bout dehors et chaussette

un asy sur un bout dehors ca marche tres bien mais quelqu un a t il une combine pour hisser et surtout affaler la chaussette?
J ai esaye de faire des renvois avec des poulies jusqu au cockpit mais comme ca tire pas bien vertical ca coince pour redescendre et puis ca fait une grande ficelle qui cherche a s enrouler partout..alors j ai ote la chaussette et j etouffe le spi dans la descente et..je dors avec la chaussette comme oreiller..bof

L'équipage
29 août 2003
29 août 2003
0

j'ai plus de spi depuis longtemps,
mais il me semble que si je devais résoudre le pb sur mon bateau, je ramenerai la drisse d'affalement de la chaussette au pied de mat, ainsi elle génerait pas et aurait peu tendance à s'enrouler

pour la descendre, avec une poulie sur un bout genre barber hauler, qui file au pied de mat pour la nav sous spi et qui est ramené sur l'avant par un bras pour affaler la chaussette, il est bien possible de mettre la drisse de chaussette ( de descente) contre le mat en nav et en bas de l'étai pour l'affalage

je suis pas sur, mais si ça marche pas, c'est vraiment pour em......er les gens

amicalement

30 août 2003
0

merci
je retiens ta proposition qui est seduisante.Je vais mettre en pratique.

30 août 2003
0

conseils spi asy pour béotien
le béotien c'est moi!

n'ayant jamais eu de spi asy ou autre, sauf depuis notre nouveau bateau ou un spi asy neuf était a l'inventaire, j'hésite a le hisser par crainte de pépin couteux, sans etre sur des points d'attache adaptés et de la manoeuvre' car peut etre qu'il n'avait jamais servi faute des détails de pont manquants (ça coute quand même 1500E ce gadget)

questions en vrac:
point d'attache au pont: devant l'étai ou derriere? (il y a une manille ajoutée sur la piece d'étrave, trés près de l'étai, peut etre pour ça)
poulie de drisse en tête de mat: orientable comme un spi classique,ou non?
faut-il impérativement une poulie de renvoi d'écoute en arriere du winch (je n'en ai pas)
on vire de bord au portant ou au prés, en le passant devant ou derriere l'étai?(là je passe vraiment pour un nul..)
dans quelle gamme de vent pour essayer, et ensuite quand on devient "bon"?

il y a peut etre un site avec tout ça décrit?

30 août 2003
0

du beotien a l autodidacte
si t as pas de chaussette et que tu veux pas en acheter une tout de suite ,je te conseille les elastiques suffisamment solides pour eviter tout gonflerment intempestif et assez fins pour ceder quand tu bordes ton ecoute.
Ainsi tu peux deja hisser ton spi et reflechir posement a la suite devant le parapluie encore ferme.
Pour affaler le spi,tu hisses a nouveau le genois afin de deventer la bete,tu vas au bon plein et tu choques la grand voile et l amure de spi puis tu l etouffes dans la descente.Tu mets tes elastiques autour d un seau percetu entres ton spi dans le seau et tu remets de nouveaux elastiques..et ton asy est pret a etre renvoye.
Autre technique facon spi sur petit bout dehors genre etap:tuabats,tu choques lamure et tu fais peter le spi devant l etai.Ensolo,meme barre dans le cul,il faut ni trop ni trop peu de vent pour reussir,les pilotes actuels doivent aider... mais ma religion me les interdit
J ai essaye avec un grand bout dehors de virer de bord ,face au vent sous asymetrique..echec honteux mais il doit bien y avoir moyen meme sans chaussette;pour ca il faut le conseil d un vieux rat de regate

01 sept. 2003
0

drisse de chaussette
bonjour je possède un spi "normal" avec chaussette et je frappe les drisses en pied de mat ce qui leur évite de se ballader.

ce que j'ai pu voir c'est que le point d'amure doir être devant l'étai et souvent sur un bout dehors de façon à faciliter le virement en empannant ; tu lâches un bras, le spi se balade devant et tu reprends par l'autre bras en passant devant l'étai.

perso avec le spi radial je n'utilise plus de tangon et simplement un barber afin d'éviter la montée du spi, mais c'est tout à fait perso.

traversée Continent Corse, avec deux fois 10 heures sous spi quel pied !!!!

01 sept. 2003
0

asy assez facile
bonjour,

le mieux pour utiliser l'asymétrique semble être le bout dehors, pour la longueur...manque d'expérience

j'en utilise sur 2 bateaux, sur l'aquila, le point d'amure est fixé sur le davier et la bosse revient au cockpit, ce qui permet de régler la tension du guindant en navigation. j'ai essayé le virement dans cette configuration, je ne fais plus que des enpannages...point important, la contre écoute passe derrière le spi (prévoir la longueur en conséquence)
pour affaler, 2 solutions, soit en larguant le point d'amure et on le rentre du cockpit par le point d'écoute, soit comme un génois, de l'époque d'avant les enrouleurs.

sur l'autre bateau, le point d'amure se trouve 1 m en avant de l'étai et là, pas de problème pour virer, les écoutes passant classiquement entre l'étai et l'asy

pour les plages d'utilisation, tout dépend de la façon dont est coupé ton asy, mais n'escompte pas trop faire du plein vent arrière avec par contre au largue ça fonctionne bien.
mais toujours moins bien qu'un symétrique

amuses toi bien

03 sept. 2004
0

spi et sac de noeuds
un des secrets de l empannage sous assy est de faire un emmpanage large, de bien choquer les ecoutes, si tu empanne troc sec y toutes les chances que ca parte en sucette
perso je suis faineant un peu et je ne met a poste qu une ecoute et j affale si il faut empanner(plus de risque avec l ecoute au vent qui traine dans l eau et qui viendrait gentiment se mettre sous le bateau etc...

03 sept. 2004
0

L'écoute ...
L'écoute peut passer par devant l'étai pour un empannage plus rapide (en régate) sans accrocher quoi que ce soit. Cela ne dispense pas un équipier d'aider le passage. Une écoute en continu est conseillée.

En croisière, on empanne pas toutes les 5 minutes l'asymétrique et il n'est même pas nécessaire d'avoir 2 écoutes. On passe devant le mât (et le bas étai éventuel) l'écoute à la main pour la faire passer sur l'autre bord tout en faisant suivre le spi.

03 sept. 200416 juin 2020
0

Attention
En laissant son bout dehors sans chaussette on risque d'attraper toutes sortes de choses.
Et je préfèrerais que personne n'éternue :-p .

03 sept. 2004
0

Pour répondre à Michel
Réponses en vrac:
1-point d'attache au pont: une poulie sur manille devant l'étai dans laqelle passe un bout (estrope) revenant au cockpit (ce qui permetra de régler la hauteur du point d'amure)
2-poulie de drisse en tête de mat: orientable comme un spi classique,oui (il faut veiller à ce que la drisse de spi puisse toujours passer devant l'était)
3-il faut impérativement une poulie de renvoi d'écoute en arriere du winch

4-on vire de bord au portant , en le passant devant l'étai.(prévoir des écoutes assez longues et faire attention lors de l'empanage que l'une d'elles ne passe pas sous le bateau,prévoir un empanage large).
5-pour essayer,un petit force 2 sans vague.
6-ensuite quand on devient "bon" de plus en plus souvent, mais à partir d'une certaine force de vent un génois devient aussi rentable, sollicite moins le bateau et est beaucoup plus sur (manoeuvrant et sécurisant)
7-le plein vent arriére n'est pas rentable par contre pour les allures situées entre le travers et le plein vent arrière cela marche bien.
Alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (43)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021