Bourse aux équipiers - Est-ce une arnaque ?

Bonjour à tous,

Actuellement prêt à embarquer sur une offre de de co-voyage, un point m'interpel :

  • le propriétaire du bateau souhaite faire signé un contrat pour "booker la place". Ce qui peut-être compréhensible. Pour cela, il demande à ce qu'une fiche d'inscription soit remplie,signée,avec passeport.

  • Le document demande des infos perso classiques et précise que 50% de la somme sera versée lors de la journée de rencontre avec l'équipage (1semaine avant départ) et le reste le jours du départ.

  • Lorsque je demande de discuter avec le proprio : il est à l'étranger.

  • Lorsque je demande plus d'info sur les personnes qui ont déjà booké (c'est le cas apparemment), pas de réponses.

Ma question : le fait de signer ce document, sans accompte avant la rencontre de l'équipage, m'engage à un effectuer un versement en cas de non-départ ? Rien n'est stipulé en ce sens (mais juridiquement?).

Ce type de démarche vous semble t-elle bizarre ? J'avoue être assez mefiant....

Merci pour votre retour et eventuelles expériences !

Bonne journée !!

L'équipage
19 nov. 2018
19 nov. 2018
3

Arnaque !! le mec monte un business avec des pseudos contrats sur de la co-navigation, c'est totalement illégal, comme de vous demander vos papiers ont tout autre accompte, a fuire

19 nov. 2018
0

équipier ou passager payant ?

19 nov. 2018
1

Idem....
Faut pas rentrer dans ces délires.

19 nov. 2018
19

Bonjour,

De ton côté demande copie de l'acte de francisation du bateau, de l'attestation d'assurance, du passeport du propriétaire...

19 nov. 2018
1

Et encore, pas du tout sûr que tout cela soit inaccessible à un arnaqueur méticuleux. AMHA il faut voir le gus en chair et en os et ne rien régler avant.

19 nov. 201819 nov. 2018
0

Ouh là, va voir ailleurs.
Ou si tu veux t'amuser un peu suis les conseils de Philosophe ;-)
Et dis toi que récupérer de l'argent qui n'est plus dans ta poche est hasardeux.

19 nov. 201819 nov. 2018
0

Associer "bourse aux équipiers" et "arnaque" ne convient pas forcément... Mais dans le cas précis que tu décris, l'annonce à laquelle tu as dû répondre semble être une arnaque! et à fuir... et rapidement!

19 nov. 2018
0

Arnaque peut être si c'est pour un convoyage, une balade a plusieurs mais ds ce cas là ou on voit le skiper et on règle de vive voix, ou on reçois des documents d'icelui avec photos et cv sinon c'est un pro d'école de croisière qui ds ce cas doit fournir les documents ad 'hoc
On peut penser aussi qu'étant données les circonstances et selon la zone de navigation prévue un skipper s'assure du statut de qui il emmène sur son bato
JL.C

19 nov. 2018
2

Franchement... le simple fait de se poser la question, y répond !
Es-tu prêt à embarquer avec quelqu'un sur qui tu as des soupçons, suspicions ?
Moi, perso, dans cet état d'esprit, je renoncerai...
Frédéric

19 nov. 2018
0

Qu'est ce que c'est que ce procédé ? Ça sent le charter déguisé :non:
A fuir

19 nov. 2018
1

Booker un place ? C'est de la loc avec skipper ton "co-voyage" ?

Un équipier c'est globalement pour que le skipper ne soit pas seul lors des manœuvres, c'est donc un engagement bipartie.

C'est donc :
- Participation a la caisse de bord
- Participation au frais de port (si croisière environs 3-5€/pers sinon c'est pas cool, surtout si le skip a le passeport escale).

C'est entre 15€->25€ par jour en fonction des menus/alcools

Ce n'est donc pas:
- Salaire du skip
- Participation au frais de déplacement du skipper
- Participation à l'entretien

Cependant c'est généralement de bon "ton" de laissé l’excédent restant dans la caisse de bord pour l'entretien du bateau -
Si le montant est raisonnable, sinon on repartage tout.

Il est aussi de bon "ton", de la fermer bien fort lors de l'élaboration des menus, et d'accepter tout ce qui tombe dans l’assiette, surtout si on ne participe pas a la confection du dit "plat". Sinon ça fait 4 personnes qui tournent pendant 4h au supermarché car "machin" aime pas les saussices, "bidule" aime pas les champignons.

Finalement la participation à l'alcool ne se fait pas au "prorata" de ce que tu penses boire. (après ça peux dépendre si y'a des très gros buveurs).

Attention: les règles précédents ne s'applique que lors d'un co-voyage et non pas lors d'un convoyage avec un skipper pro.

19 nov. 2018
0

@jatim : faire payer un équipier avec un écrit c'est de la loc déguisée, du charter "au noir" et là il n'y a pas de "bon ton". Si tout le monde est clair, cela se discute de gré à gré. Pour un équipier que l'on connaît mal et dans le cadre d'une destination précise on peut s'assurer que l'équipier dispose d'une somme suffisante pour assurer un retour de la ou il se trouve en cas d'incompatibilité. Si c'est que pour que" le skipper ne se sente pas seul pour les manœuvres, ce serait bien à lui de payer!"

19 nov. 2018
0

Complétement d'accord avec toi.

C'est d'ailleurs illégal rappelons le. Et qu'un skipper amateur à récemment été condamné pour cette pratique. (6k€ d'amendes).

Je persiste cependant qu'il est de "bon ton", de ne pas vider la caisse de bord en partant (tout en restant cohérent ce n'est pas un pourboire, mais pour remplacer une manille, un sceau perdu, et tache de vin sur les mousses du carrés, un verre cassé etc).
Sauf si le skipper est une peau de vache.

19 nov. 201819 nov. 2018
0

selon les navigations il est courant de faire signer une convention d embarquement, surtout si il y a des escales dans des pays ou une clearance est nécessaire. En cas de conflit et de débarquement de l équipier. Le proprietaire peut etre amener à payer son billet de retour.
une clause precisant que l equipier et ses ayant droit renoncent a toute poursuite contre le skipper en cas d accident etc...
En tant qu équipier une participation a la caisse de bord pour nourriture et frais est normale et si c est ecrit pourquoi pas.
parcontre de payer quelque chose en avance NON.!!!
C est des questions importantes a voir avant de prendre le départ car si ca coince ou la confiance n est pas a terre, imagine en mer......
il est plus facile de trouver un embarquement que de trouver un bon équipier... de quel type de croisière s agit il?

19 nov. 2018
0

@Didipol
"Ma question : le fait de signer ce document, sans accompte avant la rencontre de l'équipage, m'engage à un effectuer un versement en cas de non-départ ? Rien n'est stipulé en ce sens (mais juridiquement?)."

Seul ce qui est stipulé dans le contrat fait force de loi.
Ce qui n'est pas stipulé ne peut donc vous obliger.

19 nov. 2018
1

Je trouve toujours amusant au XXI eme siècle que le fait d'être à l'étranger empêche de se parler. Téléphone ? Skype ? Messenger ?

A fuir.

19 nov. 2018
0

Je dois dire que je comprend mal comment la aussi l’argen est rentre. L’anne derniere j’ai embarque un equipier je lui ai demande partage bouffe , port et gaz oil. Quand je vois les offres pouvant aller jusqu’a 100 € /jr pour participer a un Polynesie panama qui est du convoyage pour le compte du proprio, je m’înterroge, il demande 4 equipiers et ca risquevde durer 2 mois, il espere donc recuperer ......24000€ moins la bouffe

20 nov. 2018
3

Quand j était équipier j ais toujours participer uniquement à la caisse pour la cuisine.....
J ais apris beaucoup.
Un proprio qui a besoin des équipier pour le gasoil ou pour l entretien est à fuir.
Après il est impératif d être autonome financièrement pour pouvoir débarquer quand tu veux.
J ais trop vue d équipier ou equipiere jeter sur le quais pour mesantante.....
Après chacun gère sont boat comme il veux ou peu...

21 nov. 2018
0

bonjour,tout a fait et j irai meme plus loin:ou un skipper a BESOIN d un equipier pour naviguer et donc celui ci est mis a contribution et devrait etre renumerer ,j ai embarque comme cela des equipiers dont j avais besoin et je ne leur est rien demande...meme paye le resto en arrivant;maintenant chacun fait comme cela lui plait;quoiqu il en soit bon vent a tous.Jef.

21 nov. 2018
0

Vous raisonnez en mode consommateurs où être skipper ou équipier professionnel ou simplement mercantile (pro au noir), mais on a aussi le cadre de la plaisance où le plaisir se partage à plusieurs.
Il n'en est souvent que plus grand...

20 nov. 2018
0

J'ai amener un équipier aller retour en Corse. A l'arrivée il n'avait pas d'argent ni chéquier. Il a manger et bu gratos. Les prochains traversées ça serait copie de son passeport (pour bien l'identifier et savoir d'où il habite) et caisse de bord avant de partir...

20 nov. 2018
0

Copie du passeport, certainement pas. Caisse de bord avant de partir, pourquoi pas, mais le mieux, c'est encore de faire l'avitaillement ensemble (et donc de le laisser payer)

20 nov. 2018
0

partager le cout du gaz oil ne me parait pas abusif

20 nov. 2018
0

Le partage du gaz oil il ne faut pas l accepter en tant s'équiper...ca peu tourner au piège...
C est trop aléatoire d un bateau à l autre ou d une croisiere a l autre.

20 nov. 2018
0

J'ai embarqué pour une croisière à la voile mais le skipper ne naviguait qu'au moteur; j'ai patienté de la Tunisie à Bonifacio mais je l'ai laissé terminer seul. Cà m'a coûté 3/4 litres de l'heure partagés aec le skipper.

20 nov. 2018
0

Aleatoire oui mais mesurable, ou est l’arnaque?

20 nov. 2018
20 nov. 2018
0

Pour revenir au sujet : "arnaque sur annonce bourse aux équipiers", il faudrait que Didipol nous fasse part de cette annonce, mais Didipol n'est plus là...

Et pour vivre avec son temps, et savoir comment se passe le "recrutement" d'équipier, il y a des sites spécialisés et payants qui ressemblent à du co-voiturage mais pour bateau... Et là l'équipier paye à l'avance, et souvent plus de 30 €/jour, et en réservant sa place.

www.lepoint.fr[...]_23.php

20 nov. 2018
4

La raison principale pour laquelle un skipper, un propriétaire fait appel à des équipiers est qu'il a besoin d'eux pour diverses raisons, notamment de sécurité. S'il avait navigué en solo, il aurait supporté la TOTALITE DES FRAIS de la traversée, que ce soit de port comme de carburant. A y être pourquoi ne pas inclure dans la caisse de bord l'usure des voiles, du gréement, du moteur ainsi que la décote du bateau, etc.
Par contre un équipier, qu'il soit chez lui comme en mer mange. Il est donc NORMAL qu'il paye sa quote-part de nourriture et les éventuelles consommations autres que d'eau. Il participe aux diverses manoeuvres et en contre-partie il a le bonheur de la navigation et de la découverte de pays et contrées. Il n'est ni un client, ni un invité. Dans le 1er cas le convoyage est un charter déguisé et non-déclaré. Dans le 2ème il fait partie des gens de maison nourris et logés.

20 nov. 2018
0

Je suis dacord avec toit à 100 pour cent.....mois sa ma permis d apprendre plein de chose.
Par contre j ais de belle galère à raconter....
Certain skippeur sont totalement incapable....je me suis retrouvé la nuit seule à la barre sur un voiliers les proprios dorman a point fermé
Le tout sans pilote, sans compas utilisable de nuit.
Ont est arrivé en Corse en suivant les etoiles....
A 5h quand il est monter sur le pont au vue de la cote...il n y a même pas eu une excuse un cafe ou un merci
veridique
Les équipier ne sont pas responsable de la consommation abyssale du bateau.

20 nov. 2018
2

L'embarquement d'équipiers a beaucoup évolué ces dernières années. L'on est passé d'une relation de confiance, une sorte de "Topes la", à une relation fondée sur la méfiance a priori. Les risques d'une dégradation des relations au cours de l'embarquement ont toujours été élevés sauf qu'aujourd'hui lorsque l'on sollicite une participation financière on contractualise donc on juridicise la relation. Ces nouveaux embarquements sont dans une sorte d'entre deux entre d'un côté le geste amical et gratuit et de l'autre une relation commerciale classique. Quand on ne se sent pas à l'aise avec une proposition, il vaut mieux renoncer tout fe suite, sinon que l'on soit skipper ou équipier on assume le risque.

20 nov. 2018
0

Pas du tout d'accord avec Deha sur "la raison principale", ne généralisons pas trop vite sur son cas personnel.

Beaucoup de gens louent, très cher, un voilier pour faire une croisière, j'ai commencé la voile comme cela.
Un voilier de 11 m, sur lequel on sera 6 (c'est beaucoup...) et loué 1800 € / semaine, cela fera 300 € par personne, sans avoir mangé, bu, payé gazole et frais de port...

Alors ces mêmes personnes, pour naviguer plus souvent avec le même budget, se tournent vers des propriétaires qui "organisent" des croisières où seuls les frais de navigation seront partagés, et comme le dit Jatim plus haut, les équipiers peuvent "laisser" un peu plus que ce qui a été "dépensé" réellement, ils ont profité d'un bateau en bon état, qui a bien navigué, tout cela a un coût que bien souvent seul le propriétaire assume, ou du moins en grande partie même s'il demande une participation incluse dans la caisse de bord.

L'article du Figaro donné ci-dessus me conforte dans le coût d'entretien d'un voilier... 5 000 €/an !
Hé oui, bon an mal an c'est ce que me coûte le mien, et si on navigue 100 jours par an, plus de 3 mois (beaucoup ne le font pas), ça fait 50 € par jour de navigation, et après tout, pourquoi le propriétaire ne demanderait-il pas à ses équipiers, s'il s'agit bien d'une croisière, une participation à ces frais ?
Si un copain m'invite une semaine dans son chalet en montagne, je ne le vois pas payer la location de mes skis et le forfait remonte pente à ma place pour me permettre de faire du ski.
Il ne serait donc pas anormal qu'un équipier paye pour l'usage d'un voilier sur lequel il est logé pour faire une croisière sympa.

20 nov. 201820 nov. 2018
1

Contrairement à toi, je n'expose pas mon cas personnel, par contre tu interprètes à tort mes propos fruits de l'analyse d'ordre général de la situation. Je conçois que tu défendes bec et ongles ton point de vue même si j'apprécierais qu'à l'avenir tu te contentes de t'exprimer en ton nom personnel et non en celui de la communauté:

"ne généralisons pas trop vite sur son cas personnel"

20 nov. 2018
0

Petite précision qui a son importance, je n'ai pas interprété "son cas personnel" mais "généralisons" et t'ai exprimé mon sentiment là-dessus.
Je n'ai plus de voilier perso depuis 7 ans (âge + longue maladie et domicile trop loin de la mer) mais celui des autres. Par autres lire amis. Autrement tous les 2 ans sui aval médical je me paye une belle croisière d'une quinzaine de jours sur un voilier. Dernière en date "Le Svalbard".

Sans rancune.
Daniel

20 nov. 2018
0

@Deha, tu fais une mauvaise interprétation du terme "son cas personnel" que j'ai certainement mal formulé et qui ne voulait pas dire "le tien", mais celui de tout un chacun qui pourrait venir ici donner "son" avis.

As-tu un bateau (d'après ton profil on ne sait pas) pour venir ici affirmer qu'un skipper a besoin d'équipiers ?
J'en connais plus d'un, moi le premier, qui s'en passe sans problème quand on n'en a pas, ou même quand au dernier moment ils se débinent après avoir promis depuis plusieurs semaines de venir faire un bout de chemin avec moi.

Et je n'ai rien à défendre, j'ai un mode de fonctionnement avec mon voilier qui convient à tous ceux qui viennent naviguer avec moi, et c'est l'essentiel.
Leur bonne éducation fait qu'ils viennent (et reviennent...) avec bouteille(s) de rhum ou autre en guise de cadeau, qu'ils offrent la tournée au bistro du coin quand on va se balader, et parfois même le resto... Je sais, de mon côté, rendre la politesse.

Je sais aussi qu'il y a des "pique-assiettes", mais ceux-là ne reviennent pas !

Sans s'étaler sur l'intervention de Pierres qui a de "belles galères à raconter" comme équipier, j'en ai aussi quelques unes en tant que "chef de bord", nul n'est parfait.

20 nov. 2018
1

Bonjour, bonne comparaison et il y en a d'autres! J'ai été équipier et maintenant proprio. Je demande à mes équipiers et amis une participation à la caisse de bord si ce sont eux qui sont à l'initiative de cette navigation. Si la croisière se fait à ma demande, les frais sont pour moi. Mes équipiers ont aussi du savoir vivre ...

20 nov. 2018
3

En fait, tout dépend de qui est le demandeur.

Si c’est le skipper, l’équipier participera au minimum :
caisse de bord ou même prise en charge totale pour une aide au convoyage. Dans ce cas l’équipier devra apporter une compétence.

Si c’est l’équipier qui cherche à naviguer pour pas cher, c’est le skipper qui fixe ses conditions. On accepte ou pas.
On voit beaucoup d’annonces où l’équipier recherche avant tout des vacances à pas cher et c’est vrai qu’un voilier se loue autour de 2 à 3000€ la semaine.

20 nov. 2018
0

Voilà une réponse qui me convient

20 nov. 2018
0

Idem, à fuir.
Je ne sais pas si les relations se sont dégradées, mais quand tu vois des annonces dans le style "Pitié, vient m'aider sur mon bateau, je suis tout seul, sinon je crois que je vais vendre", on se dit que les semi-charters non officiels peuvent aller se chercher d'autres couillons, ce ne sont pas les embarquements qui manquent !

20 nov. 2018
0

S'il y a un ingrédient indispensable à la réalisation d'une croisière réussie c'est bien la bonne entente à bord.
ça vaut une participation équilibrée, non .

20 nov. 2018
2

Oui, Duduche, les bons comptes font les bons amis.

On a le droit de ne pas compter tous de la même manière ici sur ce forum, l'important est que sur le bateau les choses soient claires avant d'embarquer.

20 nov. 2018
1

si on suit bien ce fil , bientôt il faudra payer les équipiers .

20 nov. 2018
0

il faudrait au moins ne pas les prendre pour les copropriétaires et leur faire payer les charges : amortissement, usure, port ...............

21 nov. 2018
0

J'ai trouvé une annonce sur la bourse des équipiers. La navigation m'intéressait. J'ai répondu à l'annonce et le skipper et moi avons échangé par mel, par téléphone, par skype, pour convenir des conditions matérielles et financières. Celles-ci se sont équilibrés selon nos attentes respectives.
J'ai payé mes billets d'avion (hou, il a pris l'avion) et ma part de nourriture, le reste est resté à charge du skipper.
Si j'avais voulu imposer d'autres conditions je n'aurai pas été retenu et j'aurais loupé cette expérience.
A la fin, avant de débarquer et de reprendre l'avion, j'ai fait un petit cadeau pour le bateau... comme quoi le deal était bon.

21 nov. 2018
0

bonjour,comme dis plus haut,si vous avez reellement besoin d un equipier pour naviguer il semblerait normal de le renumerer pour le travail qu il fait et qui vous permets de naviguer.Perso je paye le resto en plus quand j ai besoin d equipiers.

21 nov. 2018
0

Lors de la navigation le skipper m'a dit avoir reçu une cinquantaine de réponses à ses annonces... dont pas mal tout à fait sérieuses.
Offre - demandes... l'échange de services est accepté de part et d'autre, on tope là.
l'annonce décrite par didipol fleure l'arnaque à plein nez... je n'y aurai pas donné suite.

20 nov. 2018
1

Les équipier sur les grosse unités sont payer et heureusement....
Le statut d équipier manque de définitions.... pour les jolie filles c est plus facile que pour les tons...ou les garçon plus âgé...
Pour les garçon un minimum technique est souvent demander...
La caisse de bord n est souvent pas le soucie
J en ais vue se faire éjecter manu militaire et repartir quelques heures après sur un autre voiliers...
BREF les massage et autre service sont souvent sous jacent...meme pour les garçons.
Payer pour navigué sur un bateau que l on connais pas faut pas rêver chers propriétaire....souvent les bateaux ne sont pas toujours très fiable.
Ma carrière c est terminé le jour où j ais pue m offrir un voilier de taille raisonnable.
Et c est vraie que j ai pue m offrir quelque équipieres pas très frileuse...
Et il y a pas mal de choix.!
Mon dernier propriétaire etait particulierment attentif et n avait qu'une trouille que je mette les voiles....15 ans après on me demande toujours.
Demander une participation à un equipier au-delà de la participations aux course journalière sa me semble particulièrement indécent.

20 nov. 201820 nov. 2018
5

" c est vraie que j ai pue m offrir quelque équipieres pas très frileuse... "

hachetag balance ton skiporc ?

20 nov. 2018
1

Je sens que t’es moche dedans et dehors

20 nov. 2018
1

La législation sur les frais demandables aux équipiers lors de cobaturage est explicite:
Que ce qui est strictement lié à la croisière (Nourriture, carburant, port) et en divisant par le nombre de personnes à bord, skipper compris.
Autrement ce sont des revenus à déclarer au premier euro.

21 nov. 2018
0

oui, ce sont les directives de l'administration fiscale actuelle... édictée par des gens qui n'ont pas compris l'économie solidaire et veulent imposer tout échange.

20 nov. 201820 nov. 2018
1

Ca pue un peu qu'il ait pu !
"et il y a pas mal de choix"...
quel horrible bonhomme !
on se croirait au supermarché ou il choisit ses équipières...beurk !

20 nov. 2018
0

Quelle classe, quelle élégance !

20 nov. 2018
0

Attention il n’y a pas que l’argent qui les intéresse ... votre identité complète et copie du passeport c’est génial pour faire des faux papiers ou usurper votre identité à toutes les fins que vous pouvez imaginer ...

20 nov. 2018
0

Pas d’accord, ils y a evidemment des gens sympa et attentiones, comme partout. D’habitude c’est la sout disant mentalite ds Jeunes qu’on stigmatise , quand ce n’est pas celle des parisiens. Ventdebout resaissit toi stp

21 nov. 2018
0

Sa dérape sérieusement.....

21 nov. 201821 nov. 2018
4

Je suis de ceux qui trouvent ce mode de fonctionnement malsain. De deux choses l'une, soit le chef de bord a besoin d'aide pour atteindre un objectif et il serait gonflé de demander plus que la bouffe pour çà, soit il accepte de gérer à bord des personnes dont il n'a pas besoin et c'est du charter. Les entre deux me semblent être des pièges à cons juridiques, humains et financiers.

Si un propriétaire n'arrive pas à assumer seul ses frais d'entretien, il y a au moins trois solutions moins contraignantes que le charter (bonjour les diplômes, assurances, contrats, etc.) :co-propriétébateau plus petitlocation>

J'ai trois expériences de recrutement d'équipiers par "bourse aux équipiers". C'est trop peu pour en tirer des stats, mais tout le monde y a trouvé son compte :pour constituer un équipage de régate, un jeune en apprentissage à mi-temps dans ma région. Venu que quelques fois, mais bon esprittoujours pour la régate, les membres d'une asso étudiante (école vétérinaire) : 2-3 gars perdus au milieu d'une quinzaine de filles. Super souvenirs : équipage inexpérimenté, certes, mais motivé, à l'écoute, apprenant vite, souriant, attentionné et ponctuelpour un convoyage de plus de 24h dans des eaux fréquentées, une équipière devenue ma compagne et avec laquelle nous partons autour du monde

Vu qu'au départ c'est moi qui sollicitais une aide, je n'ai jamais rien demandé de plus que la ponctualité (j'étais déjà bien content d'avoir quelqu'un sur demande). Très vite, les équipiers, voyant comme ils étaient reçus, ont adopté mon mode de fonctionnement et sont spontanément arrivés avec les courses pour me faire à manger, comme je l'avais fait pour eux.

P.S. prendre des engagements (que ce soit en tant qu'équipier ou comme chef de bord) sur une étape de plus de 24h avec un équipage que je ne connais pas, perso, je ne ferais pas. Je ne suis pour l'instant prêt à risquer ni le plaisir ni la sécurité...

21 nov. 2018
1

Complément pour être constructif :
Si tu as quelques euros à dépenser pour faire du bateau, vas donc faire des stages Glénans ou UCPA, t'apprendras probablement plus, c'est suffisamment cadré pour limiter un max les situations à la con et c'est pas cher.

21 nov. 2018
0

Je navigue dans un cadre associatif, je pars pour des balades de plusieurs jours avec des équipages variés... et les problèmes relationnels entre humains ne se sont jamais envenimés... certes il peut y avoir quelques tensions, mais elles se détendent on est là pour la plaisance.
Peut-être un effet de la personnalité du chef de bord...

21 nov. 2018
0

hello,

ce qui est autorisé par les impots (extrait du BOI du 28/11/2016) :

Il est admis d'exonérer l'activité consistant pour un particulier à proposer des sorties de plaisance en mer avec d'autres particuliers, sous la condition que la somme demandée à chaque participant
corresponde à une participation aux seuls frais directement occasionnés par l'expédition, soit les frais de carburant, de nourriture et d'amarrage pendant ladite expédition à bord d'un navire de plaisance à usage personnel au sens de l'article 1 du décret n° 84-810 du 30 août 1984

Il est précisé aussi plus haut dans ce document que le skipper paye sa quote part à tous ces frais.

tout ce qui en sus est imposable (y compris les participations aux frais d'entretien) comme revenu et là on rentre dans du travail dissimulé (et sans les diplomes ou autorisations, capt 200, navire déclaré en NUC par example).

donc caisse de bord partagée oui; plus non

Xavier

21 nov. 2018
0

Ce sujet a fait l'objet d'autres fils... et il a été démontré que ceux qui avaient posés ses règles fiscales étaient complètement à côté de la plaque...
mais, hélas, ce sont eux qui gouvernent, fort mal.

21 nov. 2018
0

@Duffy

Merci d'avoir sorti le texte que j'ai eu la flemme de chercher. :-(

21 nov. 2018
0

Certains avis sont très tranchés concernant les "besoins" d'un propriétaire de voilier qui fait soit du charter (donc il gagne du fric), soit il veut un équipier pour aller quelque part...

Heureusement, il y a des nuances, tout n'est pas blanc ou noir, et à bien regarder les annonces des bourses aux équipier, une rubrique ici même en propose, on voit qu'il y a de tout...

Je pense que ces gens là sont prêts à vous inviter à bord, voire plus...?
www.hisse-et-oh.com[...]imentes

Et cela ne me choque pas du tout de voir que l'on propose une croisière d'une semaine pour 40 €/jour...
www.hisse-et-oh.com[...]-d-azur

franchement, qu'est-ce que l'on a pour 40 € ? Ah oui, 3 heures de pédalo, mais sans manger !
www.loisirs-nautique-isere.com[...]es-midi

21 nov. 2018
0

dans le cas de la croisière à 40€ il s'agit de passager payant pas d'équipier

21 nov. 2018
0

il cherche des copains avec qui passer un bon moment à terre et en mer ce genre d'annonce ne devrait pas figurer dans une bourse aux équipiers

21 nov. 2018
0

@ matelot;
non, il s'agit de participation aux frais, c'est clairement écrit.

Après, on peut trouver que c'est beaucoup, cela dépend.
Il y a peut être de prévu beaucoup de boissons, des mets onéreux, une consommation de gasoil excessive etc...

21 nov. 2018
0

@Duduche

c'est à coté de la plaque je suis d'accord mais c'est le texte en vigueur.
Si tu as un pb à bord avec un de tes equipiers et que tu demandes plus, au niveau assurance en tant que skipper, aucune certitude que tu sois couvert car tu fais une sorte de travail au noir sans diplome pro.

21 nov. 2018
0

@matelot53...
Si cette annonce ne t'intéresse pas parce qu'elle est au dessus de tes moyens, hé bien tu l'ignores, mais tu ne peux pas dire : "ne devrait pas figurer dans une bourse aux équipiers".
Où veux-tu la mettre, dans quelle rubrique ?

Parce que ce genre d'annonce ci-dessous, tu peux m'expliquer ?
www.hisse-et-oh.com[...]antique

elle ne me dérange pas, mais si je cherche quelqu'un pour traverser l'année prochaine, je répondrai à une annonce un peu plus étoffée.

21 nov. 2018
1

la question est de savoir quel est le rôle de l'équipier est-il là pour boucler un budget ou pour participer activement à la navigation ? que des gens cherchent à gagner de l'argent ou faire des rencontres grâce à leur bateau ne me gène pas si c'est annoncé clairement au départ

21 nov. 2018
0

A avant de critiquer un équipier commence à la rencontré.....on c est jamais

21 nov. 201821 nov. 2018
0

Je ne prend pas d équipiers mais si ce la devait arriver , une discutions autour d un café pour déterminer les choix de chacune , mais bon au vu des retours c est souvent galère ...
Je passe sur l histoire du skipper qui fini au fond de l eau ... et du matelot qui essaye de revendre le voilier !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (179)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021