canal du midi

Bonjours à tous .
Quelqu'un peut-il me dire si un tirand d'eau de 1,40 m permet de passer de la méditerrannée à l'atlantique via le canal du midi ?
Par la même occasion quel est le tirand d'eau maxi ?
J'ai entendu dire que le niveau d'eau variait suivant la sécheresse . Est-ce exact ?
Merci de vos infos.

L'équipage
15 mar. 2005
15 mar. 2005
0

Désolé
J'avais pas vu toutes les contributions à ce sujet.
l'histoire du tirand d'eau y est déja largement évoqué.
Merci à tous

15 mar. 2005
0

je crois que c'est
entre 2,20 et 2,50 mais assure toi de cette croyance :-) :-)
Dan

0

Ho, chouette!!!
je vais économiser le camion et revenir par là avec mes 2m
:o))

non, sérieux les gars, annoncé à 1,50m au milieu, mais il y a des coings ou il te reste 1.10m, à condition de ne pas croiser un gros bateau, parce que là, tu tombes à 80 cm dans la suction

15 mar. 2005
0

je pense

1.20m.
En cas de niveau haut (pluie) et chenal récemment dragué, peut être plus.
Tenir compte du passage, car en cas de croisement il y a raprochement de la berge, et donc des carcasses de voitures et autres lave linge.

Amicalement
Benjamin

15 mar. 2005
0

le site des vnf
www.vnf.fr[...]

15 mar. 2005
0

Il y a des croyances tenaces...
... grace à la propagation qu'on en fait !

C'est plutôt 1.40 maxi.

Quand au tirant d'air... illimité mais entre les pont, pas dessous :-D

15 mar. 2005
0

Help
si ça peut t'aider j'ai le bouquin du canal du midi, mais dans un autre fil,regarde dans les archives le titre commence par "pourquoi pas un PCBN !!!" fil lancé par Gégé, avant son naufrage, je ne sais plus qui donne des conseils sur le canal,mais comme j'ai un cata et que lui aussi il m'a dooné plein de truc sur les VNF, car je crois qu'il l'a deja fait
A+ et si tu veux je peut fouiller dans mes archives

16 mar. 2005
0

CE QUI EST ECRIT ET...CE QUI EST...
...voilà bien deux choses différentes!
Le canal du Midi c'est -à-dire de TOULOUSE aux ONGLOUS (MARSEILLAN)" offre " 10% d'échouage pour un bateau ( 8,65 x 2,80 ) à quille longue ayant 1,35m de tirant d'eau!!!Ceci en AVAL des écluses,sur une distance de 200m environ.Dans le cas ou,pour laisser le passage des bateaux sortant de l'écluse,il est nécessaire de s'approcher de la rive.De plus,dans 50% des cas,il est inutile de compter sur l'aide de l'éclusier pour vous donner le coup de main salutaire!
Ces "statistiques" sont pour une hauteur d'eau normale et non en cas de sécheresse!!!
Enfin,à partir de la mi-Mai,ce canal est comparable à un périphérique de nos grandes villes!
Disons que la période la plus favorable se situe de la mi-Mars à la Mi-Mai.Aprés c'est le "chemin de croix"!...pour,je le rèpéte, un quillard DE PLUS d'un mètre trente...

17 mar. 2005
0

Réponse du VNF
Bonjour à tous,
Ayant posé récemment la question à la Direction de la Communication de VNF, voici leur réponse:

"Lorsqu'en période estivale, les conditions climatiques ne nous obligent pas à effectuer des mesures d'économie d'eau ayant pour incidence la modification des caractéristiques de navigation, ce qui fut le cas durant l'été 2003, le tirant d'eau sur le Canal des 2 mers varie de 1,60 à 1,80 m. Comme votre voilier possède un tirant d'eau de 1,50 m, je vous recommande de circuler dans l'axe du chenal, de ne pas surcharger excessivement votre bateau et de manoeuvrer avec précaution et à vitesse réduite notamment à l'approche des écluses.
Je vous signale également que le tirant d'eau en eau douce est plus fort qu'en eau de mer. J'espère que vous passerez d'excellentes vacances dans nos régions."

Ce n'est quand même pas trop rassurant...

17 mar. 2005
0

Tirant d'eau variable
J'ai fait le canal (enfin les 2 canaux) il y a 20 ans en Muscadet (1,10 m de tirant d'eau). C'est vrai qu'on s'échouait souvent près des écluses si on essayait de s'approcher de la rive ou d'aborder (manoeuvre souvent nécessaire sur le canal du midi (pas sur l'autre) pour aller chercher l'éclusier qui essaye d'en faire le moins possible).

Sinon un pb récurrent par là-bas c'est que comme on ne traverse que des vignobles (500 km de vignobles !), les navires normalement constitués arrivent au bout largement enfoncés avec toutes les caisses qu'on a accumulées en route.

Ben

17 mar. 2005
0

OK
Je l'ai fait avec un voilier d'un tirant d'eau d'un mètre 40 : pas de problème.

Parfois envasé près des bords

19 mar. 2005
0

Sur le "Ricquet"
Bonjour.

Par curiosité, et parce que j’avais un moment à tuer, j’ai fait un parcours sur le canal de Ricquet (canal du midi).

Ce que j’en ai tiré :

Le tirant d’eau du bateau peut être inscrit sur une planche, à l’étrave (vu une fois) pour en indiquer à l’éclusier la valeur.

En solitaire avalant ça va, montant c’est moins simple (pour s’amarrer parfois) mon truc : je stationnais avant l’écluse pour l’examiner avant passage.

Même au milieu du chenal il y a des « ofnis » (vu une fois et racler dessus).

Planter son piquet d’amarrage et parfois possible dans une souche (ou entre les souches) mais le défaire le lendemains matin l’est nettement moins. (Le plantage en question fait un bruit sourd et des vibrations, il faut changer d’endroit).

Dans de nombreux endroits les racines sont très grosses et apparentes (ragage sur la coque).

Les sacs plastiques attendent avec impatience une hélice surtout lorsqu’on évite en plein chenal.

Comme les locataires des pénichettes veulent en avoir pour leur argent ils rentrent à la base « à la bourre » (en retard), je les nomme les « percuteurs » (après les ponts, les coudes).

A mon sens c’est le plus gros problème (deux « tentatives » pour moi).

Il y a les « harponneurs » la gaffe en avant.

Puis les « frôleurs », là par toujours pour nous, surtout les ouvrages : vu une pénichette raclant le toit de sa marquise sous un pont à je crois à Villeneuve les Béziers.

S’il y a du vent (la nuit au stationnement) chercher un coin avec des arbres sur les deux cotés.

Eclusiers « versatilement » cool (c’est à dire que leurs bonnes dispositions à notre égard dépendent en partie de la bassinée précédente).

Autrement c’est une chouette escapade, beaucoup d’animaux (oiseaux poissons batraciens insectes, bons souvenirs d’une ballade à pied sur le chemin de halage au soleil couchant entre le canal et les vignes), usagers du chemin du halage plutôt sympas (groupe équestre par exemple).

Bonne navigations (momentanément fluviales).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (109)

Piégeage des gouttes

mars 2021