Ca c'est dur...

Je reviens de ma fonderie préférée, située près d'Anvers. Après discussion avec eux, je voudrais découper l'objet ci-contre en 2, pour le diviser en parties gauche et droite. But du jeu : gagner plein de sous à la fonderie (1 heure de fabrication du moule si divisé en 2 demis collés sur un panneau, 12 heures si le gabarit reste entier).
Non, pas à la tronçonneuse. Le but est de couper pile au milieu, avec évidemment le trait le plus fin possible. Je n'ai évidemment pas de sabre laser...

L'équipage
27 mar. 2006
27 mar. 2006
0

Je n'ai pas de sabre laser non plus
mais j'aimerais savoir si c'est un cas général, à savoir qu'un modèle de quille gagne à être fabriqué en "trois couches", dont la couche du milieu en CP... quelle épaisseur au fait ? Et quelle est la raison invoquée par le fondeur ?

27 mar. 2006
0

electro érosion à fil
Tu trouves ce type de machine chez tous les moulistes (ceux qui fabriquent les moules d'injection pour pièces plastiques) par exemple, dans les 3h maxi de boulot pour un gap d'étincelage inferieur au mm.

A+

Nouch

27 mar. 2006
0

moi pas comprendre
La photo montre le modéle en bois, à partir duquel fabriquer le moule, en sable, dans lequel sera coulé le métal.
Un moule est constitué de deux parties (chassis dans le métier) ou l'on tasse du sable autour du modéle. Ton modéle n'a pas de dépouille négative et démoule naturellement.
Il suffit de faire un coté dans un chassis, l'autre dans le deuxiéme chassis, de les superposer pourcouler.
Auparavant, l'homme de l'art aura disposé les masselottes, calculées pour être l'endroit le dernier à se solidifier de façon à éviter les retassures.
A moins que tu aies demandé un évidement au centre du voile de la quille, ce qui veut dire confection d'un noyau, il n'y a aucun pb.

27 mar. 2006
0

Le problème vient...
tout simplement que la fonderie en question ne travaille plus que sur base de demi-moules, posés sur une plaque, et du sable chimique...
Gain de temps...

27 mar. 2006
0

Oupssss...
Si c'est du bois ce que j'ai écrit au dessus ne marchera pas... Désolé.

27 mar. 2006
0

Matériau conducteur
A ma connaissance, l'électro-érosion ne marche qu'avec des matériaux conducteurs... Le gabarit est en CP...

27 mar. 2006
0

Plutôt que de découper ton "objet"
pourquoi ne pas en faire un moulage en strat polyester, 2 côtés.

Tu obtiens ainsi 2 moules femelles, tu fais une autre passe de moulage interne pour avoir 2 moules mâles et le tour est joué (sans avoir à découper ton joli "objet") :-)

27 mar. 2006
0

d'accord avec wilfrid
en principe un moule au sable peut se faire sans couper en deux le master si celui ci ne présente pas de contre dépouille!!!

27 mar. 2006
0

si ton gabarit
est en bois , essaye de voir avec une scierie , soit chez un artisant , ou dans les trucs comme Pinault , Tanguy ( si y'en a par chez toi )

27 mar. 2006
0

et après?
Tu soudes les deux parties. Au secours!

Change de fonderie.

28 mar. 2006
0

Non non
Les 2 parties viennent l'une sur l'autre (demi-moule mâle collé sur une plaque =&gt empreinte femelle, et on réassemble les 2 empreintes femelle pour faire le moule).

28 mar. 2006
0

Peut-être
avec une scie à ruban fine, chez un menuisier, si tu en trouves une assez haute. Après tu peux rattraper l'épaisseur du trait de scie au mastic polyester...(ça impliquerait de faire un support sacrifié pour tenir ton mannequin bien perpendiculaire à la table de sciage)

28 mar. 2006
0

Le point sur la situtation...
Voilà une journée qui m'a bien énervé. Je prends ce matin ma petite voiture pour aller près d'Anvers, 265 bornes, et puis voilà...
J'avais discuté avec le patron de la fonderie, c'était ok, je me pointe et ça ne va plus, parce qu'ils ont changé leurs équipements et qu'ils ne travaillent plus que sur base de demi-moules mâles, plutôt que la pièce complète. Merci les gars, j'aime bien faire du boulot et des kilomètres pour rien... Seule chose qui plaide encore en leur faveur, la qualité des pièces qu'ils sortent...

J'ai réfléchi, et j'arrive aux mêmes conclusions que vous tous :
- voir si une autre fonderie peut me faire le job.
- moule polyester (mais moi pas doué avec polyester).
- J'avais effectivement pensé à la scie à ruban avec une pièce martyr pour tenir la bêbête droite.

Je vais voir demain un ancien prof de fonderie d'une école du coin. J'espère que ses lumières me sauveront la mise...

Merci à tous.

28 mar. 2006
0

Symétrie
Si c'est symétrique, tu n'as pas besoin de le couper exactement en deux, et de faire deux moules - une de chaque coté. Tu peux le couper en deux à l'oeil, avec une scie à main. Prendre le coté qui te semble être le meilleur, et faire deux copies en métal de celui là. Tu les raccorde de la même façon que tu allais le faire avec les deux moules séparés. Pas de panique, non?

28 mar. 2006
0

Pas question de souder...
2 demi-quilles, en fait. On peut voir le moule comme une valise qui s'ouvre, chaque empreinte femelle formant un des côtés de la valise... On ferme la valise, on coule la fonte, et en ressort une quille entière...

28 mar. 2006
0

je ne comprends pas

Avec ta piece entiere telle qu'elle est , sans y toucher pourquoi il n'est bien possible de faire un moule que d'un seul coté?

josé

28 mar. 2006
0

A cause de la tête de quille
C'est un biquille, donc comme la tête suit le bordé, les 2 côtés de la tête sont différents...

28 mar. 2006
0

dis mooi si je me trompe
Le souci est d'obtenir une surface plane d'un coté pour la constitution d'un moule en sable, non? (la séparation se fait en demi coques verticales?)

Dans ce cas ne serait il pas possible de "noyer" la moitiée de l'objet dans du platre par exemple et de casser le platre pour recomenter de l'autre coté...?

Une autre solution serai un découpage virtuel en deux demi coques en ajoutant à ton objet un panneau (ou une tôle) qui ferai le tour à l'emplacement du plan de césure? Une fois les deux demi coques séparées tu perdrais juste l'épaisseur du panneau en question....

enfin je dis ça s'est pour faire avancer le schmilblick..

;-)

28 mar. 2006
0

lest coulé en "sable"
Bonjour Bernard,
Je confime ( suis un peu "averti" en fonderie)les propos de Wilfrid ,tu ne devrais avoir aucun problème pour faire mouler ton lest au "sable".
Je n'ai pu réussir à te passer un message perso, aussi j'utilise le forum .Pardonnez-moi.
Sans aucune publicité pour cet établissement,cité à titre d'infos, tu pourrais consulter le Ets Béroudiaux à REVIN 08500 . Il coulent des lest à longueur de temps et pourraient peut-être, t'être utiles,notamment dans le choix de la matière.

29 mar. 200616 juin 2020
0

Confirmation...
de la part du prof de fonderie que j'ai rencontré tantôt. Il m'a dit que mon moule ne posait aucun problème, et que la seule contre-dépouille (voir photo) était très facile à contourner : il suffit en fait de séparer la tête en 2 parties assemblables, au niveau du trait, en partant de la moitié de la tête. Et on enlève alors la partie "contre-dépouille" après la partie principale.
Merci Roger pour l'adresse, mais je pense avoir trouvé (le groupe auquel la fonderie dont tu parles plus haut fabrique ses quilles à Nantes...). J'attends juste confirmation du prix..., et je n'irai plus promener près d'Anvers.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (163)

novembre 2021