calcul force GV

Bonsoir,

L'un d'entre vous aurait-il un livre à me conseiller pour le calcul des différentes forces s'exerçant surle gréement d'un voilier.

Je m'intéresse particulièrement à la force exercée sur la bordure et les différents ris d'une GV de 25/30m2.

Merci

L'équipage
18 oct. 2007
18 oct. 2007
0

J'ai entendu
dire que la tension sur le point d'écouté était de 45 kg/m² en conditions normales, c'est à dire dans la limite maxi du vent (après, tu prends un ris pour avoir moins de m² pour réguler la tension totale).

Jacques

18 oct. 2007
0

cette donnée
concerne la force exercée sur la barre d'écoute, mais pour la bordure ?

18 oct. 2007
0

effort
Pierre, ne pas oublier les efforts ponctuels.

survente, bateau qui tape, ...

mais 45 kg/m² est en effet beaucoup pour un monocoque lamba, 25 doit être plus juste.

cela ne me sembme en revanche pas mauvais comme approximation sur un multi (comme erendil).

Mais il ne s'agit que d'approximation ...

beaucoup de paramètre rentre en ligne de compte ...

puissance du bateau
position du point de tire
....

pour la question posé cela dépend aussi de la conception de la bordure ...

la bordure reprend uniquement la composante horizontale, la composante verticale étant prise par une sangle ou un coulisseau ... ou la bordure prend tout ?

18 oct. 2007
0

Force sur la bordure
Tu parles de la force exercée "vers le haut" sur toute la longueur de la bordure ?

Si l'on a une force connue au point d'écoute, je pense qu'on devrait pouvoir calculer la force exercée sur la bordure en déterminant l'endroit de la bôme situé à la verticale du centre de voilure de la GV et en faisant une proportion :

force sur la bordure = force au point d'écoute x longueur de bordure/distance entre le point déterminé ci-dessus et le point d'amure.

C'est un bête problème de levier inter-résistant.

Quant aux 45 kg/m² d'erendil, ça me paraît beaucoup, j'ai une GV de 17 m² et un palan d'écoute qui divise par 8, ça me ferait 96 kg à border... Ce ne seraient pas des Newtons par hasard ?

18 oct. 2007
0

Forces
je n'oublie pas les efforts ponctuels, mais je pense que yann essaie de trouver un ordre d'idée, une moyenne, ou alors un max.

Il faudrait savoir aussi ce qu'il recherche. En physique, une force a trois paramètres : un point d'application, une force et une direction.

Si le point d'application n'est pas un point mais un segment de droite (la bordure), la force devrait s'exprimer en N/m ou en kg/m. Ceci en moyenne, puisque la force exercée par la voile sur la ralingue ou le coulisseau près du point d'amure est très faible, importante au point d'écoute et maximale aux environs du point que j'ai décrit dans l'autre post.

Mais la voile n'étant pas une science exacte,...
c'est reparti ;-)

18 oct. 2007
0

...
Pour chiffrer il faudrait modeliser les efforts. Actuellement je cherche a evaluer l'acceleration sur mon matereau d'eolienne. Je pense pas que mer forte on depasse les 3G.

18 oct. 2007
0

pas 3G

a l'avant d'un bateau on atteint à peine les 2G mais on prend 2G par precausion.

josé

18 oct. 2007
0

sauf que ...
il parlait de 3G sur son matereau pas à l'avant du bateau ...

en tête de mat 3 G ça ne m'étonnerait pas ... si le matereau est grand ...

18 oct. 2007
0

oui mais
relis le fil d'hydra ...

18 oct. 2007
0

Pourquoi parlez-vous de G ?
(c'est encore l'amateur de physique qui parle, excusez-moi)

1 G signifie une accélération égale à celle de la pesanteur terrestre qui vaut 9.81 m/s²

Ca veut dire que si vous parlez de subir 1 G horizontalement, vous passez en une seconde de la vitesse V m/s à la vitesse V+9.81 m/s.

Il me semble que si l'on se préoccupe de résistance de matériaux, on devrait parler de force "absolue" et non d'accélération.

18 oct. 2007
0

Keskidi Isaac ?
Que l'accélération subie par un corps de masse "m" est proportionnelle aux forces appliquées à cette masse et inversément proportionnelle à cette masse.

D'où l'intérêt, amha, d'avoir des espars et des matereaux légers (mais solides quand même), qui résisteront mieux aux coups d'accélération, en cas de passage sur une crète de vague par exemple.

18 oct. 2007
0

moi, j'veux bien
mais si son mâtereau pête si le vent lui applique une force de X kg, que ces X kg lui soient appliqués en une ou dix secondes, il pêtra quand même. C'est donc amha une question de force max et pas d'accélération.

18 oct. 2007
0

Bien sur
évident que la force du vent sur le bignou est a prendre aussi en ligne de compte mais ça se calcul assez précisement et Hydra ne doit pas avoir besoin de nous pour ça ....

mais l'accélération auquel peut être soumis l'ensemble lors des mouvements du bateau peut être assez élevé d'ou une force assez importante qui ne doit pas être négligé .....
amha la determination de cette acceleration max est assez empirique d'ou la perche que nous tend Hydra avec ses 3G

18 oct. 2007
0

pour ton mat

de l'éolienne je ferais comme suit.

je doublerait le poids de l'éolenne (2G) et je conciderai le mat non pas vertical mais horizontal coome si tpn bateau était à plat sur l'eau .

Ainsi tu aurais au niveau de ton encastrement au pont un moment égale au poids de l'éolenne x2 et X par le longueur du mat.

ensuite : T= Mt/I/v

T= taux de travail moi je prends 10KG.mm2

MT= Moment

I/v = module d'inertie

donc il te reste à trouver un tube ayant le I/V

josé

18 oct. 2007
0

...
Mon eolienne une aerogen4 pese 8kg sur mon precedant canote elle etais monté sur du tube inox 304 diam 25mm 2,5m au dessus du pont mais fixé solide au balcon, avec 2 haubans fait avec du ficelous de 4mm. Par mer forte l'eolienne tournant elle bougeait pas mal. Mais ca n'as pas cassé.
A present j'ai du tube de 38 le matereau fera 2,5m au dessus du pont et sera fixé au balcon.
Hauban ou pas hauban ?

19 oct. 2007
0

...
Oui mais ces vibrations amorcent une osillations qui solicite l'emplanture.
J'evaluerai une fois monté la rigidité de la chose par la metode pifometrique. Mais si je pouvais me passer de hauban ce serais bien.

19 oct. 2007
0

éolienne
as-tu une éolienne, Gilles ?

Quel modèle prendrais-je pour l'Arpège et comment l'installer ? As-tu des idées ? Merci.

22 oct. 2007
0

Chez Harken
Il y a tout ce qu'il faut:

www.harken.fr[...]dex.php

18 oct. 2007
0

Les ouvrages de GUTELLE
Tu les trouves en HS de chez LOISIRS NAUTIQUES, ou surement dans une livrairie maritime.
J'ai lu la réponse à ta question, mais je ne sais plus dans quel tome ?

18 oct. 2007
0

accélération
2g sur l'avant du bateau, faut pas y être

2 g on ne tiens pas debout, les jambes fléchissent sauf pour des personnes entraînées,
àlors à 3g ... :lavache:

18 oct. 2007
0

pas compris alors
josé calypso parle de 2g à l'avant, c'est pour ça que j'en parle,

mais en haut du mat, j'imagine bien

18 oct. 2007
0

oui
je suis d'accord...

18 oct. 2007
0

amha ....
et dans mes lointains souvenir il doit y avoir un vague rapport avec le principe fondamental de la mécanique ou seconde loi de newton ... :heu:

18 oct. 2007
0

quekidi Hydra ....en lisant entre les lignes
que pour calculer son matereau ...

il doit connaitre le poids de son éolienne .. et valider une valeur d'acceleration max ... qu'il estime à 3G.

18 oct. 2007
0

erratum
après une ou après dix secondes

18 oct. 2007
0

ouups..
Il a été fait referances aux exellentisimes ouvrages de P Gutelle. Les efforts en statiques y sont bien detaillés, pour les efforts dynamiques c'est une autre affaire j'avais pensé a 3G mais le chiffre de 2G avancé sera celui que je retiendrai. Pour mon eolienne ça fait donc 160N qui balotent a 3m du pont
maintenant concernant la rupture il y a 2 ecoles soit faire rigide soit faire souple (voir les cata Warham et les autres)
Pour revenir au grement on calcule la sections du galhauban pour soulever le bateau.

18 oct. 2007
0

Dans ce qui est dit plus haut,
Il est envisagé des chocs et vibrations.

10Kg/mm2 correspond à un acier moyen mais est-ce en sollicitation à la fatigue?

Et un mât en Dural Le bon AG(x) x=4 ou 5 ou?

Et pourquoi pas des aciers spécifiques qui tiennent mieux à la flexion? Mais qui rouillent! (ex 25 cd 4...)

Quid de l'inox?

ce n'est qu'une simple réflexion et je n'ai pas d'avis. Bon courage! :-D

18 oct. 2007
0

amha
sans hauban dans un premier temps ,ils ne servent que pour eviter les vibrations.

le tube de 38 est plus de 2 fois plus costaud que celui de 25 en conciderant qu'il soit de m^me épaisseur.

josé

19 oct. 2007
0

vibrations

les vibrations peuvent etre produite soit par l'éolienne ou par le moteur du bateau.

Pour l'éolienne il serait bien de mettre des rondelles caoutchouc entre l'embase et la platine.

Autre truc pour eviter ou amortir les vibrations dans le tube :le remplire de sable sec bien tassé ça marche souvent .

josé

19 oct. 2007
0

ah là
je comprends tout de suite mieux ler pourquoi du comment des G.
Merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

mars 2021