Cable elec rigide ou souple ?

Dans un fil, un collègue écrivait que le fil élec rigide est interdit à bord. Cela me surprend un peu, mais j'aimerais une argumentation, pour ou contre. D'autant que je dois reprendre le câble d'alim de mon projecteur de pont de 35W(10 mètres, du tableau au projo dans le mat), et que je mettrais bien du 2x2,5, acheté torsadé, ou torsadé par mes soins.

Au plaisir de vous lire !!!

Lionel

L'équipage
09 avr. 2012
09 avr. 2012
0

bonjour,

il y a des contraintes réglementaires:

division 240 "Article 240-2.33 Canalisations électriques"

Les câbles devant être de classe 2 ou 5

Tu trouveras beaucoup de renseignements intéressants en parcourant la div240

Bonne journée

Jean

09 avr. 2012
0

35w sur 10m du 2.5 c'est pas idiot même si un 1.6 est sûrement plus facile à passer, avec seulement 3A la chute de tension ne doit pas être très grande (pas bien dur de faire un test dans son garage).
Sinon du torsadé pour une allim c'est pas vraiment utile. Par contre le souple supporte mieux les vibrations, d’ailleurs dans une voiture il n'y a que du souple.
Un simple cable souple électrique 220v avec une belle gaine de protection autour me semblerais plutôt approprié, non ?

09 avr. 201209 avr. 2012
0

Effectivement. division 240 et 224 à lire et à prendre comme l'expérience des anciens, pas mal de règles proviennent d’expertises d’accidents.
C'est aussi à mon avis le minimum à respecter.

Le câble rigide ne résiste pas structurellement aux vibrations.Certain dirons que leur bateau est équipé comme ça depuis longtemps sans problème.
Autre inconvénient, rayon de courbure. Donc cassant si trop courbé.

09 avr. 2012
0

Bonjour tout le monde. Éternel dilemme sur les bateaux, cependant, j'ai lu un post ou il est dit que le fil rigide est mieux parce-que l'oxydation due à la présence du milieu marin n'affecterait pas la résistance électrique de ce type de câble alors que dans un câble souple, cette oxydation séparerait chaque brin et affaiblirait la résistance de l'ensemble ????
Bon vent à tous les Matelots.

09 avr. 2012
0

En marine comme à terre une seule réponse sérieuse : LA NORME

09 avr. 2012
0

Fil souple indispensable sans oublier d'étamer à l'étain toutes les connections. Les sertissages à la pince ne valent rien : souder !

09 avr. 2012
0

j'ai une survie, des fusées, une vhf fixe et une portable et un gsm .
J'ai aussi une pince hydraulique de 2 tonnes .
Et je n'ai aucune confiance dans les soudures .

A chacun ses certitudes ! :cheri:

09 avr. 2012
0

Là n'est pas la question : même en cas de sertissage, il faut déposer de l'étain sur les extrémités pour éviter l'oxydation et assurer une conductivité électrique protégée

09 avr. 2012
0

Fil souple plus facile à passer, ne casse pas après vibrations mais s'oxyde c'est vrai surtout sur le négatif. Soigner les soudures à l'étain et sertissage par dessus puis re soudure. Colmater toutes les brèches par où passera inévitablement l'humidité et donc l'oxydation.

09 avr. 2012
0

Le câble souple existe aussi en étamé, certes plus cher, mais pas de soucis d'oxydation à venir. Ne pas oublier un petit bout de gaine thermorétractable sur les cosses (soudées ou pas selon l'usage).

09 avr. 2012
0

Le mieux, c'est le fil souple complètement étamé avec des cosses (souliers) serties et soudées au niveau des connections. Mais ce n'est pas toujours facile à trouver, pas toujours évident de mettre un cosses dans les raccords.

09 avr. 201209 avr. 2012
0

Ne pas souder le fil souple: l'étain remonte dans les brins par capillarité, le cable devient rigide et cassant. Il faut sertir les cosses et abondamment couvrir l'embout câble et cosse avec de la graisse pour éviter à l'humidité de remonter. J'ai tout essayé, c'est à priori ce qui tient le mieux. Mais souder, c'est la cata!

09 avr. 2012
0

c'est marrant tous ces types du café du commerce qui veulent réécrire, appuyé sur leur zinc, les recettes techniques qui ont été depuis longtemps éprouvées...

09 avr. 2012
0

Hisse et ho c'est le café du commerce .

Les recettes techniques depuis longtemps éprouvées ne sont plus sur HeO depuis un certain temps ..

Les certitudes de bricolos aventureux n'ont jamais fait avancer l'état de lard . :star2:

09 avr. 2012
0

Ben, cela correspond aux recommendations d'un professionnel comme Nigel Calder.

09 avr. 2012
0

Il a fallu entièrement refaire un faisceau électrique dont les cosses avaient été étamées (ordre d'un ingé de l'équipe parti voir ailleurs depuis cette malheureuse expérience). Avec les vibrations, toutes les connections étamées cassaient les unes après les autres.
Une petite fortune et beaucoup de temps perdus pour un phénomène bien connu!
Bon, c'est vrai, ce n'était pas au café du commerce mais en course...

09 avr. 2012
0

D'où ma question. La norme : fort sympathique, mais le nombre de normes écrites par des bureaucrates heureux de s'être fait payer un voyage au forum !!! Ou écrites par des gens qui défendent LEURS intérêts !!! Dans les 2 cas j'ai des noms, mais la chartre m'interdit de les livrer.

Donc, je récapitule les retours d'expérience :
- ne pas étamer, ça rend cassant
- a priori le câble rigide casse, mais qu'est ce que du souple, sinon pusieurs brins rigides fins et torsadés ?

Merci d'avance de la poursuite de ce débat.

Amicalement,
Lionel

09 avr. 2012
0

L'ancienne norme Lloyds A1 interdisait la soudure,
En aviation, la soudure est interdite,
En centrale nucléaire, la soudure est interdite,
En construction automobile, il n'y a pas de soudure (je ne connais pas la norme)

Il y a peut-être une raison.

Les rédacteurs de toutes ces normes devraient fréquenter les cafés du commerce?

09 avr. 2012
0

la soudure à l'étain est un art,comme beaucoup de choses,depuis environ 25 ans,je soude la plupart des connections sur les bateaux,jamais eu de problemes de rupture...(fil souple,ça c'est une certitude!)

12 avr. 201212 avr. 2012
0

:pouce:

09 avr. 2012
0

Mieux que les domino et la soudure, les bornes de connections type Wago qui supporte aussi les fils souples type Waggo www.wago.com[...]631.htm achetable par 100 www.la-boutique-electrique.com[...]ago.htm effectivement la soudure sur du souple c'est pas géniale ça crée un point dur et ça devient cassant à la fin de la soudure.

09 avr. 2012
0

Bonjour ernestpt

Dand les leroy et autres tu trouveras peut etre du 3x2.5 moins cher
que du 2x2.5,normal il y a plus de ventes,alors prend du 3 fois.Un fil de plus un jour cela peut etre utile.

Le Moko

09 avr. 2012
0

A 13€ la boite de 100, j'ai du mal à croire que Brico-machin soit moins cher, mais il y a d'autre site qui les vendent en plus petite quantité.
Toutefois au moins chez moi, aucun des deux gros broco-truc ne vend de bornier pour cables souples. Les Waggo fonctionnent aussi avec les cables souples, c'est pas les seuls, mais ca semble etre les plus connus.

09 avr. 2012
0

Fulup
je ne dis pas qu' ils sont les moins cher mais regulierement le 3x2.5
et moins cher que le 2x2.5

Voili voilou

Le Moko

09 avr. 2012
0

Les américains ne jurent que par de l'étamé souple...
Répond aux normes ABYC et apprové USCG
Pas cher ici (j'ai commandé sans problème)
En direct
shop.genuinedealz.com[...]20Wire/
ou par ebay
stores.ebay.com[...]_i.html

10 avr. 2012
0

L'etammé souple est mieux que du souple ordinaire, mais il n'en reste pas moins que des dominos c'est moins bien que des borniers de connections à pression, et que les soudures doivent être évitées sous peine de fragiliser les câbles (surtout les petits).
Ceci étant dit, quoiqu'on utilise un peu d'eau de mer la dessus et ça finira bien par merder !!!

10 avr. 201210 avr. 2012
0

Pour répondre à la question initiale: fil souple étamé, comme indiqué par Pythéas54.
Pour compléter, pas de connexion Wago ou autres, car elles sont plutôt destinées au fil rigide et ne sont pas étanches, tôt ou tard l'humidité sera là.
Le sertissage est recommandé pour le souple, pour ma part j'utiliserais des cosses fermées, serties et enfin recouvertes d'un scotch autovulcanisant totalement étanche et résistant aux hydrocarbures ou d'une gaine thermorétractable de qualité avec un produit d'étanchéité.
Pour les boîtes de dérivation il existe maintenant des produits à couler dedans (sorte de gel) pour rendre vraiment étanche les connexions, dans ce cas, les Wago peuvent être utiliser. :tesur:
Pas d'étamage, sauf si je suis sûr de pouvoir assujettir le fil dans sa partie souple avec le récepteur, comme à l'ancienne lorsque l'on faisait une boucle avant toute liaison, à un endroit où il n'y a pas de risque de vibrations.
Bref, toutes les solutions peuvent être bonnes mais pas pour toutes les utilisations, voir au cas par cas. :heu:

10 avr. 2012
0

Il est vrai que la norme impose du fil souple.
Je me demande néanmoins si du fil rigide ne résisterait pas, finalement, assez bien en souplesse et mieux à l'oxydation. Je crois d'ailleurs que c'est moi qui avais déjà dit çà dans un post, mentionné ci dessus. Mais c'est juste une interrogation: reste à valider, à définir les conditions de mise en oeuvre pour éviter une rupture, etc... En attendant, on respecte la norme.
Deux certitudes :
- pas la peine de préconiser de mettre du souple si c'est pour l'étamer. Une fois étamé, il sera aussi cassant que du rigide. En plus, la soudure à l'étain évolue au cours du temps, et au bout d'une dizaine d'années ça devient des grains.
- dans la résistance à l'oxydation, l'isolant joue un rôle déterminant aussi. Les PVC des fils bâtiment sont des éponges à eau salée et le fil s'oxyde à l'intérieur. Rien ne sert d'étamer les extrémités dans ce cas.

10 avr. 201210 avr. 2012
0

En fin de vie une oxidation créé une chute de tension et un disfonctionnement .
Une cassure stoppe tout d'un coup ?
Alors vaut-il mieux avoir une lampe faiblarde ou pas de lampe, un moteur de guindeau qu'il faut aider ou pas de guindeau ?
Je n'imagine pas donner un autre conseil que la norme.

10 avr. 2012
0

Salut.
Ne faudrait-il pas prendre en compte l'emplacement et la fonction du câble ?
Par exemple, un câble dans le mât remue souvent en permanence...
Par contre le fil d'un feu de route placé sur le balcon avant peut être totalement immobilisé. Et, sachant que le feu plonge régulièrement dans l'eau salée, personnellement, je soude !!! Et y'a pas (plus) de problème.
Ce que j'ai concrètement constaté : Quand je ne soudais pas je devais régulièrement revoir les contacts oxydés... Depuis que je soude, ça marche, et ça ne casse pas.
Peut être que ceux qui voient leurs fils casser devraient penser à les immobiliser. Et dans ce cas, même les fils rigides pourraient (peut être) résister.

11 avr. 2012
0

Voilà effectivement plein de retours d'expériences à méditer, car bien entendu, avant de monter dans le mat, mon fil est sur le pont, sous eau de mer et UV réunis, et a priori c'est actuellement du PVC extérieur BTP.
Merci pour ces divers retours.

Lionel, qui ne cherche pas à arrêter le débat.

11 avr. 2012
0

Comme le souligne PABA, les isolants des conducteurs type "batiments" ne sont pas prévus ni pour les UV, ni pour l'eau salée... Bien que certains câbles tiennent mieux que d'autres.
Il existe de multiples types d'isolants dans ce domaine et les câbliers en proposent de toutes sortes.
Des normes existent pour cela comme le souligne AICA et il ne faut pas les négliger afin de choisir les câbles qui sont adaptés à notre utilisation et surtout accepter d'en payer le prix!

Sinon il faut accepter que le câblage effectué avec des produits "standards" soit périssable à court ou moyen terme et nécessite d'être refait régulièrement.

Pour ce qui concerne l'oxydation des jonctions, nous ne devrions pas pallier à un défaut d'étanchéité de l'appareillage (qui a pour conséquence de créer de mauvais contacts sur un connecteur qui n'a jamais été prévu pour être "dans l'eau salée") par une connexion soudée.
Si l'appareillage est étanche, il n'y a aucune raison que la connexion s'oxyde, même si cette étanchéité est difficile à obtenir. Mais pour cela encore faut-il utiliser les bons matériels.
On voit trop souvent des boîtes de dérivation type bâtiment avec sorties de câbles absolument pas étanches dans nos bateaux.
Tout le matériel adapté existe, faut-il encore se donner la peine et surtout le budget pour l'utiliser. :heu:

11 avr. 201216 juin 2020
0

à la lecture du tread........je ne sais même pas par ou commencer ! :whaou:

bon, pour faire simple, c'est conducteur souple, soudure et connectique étanche.

j'ai lu un peu plus haut qu'il n'y a pas de soudures dans l'automobile.
bien qu'il y en ait quand même, la raison est autre que la résistance dans le temps.
de plus, c'est ce qui nous est préconisé (obligatoire) pour une intervention sur un faisceau quel qu'il soit, et idem en marine (à moins, pour une raison ou une autre, de devoir remplacer le faisceau ou un (des) élément(s)).

une soudure (une vraie) qui pète sur une jonction/raccord, ça n'existe pas.
un fil étamé et ensuite sertit comme par exemple avec une cosse ne casse pas, excepté si l'on oubli de faire le boulot correctement.
le boulot correct serait dans ce cas:

  • ne pas esquicher la cosse comme un baltringue avec les pinces à cosses fines (qu'on dirait presque des pinces coupantes).

  • rajouter de la gaine thermo à la bonne dimension.

et dans le meilleur cas, souder la cosse avec le fil et rajouter là aussi de la gaine thermo (vu que pour souder il faut enlever l'isolant, à moins d'avoir choisi des cosses à souder).

mais le top c'est soudure + thermo sans connecteur tant que c'est possible.

au fait, une bonne soudure est une soudure qui brille.
pour qu'une soudure brille il faut savoir chauffer de manière à ce que l'étain soit "aspiré" très rapidement dans le conducteur.
ou alors c'est la surchauffe et le fil a bobo, il vous le fera payer !

souple ou rigide ?

vous trouverez surement sur gloglog en cherchant un peu la raison du choix qui est le suivant: SOUPLE.(cherchez entre autres comment circule le courant)
c'est plus adapté au courant faible de puissance et plus adapté aux contraintes du milieu.
encore qu'il faut adapter le conducteur en fonction de ce à quoi il va servir et penser aux années futures (vieillissement).
en général, c'est là que le client va voir ailleurs chez le mec qui fait un super prix sur son devis, mais qu'au final, il emploie du matos pas adapté et fait de l'éco sur la M.O. vu qu'il balance des cosses simples à tout va, si encore il prend pas des sucres.

pour la connectique étanche, tout le monde aura compris !

concernant les pannes liées à l'emploi du rigide, on pourrait en faire des pages entières.
concernant les pannes liées à l'emploi du souple aussi, mais ça vient quasiment toujours du fait que c'est soi mal monté, soit pas adapté.

après, on peut très bien aussi avoir des idées pour palier au prix de certains matériels.
mais dans les conducteurs, c'est soi adapté et bien monté et ça durera des dizaines et des dizaines d'années, soit pas et ça ne durera pas longtemps.
(sans compter que certains appareils qui tombent en panne le sont dés fois du fait unique de l'installation.)

beaucoup d'entre nous sont prêt à balancer 50€ pour un vulgaire câble nmea de 2 m en 0,5² qui ne possède aucune norme spécifique avec des connecteurs de misères, pourquoi faire des économies sur des choses tout aussi (voire plus) importantes ?

après.....bon..... :acheval:

12 avr. 2012
0

:pouce: Entre Stephane 1959 et Keltaga je crois que tout le raisonnable a été dit... Mais bon, certains aiment bien Mister Murphy...

12 avr. 2012
0

Pour moi : fils souple et même le plus souple possible.
+ soudure sur cosses.
+ graisse silicone
+ gaine thermo
La rigidité dont il est question est limitée à moins de 1 cm si on soude à la bonne température et pas longtemps.

Pourquoi dans l'industrie embarquée on ne soude pas : LE COUTS !!!
Dans les satellites : on soude !

Pour le moment aucune des soudures de ce type que j'ai effectuée n'a cédé.

Astuce : Avec une gaine thermo transparente + étiquette, on peut mettre une identification lisible.

12 avr. 2012
0

Soudure
Bon, le tour paraît être fait des diverses opinions ; passons à la soudure. Vous faites comment pour "souder à la bonne température". Y a t il une combine pour savoir avant que la soudure soit faite ?

Lionel

14 avr. 2012
0

tout a un cout
"souder à la bonne température"
J'utilise Weller ws 51 environ 200 euros.
Il y a toujours moins cher!!!

12 avr. 2012
0

La température ne change rien !

Ce qui cause la coupure du fil, c'est la transition brutale en le souple et le dur .

Chacun raconte sa vie sur ce fil en oubliant que :
1 - il est préférable de respecter les normes,
2 - on ne traite pas de la même façon un câble de 50² et un fil de 0,75mm² .

Le fil ou le câble étamé est certainement la meilleure solution mais il est extrêmement difficile de s'en procurer .

Les embouts sertis sont extrêmement fiables à condition d'être de bonne qualité et d'être serti avec une pince digne de ce ce nom (Facom par exemple) .

Dans les gros diamètres, la pince hydraulique est indispensable .
Mais il faut apprendre à s'en servir !

13 avr. 2012
13 avr. 2012
0

et pour étamer ou souder , on utilise de la soudure qualité electrique ou electronique , et surtout pas le machin de plombier, pas fait pour cela,pas de durée dans le temps.

pour moi , étamage extrémité,gaine thermo, cosse adaptée ou autre jonction, jamais de domino en marine.

les anglo saxons ne jurent que par le fil étamé , en europe , non , pourquoi ?

Bonsoir BD

13 avr. 2012
0

un bon plan pour le cable électrique :
www.destockable.fr[...]p/cable

14 avr. 201214 avr. 2012
0

En parlant de câble électrique, il n'y a pas que l'âme souple étamée ou non qui est importante, mais aussi la qualité de la gaine.
Des normes existent, autant les utiliser,
pour le marine HO7 RN8-F xxxx, (appelé Flextrême Aqua chez Prysmian)
c'est un câble industriel immergeable (10mètres), qui existe aussi en étamé.
Ce type de câble résiste aussi aux hydrocarbures et certains acides.

Pour la brasure à l'étain, aussi appelée "soudure", la qualité est primordiale, pour faire simple, il faut un fort pourcentage d'étain et de type électronique, cela donne des soudures brillantes et durables..
Pour ma part, je n'ai jamais vu de telles soudures se désagréger dans le temps comme indiqué plus haut... Par contre, une mauvaise soudure présente ce type de défaut, mais elles sont très reconnaissables par leur aspect grisâtre.
Pour la température, cela dépend de la masse à chauffer en fonction du fer utilisé (plus exactement de la panne et de la puissance du fer ou de la station), mais avec un peu d'habitude et surtout en se faisant montrer par un pro, on "sent" tout de suite si c'est bon ou pas, la soudure doit fuser rapidement et être brillante tout en ne surchauffant pas (signe: fonte de l'isolant). Une soudure à l'étain bien faite doit être rapide.

Enfin, avec une bonne pince à sertir (de type pro de 6 à 120mm2), on sertie jusqu'au 120mm2 en manuel, avec qualité, d'accord c'est physique, mais on ne fait pas ça tous les jours.
(Marques: Robur sur www.e-robur.agi-robur.com[...]ode/184 , Klauke sur www.klauke-france.fr[...]uel/18/ ).

Bien sûr, l'électrique est plus facile, mais les prix s'envolent.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (98)

le beau temps...

mars 2021