Capitaine Yacht 200, 500, 3000

Bonjour à tous,

Pour me présenter brièvement je suis Suisse, j'ai 35 ans, aucunes expérience de la mer à part comme passager lors de mes voyages.

J'ai besoin de vos conseils. J'aimerais commencer une nouvelle carrière en tant que capitaine sur des Yacht de plaisance. Je sais qu'il va me falloir commencer par les plus petits et gravir lentement les échelons mais mon but est de diriger un super Yacht 500 ou 3000.
Je précise que j'aimerais avoir la possibilité d’exercer la fonction de capitaine professionnellement et pour des employeurs partout dans le monde.

Il me semble réaliser que le cursus "marine marchande" n'est pas ce dont j'ai besoin pour atteindre mon objectif final. (Yacht de plaisance 200, 500, 3000)

Il y a bien les formations rapide en Angleterre ou en Australie qui permettent d'obtenir un diplome Capitaine Yacht 200 en 3 ou 4 mois mais il me semble que c'est trop court pour avoir une crédibilité professionnelle et trouver un emplois. Je me trompe ?

En même temps il me semble que pour diriger un Yacht de plaisance, même un gros, il n'y a pas besoin comme pour la marine marchande de devoir faire des années d'étude et de pratique. Ou bien faut il ?

Bref je n'arrive pas trouver quelle serait la voie idéale, ni trop longue ni trop minimaliste.

Merci pour vos conseils.

Salutations à tous

Pascal

L'équipage
16 sept. 2007
0

Helas
outre toutes considérations sur ce qui est possible, légalement etc... je suis obligé de te ramener sur terre.

Le job de patron sur des yachts de luxe est pratiquement toujour le résultat d'une relation personnelle de longue durée entre le propriétaire et son skipper. Les patrons de yachts en service de nos jours sont tout passé d'abord matelots ou equipiers. Ils ont acqui de l'expérience sur le tas, et se sont fait une réputation qui après des années leur a permis enfin de décrocher le job tant convoité.

Je me permets de signaler cela, car avant de faire les choix qui donneraient accès au rève, il faut rester réaliste et dans ton cas, je crains que le rève soit fort loin.

(ou alors tu as déja des relations dans le milieu)

17 sept. 2007
0

rêve...
Kiwi Merci pour ton information pertinante. Toutefois tu dis être obligé de me ramener sur terre... mais c'est en mer que je veux aller :-)

Dans mon premier message je ne pensais pas donner l'image de quelqu'un de naïf pourtant... J'imagine bien que les portes ne vont pas s'ouvrir toute seules devant moi. Je suis bien conscient qu'il va falloir faire des efforts et gravir les échelons petit à petit. J'ai jamais dis que ca serait facile :-) Ca sera peut-être même dure, très dure et très long. Mais pas impossible.

Par contre contrairement à toi je ne me pose pas les questions pourquoi je pourrait ne pas y arriver mais plutôt comment y arriver.

Quand aux relations dans le milieu et bien je suis le neveu de Bertarelli... mais non je déconne :-)

Et maintenant je m'adresse à tous les navigant sur ce forum en leur disant juste que je me réjouis de lire les conseils de quelqu'un qui a réussi sa carrière.

Meilleures salutations

22 sept. 2007
0

SOS.formation
bnjour,

j'ai un sea Ranger 60, j'ai mon hauturier, et je voudrais faire un peu de charter.
Je voudrais enmener avec mon bateau 1 ou 2 couples vers les baléares.

De qoui aies je besoin pour assurer ce genre de service....entre capitaine 200....brvet...Capacité....je ne m'y retrouve pas.

Peux tu me renseigner, merci beaucopup pour ta réponse

Cordialement

:-)

0

très bien comme approche
d'autant plus qu'un homme averti en vaut deux, et que tes chances augmentent donc.
Il te faudra donc passer les brevets plaisance RYA ou equivallents (brevets souvent en cours libres, donc pas de délais précis) après quoi tu peux te diriger vers le Commercial endorsement (7 modules qui contiennent un minimum de prérequis STCW non couverts par les brevets de yachtman) budget un petit 10.000 roros.

L'alternative est évidemment le système français de PPM200 que je ne connais pas, mais que je pense fort restrictif.

(cela dit, j'ai navigué professionnellement pendant 15 ans, avant de devenir successivement professeur à l'école de marine marchande, gestionnaire de navires pour une société de remorquage et finalement expert de société de classification et consultant.... et un grand nombre de mes comptes et clients sont des proprios de mega yachts)

Juste pour dire que ce non-conseil que je te donnais vient de quelqu'un qui a réussi sa carrière, et connait le dommaine que tu vises.

Cordialement,
Bernard

0

sous pavillon?
belge, lettre de pavillon commerciale, mais pas de brevet.

22 sept. 2007
0

Capitaine 200 pour les Baléares
A mon avis, si un brevet professionnel est nécessaire dans ce cas de figure (embarquement de passagers payants à bord d'un yacht privé, si j'ai bien compris), un capitaine 200 (20 milles des côtes) ne suffit pas pour les Baléares. A la limite, il faudrait un capitaine yacht 200 (càd le même brevet + CGO + médical II, donc 60 milles des côtes), à condition de traverser à partir de l'Espagne.

Mais moi aussi je m'y perds un peu dans la législation française.

19 sept. 2007
0

Hop là !
Pascal, mon intention n'est pas de freiner ton enthousiasme mais...

J'ai eu l'opportunité de skipper le yacht d'une des grandes fortunes de France. Je pensais que c'était un bon moyen pour vivre ma passion.

J'ai un souvenir terrible de cette période. Les propriétaires qui avaient été tout miel pour m'embaucher se sont avérés complètement parano en croisière.

C'était caprices sur caprices, appareillage par mauvais temps alors qu'ils étaient comme des loques une heure après, mépris des règles de sécurité, de savoir vivre, engueulades histériques fréquentes entre eux, etc... Je pourrais écrire un livre.

J'ai fui après une saison. Je me suis dit après coup, bon Dieu que c'est bon d'être fauché !J'avais beaucoup de connaissances parmi les équipages à Antibes, peu étaient satisfait de leur condition.

A+ Sergio

19 sept. 2007
0

caprices
je vis des caprices des proprios depuis 15 ans , actuellement sur un motor yacht de 72 pieds et bientot open 78 , c est tres tres dur de trouver un job sans relation , tres dur , mais comme toute chose faut tenter ca change , une fois a bord du boat tu as 90% de chance de tomber sur un proprio chiant , et surtout l epouse a 99 % du temps peste , rare les plans sympa sur le boat moteur , plus sympa pour la voile , pour les diplomes voit avec les affaires maritime , et le site
bon courrage

19 sept. 2007
0

bppn ou capitaine200
c'est 16 semaines de formation ,environ 5000 € et il n'est validé qu'a partir d'un an de mer!!!ce qui veut dire que quoi qu'il arrive tu comence comme matelot a bord!!!!ce qui a mon avis n'est pas plus mal ;-)

19 sept. 2007
0

si je résume

Merci à tous pour vos réponses qui m'ont en tout cas bien l'air de venir du fond du coeur.

Donc si je résume : Ca va me coûter entre 5000 et 10'000 euros pour ensuite pouvoir commencer à travailler comme aide d'équipage ou second.

Je vais devoir naviguer durant 12 mois comme matelo pour valider mon diplôme et être enfin breveté.

Ensuite en cherchant bien et longtemps j'aurai peut-être la chance de trouver un job pour un patron qui sera sûrement très chiant et un peu con. (un peu comme tous les patrons en fait)

Et je vais subir les lubies de sa femme super casse couille et on parle même pas de ses maîtresse.

Maintenant pour avoir la joie de vivre ce parcours que finalement pas mal de monde recherche à vivre (puisque c'est si dure de trouver une place) le point de départ sans faire des études interminables vu que j'ai passé 30 ans c'est le diplome de Capitaine 200 ou celui de Master of Yachts 200 Tons on es bien d'accord que je ne devrait pas commencer par faire autre chose qu'un de ces deux brevet ?

Peut-être un avantage pour le brevet anglais ou australien qui ouvrirait plus d'opportunitées au niveau mondial que le Français ?

0

pour le system anglais
du commercial endorsement:
ça donne accès au commandement de tout bateau de plaisance commercial entre 24 et 80 mètres de long et maximum 500 tonneaux de jauge brute transportant un maximum de 12 passagers.

Je ne sais pas pour le BPPN

19 sept. 2007
0

je ne pense pas
que cela fasse de différence entre les brevets anglais français ou autres car ils sont tous reconnus par une organisation internationale, donc valides; ce qui peut changer c'est le temps pour l'obtenir et le prix!!!!! ceci etant dit, si c'est vraiment ce que tu veux et quel que soit ton age n'hesite pas fonce!!!!!! :-)

19 sept. 2007
0

Mais
Etre francais avec un diplome anglais montre une capacite a manier la langue, ce qui rassure pour quelqu'un qui aura a resoudre des problemes dans differents pays.

Ce qui est moins evident pour un francais avec diplome francais

20 sept. 2007
0

de plus
tu as toute les chance d etre declaré dans un systeme ofshore , juste une assurance sante , mais pas de cotisation retraite et chomage , etre a l emin c est rare , j ai cette chance apres bien des annees ofshore
alors pour valider ton diplome ( 12 mois )sans etre a l emin c est galere , tu peux sur un pavillon etranger mais il te faut 24 mois embarqué avec preuve de tes navs, et ca dans les 5 ans a delivrance de ton diplome

0

approches différentes
le commercial endorsement est une manière de passer d'un brevet pure plaisance, comme il en existe en UK et chez nous (yachtmaster ocean, yachtman belge etc...), vers une STCW.

Le capitaine 200 te conduit directement vers une qualification professionnelle. Je ne connais pas la signification du 200 (miles des cotes, tonnes de jauge, tonnes de déplacement???).

Il n'y a pas d'exigeances précises couvrant ces cas dans le STCW (plus de 500 tonnes de jauge ou plus de 12 passagers). C'est donc les exigeances du pavillon du bateau qui priment, et là, il est clair qu'il y a beaucoup plus de pavillons UK et commonwealth que de pavillons français sur les bateaux qui offrent du travail.

23 sept. 2007
0

merci
et bien merci pour vos réponses. Donc pour avoir plus de chance je pense que je vais me tourner vers un brevet anglophone, soit en Angleterre soit en Australie.

Si quelqu'un a encore des idées ou des conseils je vous lirai volontier.

Bonne semaine

Pascal

24 sept. 2007
0

Equivalences
Il n'y a pas à ma connaissance d'épreuve pratique pour le capitaine 200 voile. C'est remplacé par l'expérience : il faut avoir été embarqué comme matelot dans un rôle d'équipage pendant 18 mois.
Va voir le site du GEPY.

RV

24 sept. 2007
0

Moniteur Fédéral
Qques précisions :
Il n'y a aucune passerelle entre le diplôme de moniteur fédéral et le capitaine 200. Le capitaine 200 est un diplôme européen géré par les Affaires Maritimes, cad fait par et pour la marine du commerce. Tout diplôme de la Jeunesse et des sports ou de la FFV n'est pas reconnu.

Il y a 3 diplômes capitaine 200 :
un pour le commerce -transport de passagers
un pour la pêche
un pour la croisière à voile,
4 modules sont communs, un est spécialisé (et ceci est un euphémisme..) pour la voile: tous les examinateurs n'ont en général pas mis les pieds sur un voilier, ils viennent tous du commerce..

RV

25 sept. 2007
0

merci
de vos reponses!
donc en fait apparemment la reponse est non, le mf2 ne figure pas dans cette liste.

20 sept. 2007
0

australie...
Kiwi : si j'ai bien vu sur le site GEPY ( donné par Rolle dans son message. Merci Rolle ) les brevets Capitaine 200 et plus haut sont déja des brevets avec tous les prérequis STCW95, et ils sont déjà des brevets de plaisance professionnelle et donc pas besoin d'autre "commercial endorsement" ou bien y a il quelque chose que j'ai manqué ?
Les Master of Yacht 200 proposé en Australie sont également SCTW95 compatible si je ne me trompe ?
( et je ne remet pas en doute la réussite de ta carrière, capitaine ;-) )

Dany : merci pour ton encouragement c'est cool.

Clarivoile : En effet ta remarque ne manque pas d'intérêt et je vais en prendre bonne note. En plus l'australie ca peut être sympa :-)

20 sept. 2007
0

tu peux
exercer sur un navire etranger en etant a l enim , tu es marin detaché sur un pavillon etranger ( mon cas , pavillon de malte ) bppm 200 , 200 tonneaux et a 20 M des cotes , avec le cgo et medical 2 , 200 M des cotes

24 sept. 2007
0

equivalences?
est-ce que quelqu'un sait si le monitorat federal 2nd degre dispense toujours de l'epreuve pratique du capitaine 200 voile? (ca marchait comme ca qd c'etait le BPPV)
merci!

24 sept. 2007
0

Quelques tuyaux
1. Extrait de la fiche Capitaine 200 Voile disponible sur :

www.mer.equipement.gouv.fr[...]/

"Certains candidats titulaires d’un titre de formation professionnelle maritime en cours de validité ou ayant suivi avec succès depuis moins de 5 ans les formations menant à la délivrance de certains titres professionnels maritimes (brevet de patron à la plaisance voile, brevet d’éducateur sportif de 1er degré option voile, certificat de spécialisation croisière du brevet professionnel de jeunesse et sport, spécialité activités nautiques voile, permis de conduire les moteurs marins, permis de conduire les moteurs, brevet de capitaine 200, certificat de capacité, diplôme de chef mécanicien 750 kW, BEPM pêche, BEPM marin du commerce) peuvent être dispensés de certains modules de la formation conduisant au brevet de capitaine 200 voile."

  1. Le master of yachts 200 tons se passe aussi en France :

www.ampmcrew.com[...]/

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (89)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021