Carte postale

Bonjour à tous.

Voici une petite carte postale de Sépia aux Antilles.

En larguant les amarres l’été dernier, je m’étais promis de poster régulièrement quelques nouvelles sur le forum. Honte à moi, les semaines ont passé, puis les mois et pas la moindre ligne pour mes petits camarades de claviers.
Vous n’allez pas me croire, mais en croisière, le temps passe à une vitesse !!
D’autant plus que le bateau n’était vraiment pas prêt au moment du départ. Les premiers mois, la boîte à outils sortait tous les jours. Rajoutez le CNED pour les deux enfants et les divers occupations du bord, les journées étaient bien remplies.

Bref, nous voici en Guadeloupe, sept mois après avoir quitté les cotes françaises. Le bilan est plutôt bon. Le bateau et l’équipage se sont bien comportés et nous n’avons pas eu de gros soucis, que ce soit au niveau santé ou technique.
Ce départ était tout de même un peu présomptueux car nous manquions d’expérience et Sépia était mal préparé pour ce voyage. La descente jusqu’aux Canaries a donc servi de période de maturation pour le bateau et son équipage. On peut dire qu’on a eu de la chance, tout le monde était d’accord pour continuer et il n’y a pas eu de mauvaise surprise du coté de Sépia.

Les conditions de navigation, si elles n’ont jamais été très mauvaises, ont rarement été très bonnes. La faute à des régimes de houle souvent croisés et à des vents très irréguliers en force. Nous nous sommes fait secouer et nous n’avons pas arrêté de manœuvrer. J’avais espéré quelque chose de plus reposant !

La traversée.

Nous sommes partis de Boa Vista, aux îles du Cap Vert, le 8 Janvier 2005, avec un vent de sable limitant la visibilité à quelques milles. Force 5 à 6 plus la grosse houle de l’Atlantique, il y a des façons plus délicates de se mettre en train ! Les estomacs ont été mis à rude épreuve.
La première semaine, l’Alizé, n’est pas descendu en dessous de force 5 à 6. Il est même monté à 7 pendant 24 heures. La houle a grossi en proportion, et nous a envoyé quelques déferlantes qui ont inondé le cockpit (une première pour nous). Le ciel souvent couvert et le vent frais nous ont forcé à rester habillé, et même chaudement pour les nuits, avec les cirés pour se protéger des averses. Bref, pas top, les conditions du départ. Le plus difficile à supporter étant la houle qui nous faisait rouler bord sur bord sans répit. Dans ces conditions, chaque geste, chaque déplacement est un effort et on se cogne de partout. Epuisant ! En revanche, notre sillage s’allongeait chaque jour de 140 à 150 milles.
Le vent et la houle se sont calmé durant la deuxième semaine. La fin du parcours a donc été plus calme et plus agréable mais aussi plus lente.
Les enfants (6 et 10 ans) se sont bien adaptés et ne se sont pas plaint du roulis. Ils ont été très peu malades et ont su tout le temps s’occuper, même quand nous n’étions pas disponibles à cause des manœuvres.

Depuis que nous sommes aux Antilles, ils profitent à fond de la vie sur l’eau. Baignades, plongées, rencontres… La seule corvée quotidienne restant le CNED.
Nous garderons d’excellents souvenirs de Tobago, de la Martinique et des Saintes. Les paysages, les gens, l’eau cristalline… Le tout partagé avec quelques équipages de rencontres fort sympathiques.
Nous goûtons aussi le plaisir de vivre tous les quatre dans notre petite coquille de bois, de profiter chaque jour des joies de la vie sur l’eau et au soleil. Nous savourons surtout le luxe de pouvoir prendre notre temps, d’apprécier tranquillement chaque escale et de musarder au fil de nos envies.

Nous allons rejoindre, comme beaucoup d’autres, le Nord des Antilles afin de nous préparer à la traversée vers les Açores. Cela sent le retour !

Bon courage à tous. Les beaux jours reviennent !

A bientôt

Philippe, de Sépia

L'équipage
09 avr. 2005
09 avr. 2005
0

Un grand merci pour cette carte postale...
...et courage pour la suite.

Ne rentrez pas trop tôt, il ne fait encore très beau par ici. :-)

09 avr. 2005
0

on s'y croirait
entre les lignes, on s'y croirait, bonne continuation et pour moi le plus bel endroit des antilles=grenade...St-Georges, bon vent

09 avr. 200516 juin 2020
0

Vive les

vacances
Profitez bien du temps qui passe :-) :alavotre:

pfffzzz

09 avr. 2005
0

merci de penser aux copains d'HEO
et pour le coup de soleil virtuel....aujourd'hui fait froid en métrop : 9° à 14h en Bourgogne

Bon vent, bonne nav pour toute ta famille.

Chantal et Jacky

11 avr. 2005
0

sympa la carte postale
en plus j'ai trouver le texte tres intéressant
( il est rare d'entendre dire que l'on c'est
fait brasser par force 6 :-))
bon retour
vous nous raconterer j'espere.

11 avr. 2005
0

et si, un VRAI force 6...
...ça commence à brasser, c'est "vent frais" et les BMS commencent juste après, à force 7 "grand frais"...

11 avr. 2005
0

C'EST CHOUETTE !...
...d'avoir eu cette pensée pour les Héotiens et tiennes! la description de votre voyage est belle
et vraie!
Un "p'tit" mot comme cela nous fait entrevoir ces
instants de Bonheur que vous avez vécus et c'est
magique!
Un GRAND merci!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (181)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021