Calcul de la surface d'un foc

Bonjour, en appliquant la formule bien connue de Héron on a la surface d'un triangle en fonction de ses côtés.
fr.wikipedia.org[...]3%A9ron
J'ai essayé cette formule sur quelques données de constructeurs et je n'obtient pas exactement les dimensions fournies par le voilier.
Parfois je sur-estime parfois je sous-estime. Est ce néanmoins une bonne approximation ? Est ce le fait d'approcher une voile d'avant par un triangle qui ne fonctionne pas ou bien est ce la forme (le creux) qui n'est alors pas pris en compte ? Comment un voilier donne calcul t'il la surface d'une voile qu'il construit ?

L'équipage
29 nov. 2010
29 nov. 2010
0

au depart
on mesure la surface du triangle avant et après on applique des pourcentages le calcul de surface c'est guindant X par LPG divisé par 2 et multiplié par un coef de rond de chute Si il y en a un .par exemple une GV 0.55 sur un monocoque
un genoa maxi est a 150% du triangle avant
un solent a 80%
OK,
alain

29 nov. 2010
0

mmmhhh....
je comprends pas trop ton raisonnement. Là tu détermine la surface d'une voile pour un type de gréement donné.
Ex: je souhaite me trouver un génois pour mon bateau, quelle sera sa surface approchée, pur un devis etc...

Ma question est légèrement différente : je tombe sur une voile dans un dépôt vente, par exemple, si je calcule sa surface à l'aide de la formule de Héron ai je bien une aire proche de l'aire réelle de cette voile.

Lorsqu'un voilier donne la surface d'une voile. Utilise t'il le moyen de calcul que tu décris ou bien son logiciel, son savoir faire, etc... lui donne une "vraie" mesure par quadrature ?

29 nov. 2010
0

Ok
donc ton voilier fait l'approximation:
surface de la voile = formule du triangle PLAN qui la supporte. C'est donc la même méthode que la formule de Héron.

Si ton voilier fait cette approximation, c'est que l'on doit pas être loin de la vraie surface.

29 nov. 2010
0

fait avec mon voilier
on a tous les deux étendu mon genois dans sa salle ,mesuré le guindan et la hauteur du triangle et fait le calcul comme à l'école :ta voile fait tant de surface multiplié par le prix du metre carré pour le tissu choisi ça fait tant ...

29 nov. 2010
0

Foc
on peut rester simple: il faut nécessairement que le foc corresponde à l'étai qui le porte et choisir l'extension possible ou voulue vers l'arrière (recouvrement ou pas), le tout en fonction de l'utilisation (petit temps, gros temps, tempète) (modulé par montage sur enrouleur ou non).

29 nov. 2010
0

ça ne se résume pas à la surface
qui n'est qu'un des paramètres.

A part un GSE destiné à tout faire (en théorie),

une voile d'avant "classique" diminue de surface au fur et à mesure que la force du vent augmente, mais aussi (et c'est très important) par le "creux" qui est confectionné lors de sa fabrication.

Une voile n'est donc pas calculée simplement par ses côtés. Ce n'est pas une simple figure géométrique.

Ce qui compte, c'est l'utilisation que l'on en aura, à surface égale.

29 nov. 2010
0

oui letrouadec
mais personne ne le conteste. Il est évident que la coupe d'une voile, sa forme tridimensionelle, est le critère le plus déterminant sur les performances d'une voile.

Il n'y a qu'à se rendre compte sur une voile de funboard lorsque celle ci est étarquée ou non. La forme et les sensations sur l'eau n'ont plus rien à voir. C'est l'exemple le plus net il me semble.

Mais mon propos n'est pas là. Je parle du calcul de la surface (non plane) de ces objets. Car lorsque tu écris une voile d'avant diminue sa surface, c'est faux, sa surface globale est inchangée (à moins qu'elle ne soit en chewing gum).
Je voudrais savoir comment sont calculées certaines surface de voile par les voiliers(on voit des constructeurs afficher des surfaces au 0.1m^2 près).

Et j'aimerais savoir à quelle point les méthodes élémentaires de géométries planes donnent satisfactions (on sent que pour un spi ça marche pas). Je trouve étrange, comme je l'ai écrit plus haut, qu'une formule de géométrie plane sur-estime les valeurs "réelles". Normalement on devrait sous estimer...

29 nov. 2010
0

ça évidemment...
"Car lorsque tu écris une voile d'avant diminue sa surface, c'est faux,"

elle se diminue pas d'elle-même !

c'était une façon de parler pour dire que la surface d'une voile d'avant sera d'autant plus réduite que le vent est fort.

Son grammage sera aussi plus important,

et son creux plus réduit.

29 nov. 2010
0

ça évidemment...
"Car lorsque tu écris une voile d'avant diminue sa surface, c'est faux,"

elle se diminue pas d'elle-même !

c'était une façon de parler pour dire que la surface d'une voile d'avant sera d'autant plus réduite que le vent est fort.

Son grammage sera aussi plus important,

et son creux plus réduit.

29 nov. 2010
0

SURFACE DES VOILES
Calculer la surface d'une voile est une chose intéressante pour faire des devis, estimer une surface, avoir un élément de comparaison... mais pas pour estimer le rendement ni l'adaptation à ton canote.

Lorsque tu choisira une voile tu devras envisager la longueur du guindant, le recouvrement, la position du point de tire (très important car jouant sur la position de l'avale-tout) et les quelques cm2 en + ou en - seront "anecdotiques".

Si tu veux acheter une voile d'occasion regarde son état, sa déformation éventuelle, sa possibilité d'adaptation SANS RETOUCHES (recouper une voile et refaire les renforts te feront manger tout le bénéfice)

Etudie sérieusement les devis que te feronnt les voiliers locaux que tu contactera. Compte tenu du service "adapté" tu sera surpris.

Bien cordialement
JP L (ancien voilier)

29 nov. 2010
0

non non
ne cherchez pas de sous entendu à la question. Je ne cherche pas à faire de devis, ni à m'acheter une voile.
C'est une question un peu théorique que j'ai voulu vérifié comme ça par hasard.

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

29 nov. 2010
0

Attention
Les dimensions données sont en général des mesures à plat sur plancher en ligne droite et les voiles ont souvent des ronds de chute (grand-voile) ou au contraire des chutes creuses (focs) qui font que les surfaces données parles architectes, calculées par la CAO) sont des surfaces réelles différentes de la surface du triangle.

30 nov. 2010
0

Peut être
Que la différence de surface vient du fait qu'en pensant triangle tu résonne en 2 dimensions alors qu'avec le creux, la voile est en 3 dimensions.

29 nov. 2010
0

merci
pour la réponse néanmoins :). L'avis d'un voilier est toujours intéressant.

29 nov. 2010
0

oui
on est bien d'accord. Ce qui me questionne c'est l'ordre de grandeur de l'erreur:
lorsque je réponds à
ici
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

quel est l'ordre de grandeur de l'erreur que je commet. Est ce que ma valeur à du sens (c'est à dire au 0.5 m2 près).

On sent bien que pour des petites voiles genre tourmentin solent, il ne doit pas y avoir de grosses différences. Alors que pour un génois, pire un gennaker ça ne doit plus coller du tout.

30 nov. 2010
0

oui
bien sur, c'est que j'essaye de dire. Dans quel cas cette approximation est acceptable ?

En gros si quelqu'un dessine des voiles d'avant avec un logiciel qui lui donne une mesure par quadrature. J'aimerais qu'il me répondre si les valeurs sont très différentes des valeurs qu'on peut obtenir en appliquant un bête résultat de géométrie de 6ème.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (198)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021