Capote : Des gabarits propres

Le gabarit comme si vous y étiez ou « couvrez ces tubes que je ne saurais voir ».

Matériel nécessaire :
- Film PVC 20/100èmes (environ 3 fois la largeur de la capote)
- 8 ou 10 sangles à boucle
- Scotch de déménageur
- Pinces en plastique genre pinces d’atelier Carrefour/Auchan etc...
- Feutres indélébiles de plusieurs couleurs (3 mini)
- Mètre souple de 5 m
- Ciseaux
- Cutter
- Différents poids tels que plombs de plongée, sacs de sable etc...

Conditions : pas de vent, pas de pluie, pas trop de soleil......

Opérations :

Matérialiser le milieu des arceaux (feutre sur inox)

Régler l'armature avec des sangles à boucle (pour + de facilité). Il faut vérifier que son équerrage est correct. Pour vérifier, il faut prendre plusieurs mesures à différents endroits (repère = centre des arceaux). Ne pas hésiter à tendre, mais attention quand même à ne pas déformer l’armature......

Les erreurs à éviter :
Travailler au grand soleil. Le PVC se distend...
Trop tendre le PVC. Il se rétractera et la capote sera trop petite, d’où risques...
Ne pas le tendre assez. Ca va flotter
Travailler trop vite. On va oublier des taquets, des drisses etc...

  1. Le dessus de la capote.

Poser un PVC de la largeur de la capote sur le dessus de l’armature de façon à ce qu’il revienne par dessous d’environ 15/20 cm et le tendre régulièrement sans forcer. Assurer la tenue par des pinces. Reprendre jusqu’à ne plus avoir de faux plis.

Remplacer les pinces par du scotch

Repérer tribord, bâbord, dessus, dessous, avant, arrière au feutre indélébile sur le PVC

Sur l’arceau TAR, tracer le tube à mi-épaisseur pour la couture du gousset AR

Reporter le milieu des tubes et tracer sur le tube avant un certain nombre (8-10) de repère que l’on numérote.

Repérer les dimensions possibles pour les goussets. AR et AV.
Matérialiser sur le gabarit

Appuyer une latte sur le pont, à l’endroit FAV où la capote sera fixée, et sur le tube TAV. Repérer au feutre l’appui sur le tube TAV. Ce point matérialise la couture de la face avant sur le toit. Tracer tout le long du PVC du toit.

  1. La Face avant

Limite haute : le tube avant TAV
Limite basse : le plan de pont
Limites latérales, le tube arrière TAR.

Placer par le milieu une feuille de PVC longue comme 2 fois la largeur de la capote en appui sur le toit et grossièrement sur le pont là où la capote sera fixée (repère FAV). Faire tenir sur le pont avec un poids et sur le dessus de la future capote avec un tout petit bout de scotch.
Idem 10/15 cm plus loin et de chaque coté.

Faire toute la face avant et reprendre jusqu’à ne plus avoir de faux plis.
Remplacer les petits scotchs par une fixation solide (scotch tout du long va bien)

Par transparence, reporter le trait de feutre de la couture du toit sur la face avant. On a la couture toit/face avant qui est matérialisée à la fois sur le toit et sur l’avant..

Reporter les repères et leur numéros.

De même, reporter le milieu des arceaux sur tous les PVC

Remplacer les poids et autres scotch qui tiennent notre gabarit sur le pont par un scotch continu. Matérialiser au feutre la ligne de jonction entre le plan de pont et le bas de la face avant.

A ce stade, il faut réfléchir la fixation de la capote sur le pont. Diverses solutions sont envisageables :
- les 1/4 de tour
- Les "tenax"
- Le tube coulisseau.
Cette dernière a ma préférence, d'abord parce qu'on peut le fixer aisément par vissage, ensuite parce qu'il offre une bonne étanchéité.

Latéralement, la face avant s’arrête au niveau tube arrière TAR que nous matérialiserons d’un trait de feutre.

Tracer les vitres. Il faut conserver au moins 40mm entre les vitres (largeur des zips de 10mm) ou entre le bas de la vitre centrale et le plan de pont si on veut une vitre ouvrante. En général, leurs bords sont parallèles aux tubes ou au plan de pont. Les autres côtés sont verticaux.

Matérialiser sur les gabarits tous les renforts nécessaires.

Dessiner sur le gabarit les passages nécessaires pour wincher par exemple, pour des leviers de coinceurs, pour des passages de drisses etc...

Il ne nous reste plus qu’à déterminer les joues qui vont constituer les protections latérales. Liberté pour imaginer ce qui est nécessaire. Reporter par transparence le coup de feutre correspondant à TAR et que nous avons fait sur les précédentes pièces de notre gabarit. Bien tracer la partie inférieure qui doit être dans le prolongement exact de la face avant.

C’est fini. Il n’y a plus qu’à démonter.

A l’atelier (quel qu’il soit), découper les gabarits avec une marge de 5 cm mini

En les repliant par le milieu (que nous avons matérialisé), les traits doivent se superposer...

Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de corriger le tracé avec une nouvelle couleur pour avoir un gabarit symétrique. Entre 2 tracés, on prendra le + grand.

On peut alors découper les gabarits sur les traits que l’on vient de faire, les reporter sur le tissus, et fabriquer...enfin...

Prendre des gabarits propres nécessite au bas mot 6 à 8 heures de travail soutenu.

L'équipage
18 nov. 2011
20 nov. 201116 juin 2020
0

Méthode de la triangulation
Salut TB13 !
Je l'avais déjà décortiquée pour Carthage et, pour avoir utilisé les deux méthodes (triangulation et gabarit), je trouve plus simple, rapide et précise la prise de côtes.
Le gros avantage c'est que l'on a directement sur le tissus le report du patron de couture, sans le double traçage du gabarit.
On limite ainsi les erreurs potentielles.
De plus c'est une méthode transposable aussi pour un grand taud d'hivernage par exemple, en utilisant l'axe du bateau comme référence (A°, a1...) et en appliquant la triangulation (B°, B1, etc..) sur les rails de fargue ou les plats bords.
Qu'en penses tu?
Heol

"triangulation d'une capote
Le plus important va être d'être extrêmement minutieux dans les prises de côtes et leur report. On va travailler au millimètre près si on veut un résultat "sans faux plis".

-1° ouvrir les arceaux au bon angle et les maintenir (sangle, bout'...)

-2°repérer et marquer les centres (A0,B0,C0...)

-3°repérer et marquer les courbes (A1,A2,A3...puis B1,B2,B3...etc)

-4°Mesurer TRÈS PRÉCISÉMENT les distances entre les points repérés sur les arceaux (A0/B0,B0/B1,B1/A0, puis A0/A1,A1/B1,B1/B2,B2/A1, et continuer ainsi jusqu'à avoir mesurer la totalité de l'espace entre les deux arceaux.

-5°Recommencer la même opération sur le coté antagoniste(A', B', C'), c'est à dire le côté bâbord de l'axe si on a commencé par celui de tribord.

-6° reporter MÉTICULEUSEMENT toutes ces cotes sur le lé de tissus. Joindre par une courbe tracée à la latte souple toutes les séries (A0,A1,A2,A3...),puis (B0,B1,B2,B3...).
Nous obtenons ainsi le tracé de base lenticulaire d'une partie de notre capote (par exemple le "toit").

-7°rajouter à notre tracé ainsi obtenu 1 ou 2 cm de valeur de couture (soit la quantité de tissus nécessaire à la couture, car sinon la capote sera trop petite et ne pourra plus se monter sur nos arceaux).

-8° mettre de côté ("réserver"dit on en cuisine crois-je savoir)et... recommencer autant de fois qu'il le faut pour avoir la totalité des "morceaux" de notre cabriolet(ça fait quand même plus chic que "capote"....)

-9° Après c'est "que" de la couture.
Sauf qu'il faut quand même faire attention à bien faire correspondre les repères entre eux....Sinon tout ça n'aura servit à rien !

21 nov. 2011
0

Ma capote est en cours. J'ai bien lu tous les excellents conseils... et puis je me suis armée de feutres, de polyane et de scotch. De ficelle aussi, pour bien maintenir les arceaux en position.
J'ai "dessiné" le patron sur le polyane, avec de petites incertitudes au niveau des oeillets. Je ne sais pas encore où trouver les oeillets ovales qu'il me faut.
Pour le reste, rentrée à la maison, j'ai "recopié" et mis au net le relevé en polyane, et créé un patron propre (toujours en polyane).
Puis taillé et cousu dans un vieux drap la forme obtenue. Essayage : OK.
Il me reste à déterminer le mode d'accrochage de la capote aux arceaux, à trouver les oeillets, à déterminer la forme des "fenêtres", et enfin à coudre.
C'est pour les longues soirées d'hiver !

21 nov. 2011
0

Pour faire tenir sur les arceaux, le mieux est d mettre des fermetures à glissières.

22 nov. 2011
0

ben pour moi,

velcro en Français, scratch en Belges, c'est kif kif :mdr:

21 nov. 2011
0

Le polyane pas cher se trouve chez tous les marchands de matelas, sous forme de housses de transport. En général, celles qui reviennent sont gratuites....et largement suffisantes pour notre propos.

21 nov. 2011
0

j'en ai vus beaucoup en hollande, avec non pas de tirettes, mais du scratch, ça tiens et facile si il faut demonter la capote.

21 nov. 2011
0

Que penses-tu du velcro ?

21 nov. 2011
0

Hé Carthage ! as tu pensé à faire des photos de l'avancement de ton travail pour nous en faire profiter ?? :-)
Heol

21 nov. 2011
0

C'est dans les projets. J'ai en tous cas gardé le gabarit de départ + les patrons + la maquette en coton blanc, dans l'idée de les photographier pour vous.
Pb, la photo, c'est pas vraiment, vraiment mon truc. Mais je vais essayer. Euh... si ma capote est réussie ! Et si je trouve les oeillets ovales qu'il me faut.

21 nov. 2011
0

Les œillets ovales, tu peux te les faire poser chez n'importe quel voilier, pour un prix très modique. J'avais emmené ma capote, ils m'ont fait ça super bien pour presque rien.

22 nov. 2011
0

pour les oeillets , (et tout le reste......)c'est ici :

www.roby-sas.com[...]dex.php

22 nov. 2011
0

Achtung les conditionnements.

22 nov. 201122 nov. 2011
0

un achat groupé !

:reflechi:

22 nov. 2011
0

Attention au Velcro/Scrath, c"est assez peu résistant dans le tps, c'est difficile à tendre régulièrement si on est pas à plat et sans doute plus cher qu'une fermeture à glissière.
La pose n'est pas facile non plus, la couture doit être en ZZ pour supporter la tension sur Toute la surface des bandes. Les bandes peuvent être adhésives pour faciliter la couture, l'adhésif stabilisant l'ensemble une fois monté.
Enfin, on a tendance à "jouer" avec les velcro (scratch, scratch...).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (105)

Encore la pluie...

mars 2021