cat-boat

Bonjour tout le monde,

J'ai découvert le catboat ou cat-boat, la semaine passez en naviguant sur un freedom 35, je suis tombé amoureux de se système a 1 voile (enfin le freedom était un cat-ketch) très simple et relativement efficace d’après moi mais j'ai peut d’expérience alors....

j'ai un peut farfouiller sur le forum mais du coup j'ai quelques questions qui demeure sans réponse.

Quels sont les réel inconvénient de se système?

Quels sont les avantages et les inconvénients des différents catboat? je veut dire,
- Les Cat grée sur Enrouleur
- Les cat grée en Marconi
- Les cat grée a Wishbone
- Les cat grée en Aurique (qui pour le cout je trouve vraiment tres beau)

Pour ce qui est des avantages et inconvénients du gréement fractionnée sa j'ai bien compris en naviguant sur les différentes formes.

Je trouve se type de gréement vraiment plus simple a manipulé pour le coup je trouve que ca me convient mieux.

Merci a vous,

L'équipage
23 mai 2017
23 mai 201716 juin 2020

je peux écrire un livre sur le mien ,ça va faire 6 ans que je le pratique
ce sera mon dernier voilier après bien d'autres pratiquement autour du monde ,avec celui là je ne sortirais pas de la mare ,
mais le wishbone n'a que des avantages ,le seul défaut c'est l'impossibilité d'installer un frein de bôme donc se méfier de l'écoute
au vent arrière ..
alain

23 mai 201723 mai 2017

Alors causons donc des misainiers.

Nous sommes deux ici à détenir des misainiers à furcula.

Ce gréement offre une simplicité extrême de manipulation et des possibilités de réglage précis.

Seul l'empannage est problématique du fait de la dimension et de l'inertie non négligeable de la furcula (mais il est tellement simple de changer de bord avec un virement que, finalement, c'est sans importance).

Peu de gite du fait de l'ouverture du plan de voilure.

L'absence de haubanage permet de retarder le portant et son régime turbulent ce qui permet de conserver un régime laminaire sensiblement jusqu'au grand largue (au grand dam des bateaux à gréement bermudien... :-p).

Près moyen mais sans plus, très plaisant à partir de bon plein.

Prise de ris "différente" mais finalement pas plus compliquée que sur un gréement bermudien à prise de ris ramenées au cockpit.

Sur nos pépères, l'architecture autorisée par la position du mât et la structure du navire rayonnant à partir de l'avant vers l'arrière sans la contrainte d'un mât central offre une habitabilité énorme.

Un élément négatif : le mât rond de 30 cm à la base et 17 m de haut placé très en avant à grande distance du plan de dérive de la quille induit une sensibilité importante du bateau au vent latéral pour les manœuvres au port. C'est une caractéristique supplémentaire à prendre en compte.

Je pense que je vais garder longtemps cette petite merveille.

23 mai 2017

s'il n'y a pas trop de mer on arrive en peaufinant le réglage de la voile à remonter jusqu'à 40° du vent apparent sans trop de dérive
ce que peu de gréement marconi à lest court font .
j'ai remarqué que si on ne remplit pas le réservoir avant de 210l
les performances du voilier sont sincèrement améliorées à toutes les allures .
maintenant je ne me sert que de celui de l'arrière de 120l c'est bien suffisant pour le cabotage ,à moins de rester une semaine dans une crique alors là je fais le plein complet et je peux me doucher tous les jours .
alain

23 mai 2017

Et quel volume!

23 mai 2017

humhum merci pour les réponses.... vos nonsuch ont l'air d’après vos dire sympathique.

23 mai 2017

Je trouve ce bateau super intéressant,et il me plait beaucoup, mais je me pose une question.
En cas de démâtage, avec un gréement haubanné classique, on arrive toujours à se démerder à gréer un gréement de fortune avec des restants du mât ou de la bôme et quelques bouts de câble.
Qu’en est-il avec ce bateau dépourvu de tout hauban ?
Bon d’accord vous m’objecterez qu’on ne démâte pas tous les jours, que le mât est solide et souple en même temps, qu’il n’y a pas de compression, etc . Bon ok, MAIS si ça arrive quand même, avez-vous prévu de quelle manière vous alliez faire face à la situation ?

Un mât Marconi ne tient que parce que les haubans le soutiennent.

Un démâtage est toujours soit consécutif à une rupture de hauban soit consécutif à un effort radial sur le mât sur une portion non soutenue par les haubans.

Un mât autopôrteur est...autoporteur.

Tant qu'il est intègre, il tiendra et autant un hauban, ses sertissages, ses cadènes vont se fragiliser avec le temps, autant un mât autoporteur va conserver sa section (30 cm à la base!) et donc sa solidité.

Les mâts de nos merveilles sont en deux parties manchonnées (parce que fabriqués par un fabricant de réverbère). Dans le cas d'une rupture, il restera toujours une moitié utilisable qui restera de toutes façons retenue par les "ficelles".

25 mai 2017

Le matériau du mât peut aussi être sensible à la fatigue, ça n'est pas réservé aux cadènes et aux haubans.

23 mai 2017

depuis 1975 aucun n'a démâté ,dont deux pris dans un cyclone ,abandonnés par l'équipage et retrouvés deux mois plus tard
du coté du canada ...
j'ai entendu parler d'un 36 qui aurait démâté vers les canaries
et le propriétaire à monté un pylone d'éclairage ou un mat de pavillons
en remplacement .
si je partais pour une transat ,j'emmènerais un espar de 6 à 7m sur le pont pour gréer un gréement de fortune .
le mien est venu du canada par terre neuve au baléares .
alain

Le whisbone fait un exelent mat de secours :-)

23 mai 2017

humhum peut être le cat-ketch avec les deux c vraiment pas de chances si les deux tombes.....

personnellement j'ai adorer le freedom 35, le nonsuch je les vue uniquement en photo et le volume a l'air top..... je regarde un peut sur le net, les Montaubin sur enrouleur que je trouve sympa aussi, mais du coup je me demande par rapport au wishbone ce que ca vos, et mon regard bloque sur les classiques a voile aurique ou a corne....

Un nonsuch au pays-bas pour une petite visite?

23 mai 2017

il y en a un à vendre en gb à un prix sympa
aux us ils sont intouchables .
voir aussi l'assoss nonsuch internationale
alain

23 mai 2017

www.chesapeakecatboats.org[...]/
voila plein de renseignement sur les cat boat us
alain

23 mai 2017

merci pour le lien.

24 mai 2017

sur les freedom certains ont supprimé les whisbones pou monter des bômes classiques ,ils ont étés obligés de mettre une voile d'étai pour garder des performances équivalentes .
j'aime bien le 42 avec château arrière et cokpit central ,il existe en dériveur lesté ou en quille longue ,c'est vraiment le voilier de voyage
simple et efficace ..
alain

25 mai 2017

Juste une question : comment réduit-on la voilure sur ces gréements ?

Côté amure comme sur une gv de greement bermudien.
Côté écoute, l'oeillet est maintenu par une patte d'oie prise entre les deux bras de la furcula. Un des brins de la patte d'oie est fixé une boucle, c'est l'autre qui est manoeuvré via un cheminement jusqu'au cockpit.

25 mai 2017

avec des ris comme les chinois plus on est de fous moins il y a de riz
alain

26 mai 2017

www.yachtworld.fr[...]ume-uni
il y a julie marie en gb en ce moment à la vente ,c'est le seul en europe .
avis aux amateurs
alain

26 mai 2017

www.yachtworld.com[...]om/40CC
ça aussi c'est très bien .....
confort' presque pas de gîte ,ne tape jamais au près .
et du volume dans un 40 il y a aussi le 44
alain

26 mai 2017


à voir et sous toilé
alain

29 mai 201729 mai 2017

En fouillant sur le net on trouve aussi des images des Wyliecat.
J'adore le design de ces voiles à fort rond de chute, entièrement lattées.
Superbe et ça a l'air de marcher fort.
Et ils n'ont pas peur de faire fonctionner le système sur des gros bateaux.

La Giraglia

Phare du monde

  • 4.5 (86)

La Giraglia

2022