Cas pratique de gamberge : revenir de Corse, par ou passer ?

Quelques cartes de lamma. Vous etes a Sagone en Corse, a la terrasse de Geronimi, qui est probablement le meilleur glacier des environs. C'est jeudi. Il est midi. Lundi matin, vous devez etre au bureau et le bateau sur sa bouee a Bandol.

Parlons du bateau. Equipe, entretenu, raisonnablement fiable. Mauvais marcheur au pres, puisque c'est un cata, mais du coup tres bon au portant. N'aime pas la houle parce que leger. Moteur hb maintenant fiable, assez d'essence.

L'equipage : 4 personnes, deux adultes, deux preados. Les filles craignent le mal de mer, les gars normallement non. Et les gars ne veulent pas imposer un calvaire aux filles.

La meteo sera etonnament tres fiable. D'autres cartes, non sauvegardes, montreron une tres forte houle de NE au sud d'une ligne sicie girolata.

Il semble aussi qu'un mistral 30nds s'etabli le samedi d'ouest vers est, et sera vers 12h a Sicie.

Vous faites quoi ? Vous partez quand ? En passant par ou ?

Jacques

L'équipage
23 nov. 2014
23 nov. 201423 nov. 2014
0

perso avec la méteo actuelle je tirerais n/o sur une vingtaine de milles au largue ,bato appuyé pour attraper le ligure qui doit pousser à 2NDS et direct sur lardier et après c'est tout droit en passant entre les îles et la côte mer plate et accéleration du vent
bonne nav jacques .
c'est quoi ces cartes elles datent de quand ??
alain

23 nov. 2014
0

Salut Alain. On parle de cet ete, ce n'est pas aujourd'hui.

On imagine que l'on est le 21 aout a 12 h, en train de se demander comment on va faire.

Les cartes viennent de lamma.

Jacques

23 nov. 2014
0

J'ajoute que c'est un jeu de reflexion. Mon bateau est bien sage a Bandol.

C'est juste pour confronter des options possibles.

Jacques

23 nov. 2014
0

hello
dans le jeu de role proposé, comme fritz : je part de corse au moment de l'image 2, je remonte vers le nord/nord ouest sans faire trop de prés, puis je longue la cote. Mais je ne me rapproche pas de st tropez/canne/nice/antibes où il n'y a pas de vent et qui rallonge franchement. ça permet de faire le tour des zones rouge.

23 nov. 201423 nov. 2014
0

Donc ton option est de contourner la zone rouge en passant devant ? C'est a dire de faire une cuilliere, avec un cap nord virant ouest ?

Une precision. La vhf annonce un bms prevu sur nord Balagne. Il n'est pas visibles chez Lamma.

Autre chose, en sortant de la baie de Sagone, nous voyons une belle goellette d' une vingtaine de metre.. Ils sont au mouillage et tanguent enormement, au point de sortir la voute arriere sur plusieurs m.

Jacques

23 nov. 201423 nov. 2014
1

Avant toutes choses je controlerais ma sonde de loch, :heu: :-)

23 nov. 201423 nov. 2014
2

moi je resterai bien tranquille au bistrot à siroter, n'est ce pas beau la vie des retraités!

23 nov. 2014
0

Visiter le Baléares avant de rentrer.

23 nov. 2014
0

Salut Jacques et tous,

Avec ces cartes difficile d'éviter le près sans faire un grand détour.
Moi je passerais à l'ouest de la zone rouge ( F6 qui se décalé vers l'est) en serrant le vent au max avec une route la plus directe possible en fonction du vent.

1/ terminer la glace tranquillement ( faut pas déconner avec ça, y'a des priorités)
2/ partir fin d'après midi / soirée du jeudi.
3/ serrer le vent au maximum en privilégiant la marche du bateau.
4/ a l'approche des cotes, je fais le point meteo et je vois si je fais une halte quelque pars ou si je bifurque direct vers Toulon puis bandol.
5/ il reste le we pour longer la cote et rentrer.
5 bis/ Ne fais pas comme moi cet ete, si la météo annonce un bms sur le var reste tranquilement a l'est en attendant que ça passe.

Autre solution, tu attends un vent plus favorable, mais alors tu ne seras probablement pas au boulot lundi...

24 nov. 201424 nov. 2014
0

Ça fait 5 fois que l'on va en Corse et en Sardaigne et chaque fois pour rentrer ca ressemble un peu à ça.... C est pourquoi,pour rentrer, je préfère le plus souvent partir de Boni puis dans le vert clair et le foncé en priant que ça ne tourne pas trop Sud plutôt que remonter pour avoir moins de traversée ! Ceci dit ette année entre 21 h et 08 heure du mat ,j ai pas réussi à passer le Siccié : c était chouette Saint Mandrier, les encornetst farcis du bar des pêcheurs ! Ps je ne vois pas les flèches du vent mais enfin on les devine, suis passé un fois par le nord en faisant le tour super galère ! Ha je corrige je vois les flèche du premier because tel oui hum hum c est un peu beaucoup dans le pif au départ mais pas très fort et ça doit passer après....mais je réponds pas au jeu ! ????

24 nov. 2014
0

et du coup tu as fais quoi et comment ça s'est passé ?

24 nov. 201424 nov. 2014
0

Franchement de Sagone , j' y vais pas et je prends des kilos au glacier parceque j'aime pas remonter au nord vu justement que je vais moi aussi vers Bandol ! et puis sur c ´est la route des force 6 : faudrait voir aussi la hauteur de vagues et la houle si ça fait des jours que ça souffle et si il y a rien de plus qui va arriver à l'arrivée ....mais je me souviens d' heures à regarder les cartes grib et que,quand on est pas super pro et expérimenté, c est une équation à résoudre avec des variables indépendantes ....pour pouvoir imaginer ce qui va se passer je construit ma route sur l'ordi avec mes horaires prévisionnels toutes les six heures pour y associer les fichiers meteo ( ça doit exister en automatique mais je connais pas) .Pour nous de Boni c était comme ça au début avec du près puis le vent a tourné vers le milieu Sud avec du travers et on on s'est pris de l'ouest a Siccie et.... le surlendemain après les fameux encornets .....moteur pour rentrer !
:-)

24 nov. 2014
0

(Hors sujet) @ yamay ca existe : www.hisse-et-oh.com[...]routeur

24 nov. 201424 nov. 2014
0

Merci je savais pas "comment " ça existait ...mais gérer les variables indépendantes d une traversée sur un (petit) voilier je pense que c est aussi un peu le sujet non. ? au moins j ai appris qqch :-)

24 nov. 2014
0

je reviens toujours de par la en passant par minorque ou par le nord de minorque ainsi normalement on n'a que du portant en tout cas pas de pres, ce qui est interessant en cas de mistral fort..
pour moi le pres c'est 2 fois plus de temps et 4 fois plus de fatigue, cette strategie bien que le chemin en migne droite soit beaucoup plus long me parait " reposante".
.
sinon il n'est arrivé de passé par l'est de la corse et ensuite de rasé la cote ( toujours cas de mistral), mais ca c'est plus si on est deja a bonifacio ou sur la cote est
philippe

24 nov. 2014
0

C'est ce que je m'étais dit dans ma petite tête, avec un cata aller chercher le portant au sud, SO, de la zone... Question. Par contre, Motu, en passant par là, tu dois avoir une mer bien formée. Non?

24 nov. 2014
0

Au vu de tes cartes ça va pas le faire (pense à la mer qui va avec).
Une solution (que je n'ai pas essayé, filer sur gène et au bout de 20 nautiques, plus de mistral.

25 nov. 2014
0

ca le fait tres bien, mais ce n'est interessant que si on craint de ne pas pouvoir remonté le mistral. la mer est formée forcement s'il y a du vent...c'est la mer...
je fais ce petit tour aussi a la descente quand le vent est trop fort, au moins on avance vite et on bouchonne pas au pres..
filer sur gene ou du moins vers l'italie c'est aussi une variante mais alors il faut revinir au pres si l'on va vers tolon marseille etc...

24 nov. 2014
0

C'est souvent comme ça et à chaque fois je suis parti avant, c'est à dire que tu aurais dû partir la veille voire l'avant veille et faire une croix sur la glace. Maintenant il est trop tard.
Avec mon boat qui marche pas bien au près je fais du voile + moteur ce qui me permets de garder une bonne vitesse en serrant le vent mais dans ton cas tu vas avoir une houle importantedès le jeudi soir qui va durer jusqu'au samedi.
Tu n'as pas beaucoup de solutions !!! En tout cas avec les 30nds de mistral prévu le samedi impossible de passer escampo et le sicié en longeant la cote.
DU coup l'option de harry est pas mal du tout. Partir tout de suite, rester au sud du coup de vent.

24 nov. 2014
0

en considerant les cartes en partant au près n/o
il y a une atténuation le temps que tu arrives
après on tire des petits bords le long de la cote on rentre dans la rade de cavalaire ,puis dans celle du lavandou ,et celle de hyeres ,quand tu arriveras a sicié tu passeras au moteur il n'y aura plus de vent
alain

25 nov. 2014
0

sympa le petit jeu !
et un petit gout de deja vu...
pas toujours que des vacances le retour Corse-Cote d'Azur,je dirais
1) partir au plus vite, pas à la derniere minute
2) si grosse houle vers Genova (enfin je dis bien "vers" pas "à") car la mer est nettement plus calme si mistral fort, et le vent aussi
puis longer la cote, et au pire laisser le bateau avant sicié si vraiment en retard ou trop inconfortable ou filles malades pour le récupérer après le boulot le week-end
sinon attendre une "fenetre meteo" mais un certificat medical d'un medecin corse,ça va pas faire sérieux pour ton patron...
un mot d'excuse des douanes corse ?
"excusez le retard du petit jean baptiste qui n'a pu rentrer à temps pour cause du mistral violent"
ça dépend du degré d'humour du patron, mais sérieusement pourquoi prendre des risques si risques il y a (la je pense comme ça m'est arrivé à un demi-tour car meteo plantée de 2 ou 3 beauforts, donc plus gérable du tout, et la....
vite à l'abri, pas grave le patron !!)

25 nov. 2014
0

en fait je ferai plutot comme "now"
ne pas partir trop tard
essayer de faire de la route au pres
si ça va pas me détourner vers l'Est, quitte à arriver vers Nice
puis remonter près des cotes
et dans le pire des cas laisser le bateau dans un port,et le récupérer le week-end suivant
c'est toujours plus pres en train qu'en petit cata face à un force 7...ou 8

25 nov. 201416 juin 2020
0

Salut les amis
La météo est assez fiable, mais pas absolument précise, notamment en ce qui concerne la position de "la zone rouge". Quand vous dites "je contourne la zone rouge", vous avez l'air de considérer qu'elle sera exactement là où le montre le dessin. Eh bien non.
Pour ce qui est des vagues, pour force 6 en Méditerranée il faut s'attendre à 3 m. Je récupère souvent de données vent/vague que je vous présente ici.
Pour force 7, ce sera 4 m...
Pour force 9, ce sera 8 m (les 2 derniers fichiers)

25 nov. 2014
0

la solution de sécurité pour le boulot du lundi est de passer par le nord pour laisser le btx et rentrer en train si camarat ou sicié ne 'passent' pas.
Sinon je passerais par le sud, du près en renvoyant sud quand c'est trop fort.
Ceci si prenant sud la mer s'est levée mais avec une houle longue, si c'est des marches d'escalier plan A.
Le truc qui fait peine dans ce parcours c'est le refus derrière, donc il faut rester relativement dans la pression pour être 'haut' après le passage.

Et ça tape je regarde mes passants de coque :litjournal:

on gagne un aller retour au embiez ? :-D

25 nov. 2014
0

Interessant de voir nos pratiques.

Nous avons choisi le retour direct Sagone - Lardier.

La météo a été totalement fiable pour le vent.

Nous avions négligé un point, la houle, qui a rendu cette traversée terrible : www.hisse-et-oh.com[...]ersible

Mon avis retrospectif :

Oui, il fallait partir avant. Le bon créneau était le lundi soir. Nous étions à Porto Polo, mais sans carburant. Il y a un camion citerne qui vient le soir au port, mais j'étais au mouillage de l'autre coté, vers la plage. Et, pas décidé à rentrer si tot, je n'étais pas dans la config "préparons nous au retour". C'est une première erreur. La météo était merdique depuis quelques jours, s'il y a une fenetre, il faut y aller.

Le déluge d'info fait parfois passer à coté de l'essentiel. Je me rappelle bien avoir vu la carte de la houle, rouge d'un coin à l'autre de l'écran, et de l'avoir zappée. Je ne l'ai pas copiée, et je n'ai pas accordé l'attention qu'il fallait. j'ai donc minoré cette info. Et même quand j'ai vu la goelette sérieusement secouée au mouillage, je n'ai pas changé de point de vue. L'info houle était pourtant cruciale.

Le BMS m'a fait douté. J'étais parti avec une préférence pour la route "nord", passant à l'est de la zone F6 et la route directe.

Mais j'ai eu peur de me retrouver en début de nuit dans du 7 ou 8 au large de la Balagne. Je ne sais pas au final s'il y avait bien ce coup de vent, et si je n'aurais pas pu l'éviter en restant suffisament ouest.

Ce qui est probable, c'est que, en montant plein nord, au portant, j'aurais atteint la zone calme devant la Cote d'Azur (soit une ligne meridienne passant par Frejus) en une douzaine d'heures (100 milles). Et que j'y aurais trouvé vent et mer calme, propice à avancer tranquille au moteur. Il aurait resté 70 milles à faire comme ça avant Lardier, soit 14 heures. Aller, je serais arrivé devant Lardier au bout de 26 heures, soit le vendredi dans l'aprèm.

Avec la route choisie, donc houle de face, j'ai fait la moitié à la voile au près, puis au moteur. J'ai perdu 2 heures avec mes conneries, et je suis arrivé à Cavalaire vers 14 heures. Au mieux, j'aurais pu donc arriver vers midi.

Le choix peut se résumer à ca : 4 heures d'écart entre une nuit infernale et une traversée autrement plus calme.

Je pense aussi que la solution "route nord" aurait été mieux adaptée en cas de dégradation à venir du temps. Il est rare qu'il fasse vraiment mauvais devant la cote d'azur, et il y a un port tous les 5 milles pour s'abriter.

Effectivement, l'idée c'est que tracer (numériquement ou avec un crayon à papier) les deux routes permet d'estimer les temps de navigation. Le détour par le nord était finalement quasi neutre en terme de temps, mais aurait probablement vraiment changé le confort de traversée.

Va refaire le monde !...

Jacques

25 nov. 2014
0

jacques je pense que tu le sais déjà mais il y a une station service à porto pollo, accessible facilement depuis le mouillage à cotè du spar ou, ce que j'ai fait un fois aller au port avec le petit diable qui va bien et rouler les bidons. en ce ce qui me concerne je parle de deux fois cinq litres, sur qu'avec un HB tu dois trimballer bcp plus pour une traversée ?

25 nov. 2014
0

Salut Jean,

Oui je connais cette station service, et j'étais au mouillage au début de la plage, après le camping, avec les jerrycans et le chariot qui va bien pour les trimbaler.

Je pars avec 70 litres pour une traversée. L'idée, c'est de pouvoir tenir 140 milles dans la pétole.

Mais lundi soir, on arrivait tout juste de Sardaigne, on sortait d'une première secousse météo (hein, Motutunga !), et je n'étais pas dans la config "retour". D'autant que la météo n'était pas mauvaise pour la fin de la semaine.

D'où l'idée de passer à Aja faire la bise à une copine et faire le plein, avant de continuer jusqu'à Sagone manger la dernière glace.

Jacques

25 nov. 201416 juin 2020
0

Eh oui, il faut avoir des jours de battement pour choisir la bonne fenêtre météo. Mais je pense qu'un impératif de bureau doit passer après la sécurité des personnes qui sont à bord. Et si on sait qu'on ne pourra vraiment pas être en retard au travail, il faut prévoir plus de jours de battement, pour être sûr.
Cet été, en remontant de Sardaigne nous nous sommes arrêtés aux Lavezzi. Et une semaine avant la moment de traverser j'ai choisi de remonter tranquillement la Corse. Enfin quand je dis "tranquillement", on est remonté par l'est à cause du vent d'ouest très fort, et on a quand même eu jusqu'à 30 noeuds de l'arrière (vent du sud)... Arrivés au Cap, on a du attendre 3 jours à Macinaggio (nord-est Cap Corse) avant de traverser. Mais bon, nous on va à Cannes, par vent d'ouest c'est plus simple...


25 nov. 2014
0

C'est là qu'il serait intéressant de voir ce que propose un routeur!......

25 nov. 2014
0

vive le routeur (machine mort) a bas le routeur ( homme vivant)

25 nov. 2014
0

L'idee, c'est un peu ca. Que le routage soit fait a la main, en tracant sur une carte, ou avec un logiciel sur un ecran, voir concretement ou menent les differentes options avant de se lacher dans une configuration un peu merdique. Savoir les possibilites concretes d' un plan B. Les avantages et les problemes des differentes options.

Jacques

26 nov. 2014
0

avec peu être aussi la possibilité de chercher un plan C en route si ça coince ou si ce n'est pas ce qui était prévu, 6 h plus tôt ou plus tard ...
Mais là j'ai un doute sur les possibilités d'un routeur par rapport à l'état de la mer.
Du moins pour des btx plus petits (j’essaie de projeter) ou une mer formée mais encore courte peu amener la moyenne au prés proche du zéro, alors qu'un peu plus un peu moins ça passe.

26 nov. 2014
0

Je ne pense pas effectivement que le routage, enfin celui à notre portée, ne puisse réellement intégrer la houle et les autres aléas (pluie...). Par contre, probable que si j'avais percuté que le tour par le nord se traduisait par seulement quelques heures de ralonge, je serais parti plein nord pour éviter la houle.

Donc oui, interessant pour évaluer des options, ou en changer si l'on voit que cela ne correspond pas à ce que l'on attendait.

Jacques

26 nov. 2014
0

perso ,je cherche toujours à naviguer confortablement ,du près serré si la mer le permet
dans ce cas précis il fallait se rapprocher le plus vite possible de la côte pendant que l'on montait la zone rouge s'atténuait et se décalait vers l'est
comme le mistral est N/O ça garantissait un vent de terre donc une mer plate pour faire du S/O en suivant la côte jusqu'à sicié
tirer plein ouest c'est grosse mer garantie jusqu'à l'arrivée .
alain

26 nov. 201426 nov. 2014
0

Je partage ton avis. En premier, ne pas souffrir.

Bon, la route directe n'était quand même pas le bagne. Je suis parti quasi sur la route directe en me calant à 55° du vent réel. Ca marchait pas mal, même si on se faisait bien secouer.

Dans la nuit, le vent a d'abord monté, comme prévu, ce qui m'a conduit à prendre un ris (plus par prudence parce que j'étais malade que par réelle nécessité) puis il a tourné, me faisant passer au moteur.

L'option plein nord n'était possible qu'au début, sinon après on se jetait dans la gueule du loup.

Et le bagne, ca a été la nuit, parce que j'étais malade. Sans être malade, cela n'aurait pas été si pire. On avançait bien, plus de 6 nd à la voile, 5 au moteur et ça ne mouillait pas. Et je pense toujours que c'est parce que j'étais malade que je n'ai pas vu le problème qui se passait avec mon passe coque.

J'ai vraiment hésité au départ. En quittant le glacier, j'étais parti pour la route nord. En voyant que à la voile j'étais sur la route directe, et que c'était vivable j'ai changé d'avis. Mais encore une fois, je n'avais pas percuté que le détours par le nord ne faisait au final que quelques heures d'écart.

Il y avait quelques contraintes :

  • Le mistral du samedi 12 h. Il fallait donc que j'ai passé Sicié à ce moment (rappel, il est jeudi midi).
  • Aussi un coup d'ouest genre 25 nds à l'est de Camarat le vendredi aprèm. C'est aussi lui qui m'avait fait hésiter à aller nord, je me disais que au pire, si j'étais en retard sur la route directe, plutot que me jeter dedans je pourrais toujours partir ouest pour l'éviter.

Au final, nous avons chopé l'ouest en arrivant devant Lardier, et on est allé à Cavalaire pour le laisser passer, manger et se reposer un peu.

Maintenant, à lire vos avis, je pense à une option que je n'avais pas imaginé : faire le tour du merdier par l'ouest. C'est à dire ne plus chercher Lardier, mais direct Bandol.

En pratique, j'aurais suivi la même route de départ, donc au près babord amure. Par contre, au moment ou le vent a refusé en passant NW, j'aurais pu virer de bord au lieu de mettre le moteur. Allez, ca m'aurais fait suivre au pire 220° pendant 50 milles Et je revirais quelques heures plus tard pour tirer vers Bandol. Un peu plus de 200 milles de près dans la houle, et je serais arrivé dans la nuit de samedi à dimanche.

Cela n'aurait pas été non plus la solution avec le meilleur confort de nav, et aussi celle qui offrait le moins de possiblité de repli, mais elle marchait. Sans aller jusqu'aux Baléares !

Un des gags de l'histoire, c'est qu'au milieu de la nuit, j'ai vu passer au sud le ferry dans lequel ma femme et ma fille dormaient tranquillement...

Jacques

26 nov. 2014
0

Sicié et le mistral c'est toujours un peu la barrière à niveau juste avant l'arrivée.

29 nov. 2014
0

par Corsica ferry, la SNCM étant en grève!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (141)

Bien fini ?

mars 2021