Casse d'un galhauban en navigation

Salut à tous,

Je viens de casser un galhauban en navigation, par miracle le mat n'est pas tombé, n'a pas cassé et n'est même pas flambé.
Pourtant nous étions au près serré, bien gîtés, c'est le galhauban au vent qui a cassé (bien sûr), dans le sertissage au niveau de la cadène. Pas d'oxydation au niveau de la cassure. Deux ris dans la GV et 3 ou 4 tours dans le génois, ça a probablement aidé à éviter le pire.

Grosse frayeur, mais gros coup de bol et maintenant il faut remplacer le(s) hauban(s).
Ci-joint la photo de l'extrémité du hauban cassé.

Le haubanage a été totalement changé en mars 2011 par un gréeur professionnel (appelons le Richard), j'ai la facture 2400 € :/ payés par l'ancien propriétaire du bateau.
Ouaip moins de 5 ans !!!

Le bateau est un Dufour 30 Classic de 1999. Les galhaubans sont en 5mm, les bas-haubans 6mm, patara 5mm.

Je viens d'aller voir Richard : très mauvais contact, il me dit que ça n'est jamais arrivé auparavant, quand je lui que je suis emmerdé parce que du coup je n'ai plus confiance et que j'envisage de tout changer il se marre en se foutant de ma gueule : "du 5mm c'est rien, ça coûtera pas grand chose" :/ .
On a discuté de choses et d'autres, il m'a assuré que la bonne tension des galhaubans pour des barres de flèches poussantes c'est 24 ou 26% de la tension de rupture, ce qui me parait beaucoup.

Là où j'habite j'ai le choix entre seulement deux gréeurs : Richard et un autre.

Bref mes questions :
1- régler un hauban à 26% de tension de rupture ça vous parait : normal / un peu trop / beaucoup trop ?
2- 5mm sur les galhaubans d'un monocoque de 30 pieds à barres de flèches poussantes, pour vous c'est : beaucoup trop petit / un peu petit / normal ?
3- que feriez vous : tout changer / changer les deux galhaubans seulement / autre ?

Merci d'avance de vos conseils experts :) .

L'équipage
15 déc. 2015
15 déc. 2015
0

Ce que je peux dire :
Avoir des haubans trop mou est mauvais pour la tenue du mat, car le gréement part sous le vent, donc l'angle devient moins favorable, donc la tension augmente...

Je ne peux pas dire si 5mm est suffisant ou pas, mais je suis surpris d'avoir des bas haubans plus gros que les galhaubans. les galhaubans sont les plus solicité, même avec des bdf poussantes.

Mais je ne suis pas gréeur professionnel...

18 déc. 2015
2

les bas haubans encaissent la poussée de la barre de flèche en plus de la poussée de la voile ou elle à la plus grande surface ,alors que le galhauban
n'a pas grand chose à retenir
alain

15 déc. 2015
0

Selden préconise une tension de 15 à 20% de la charge de rupture.

15 déc. 2015
0
  • 1 ou 2 étages de BDF poussantes ?
  • dans quelle région ?
  • les haubans se changent au moins par paire.
  • en cas de rupture, le choc dans le gréement causent des efforts importants qui fragilisent le reste, pas bon ...
  • si c'est de 2011, c'est pas normal.
15 déc. 2015
0

1 seul étage de BDF.
Antilles.

16 déc. 2015
1

Bin bon coup de bol quand même, car sur le 30 classic, il n'y a pas grand chose qui tienne le mât. Je ne pense pas qu'il faille trop raidir le gréement à l’excès car les Dufour de cette époque se déforment vite, quoi que le 30 n'était pas le pire. Perso je passerai au diamètre supérieur pour la tranquillité, mais bien se rencarder si les axes passeront dans les cadènes. La taille supp des bas haubans est normale vu le type de gréement à bas cout qui a été choisi sur ce bateau.

16 déc. 2015
0

Sur mon C32, les bas haubans ont un diamètre inférieur aux galhaubans. Mais il y a deux paires de bas haubans identiques. Pour les 3 paires, le diamètre est supérieur à 5 mm.
Je dirais 2 x 2 x 6 mm + 1 x 2 x 8 mm Je vais mesurer.
=> Confirmation que l'histoire des 10 ans n'est qu'indicative.
Y-a-t-il des protections qui gardent l'humidité sur le sertissage ?
Le réglage sur mon C32 : au repos, tout est tendu. Au près, à peine tendu sous le vent.
Dans le cas du Dufour 30 Classic, Je passerai à un diamètre +30 à 50% (5mm -> 7 mm ?) et vérification des autres sertissages.

16 déc. 2015
1

sur le First 30 1981 à BDF non poussantes 7MM pour tous sauf bas étai et j'ai mis du 8 à l'étai

5 MM c'est pour un 24 pieds

16 déc. 2015
0

Vu que l'assurance devrait prendre une partie des réparations, à ta place je changerai les deux Galhaubans et je mettrais du dyform, plus solide, et plus léger, voir même si tu peux l'ensemble des haubans.
Pour la tension 20% me paraît bon, un gréement peu tendu fatigue plus l'ensemble mat haubans qui doit supporter tous les chocs. Tu as eu vraiment un coup de bol. J'ai eu le même probléme en régate dernièrement sur le bateau d'un ami, le mat n'a pas fait un plis, il s'est cassé en deux morceaux. Le gréement avait aussi moins de 10 ans. La cassure s'est faite juste au sertissage. Ne pas hésiter à prendre des câbles de très bonne qualité, èviter les importations chinoises.
Le changement des haubans te coûtera bien poins cher que le remplacement du mat facturé 9000 euros.
Dans tous les cas il faudra démâter pour inspecter le mat.

16 déc. 2015
6

il ne faut pa schercher : c'est de l'inox chinois et ton greeur le sait tres bien ..

pour la tension :il faut regler le greement en mer en navigation pas seulement au ponton c'est là qu'est l'erreur . au pres par F4 on fait en sorte que le mat soit droit , c'est tout .

la plus part du temps les cables sont tendu a mort ,quel est l'interet ? l'inconvenient c'est qu'ils sont déjà tres sollicité et un effort d eplus et ça pete ou alors ils vieillissent tres vite et les gendarmes apparaissent

16 déc. 2015
3

Calypso, je pense que régler un gréement au près par F4 ne peut fonctionner que si le mât est un vrai pieu; je ne vois pas comment régler un mât qui cintre et qui subit les efforts des voiles

16 déc. 2015
0

pas d'accord du tout
on pré-regle au port, clairement, mais rien ne vaut la sortie en mer et l'observation du mat pour finaliser (plus ou moins un demi-tour)
vu de moi, les % donnés ici ne sont qu'une indication, une base de départ. Après tout dépend du bateau, du cintre que tu veux donner à ton mat, de la quête, de la force du vent (en course y en a qui changent les réglages en mer), etc etc...

Après, je ne suis pas un pro mais le pro qui me dit "la bonne tension des galhaubans pour des barres de flèches poussantes c'est 24 ou 26% de la tension de rupture" et rien d'autre, ça me parait très louche ; déjà c'est un poil plus que ce qu'on lit par ailleurs et après, ça dépend de pas mal de facteurs

16 déc. 2015
1

cette méthode de réglage que les glénans mettaient en avant dans les années 60 est completement dépassée

quel pied aussi avec les 2 clés gité à 20 degrés, archibof

j'utilise un outil très simple qui coute pas cher et je règle au port

ça aide d'avoir un bateau rigide pour le réglage, je me souviens sur un arpège d'avoir constaté que les 2 extrémités montaient !!!

16 déc. 2015
0

@callinago

j'ai un gréement en tête du type pieu avec BDF dans l'axe. les valeurs indiquées permettent un point de départ d'un coté mais on ne mets pas aveuglément exactement ma même tension

En nav bien entendu j'ai vérifié que le mat était bien droit, il l'est. bas étai bien tendu pour éviter le pompage, pataras relaché au port.

depuis 98 pani problem

16 déc. 2015
1

et bien si le mat doit etre cintré on regle son cintrage en mer avec les voiles dessus , le simple reglage au ponton est un reglage en aveugle puisque l'on n'a pas les efforts sur le mat ,le reglage au ponton est un prereglage mais il doit tres finalisé en mer .

enfin c'est ma façon d efaire

16 déc. 2015
0

Il me semble qu'il ne faut pas modifier la section : plus gros c'est plus costaud mais moins élastique.

16 déc. 2015
0

voila le secret
www.westmarine.com[...]001_504

ça permet ensuite de verifier les tensions de temps en temps et de constater le cas échéant que ça mollit d'un coté ou de l'autre
ça ne met jamais arrivé mais pas d' inox chinois

18 déc. 2015
0

Hey Jean 7mm ça ne correspond pas plutôt à 9/32 " ?

16 déc. 2015
1

toute la gamme
loosnaples.com[...]-gauges

à gauche la taille : 7/32 égal 7 mm charge de rupture 6300 livres regler à 1000 pour l'étai et 700 pour les galhaubans

bien sur vérifier à l'œil, c'est un jeu d'enfant, une demie heure en trainant

Table 1

302 / 304 1 X 19 Stainless Steel Rigging Cable

Diam,. In.

Breaking Strength Pounds

Forestay* Pounds

Shrouds* Pounds

3/32 1200 180 120
1/8 2100 320 240
5/32 3300 500 350
3/16 4700 750 500
7/32 6300 1000 700
1/4 8200 1300 850
9/32 10,300 1600 1000
*Suggested initial settings.

18 déc. 2015
0

exact ça fait 7 ou 8 ans que j'ai pas réglé le mat, ça ne bouge pas

d'ailleurs c'était plutôt 1400 livres de tension

16 déc. 2015
0

Sur mon bateau (un Figaro One), il y a des petites notes écrites au crayon de papier sur le ciel du roof, avec les tensions mesurées (je ne sais pas comment) du gréement de divers bateaux concurrents :-)
Donc, la jauge de tension doit bien être utile / efficace ...

16 déc. 2015
3

je lis ce fil avec stupefaction et comprends pourquoi vous voulez changer les cables tous les dix ans....c'est une raison de plus pour ne pas changer les miens qui ont 42 ans!!!
Pour ce dufour je trouve les section bien minus et surtout l'aspect du cable rompu souleve la question de l'approvisionnement et de l'origine du cable.....
peut etre n'y a t il aujourd'hui sur le marché que de la merde, les autres speculations me paraissent inutiles...pour une fois je ne sais pas tout :oups:

16 déc. 2015
1

Il y a des gréeurs qui garantissent l'origine des aciers. ACMO par exemple. Mais il y en a d'autres. Il faut absolument s'assurer de l'origine du câble. Je suis en train de renouveler mon gréement ACMO qui avait 30 ans. Un gréement vieilli en fonction de l'usage que l'on fait du bateau. Il n'est pas bon à jeter au bout de dix ans comme veulent le faire croire les assureurs. Avec les parapluies qu'exigent les assurances leur coût devient prohibitif.

16 déc. 2015
3

2 remarque :

1° : à la vue de la photo c'est cassé a l'intérieur du sertissage puis glissement et non en sorti de sertissage ...
on ne peut exclure une malfaçon.
2° : 5 mm pour les galhaubans d'un 30 pieds, c'est pas bien gros.

16 déc. 2015
2

moi j'aurais pas confiance du tout et je ferais refaire l'ensemble (par un autre gréeur) , hélas ... grosse tuile ...

16 déc. 2015
0

Merci pour vos réponses.

J'ai demandé au fabricant Dufour quel diamètre et quelle tension, ils m'ont répondu : 5mm et pour la tension voir les conseils sur le site Z Spars.
www.z-spars.com[...]ats.pdf

D'après vos réponses le 26% de tension préconisée par le gréeur ne vous semble pas anormal.

Pour le diamètre des haubans, si je veux mettre du 6mm, du coup il faudra que je fasse attention à ne pas dépasser la tension qui était appliquée d'origine sur le gréement, donc il faudra moins tendre le 6mm (en pourcentage de rupture).
Exemple :
- en 5mm 26% de rupture me donne 620 DaN
- en 6mm si je veux toujours 620 DaN (ce pour quoi est conçu le bateau), il faudra que je les tende à 18 ou 19% de la tension de rupture.
J'ai bon ?

16 déc. 2015
1

c'est trop basique comme raisonnement.

la tension de gréement ça dépend des bateaux.
globalement avec des BDF poussante, il faut tendre fort pour précintrer et précontrainte le mât, ainsi que garder de la tension d'étai.
ça c'est la théorie, dans la pratique quand tu n'arrives plus a fermer les portes, ou que la tension n'augmente plus c'est que tu es trop tendu pour la rigidité du bateau.
sur certains bateaux de grande production c'est pas simple de concilier les 2.

16 déc. 2015
0

fait recalculer par un gréeur, pour vérifier si les cotes Dufour sont correctes ou vraiment a minima,
par ex, je viens de refaire mon gréement, l'étai prévu en 6 au départ est correct mais presque à la limite, on est passé en 7 ...

16 déc. 2015
0

?? a ton avis, comment un gréeur pourra valider ses calculs sur la résistance de l'ensemble des éléments cadenes/emplanture/effrots sur les ancrages des différents cables....et donner une valeur de tension??
Mettre un diaètre supérieur sous tendu ne sera pas forcément une meilleure formule.

Pour moi c'est une connerie de changer les sections de câbles préconisés (notamment en cas de sinistre vs assurance)

Le boulot a été mal fait ou le cable est de la daube; dans les deux cas tu seras pas confiant dans ton grément donc refaire ou faire refaire si assurance.

16 déc. 2015
0

Ce d'autant plus qu'il faudrait vérifier que la ferrure des barres de flèche accepte un diamètre supérieur à ce qui est prévu d'origine...

16 déc. 2015
0

dans une telle urgence ,je serais tentée de mettre la drisse de spi sur un point sur pour compenser

16 déc. 2015
0

perso je mettrais ce que recommande Dufour mais en m'assurant de la provenance et en demandant à un autre pro de le faire....

si tu veux faire toi même (le mieux à mon sens mais ça prend du temps de bien tout comprendre et quelque A/R en mer pour finaliser), il y a pas mal de docs sur internet dont les sites de ZSpars et Selden

pour tes %, pas sûr qu'il faille se faire trop mal avec ça : tu as un appareil très précis pour mesurer ? (Z Spar conseille 20%). L'important est que ton mat reste droit en mer à toutes les allures => il faut passer pas mal de temps au pied de mat à regarder vers le haut

Et attention : sur un grément à barres de flèches poussantes, des galhaubans trop tendus veulent dire du cintre sur le mat et donc tu vas te retrouver avec une grand voile trop plate, un etai pas assez tendu (mat cintré = mat plus court) et un patara que tu devras bp reprendre pour avoir de la tension
Tout est lié et, personnellement, j'ai détendu les miens (mal) réglés par un pro pour diminuer le cintre du mat et retendre l'étai (si grément en tête, le mat doit être très peu cintré) ; j'en suis très content

17 déc. 2015
0

"sur un grément à barres de flèches poussantes, des galhaubans trop tendus veulent dire du cintre sur le mat et donc tu vas te retrouver avec une grand voile trop plate, un etai pas assez tendu ..."
Ça ne serait pas plutôt le contraire?
Pour cintrer mon mat (un seul étage de bdf poussantes) relâcher les galhaubans signifie cintrer le mat, si bien sûr les haubans ont la tension nécéssaire. La mat cintré ne raccourcit pas l'étai puisque la tête du mat part en arrière.
Si le gréement sous le vent est trop mou on peut reprendre le réglage d'origine avec le même nombre de toute partout ce qui ne changera rien, sauf des contraintes plus fortes au repos.
Chez moi il est tendu sous le vent juste assez pour ne pas se balader;
seuls les haubans au vent travaillent en réalité, (on peut assimiler ça á un arc avec une flèche); j'estime inutile donc de précontraindre tout le bazar en voulant absolument que le haubanage sous le vent soit hyper tendu. Pour moi sur ce type de gréement tout se résume entre un dosage subtil des tensions entre hauban et galhauban pour avoir le cintre voulu au repos , le conserver en navigation et l'augmenter avec le pataras, tout ça en gardant le mat droit (sauf la partie en haut du capelage qui peut déverser par vent fort).
Le patatas se charge du cintre, les bastaques de la raideur de l'étai.
Encore une fois je ne parle que de ce que je pratique, c'est á dire un mat fractionné (très), á bdf poussantes.

17 déc. 2015
0

Erreur, comme je traduis de l'espagnol j'ai confondu bas-haubans et galhaubans.
Je ne suis donc intervenu que pour dire une c...

16 déc. 2015
0

bon ce n'est que ce que preconnise les Glenans.

"Regler la tension des haubans .
-la regle qui préside au reglage de la tension de shaubabs est simple : en navigation,le haubabage sous le vent ne doit pas etre mou.Par mer agitée ,cela donnerait au greement un debattement à l'origine de forces colossales et destructrices.La tension du greement ne doit pas non plus etre trop importante (il est tendu au minimum necessaire),pour que ni lui ni la coque ne soient soumis à des tensions demesurés. En s'appuyant sur ces principes ,le reglage de la tension est simple .
1/ Regler la tension en mer
Au pres bon plein,avec toute la toile, par 15 nds et avec une bonne gite ,o, reprend la moitié du mou du haubanage sous le vent ( s'il faut six tours pour reprendre le mou ,on n'en prend que trois par exemple) . On vire et on reprend le mou de l'autre coté .Le probleme est reglé!
Comme il n'y aura jamais ,en principe, davantage d eforce dans le greement ,le haubanage sous le vent ne sera jamais mou . en principe ? Quand il y aura plus de vent, il faudra en effet aplatir les voiles ou prendre des ris pour limité la gite, et cette tension ne sra jamais depassée.Notons cependant que lorsque le mat est secoué par un spi qui bat apres un depart au lof ou à l'abattée,ou quand le bateau talonne, les tensions sont bien plus conséquentes et un mou dans une partie du haubannage peut etre à l'origine d'un debattement facheux pour le materiel.
En mer ,le haubanage est tendu au vent, tout juste tendu sous le vent. De retour au port,les tensions s'équilibrent.Aussi ,au port, les haubans ont une certaine tension (environ la moitié de celle des haubans au vent en mer) ,et la compressiondans le mat est globalement la m^me qu'en mer .
2/Regler la tension au port
On peut aussi souhaiter regler son greement au port avant la premiere sortie .Voici un etechnique simple et efficace.
Un hauban est conçu pour etre tendu à 15% de sa tension de rupture.Or , en le tendant à 10% de la tension de rupture ,on l'allonge de 1mm par metre .On place donc sur le hauban à peine tendu un repere en ruban adhesit à 2m de l'embout.Quand celui-ci est correctement tendu ,le repere est eloigné de 2metre et 3 millimetre de l'embout.

16 déc. 2015
0

c'est pas si simple José,
ça c'est valable pour un gréement transversal classique,
en gréement fractionné à BDF poussantes, il y a d'autres forces, et tendre les galhaubans va provoquer d'autres actions, le cintre du mât entre autre.
cela dit, c'est vrai que les haubans sous le vent ne doivent pas de balader ...

16 déc. 2015
0

avec la méthode que j'ai decrit depuis des années, on regle le mat à 99 % au port, bravo les masos qui retendent les haubans au pres a gite amx !!!

18 déc. 2015
2

j'ai fréquenté pas d'excellents marins aux états unis pas un n'utilise la méthode glénan qui est vraiment devenue ridicule

tu pré regles au port tu verifies en mer et tu fais les retouches au port

16 déc. 2015
1

la difficulté peut etre à l'infinie ..

mais je retiens trois points essentiel: réglage en mer necessaire,15% de tensions ,et eviter le mou ..

apres cela depends du greement de chacun

17 déc. 201517 déc. 2015
0

AMHA, il faut revenir au port, retendre les haubans et retourner faire l'essai en mer.
Bien d'accord, impossible de le faire sous voiles.
Quand on vient de mâter et régler, après avoir un peu navigué, il faut reprendre les réglages quand tout a bien pris sa place. (y compris la déformation de la coque).

18 déc. 2015
0

doc zspar
Réglage sous voiles . ca veux dire ce que ca veux dire.
Masos si tu veux, mais quand un fabricant de mats te dis de le faire de cette manière je lui fais confiance plutôt que les bruit de ponton.

19 déc. 201519 déc. 2015
0

oui, des bruits de ponton, que ce soit dans n'importe quelle pays ça ne change pas grand chose.
et je parle de la méthode zspar.

19 déc. 2015
0

ce que je trouve ridicule c'est de considérer que les Glenans peuvent écrire des préconisations ridicule .

Que l'on pratique autrement pourquoi pas, que l'on fasse différemment s'est possible mais que l'on trouve leur methode depassé ou ridicule ça me fait toujours sourire

16 déc. 2015
0

loos gauge

16 déc. 2015
0

je pense qu'il faudrait du 6mm

16 déc. 2015
0

A défaut de Loos gauge ou du bazar vendu à un prix indécent par Harken, on peut utiliser le système du "double mètre" expliqué sur le site Selden et déjà évoqué de nombreuses fois ici

0

J'ai utilisé cette méthode, la tension obtenue est assez impressionnante, mais le mat ne se tortille plus contrairement à ce qui se passait quand j'ai acheté le bateau.

21 déc. 2015
0

Pareil hubert, et je trouve que 15 % sur du 10 mm ça fait un beaucoup de force.
Par contre, en mer sous le vent ça bouge pas.
Difficile de savoir si on est bien à 15% même avec la méthode du double mètre.
Il faut une mesure très précise;
Bref une fois les réglages finis sur tout les haubans, j'ai plus aucune idée des valeurs de tension sur chaque haubans.

18 déc. 2015
0

pas cher une loos gauge et ça sert pour une vie

16 déc. 2015
0

J'ai toujours suivi les conseils de la doc SELDEN , simple et compréhensible.
Mais c'est sur, j'ai jamais eu de barres poussantes?!

16 déc. 2015
0

Bonsoir, il m'est arrivé presque la même mésaventure le mois dernier si ce n'est que le bas hauban s'est de toronné donc proche de la rupture mais pas lâché... Sur mon voilier (oceanis 323 donc très proche du Duf 30) étai galhauban bas hauban en 6mm et pataras en 5 mm et l'ensemble avait 10 ans en étant assez sollicité depuis 4 ans. J'avais eu la même réaction que toi c'est à dire je voulais passer au diamètre supérieur ce que m'a déconseillé le gréeur au motif que les fixations sur le mat étaient prévues pour le diamètre et les embouts préconisés par l'archi.
C'est vrai que 5 ans ça parait peu mais tout dépend du temps que tu navigues par an! J'ai tout fait changé après avoir fait 2 devis...un à 2300 l'autre à 1700 pour la même prestation et les mêmes ridoirs acmo.
Le gréeur remate demain je dirai s'il fait ça à l’œil (enfin façon de parler) ou s'il utilise un tensiomètre...

17 déc. 2015
0

Alors je veux tout savoir :) . Comment s'y est pris ton gréeur ?

17 déc. 2015
0

Même pas de mesure badord/tribord pour vérifier la verticalité du mat??
Tout au feeling alors!
Est-ce que ton gréeur avait au moins un diapason pour vérifier que tes haubans sonnaient bien le LA :pouce:

Je suis .... comment dire .... sur le c*l de voir comment certains pro font leur boulot.

Je connaissait un monteur en téléphériques qui réglait la tension des câbles en chronométrant le temps que mettait l'onde à revenir quand il tapais sur le cable. Heureusement on n'a jamais fait confiance dans ses mesures :mdr:

22 déc. 2015
0

si tu le dis :alavotre: :tesur:

17 déc. 2015
0

Ca y est re matage effectué cet am sans appareil sans tensiomètre...Tout fait à l’œil...En premier fixation de l'étai puis des galhaubans bien serré en comptant le nombre de tours, puis les bas haubans et en dernier les pataras. A chaque serrage il compte les tours de ridoirs. Ca demande concentration et méthode. Pas de réglage à reprendre à la 1er navigation simplement vérifier et reprendre éventuellement au bout de 6 mois.

22 déc. 2015
0

Ce monteur en telepherique avait raison !

23 déc. 2015
0

C'est la meme methode utilisée en electricité pour voir les coupures sur les lignes enterrées.
Sur les haubanages : De plus en mesurant l'onde de retour on serait capable de determiner la rupture de certains brins du cable. Y a un gros gisement de modernité à apporter à la marine à voile..... He ho c'est fini les mats en bois !!

17 déc. 2015
0

Pour ceux qui veulent savoir comment ça se passe :


Blague à part, c'était mon second mat down en deux semaines..
Info, le galhauban est moins dangereux qu'on ne pense car les efforts sur le mat quand il cède sont "homogènes" autour des barres de flèche et que ces putains de tubes sont très résistants.
exemple : www.facebook.com[...]999284/
Un bas-hauban qui cède induit un vrai "bordel" dans les tensions à supporter notamment en torsion.
Sur Manhasset, mon gréement est mou sous le vent mais il est "old school" avec bdf dans l'axe et deux paires de bas-haubans.
Dans le cas des bdf poussantes, la tension sous le vent est nécessaire pour éviter une torsion du tube au vent (vers une heure ou onze heures).
Mais, en résumé tout dépend de la rigidité de la coque.
Enfin, ne JAMAIS tendre un gréement sur un bateau en bois classique avant de l'avoir fait gonfler.

17 déc. 2015
0

Bon, dans ton cas, on connait la raison : le poids de la cam en tête de mât!

17 déc. 2015
0

Pas très poissonneux ce coin de navigation :jelaferme:
Je suis déjà loin... :goodbye:

18 déc. 201518 déc. 2015
1

Perso, j'ai toujours réglé à l’œil au port puis affiné à l’œil sous voiles.
Vieux souvenirs de règlage sur le Fugue 12 M au retour du Triangle Gauloise. Coup de téléphone à Auzepiy (l'architecte du bateau) pour savoir si j'avais intérêt à mettre un pataras réglable pour cintrer le mât. Réponse: non, c'est le bateau que vous allez cintrer :tesur: :tesur:
Sur l'Endurance 44, 2 mâts en bois, réglages constants selon la météo, pas à cause de la force du vent mais parce que les mâts travaillaient avec l'humidité :mdr:
Sur l'Ovni, pas de soucis, une fois réglé, rien ne bouge plus du fait de la rigidité de la coque.

18 déc. 2015
3

Je regarde et j'essaye d'analyser la photo attentivement depuis quelques jours, et je me demande toujours ce qui a bien pu se passer...

  • La corrosion visible ne semble pas être en cause ( je suppose que c'est la frontière avec le haut du sertissage) et souvent on a une corrosion de surface visible à ce niveau, due probablement à la rétention de sel dans cette zone.

  • le câble présente une cassure qui n'est pas nette (plusieurs longueurs différentes au niveau des torons), et ça, c'est intrigant !

  • la longueur de câble déformé (c'est à dire serti) visible me paraît bien faible, ce qui laisse supposer qu'il reste une bonne partie encore dans le manchon.

  • la cassure est manifestement le résultat de la traction, mais alors pourquoi le câble n'a pas glissé du manchon dans son intégralité ?

alors, erreur de sertissage ? longueur d'emmanchement non respectée ? piètre qualité de la matière du câble ?

Bref, plein de questions pour lesquelles des réponses pertinentes de personnes averties seraient les bien venues.

Il est toujours intéressant de savoir le pourquoi du comment afin de comprendre....

18 déc. 2015
0

déjà lorsque l'on sertie un cable dans un manchon il est irrémédiablement écroui de facto sa limite elastique est reduite à ce niveau .

si de plus c'est de l'inox de mauvaise qualité c'est à dire chinoise ça n'arrange pas les chose . et si les réglages de tensions ne sont pas correcte on peut avoir un enchainement de facteur qui fait que ça fini par casser .

Un parametre souligné par la methode des Glenans que l'on a tendance a ne pas tenir compte et d'avoir du mou sous le vent ,leur remarque est assez pertimente concernant les débattements avec un spi ou toute mauvaise mainoeuvre qui fait souffrir le materiel

19 déc. 2015
0

Oui la corrosion visible s'est formée à la limite du sertissage. La casse n'est pas nette, les torons ont des longueurs différentes. Je ne l'explique pas. J'ai contacté l'assurance et demandé qu'un expert passe voir.
J'aimerai aussi beaucoup comprendre pourquoi cela s'est produit.
La qualité de l'acier est une piste, vu la taille des bateaux ici (mon 30 pieds est un des plus petits) le gréeur ne doit pas souvent monter des haubans de 5mm, peut-être qu'il a choisi de s'approvisionner en bas de gamme pour ce diamètre, sachant qu'il servirait principalement à faire des filières, soumises à moins de contraintes qu'un hauban.

18 déc. 2015
5

je ne rajouterais rien à ce qui à été dis, si ce n'est que un pro qui se fout de ta gueule parce que tu viens lui poser des questions après qu'un de ces boulot ai lâché trop rapidement est à fuir absolument... En plus tu devrais lui refaire sa pub dans la région.
Dailleurs, si "ça ne coûte rien" comme il dit, il n'a qu'a te le changer sous garantie ...

Putain, y'en a marre des mecs qui empoche l'argent et puis qui t'envois balader et/ou qui ne te connaissent plus ensuite ...

19 déc. 2015
0

J'ai pas tout dit. Entre autres, quand je lui ai dit que les 2400€ sortis pour refaire le haubannage il y a moins de 5 ans, c'est presque 10% de la valeur du bateau, il m'a répondu : "ah mais c'est ça aussi, faire des frais sur des bateaux qui ne valent plus rien, on regrette après". Quoi ? Mon bateau est pourri maintenant (il est de 1999) ? Ok c'est un "petit" bateau qui ne vaut donc pas 100.000 € mais il est en très bon état et j'y travaille !
Il continue : "Ah mais ici aux Antilles les bateaux souffrent monsieur, les catégories de navigation ne sont pas les même qu'en Bretagne" !
Et ça continuait. Je suis parti.

19 déc. 2015
0

Dingue !!! Il a de la chance que tu ne sois pas violent !!!!

18 déc. 2015
2

ceci explique la différence de résistance entre un sertissage manuel genre norseman et le sertissage à la presse qui prend au moins 10% sur la résistance par écrouissage alors qu'en manuel elle ne change pas
alain

18 déc. 2015
0

des sources ?

18 déc. 2015
0

tout à fait les norseman sont inusables, on peut les démonter et ça ne lache jamais

19 déc. 2015
0

l’intérêt premier n'est quand même pas le démontage mais j'avais discuté avec un gréeur qui démontait pour verifier le gréement de son propre bateau, un two toner en alu qui avait fait la whitbread.

19 déc. 2015
0

J'ai essayé de démontrer mes Norseman de filieres cet été... Impossible
Ils ont 15 ans
Pourquoi?

19 déc. 2015
0

si démonter il faut changer le conne en cuivre, il se déforme et si donc perte de resitance. a changer a chaque demontage.

19 déc. 2015
0

Intéressant ça !

19 déc. 2015
2

Ca voudrait dire que je pourrai refaire les cables moi même, en choisissant la certification de l'acier, son origine, etc.

19 déc. 2015
0

Antilles, mais pas île francophone.

19 déc. 2015
0

biensur : ce n'est pas bien sorcier de monter des extrémités de cable Norseman ...il suffit de materiel ,une bonne cisaille et tu peux toi m^me refaire l'ensemble du greement un à un .. d'autant plus que tu as les longueurs et tu divise ta facture par 3ou 4

19 déc. 2015
0

Bonjour Xavier ,

Tu parles du greeur Francais de SXM ? ou je me trompe ?

18 déc. 2015
0

Tant que l'on est dans les tensions et les méthodes de réglages ;
Comment régler un 9/10 2 étages dans l'axe.
J'ai bien les méthodes Selden et Zspars, mais celles-ci ne précise pas de méthode pour ce gréement.

19 déc. 2015
0

Bernard, va voir un copain regatier, l'avantage d'un bateau comme un Figaro c'est que tu ne reste jamais sec sur une question (enfin....)

19 déc. 2015
0

Chuis bizuth dans la région...

18 déc. 2015
1

j'ai l'expérience d'un gréeur soit disant de renom... qui a refait ton mon gréement (y compris espars) pour plusieurs KE... en modifiant la longueur et l'annulation des BDF... et en se trompant dans la taille et le diametre des haubans...

on ne pouvait plus fermer les portes à bord... et le mât pompait à mort
j'ai dû rajouter des inter et un babystay

donc, mon expérience est que le client doit s'y connaître, car le pro ne peut avoir de pro que le statut administratif.

Il n'y a plus de l'état de l'art dans le nautisme

19 déc. 2015
0

L'état de l'art dans le nautisme à TOUJOURS reposé sur les proprietaires mais depuis que la location mène notre monde....

19 déc. 201519 déc. 2015
0

souvent je reste assez pantois sur certain sujet ...

sur celui-ci le greeur demande 2400€ pour changer quelques cable et au bout du compte on a des doutes sur le boulot ...

alors qu'il suffit d'avoir une bonne cisaille et d'acheter le materiel et on divise la facture disons par 3 ou 4 .... et ce type de boulot est a la porté de tout le monde ,il suffit d'un peu de methode ...

Apres on dis que le bateau c'est cher... curieux tout de m^me
ou alors les gens ne savent plus rien faire par eux-m^me alors c'est dramatique

22 déc. 2015
1

"A la portée de tout le monde", pas sûr : je suis monté au mat après avoir cassé le hauban. Mat sécurisé par une drisse d'un côté, bateau légèrement gité pour que ça tire sur le hauban non cassé, bateau au mouillage (mer calme).

J'ai découvert que les deux haubans sont fixés sur le même axe dans la tête de mat : je ne peux pas retirer un hauban sans détendre complètement l'autre.

J'ai vu comment le haut du mat était mou comme un chewing gum quand les deux haubans étaient détendus (même en raidissant avec des drisses), je n'oserai pas monter là haut sur une drisse.

Y a-t-il une technique sûre autre que la grue ? Rajouter deux haubans pour doubler ceux d'origine ? Comment les fixer en haut du mat ?

23 déc. 2015
0

Tu dis "un hauban après l'autre", c'est à dire que tu gardes toujours un hauban en place pour pouvoir monter avec le mat tenu d'un côté ?

22 déc. 2015
0

de quel type de mat parles tu? si tu ne peux pas le démâter à la main, le profil doit supporter ton poids en tête de mat, galhaubans détendus ou absents. (si tu pèses plus de 120kg, il te faut un bateau plus gros ou alors tu n'as pas la masse musculaire correspondante à ton poids, qui te permettrait de démâter à la main :))
Hors plaisanteries, à partir de 24' on peut changer le haubanage d'un bateau sans démâter, un hauban après l'autre. Il suffit de se renseigner sur les efforts subits par le gréement en navigation pour comprendre que nos 70 à 90 kg de viande ne pèsent rien à la verticale du mat.

19 déc. 2015
0

Calypso tu as peut etre des origines marseillaise...."facture divisée par 3 ou 4" ..... faudrait pas exagéré...sur un remplacement de gréement la M.O représente entre 25 et 30 pour cent de la facture Soit 700 sur sa facture de 2400. Sur 10ans ça fait 70 euros / an....C'est le prix à payer pour pas se faire chier avec l'étai dans l'enrouleur la manutention, j'en passe et bien sur une garantie si le travail est fait correctement mais la c'est un autre débat.

19 déc. 2015
0

chacun fait comme il l'entends , mais pour ma part je fais et avec les 700€ je me paie des restos ...

20 déc. 2015
0

Non il n'y aucun talent seulement une envie ,une curiosité et ma fois aussi un plaisir ...
nous sommes aujourd'hui dans le soit disant "intellectuelle" alors que le vrai "intellectuelle" (a mon sens) est la mise en oeuvre d'une pensée ,d'une demarche ...mais non on prefere les grands discourt en oubliant ensuite l'action donc beaucoup sont absolument incapable .
Pour en revenir au greement ,tout de m^me ce n'est pas la mer à boire de remplacer un pauvre cable cassé par un neuf ...et bien pour certain et m^me beaucoup c'est toute une usine à gaz ...moi je trouve cela assez preoccupant .
il y a des instituts pour déficient mentaux ou devrait en ouvrir aussi pour les deficients manuel (voilà une source d'emplois) :mdr:

20 déc. 2015
0

C'est une très bonne position.
Par-contre il faut avoir confiance dans le pro.
Et là en l'occurence, on peut avoir des doutes concernant celui qui a fait le boulot sur la bateau de Xavier29.

21 déc. 2015
0

Chut,
C'est un secret....
Calypso2 est un pro qui se cache derrière une retraite bien méritée...

20 déc. 2015
0

Et donc, si on te paie le resto, tu nous restaures?
Les gars qui font tous eux même sont un chouilla mysanthropes.
Savoir faire faire est aussi un talent plutôt valorisant!!!

20 déc. 2015
0

Des "je fais tout" j'en ai rencontré plein... avec des résultats pas terribles...mon meilleur ami s'appelle "pas de problèmes je fais" Mais je ne ferai jamais appelle à lui de peur de me fâcher ! Je suis déficient mental autodidacte qui fait travailler le petit commerce quand il peut et si le commerçant amène une plus valu par rapport à mon travail! Alors un conseil apprends la cuisine ça t'éviteras de manger et boire de la merde dans les restos comme dirai Coffe !!!

20 déc. 2015
0

"il faut avoir confiance dans le pro"

c'est un propos que l'on lit ici a longueur de journée et dans tous les corps de métier .. c'est assez inquiétant

et au juste c'est quoi un "pro" greeur ? si a longueur d'année et s'il n'est capable que de remplacer quelques cables sur nos tout petit bateau , c'est un tout petit pro . Un vrai geeur doit etre capable d'intervenir sur la mature de l'Hermione ou sur l'Etoile ou intervenir dans l'industrie ,sur les grues par exemple ...ou refaire un trait de pêche sur un chalutier ....sinon ..

Pour ma part j'ai fait faire des épissures sur mes cables (car j'ai des limites aussi) et bien dans l'atelier une reponse " AH il n'y a que le vieux qui sait faire" . Quand le vieux partira .... il faudra peut etre que je m'y mette !!!

20 déc. 201520 déc. 2015
0

@ Manhasset : Pourquoi vas-tu au resto ? Fais ta cuisine toi même ! ;-)

19 déc. 2015
0

pourquoi le changer ,il n'y a qu'a le souder avec la méthode au dessus
alain

19 déc. 2015
0

S'il a cassé parce que l'acier n'est pas de bonne qualité, mieux vaut le changer.

Si c'est parce qu'il a été mal serti (trop de pression), alors pourquoi pas.

Comment savoir ?

20 déc. 2015
3

En marge des discussions que je lis ici ; il y a qq années, je ne pouvais envisager de refaire un gréement dormant. Mais, en murissant bien les avis argumentés des personnes sensées et reconnues pour leur bon sens, si je devais le refaire, je le referais moi même, en m'assurant de la provenance du dyform et des embouts norseman.
Bon, j'ai acheté le bateau avec un gréement refait 2 ans avant ...

20 déc. 2015
0

pas sur que tu puisses utiliser des norseman avec du dyform

20 déc. 2015
0

Tant pis, ce sera du monotoron. C'est d'ailleurs ce qui a remplacé le rod de mon bateau, et c'est un des critères qui me l'a fait acheter.

20 déc. 2015
2

Si, mais il faut un cône adapté, ACMO fourni ça, j'en ai sur ma barque en 8 mm

22 déc. 2015
0

j ai eu un probleme similaire le gars a pas discuter il venus a changer la coupelle du bas auban il manquer 2mm un rondelle mal calibrer ou erreur de casier je sais pas mais bon il tout remis en place

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (0)

mars 2021