caïque

Qui a des infos sur la construction, la fiabilité et la navigabilité des caïques? Nous recherchons un caïque de bonne facture et pouvant naviguer à la voile. Existe-il un chantier de bonne réputation? Merci à tous pour votre aide.

L'équipage
08 août 2005
08 août 200516 juin 2020
0

je sais pas mais...
Est-ce que ça ressemble à ça?

08 août 200516 juin 2020
0

ou plutôt
ça...

09 août 2005
0

YPORT!
il faut visiter le musée des terres-neuvas à Fécamp où se trouve une caïque
outil de travail traditionnel des pêcheurs du littoral haut-normand à Yport mais aussi Etretat et Fécamp
Fécamp où a été restaurée et navigue la caïque "vierge de lourdes"
contacter les associations de sauvegarde du patrimoine maritime me semble indiquer (amha comme on dit!)
voir ci-joint, par exemple
perso.wanadoo.fr[...]ue.vdl/

0

si tu envisages un caïque turc
ce qu'ils appellent un gullet, il n'y a pas vraiment de "chantiers" de bonne réputation.
Tous se vallent et produisent de la qualité, mais il faut savoir que c'est de la qualité qui demande de l'entretien. les bois utilisés sont souvent à l'avenant, et il en va de même pour tout le matériel de fixation (boulons, rivets, tirants...)

Ca ne peut naviguer à la voile vraiment qu'au portant par vent soutenu.

Par contre, la plupart ont des salons somptueux et des aménagements de bonne facture.

A mon avis, pas fort adapté à un programme de plaisance privée. C'est quoi ton programme?

09 août 2005
0

D'accord avec Kiwi
de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent sur les caïques.

Ce sont des navires ayant une certaine spécificité, qui font qu'ils sont bien conçus à l'usage auquel ils sont destinés (grande croisière en med), mais pas du tout à un programme polyvalent. Certaines sont vraiment superbes et d'un confort royale. Par contre, il ne faut pas espérer la moindre performance à la voile, celles ci allant de "soutien au moteur" dans le meilleur des cas, à "tres pratique séchoir à linge" dans le pire.

Les prix sont souvent fonctions de la qualité des essences choisies à la construction.

Mais n'en connaissant pas plus, je m'arreterai là.

Par contre nous avons la chance d'avoir un spécialiste passant de temps en temps sur le forum, il s'agit du matelot Steph. Il vit sur une caïque en Turquie et connait les chantiers, on ne peut pas dire mieux !

S'il ne passe pas par là et que tu n'as pas d'intervention de sa part, tu peux le contacter par sa fiche de matelot, figurant dans l'annuaire des matelots (fiche dans laquelle il y a pas mal de photos de caïques, dont la sienne)

Bonnes recherches :-)

09 août 2005
0

traditionnel
Bateaux traditionnels d'Yport et d'Étretat, construites aussi à Fécamp, les caïques sont des voiliers de travail offrant solidité et légèreté, solidité pour résister à la violence de la mer, légèreté pour faciliter le halage à terre. Ces bateaux sont lancés ou hissés depuis la grève de galets, puisqu'il n'y a pas de port.

La carène est construite à clins en orme, avec un faible tirant d'eau et une quille en chêne légèrement courbe afin de faciliter le halage.

Des avirons permettent l'appareillage et l'absence de bancs (on rame debout) laisse un pont libre pour le travail.

09 août 200516 juin 2020
0

gréement ancien

Jusqu'au début du siècle, le gréement s'inspire du lougre avec trois mâts et trois voiles au tiers. Un tapecul, une grand voile surmontée d'un hunier, une misaine ou borcet amurée comme un foc à l'extrémité du bout dehors pointé vers le bas.
Avec la survivance de ce gréement ancien, limité à deux mâts depuis la motorisation, il faut noter la mobilité du grand mât guidé par des aleuses (deux fortes pièces de bois longitudinales) et se rabattant sur la miche (grande fourche de bois).

La mobilité du gréement permet l'adaptation aux différentes pêches (aux filets, aux cordes, à la senne), aux types de temps et à l'état de la mer. Enfin les voiles sont de grande taille afin d'assurer la stabilité dans les rouleaux, la vitesse au louvoyage et une bonne marche nécessaire à la pêche aux plombs.

09 août 200516 juin 2020
0

je ne crois pas
(pour ma part) que l'on puisse parler de voilier de croisière en med à propos des caïques.............ou peut-être ne parlons nous pas de la même chose :-( :-( :-( :-(

09 août 200516 juin 2020
0

c'est aussi fait...
pour s'échouer sur les grèves...

09 août 200516 juin 2020
0

oups!
erreur de tof!

10 août 200516 juin 2020
0

probablement
parle-t-on plutôt de ça/
la caique turc

09 août 2005
0

mdr
je ne connaissait pas les caiques. En ouvrant le sujet, j'ai cru que domi allait nous parler des ses secrets de cambuse: comment faire un cacke !!

11 août 2005
0

excusez-moi...
...mais le doute m'habite (!)
caïque ne veut donc pas dire caïque???!?
ou alors caïque veut dire plusieurs types de bateaux?
HELP-me les linguistes, les savants (de marseille ou d'ailleurs)
les historiens de la marine à voile
que les turcs fassent leus beurre en inventant le tourisme de luxe pour bobo en mal d'exotisme, c'est humain!! mais pourquoi caïque? j'en reste coi!
alors quoi? quesaquo? porqué?

13 août 2005
0

en
Gréce également:to caiqui(ortographe?)

13 août 200516 juin 2020
0

Caïques et caïques
Révance 2 a raison de faire appel à nos lumières.
Il ne faut pas confondre LA caïque de Fécamp, décrite ci dessus avec assez de précision
avec LE caïque Méditerranéen et surtout turc, et encore moins avec ce qui a ét proposé en location à certains sous ce nom utilisé d'une façon abusive.
Le caïque est un vrai voilier qui n'a pas attendu le moteur pour en remontrer à beaucoup de voiliers.
Certaines victimes des pirates barbaresques peuvent en témoigner.
Originaire de la Mer Egée, le caïque est utilisé dès le 9 ème siècle aussi bien en bateau de pêche qu'en bateau de transport de marchandises ou de passager
De nos jours, le caïque est encore construit en Grèce et en Turquie de façon traditionnelle. C'est un bateau léger, rapide et maniable. Communément appelé le " petit Chebec ", le caïque se retrouve dans tous les pays du bassin méditerranéen, il porte alors les noms de :
Caïque en TURQUIE
Boutre en MER ROUGE
Felouque en EGYPTE
Mistic en ARABIE
Maillorquine en Espagne
Bragozzo en ITALIE
Tartane en FRANCE
Il possède un mât principal " arbre de Mestre " auquel vient s'ajouter, dès le 14 ème siècle, un second petit mât, escamotable appelé " arbre de Méjanes " pour aider " à virer au vent"
Lors des latina Cup nous avons pu cotoyer le beau SOLIMAN basé à Canet en Roussillon. Nous l'avons retrouvé l'an passé au 100ème de Port de Bouc, et je joins une belle photo de cet élégante carène.
Contrairement à ce qui a été dit plus haut, ce genre de voilier de travail n'a rien à voir avec ce qui est proposé aux gogos en location, en jouant sur leur attirance pour un nom folklorique.

Excusez moi de ne pas en dire plus aujourd'hui .
Sachez que notre ami William souhaite mettre fin à sa vie de vagabond , et qu'il envisage de se séparer de Soliman.

13 août 2005
0

Caïque Turc
SOLIMAN Photo N° 2

13 août 200516 juin 2020
0

Caïque Turc
Pardon la photo n'est pas passée

13 août 200516 juin 2020
0

Suite et fin
et de trois ...

13 août 2005
0

Boutres et caïques et autres yachts

Le caïque turc (même traditionnel, pas l'évolution pour touristes)
a assez peu de points communs avec le boutre de la mer rouge.

Les élancements du boutre, son plan de carène, son château arrière
et son plan de voilure (en général petit mât unique avec voile latine ou
"arabe" i.e enverguée sur une antenne) en font un voilier remontant
assez bien au vent (bien obligé de louvoyer en mer rouge...)

www.rtd.dj[...]uti.htm

Si on veut absolument chercher des comparaisons, le caïque s'apparenterait
plus ou moins aux dhonnis des Maldives et de l'Inde, ou aux sambouks
de la corne de l'Afrique et en dessous, coques lourdes, rondes
et massives, ayant parfois subi des influences européennes au niveau
du gréement, comme la photo de Soliman (enfin, pour la minorité qui
utilise encore une voilure)

www.chocolatey.com[...]oto.php

Dans leur version originale, ce sont des bateaux très marins, capables
d'étaler sans problème un gros coup de vent à la cape.
Ou de fuir la mousson avec une grande stabilité de route, s'ils ont
de l'eau à courir.
Mais même bien toilés, ils ne sont que médiocres marcheurs contre le vent
du fait du dessin de leurs oeuvres vives (plans anti-dérive insuffisants
et centre de carène trop déporté sur l'arrière)

Les pirates barbaresques (de même que les célèbres Zaranigs avec lesquels
Monfreid eut maille à partir) préféraient, quand ils n'utilisaient pas
leurs prises, des zarougin fins et peu lestés, très toilés donc très
rapides avec l'équipage au rappel comme en régate!
Au Yemen, ce sont aussi des bateaux de pêche rapides aujourd'hui,
bien que je les soupçonne parfois d'activités moins innocentes.

S'il y a au départ une certaine unité de style entre le boutre et le
zaroug, qui en serait une extrapolation sportive... A l'arrivée, ce
n'est plus du tout pareil avec un ratio L/l accru, une étrave droite
favorisant la flottaison dynamique, une voilure démesurée et une
amorce de quille longue.

Quant au mot "felouque", en arabe en général et en Egypte en particulier,
"felouka" signifie barque, voir les felouques du Nil dont le cousinage
éventuel avec les caïques est vraiment très lointain! :-)

photos.linternaute.com[...]ouques/

Détail amusant, à Suez felouka signifie aussi annexe!

--
christian.navis.free.fr[...]/

14 août 2005
0

ça se précise!
LE ou LA semble effectivement déterminer un "genre", mais le mot semble avoir une acception large des origines et des orthographes variées!!
le LITTRE nous indique:
CAÏQUE
(ka-i-k') s. m.
Sorte d'esquif d'une forme gracieuse et légère, en usage dans l'Archipel et à Constantinople. Je retournai au vaisseau sur un caïque, CHATEAUB. Itin. 26. Autrefois, sorte de chaloupe qui servait ordinairement avec les galères dans la Méditerranée. On envoya le caïque reconnaître les ennemis. Dans le XVIIe siècle, le genre ni l'orthographe n'étaient déterminés. La cahique de Vinceguerre ayant rencontré un bateau pêcheur, le mena à la capitaine, Relation du marquis de Brézé, 1642, dans JAL. [Les pirates de la Russie méridionale] vont quelquefois jusques à trois ou quatre lieues de Constantinople avec leurs caïcs tant seulement, qui sont de petits vaisseaux de rame, en chascun desquels il n'y a la plupart du temps que trente ou quarante soldats, Le père DAN, Hist. de Barbarie, 1649, liv. I, p. 10, dans JAL. Mot turc, kaik (a long).

un autre dico décrit:
(nom masculin)
Embarcation étroite et pointue.

14 août 2005
0

etymologie
trouvé dans :
"trésor de la langue française informatisée" (TLFI)
CAÏQUE, subst.
MARINE
A. Petite embarcation légère à voiles ou à rames, longue de 6 à 7 m, relevée à chaque extrémité :
Ayez seulement soin de dire aux caïkdjis, chaque soir, votre volonté pour le lendemain. C'est un caïque à deux paires de rames. Je vous l'ai choisi tel, parce que les caïques à deux paires passent partout sans être remarqués. Les caïques à trois paires sont rares, et l'on ne peut pas s'en servir discrètement.
FARRÈRE, L'Homme qui assassina, 1907, p. 103.
Spéc. Caïque-bazar (cf. FARRÈRE, L'Homme qui assassina, 1907, p. 112).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. caïkdji. Batelier embarqué sur un caïque. Les caïkdjis sont trois albanais, à nez droit, à rudes moustaches, habillés de mousseline blanche (FARRÈRE, L'Homme qui assassina, 1907, p. 72).
B. Bateau de pêche de construction suffisamment légère pour pouvoir être remonté à l'aide d'un cabestan sur les plages de galets (d'apr. LE CLÈRE 1960).
Prononc. et Orth. : [kaik]. FÉR. Crit. t. 1 1787 : ,,Il faut mettre deux points sur l'i, pour ne pas prononcer kèke, mais ka-ike.`` Ds Ac. 1694-1932 sous la forme caïque; cf. aussi ds LITTRÉ et ROB. Ac. Compl. 1842, DG, QUILLET 1965 et Lar. Lang. fr., s.v. caïc renvoient à caïque. La majorité des dict. admet les 2 orth.; cf. FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, BESCH. 1845; Lar. 19e, Lar. encyclop. donnent caïque ou caïc ou caïk. Étymol. et Hist. 1. 1579 masc. caïq « embarcation longue et étroite, en usage dans les mers du Levant » (Lettre de Villeroy, citée par CHARRIÈRE, Négociations [...] Levant, Paris, t. 3, 1853, p. 809); 1680, 22 mai fém. caïque (Lettre de d'Estrées à Seignelay, ds JAL1); 2. 1619 fém. caïque « esquif destiné au service d'une galère » (Relation [...] du Levant, par Henry de Beauveau, Nancy, 102 ds JAL1, s.v. fragata); av. 1752 masc. caïque (Du Loir ds Trév. Suppl.). Empr. au turc « sorte de bateau à rames »; il est difficile de dire si le mot a été empr. directement (v. FEW t. 19, p. 92; VIDOS, p. 261; LOK., no 1014) ou par l'intermédiaire de l'ital. (KEMNA, p. 210; EWFS2; HOPE, p. 171), attesté au sens 1 dep. XVIe-XVIIe s. (F. Carletti ds VIDOS, loc. cit.); l'orig. de la 1re attest. peut faire pencher pour la 1re hypothèse. Fréq. abs. littér. : 123. Bbg. HOPE 1971, p. 149, 171. KEMNA 1901, p. 210.
sur ce... bonne nuit à tous!

16 août 2005
0

salut domi
Desole de repondre si tard j'etait 1 semaine en vacances.
Il suffit de faire une recherche sur caiques et tu trouvera toutes les infos que tu demande.
C'est pas que je crains de me repeter c'est pour ne pas encombrer le forum.
Si tu as encore des questions n'hesite pas a me contacter en direct our par mon mail (voir ma fiche).
Aavoir qu'il y a de plus en plus d'occasion sur le marche, tout depend de ce que tu veut.
A+

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (161)

Coque de bateau

novembre 2021