Cartographie

Existe-t-il (ce serait trop beau) actuellement des GPS portables (ou fixes) fonctionnant pour l'Europe avec une cartographie disponible en Open Source ?

L'équipage
22 jan. 2006
22 jan. 2006
0

Précision ???
open source et/ou gratuit, ce qui n'est pas tout à fait la même chose !!!

22 jan. 2006
0

Je pense effectivement
à projets comme GPSDrive ou GPSBabel, qui tournent sous Linux. Mais l'idée est de me passer du PC portable.
Pour la question du gratuit ou non, en général, quand quelque chose se développe en Open Source, arrive tôt ou tard une version gratuite... Mais ce n'est pas une exigence de ma part. Même si tout ce qui est bluechartonavionicsomachin n'est pas donné...

22 jan. 2006
0

Il te faut un écran de toute façon
Il y a maintenant des PDA qui fonctionnent sous linux. Donc ton problème est résolu ! Sauf le hard évidemment qui n'est pas gratuit, pas plus que les cartes qui compte tenu de la niche à fric qu'elles représentent ne sont à mon avis pas près de l'être.

Mais puisque l'objectif final est d'utiliser les possibilités du GPS (en Europe ou ailleurs), je ne vois pas très bien ce qu'apporte l'open source, sauf si ton plaisir est d'aller voir ce qu'il y a sous le capot !

22 jan. 2006
0

Une part du plaisir
est effectivement d'aller voir sous le capot.
Je ne connais pas, par ailleurs (ce qui ne veut pas dire qu'il n'en existe pas) de PDA étanches. Vrai également que les cartes représentent une pompe à fric sans doute éhontée (ou un gouffre à pognon, ça dépend du point de vue). Il existe, hors celui présenté ici, de nombreux projets de cartes Open Source. Il suffit de demander "Cartes Open Source" à Google pour le voir.

22 jan. 2006
0

bonsoir
je ne comprend une chose pendant des annees les navigateurs ont acheter des cartes avec des sous et aujourd hui qu il y a des cartes electroniques beaucouq de navigant parle de prix ehonte prohibitif scandaleux ...
depuis quelques temps je navigue avec donc des cartes elecroniques plus de livres plus de cartes en terme de kilo a transporter
personnellement vous pouvez meme mettre le prix de l ordi avec 600 e neuf plus leprograme plus les cartes je n arrive pas au prix du papier
il suffit de regarder ma bibliotheque
il ce trouve c est vrai que je navigue professionnellement dans le monde entier
un exemple au mois de novembre je suis sorti de la riviere frotiere nord du portugual et de l espagne avec un yatch moteur de 30 m ver une marina de vigo sans preparation de navigation sans livre avec les marees du programe entre les bancs de sables et 20 cm d eau sous la quille
enchaiment toujours sans aucune preparation sans second a bord une arrivee au fond du golfe de vigo de nuit comme un game boy me consacrant a mes moteurs neuf generateur neuf aucun essais a l eau nayant pu etre fait puisque lae bateau arrivaie a l eau apres un refit complet
avec un ordi pessant 1 kg 2 et un gps usb
vous voulez quoi moins cher moins lourd
j ai du mal a me situer sur ces nouvelles discution les cartes electroniques sont trop cheres les programes ne sont pas bon
je le repete je navigue comme cela dans le monde entier et je ne vois pas grand monde dans les zones un peu pointu comme celle du rio munio
j ai l impresion que les polimiqueur parle derriere les bureaux
la navigation etand loin loin
personnellement je ne suis pas pres de changer
1kg 2 8 heurs d autonomie sur caurant de bord et avec 2 trois amperes en continue
la panne pour l instant deux anx dans les soutes d avions et a la passerelles de plusieur bateau humide ou non sans probleme
salutations distingues
captainjpp

22 jan. 2006
0

Ouais
Le truc, c'est que les logiciels de navigation et les ordinateurs ça facilite pas la clarté du discours...

23 jan. 2006
0

Gps sans cartographie
Bonsoir,bernard

Voulant eviter le piège ,j'ai plutot investit dans un gps ss cartographie.
Connecté a mon portable sur le quel tourne ScanNav,
le problème des cartes electroniques est plus simple.
Prise en charge de shom scannées,S57 US "gratuites",
Maptech payante mais résonnable en prix.
En secours une antenne gps active usb.
La possibilité d'imprimer un secteur de carte si besoin. Les avancées techniques nous facilitent la nav.
A+Stephan

22 jan. 2006
0

Pour Captain JPP
Je l'ai dis plus haut, une des choses qui m'intéressent, c'est d'aller voir sous le capot. Et je connais un peu certains systèmes Open Source (Linux), au niveau serveur et internet.
Ce qui m'intéresse avec ces systèmes, c'est justement ce qui ne m'intéresse pas avec les logiciels et les formats de cartes commercialisés habituellement, et l'informatique en général.
Une marque de GPS achetée = prisonnier de BlueChart ou Navionics ou d'autres. Ils pratiquent les prix qu'ils veulent, ça me gêne. Et désolé les gars, je trouve ça cher pour un CD. Qui plus est, rien n'est compatible avec rien, si on sort de la marque.
C'est moins le cas avec de l'Open Source. Qu'il y ait un Copyright sur une carte faite par une société, aucun problème. Mais que la liberté d'utiliser autre chose, développé sans finalité commerciale, existe, me paraît intéressante.

22 jan. 2006
0

développer
sans finalite commerciale ...

a croire que les gars du SHOM, ils bossent gratos .

Que le gars qui va developper sous linux ce sera gratos.

il faut peut etre remettre les pieds sur terre .

22 jan. 2006
0

"a croire que les gars du SHOM, ils bossent gratos"
Les gars du SHOM sont des fonctionaires civils ou mmilitaires rémunérés pour développer et entretenir des produits dans le cadre d'une mission de service publlic (idem météo-france et d'autres)

Il y a plusieurs approche à cette production de données par des services officiels abondés par le budget de l'état, en voici quelques une qui traite un peu de ce "bosse gratos" :
1- l'approche nord-américaine dit que puisque c'est déjà payé avec l'argent fédéral ça doit être mis gratuitement à disposition de tous, libre à chacun de contempler ou d'ajouter de la valeur (carto, météo, image satellite, ...).
2- l'approche ministre des finances en Europe qui voit d'un bon oeil un établissement public tirer une partie de son budget d'activités commerciales. On le baptise alors EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) comme c'est le cas entre autre pour Meteo-France
3- l'approche (de qui au fait) en Europe qui consiste à dire que ce qui sort un peu du "b a ba" doit être onéreux (ex : la météo pour les grutiers du port voisin); approche sans doute dérivé de l'idée que tout ce qui est fait à la demande à partir d'un produit de base doit l'être (ou l'a été historiquement) par l'organisme producteur de cette base
4- l'approche (à mon avis étriquée) qui consiste à calculer la dimension d'un pont en fonction du nobmre de nageur qui traverse chaque jour la rivière. Ca se traduit par des produits matérialisé (carte du SHOM mais aussi CD musicaux des Sony & Co) dont le prix élevé est/reste le résultat d'un processus historique (100 navires au plus emporte la carte des abords de l'estuaire de l'orénoque, dur d'amortir ce produit sur seulement 100 tirages) et surtout ça ne permet pas de tirer à un prix ridicule quelque chose que des millions d'utilisateur achêteront uniquement/inutilement parceque c'est pas cher et que l'ensemble des cartes est à un prix tellement bas que ce serait idiot d'en manquer d'une.

Quand aux gars qui développent sous linux, beaucoup le font alors qu'ils sont déjà salariés par ailleurs (chercheurs ou étudiants généralement) et que ce mode de diffusion favorise l'intérêt d'autres qui contribueront à l'amélioration par leur suggestion/ajout/debogage, et ce avant mise éventuelle sur le marché. C'est le "cycle vertueux" du développement des produits de l'internet historique par les fac US en 80 et 90).

Ca peut être aussi le fait de (petites) sociétés qui tireront leur plus-value des services (maintenance, assistance) qu'ils proposeront autour du produit "open source" et qui compense leur faible notoriété/crédibilité par l'argument que si le code est public leur disparition ne rendra pas le client prisonnier d'un produit mort, d'autres sociétés pouvant (continuer à) rendre ce service de maintenance/évolution à titre onéreux bien sur. L'argument est accepté par les directeurs de l'informatique de très grosses boites.

Enfin, dans certains cas la production en "open source" est la garantie de pérennité des données stockées. C'est le cas par exemple pour des données qui sont à conserver pendant des décennies : les livres numériques de la BNF par ex mais aussi les videos numériques de ton petit dernier dont tu souhaiterai faire profiter ses petits enfants à venir.

gogol interrogé avec "logiciel libre" ou "logiciel ouvert" t'apportera de nombreux arguments sur cette approche "linux gratos"

Internet nous a habitué (ou nous a montré la validité) à des schemas de circulation de la valeur plus complexe que par le passé, tout en gardant souvent les pieds sur terre.

Yves.

23 jan. 2006
0

Les pieds sur terre
Mais si, il y a des gens qui bossent gratos. Soit pour faire plaisir, soit pour se faire plaisir. Et je plains même ceux qui ne font que bosser pour du pognon. Même si ce n'est pas une culture très starakadaimi (quelle mot affreux viens-je d'écrire).

23 jan. 2006
0

nous sommes bien en france
et sur internet .

23 jan. 2006
0

Ah non...
Moi je ne suis pas en France. Mais quand même sur la planète terre.

23 jan. 2006
0

A titre d'info. Projets existants.
A titre d'info, quelques uns des projets actuels. Sorry, l'ensemble est en anglais...

Le projet principal :

home.earthlink.net[...]kelley/

Other Open Source GPS projects.

Georg Beyerle, Opengps running under RTAI Linux using a PCI interface. www.gfz-potsdam.de[...]pengps/

Stephan Esterhuizen, OpenGPS at the University of Colorado, Boulder running under RTAI Linux ccar.colorado.edu[...]ps/doc/

Yu Lu, USBGPS, running under Windows 2000/XP using a USB interface www.ee.ucr.edu[...]usbgps/

Serguei Miridonov, TuxGPS, running under ucLinux for Magellan GPS receivers
www.gpsinfo.ru[...]/tuxgps

Takuji Ebinuma, OpenSource GPS MG5001 Port, This project is dedicated to porting OpenSource GPS for Sigtec's MG5001 OEM GPS receiver
www.geocities.com[...]ex.html

GPS tookkit at the University of Texas at Austin GPSTk is a comprehensive library and set of utilities for GPS research, analysis, and development

gpstk.sourceforge.net[...]/

23 jan. 2006
0

alors Bernard on se decouvre?
tu vois bien que tu est tres bien place pour parler de ton business...

sans rancune...mais HEO est free et open

lui

23 jan. 2006
0

Aucun business avec ce qui est GPS
Dans le cas présent, je pose la question à titre personnel (parce qu'à ma connaissance, il n'existe pas de GPS portables "du commerce" qui bouffent de l'Open Source).
Mes activités informatiques sont actuellement limitées à l'enseignement, à temps partiel pour l'instant.
Après, si vous voulez tout savoir, avoir travaillé pendant 7 ans, d'abord pour la formation technique des vendeurs (je suis ingénieur du son à la base, et sociologue, c'est comme ça, même si les 2 formations n'ont rien à voir l'une avec l'autre) et les relations techniques avec certains clients, ensuite côté développement informatique (systèmes de contrôle électronique de documents) pour le compte d'une multinationale japonnaise.
Et j'ai été très con, cette boîte fournissant les CDs sur lesquels C-Map grave ses masters. Je les eu tous en main. Et je suis tellement bête que je ne me suis fait aucune copie.

Quant au business que j'ai actuellement : 1. je ne l'ai jamais caché. 2. il est artisanal et entend bien le rester. J'ai actuellement du boulot pour pas mal de temps. 3. je n'ai donc pas besoin de HEO pour me faire une clientèle.

Sans rancune non plus.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (47)

Eté norvègien

novembre 2021