Carénage sauvage

Bonjour à tous,

j'ai lu dans les "archives" du site concernant le carénage que le fait d'être mouillé en rivière (eau douce) pouvait suffir à éradiquer les coquillages et algues qui se fixaient sur la coque. Mon mouillage est sur l'Odet (Finistère Sud) mais l'eau est toujours plus ou moins saumatre. Je n'ai pas pu voir si la coque était ou non recouverte de beaucoup d'algues ou de coquillage (eau à 15 °C)... Pensez-vous qu'une eau dont le degré de salinité change (même un peu) constament pendant quelques heures puisse suffir à éliminer les organismes marins ?
Dans le cas contraire, mon bateau ayant vraiment besoin d'un carénage et n'ayant pas les moyens d'un gruttage, est-il si néfaste pour la nature de caréner comme on le faisait avant, sur la grève ? Et que risque-t-on dans ce cas ?
Merci pour vos conseils, avertissements, infos, recommandations, etc...
FC

L'équipage
29 nov. 2011
29 nov. 201129 nov. 2011
0

Bonsoir , je suis actuellement en train de travailler sur des formulations d'antifouling , et comme tout travail de formulation demande une étude de législation en cours , je vous déconseille pour le bien être de nos eaux de procéder à un carénage "sauvage" sans captage des rejets (boues et principes actifs ) .
Dans votre cas , le mieux serait de procéder à un nettoyage de la coque mise au sec ( marée ) par un jet haute pression qui ne fera que rejeter des algues et des concrétions .
Votre coque propre aura encore une tenue au fouling de qq semaines avant que vous ne procédiez à un vrai carénage en zone avec traitement des rejets .
C'est plus raisonable ainsi .
Bon courage

29 nov. 2011
0

Merci pour ta réponse.
Juste une question : quand tu dis que le jet haute pression est moins polluant, tu veux dire "moins polluant" que le grattage/brossage d'une coque ou moins polluant parce que tu ne passes pas d'antifooling après ?
Enfin, en quoi l'acte de repeindre à l'antifooling est-il polluant pour la nature si le bateau repeint retourne à l'eau quelques heures seulement après ?

29 nov. 2011
0

Et qui se mange le surcoût entre carénage "sauvage" (pratiqué depuis toujours)et la mise sur terre-plein "pour le bien-être de nos eaux" ? Toujours les mêmes ! Moi, je plonge...

29 nov. 2011
0

Excellente réponse

1

bonsoir
une fois la coque passée au karcher, en quoi passer une couche d'antifouling au pinceau va-t-il poluer ? à moins de renverser le pot ...

Hubert, de Cherbourg

29 nov. 2011
0

L'important est de ne pas "gratter" la coque.

29 nov. 2011
0

Je crois que l'amende est de 1500€ le carénage sauvage dans un port et beaucoup plus cher en dehors d'un port!
Dans ma région il y a eu pas mal de chasse aux plaisanciers.
Attention!

29 nov. 2011
0

Et au niveau des différences eau saumatre / eau de mer ? comme je le disais je ne peux pas plonger à cause de la température de l'eau pour observer l'état de la coque, pensez-vous que le seul fait d'avoir un changement de salinité (même minime) puisse éviter d'avoir des algues, coquillages, etc. ?

29 nov. 2011
0

Il n'y a qu'à aller se promener et passer un journée sur la aire de carénage du Légué (Port de Plérin St Brieuc)
Les bateaux du coin s'y succèdent pour caréner.
Il faut voir la quantité d'antifouling qui part dans les fosses, au coup de Karcher, puis au grattage, ou à l'abrasif à l'eau, afin d'en enlever le maximum, ceci bien sûr pour éviter à la repasse d'une nouvelle couche, l'effet ''croûte''. Tout ce qui passe dans les fosses, est d'autant qui ne passe plus dans la nature.

29 nov. 2011
0

un changement minime de salinité pendant quelques heures n'aura aucun effet nettoyant sur la carène, il faut passer de l'eau salée à douce pendant quelques jours pour que ça marche. celà dit posséder un bateau sans même pouvoir payer un grutage c'est que le bateau est certainement trop grand :-D

29 nov. 2011
0

ou le propriétaire trop petit

03 déc. 201103 déc. 2011
29 nov. 2011
0

C'est futé, ça, comme raisonnement... :bravo:

29 nov. 2011
0

j'ai mon bateau sur l'odet et je peux vous dire que les algues ou les coquillages s'acrochent très bien !

29 nov. 2011
0

Notilus,
Et combien tu paies le gruttage ?

29 nov. 2011
0

mais avec de l'auto érodable, il fini de toute manière dans l'eau l'antifouling ??!!??? je vois pas ce que ça change si c'est avec un coup de karcher ou non...

La législation est claire, dans le port c'est interdit (cf règlement du port). A l'extérieur c'est moins clair...

1

quelle est la définition juridique du carénage ?

Hubert, de Cherbourg

29 nov. 2011
0

IL suffit d'aller faire passer sur une semaine sur la vilaine après le barrage d'Arzal. Ceci dit faut pas espérer de miracle, mais en milieu de saison ca ne fait pas de mal. Par contre pour rincer le circuit de refroidissement du moteur c'est super top.

29 nov. 2011
0

Donc en gros, vous carénez tous sur terre-plein ?

29 nov. 2011
0

Eau salée et eau douce : bonne pioche pour moi dont le bateau est sur la Vilaine.

Après 2 ans d'utilisation, une sortie d'eau en septembre a confirmer qu'il n'y avait pas d'algues ni de coquillages.

Quand je compare aux barbes de certains bateaux de port haliguen ou le crouesty, par ex, :reflechi:

29 nov. 2011
0

je viens de passer 3 jours en Vilaine, c'est assez efficace, mais mon bateau n'est pas trop "barbu" :heu:

30 nov. 2011
0

Manhasset est en eau douce et navigue en eau salée.
Carenage tous les quatre ans!!!!

29 nov. 2011
0

Nous passons 5 mois en eau douce, la vermine de la mer est éliminée au profit de celle de l'eau douce, moins impressionnante il est vrai. Vu le prix de l'amende si on se fait prendre j'ai vu quelques gens sympa s'équiper de copains costaud et de manche de pioche. Ils n'ont pas eu de problèmes. Tout est dans le rapport de force. comme d'hab

29 nov. 2011
0

juridiquement je crois savoir que c'est non pas le carénage qui est interdit (sauf arrêté local) mais le fait de polluer, et le carénage est considéré comme polluant. donc le carénage sauvage serait possible si on récupère tous les rejets et qu'on peut prouver qu'on les rejette dans un endroit autorisé

29 nov. 2011
1

Bonsoir
sauf que pour que les aires de carénage aménagées soient rentabilisées... et bien on est obligé d'y passer !!! Plaisancier = vache à lait !
Dans les Côtes d'armor, en tout cas, il est désormais interdit de caréner en dehors de ces zones.
Je me pose la question de la pertinence sur le plan environnemental ??? Quel impact ont les matrices érodables, qu'en est il du nettoyage "en plongée", les machines à caréner à flot, etc...

Parfois le mieux est l'ennemi du bien.

30 nov. 201130 nov. 2011
2

on peut se faire une idée de l'impact des anti-foulling sur la nature en regardant ce qui se passe dans les ports.
Je prends l'exemple de Pornichet la- baule. Carénage au karsher sur l'aire au dessus de la cale quand ça n'est pas directement sur la cale, un bon millier de bateaux avec anti fouling dans le port en permanence et en parallèle foisonnement d'huîtres sur les berges et sous les pontons quand ce ne sont pas des moules, multitude de poissons dans le port en particulier des mulets mais aussi des bars, c'est aussi un refuge pour les rares anguilles qui restent en france.
Alors ? Antifouling toxique pour les animaux ? Hum ! On ne serait pas en train de nous bourrer le mou une fois de plus ?

30 nov. 2011
0

ça se tient pas mal comme raisonnement ça...

En plus, gratter sa coque puis peindre à l'antifooling avec une bache dessous pour récupérer les poussières nocives, bache qu'on va vider dans un endroit appropier... n'est-ce pas un bon moyen d'entretenir son bateau sans atteintes à la nature ?

03 déc. 2011
0

Oui, je suis d'accord avec toi. C'est vraiment une législation à la c... issue du dictat écolo à la mode. Plutôt qu'un antifouling efficace qui ne ferait chier que les quelques berniques en mal d'amour, on préfère multiplier les carénages ou sur-consommer du carburant. Le bilan me paraît très contestable.
Il paraît que les poissons changent de sexe. La belle affaire une fois dans l'assiette!
Sur ce, je me barre. On ne reste pas près d'une grenade dégoupillée! :acheval:

29 nov. 2011
0

Va voir à Sète, ou à Frontignan, ou même à Carnon où c'est qu'il part, ton bon antifouling plus trop polluant, d'ailleurs, au bout d'un an ... Je ne sais même pas si les muges ne se régalent pas, avec. :acheval: :acheval: :acheval:

29 nov. 201129 nov. 2011
0

supprimé (était rn double)
Hubert, de Cherbourg

0

est-ce que passer une éponge sur sa carène c'est caréner ?

Hubert, de Cherbourg

29 nov. 2011
0

Non ça c'est caresser. Une marque d'amour pour ton bateau.

02 déc. 2011
0

excellent, le câlin !

29 nov. 2011
0

Je savais bien que ce fil allait déclencher des passions ,cependant je penses qu'il est important pour juger avec un peu de recul, de connaitre ce qu'il y a dans un antifouling.
L'algicide - bactéricide est un principe actif du type cyperméthrine ou de dérivés thyocyanique ,pas vraiment des produits que l'on aimerait avoir dans son assiette car ils sont ingérés par les poissons et crustacés et y restent durablement ( les muges .....) .
Les pigments et charges minérales sont des oxydes de cuivre et de zinc , pas franchement toxique mais quand même... et pour finir ,les résines utilisées des produits naturels (colophane qui se délite dans l'eau ) + caoutchouc chloré + résine glycérophtalique plastifiant .
Avec ce type de composition , il est bon d'éviter de gratter les couches d'antifouling ailleurs que dans des zones drainées ou les boues seront traitées et éliminées sans risque pour la faune et nous même .
C'est pour celà que je penses qu'un nettoyage au karcher au mouillage est adapté pour une propreté car le karcher n'aura pas l'agressivité suffisante pour extraire trop de principes actifs .
Pour ce qui est de l'application d'une nouvelle couche , le problème est que pour créer de l'adhérence ,vous aller devoir poncer en créant des poussières toxiques .La peinture ,par elle même ne dégage que des composés organiques volatils (le solvant ) qui va contribuer à élargir le trou de la couche d'ozone d'ou les dérèglements climatiques .Donc , avec modération .....
Nous tous ,passionnés de mer et de vie marine nous devons être attentifs à nos impact sur la nature même si je suis conscient que les industries sont infiniment plus polluantes , mais un petit geste de chacun ne pourra être que bénéfique .
Qu'en pensez vous ?

1

bonsoir
je ne ponce pas après le karcher, et cela ne pose pas de pb pour la tenue de la peinture.
De toute façon je fais cela pendant les trois mois que le bateau passe au sec sur une aire avec récupération des eaux usées.
Mais autant gratter l'antifouling sur une plage me paraît en effet à éviter, autant passer l'éponge puis passer une couche d'antifouling au pinceau (pas au pistolet qui en diffuse beaucoup) me semble raisonable. Non ?

Hubert, de Cherbourg

29 nov. 2011
0

Le dérèglement climatique est lié au CO2, pas à l'ozone. Ce sont 2 problèmes différents.

29 nov. 2011
0

Les VOC produisent de l'ozone et aussi du CO² , la réaction de dégradation d'un hydrocarbure par les UV donne de l'ozone O3 et du CO² , dans tous les cas c'est mauvais pour l'atmosphère .....

29 nov. 2011
0

pour info, sur le plan d'eau de la Vilaine et en particulier sur le port d'arzal est prévu deux ou trois grilles de carenage, donc sous peu interdiction de nettoyer son bateau en dehors de ces sites.
premier probleme en vilaine : les metaux lourds contenu dans les anti fouling, deux ou trois mille bateaux sur la riviere, deux , trois kilo annuels... depuis 20, 30, 4O ans sans commentaire, bonjour l'eau potable

29 nov. 201129 nov. 2011
1

mais je n'ai toujours pas la réponse à la question : qu'est-ce que caréner ? (juridiquement parlant)
passer un coup d'éponge est-caréner ?
passer le karcher ?
Gratter ?
Peindre ?

qui connait la réponse ?
Hubert, de Cherbourg

29 nov. 2011
0

carener: refaire la carene donc nettoyage et peinture ....

29 nov. 2011
0

carener: refaire la carene donc nettoyage et peinture ....

29 nov. 2011
0

salut à tous,
dans les côtes d'Armor, les pro ont été obligés de démonter leur aire de carénage même aux normes: www.letregor.fr[...]eguier/

comment vont faire les plaisanciers???? et puis même un port comme Perros, comment caréner l'ensemble des bateaux 200,300 ... ??? si on se présente au moi d'avril à 20 bateaux comment on fait?il est impossible techniquement de gruter et il n'y a pas assez de place.
et les pro, vous les voyez gruter leur bateau?
cdt

29 nov. 2011
0

Bonjour
On est dans une situation absurde. On doit caréner sur une aire de carénage, mais il n'y a pas d'aire de carénage.
Yves

29 nov. 201129 nov. 2011
0

J'ai essayé l'antifouling pas cher, le cher, le bi-composant ( pas donné ), je met mon bateau à l'eau en avril, il se pose 2 fois par jour dans la vase et bien quel que soit le produit faut gratter la carène mi juillet si l'on veut "glisser" pour les vacances d'août.

J'ai rencontré l'an dernier au mouillage, un Breton ( qui semblait ) expérimenté ( pléonasme !? ), il avait un beau bateau et me disait qu'il n'utilise plus d'antifouling depuis des années, il gratte régulièrement la coque avec un grattoir "maison" ( long manche anglé ), et il termine en frottant à l'eau de javel pure pour tuer " la vie" qui reste sur la coque.

Ca semble bon pour la glisse, l'environnement, le porte monnaie, l'année prochaine j'essaye.

Quelqu'un peut-il confirmer les bien fait de cette pratique et ce type de carénage est-il interdit pas la loi si réalisé dans la nature ou sur une cale en sachant qu'il ne reste aucun antifouling sur la coque ?

:policier: :non: :reflechi:

03 déc. 2011
0

Bien souvent, je fais pareil. Pas mal de vieux marins "nettoient" juste leur coque de temps en temps. Bien pour les types pas trop pressés sur d'assez petits voiliers. Mais le problème, c'est l'eau de javel, qui imparablement tue tous les petits organismes aux alentours. Mieux vaut des nettoyants bios.

29 nov. 2011
1

bonsoir ,
je suis tombé par hasard ce matin sur une émission de France Inter : "jamais sans mon jeans" ........

c'est ici :

www.franceinter.fr[...]n-jeans

cliquez sur "réécouter " , oubliez le début et allez a la minute 35

une ville ou les 260000 habitants plus 500000 clandestins y fabriquent 50% des jeans vendu aux US , 60% de ceux fabriqués en chine et notamment les marques historiques ..........les résidus du traitement du tissu vont directement dans les rivières polluées à 500 %............

nos petites réglementations sont pathétiquement dérisoires au regards du gigantesque développement anarchique des pays qui nous mangeront tout crus dans dix ans !!!

02 déc. 2011
0

Je m'étais fait la même réflexion en rentrant d'un voyage à Djoja ... impressionnant de voir comment sont "traités" les rejets de mégapoles !

03 déc. 2011
0

T'as absolument raison. Ai écouté aussi.

29 nov. 2011
0

Bonjour
La loi sur l'eau n'interdit pas explicitement le carénage mais le rejet de produit toxique dans la nature. Les antifoulings auto-érodable sont t ils conformes dans ces conditions?
Je n'ai pas passé d'antifouling cette année: j'ai passé l'éponge 1 fois par mois.
Yves

29 nov. 2011
0

un anti fouling est avant tout un poison...dans les cinq ou dix celui-ci sera certainement interdit il faudra donc nous adapter, apres tout protegeons notre terrain de loisirs, la mer n'est pas une poubelle.ni une decharge.

29 nov. 2011
0

Tout à fait d'accord avec de nombreux intervenants , un petit geste sera toujours bon ,même si des industries sont énormément polluantes (j'en sais qqchose) , nos gestes seront toujours positifs .

29 nov. 2011
0

Pacotheas,je confirme j'ai vu caréner à l'eau de javel:
à l'aide d'un pulvérisateur de jardinier tout la caréne est passée à l'eau de javel , à saturation,puis laissez agir plusieurs heures ,ensuite ,ça vient tout seul.
Pollution ???Perso une couche tout les ............................3 4 ans.Eau douce et eau salée,mais nous avons des marées.Aire de carénage?????

29 nov. 201129 nov. 2011
0

Si on prends comme definition de la pollution celle qui consiste a dire que c'est un apport de matieres toxiques dans l'environnement, je ne vois pas en quoi le fait de separer ma coque des organismes marins qui la recouvre et qui etaient dans l'eau quelques heures auparavant soit une pollution, ni le fait de gratter un peu d'antifouling, dont la raison d'etre et la fonction meme est d'etre dans l'eau, c'est marqué sur le mode d'emploi.
Je souhaite au representant de l'ordre qui voudrait me verbaliser d'avoir de serieux arguments, et j'aimerai bien m'en expliquer devant un tribunal!!
Jusqu'a present, jamais emmerdé, et il ferait beau voir.

30 nov. 2011
0

Bonjour à tous,
Une réponse de L'UNAN bulletin n° 6 concernant le carénage.
ENTRETIEN "PROPRE" DES CARENES ET TRAVAUX POLLUANTS
Le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques (CSNP-SN) vient de publier un rapport
appelé "Nautisme et Environnement" traitant de l'impact environnemental des ports de plaisance et de la filière
industrielle du nautisme. Une première partie traitant de l'utilisation des bateaux de plaisance était parue en
décembre 2007. Ces deux rapports sont téléchargeables sur le site de l'UNAN "".
On constate actuellement une propension des ports à interdire le nettoyage d'entretien périodique des oeuvres vives
des bateaux de plaisance sur des cales d'échouage non équipées de dispositifs récupérateurs ou à flot par des
plongeurs, à l'éponge ou par simple jet d'eau, à basse pression, sous des prétextes environnementaux. Il s'agit pour
les ports de réaliser du chiffre d'affaires sur la manutention, souvent facturée à des tarifs élevés. D’autant que
contrairement à ce qui se dit, aucun texte spécifique n’interdit ce type d’entretien régulier !
Le Conseil Supérieur a donc publié la recommandation suivante :
II convient de distinguer 3 niveaux de travaux liés au nettoyage des coques des bateaux :
- le nettoyage à l'éponge, à la brosse ou au jet à faible pression (tuyau sur robinet sans compresseur),
- le gommage de la couche superficielle, à haute pression,
- le ponçage -décapage par sablage ou appareil électrique (nettoyeur haute pression par exemple).
Les gestionnaires devraient préciser dans le règlement des ports que, si le premier niveau de nettoyage est autorisé
à flot, contre une jetée ou sur des cales non aménagées, en revanche le second et le troisième niveau doivent
s'effectuer sur des espaces où la collecte et le traitement des effluents sont assurés.
Le CSNP-SN conseille également une mutualisation d'équipements aux normes (éventuellement mobiles) entre
ports de plaisance et zones de mouillages "d'un même bassin".
Ce texte est clair. Les nettoyages légers, éponge, brosse ou jet d'eau du robinet sont donc reconnus comme ne
posant pas de problème environnemental depuis l'interdiction du TBT en 1982 pour les bateaux de moins de 25
mètres. Le TBT que l'on peut retrouver dans les sédiments est ancien ou provient de navires de commerce. La
remise en suspension des vases lors de dragages conduit à sa dégradation rapide sous l'effet de la lumière.
Ce texte n’est qu'une recommandation du CSNP-SN et n'a pas de valeur règlementaire. Les fédérations de ports de
plaisance ont participé activement à l'élaboration du document du CSNP-SN. Il ne devrait donc pas y avoir de
problème au niveau de vos ports pour revenir à la raison en ce qui concerne le nettoyage léger des carènes

01 déc. 2011
0

Bonjour Hubert,
Voici le lien pour l'UNAN
unan.fr[...]dex.php
Ensuite sur la colonne de gauche aller sur bulletin et tu as tous les bulletins qui sont parus.
Bonne recherche. :bravo: :topla:

30 nov. 2011
0

Vos avis sur cet article et la réaction de vos ports respectifs.
Je pense que le nettoyage à l'éponge devrait être autorisé partout.
- le nettoyage à l'éponge, à la brosse ou au jet à faible pression (tuyau sur robinet sans compresseur)

30 nov. 201130 nov. 2011
0

merci pour cette réponse.
Par contre, je n'arrive pas à trouver les doc sur le site de l'UNAN
Hubert, de Cherbourg

30 nov. 2011
0

Vos avis sur cet article et la réaction de vos ports respectifs.
Je pense que le nettoyage à l'éponge devrait être autorisé partout.
- le nettoyage à l'éponge, à la brosse ou au jet à faible pression (tuyau sur robinet sans compresseur)

0

merci janyc !
Hubert, de Cherbourg

30 nov. 2011
0

comme on dit:le vieux marin caressait avec amour le fond de sa quille ,ça aussi c'est carener, pourtant il y a risque de pollution ?
ALAIN

30 nov. 2011
0

Merci janyc, très informatif. J'en discute à Tréguier avec le capitaine du port dès que je rentre (6/01), pour ma prolongation sur liste d'attente... :pouce:

30 nov. 2011
0

Tiens-nous au courant !

30 nov. 2011
0

salut CergElAbroz,
Tu as certainement lu les articles sur les carénage à Tréguier que je connais très bien car Trégorois.
As tu eu quelques réactions des autres plaisanciers du port? je sais que certains veulent faire de la résistance en invitant même des journalistes à assister au carénage inter marée en appui sur les quais ceque j'ai toujours fait soit à Tréguier soit maintenant à Perros..
Cdt

30 nov. 2011
0

Et jamais verbalisés les trégorois ?

30 nov. 2011
0

Ce qui m'étonne là dedans c'est que personne n'a d'approche scientifique (même un tout petit peu). Je m'explique : une pollution est toujours une affaire de quantité ou de concentration de produit toxique. Quand on fait pipi en pleine mer on rejette des métaux lourds mais pas beaucoup. J'aimerais connaître le véritable pouvoir polluant d'un bateau de plaisance qui passe un coup de karcher. Ca dépend aussi de la matrice de l'antifouling. C'est vrai que mon antifouling auto érodable "coule" beaucoup lors d'un coup de karcher alors qu'un matrice dure ne doit probablement pas partir beaucoup à l'eau.
Légiférer pour éviter la pollution OK, mais le faire bien ça serait mieux.

30 nov. 201130 nov. 2011
0

Suis à Riyadh en ce moment 9 mois/12, et Trégorois (Trédarzec) le reste du temps.
Vous tiendrais au courant...
La "soluce" évoquée par pacotheas en y allant mollo sur l'eau de javel me séduit, éventuellement en plongée en mouillage forain autant de fois qu'il est nécessaire: renvoyer dans le courant les chtit bêtes et organismes clandestins qui font le rémora sur ma coque non traitée. Ancien régatier l'"astiquage" de la coque au rythme d'une fois par course était la routine (soit des dizaines de fois par saison)... Ya aussi la solution ultrasonique consommatrice d'énergie et chère et trop récente pour garantir qu'il n'y a sur le long terme aucun effet néfaste non encore révélé sur la vie (ma vie, la vie marine et la vie de la coque)... (voir article dans récent V&V je crois).
Et compte tenu du commentaire de stp2, franchement tous ces efforts apparaissent dérisoires, l'essentiel étant peut être de maintenir un état d'esprit, une constante interrogation sur l'impact de chacune de nos actions sur notre environnement. Quand les "boubous" émergeants voudront bien nous consulter........ :heu:

30 nov. 2011
0

Il est arrivé aussi au vieux marin de le gratter

01 déc. 2011
0

Et même de lui passer de la pommade!

01 déc. 2011
0

Et même de lui passer de la pommade!

03 déc. 2011
0

Personnellement, j'ai décidé d'adopter la méthode suivante:
plus d'anti foulinge, hivernage à terre 10 mois de l'année, avec sans doute, l'été,
un petit coup d'éponge ou 2 ! Donc, moins de pollution, moins de roros lachés (port et
entretien polluant), bateau au sec, avec possibilité accrue de faire des bricoles dessus!

03 déc. 2011
0

Ouais mais y en a qui naviguent 12 mois dans l'année...
Je viens de trouver la solution, le port de Saint-Marine (20 euros pour un carénage écolo sur cale, qui dit mieux ?)...

03 déc. 2011
0

Ouais mais pas uniquement réservé à ceux qui ont un poste d'amarrage au port.
20 euros, c'est le prix d'un jeton pour le jet haute-pression (15 min / jeton). Avec une coque de 6,65m je devrais m'en sortir avec un jeton.
Sinon, chacun peut y caréner, mais ça coûte 50 euros pour ceux qui ne mouillent pas à Sainte-Marine en plus du prix de la location du Karcher.
Tout ça doit être gratté, nettoyé, barbouillé en une journée...

03 déc. 2011
0

à condition d'y louer un mouillage, c'est ça ?

03 déc. 201103 déc. 2011
0

Je suis à Belle-île et il n'y a pas d'aire de carénage.
Je navigue 12 mois par an et quand je vais à Lorient ou à Vannes je ne prends ni le train ni la bagnole ( je n'en ai plus , d'ailleurs) je vais avec Manapany, mon bateau .
Parfois donc, pour aller chez le médecin, je mets 3 ou 4 jours ! On s'en fout, on a le temps.
Le fait de naviguer beaucoup fait que je n'ai qu'une fine couche de mousse à chaque fois que je mets mon bateau au sec ( Contre un quai et avec la marée )
Avant, je grattais la coque mais maintenant, j'utilise un pulvérisateur avec de la javel et j'attends que l'eau remonte.C'est radical, je ne rince même plus. Cela suffit amplement et j'ai toujours une carène propre.
Je fais un carénage avec javel une fois ou 2 par an. Mais je mets mon bateau au sec deux ou trois fois.
Beaucoup de professionnels font la même chose ,donc, cela suffit pour me convaincre .

03 déc. 2011
0

C'est tentant ma foi... mais penses-tu être immunisé contre les petits mecs en bleus avec ce procédé ? si c'est le cas, demain j'achète de l'eau de javel et je mets la femme de ménage sur le coup ! :aurevoirdame:

03 déc. 2011
0

Une solution pour ceux en Bretagne Nord... Aller caréner à Guernesey ou a Jersey. Pas de règlementation particulière. Echouage sur le grill à basse mer dans la marina (guernesey) et l'occasion d'une petite sortie en plus! A noter que les anglais refusent cette législation et que les méthodes de carénage n'ont pas changé la bas!

03 déc. 201116 juin 2020
0

Pourquoi pas un système de bonus-malus ? Par exemple, le malus sur l’usage d’un karcher pendant 1 heure permettrait d’acheter 10 superbes mallettes de carénage Max Havelaar.

02 oct. 2013
0

salut à toutes et tous,

qui a eu des retours des capitaineries concernant le "carénage" léger avec une éponge ?
Voir avec une éponge et un grattoir ? ou autres ?

02 oct. 2013
0

interdit chez nous ... à certains endroits, pas à d'autres ... font ch ...

interdit sur la rade de Lorient mais à 5M en face à Groix, on continue à gratter comme si de rien n'était ...

cherchez l'erreur !

02 oct. 2013
0

Pour moi le carénage léger c'est toujours ce qui est décrit là (depuis j'ai acheté une combi) :

www.hisse-et-oh.com[...]e-coque

Pour le carénage avec peinture et travaux, je mets les ports en concurrence (CapBreton est 54% moins cher qu'Arcachon qui ne doit plus vouloir de clients...).

03 oct. 2013
0

carènage => brosser la carène
ou => frotter... et repeindre

ou aller dans un chantier vague bleue... qui te passe un coup de karcher sur un terre plein ou les effluents finissent pas ruisseler dans l'eau du port

comme c'est très très très souvent le cas

03 oct. 2013
0

carènage => brosser la carène
ou => frotter... et repeindre

ou aller dans un chantier vague bleue... qui te passe un coup de karcher sur un terre plein ou les effluents finissent pas ruisseler dans l'eau du port

comme c'est très très très souvent le cas

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (9)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021