calcul de la puissance nécessaire du moteur aide svp

svp
quelle est la relation qui lie la vitesse du voilier , le poids du voilier et la longueur du voilier pour déterminer la puissance du moteur nécessaire ?? aide svp

L'équipage
12 mar. 2013
12 mar. 2013
2

salut,

pour faire simple, selon les normes actuelles, environ 5 CV par tonne.

12 mar. 2013
0

mode recherche! :jelaferme:

www.hisse-et-oh.com[...]torisee
:heu:

12 mar. 2013
1

Et pour la vitesse max la fameuse formule :

Vitesse limite (en nds). =. 2,4 * racine carrée de la longueur à la flottaison (en m)

Après, la relation entre la puissance et la vitesse dépend beaucoup de l'état de la mer et de la forme de la carène, notamment du coefficient prismatique je crois. Mais avec la moitié des 5 CV/t évoqués, la vitesse limite doit être déjà atteinte par mer plate sans pb.

12 mar. 2013
0

Proposition d'analyse (critiques acceptées)
Base: puissance (watt)= force (Newton) X vitesse (m/s)
puissance propulsive effective nécessaire pour contrer la force de résistance à l'avancement pour une vitesse donnée (cette force monte vite avec la vitesse). 1Kgf = 9,81 N.
Rendement d'hélice 50%.
La puissance citée d'un moteur est a priori P max, qui ne peut ètre maintenue longtemps. Il faut plutôt voir la puissance en milieu de courbe.
exemple proposé et sous réserve:

Force pour un voilier de 10/12m 100m2 de voilure si 100 à 120 kgf 1000N nécessaires en eau très calme
1m/sec= 3,6km/h =2 Knt 8knt= 4m/s (vitesse limite de carène pour 10m à la flottaison)
1CV=736W
P= 1000N x 4m/s= 4000W = 5,4CV à l'hélice soit 11CV moteur nécessaire en continu ou 22 à 25CV moteur effectif soit 3CV/T pour 8T ou 5CV/T pour 5T, à Majorer pour tenir compte des conditions réelles rencontrées.

12 mar. 2013
1

5ch par tonne ca fait tres beaucoup et c'est cher.... s'il s'agit d'un voilier a deplacement masi un MOTEUR AUXILIAIRE, je trouve que dans les 3ch /T ca permets d'avoir "presque" la vitesse critique sur eau plate , de faire route par calme plat , de manoeuvrer au port et d'aider les voile au pres dans le gros clapot

12 mar. 2013
0

En motorisation le couple moteur - hélice est indissociable.
Dans les paramètres cités tu as oublié le fardage qui est une composante importante.
Ensuite il faut déterminer:
1) Usage:
manoeuvre de port et/ou transit en mer au moteur
2) Poids et dimensions du moteur:
limites physique à ne pas dépasser
3) Service du moteur:
léger = - de 300h/an, moyen 300h à 600h/an, intensif + de 600h/an
4) Transmission / Hélice
arbre ou saildrive, dimension max de l'hélice
5) carburant
Diesel ou autre énergie exotique

Pour répondre un peu mieux à ta question, considérant:
a) un voilier bien dessiné, entrées fines, sorties plates
b) une cible vitesse en eau plate de 80% de la vitesse de coque,
c) un moteur tournant à son régime de couple maximum,
d) une nervosité raisonnable c'est à dire une hélice avec un pas trop long,

on peut estimer en première approche un ratio entre 7CV/tonne et 8CV/Tonne selon les paramètres listés ci-dessus.
Soit 60CV pour un 8 tonnes ou 110CV pour un 15 tonnes.
Sur un fifty un peu plus, sur un fin coursier bas sur l'eau un peu moins.

Un exemple: sur Altaïr est monté un 39CV pour 5,5T, ratio 7,1CV/T, 12mx4,30m, hélice un peu courte pour favoriser les manoeuvres de port et la poussée à faible vitesse. Par contre le transit n'est qu'à 5 noeuds en régime économique ce qui est un peu lent mais en accord avec le programme du voilier qui décolle à 5 noeuds de vent réel.

12 mar. 2013
0

Mon expérience : un fifty de 10,50 m, 11 t. en charge ; un perkins 50 CV donné pour 3000 t/mn ; j'atteinds la vitesse de carène de 7 nds à 2300 tours , soit environ 35 CV selon les abaques, en consommant 5L/h ; à 2000 tours, je suis à 6 nds, en consommant 3,8 L/h

En fait le bateau était motorisé à l'origine, par le constructeur, par un VOLVO 3cyl 36CV : c'était le bon calcul ; le moteur de 50 CV , installé par le précédent propriétaire et jamais utilisé à pleine puissance, n'a rien apporté de plus.

le bon ratio est donc aux environs de 4 CV/ tonne

13 mar. 2013
0

Pour determiner combien tu utilise de cv ,ne te fie pas trop à la courbe mais plutot à ta conso.
Dans ton premier exemple tu serais plutot entre 20 / 25 cv "utilisés"

12 mar. 2013
1

Un commentaire: les ratio 3-5 CV/T indiqués plus haut sur le fil correspondent à la puissance utilisée et non à la puissance installée qui est environ 2 fois la puissance utilisée.
En voiture à 130km/h sur autoroute plate sans vent, 40 à 50cv suffisent et pourtant tous nos moteurs font 90cv à 140cv sans parler des monstres surmotorisés.

13 mar. 2013
0

a ceci près qu'en voiture, on peut être amené à doubler rapidement, et aussi à gravir une côte.

Avec 40 à 50 CV , je plaindrais le conducteur

13 mar. 2013
0

La 2CV, la 4L, La Fiat 500 faisaient partie de notre jeunesse et à l'époque on se contentait de ce qu'il y avait sous le capôt et on était super contant d'en avoir une (Ces voitures étaient aussi assez légères). Doubler un camion était parfois hasardeux.

12 mar. 2013
0

Mea culpa:
J'ai mélangé les KW et les CV et fait la conversion dans le mauvais sens.
Le ratio puissance installée est plutôt 5-6 CV/tonne
La puissance utilisée en eau plate est de moitié soit 2,5-3,0 CV/tonne.
Sur Altaïr c'est un 28CV qui est installé.

12 mar. 2013
0

Je maintiens mon étoile Altair.

Trop souvent on confond la puissance moteur, lue sur la courbe en fonction de la vitesse de rotation, avec la puissance absorbée par l'hélice à la même vitesse de rotation.

En ce qui me concerne, voilier de 5,5 T / 9 m de flottaison / 27 CV ; en croisière à 5 nœuds et 2000 RPM, je consomme environ 1.5 l/h ce qui correspond à environ 7/8 CV de puissance absorbée.

12 mar. 2013
0

Merci Koala-5,
j'ai exactement la même consommation à la même vitesse mais pour 12,19m à la flottaison. La plus grande surface mouillée est compensée par une vitesse coque plus élevée.
Sachant qu'un petit moteur diesel moderne a une consommation spécifique de 200g/(KW.h) au couple maximum, 1,5L/h = 9,2CV utilisés. Si l'alternateur est en charge il en consomme à lui seul 0,4 à 0,7CV, le reste va à l'hélice.

Sur les gros moteurs diesel la CS est plutôt 10% plus faible voir 15% pour les toutes derniéres générations. Sur les vieux moteurs la CS est plutôt 10% plus élevée. Vive le progrès.

12 mar. 2013
2

Vous rigolez ou quoi ? 8 CV par tonne me parait être la bonne dimension pour étaler un coup de vent devant une entrée de port. Ceux qui préconisent 3CV par tonne de déplacement me paraissent bien loin de la sécurité. En gros pour un 11m de 5/6 tonnes il faut une puissance de 40 CV pour être tranquille. (J’en ai vu qui appelait la SNSM pour rentrer au port pour cause de manque de puissance moteur lors d’un coup de mistral)

12 mar. 2013
0

Je confirme, vaut mieux un peu sur-dimensionné que sous...
Quand il faut rentrer par vent de face et avec un peu de fardage (on a tous des trucs qui traînent sur nos plages avant) les 10 ou 20 % de plus te feront rentrer sans souci.
Pour moi, un auxiliaire doit pouvoir te faire avance à ta vitesse maxi enregistrée sous voiles dans les meilleurs conditions, sinon, t'es sous-motorisé!
j'ai une vieille trapanelle de 36 CV théoriques pour 6,5 tonnes, c'est juste....

12 mar. 201312 mar. 2013
0

Juste une ptite remarque : je plussoie au premier post d'Altaïr qui souligne l'importance d'une bonne hélice.

Quant à 8 CV/t, je rêve ... Ça me rappelle ces vieux chalutiers initialement équipés de 100 CV sur lesquels on avait monté des bourrins de 400 ou 600 CV. Fallait voir la gueule de la coque après une saison et les renforts qu'il avait fallu faire ensuite pour rentabiliser la sur-motorisation.

12 mar. 2013
0

Bonjour Fyras

je confirme..

Mon choix sur un 9.5m soit 7.75 m à la flotaison 3.5T
mon 3gm 30 permet à 2000 tr de rouler à 5.6 noeud
j' ai pu apprecier la reserve de puissance
Un inconvenient au ralenti 2.2 noeud
Suite à differentes lecture sur le site, je suis arrivé aussi au
7 à 8cv à la tonnes.

Le Moko

12 mar. 2013
0

J'avoue que j'hallucine un peu !!! 8 cv/t !!! Et moi qui n'avais QUE 2,3 cv/t :lavache: :lavache: :lavache:

Et je me trouvais très, mais alors très confortable ... jamais en près de 15 ans un peu partout je n'ai ressenti le besoin de plus ...

C'est beau d'être riche ...

13 mar. 2013
0

Et nous donc avec notre second voilier un viel OM636 alors prevue pour royalement fournir ...32 cv pour 22 t
soit 1,45cv/t consequence incroyable nous etions obligés de ...faire de la voile avec un voilier et même certains jour de quasi calme ...notre records 900 m en 4 heures de quoi rever à un gros , tres gros moteur :bravo: :bravo:

12 mar. 2013
0

Petite precision

Dans mon petit calcul le 7 à 8cv/T permet un calcul pour un choix de moteur dont c'est la puissance max.

12 mar. 2013
0

Bonjour NRs

en occasion 15cv ou 27cv c' est parfois le meme prix....

le Moko

13 mar. 2013
0

Comme d'habitude tout le monde a un peu raison.
Les grosses coques avec beaucoup de fardage, ceux qui vivent dans les zones à courant ou à vent violent et/ou à pas de vent du tout ont besoin d'un peu plus de puissance à la tonne pour assurer.
Les autres se contentent de moins et s'en sortent trés bien surtout avec une bonne hélice.
Un gros moteur c'est du poids et de la consommation en plus Je préfère un moteur léger avec une hélice courte. Contre le vent et dans les manoeuvres de port elle fera mieux qu'un moteur plus gros avec une hélice longue. Par contre je ne battrai pas de record de vitesse avec. Pour cela je mets les voiles.

13 mar. 201313 mar. 2013
0

nous sommes de bateau a voile , ce n'est pas au moteur qu'on etale un coup de vent..
meme au pres dans une mer tres con et un vent tres fort. avec une voilure adaptée et le moteur a 2/3 regime ( 3ch/T) on avance.
la puissance des voile et tres superieur a celle d'un moteur..j'ai estimé que mon sloop 13m 11-12 T les voiles au travers ( le plus facile) devaient developper environ 140 ch.
Il n'y a que vent debout que l'on a besoin de puissance moteur vrai...mais il faut y penser avant de rentrer dans un mouillage piegeux

13 mar. 2013
0

Il suffit de consulter les offres des constructeurs en bateaux neuf . On y trouve les puissances moteur en standard . Généralement tous sous dimensionnés ( sauf les bateaux nordiques genre HR ) pour une question évidente de tarif . En analysant plus finement les offres tous les constructeurs proposent également une motorisation plus puissante. D2 29cv ou D2 40cv ou D2 55 CV pour un 11/12 m. A vous de choisir en fonction du programme de navigation . je maintiens qu'un 29CV est sous dimensionné pour un voilier de 5/6 tonnes. Alors franchement un 15 CV ... Bon pour la pétole et pour se sortir du port un simple hors bord de 9.9CV suffit aussi hein !

13 mar. 2013
0

c'est vrai juste pour la petole: moteur en panne avec un hb de 6ch je vais a 3noeuds sur eau plate ( voilier 12T en charge)

13 mar. 2013
0

8 cv à la tonne, ça en fait 4 récupérés à l'hélice.

Donc, tout le monde a bon.

13 mar. 201313 mar. 2013
1

8cv à la tonne c'est exactement 60% de plus que ce que Saillard preconise d'installé ....pour des trawler (5 cv/t)
A noter que le Trawler Garcia qui a fait Cannes -Annapolis en 25 jour etait prevu avec un 185 cv pour 32 t soit 5,78 cv/t bien moins que ce que de nombreux voiliers semblent penser necessaire , c'est le monde à l'envers !
:langue2:
Personnelement nous avons 13 cv à la tonnes et c'est tres nettement de trop ! deux fois 110 cv auraient encore été largement suffisant .
il n'est qu'a voir nos consos 5,67 lt à 7 nds soit moins de 25 cv (pour une longueur à la flottaison de 18,264 m tres important les 4mm :mdr:)
conso en bas de page : long-cours.62.over-blog.com[...]01.html

Le Garcia a pour sa traversé consommé 13 lt/h à 8 nds de moyenne ( avec une traversé "agitée") soit 70 cv utilisé
c'est à dire 2,18 cv/t et ce avec pas mal de vent contraire

le "petit" Maranatha à consommé 0,98 lt/mille pour une vitesse de 5,1 nds (avec le "frein" des paravanes soit 27 cv utilisés env. pour un bateau qui doit faire environ 10m à la flottaison et peser autour de 14 t (à la louche)

Aurora magnetica n'a que deux 85cv Perkins pour (de memoire) 45 t environ, donc 3,77 cv/t
, il a pourtant effectué 4 traversées de l'Atlantique...
Comme quoi pas besoin d'etre motorisé comme ...un voilier :jelaferme: pour naviguer aïe aïe pas sur la tête, c'etait une tentative d'humour Aïe ! :doc: :non: :lavache: :acheval:

13 mar. 2013
0

En 1992 j'ai remonté 47/50 nœuds de vent établis, pour renter à Cadaques avec mon GS 106 S qui avait encore son Volvo 2002 de 18 CV (3 CV/T).
Ce n'était ni rapide (~2 nœuds), ni confortable (grosses vagues) mais ça s'est fait sans problème.
Maintenant avec le Midif de 27 CV, c'est Byzance !!

13 mar. 2013
0

Sur mon Attalia (4t5 tout équipé) , un Yanmar 2gm de 15 cv suffit largement pour atteindre à 18OO tours la vitesse de 6 noeuds (si pétole) et permet des manoeuvres dans des conditions de vent musclé (en considérant que les manoeuvres de port se font le plus souvent par mer plate même si le vent est fort).
Cela n'est toutefois vrai que si la coque et surtout l'hélice sont propres.

13 mar. 2013
0

le but est aussi de consommer peu ..pour un 11-12m il faut viser 1l/h alors mollo sur les moteurs.
d'autant que bientot plus de petrole il faudra marcher au moteur electrique a l'eoliene au panneau et a l'alternateur d'arbre..

13 mar. 2013
0

et n'oubliez pas une qu' helice n'est adaptée qu'a un regime pour une coque et une mer. ce point doit etre define au depart selon la philosophie voulue

13 mar. 2013
2

le voyageur 47 de fricaut /joubert en strongal a fait lyon newyork avec deux moteurs bmw de 50cv utilisés a mi-puissance au départ on avait calculé 2x35 mais on aurait consommé plus .
carburant embarqué 6000l
plus le poids du bato on ne devait pas être loin de 20t en charge.
et pour ne pas avoir de changement de poids en cours de traversée on ballastait en faisant entrer de l'eau de mer par le bas dans les réservoirs de fuel 2x3000l
avec le plafond sous la flottaison et prise du carburant par le haut et passage dans un centrifugeuse au cas ou ...
donc environ 60cv à l'hélice pour 20t pour un trawler c'est pas beaucoup ...

perso je pense que 2cv à la tonne à l'hélice pour un voilier c'est suffisant en comptant un rendement de 40% avec une hélice bien calculée, ça devrait suffire largement
alain

13 mar. 201313 mar. 2013
0

oui 2ch/T c'est bien mais a mon avis c'est le minimum,donc ce qu'il faudrait a un voilier ( je suis encore dessus mais je n'utilise jamais le moteur a plein regime)
et quand on parle plein regime il faut penser que ce sont des regimes assez lent (2000 à 3000) comparé aux voitures qui tournent a plus de 4000 s'il n'y avait pas les radars.
Mais enfin comme quelqu'un l'a deja dit , tout le monde a raison

13 mar. 2013
0

Si on prend les consommations citées plus haut ~1.5 l/h pour des bateaux de 10/11m ( ~9 m de longueur de flottaison) et 5/6 tonnes, on est bien dans cet ordre de grandeur de 2 CV/T en croisière.

13 mar. 2013
0

Bonjour,
Notre ami a peut-être un voiler à motoriser et voudrait avoir une évaluation tout simplement.
JJ

13 mar. 2013
0

Sans doute, mais s'il indiquait quel voilier, ce serait plus facile de lui donner une information factuelle.

13 mar. 2013
0

la conso des diesels modernes oscille entre 165/190gr /kw/h donc quand on consomme 2l à l'heure en prenant une conso moyenne de 180gr on a 11kw soit 15cv à l'hélice
c'etait le cas sur mon 4108 perkins avec le hood 38 QUI FAIT 14T ...........
actuellement j'ai un mercédes OM660 qui est le moteur de la smart avec tout le cinéma électronique turbo intercooler
c'est pas que ça m'enchante ,mais c'est comme ça je consomme 1.2l/h à 2000t/mn avec un voilier de 9m de flottaison et de 5t soit 9cv à l'hélice avec une vitesse en eau plate de 6nds
alain

13 mar. 2013
0

Bien d'accord avec le calcul, à une exception près, attention de ne pas oublier la densité du gasoil ~0.8 !
Donc 2 l/h = 1600gr/h = ~9 KW = ~12 CV à l'hélice.

Mais la résistance à l'avancement, en eau plate, est surtout fonction de la longueur de flottaison.
Avec ton bateau actuel, tu es dans l'ordre de grandeur, mais un peu mieux, de ce que j'ai moi-même. Peut-être que mon hélice est un peu trop grande ?

13 mar. 2013
0

Tant qu'a preciser autant allez plus loin 0,835 la densité du go :heu: :langue2:

13 mar. 2013
0

Super !!!
mdr je suis plus lourd (enfin le bateau !!) de 7,5 kgs ( moi j'ai plus grossi que ca !!):pouce: :pouce:

13 mar. 2013
0

surement pas longcours pour moi qui est pesé le go durant des années et des années lorsqu'il était mi dans les bateaux la densité est exactement

0.836 à 20° ça rigole pas !!!!

13 mar. 2013
1

c'est pas facile d'expliquer ici de façon precise car il faut se repporter sur un tableau (resistance à l'avancement en fonction du rapport deplacet/longueur.

Tout d'abord il ya quelques parametres a prendre en compte .
-le moteur était destiné à assuré simplement les manoeuvre dans le port ou doit-il permettre de remonter au pres dans une mer formé avec un fort vent.
- quel sont les auxilaires qui vont absorbé de l'energie ,alternateur ,groupe frigo,etc...

par ailleurs ,la resistance à l'avancement totale(vagues,frottement,sillage) varie entre 30 et 40daN par tonne de deplacement , la valeur la plus faible correspond à un voilier aux lignes tendu la plus elevé à un voilier lourd à quille longue .
le degré de vitesse R =V/racine de Lf etant environ 2.4 en connaissant le rapport deplacement/longueur (D/(L/100)cube dans un tableau on trouve cette fameur resistance .
exemple pour un voilier de 9m flottaison deplaçant 7t on aura un rapport D/L de 9600 rt pour R =2.4 sa resistance sera de 32 daN soit au total 32x7=224daN pour une vitesse de 7.2nd (2.4xracine de9).

en plus de la resistance de l'eau il faut ajouter le fardage et la greement 5 daN .

si on veut remonter au vent de face de 35nds la ressitance s'elevera à 120daN plus les vagues soit au total 570daN

et il faut dans un cas (mer calme) comme de l'autre (35nd) prendre une reserve de 25%

Ayant defini la poussée maximum il est possible de connaitre la puissance correspondante par la formule
P=Resistance xVx0.005

soit pour notre exemple 287x7.2x0.005= 10,35kW ou 14.1ch

ça c'est la puissance moteur mais au bout de l'helice le rendement étant au environ de 50% la puissance passe de 14.1 x1.5=21ch

plus l'alternateur compter 6ch ...

josé

13 mar. 2013
0

Soit si j'ai bien tout compris ....:j'ai pas tout compris ! si il faut 14,1 cv en bout d'helice et que le rendement n'est que de 50 % ne faudrait il pas un moteur de 28,2 cv + 6 cv pour lalternateur soit 34,2 cv pour arriver finalement à 34,2 cv diviser par 7 t = 4,885 cv/t
Donc Saillard est dans le vrai (tant mieux pour lui).

Bon au raisonnement ci dessus il y a quand mëme deux precisions necessaires la puissance moteur est donnée en sortie inverseur donc l'alternateur est deja pris en compte et d'autre part le rendement de l'helice varie en fonction du regime par exemple un calcul fait par un vendeur d'helice pour des moteurs de 130 cv env.
1800 t/mn 75% de la puissance moteur ,rendement helice 46%
1900 t/mn 80% de la puissance moteur rendement helice 54%
2100 t/mn 90% de la puissance moteur rendement helice 75%

13 mar. 2013
0

oui c'est exact j'ai pris un alternateur de 160 A mais comme la transmission se fait par courroie la puissance à prevoir est 2.2 fois celle fournie .

13 mar. 2013
0

Juste une petite rectification concernant l'alternateur:

Ce sont généralement des 35 à 50 A, soit 0.4 à 0,6 KW représente 1 CV maximum et non pas 6.

www.midif.com[...]ale.pdf

13 mar. 2013
0

non non mon calcule est un calcule de la resistance de la mer, des vagues du vent etc ,abolument rien a voir avec l'alternateur ,lui il vient en plus ...on peut m^me avoir deux alternateurs une pompe attellée ....

et le rendement est le rendement au bout de la ligne d'arbre , c'est à dire compte tenu des pertes du à l'inverseur/reducteur, au palier ,au presse étoupe à l'entrainement de la ligne d'arbre , au degagement de chaleur du moteur etc...

ensuite vient l'helice là c'est un autre calcul en tenant compte de la puissance qui reste au bout de la ligne d'arbre pas en partant de la puissance du moteur .

13 mar. 2013
0

Pour les helices, et comme j'aime bien faire le malin et faire hurler tout le monde ...(il faut inover):
et bien quand j'ai acheté le bateau j'ai remotorisé pour plus petit(55>43)...Apres reflexion j'ai pris ma disqueuse et j'ai taillé; le moteur a fait ainsi 5000h avec une conso dans la fourchette de ce que vous annoncez.
l'année derniere j'ai encore changé pour encore plus petit (43 >35), alors j'ai repris la disqueuse: ce coup la ca consomme legerement plus mais le bateau va aussi vite qu'avec le moteur precedent..
Quand on est pauvre !!!

vous pouvez hurler et vous moquez , c'est fait pour

13 mar. 2013
1

Bon, ben du coup, avec mes 5 CV/t à la louche énoncés initialement, j'étais pas trop mal... ;-)

Mais comme cela a été dit précédemment, tout le monde a un peu raison. Il n'y a pas de formule universelle.

Pour info, j'ai un 7.5 CV pour un bateau de 2.5 t. Il est parfaitement évident que je n'étalerai pas un fort courant, et que les manoeuvres de port demandent un peu d'anticipation. Ca m'empêche pas de naviguer. Simplement, je m'adapte, conscient du fait que sur l'eau, je ne peux pas faire ce que je veux quand je veux. Et un 50 CV n'y changerait rien...

Je pense que la réponse idéale, s'il en existe une, réside dans un bon compromis confort / sécurité. Après, dans les zones un peu compliquées, ben on apprend à composer avec les éléments, et c'est pour moi l'un des charmes de la navigation.

13 mar. 2013
0

on peu blabater des heures sur le sujet , mais reste la pratique ...dans "des conditions normales" ,avec une marge de securité en sachant que l'on s'appuie toujours sur la GV pour les entrées de port , ou la voilure pour une remontée difficile ou au vent d'un danger par exp. avec le moteur
5 cv / c'est bien , pour le reste...

13 mar. 2013
13 mar. 2013
0

Je ne crois pas que le chiffrage au kilo ou a la tonne soit le plus pertinant, pour ce calcul on utilise le coefficient prismatique et plus que le poid la surface mouillé.

13 mar. 2013
0

le rapport puissance/poids c'est à dire un ratio exemple 4t par tonne celà n'est pas un calcul mais simplement un constat a posteriori qui ne repose sur rien .

13 mar. 2013
0

ce n'est pas un constat puisque le taut varie d'un bateau a l'autre de moins d'un CV/tonne a plus de 600cv/tonne

13 mar. 2013
0

on peut aussi faire un ratio en prenant la longueur ,le coeff prismatique (ce qui serait plus juste) ,etc...

13 mar. 2013
0

Le bon exemple vient des péniches de 38 m (VL 15 nœuds) et 200 T qui ont un coefficient prismatique proche de 1 et qui malgré une puissance somme toute réduite ~200 CV (< 1 CV/T) marchent quand même à une dizaine de nœuds.

13 mar. 201313 mar. 2013
0

41 réponses et des pages de calcul pour arriver aux 5CV/T que tout le monde connait !
Il est temps que la météo s'arrange pour qu'on aille naviguer....!
Oh pardon: 4, 2158 CV/Tonne pour les radins.

13 mar. 2013
0

vrai discussion de maison de retraite ...............

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (13)

… le calme

mars 2021