Capteur Température échappement. J'accélère, la température baisse !

Bonjour,

Qui pourrait expliquer le comportement curieux de mon capteur de Température d'échappement ?
Moteur froid, quand j'accélère, la température mesurée baisse !

Voici des détails:
Nous avons un Yanmar 2GM20 qui fonctionne bien.
J'ai bricolé avec un Arduino et un capteur thermocouple MAX6675 un capteur de température à l'échappement.
Le capteur est placé à environ 5 ou 6cm après le coude d'échappement sur la grosse durite d'échappement. J'ai fait un petit trou de 5mm dans le "caoutchouc" et vissé le themocouple qui fait 7mm de diamètre. Ainsi c'est étanche.
Le capteur a une plage de 0 à 1000°C environ.

  • Moteur à l'arrêt: T°=27°, il faisait chaud ce dimanche à Marseille
  • Démarrage moteur/ au ralenti: T°=32°, l'eau de mer doit être à un peu plus de 20°, plus les gaz d'échappement chaud, ça donne une température plausible.
  • Quelques secondes/minutes: la T° monte légèrement, 35-36° mais ne monte pas beaucouo plus.
  • J'accélère à 1300 rpm: la T° monte à environ 40°, logique.
  • Je monte progressivement de 1500 à 2000 rmp, la T° se met à chuter à la même vitesse jusqu'à 4° !!! J'ai répéter plusieurs fois la manip: Ca baisse bien quand on accélère à partir d'une certaine vitesse.

J'ai vérifier ainsi:
- J'ai chauffé le capteur au briquet, il monte vite à 100, 200°, donc il réagit,
- J'ai dévié l'eau de la culasse pour ne plus alimenter le coude: La T° monte bien quand on accélère. C'est monté en quelques secondes jusqu'à 50-60°, puis j'ai arrêté pour ne pas cramer la durite d'échappement. Donc le capteur réagit une fois de plus correctement sous l'effet des gaz d'échappement.

Il semble donc que ce soit la présence d'eau qui produit la baisse de T°.
Ca ressemble à l'effet windchill qui fait baisser la T° avec l'accélération du vent.
Je n'ai pas trouvé d'abaque sur l'effet de chill avec des plages de température d'eau et de vitesse de vent applicable.
En effet moteur froid, l'eau est entre 20 et 30°, et les gaz d'échappement sont à plusieurs centaines de degrés mais aussi ont une vitesse de plusieurs centaines de km/h.

Mais ce qui est surprenant c'est qu'on arrive à 4° alors que les gaz et l'eau sont beaucoup plus chaud.
Je n'ai pas fait d'essai assez long pour que le moteur soit chaud et donc avoir une T° d'eau plus haute et stabilisé. Je pense donc qu'à 2000rpm moteur chaud la T° mesurée sera plus élevée que 4°.
L'étape suivante sera de définir la température de fonctionnement nominal.

Je suis preneur d'info pour calculer la T° de l'eau en fonction du courant d'air et sa température.

Amicalement.
FX

L'équipage
22 juin 2021
22 juin 2021
0

Quand on fait une mesure on doit se poser plusieurs questions et y répondre correctement le but étant d'arriver à être certain que ce qu'on mesure correspond bien à ce qu'on cherche à mesurer. En sortie de moteur les gaz d'échappement sont entre 600° et 700° et en moyenne la température de fonctionnement du moteur refroidi à l'eau est autour de 90°/100°.
La température de l'eau circulante est fonction du temps et de la surface de contact avec l'élément chauffant d'une température donnée, donc du débit puis l'énergie de vaporisation de l'eau marche comme la 4° puissance de la température (cf cocotte minute de Denis Papin).


Louarn:On doit être en dessous de 60° si c'est un refroidissement direct.Et dans le coude, on injecte directement l'eau de la pompe a eau de mer, sauf quand le moteur est chaud.·le 22 juin 16:10
fritz the cat:dans tous les cas c'est l'eau de mer qui va dans le coude la température de celle -ci est fonction du bébit qui augmente avec le régime (de bananes) alain·le 22 juin 17:19
Café noir:A faible débit l'eau coule tranquillement sur la partie inférieure de la durite et le capteur est dans le flux de gaz chauds, à fort débit ça gicle dans toutes les direction et le capteur est mouillé... et refroidi !·le 22 juin 17:32
22 juin 202122 juin 2021
0

Quand tu accélère, le débit d'eau de la pompe a eau de mer, qui refroidit les gaz, augmente lui aussi.

Donc si tu retire plus de calorie par cet apport d'eau que tu n'en amène par la combustion, la température diminue (si j'ai bien compris ton montage).

Par contre, descendre à 4°C, c'est bizarre.
En pression, on est pas à la pression atmosphérique, les gaz poussent.
Éventuellement regarder comment se comporte le capteur sous pression.


22 juin 202122 juin 2021
0

Je suppose que tu as fait cela pour surveiller la température de l'échappement et avoir une alarme avancée de panne de refroidissement, c'est une bonne idée. Dans ce cas, peu importent les chiffres, ce sera une augmentation massive de l'indication qui fera foi.

L'ennui c'est que la sonde est placée à un endroit où il peut y avoir un effet de chill dû au flux de gaz mais aussi d'eau. En réalité, la position des flux n'est pas toujours la même selon le régime du moteur. Ta sonde sera arrosée un coup par plus d'eau que de gaz et tantôt l'inverse.

Les gaz d'échappement ne sont pas à plusieurs centaines de degrés là où est ta sonde, plutôt 100-150, voire moins pour un paisible groupe atmo. Au niveau du collecteur d'échappement, en effet c'est une autre histoire.

Dans la tubulure d'échappement, les gaz se refroidissent plus rapidement que l'eau. Ils sont en phase de détente rapide. Mais là aussi, le long du parcours, la pression des gaz change en traversant le waterlock (elle augmente à l'entrée) puis lorsque l'eau s'échappe du col de cygne en libérant du volume, la pression chute, donc la température. 4° est donc une valeur possible car on n'a pas de point de comparaison, l'écoulement est particulièrement turbulent et on ne connait pas le temps de réaction de ta sonde. Pour un bon produit, c'est de l'ordre de 6 secondes ou plus.

Les moteurs qui possèdent une surveillance de température des gaz d'échappement ont une sonde en zone sèche. Elles n'ont d'intérêt que pour ajuster la richesse ou diminuer la consommation, ou en tous cas un ou des dispositifs destinés à commander la température des gaz d'échappement. Egalement en présence d'un pot catalytique.


outremer:Quand il n'y a pas de correcteur automatique du mélange, l'appauvrissement du mélange poussé trop loin pouvant aboutir à une surchauffe rapidement nocive pour le moteur, dans ce cas on a tout intérêt à avoir un retour d'information fiable de l'EGT pour aider à prendre conscience de ses erreurs.·le 22 juin 16:23
22 juin 202122 juin 2021
-1

Bien souvent, on mesure plutôt la température du circuit eau douce (liquide de refroidissement)...
Généralement les Yanmar sont pré-équipés d'un orifice où brancher le capteur.


22 juin 2021
0

Hello,

Merci à tous pour vos commentaires instructifs. Y en a qui sont bien cortiqués ici !

@Chtit Luma
Tu ajoutes un paramètre intéressant qui est le fait que les gaz se détendent fortement à l'endroit où est placée la sonde, un peu après le coude, car en plus la durite a un diamètre supérieur au coude.
Et c'est vrai qu'en se détendant, la T° baisse.

@CapCool
Le 2GM20 est à refroidissement direct et a bien sûr une sonde de T° de l'eau de culasse. il s'agit juste d'une sonde On/Off pour l'alarme et du fait de son emplacement, la mesure de l'eau a une certaine latence. Suite au manque d'eau la montée en t° est beaucoup plus lente à cet endroit que la monté en t° dans le coude. Car pour que la sonde de T° d'eau chauffe et qu'il n'y a plus d'eau pour la chauffer, il faut que ce soit toute la culasse qui chauffe, c'est un peu plus lent.
Voilà pourquoi j'ai préféré mesurer la T° du coude qui est plus réactif.
En cas de pb, si je peux gagner qq secondes ou minutes pour éviter de faire souffrir le joint de culasse, tant mieux.
En effet, j'ai ajouté récemment un silencieux au waterlock, et ça étouffe les bruits. Au point que je ne suis plus sûr de repérer à l'oreille si jamais l'eau n'arrive, donc ne sort, plus.
Ca m'est arrivé de prendre un sac plastique dans la crépine, j'ai ressenti le changement de bruit à l'échappement bien avant que l'alarme d'eau ne sonne. Et maintenant, pas sur que j'entende la variation du bruit.

@Café Noir
Bonne analyse je pense.
La sonde est placée "à 2h" sur la durite, donc plutot en haut. Cela pour des raisons d'accessibilité et aussi parce que je pensais qu'effectivement elle était plutot en "zone" sèche" donc encore plus prompte à monter en température si l'eau vient à manquer.
Mais ton raisonnement se tient, si effectivement l'eau arrive normalement: Bas régime, comme elle est en haut elle est dans les gaz, haut régime: elle est aspergée par l'eau.

@Outermer
Ca existe un EGT sur une moteur à échappement humide ?

Amicalement.
FX


22 juin 2021
0

PV = nRT = Constante, ne serait pas une piste pour expliquer cet abaissement de la température?


fxvt:Hello Polmar,Merci pour la formule. Peux tu nous indiquer le nom des variables et les unités ?Car j'imagine que PV, le prix de vente est en Euro, n c'est l'azote, R est le rayon en années-lumières et T le taux de réfaction. Non ?amicalement.FX·le 22 juin 21:01
Now:Loi des gaz parfaits.P : pression
V : volume. n : Qte matière. R : constante (8,??). T : température. Donc T = PV/Rn Si la pression diminue fortement (détente) alors la température diminue aussi.C'est bien sûr être plus complexe (V augmente en sortie de coude et tout doit être perturbé la dedans?? ) mais l'idée est la.·le 23 juin 01:02
Polmar:Fxvt, tu t'es trompé de matière. ;-)Now, avec les unité (SI), c'est mieux:P: la pression (Pa) ;V: le volume du gaz (m3) ;n: la quantité de matière (mol) ;R: la constante universelle des gaz parfaits (≈ 8,314 J K−1 mol−1) ;T: la température absolue (K).·le 23 juin 10:51
fxvt:C'est intéressant mais je raisonnais de manière plus simple, car ça va être coton de mesurer les variables.En fait je cherchais une abaque humidite-vitesse vent-T° un peu comme ça:www.gblanc.fr[...]pip.php fr.wikipedia.org[...]ssentie ·le 23 juin 11:40
Now:Oui, j'ai été fainéant sur ce coup la, mais on doit trouver tout ça facilement sur le net maintenant. ça me rappelle des souvenirs quand pour l'industrie automobile, je mesurais précisément le diamètre de trous dans des pièces mécanique grâce à cette formule "simplement" en mesurant de façon très précise la pression à l'entrée et à la sortie du trou.·le 23 juin 19:34
Polmar:Imaginons que la pression augmente d'un certain pourcentage avec le régime et que l'augmentation de régime exige un plus grand pourcentage de matière (gaz d'échappement); exemple pression doublée mais avec 3 fois plus de gaz.Il est alors logique que la température baisse selon la loi des gaz parfaits.En se rappelant qu'en Kelvin la variation de température de 36 à 4°C est de 309 à 277 K soit que 11%. Un spécialiste en moteur thermique doit pouvoir nous informer si mon hypothèse (+ pression = ++ gaz) est réaliste.·le 23 juin 17:59
22 juin 2021
0

Pourquoi ne pas mesurer la température d'eau juste avant l'injection dans le coude ?

Si plus d'eau a venir, elle va rapidement monter en température.

alternative: mesurer la température du coude lui meme, un peu comme les capteurs de température fixés sur le bloc moteur (mais sur le coude, la montée en température est plus rapide).


22 juin 2021
0

J'ai un montage similaire avec un régulateur de température et une sonde fixée à la durite. La mesure varie normalement, elle oscille de 15 à 45 °C hiver moteur froid et chaud. Peut-être ta sonde qui a un problème ?


fxvt:Hello matelot44152,Merci pour ton retour.Quel est ton appareil ?C'est ce que j'ai pensé. Mais après l'avoir testé plusieurs fois dans différents milieux et températures jusqu'à 400 degrés, je me dit qu'il semble être fiable.Je vais attendre de faire des essais prolongés Moteur chaud et je ferai un retour ici.AmicalementFX·le 22 juin 21:46
matelot@44152:J'ai un régul de ce type avec un contact sec qui cde un buzzer. L'alarme est à 50°Cwww.amazon.fr[...]fkmr3_2 ·le 22 juin 21:59
dav1104:Si c est une sonde de contact elle prend la temp de surface de la durite donc une valeur plus lissée qu'une pt dans un fluide pas constant dans son état en fonction du régime moteur. ·le 22 juin 23:14
22 juin 202122 juin 2021
1

Hello Louarn heureux propriétaire de SunLight 31,

J'y ai pensé et fait un essai.
C'était pratique sur le 2GM20 de mesurer avant le coude car l'eau arrive dans le coude par une petite durite d'une vingtaine de centimètres.
J'ai donc intercalé un "T" avec un capteur DS18B20. Ca mesure effectivement l'eau qui sort de la culasse. Si la culasse chauffe, le fluide chauffe et le capteur mesure bien.
Sauf que....
S'il n'y a plus d'eau, par exemple si la turbine est HS ou si la crépine se bouche, la T° dans la durite cesse de monter puisqu'il n'y a plus que de l'air et l'air ne circule pas et ne transporte pas assez de calories pour faire monter la T°, en tout cas pas assez vite et avec un gros décalage dans le temps. le caoutchouc de la durite est un bon isolant thermique. Quand la durite est bouillante, le moteur est déjà cramé.
En résumé, mesurer la T° avant le coude permet de mesurer la T° de l'eau de la culasse...s'il y en a encore.

Mesurer la t° du coude, j'y ai aussi pensé, mais ça ne me semblait pas parfait.
Je n'ai pas trouvé de capteur de surface adapté qui mesure vraiment la T° du métal du coude et que celle-là. Car un capteur extérieur sera toujours influencé +/- par la T° de l'air extérieur.

Et puis c'était tentant et amusant de fabriquer un appareil NMEA2000 "comme les vrais" ;-) . En effet on trouve différents capteurs de T° d'échappement chez ou chez . Je me suis dit que s'il le faisait c'est que c'était la bonne solution.
Par ailleurs j'ai un peut optimisé par rapport à Yacht Devices: le boulon qui rentre dans la durite a été limé pour réduire le plus possible son épaisseur et diminuer ainsi l'inertie et rendre le capteur plus réactif. chez YD, il semble qu'ils ont laissé le boulon brut, juste fileté à l'intérieur.

Et puis fabriquer un truc qui marche pour trois fois rien, le capteur MAX6675 coute moins de 5 euro c'est une petite revanche amusante pour un humble plaisancier qui est obligé de payer au prix fort la révision de son radeau ou l'électronique de Raymarine ;-)

J'ai été un peu long, mais j'adore ce genre de bricolo.

Amicalement.
FX


Louarn:Bon, quand ça sera au point, fait moi signe, je copierais le truc !Sinon, une idée, c'est de mesurer plus loin, pas juste après le coude mais avant le pot barboteur.·le 22 juin 22:57
Louarn:"Car un capteur extérieur sera toujours influencé +/- par la T° de l'air extérieur."Oui mais la température du coude va s'envolé s'il n'est pas refroidit par de l'eau.Auquel cas la température extérieur n'a plus d'importance.·le 22 juin 22:59
outremer:Pour les curieux ULMTechnologie vend des capteurs et afficheurs de température de sortie de gaz (EGT) et température de cylindre (pour la surveillance du moteur avion)qui marchent bien, mais encore faut-il, et naturellement d'autres pour surveiller la température des circuits eau et huile.·le 22 juin 23:25
22 juin 2021
0

bonsoir,
J'ai fait le même montage sur mon 2GM 20 pour surveiller la température de sortie depuis que j'ai fabriqué un pot en tuyau PVC d'évacuation d'eau.
J'ai le même phénomène la température baisse quand j'accélère mais de quelques degrés puis se stabilise. Selon moi, c'est dû à la quantité d'eau beaucoup plus importante que la pompe envoie et pas proportionnelle à l'échauffement moteur qui reste faible entre 800 et 1500 tours.
Par contre si la température baisse à 4°,soit il y a un problème soit c'est un frigo ce qui est intéressant pour l'été !


fxvt:Merci pour ton témoignage.Oui, j'ai tout de suite pensé au frigo, aux glaçons et au rosé bien frais.Où est placée ta sonde ? Vers le haut ou vers le bas de la durite ?Amicalement.FX·le 22 juin 22:21
bonzi:j'ai placé la sonde sur le tuyau flexible d'évacuation à une dizaine de cm du coude. Je m'étais dit que cela permettait à l'eau du moteur et du refroidissement du coude et aux gaz de s'homogénéiser pour obtenir la température dans la ligne d'échappement·le 23 juin 09:21
22 juin 2021
1

Comme il paraît difficile d'admettre que le coude se refroidit à 4° je regarderais du côté de l'électronique et du code


fxvt:C'est vrai qu'au toucher, le coude lui-même ne devait pas être à 4°, mais en tout cas pas chaud du tous.Ca me semble normal car le coude lui même est conçu avec une double paroi de la manière suivante:la périphérie du coude voit passer les gaz, par contre l'eau est injectée dans un tube qui est au centre du coude. Par conséquent, au toucher, la paroi du coude est un peu chauffée par les gaz et n'est donc pas à 4°Par contre , le capteur est plus loin, comme je l'écrivais, 5 à 6cm après l'extrémité du coude métallique, c'est à dire dans une zone où il y a vraiment un mélange eau/gaz. Et c'est justement ce mélange eau/gaz accélérés qui produirait la baisse te t°.Pour ce qui est du code, c'est basique:J'ai réglé la résolution du capteur au minimum (0,5° sur 9bits), inutile de la régler au maxi (0,0625° sur 12 bits)Puis il y a juste une conversion de degrés Celsius cers degrés Kelvin puisque le réseau NMEA2000 discute en Kelvin pour ce type de T°.Il faudra vraiment que je prolonge le test pour arriver à avoir le moteur chaud, donc de l'eau chaude qui sort de la culasse. Car là le calorstat n'avait pas encore du s'ouvrir et l'eau était donc froide.Amicalement.FX ·le 23 juin 10:08
22 juin 2021
0

Bon en ce qui me concerne, ce que j'ai monté (il y a déjà 25 ans), c'est un simple thermo-contact (à 60° C) au travers de la durite (à environ 10 cm en aval de l'emmanchement sur le coude. A l'époque c'était un kit vendu par Vetus et ça m'avait paru bien.

Mon seul regret : le buzzer n'est pas assez fort; il faudra que je me décide à le changer.

Mais pour moi avec 25 ans de recul, un simple thermo-contact me semble toujours suffisant sur mon petit moteur.


23 juin 2021
0

Petites questions : l'arduino est installé où ? quelle est la longueur des câbles de la sonde de temp ? Ont-ils été rallongés ?


fxvt:Hello,Oui, les câbles du capteur ont été un peu allongés pour placer l'Arduino à environ 2m.J'ai mesuré la résistance de cette petite rallonge qui n'est que de 2 ohm, ce qui est négligeable par rapport au capteur lui même.Mais je ne pense pas que ça ait une influence sur le comportement du capteur. C'est plus les conditions d'essai, sec ou humide, qui influence la t°. Car quand on fait des essais à sec, le comportement est complètement normal aussi bien quand la T° monte ou qu'elle descend.Amicalement.FX·le 23 juin 09:35
KivoaLai:Un thermocouple de type K ne se rallonge pas par des fils de cuivre. Il faut qu'il soit rallongé par des fils de même nature que chaque fil d'origine. D'autre part, il faut que la température de jonction, (au niveau de l'Arduino...) soit bien isolée thermiquement.Le mieux est de commander directement une sonde avec des longueurs adéquates (sans rallonges). Faire des recherches sur internet "Rallonge thermocouple de type K"·le 23 juin 18:17
23 juin 2021
0

Je pense qu un capteur de temperature doit etre fixe a l exterieur sur la partie metallique du coude echappement ...la temperature exterieure n a que peu d influence...vu les pbs d echangeur d inverseur.je vais mettre un capteur de t° sur l inverseur...


fxvt:La difficulté était de trouver un capteur qui s'applique et s'adapte bien à la surface du coude métallique.Et comme dans le commerce il semble qu'on mesure dans la durite et pas sur le coude, j'ai simplement copié le principe.·le 23 juin 09:37
Louarn:Moi je prendrais au contact du coude.S'il n'est plus refroidit par l'eau de mer, il va vite monter en température.J'ai mis dans ma voiture le meme capteur sur le circuit de liquide de refroidissement pour avoir la température moteur.Pour ce cas d'usage, je mettrais un collier métallique pour tenir le capteur, avec pkoi pas un bout de gaine thermo pour isoler entre le collier et la sonde.La montée en température du coude sera a mon avis très rapide sans le refroidissement.·le 23 juin 11:54
23 juin 202123 juin 2021
1

Le montage et le code sont bons puisque ça marche à sec.
Un thermocouple ça mesure des microvolts à son extrémité, on a vite fait d'en ramasser ou en perdre à droite à gauche.

Si la sonde est métallique le fait qu'elle soit aspergée par de l'eau de mer, conductrice, est peut être la source de perturbation : eau conductrice >> fait baisser la tension par fuites pertes >> température mesurée qui baisse mais qui n'a aucune réalité, ce qui est le cas.

Pas de certitude, hypothèse à confirmer dans une casserole d'eau de mer chaude !


fxvt:Hello Beypey,Pas bête, je vais vérifier le comportement de la sonde dans de l'eau salée et chaude.Amicalement.FXMerci pour le tuyau.·le 23 juin 14:04
KivoaLai:A priori, non, j'en ai utilisé dans de la saumure sans aucun problème·le 23 juin 22:21
23 juin 2021
1

Salut,
Il y a longtemps maintenant et à l'époque sur les conseils de Fred Tilikum, j'avais monté un simple klixon (de cafetière) à 63° et.. à 3€ ; ce klixon alimente un buzzer 2 tons (à 2,5€, différent de celui d'alarmes du tableau de bord) . Le tout est monté sur le coté de la pipe d’échappement et fonctionne très bien! (voir photo).
En service normal et a tous régimes moteur, la pipe d’échappement reste palpable à la main: ce klixon déclenche *bien avant *l'alarme température moteur et donc laisse un temps de réflexion plus important : comme par exemple baisse immédiate du régime (et non arrêt moteur !).
Le seul petit bémol: quand on arrête le moteur et que l'on remet en route quelques minutes plus tard,le klixon peut être fermé et buzzer,car pendant L’arrêt moteur,la chaleur résiduelle du bas moteur est montée en haut de la culasse et a fermée le klixon....
Quand on connait le principe, ce petit "bémol" n'est plus un problème.
Mamita


fxvt:Hello Mamita,Merci pour la photo, c'est très parlant au moins.Sais-tu si le taraudage des 2 vis traverse la paroi de la pipe, ce qui ne me plairait pas à cause de l'étanchéité, ou bien si les trous sont juste dans l'épaisseur du métal ?Amicalement.FX·le 23 juin 15:03
Louarn:En effet, sur le 2GM20, ce montage est plus compliqué car le coude c'est 2 tubes l'un dans l'autre.·le 23 juin 16:56
Mamita:re, Sur mon Nanni, c'est 2 petites vis auto-foreuses inox dans la masse de la pipe: elles ne traversent pas; J'avais mis un petit peu de pâte thermique sur le klixon....Mamita·le 23 juin 17:50
23 juin 2021
0

Est-il possible de remplacer provisoirement le montage électronique par un simple thermomètre à alcool?
Juste pour vérifier la réalité des 4°C.


Hubert, de Cherbourg:Tu peux utiliser un thermomètre à infrarouge qui coûte une trentaine d'euros. C'est avec cela que j'ai étalonné le thermometre que j'ai installé sur mon vetus.·le 23 juin 22:13
23 juin 2021
0

peut etre que la température n'est pas en celcus mais en Farenheit, je ne me souviens plus de la formule de conversion


23 juin 2021
0

4 °F = -15,5 °C
4°C = 32 °F


23 juin 2021
0

pour donner un ordre de grandeur, pour les moteurs atmosphériques à carburateur l'air aspirée peut diminuer de 20°c.

Dans l'échappement, il y a plus de gaz à évacuer que d'air à l'admission donc un V plus grand, on part quand même de 600 °c et pas de la température atmosphérique, et avec une pression bien plus forte qu'à l'admission alors les 4°c même très localement dans une super détente je n'y crois pas une seule seconde.

En plus c'est loin d'être un gaz parfait puisque aspergé d'eau de mer. Jamais une paroi d'échappement de moteur marin descend à 4°c .

C'est irréaliste comme mesure. Phénomène étrange.


Louarn:Le capteur doit être perturbé, rester a trouver le phénomène qui provoque ca ! ·le 23 juin 22:31
23 juin 2021
0

Un thermographe infrarouge permet facilement de faire des mesures ponctuelles.


fxvt:Hello Outremer J'ai ça dans ma caisse à outils.Mais je ne vois pas comment mesurer DANS la durite le mélange gaz+eau avec un thermomètre laser. Car c'est bien ça qu'il faut mesurer et qui semble descendre bien bas.Car mesurer la surface de la durite ou du coude n'a pas d'intérêt pour comprendre ce curieux phénomène.Le coude est bien sûr chaud car le tube extérieur du coude est celui des gaz, et l'extérieur de la durite tiède.·le 23 juin 22:40
James :Faudrait peut-être percer la durite et y monter une vis/écrou montée depuis l'intérieur. Si le rayon infra rouge du thermomètre peut se focaliser sur le boulon,ou vis qui dépasse tu auras la valeur interne de la température de la durite si je dis pas de conneries ?·le 24 juin 09:19
fxvt:Hello James,Oui, c'est envisageable. Les premiers essais ont été fait avec le capteur directement vissé dans un petit trou de 5mm dans la durite.Mais en réalité j'avais prévu un "adaptateur" qui est un boulon de 10mm lui même taraudé pour y visser le capteur. J'ai fait les tests préliminaires sans cet adaptateur pour ne pas tout de suite faire un "gros" trou. Si ça n'avait pas été probant au moins ça aurait été plus simple de boucher un trou de 5mm que de 10mm.J'ai fait ça dans un boulon en cuivre pour justement avoir la meilleure conductibilité thermique.Le filetage interne n'est que de 6mm mais on doit pouvoir viser dedans avec le thermomètre laser.Je poste un schéma, pour donner une idée. C'est le schéma du modèle Yacht Devices, sauf que le boulon que j'ai façonné est plus court et j'ai supprimé le filetage de l'extrémité pour enlever de la matière et réduire l'inertie thermique.Amicalement.FX·le 24 juin 09:53
24 juin 2021
0

Hello,

Le schéma de principe de l'adaptateur de Yacht Devices.

Amicalement.
FX


James :Super technique ce fil !!·le 24 juin 15:18
24 juin 2021
1

Bonjour fxvt,
je viens de réaliser un montage pour surveiller mon 2qm20, sur la sonde DS18b20 située dans la durite, entre le coude d'échappement et le waterlock, j'ai entre 45 et 50°c à 1200tr/min (température de l'air environ 30°c, eau de mer 22°c).
Olivier


24 juin 2021
0

Hello Olivier_Cyc,

Là, je me sens moins seul. :-)
Il y a qq mois, j'avais commencé à mesurer la T° de l'eau entre le calorstat et l'entrée du coude avec, aussi , un DS18B20. Mais pour mesurer dans la durite d'échappement, ne sachant pas trop quelle était la t° du mélange gaz+eau , je n'ai pas osé le faire avec un DS18B20 car il ne supporte que jusqu'à 125° et j'imaginais, peut-être à tort, que ça allait chauffer beaucoup plus.
A te lire, les T° sont beaucoup plus raisonnables.

J'obients aussi un T° aux environs de 40 à un régime similaire (1300rpm). Ca me rassure.
Et que se passe-t-il pour toi si tu montes en régime ?
As-tu utilisé ton montage avec un moteur bien chaud ?

J'ai déjà un DS18B20 sur la tubulure d'huile. Je vais le démonter et le glisser directement dans le petit trou que j'ai fait pour voir comment il réagit.

Comment as-tu fixé le capteur ? Ca ressemble à un écrou presse-étoupe, non ?
le capteur, en tenant compte de l'épaisseur de la durite, dépasse de combien dans la durite ? 5 à 10mm ?


Olivier_CyC:Si ça monte à plus de 120°c, la DS18B20 risque effectivement de ne pas résister. je vais tester ce week-end à un régime plus haut et dans la durée si possible.Pour ce qui est du capteur, je l'ai pris chez là: fr.aliexpress.com[...]25.html , longueur 50mm, fixé avec deux écrous de 1/2'' sur une plaque inox permettant de maintenir l'ensemble sur la durite avec deux serflex inox. Perçage de la durite (7mm) et étanchéité avec du joint silicone haute température (Norauto)·le 24 juin 16:17
outremer:Les thermocouples sont moins précis mais encaissent mieux.·le 24 juin 16:49
outremer:Les thermocouples sont moins précis mais encaissent mieux.·le 24 juin 16:49
outremer:A noter qu'a partir du moment où l'injection d'eau n'est plus assurée la température des gaz d'échappement alors non refroidis fait fondre TRES rapidement un pot à barbotage plastique ou au minimum mais à mal ses soudures (vécu encore une fois il y a peu ).·le 24 juin 17:11
outremer:La seul chose importante est de pouvoir vérifier impérativement au démarrage et ensuite régulièrement que de l'eau est effectivement éjectée en sortie d'échappement. ·le 24 juin 17:16
Hubert, de Cherbourg:Je me suis fait piégé une fois (sans conséquences)Avant la mise à l'eau, vanne fermée, je rempli d'eau le filtre a eau et démarre le moteur quelques secondes en faisant l'apport d'eau au fur et à mesure dans le filtre.Le lendemain mise à l'eau, ouvre la vanne démarre et vérifie l'écoulement OKArrivée au ponton, l'eau ne sort plus !En fait axe de vanne cassé elle était restée fermée, eau que j'avais vu s'écouler était ce qui restait de la veille !·le 24 juin 17:36
24 juin 2021
1

bonjour,
je confirme on n'est pas sur une voiture, le tuyau d'échappement reste à température modérée. Je ne pense pas avoir vu plus de 50°C même avec de l'eau de mer à 25 L'eau n'est pas non plus sous forte pression elle est juste expulsée donc jamais de fuite ou le capteur qui sort du trou...


Hubert, de Cherbourg:La sonde vêtus montée sur le coude d'échappement (traversante) déclanche à 75 degrés et coûte 20,34 euros chez nautipieces je l'ai changée le mois dernier (cosse cassée par un mecano maladroit)"Sonde capteur alarme température échappement 75°C origine tous moteurs VETUS DIESEL, sonde montée sur le coude d'échappement."·le 24 juin 17:43
24 juin 2021
0

Bonjour à tous,
Attention, aujourd'hui La plupart des waterlock sont en matière plastique.
Passé 80° leur survie est délicate.
j'avais placé il y a des années une sonde traversante dans le tuyaux comme évoqué. Elle a été détruite par le mélange gaz et eau de mer.
A surveiller
Patrick


Olivier_CyC:Bonjour,la sonde ds18b20 que j'utilise est dans un doigt de gant en inox·le 24 juin 18:14
matelot@44152:Alors pas de problème, c'est l'idéal tout comme le montage de FX·le 24 juin 19:05
25 juin 202125 juin 2021
-1

Une sonde de temp thermocouple ne se rallonge pas. Elle doit être commandée selon la longueur nécessaire ; l'appareil de mesure, et surtout l'interface sur laquelle est connectée la sonde, doivent être situés dans un endroit thermiquement stable, cad pas dans le compartiment moteur ni trop près
La connexion de la sonde sur cette interface doit être irréprochable.


25 juin 2021
0

petite réflexion pour tous : Ce que l'on cherche à mesurer c'est le débit d'eau non ? alors pourquoi mesurer une température ?

il me semble qu'il y a des capteurs de débits très simples, le plus simple étant une colonne d'eau qui si trop basse d’éclanche une alarme . Et là tu as l'alarme dés l'apparition du problème, avant toute surchauffe.

C'est juste une idée en passant, je n'ai pas regardé la faisabilité.

A+


outremer:Cette remarque est d'une très grande logique. ·le 25 juin 11:07
Hubert, de Cherbourg:L'écoulement est sans doute trop turbulent pour une mesure de débit fiable.·le 25 juin 11:12
fxvt:Hello,Non, ce que je souhaite mesurer dans ce cas est bien la T° dans le coude d'échappement.C'est à dire la T° du mélange gaz+eau. T° basse s'il y a de l'eau. T° anormalement élevée s'il n'y a plus ou pas assez d'eau.Bien sûr ce n'est pas LA mesure essentielle.Elle n'empêche pas de mesurer de manière traditionnelle la T° de la culasse comme on le fait communément. Chaque mesure a son intérêt et une interprétation propre.Mesurer le débit d'eau comme tu le proposes indique que la pompe fonctionne bien, pas plus.Mais si le calorstar est bloqué, cette mesure n'indiquera rien d'anormal. C'est la t° de la culasse ou de l'échappement qui vont s'envoler. Avec une plus grande réactivité de l'échappement par rapport à la culasse.Je fais cette réponse pour le type de moteur qui m'intéresse, c'est à dire à refroidissement direct. Pour les indirects, il y a d'autres stratégies de mesures.Amicalement.FX·le 25 juin 11:21
outremer:Dans tous les appareils où la circulation de fluide est vitale il y a au moins un capteur sur lequel repose la sécurité du système. La méthode la plus simple et d'une bonne fiabilité est tout bêtement un petite lamelle mobile qui est soulevée tant que le flux circule.Naturellement on peut aussi utiliser un débitmètre et assigner une valeur de consigne.Les méthodes débitmètriques sont variées.·le 25 juin 13:47
Louarn:en effet, on ne veut pas mesurer un débit, mais constater sa présence.·le 28 juin 10:52
25 juin 2021
0

Puisqu'on nous sommes dans un remue-méninges, pourquoi ne pas envisager une sonde qui mesurerait l'humidité du milieu?
C'est sec <=> il n'y a pas d'eau <=> pas de refroidissement! (CQFV, ce qu'il fallait vérifier)


fxvt:Hello Polmar,Pour ma part ça m'a semblé moins facile à réaliserPar exemple de capteur d'humidité qu'on peut utiliser facilement avec un Arduino est le DHT22. Mais vu sa conception (plastique), il est moins adapté qu'un DS18B20 ou un qu'un MAX6675. Le capteur d'humidité est plus fait pour travailler en milieu domestique comme par exemple une station météo que dans tuyau d'échappement.Mais tu as raison, toutes les idées sont les bienvenues.Amicalement.FX·le 25 juin 12:14
25 juin 2021
0

Ben, le débit d'eau de mer est juste plus important lorsque le moteur tourne plus vite et donc refroidit mieux l'échappement.
Juste du bon sens mais pourquoi pas...


Hubert, de Cherbourg:Si tu as tout lu, son système mesure des températures descendant jusqu'à 4 degrés.·le 25 juin 14:01
27 juin 2021
1

Hello,

Ca avance. Au lieu de faire les tests à la va vite en vissant le capteur directement dans la durite, j'ai d'abord vissé le boulon interface en cuivre que j'avais modifié.
Et là ça marche beaucoup mieux !
Plus de t° polaire. Le comportement est devenu logique:
J'accélère, la T° monte, quelque soit le régime. Plus de courbe en cloche.
Je décélère, la T° redescend.
Je dévie l'arrivée d'eau du coude d'échappement, la T° monte plus fort.

Il semblerait donc que ce capteur n'aime pas le milieu liquide.
Je n'ai pas fait le test de l'eau de mer chaude, mais le résultat obtenu me satisfait.

Il ne reste plus qu'à faire un test de durée plus longue pour déterminer quelle est la T° normale de fonctionnement. Puis d'appliquer une marge et programmer une alarme.

Amicalement.
FX


lebarbichu:Merci de ce retour ;) Je vais certainement copier, dès que j'ai le temps ! ·le 27 juin 23:04
Olivier_CyC:Bonjour fxvt, pour info, les essais réalisés ce week-end : au bout d'1h à 2000rpm, j'avais environ 56°c max (eau de mer à 20°C). ·le 28 juin 18:39
04 juil. 2021
0

bonjour, pour info sur un 2GM20 refroidissement direct, j'ai 43°C à 2000 trs avec mer à 20° à 3000 trs, la température monte à 48°C, au ralenti de 35 à 38°C Ca se stabilise en quelques minutes mesures de cette semaine.


fxvt:Hello,Aussi sur un 2GM20, j'ai mesuré ce weekend des températures similaires, un petit peu plus basses de 4-5 degrés environ, dans des conditions aussi similaires.Merci pour ton retour.Amicalement.FX·le 04 juil. 10:18
04 juil. 2021
0

oui cela ne m'étonne pas, j'avais de mémoire des températures un peu plus faible avant, le rouet de la pompe doit commencer à fatiguer...
bien amicalement


fxvt:Ça doit aussi venir de plein de paramètres.Cette année j'ai decalaminé le coude, recuré tout le circuit au vinaigre. Et ça peut aussi dépendre de la place exacte du capteur. Rien qu'avec la main, on sent des différences de température sur le coude et la durite selon où on la met.Amicalement.FX·le 04 juil. 12:00

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (113)

Bien fini ?

mars 2021