Bretagne Nord-Marseilles en février

Bonjour,

Nous allons sans doute être contraints de convoyer un Océanis 37 de Bretagne à Marseille cet hivers.

Pour aller jusqu'a Lisbonne je ne suis pas trop inquiet, on attend une bonne fenêtre et on fait Brest Lisbonne d'une traite, avec une escale à La Corogne si cap finistere crain trop.

Je suis vachement moins pointu sur Gibraltar et les cotes Espagnoles l'hivers, a t on une visibilité météo suffisante pour y aller sereinement où on a un gros risque de se faire surprendre.

Question subsidiaire:
On prévoit 15 j St Brieuc - Lisbonne,
15 Lisbonne - Marseilles, ça vous parait comment?

Pour vous rassurer on a déjà fait Bretagne Guatémala A/R sur un first 31.7, on sait naviguer, mais là ça me parait quand même costaud, même pour un bateau bien raide comme l'Océanis 37.

Au plaisir de vous lire.

Graka

L'équipage
25 nov. 2008
26 nov. 2008
0

la tu prends des risques
si tu te forces à faire ce trajet en un certain temps.
En 1985, je suis descendu du Nord vers le Sud.
Parti d'oostende le 01/02/1985, suis entré à Dover par force 8.
Entre Guernessey et rade de Brest,aidé un voilier anglais qui était en perdission. Nous avons sympathisé et avons maintenu des contacts depuis.
Ensuite bloqué à Camaret pendant 3 semaines pour attendre une météo clémente pour le Golf de Gascogne.
Là nous avons décidé de prendre notre temps.
Donc, mon conseil, ne force pas. Surtout en cette période.

26 nov. 2008
0

tout à fait d'accord
:reflechi:

26 nov. 2008
0

Pour ma part...je l'ai fait en 3 semaines
Pas de problème SI la fenêtre pour traverser le Golfe est bonne. Mais il faut pouvoir l'attendre.

Pour ma part, il y a 10 ans, je suis parti de Brest fin janvier sur un Océanis 44 après avoir attendu 3 semaines une bonne fenètre.

De mémoire:
Brest Bayona 3 j par un vt de Nord-est glacial.
Bayona Peniche 1 j calme plat
Peniche Lisbonne 12h
3 j d'escale à Lisbonne.
Lisbonne Sines 24 h au prés dans 30 nds
Sinès 2 j d'escale sous une pluie battante.
Sinès Gibraltar 2 j vt de sud est jusqu'à St Vincent
Arrivée de nuit à Gibraltar avec 35 nds d'est et une pluie forte et continue.
1 j d'escale à Gibraltar.
Gibraltar Ibiza environ 2 j Pluie et vt jusqu'à 40 nds au portant
Ibiza Palma 12 h
Palma Maccinaggio ( Corse ) 2.5 j

Soit environ 3 semaines.
Nous étions 3 à bord, ce qui était un peu juste.

26 nov. 2008
0

autre solution!
Dématage et canaldu midi si ton tirant d'eau te le permet

26 nov. 2008
0

après GIB
en hiver ne pas suivre la cote ,une bonne escale cartagene si le temps est mauvais ;
en cette saison la majorité des vents dans cette partie est sud -est-ouest jusqu'a barcelone
et apres c'est la tramontane ;
perso apres gib je tirerais sur ibiza en laissant le cabode gata a au moins 5mn
puis soit direct barcelone en arrondissant sur marseille arrivé a sa hauteur .
attention les vents sont violents du coté du cap creus ;
pour le canal il faudrait mettre des roulettes sous la quille
cordialement
ALAIN :-)

26 nov. 2008
0

OK
Merci pour ces retours,

On est effectivement pas trop du genre à longer la cote, le bateau va vite et est assez confort donc c'est pas forcément prêt des cotes qu'on se sent en sécurité et qu'on est les plus a même de gérer du gros temps.

Vos message confirment mon intuition, on est bien la grand majorité du parcourt au portant, sauf en cas de dépression bien sûr.

Si d'autres on des expériences, notamment en terme de timing je suis preneur.

Je pense qu'on investira dans un petit chauffage, ça existe en 12V?

26 nov. 2008
0

Expérience vécue
Après l’achat de mon bateau, j’ai fait le parcours dans l’autre sens (St Raphaël – Cherbourg) en novembre 2006, équipage à deux (mon épouse et moi). La logique du trajet était celle d’un convoyage rapide car nous nous disions que décembre dans l’atlantique devait être encore pire que novembre. Après coup nous en avons tiré les leçons suivantes :
- En équipage réduit, il est difficile de se reposer sur un tel trajet. Des quarts vigilants sont impératifs, car il y a beaucoup de trafic, beaucoup de casiers, beaucoup de filets. De plus, les conditions météos sont plutôt rudes à ces périodes. Dans la pratique, au-delà d’une nuit en mer en équipage à 2, cela devient galère. Au départ, nous voulions naïvement faire le trajet en trois ou quatre étapes, mais très rapidement nous avons adopté un rythme de une nuit sur deux à la marina ou au mouillage, avec repos 24 heures si fatigué.
- La partie la plus « tranquille » a été le trajet Camarinas-Brest en 3 jours, parce qu’on a attendu un créneau météo favorable et que la veille est moins stressante au grand large.
- Au large du Portugal, je pense qu’il vaut mieux croiser loin des côtes (+ de 25 Nm), surtout la nuit, si on veut diminuer le risque des casiers et des filets.
- Il faut se méfier des conditions météo entre le cap St Vincent et Gibraltar : par fort vent de sud-ouest, peu de d’abris sont accessibles car la côte est du type « plage des Landes » avec rouleaux à l’arrivée. Nous avons essuyé un coup de vent dans ce secteur (50 nœuds d’ouest) et quand, épuisés, nous sommes arrivés à Ayamonte (frontière Espagne-Portugal) nous avons été obligés de faire demi-tour en raison de la barre et avons du nous dérouter sur Mazagone.
- Gibraltar : Trafic important, notamment de ferries très rapides. La nuit c’est un peu stressant. De plus, il faut bien calculer son horaire en raison du courant.
- Côte sud de l’Espagne : pas de difficulté rencontrée, mais le marina sont chères. Carthagène est bien sympa.
- Baléares : marina hors de prix, surtout Palma.
- Les prévisions météo en méditerranée ne sont pas très fiables, mais le Navtex a quand même été utile.
- Tout le trajet, nous avons souffert du froid car nous avions sous-estimé l’équipement indispensable (tenu de quart de qualité en particulier).

Conclusion : le conseil de BIMI est excellent ! Prendre son temps c’est la sécurité et le confort !

26 nov. 2008
0

à gibraltar
de préférence passer de jour à cause du trafic important .La nuit les gardes cote patrouillent jusqu'a almerimar et quelque fois plus loin
les passeurs ont des embarcations très rapides sans feux donc méfiance ,si on fait escale a gibraltar signaler son départ et son port d'escale mais surtout veiller canal 16
contrairement à ce que l'on pense la nuit ça caille ;
pour le chauffage sur ce type de bato il faut pas un petit mais un gros air pulsé
alain :-)

26 nov. 2008
0

ce n'est pas de la plaisance banale
St Raph Cherbourg en novembre, en couple en plus !!
Chapeau bas

:-)

26 nov. 2008
0

St-Raph-Cherbourg
Aucun mérite, seulement l'impossibilité de délayer le convoyage faute de place en Méditerranée, associée à une bonne dose d'inexpérience, un zeste d'optimisme et une foi inébranlable dans notre projet. Ce n'est pas vraiment dangereux si on est raisonnable, c'est seulement éprouvant physiquement à nos ages.
Mon épouse m’a avoué plus tard, qu’au large Cadix vers trois heures du matin, alors que nous étions attachés dans le cockpit depuis des heures, secoué comme des Orangina trempés et transis de froid, elle se demandait comment elle allait m'expliquer que, si c’était cela la plaisance, elle préférerait rester à la maison plutôt que de partir autour du monde. Curieusement, je me posais alors la même question.

26 nov. 2008
0

ce sont des récits comme les votres
que j'aime à rapprocher du plaisancier avec un 9 metres qui a appelé la snsm devant deauville avec du vent portant car son moteur était en panne

Il avait peut etre oublié son ancre flottante pour se freiner ..

j'arrete , je suis méchant, il avait surement une bonne raison !

26 nov. 2008
0

dans l'autre sens
et en juillet, j'ai été bloqué à Gibraltar pendant une semaine avec du 10 d'est

27 nov. 2008
0

Complément d'expérience.
Un petit avis personnel qui n'engage que moi : d'une manière générale, je préfère croiser très au large quand il y a un risque météo. Cela nous a bien servi quand, au large de Cadix, nous avons mis en fuite pendant une heure simplement pour nous reposer un peu. J’avais calculé qu'on pouvait tenir cette allure au moins trois heures avant d'arriver aux cailloux.

28 nov. 2008
0

Dans mon sens c'est quand même plus cool
Car la remontée du portugal en hiver...j'aurai pas osé personnellement.

Merci pour vos utiles contributions.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (95)

un soleil gros comme ça

mars 2021