Bretagne nord ou Angleterre sud...

Je m'interroge... Je n'ai pas encore beaucoup d'expérience en tant que "Captain" proprement dit. Je n'ai pas encore navigué seul de nuit. Mais maintenant que j'ai mon propre bateau, que je commence à bien le connaître, j'en ai assez de faire des ronds dans l'eau et je voudrais élargir mon horizon. Je dispose de 15 jours l'été prochain, et partant de Cherbourg j'hésite entre la Bretagne Nord et le sud de l'Angleterre. Je sais que les courants et le fort marnage qui caractérise le nord de la Bretagne sont piégeux, mais suis tenté d'aller y tremper ma quille... L'Angleterre m'attire moins, mais est d'accès plus facile.

Quelles sont vos expériences en la matière ? Merci de votre aide...

L'équipage
29 mai 2006
29 mai 2006
0

Sud Angleterre
Je crois me souvenir que les courants et le marnage ne sont pas loin d'etre les memes qu'en Bretagne :mauvais souvenirs à Goesport : scotché à 200m de l'entrée de la marina à 5 heures du mat bouzin à fond face au courant :-(

29 mai 2006
0

t'en m.... pas

Fonces, le reste viendra tout seul.Beaucoup de stess au debaut mais si tu es precausionneux pas de probleme , tout le monde y arrive que ce soit en Angleterre ou en Bretagne nord.
Les iles anglo ,c'est formidable .

Choisi seulement une bonne meteo et les jours de grand coefficient reste au port pour visiter .

Et SURTOUT navigue AVEC le courant et tout ira bien.

josé

29 mai 2006
0

comme dit Jose,
ne t'emm.... pas , fonces et les anglos sont un jolis terrain de jeux , mais une chose des plus importante , tiens comptes toujours des courants et navigues avec , apres c'est du bonheur .
a+ y

29 mai 2006
0

oh
je prefere la beaute de la Bretagne, avec un petit passage sur une ou deux anglos.

29 mai 2006
0

Sans hésiter
Chausey !

29 mai 2006
0

Cap au nord ouest.....
Pour avoir pratiqué le secteur depuis quelque 30 ans (déja!!!), dans ton contexte, je choisirais plutôt la côte sud de l'Angleterre et plus précisément la Cornouaille.
Les anglos sont effectivement un secteur magnifique, mais en juillet/aout, j'évite d'y aller car marinas et mouillages sont surpeuplés. Je me rappelle avoir, une fois, compté une soixantaine de bateaux dans chacun des mouillages de Sercq, idem avec St Peter et autres endroits.
Le Solent est également très plein à cette saison et les marinas hors de prix.
La Cornouaille offre quantité de belles rivières, souvent assez proches les unes des autres.
Au départ de Cherbourg, tu peux mettre cap plein nord sur Poole (70m), puis longer la côte vers l'ouest ou bien rejoindre Dartmouth ou Salcombe avec profusion d'escales magnifiques : Yeal River, Plymouth et environs, Fowey, Falmouth, Helford River pour n'en citer que quelques unes (pas de ports avec une porte ou une écluse!).
La navigation y est plutôt plus facile qu'en Bretagne nord.
Seule question pour un Captain qui se dit peu expérimenté : la traversée de la Manche.
Elle se fait en une douzaine d'heures pour Poole, un peu plus pour Salcombe ou Dartmouth en partant d'Aurigny. On peut donc la faire de jour sans problème. Quant au trafic, il faut éviter absolument la brume si on n'a pas de radar. Sinon, il suffit d'être vigilant, de bien contrôler le cap et de suivre les gros au compas de relèvement si on n'a pas l'expérience, mais de toute manière, manoeuvrer avec assez d'anticipation si nécessaire pour leur laisser le passage. Cela se passe très bien. Comme la traversée se fait en une douzaine d'heures, donc, on n'a pratiquement pas de corrections de dérive à faire et on peut faire une route compas à cap constant, ce qui est la route la plus courte.
Ensuite, les côtes sont franches, sans pièges.
En deux semaines au départ de Cherbourg, tu peux aller tranquillement jusqu'à Helford River et revenir, en prenant la précaution de toujours garder 48 h de sécurité par rapport au temps théorique pour rentrer. Tu manges tes 48h en trainant à l'une des dernières escales ou en ajoutant une pourvu que tu aies la météo pour garantir le retour sans problème.
Et lorsque tu auras bien découvert ce secteur, tu pourras pousser jusqu'aux îles Scilly (ou je pars dans 8 jours), splendide paradis (si les bretons les appellent les Sorlingues, les phéniciens qui allaient y chercher de l'étain les nommaient "les îles enchantées").
Si tu as besoin de tuyaux particuliers, n'hésite pas à m'envoyer un message.

29 mai 2006
0

merci
Oui merci pour ce long message, plein de détails intéressants... Il confirme ce que je pensais, à savoir moins de piègesqu'en pays breton, moins de difficultés accumulés et de "pièges tendus" pour les "captains novices"...

29 mai 2006
0

Bretagne sud = passages à niveaux
Bonjour,

Pour compléter ce que dit Ecumeur, déjà très complet, compte aussi que de Cherbourg pour descendre en Bretagne Sud, tu as trois "passages à niveaux" qui t'obligent à t'arrêter entre. Le Blanchard, le chenal du Four et le Raz de Sein. Idem pour remonter ... De plus, si tu vas en Angleterre, tu seras plus tranquille pour le retour, avec davantage de chande d'être au portant, alors que pour la Bretagne, tu seras obligé de conserver une forte marge puisque tu remonteras au près.

Pour la Manche et la traversée, prévoit qu'en cas de retard, tu peux y être de nuit. Alors révise le code et les feux de route, pour être sûr d'anticipêr les routes de collision (vert contre rouge, etc..) et passer derrière. Sache que cargos et porte-containers n'en ont rien à faire de toi, n'assurent pas forcément de veille et que c'est à toi de les éviter (priorité, euh, pardon, privilège, ou pas).

Si tu vas aux Sorlingues, évite l'entrée de nuit, la première fois, si tu ne connais pas..

Et pis, traverser la Manche en solo, avec toute la vigilance que ça demande bien sûr, tu seras content, tu l'auras fait, et à l'arrivée, les Anglais sont toujours courtois et contents à l'égard de ceux qui vienent les voir en bateau.

Voilà, voilà...

Bon vent.

29 mai 2006
0

très chères ?
c'est à dire ?

30 mai 2006
0

c'est déjà pas mal
tout le fleuve appartient à Lord Montagu, il pourrait y mettre des barrages, repousser tous les visiteurs et s'entrainer tout seul à la peche à la mouche, luxe calme volupté

:-)

29 mai 2006
0

les nuitées
sont tres cheres chez les anglais,
ce qui est parfois démotivant..

29 mai 2006
0

non, non, pas la Bretagne Sud...
Mais la Bretagne Nord. Juste deux passages à niveau, ça suffirait pour la première fois....

30 mai 200616 juin 2020
0

Un exemple de prix...
Beaulieu River...
Une petite marina sur une rivière en face de Cowes (Endroit charmant !)
Sanitaires et services limités.
31 livres sterling pour une nuit (9,5 m)
(soit environ 45 euros)

Ce n'est pas donné !

:-(

29 mai 2006
0

Autant, pour moi
Tu visais la Bretagne Nord, et pas Sud ... Bon, mais que des ports à écluses ... L'Angleterre continuerait à avoir ma préférence...

Bon vent

JM

29 mai 2006
0

Très cher
C'est du genre 60 à 80 euros pour un 36/38 pieds. Mais, à ce prix là, les toilettes sont exemplaires de propreté, les douches sont chaudes et l'accueil est organisé et cordial..

Salut

29 mai 2006
0

gloups
en effet, c'est cher, très cher même... Pour ce prix là, j'ose espèrer que le "Harbor Master" se fend de la livraison d'un vrai petit déj à l'anglaise !

29 mai 2006
0

cher oui mais
le principe de base: rien n'est gratuit!
mais les mouillages en rivière, salcombe, dartmouth, etc.. sont très abordable et bien organisés, les marinas sont trop chères mais des ports à écluse comme penzance sont tout a fait correct, sans compter la possibilité d'échouer, comme à Looe, la cornouaille sans hésiter
henri

29 mai 2006
0

Mais
N'y a t il pas beaucoup plus de mouillages magnifiques et gratuits en Bretagne Nord?

C'est quand meme mille fois mieux a mon sens pour decouvrir la croisiere de se mettre dans ces mouillages que d'aller se mettre dans des espaeces de marinas dans des rivieres, surtout a de tels prix.

29 mai 2006
0

Les cargos de nuit...
On voit généralement très mal leurs feux de route.
Par contre, ils ont un feu blanc à l'avant et un autre à l'arrière, placé plus haut que le précédent. Ils éclairent tous deux vers l'avant.
Aussi, tant que tu les vois décalés il n'y a pas de problème. S'ils se rapprochent progressivement de l'axe vertical, on peut se poser des questions et s'ils sont l'un au dessus de l'autre, il est plus que temps de se tirer, surtout si le cargo est proche.
Il ne faut pas oublier que ces engins se déplacent entre 13 et 25N. Il faut donc prendre de vastes marges!
Mais si tu pars des côtes françaises le matin, tu sera sde l'autre côté avant que la nuit tombe, sauf à devoir tirer des bords. Personnellement, j'adapte ma destination afin de pouvoir traverser sur un seul bord. Par exemple Dartmouth au lieu de Salcombe. De toute manière, toutes les escales sont belles. Dartmouth est très cher, mais si tu remontes la rivière (il y a tjrs bcp d'eau) jusqu'à Dittiham, tu trouveras un mouillage de rêve, sur bouée (pas cher) avec le pub juste au dessus.

29 mai 2006
0

où aller
Autant je suis d'accord avec écumeur sur son premier post, autant je suis au recul devant le second. Oui, dans votre cas il faut absolument privilégier la Cornouaille anglaise sur la Bretagne nord et les anglo-normandes qui peuvent se révéler réellement difficiles, et pousser jusqu'aux Scillies (Sorlingues), mais sur ce qui est de l'anti-collision de nuit avec le trafic commercial il faut marcher sur des oeufs. La priorité n'est pas de repérer feux de hune et feu additionnel mais d'identifier les feux de côté souvent discrets, mais toulours visibles. Ce sont eux qui vous diront si "vert sur vert tout est clair ou rouge sur rouge rien ne bouge". Si on a du rouge sur du vert - et lycée de Versailles - virer pour se retrouver dans un des deux cas précédents, si l'on voit à la fois le rouge et le vert, "en avant toute" et se dégager comme on peut.

30 mai 2006
0

on éclaire
pas les voiles, mais la passerelle du cargo. En effet l'homme de quart aura l'oeil attiré par un éclat de projecteur plus facilament que par des voiles éclairées,surtout si à ce moment, il ne regarde pas dans votre direction.
bonne nav'

30 mai 2006
0

les scilly...
je sais ,sont vraiment réputées pour leur beauté...et pour le beau temps qui ne dure jamais longtemps aussi...alors être coincé là-bas alors qu'il n'y a pas de port...moyen moyen. Je ne suis certainement pas assez aguerri pour m'y aventurer cette année.

30 mai 2006
0

Oui pour les feux de route
Je suis d'accord avec JYC pour les feux. Ne pas négliger les jumelles dans ces cas là, car on oublie souvent qu'elles peuvent rendre service de nuit aussi. Ca aide à repérer les feux de route, qui, c'est vrai ne sont pas grands.
Et avoir un projecteur à portée de main pour éclairer les voiles.
En fait, si t'es vigilant, y'a pas de problème, d'autant que les rails sont bien localisés.

Bonne traversée ...

30 mai 2006
0

-
Les scilly aussi peuvent ne pas etre très simples mais qu'est ce que c'est beau :-)
LA cornouaille, c'est vraiment sans soucis, pas de grosse difficultéset paysages superbes.
Darthmouth est vraiment superbe. J'aime ien Salecombe auss. A falmouth, il arrive de croiser Ellen Mac Arthur.
Je n'aime pas trop Penzance que je conseille uniquement comme escale si tu decides d'aller au Scilly.
Plymouth, c'est un gros port avec plusieurs marina, y'a des trucs jois mais aussi d'autres plus moches.

30 mai 2006
0

Les feux des cargos....
Pas d'accord avec JYM, with due respect!
C'est vraiment simple : lorsque l'on voit le feu avant (inférieur) à droite du feu arrière, c'est que l'on est du côté tribord du cargo. Si on voit le feu avant à gauche du feu arrière, c'est que l'on est sur le côté bâbord du cargo.
Lorsque les deux sont superposés, c'est que l'on est dans l'axe et il vaut mieux que le cargo soit loin!
Il faut se rappêler que, de la passerelle, il existe un angle mort inférieur important, encore plus valable avec les gros porte-conteneurs chargés qui sont particulièrement rapides.Je pense que cet angle mort doit s'étendre sur pratiquement un mille en avant du cargo.
Idem avec le radar.
On voit les deux feux blancs à plusieurs milles alors que les feux de route ruge et vert ne sont réellement visibles qu'à proximité et souvent noyés dans les lumières du bord.
Quant à l'utilisation du projecteur, l'éclairage des voiles, vu de la passerelle, apparait comme une lueur sur la mer. Mieux vaut envoyer un bon coup en visant la passerelle. Un coup d'halogène dans les yeux réveille l'homme de veille!
Dans les faits, après de multiples traversées, je n'ai jamais eu besoin d'avoir recours à cette solution. Si cela arrive, c'est que l'on a pas bien évalué la situation avant.
J'ai une règle fondamentale, c'est de ne jamais arriver à la situation de doute et "plus c'est gros, plus je passe loin!"

30 mai 2006
0

Pojecteur
J'ai déja utilisé le coup de projecteur dans la passerelle et ensuite dans les voiles, c'est très efficace.En Baie de seine, de nuit, on rencontre des bateaux dans tous les sens, cargos, mais aussi pécheurs qui changent de route au dernier moment sans trop se soucier du plaisancier qui navigue dans le coin (je travaille moi môssieur!!!).
Pour ce qui concerne la traversée de la Manche, le plus court, de Cherbourg, c'est effectivement de rejoindre Aurigny et de mettre le cap sur Dartmouth ou Salcombe, je l'ai fait plusieurs fois à bord d'un 7.50m c'est faisable dans la journée sans aucun problème. Si tu a un vent régulier qui te permet de faire route directe tu le fait en 12 ou 13 heures donc ce n'est pas la peine de se casser la tête avec les courants : 6 heures vers l'ouest puis 6 heures vers l'est ou l'inverse.
Sinon les coins sympas : la baie de Poole, Weymouth, Salcombe, Yealm river, Fowey, la rivière de Falmouth, Helford river.
Eviter les marinas elles sont très chères, dans les coins cités, il y des mouillages possibles, des ammarrages sur corps morts ou bien des ammarrages sur pontons dans le lit des rivières.

30 mai 2006
0

Les Scillys.....
C'est un paradis à manier avec précautions.
Quelques règles de base : éviter d'y aller si l'évolution de la météo n'est pas favorable.
Si on y est et que cette même évolution défavorable est annoncée, s'éclipser rapidement et discrètement vers Penzance (porte qui parfois ne s'ouvre pas, sinon bouées exposées à l'extérieur), Newlynn (port de pêche environ 2M au sud de Penzance, accès à toutes heures, mais peu de facilités pour la plaisance même si excellent accueil du harbourmaster), Helford River (très belle!) oui Falmouth.
Le problème aux Scillys, c'est que le port de St mary's est ouvert à l'ouest alors par 30N de vent!!!! Même sur les bouées. j'ai connu uniquement mouillage sur ancre avec des fonds de mauvaise tenue.
Par ailleurs, des mouillages sauvages plus ou moins abrités. Ou bien sur bouées entre Tresco et Bryher.
Eviter d'arrivée vent contre courant par le St Mary's sound. Dans ce cas, plutôt contourner St Mary's par le nord, c'est très clair.
Il faut savoir que, venant de l'est, les fonds remontent brutalement de plus de 50m à 18m! Alors, évidemment, cela crée des troubles en surface.

30 mai 2006
0

Scillys complément
Petite erreur dans mon post précédent.
Les fonds remontent brutalement de 18m aux approches de St Mary's.
Par le nord, on laisse la bouée Hats à tribord puis Crow Rock d'un côté ou de l'autre (danger isolé).
Dans un premier temps, il est certes plus sage de visiter d'abord les rivières de Cornouailles qui ont l'avantage d'être proches les unes des autres.
Si on compare avec la Bretagne nord, on trouve le Trieux, le jaudy, la rivière de Morlaix puis nettement plus loin l'Aber Wrach puis le Benoit.
Je trouve que la navigation y est plus difficile surtout pour un équipage peu expert.

30 mai 2006
0

Les feux des cargos
Oui Ecumeur, j'ai bien compris ta recette, qui est rapide, mais me paraît incertaine dans diverses situations, et notamment lorsqu'il s'agit d'un navir de moins de 50 mètres qui n'a qu'un feu blanc. Je ne te parle même pas d'un navire en remorque, pas si exotique que ça, j'en ai rencontré un y'a trois semaines, la-bas en pleine mer..

Je pense que tu as l'habitude et que cette "approximation" te suffit et qu'en cas de doute, tu rectifies par toi même. Mais, avoue que pour quelqu'un qui traverse la première fois, en solo en plus, la plus grande rigueur est ... de rigueur, non ?

Bon vent..

30 mai 2006
0

c'est un 37.5 pieds
lest court (1.48).

30 mai 2006
0

-
Ne vous prenez pas la tête, de toute manière ce n'est pas sur un forum qu'on va apprendre à reconnaitre des feux de navigations ;-)

30 mai 2006
0

facile à comprendre
en regardant les cartes: comparer le nombre de cailloux interposés entre soi et un abri, en bzh nord et en Angleterre...d'alleurs c'est grâce à ça que les rosbifs ont jamais réussi à nous envahir :-)

31 mai 2006
0

Je complète....
Lorsqu'un cargo approche de nuit, on voit clairement les 2 feux blancs sortir de l'horizon, soit environ 10M car ils sont placés assez haut.
On peut ensuite suivre la progression du (ou des cargos) avec un délai d'environ 20 à 30mn avant qu'ils arrivent à proximité.
En fonction de l'évolution et de l'évaluation de la trajectoire du gros, cela laisse tout le temps de gérer sa tactique de croisement, cette possibilité de largement anticiper apportant un facteur important de sécurité, d'autant plus que, bien souvent, on doit gérer plusieurs cargos à la fois lorsque l'on est au milieu du flux.
A la différence, si on fonctionne en fonction des feux rouge et vert, pour autant qu'on puisse les distingues à 2 ou 3 milles, cela ne laisse que 5 à 7mn face à un engin qui déboule à 23/25N!
Alors pour moi, pas d'hésitation sur la méthode!

31 mai 2006
0

or, donc ....
Y a-t-il trucs/méthodes/astuces pour déterminer l'angle de la course d'un cargo ?

31 mai 2006
0

-
Relis les intervention d'ecumeur, il y a toutes les clés de la navigation dans les rails de nuit.
Je ne suis simplement pas sur que ça s'apprenne facilement sur un forum mais sur le tas avec quelqu'un qui connait. Tu n'as jamais navigué de nuit ? Il es normal d'avoir un peu d'aprehension quand on le fait la premiere fois tout seul.
Tu verras, avec l'habitude, en 1/4 de secondes tu comprendras où vas un cargo et si il y a danger.

31 mai 2006
0

D'accord avec le fou...
de Bassan. Sorry, c'était trop facile.
Avec la méthode des deux feux blancs, on voit immédiatement si on arrive à une situation potentiellement dangereuse et quand on croise le gros, on voit instantanément quand on est passé de l'autre côté.
C'est vrai qu'il est difficile d'évaluer la distance, mais c'est vrai dans tous les cas de figure, quelle que soit la méthode de repérage utilisée.
Je ne suis pas surpris que tu aies eu une fois 14 cargos à gérer, avec la difficulté au nord d'Aurigny que ceux qui montent sur le Pas de Calais continuent tout droit alors que ceux qui vont au Havre et Rouen mette du sud dans leur route.
Ce sera encore plus joyeux lorsque Port 2000 fonctionnera à plein!
Dans le Pas de Calais, c'est encore plus drôle avec quelque 600 cargos/jour plus 120 ferries/jour qui traverse ce flot continu!!!
Mais dans tous les cas de figure, personne ne me forcera jamais à entreprendre la traversée avec de la brume annoncée, sauf si le bateau est équipé d'un radar!
Ce serait un peu comme traverser une autoroute les yeux bandés, encourant, un jour de fort trafic!
Où es-tu basé, cher Fou?
Je suis à Deauville (port municipal).

30 mai 2006
0

Quel bateau ?
Antoine, votre bateau vous permet-il de vous échouer ou est ce un quillard ? car il y de beaux échouages à faire en Angleterre sud....
amha, je dirais que l'angleterre sud est moins piégeuse que la Bretagne Nord, surtout en solo débutant, même si j'adore la Bretagne.
sea u

30 mai 2006
0

feux de nav
Bien d'accord avec écumeur sur le principe de braquer son projecteur sur "l'adversaire", plutôt que sur ses voiles: vu d'une passerelle une voile éclairée n'est visible qu'à très faible distance. Egalement d'accord sur ce qu'il dit des distances: un mille c'est beaucoup pour un voilier, pour un grand navire lancé à pleine vitesse et avec un rayon de giration et un très grand ce n'est pas grand chose, sans parler de l'inertie sur laquelle il n'est même pas envisageable d'agir sur une aussi courte distance. Si on peut passer assez près de l'arrière d'un grand navire, avec un voilier il ne faudrait jamais passer à moins de deux milles de l'avant d'un cargo ou porte conteneur lancé à pleine vitesse.
Pour ce qui est de l'impératif d'identifier les feux de côté je maintiens, persiste et signe. Ils sont en principe visibles à trois milles, en pratique ils le sont de bien plus loin. Trop de navires de commerce naviguent avec des feux de pont éclairés a giorno dans lesquels les feux de hune et feux additionnels sont noyés.

31 mai 2006
0

toujours facile à comprendre
Souvenez-vous aussi que tout ce paysage du sud del'angleterre entre Whight et Saint Yves à été utilisé pendant la dernière guerre pour y constituer et abriter l'armada en attente de départ pour le cotentin.
Côte très découpée avec cordon litoral très long, y a de la place en pagaille dans tous ces xxxxmouth

Yves.

31 mai 2006
0

Pas une "approximation"...
Les deux feux blancs permettent de connaître avec précision l'angle sous lequel se présente le cargo et on voit très vite si l'axe vertical des feux se rapproche et on n'est ainsi jamais dans le doute. Cela facilite grandement les choses pour optimiser le croisement.
La simple vision du feu vert sur son propre vert, permet simplement de savoir que l'on est du "bon côté". et pas si l'on est à 80 ou 30° de l'axe du gros, ce qui change bien des choses.
De plus, au risque de me répéter, les feux de route des cargos sont rarement visibles à 2/3 milles, noyés dans de nombreuses lumières du bord souvent plus puissantes.
Quant aux navires de moins de 50m, il y en a très peu sur le rail. Personnellement, après de multiples traversées en près de 30 ans, je ne me souviens pas en avoir rencontré beaucoup pour ne pas dire jamais.
Si on voit arriver quelquechose avec des feux "exotiques" inconnus, voire inquiétants, nous nous déplaçons assez lentement pour avoir le temps d'aller les identifier sur le tableau des feux de route.

31 mai 2006
0

angle de route cargo by night
Tout à fait d'accord avec toi écumeur...je navigue aussi en baie de seine à Deauville et les cargos et les pêcheur il y en a partout...

Il y a ,de nuit, pour identifier un cargo un problême dont personne de parle c'est de déterminer l'angle qui fait un cargo que va passer devant nous quand on commence à le voir de loin...
On suppose bien sur que l'on ne voit que un feu vert OU un feu rouge (et pas les deux sinon....)aprés, et je suis d'accord avec toi, c'est surtout les deux feux blancs qui sont visibles.

Cependant il y a un problème: de nuit la distance qui existe entre les deux feux blanc est trompeuse: pour un même cas on peut imaginer soit (en prenant les extrèmes) un tres gros cargo qui est presque de face (on ne voit pas encore les deux feux vert et rouge ensembles) les deux feux blanc sont trés rapprochés l'un de l'autre, soit un petit cargo (petite distance entre les feux) vue de coté qui va défler tranquillement devant nous sur une route perpendiculaire.
Bien sur si on observe trés régulièrement on va en tirer des conclusions sur l'angle de sa route.....mais je me souviens qu'il y a 2 ans je me suis trouvé au large d'aurigny avec dans mon coin 14 cargos (je les ai compté) qui défilaient de partout et soudainement, et pour déterminer pratiquement EN MEME TEMPS c'était trés diffile.
Pour les raisons que j'explique il y a un des cargo ou j'ai mal estimé son angle et je suis passé trés pres de ses flancs en me faisant une belle frayeur!

31 mai 2006
0

classique
si le gisement de la bête est fixe , route collision.

31 mai 2006
0

feux de nav
Balezes les gars pour savoir à des miles à qui appartiennent ces feux blancs dans tout ce merdier de cargos qui se suivent où se croisent. Quand je commence à distinguer précisemment à qui ils appartiennent et surtout déterminer leur angle, je commence a serrer les fesses. Sans compter avec les feux blancs des hublots, des passavents et autre pollution nocturne.
Pour avoir passé de nombreuses années sur les passerelles de gros bateaux, je peux vous assurer que les feux de coté sont visibles bien au dessus de 2/3 miles.
Lorsqu'on traverse le rail, tout va bien tant que les feux de hune sont alignés, c'est quand les feux de cotés s'écartent des feux de hunes que ça se complique.
Concernant les bateaux de - de 50m, il y en a peu, mais c'est pas agréable de les voir de près; ils sont gris avec des bandes bleu blanc rouge et ne respectent pas forcément le sens ;-)

31 mai 2006
0

mouai
voir feuxs eteints si ils veulent t'intercepter pour te controler ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (82)

Litiri

novembre 2021