ca vous inspire quoi ce type de construction ?

Le bateau fait 10m, les renfort longitudinaux soudés sur le bordé sont des cornieres. Il y a tres peu de couples et quelques varangues. Il s'agirai AG4 "semi epais" contruction ALLFORM du chantier plataret inspiré peu etre du STRONGALL de chez META. Vos Avis, remarques sont les bienvenues.

L'équipage
10 fév. 2012
10 fév. 2012
0

Il faudrait voir les calculs de structure pour avoir une certitude. Pour moi c'est bon a priori, j'ai travaillé sur des projets pour Coqalu avec des idées de ce type.
Il y a plusieurs manières de concevoir les structures des bateaux. En solution de base une succession de couples supportent des lisses longitudinales qui forment une structure sur laquelle est soudé le bordé.
Mais on peut très bien n’avoir que des couples, ou que des lisses avec interpositions de quelques porques par exemple. Ou même pas de structure du tout avec seulement une porque supportant le mat, les reprises de cadènes de haubans, on peut considérer alors que le bateau est un tube lisse structurellement parlant.
Je jeu consiste à gagner du temps en augmentant les épaisseurs pour une résistance finale identique. Quand je concevais Mercator 105 version 1, je me disais que je dessinais un bateau « de matière » alors qu’a l’opposé sur Noa-Noa (cata de 46’), il s’agissait d’un bateau « de main d’œuvre ». Dans les deux cas la résistance est accepté et conforme à la norme CE. Ce qui est différent c’est le déplacement : un bateau plus lourds ou plus léger en fonction d’un coût globale toute chose égale par ailleurs. C’est sorte de vase communiquant ou il faut trouver l’équilibre ou le vase la matière et le vase de la main d’œuvre seront de même valeur financière mais ceci en fonction d’en programme donné. Ne pas oublier que le matériau alu est homogène et non hétérogène comme les fibres, qu’il résiste beaucoup mieux au poinçonnement, que sa densité est de 2.7 et que la densité du verre de la fibre à une densité de 2.7 également, qu’il y a des alus haute performance comme l’alustar ou le sealium, que l’on peut assimiler à des matériaux composite H.T.
Pour revenir à la question posé je pense que c’est l’exemple type de cette optimisation qui est présentée là.

10 fév. 2012
0

J’ai déjà vu ce type de construction sur des bateaux de servitude (pour le travail) je pense que c’est une bonne option, impensable avec de l’acier à cause de la corrosion, mais parfaite pour l’aluminium.

10 fév. 2012
0

Cette construction est un batard entre le strongal et une bonne construction cadre et lisse. Après tout dépend de détails comme les points durs, la fatigue locale du matériau, le poids, la qualité de l'alu, des soudures, de ce qu'on veut en faire, de la probabilité de rencontrer brutalement un obstacle. Du côté chantier le prix de revient
n'est pas oublié.
Anecdote: on constructeur de coque en structure très bien maillée, lors d'une discussion neutre sur des structures plus épaisses, nettement moins ou très peu structurées, avait répondu,"tout faux! et on n'est pas des débiles!". Ce n'était qu'un simple échange de vue.

10 fév. 2012
0

si c'est de l'AG4 ça vaut que dale en milieu maritime .

par ailleurs le principe peut etre valable mais ça sent à plein nez la "bricole" surement aucun calcul ,construction au "pif"

10 fév. 2012
0

Je pensait que l'AG4 MC etait ok vis a vis de la corrosion marine. Pourquoi dis tu que ca sens la bricole ?

10 fév. 2012
0

oui AG4 MC mais tu dis AG4

Il y a des regles simple que tout chaudronnier construction navale connait ,le be a ba.

les cornieres sont soudées sur le tableau ,la pointe se transforment en un excellant ouvre boite ,à chaque extremité de la corniere tu as un point dur ,jamais on ne fait ça ,elles doivent au moins arrivé en sifflet .
Pareil au plafond on a une lisse qui s'arrete en pleine peau ,il devrait y avoir un plat soudé perpendiculerement ,sinon tu as un point dur et la lisse ne tient rien

on voie un barrot sans aucune liaison aux extremités ,il tient quoi? rien
le soudeur il devrait faire un stage, par endroit il fait des cratére de la moitié de l'épaisseur de la tole , c'est pas normal .

et mettre des cornieres à plat c'est diminuer la resistance d'un bon tier, c'est à resistance égale bien trop lourd donc trop cher , et comment ont-elles été formée???

josé

10 fév. 2012
0

Ce que tu dis est interessant. D'autres point de vue? On pourrai voir aussi la corniere qui debouche sur rien comme un raidisseur qui rigidifie le pont localement comme une poutre a section variable.

10 fév. 2012
0

autre chose ,sur l'arriere on dirait qu'il y a une soudure verticale sur le bordé entre deux morceaux de tole .
Si c'est le cas c'est de l'amaturisme car il aurait été bien plus économique de prendre des toles de 12m (tole standard) et ne pas avoir une telle balaffre sur le bordé , c'est cher ,pas esthetique et plus de risque

10 fév. 2012
0

Prendre dans une tole standard , c'est ce que avais prevu l'architecte mais a priori le chantier n'avais pas les moyens de manutention necessaire.
A ce propos je dis que c'est du semi epais, mais j'ai pas mesuré l'epaisseur...6 mm , 8 mm ? ??? Quelqu'un a des retours sur le feu chantier plataret?

10 fév. 2012
0

ok on est donc bien dans du petit artisanat à bien des niveaux .

mais tous les points dur c'est le boulot de l'architecte

tout celà ne donne pas confiance ,peut etre à tord ,mais generalement mon pif n'est pas mauvais

10 fév. 201210 fév. 2012
0

Je rejoins calypso concernant l'aspect des soudures, pas top, de plus les endroits qui sont soudés et surtout ceux qui ne le sont pas.

J'ai cru a du pointage au départ, mais je suis peut être dans une profession qui déforme. :doc:

Si c'est un boat pour aller sur un lac, pourquoi pas, si c'est pour affronter du clapot, et que ça tape souvent, je ne serai pas sure du vieillissement de l'ensemble.

Cdlt.

seb

10 fév. 2012
0

Bon l'architecte a eu un contentieux avec le constructeur et il m'a confirmé ne pas avoir suivi la construction, il n'est donc pas en cause. Ce qui m'inquiete c'est bien si le chantier n'a pas suivi les prescriptions de l'archi. Ce bateau a fait un periple de 3 ans avec une transat allez retour au debut des années 90. Par contre effectivement des soudures ont pu etre reprise ulterieurement (et si effectivelebt elles ont été reprises c'est qu'il y a une raison).

10 fév. 2012
0

merci me voilà rassuré sur mon "pif" mdr :langue2:

11 fév. 2012
0

Et bien d'accord avec ton pif, c'est mon pif qui me dit... :mdr: :-p

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (122)

Les caprices du ciel

mars 2021