carénage à bas coût

Dans le coût d'entretien d'un bateau , il y a le carénage

Un ami confie son 10m50 à un chantier chaque année , avec la sortie de l'eau , le changement de anodes , la facture atteint 1000 euro.

Autant dire que nombre de carénages se font encore de façon " sauvage".

Depuis deux ans , les affaires maritimes interviennent ponctuellement pour faire ranger leur matériel à ceux qui carènent, hors d'installations agréées , même dans des ports où aucun arrêté ne l'interdit, et menacent d'une amende de 75000 euro.

Pour les affaires maritimes , peut importe que celui qui carène utilise ou non un antifouling.

Je lance donc le sujet , qui connaît exactement la législation
, selon certains

"Vous ne pouvez faire sur un radier ordinaire que des visites d'hélice , remplacement d'anode , examen de la coque après un échouement , etc "

(toutes les manoeuvres du bateau à moteur ,
jean Renouf
édition Vagnon ,
page 215)

Dans certains ports comme à Brest , on peut toujours caréner sur un radier entre deux marées , les eaux polluées étant pompées et traitées à terre .

Qui connaît le coût?

Où y a t il de semblables installation?

L'équipage
24 nov. 2016
24 nov. 201624 nov. 2016
1

ça deviens une vaste affaire ...

effectivement il y a un arrété qui interdit les carenages sauvages ,ils doivent etre effectué dans une aire equipée pour recupéré les eaux polluées .

Néanmoins apres discusion avec le port on peut nettoyer les bateaux à sec ,entre deux carenages , sans peinture , ça c'est une chose .

Par ailleurs certains ports : Port Blanc à Brest , les Bas sablons à St Malo et il y en a d'autre ont realisé des équipement permettant un carenage autonome coutant une piece de monnaie . On s'echoue à marée haute ,a marée basse on nettoie avec un Karcher à disposition et le seaux sont recupéré en bas de la cale dans une grille ...

Mais le scandale ici dans notre pays c'est qu'il faut passer par un chantier pour mettre le bateau à terre ..et lorsque l'on confie le carenage aux chantiers la plus part du temps le travail est fait en dehors de l'aire de carenage à m^me le sol et les eaux vont ou elles peuvent en suivant la pente ...et m^me certains chantiers ne sont eux m^me pas équipé d'aire de carénage ..

Donc avec d'autres nous sommes partie en guerre ...et l'on va faire en sorte de gonfler les rangs pour avoir du poids .et ton coté Bernard ,tu peux porté la bonne parle ...

Par contre ton copain peut faire sortir le bateau de l'eau par un chantier , mais il peut alors faire le carenage lui m^me et il divisera la facture par deux .

24 nov. 2016
0

dans certains coins, il est impossible à un particulier de travailler lui-même dans un chantier ou sur le terre-plein d'un port !

24 nov. 2016
0

TEXTES DE LOI :

La loi sur l’eau du 30 décembre 2006, oblige à parvenir à une bonne qualité des eaux, afin d’atteindre à l’horizon 2015 un bon état écologique des masses d’eaux, comme le préconise la directive cadre européenne sur l’eau du 22 décembre 2000, transposée en droit français par la loi du 21 avril 2004 (Loi n°2004 – 338 du 21 avril 2004, portant transposition de la directive 2000/60/CE établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’Eau).

Il est important de noter que :

La bonne qualité des masses d’eaux concerne également les « masses d’eaux côtières »
La loi sur l’eau accentue l’importance de la gestion des eaux usées et également des eaux pluviales, vecteur important de charges polluantes de la terre vers la mer.
La Directive sur la responsabilité environnementale, du 21 avril 2004 transposée en droit français mi 2008 accentue les notions de prévention et de réparation des dommages à l’environnement. Dans certains domaines, les gestionnaires de ports seront concernés, et pourront être impliqués : état écologique des masses d’eaux, protection de la faune et de la flore sauvages…
Et cela en cas de non maîtrise d’une pollution, qu’elle soit générée par l’activité portuaire, ou simplement qu’elle transite par le bassin portuaire, avant de contaminer l’espace marin et littoral proche.
Ce texte concerne les détériorations de l’environnement qui présentent un réel caractère de gravité, dans trois domaines :

L’atteinte à la santé humaine du fait de la contamination des sols,
L’état écologique de l’eau,
L’atteinte aux espèces et aux sites protégés.
La loi reconnait la nécessité de protéger la biodiversité, et plus qu’une réparation pécuniaire, prévoit d’organiser la remise en état d’un site en cas de dégradation.
Un décret en Conseil d’Etat fixera prochainement les activités soumises à l’obligation de réparation, les différents niveaux de responsabilité, et les conditions de mise en œuvre des mesures de prévention et de réparation…

Code des ports maritimes, article L 332-2 et R322-2 sur la conservation du domaine public des ports maritimes.

Article L332-2
"Nul ne peut porter atteinte au bon état et à la propreté du port et de ses installations.
Le fait de jeter dans les eaux du port tous déchets, objets, terre, matériaux ou autres est puni d’une amende d’un montant égal à celui prévu pour les contraventions de 5ème classe."

Article R 322-2
Nul ne peut porter atteinte au bon état des ports et havres tant dans leur profondeur et netteté que dans leurs installations. Le jet de terre, objets ou immondices dans les eaux des ports et leurs dépendances, leur dépôt sur les quais et les terres pleins des ports sont punis de l’amande prévue pour les contraventions de la 3ème classe.
www.legifrance.gouv.fr[...]/

Code de l’environnement article L216-6, extrait :
« Le fait de jeter, déverser ou laisser s’écouler dans les eaux superficielles, souterraines ou les eaux de la mer dans la limite des eaux territoriales, directement ou indirectement, une ou des substances quelconques dont l’action ou les réactions entrainent, même provisoirement, des effets nuisibles sur la santé ou des dommages à la flore ou à la faune, à l’exception des dommages visés aux articles L. 218-73 et L. 432-2, ou des modifications significatives du régime normal d’alimentation en eau ou des limitations d’usage des zones de baignade, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Ces textes viennent d’être confortés par la directive européenne « Stratégie pour le milieu marin », adoptée mi décembre 2007 par le parlement européen.
Ce texte rappel que les états membres doivent atteindre ou maintenir un « bon état écologique » des eaux marines et côtières d’ici 2020.

24 nov. 2016
15

Concernant le rejet des boues rouges dans les calanques, l'amende de 75 000 euros est dressée par jour ou ils ont un forfait annuel ?
:jelaferme:
:acheval:

24 nov. 2016
0

il n'y a plus de boue ,ils les gardent à terre pour faire des revetement de routes ext..
mais c'est pire ,c'est les eaux de lavage de ses boues qui sont envoyées à la mer ,on retrouve maintenant au delà de Marseille d'un coté et de Porquerolles de l'autre des poisons qui restaient dans les boues avant ,au moins tout le monde en profite ..mais ce n'est pas pour ça qu'il faut balancer les résidus de carènage à la mer ..en plus
alain

24 nov. 2016
0

@Calypso 2;

"Néanmoins après discussion avec le port on peut nettoyer les bateaux à sec ,entre deux carenages , sans peinture , ça c'est une chose ."
:pouce:
Nettoyer les bateaux à sec, concrètement cela veut dire quoi ?

Et pourquoi autoriser les rejets par les professionnels ?
Et pourquoi interdire les travaux par les particuliers, tant qu'il n'y a aucun rejet ?
:oups:

24 nov. 2016
2

nettoyer au sec ,c'est un coup d'eponge qui n'enleve pas le peinture , ça c'est autorisé ...

les rejets ne sont pas autoriser aux professionnels mais personne ne leur dit rien ? ...

il faut etre pratique et comprendre comment ils fonctionnent : ils sortent un bateau avec un engin , on paie .... ils posent le bateau sur l'aire de carenage ,on paie pour le calage ...puis vous ou ils font le travaille ....bien ... mais ensuite il faut reprendre le bateau sur la remorque ...refacture .... le mettre dans un coin du chantier et le recalé .... facture de nouveau ...

donc finalement ils prennent le bateau il le mettent dans un coin du chantier et là dans son coin il est nettoyé ce qui economise un calage et un transport soit 200€ ...mais les eaux s'ecoule partout ... il faudrait que l'ensemble du chantier soit une vaste aire de carenage et non un petit coin ....

et ayant un petit coin ils sont en regle pour faire les carenages !!!

une grosse pompe à fric

24 nov. 2016
1

Ici à marée basse, nous pouvons gratter , nettoyer, la coque ,changer les anodes, mais en aucun cas faire l'antifouling.
Ne pas jouer aux malins, dans le cas de non respect du règlement, c'est l'exclusion, et sans remboursement.
Il y'a une aire pour les travaux, avec location du matériel si besoin.

24 nov. 2016
0

En Rance après la construction du barrage le plus polluant écologiquement au monde( mais çà tout le monde impliqué économiquement s'en fiche), on est passé d'une flotte de plaisance de 200 à plus de 3000 actuellement. Désormais il est interdit de caréner sur l'estran mais il est plus facile de sortir une décision d'interdiction que de créer des cales spécifiques. Nous avons donc 3000 bateaux côté Rance tributaires d'une seule cale de carénage (Bas Sablons) qui est déjà saturée par les bateaux de son propre port.
Il y a 3 chantiers maintenant équipés de réceptacle de carénage, mais pour un bateau de 9m une sortie de l'eau 140 € HT + 30 € de nettoyage karcher + même tarif pour la remise à l'eau, cela fait cher pour un coup de propreté.
Hors en Rance les carènes salissent très vite, ce qui nous oblige maintenant à utiliser un antifouling plus efficace pour tenir entre 2 sorties à terre du bateau.
Donc dans la logique écolo on va bientôt nous interdire l'antifouling (c'est dans les tuyaux) ......et ensuite, pourquoi pas, interdire les bateaux plastiques car trop polluant à la déconstruction etc.....

24 nov. 2016
0

Il y a un projet de cale de carénage propre en Rance à Plouër, identique à celui de St-Malo (avec nettoyeurs hte pression à disposition).
Mais tant qu'EDF refuse de s'engager (depuis 3 ans) sur un niveau moyen des marées basses (6.50m), il est impossible de décider à quelle hauteur la construire. Peut-être des nouvelles samedi matin à l'assemblée générale du port de Plouër...
(Les tarifs que tu donnent sont bien hors taxe, donc 408 ttc + l'antifouling à faire soi-même chaque année. Le tarif de la cale en projet serait autour de 100€.)

26 nov. 2016
0

Nouvelle fraiches de Plouer: Les travaux démarreront la semaine prochaine jusque fin mars. EDF a fini par s'engager à permettre l'utilisation en avril, mai, juin, septembre, octobre. Accès soumis à réservation préalable, 6 places, tarif non défini encore mais plus cher que St-Malo vu les différences d'environnement budgétaire, mais devant garder un caractère "incitatif".
Par ailleurs, remise aux norme des deux aires de carénage louées aux chantiers.

24 nov. 2016
0

OUI matelot@17523 les travaux de cette cale devraient démarrer théoriquement cet hiver.... Mais méfiance avec EDF qui veut relever les niveaux mais pas les baisser car ils pensent en masse d'eau (ce sont les nouveaux penseurs qui sont arrivés depuis un peu plus de 5 ans !). Il leur faut 5m de marnage pour faire tourner leurs bouzins.
Il y a aussi une étude pour réaliser 1 voire 2 autres cales mais question budget qui va payer ? Donc on peut encore attendre longtemps.
Maintenant pour la cale de Ploüer/Rance si les tarifs sont à 100 €, à mon avis il n'y aura pas beaucoup de monde à la fréquenter car aux Bas Sablons c'est 20 € (10 si on fait partie de l'APPP Pleurtuit) + le Karcher mais çà fait à peine 10 ou 15 € en plus, on est loin des 100€ !
Moi je dis ça , mais j'dis rien !

24 nov. 2016
2

comment faites vous avec 850€ de revenus par mois ....
voir un autre fil ...
alain :reflechi:

24 nov. 2016
0

suffit d'attendre, la plaisance va redevenir un passe-temps de riche ...

24 nov. 2016
0

Bil56 : Ah bon ? On n'est pas entre riches ? je croyais ... :heu: :acheval:

24 nov. 2016
0

...Ah c'est ballot, j'aime bien la diversité! :heu:

24 nov. 2016
1

Alors on regardait les bateaux
on suçait des glaces a l'eau
les palaces ,les restaurants
on ne faisait que passer d'vant
M .J
Quand on a un bateau on a de l'argent !!!!dixit mme la 1ere adjointe du maire de l'aiguillon sur mer
Et propriétaire d'un chantier naval !!!!
réponse qui m'a été faite lors d'une réunion pour défendre un club nautique qui accueille des personnes rmiste

24 nov. 2016
0

Donc pour le moment , une faible proportion de bateaux sont régulièrement carénés sur des aires dédiées soit par souci d'économie ou manque de moyen des propriétaires , soit par absence d'infrastructure dédiée.

Pour les autres

Où ils sont seulement frottés , sans utilisation d'antifouling sur des cales entre deux marées , dans les endroits où cette pratique est acceptée

Où ils sont sortis de l'eau et carénés sur des chantiers privés, souvent en dehors de toute aire dédiée, l'eau polluée s'écoulant dans le sol

Où ils sont sortis de l'eau et carénés dans des jardins ou cours de maison , l'eau polluée s'écoulant dans le sol.

Les solutions seraient

Soit la construction d'aires avec sortie des bateaux par grutage pour un coût de plusieurs centaines d'euro à chaque sortie

Soit l'aménagement de cales avec récupération des eaux polluées dans un caniveau et traitement à terre de ces eaux , pour un coût plus faible ( qui connait ce coût?)

Soit un nettoyage fréquent à la cale entre deux marées sans utilisation d'antifouling ( pratique de gorlann29).

Pour ceux qui ont l'expérience de cette pratique , quelle peut etre cette fréquence? Quelle peinture peut on utiliser pour protéger les oeuvres vives en remplacement de l'antifouling

24 nov. 2016
0

Bonsoir,
pour l' instant, dans l' Aven (Finistère sud), le nettoyage de coque entre deux marées est interdit à Kerdruc et Rosbras, si bien que les bateaux stationnant dans ces "ports" viennent se faire sortir de l' eau à Pont-Aven, avec le Parklev du chantier privé. Ils carènent sur le "quai à Sable", toutes les eaux polluées repartent dans la rivière, et ils retournent ensuite à l' eau!.
Jusqu' à cette année, le carénage entre deux marée des bateaux stationnant à l' année à Pont-Aven était encore toléré.
Depuis 3 ans, le chantier privé de Pont-Aven est censé faire une aire de carénage, mais toujours pas le moindre début de travaux.
Cet hiver, je vais faire sortir mon bateau pour décaper la peinture de coque (alu), et les derniers grammes d' antifouling qui restent sur mes œuvres vives (la couche la plus récente a plus de 7 ans).. Je vais sans doute décaper par aérogommage jusqu' à l' apprêt époxy qui est en parfait état, et je ne sais pas encore si je le laisserais brut ou si je mettrais une couche de PU 2 composants, mais il n' y aura plus d' antifouling.
Il est clair que cette solution ne peut être envisageable dans les ports en eau profonde dans du courant (Rosbras, Kerdruc, Belon, golf du Morbihan etc...), où, même avec un antifouling "costaud", les bateaux se salissent hyper vite.
Mon bateau ne flotte que 40 % du temps, il faut bien qu' il y ai des avantages!
Pour ceux qui sont dans des ports où les canotes se salissent vite, c' est peut-être possible de se passer d' antifouling en brossant tous les mois, à essayer?
Gorlann

24 nov. 2016
0

et voilà encore un cas ...sortons les fusils !!!

24 nov. 2016
1

Trop de réglementation tue la réglementation.... je m'en vais mettre 10% de round up et puis c'est tout.
500 € l'aller retour plus 120 € de VC17, si cela continue, je vends le bateau pour caréner ... :lavache:

24 nov. 2016
0

Allez à Groix, et faites comme les pêcheurs, qui carènent sur la cale sans que les Aff Mar les voient...

24 nov. 2016
1

Ça n'est pas exact.

24 nov. 2016
3

Depuis que je carène aux Pays-Bas (26 ans maintenant...), les bateaux sont levés par le chantier. Le Travelift roule 20 m jusqu'à la zone étanche. Là, l'ouvrier du chantier lave à haute pression et gratte la coque (du moins le plus gros).

Le bateau est ensuite mis sur ber et amené sur la dalle en béton. une fois stationné, tu ne peux (en principe) rien faire tomber directement par terre et on a des bâches lestées à disposition pour récolter les crasses et protéger. Coût de l'opération (levage, lavage,grattage, ber, 3 jours sur dalle et retour à l'eau) : environ 340 EUR pour 10 m, échelles, échafaudages, eau et électricité compris.
Les déchets (pots d'AF, de résine, ...) et les résidus vont dans une benne spéciale. Sur le chantier, interdiction de poncer, disquer, ou gratter à sec sans un aspirateur efficace. Le patron fait respecter cela mais les propriétaires des autres bateaux aussi car c'est très "désagréable" d'avoir remis son bateau tout pipamt et de le voir recouvert de poussière bleue, rouge ou noire par un malappris qui ponce sans aspirateur (et tant qu'à faire, sans maque).
L'autre chantier actif fait lever les bateaux (par un sous-traitant) et les amène sur sa dalle (500 m + loin) où les eaux sont aussi récoltées et traitées.
Il est extrêmement rare que les aires de stationnement ne soient pas complètement bétonnées ou asphaltées.
Et ça fait au moins 26 ans que c'est comme ça.
Evidemment, personne n'aurait même l'idée de caréner contre un mur entre deux marées.

24 nov. 2016
2

et bien ici l'on t'oblige de passer par un chantier pour caréner et le travail est fait sur de la terre battu ou sur du garvier et l'eau s'ecoule ou elle peut dans le fossé on sur la cale ..directe à la mer ...

donc l'on paie 300€ pour rien ,un scandale ,une arnaque de premiere .

et si tu carene sur la greve tu risque 75000€ d'amende ...

cela s'apparente à la Mafia , mais l'on est en Bretagne

24 nov. 2016
2

bouteilles de plongée,ou gonfleur de l'annexe pour envoyer de l'air au plongeur (voir et relire Moitessier ,dans vagabond des mers du sud )
Je l'ai fait pendant des années avec le gros gonfleur a pied ,et un tuba a clapet en bas .Un tuyau arrosage reliant les 2, ça marche impec après une petite syncro entre la respiration et l'arrivée d'air du "pompeur"sur sa propre respiration
Je changeais mes anodes d'helice ,et j'ai remplacé l'axe de relevage de la dérive de cette façon sur un Fantasia et un évasion 39
Le grattage de la coque en plongée avec un couteau de peintre assez large et une ventouse pour pouvoir s'accrocher d'une main et gratter de l'autre . Toujours avec ce systeme ,on fatigue moins qu'en apnée
C'est physique quand meme ,mais ça fait du bien au bonhomme
j'ai pratiqué la plongée bouteille cela aide peut-etre un peu

24 nov. 2016
0

@chapit: idem. Décidément le problème du carénage est de plus en plus évoqué sur HEO. Moi aussi je procède en plongée au narguilé ( clinkemaillie.free.fr[...]ge.html )
Cela permet de ne faire un grand carénage que tous les 3 ans et ainsi de compenser l'augmentation ahurissante du coût de l'opération autrefois simple et annuelle. Tout s'arrange...

24 nov. 2016
1

Quels sont les prix pour la cale de St Malo et pour la cale de Moulin Blanc à Brest?

On sait qu'au bas sablon c''est 20 € (10 si on fait partie de l'APPP Pleurtuit).

C'est quoi l'APPP? dans la région de Lorient ,il y a l'APPRL qui doit vouloir direassociation des pêcheurs plaisanciers de la région de lorient.

Pour Calypso et les autres , on aurait sans doute intérêt à se rapprocher aux pêcheurs plaisanciers qui sont aussi très concernés même si un grand nombre ne sont pas conscients du problème, et pour un certain nombre carènent dans leur jardin où les affaires maritimes n'interviennent évidemment pas.

Ce qui est incroyable c''est que l'information sur ce sujet n'ai pas plus circulé.
il y a des solutions moins couteuses que de sortir le bateau de l'eau

24 nov. 2016
0

on est d'accord , nous on commence à s'organiser ,ça va sortir, je l'espere ..

25 nov. 201625 nov. 2016
0

à Locmiquelic nous avons crée un inter associations réunissant les 4 asso nautique sur la commune et nous intervenons ensemble maintenant .

a mon avis il faut fedérer toutes les associations de la rade et faire une demande conjointe ... et nous peserons plus de 1000 à 1500 adherents peut etre plus ..

et le pire de la connerie ,c'est que l'endroit de carenage existe avec pente en beton,grille etc ...il faut nettoyer ,mettre une grille pour recupérér les eaux souillé et une pompe.... l'aire de carenage a été abondonné il y a plus de 20 ans

24 nov. 2016
0

Qui commence à s'organiser sur le bassin Lorientais???

25 nov. 2016
-1

bjr,

en visiteur, les cales du Moulin blanc sont facturées comme une escale.

soit 2€ la nuit avec notre passeport escale.( 5 nuits pour 10€).

il y a aussi une cale aménagée à l'aber wrac'h (gratuite pour les résidents) qu'il faut réserver à l'avance.(partagée avec les pécheurs)

24 nov. 2016
0

une cale avec récupération en bas de pente au Pouliguen, idem à Tréboul, les 2 sont assez récentes ...

25 nov. 2016
0

c 'est comme les ports qui interdisent les nettoyages de coque par plongeur...

il ne devrait pas être interdit, à sec ou à flot, de brosser une carène, et réaliser des interventions type changement d'anodes ou d'hélice.

Par contre, nettoyage HP => NON

je me demande même, qd on travaille proprement, en quoi repeindre la carène pollue ?

25 nov. 2016
0

La mise en "peinture" pollue peu pour autant qu'on en répande pas partout. Une bâche de protection du sol devrait être la règle...
Par contre, la préparation de la surface (nettoyage HP, grattage, ponçage, ...) est elle très polluante et toxique pour l'opérateur.
Quant à brosser une carène à flot, cela génère un relachement important et localisé d'antifouling. Individuellement, ce n'est rien mais si tout le monde le fait ce n'est pas terrible pour l'environnement local.

Et ça ne doit pas être trop bon non plus pour le plongeur... mais bon, cela, beaucoup le font à commencer par moi.

25 nov. 2016
0

On commence à avoir des informations précises .

il y a des cales aménagées

Dans la Rance Bas Sablons 20 € (10 si on fait partie de l'APPP Pleurtuit)

St Malo (coût?)

Brest Le Moulin Blanc 2euro la nuit ou 5 nuits pour 10 euro avec le passeport escale

L'aber wrac'h cale aménagée partagée avec les pécheurs gratuite pour les résidents

Tréboul ( commune de Douarnenez) cale aménagée récente ,coût?

Pouligen( Loire Atlantique) cale aménagée récente ,coût?

Dans le Morbihan?

Je confirme les propos de José , c'est entrain de remuer dans le Morbihan , il semble que certains veuillent comparer le nombre de bateaux du département avec le nombre de bateaux sortis chaque année de l'eau pour voir le potentiel de clients pour d'autres stations comme celle de Lorient dès lors que l'interdiction de caréner de façon sauvage sera effectivement appliquée.

25 nov. 2016
0

Intéressant tes propos, Bernard1968, sur "ça bouge dans le Morbihan"...

25 nov. 2016
0

Pour info, l'année dernière la cale du Pouliguen ne fonctionnait pas. Ils faisaient payer 62€ euros un voilier de 9m pour l'utiliser sans être du Pouliguen (prêt du karcher compris).

26 nov. 2016
1

je trouve personnellement qu'un carénage à Bakhou, ça fait trop loin ! :goodbye:

26 nov. 2016
3

Suite à une réunion avec des utilisateurs de bateaux sur l'ensemble du Morbihan.

Voila mes impressions

Le problème du carénage n'est pas abordé spontanément, à priori , il est mis sous le tapis .

Une fois abordé , le problème est pris au sérieux et déclenche un vaste débat.

Il y a ceux qui depuis plusieurs années font sortir leur bateau par grue , trouvent que ça n'est pas donné , mais que" tout le monde devra y passer", ils ne voient pas d'autre solution. Pensent qu'il faut au plus vite installer d'autres grues avec aire de carénage pour répondre aux besoins.

Il y a ceux qui constatent que vu le coût du grutage, beaucoup de carénages se font de façon sauvage, plus rarement qu'avant à la cote , mais les canots sur remorque , devant des portes de garage , avec l'eau qui s'écoule dans le caniveau et retourne dans la nature sans traitement .

Dans les jardins , avec l'eau qui s'écoule dans le sol

Dans les chantiers privés qui sauf exception ne disposent pas d'aire de carénage avec traitement des eaux polluées et ou celles ci retournent à la nappe phréatique comme dans les cas précédents.

Il y a ceux qui emmènent leur bateau sur une remorque à un poste de lavage pour voiture ( style éléphant bleu) où ils pensent que l'eau de lavage est traitée de façon adaptée.

Ce n'est que lorsque l'on cite le cas de cales aménagées dans les départements voisins (cale de St Malo, de Brest , de Douarnenez, de L'aber wrac'h .....) , pour que cette solution commence à être envisagée , même si certains ont entendu parler des actions des usagers du port de Locmiquélic pour aménager la cale de façon à pouvoir caréner sans polluer.

Ensuite , on peut voir citer un certains nombre de cales du littoral morbihannais qui pourraient être aménagées de la sorte.

Accessoirement , et dans le désordre ,

Des gens au fait des pratiques administratives pensent que lorsque les aff mar vont coller des pv , pour carénage sauvage , ces pv iront jusqu'au bout , il n'y aura pas de transaction.

Il semble aussi que la nécessité de caréner dépende fortement de l'endroit où est stationné le bateau.

Dans certains endroits jusqu'à il y a une vingtaine d'année , les gens ne carénaient pas, ils s'y sont mis plus pour faire comme tout le monde que par réelle nécessité , par contre dans d'autres endroits , il est nécessaire de caréner très souvent. Les conditions peuvent fortement varier à quelques miles de distance.

Il semble nécessaire que tous ceux qui le peuvent interviennent auprès de leur environnement, des journalistes ou correspondants de presse, des élus , municipaux , du canton ( certains ports dépendent du département) pour que la solution de l'aménagement des cales soit envisagée , car spontanément , c'est l'installation de grue qui est envisagée , peut ête parce qu'il est plus facile de trouver un délégataire et que la commune ou le département . n'aura pas à se préoccuper d'investir , puis de gérer l'installation, mais aussi parce que pour nombre , il semble que ça soit la seule solution.

Que cette solution aboutisse à bouter hors des ports les gens les moins fortunés n'est pas sauf exception présente à l'esprit , qu'il soit possible de trouver une autre solution ( l'aménagement des cales ) n'est pas quelque chose de spontané.

26 nov. 2016
2

tres bien ... et il y a un autre facteur .

Les autorités ont interdit ce que j'appelle du vrai antifouling (utilisé qu'ailleurs actuellement par la Marine) qui lui durait 2 voir 3 ans ..donc l'on carénait pas tres souvent . Depuis on trouve de l'antifouling qui n'en est plus au prix du lingot d'or et qui oblige au bout de 2/3 mois a remettre le bateau au sec pour renettoyer si l'on veut un peu avancé en navigant ...

ce qui surement pollu encore plus que l'ancien ...mais ça fait marcher le commerce : antifouling,grutage,karcher , manoeuvre etc etc ....

ma solution :sortir les fourches ... :mdr: revolution bon dieu ...

04 juil. 2020
0

Bonjour,

Je relance ce sujet : quel est en 2020 l'état actuel des cales de carénage autorisées côté Atlantique ?
Nous cherchons une cale (avec récupération/traitement des eaux) où s'échouer contre un quai pour nettoyer la coque dans l'idéal pas trop loin de La Rochelle.
Aux Minimes, il y a une cale d'échouage mais sans récupération d'eau donc carénage bien entendu interdit...

Merci

Valère

04 juil. 2020
2

je reposte à l'identique une info que j'avais transmise précédemment à propos du sujet de carénage

"J'ai fait effectuer ce 9 juin mon carénage à flot en bouteille par la Société "Chauleur" de Brest qui se déplace dans toute la Bretagne et sans compter les frais de déplacement. Ici à La Roche-Bernard sur la Vilaine ça m'a coûter 60 € (oui soixante) pour un brossage parfait pour mon 38 pieds. Le plongeur professionnel, très sympa peut également remplacer les anodes avec un léger surcoût et effectuer divers travaux sous-marin.
Le voisin intéressé, en a également profité pour faire effectuer son carénage.
Voir le site.... Bien sûr je ne suis lié en rien avec cette société.... Je suis content du travail, je le fais savoir !"

www.chauleur-subsea-services.com[...]-4.html

05 juil. 2020
0

Moana29s
Merci beaucoup de cette indication.
A Arzal, je cherchais typiquement ce genre de prestation.

05 juil. 2020
0

Je viens donc de leur faire un mail pour le printemps prochain...

04 juil. 2020
-1

sauf que c'est interdit !
bon, pas vu, pas pris ?...

05 juil. 2020
0

La brosse à Lulu serait donc également interdite?

04 juil. 2020
1

mais ou sont les neiges d'antan? : Carénage à St Martin de Ré en 1982:

05 juil. 2020
0

Eh oui ! Et on mettait de l'antfouling à l'epoque !
C'est quoi comme bateau ? Ca me dit quelque chose...
Ah le bon temps où les bateaux pouvaient se poser sur leur quille !

05 juil. 2020
0

Regarde mon profil, c'est notre bateau ;-)

05 juil. 2020
0

Ah, un vrai bateau ! Superbe.

05 juil. 202005 juil. 2020
0

doublon

05 juil. 202005 juil. 2020
0

Bonjour,
avec la saturation des zones techniques chez nous en ce moment, les grattages de coques à flot sont tendance... Au vu et au su de tout le monde.
A priori, pas de réaction du côté de la capitainerie.
Je viens de relire le règlement de police du port, il n'y a rien qui interdise de gratter sa coque dans l'eau.
En même temps, avec un antifouling à matrice dure, ça ne doit pas spécialement polluer. Les cascals, les algues et la mousse, il y en a aussi plein les ducs d'Albe et les piliers des quais. Ni plus ni moins, on les rend à leur milieu naturel.
Avec de l'érodable, là, c'est peut-être un peu plus délicat.

05 juil. 202005 juil. 2020
0

Ok, merci pour ces premiers retours.

Pour l'instant :
- La Baule - Le Pouliguen (cale de carénage à priori fermée car pas aux normes)
- Ars-en-Ré ouverte toujours en 2018, mais aujourd'hui pas d'info et semble réservée aux locaux.
- Douarnenez, semble toujours en activité : www.mairie-douarnenez.fr[...]ge.html
- Brest Le Moulin Blanc, toujours en activité

ED850 -> géniale cette photo de St Martin, je me demandais justement il y a 2 jours à quoi servaient ces poutres visibles à marée basse et aujourd'hui couvertes d'huitres !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (85)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021