bureaux d'études et archis " course" bidons ?????

je suis étonné de voir que la casse continue sur les voiliers de course qui traversent des océans . je met à part la mini car il y a beaucoup de protos qui sont " home made".
Une quille en class 40 , le flotteur d'un tri 50" qui se débine , au rhum c'était carrement l'étrave , stamm quitte le bord pour voie d'eau sur son 60", mat cassé sur akena , Wor 70 chinois eclaté au pres etc...
Souvent les archis confient les études structurelles à des bureaux d'études spécialisés.
je pense qu'ils vont trop loin ou que leur calculs sont bidons. Malheureusement pour les navigateurs et préparateurs qui voient le travail le travail de plusieurs années bouzillé, si ce n'est leur vie qui est en jeu .

L'équipage
11 nov. 2011
11 nov. 2011
0

Ou alors ils tablent sur des conditions light!!! Regarde GP3, après 3 casses puis de grosses réparations, il a réussi a avoir un bateau fiable. N'est-ce pas le lot du proto. Peut-être que sur les minis, les contraintes sont moindres (je ne me rends pas compte)??

11 nov. 2011
0

Oui, difficile de trouver le compromis poids solidité. Le souci, est celui qui fait le pari peut passer un jour et pas le lendemain....et quand tu passes, tu es le héros et ta carrière s'envole!

11 nov. 2011
0

Et oui, les courses ce faissant dans des conditions météos imprévisible au moment des calculs, ce peut-être un pari? le cas de la R du rhum a la casse inombrables, les archis déssinent, et les sponsors gèrent les calculs de structures (sauf erreur).

11 nov. 2011
0

évidemment ça ne peut être très résistant si ce sont les fabriquants de vache qui rit qui font les calculs de structure !!! :mdr:

11 nov. 2011
0

La spécificité de la navigation est que le lieu de l'exercice change constamment et totalement.

C'est, il me semble unique dans le monde des courses.

11 nov. 2011
0

Oui et non, pour le petit temps, OK, mais ils sont sensés, comme les bateaux de série, supporter des conditions fortes (couché sans dématé, plonger l'étrave jusqu'au pied de mat sans cassé, on le voit bien dans des vidéos de voiliers de "plaisance" pris dans des déferlantes ou drosser sur les cailloux -video des sables, , ça démate, ça se retourne - plutot dans l'autres sens, mais ça flotte), là, soit les bateaux sont trop puissants, soit les échantillons sont trop faibles, attendons les résdultats de notre Fanck Cammas national...

11 nov. 2011
0

Mon cher roots, corrige moi si je me trompe, mais stamm a toujours cassé a peu près tout ce qui flotte et sur lequel il a navigué, quel que soit l'architecte.
vendée globe 2000: pilotes cassés et barre franche arrachée
je sais plus quelle course ou il est allé se crasher sur une ile perdue et ou il a été récupéré par un bateau de la marine nationale.
son record de l'atlantique il s'en tire mieux: il a que noyé toute l'électronique du bord.
c'est son dernier tour de la planete ou il a gazé. parce que quand il casse pas il va assez vite. domage qu'il n'était pas face a des cadors...

mais stamm mis a part, c'est vrais que les bateaux de courses parraissent fragiles pour ceux qui regardent. ça donne pas trop envie de naviguer avec.

11 nov. 2011
0

Je suis surpris qu'il n'y ai pas de capteurs d'effort et autre jauges de contraintes sur ces engins là, sur les cargos il y en a pas mal pour te dire attention tu vas casser le moteur (mesures de couple) et d'autres qui disent attention tu vas plier le bateau en deux(jauges de contraintes)
On pourrais en savoir plus sur les casses. C'est sur que lorsque ça casse dans des condition pas très violentes comme c'est arrivé au démâtage de Boissière,il y a de quoi se poser des question sur le tube en carbone.
Quelqu'un sait si il y a des capteur?

14 nov. 2011
0

tu en as, il n'en parle pas, ils en ont souvent une sur l'étai par exemple.
Tu as aussi des accéléromètres.

Après hors campagne de mesure je ne pense pas qu'il s'amuse a monitorer toute la structure.

12 nov. 201116 juin 2020
0

bureau d'etudes ou faute du chantier ???

12 nov. 2011
0

ou ovni ?

12 nov. 2011
0

C'est pas nouveau en course :
ça passe ou ça casse !
:heu:

12 nov. 2011
0

pas tout à fait d'accord, pour gagner il faut aussi terminer, mais si l'on prend la première whitbread, il y a eu peu ou pas de casse, échantillonnages sur dimensionnés car conditions de mer inconnues, sauf les mats de pen duick

12 nov. 2011
0

Eh oui, lui il a cassé, sinon il serait passé, il aurait peut-être terminé gagnant... je vois pas pourquoi t'es pas d'accord ? :star2:

12 nov. 2011
0

AMHA beaucoup de spéculations pour rien. Les protos étant des protos, ils sont destinés a valider des solutions techniques et des matériaux dans des conditions limites, pour ne pas dire extrêmes. Il est donc normal qu'ils cassent. Le prototype n° 2 sera meilleur que le n°1, et c'est cela qui fait avancer la recherche

12 nov. 2011
0

Si on suit ta logique, il devrait ensuite y avoir une série... comme dans la construction aéronautique ?
C'est le cas ?

13 nov. 2011
0

J'ai la réponse au "pourquoi" initial :
Tous ces bateaux sortent de chez Bavaria ! enfin, des faits concrets pour étayer les rumeurs ... d'ailleurs en F1, tous ceux qui cassent ont fait construire leur monoplace chez lada ...

13 nov. 2011
0

pour stamm : il n'est qu'un navigateur . je ne pense pas que ce soit lui qui décide de la structure de la quille , des safrans etc ... C'est ce que je disais , il est victime des manque de fiabilité soit de l'archi , soit du bureau d'études ou bien du chantier .
Je crois qu'il finance lui meme ses bateaux .
Ce que je me demandais : Est- ce que les bureaux d'etudes utilisent comme base des échantillons de composite basé sur des tests labo ou bien ceux de la réalité provenant des chantiers navals ????
tabarly a arrété de casser ses mat quand les anglos lui ont fabriqué.
Quand on part pour traverser un océan ou un tdm , meme en course , les éléments de sécurité ne devraient pas casser car comme le dit littlewings , il faut terminer ...

13 nov. 2011
0

Si on propose 2 bateaux au même prix:

Un qui a 50% de chance de gagner , et 50% de malchance de casser. Echantillonage trop limite. Risque de ne pas terminer, mais si il termine, il sera sur le podium.

L'autre a 100% de chance de terminer la course mais dans la dernière moité des concurrents. L'echantillonage est sécurisé, mais il est sur de ne jamais faire un podium dans 99% des cas.

Quel bateau va être pris comme support publicitaire ?

13 nov. 2011
0

pour l'instant wor 70:
2/6 au tapis et la course demarre a peine, il eur reste les 40° et le horn... pas encourageant pour les "limites". celui qui gagnera sera sans doute celui qui ne cassera pas...
ce qui met ta theorie en breche.
jpierre

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Inishmore island

Après la pluie...

  • 4.5 (33)

Inishmore island

mars 2021