tellement élevé que beaucoup de mâts autoportés sont en fibres de verre, en effet.

Le Nonsuch 30 à Bristol était, lui, équipé d'un mât en alu.

Sur mon Freedom, les couches, intérieur et extérieur, de fibres de verre enroulés ne sont là que pour maintenir les UD en carbone en quelque sorte. Elles n'ont donc que très peu de rôle directement structurel.

20 sept. 2009
0

Goelette autoportée
Il y a quelques années, 7 ans je crois, au petit port d'Essaouira, j'étais à couple d'une goélette de 15m en bois moulé avec mâts autoportés (gréement wishbone). Le proprio était un anglais qui avait construit l'engin dans sa grange. Il était vraiment content de sa barque et il partait la montrer à des copains dans le Maine. J'ai paumé les coordonnées du proprio mais je me souviens du nom du bateau : Barn owl (le hibou dans la grange). Peut-être l'avez-vous vu passer ? Un magnifique voilier.
Olivier

0

dans les années 80
philipe harlé a aussi fait bcp d'essai sur les grements autoportés avec ses punch 8m et 9m80 il s'etait plutot lancé sur des mats en verre e unidirectionnel!

22 sept. 2009
0

Salut Pierre 2
C'est quelle revue?

0

donnes moi ton adresse mail
en mp

0

ça alors
je croyais qu'il y avait eu qu'un prototype !

22 sept. 2009
0

Freedom à vendre
c'est celui-ci
www.leboncoin.fr[...]077.htm
situé dans le Morbihan.
Ils se ressemblent mais les années ne sont pas les mêmes

Etonnant qu'un Freedom 35 soit de 1981.

22 sept. 2009
0

Aïe
Comment t'ai venu l'idée.... :-( :-( :-(

Désolé, trop rapide...Comme dit ma femme:oups:

22 sept. 2009
0

ou bien plus simple
comment idée etre venue à toi ?

apres tout on parle de simplifier la langue francaise ..

22 sept. 200916 juin 2020
0

fait tes valises
c'est celui la que tu veux acheter?

0

voile magazine de
aout 2006,je crois bien que c'est le meme !

22 sept. 2009
0

Sans vouloir abuser...
Pourrais-tu m'envoyer le scan de ces pages?
:-p

22 sept. 2009
0

Figure toi
que j'ai vu et rencontré voici trois semaines le propriétaire d'un Punch 980. Gréément cat-ketch. Mat alu. J'étais à bord d'un voilier et lui sur son Punch, et nous avons discuté quelques instanst. C'était sur la Rance, du coté de Saint-Malo.

Lui aussi était très satisfait de ce gréement et du bateau. facilité de manoeuvre et allure portante paisible.
Les voiles sont du type avec wishbone, entourant le mat. Prise de ris facile d'après lui. Je pensais le contraire.

22 sept. 2009
0

et
l'intérieur a l'air bien sympa en plus!

Comment t'es venue l'idée d'aller chercher ce type de bateau?

22 sept. 2009
0

euh clarivoile
peut etre dire

Comment l'idée t'est t'elle venue ?
;-)

22 sept. 2009
0

non
je voulais dire tête aile venu!!!

Ou têtait elle ...

0

dans yachting monthly
il y a de la pub pour les freedoms 35 jusqu'en 86

22 sept. 2009
0

L'historique
je cherchais un dériveur entre 9 et 10m.
La liste n'est pas si longue.
Et avec mon budget de 15000 euros maxi, c'était un challenge difficile.
Coté Méditerranée, il y avait bien un Gibsea 31DL, situé en Espagne, dont j'espérais une forte baisse mais ce n'était qu'une hypothèse.
J'ai failli acheter un Craff 33 situé en Suisse, mais il était équipé d'un gréement de lac et il aurait fallu le changer
Pour ce qui concerne la France, je devais me cantonner aux 28 pieds et encore.

Et puis j'ai tenté mon coup sur un Trismus 32 situé aux Canaries. J'ai fait une proposition à 17000 euros alors qu'il était à 22000, puis à 15000 et les propriétaires ont fini par accepter cette deuxième proposition. Il y avait un hic. Aucunes photos envoyées n'étaient récentes et soi disant, il leur était impossible de prendre des photos, étant sur une ile éloignée. J'ai trouvé l'argumentation trop légère et peu crédible.

Entre temps, je suis tombé sur l'annonce, via Yachtworld, du Freedom. Je ne me souvenais plus de l'existence de ces voiliers. J'en avais juste entendu parler dans les années 80 au travers des revues nautiques.
Sur le terrain de la comparaison, le Trismus 32 se retrouvait assez loin derrière. Coté carène et le plan de pont, le Freedom est bien plus réussi à mon goût. (Le Trismus 33 est nettement mieux conçu)
Le Freedom était à vendre 19000 dollars.
La suite certains d'entre vous le savent. je suis parti une semaine en avril pour aller le visiter.
Le voilier semblait globalement très sain. Mais on ne m'avait pas dit qu'il était osmosé.
A mon retour en France, j'ai fait une proposition à 9000$.
Le broker a fait sa proposition qu'il a affirmé définitive : 13200$.
Ce qui faisait un peu moins de 10000 euros.
Un détail assez important a retardé la décision : le moteur Yanmar. Sensé avoir été refait. Il m'a fallu attendre au moins deux semaines pour recevoir un scan de la facture.

Et voilà, je repartais fin mai pour Boston.

22 sept. 2009
0

et
as tu plus de photos?

22 sept. 200916 juin 2020
0

et celui la
vous le connaissez?

22 sept. 200916 juin 2020
0

Les photos…
elles sont sur le disque dur mais je suis des plus paresseux, ces temps-ci, pour faire le travail de sélection, retouche, etc…

Voici une photo prise le jour de la mise à l'eau.

22 sept. 200916 juin 2020
0

Une deuxième.
Où l'on y voit un gréement de semi-fortune (à moins que ce ne soit un semi-gréement de fortune !). La Gv avant transformé en foc difficile à tenir avec son point de drisse volant, façon spi.

Le mat avant se ballote, le régulateur d'allure est en rade, et je dois utilisé une barre de secours…

La suite un de ces jours sur le blog.

22 sept. 200916 juin 2020
0

Je vous laisse seul juge.
Sur la question de l'esthétique, un ami aime bien le Trismus 32.

22 sept. 2009
0

freedom
Bonjour Laurent !

je me souvient que le freedom m' avait intrigué lorsque je lisais les pages de loisirs nautiques , hors serie sur les bateaus d' occasions .
J' aime beaucoup son coté atypique .
coté esthetique , moi j' aime bien !
il a un coté neoclassique que j' adore .
ce qu il y a de genial , c' est que la forme est indemodable .

:-D

22 sept. 2009
0

La question est...
Du moins la mienne: peut-on aller réellement partout avec ce voilier?
Peut-il affronter le grand Nord?

22 sept. 2009
0

au dessus de
Montpellier, dixit Michel Galabru

22 sept. 2009
0

...
Pour l'instant, d'où je suis, c'est Dunkerque.
;-)

0

j'aime mieux le freedom
c'etait mon bateau preferé apres mon southerly 33,mais j'aime bien aussi le trismus 32 (est ce l'ancien :mimosa ,merlin?)je prefere cent fois tous ces vieux trucs(si ils sont de conception intemporelle) ;-)

0

le grand nord!!!!
c'est jusqu'OU?

22 sept. 2009
0

Le gros temps.
Personnellement, je retire de ma transat très…houleuse, un excellent bilan quant aux qualité marines du Freedom, dans les conditions de gros temps, là où il s'agit de partir en fuite ou rester en cap séche.
J'ai particulièrement "apprécié" la cap séche (il faut dire que je n'avais guère le choix). Dérive remontée, les vagues passent sous la coque comme si rien n'était, quasiment, (non, je n'exagère pas). Le fameux non-effet de croche pied tant vanté par Patrick Van God, et tant récusé par certains, est une réalité tout à fait tangible.

Au fait Pierre, je veux bien que tu m'envoies les scans de l'article.

0

c'est fait pour les deux
;-)

23 sept. 2009
0

Merci Pierre.
Message reçu.

23 sept. 2009
0

MERCI
OK

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (153)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021