Boulons de quille

Bonjour à tous.
Des traces de rouille assez importantes dans les fonds de mon boat à l'emplacement des boulons de lest me disent qu'il va falloir un de ces jours déquiller et changer les boulons de lest.
Je sais que cela se fait mais de quelle façon je l'ignore. Quelqu'un a t-il la technique, une expérience ou un avis à me communiquer ?
Je vois très bien le boulot de déquillage et de remontage, c'est entre les deux que je ne pige pas.
Les anciens boulons sont-ils enlevés, si oui comment ?, et remplacés, encore comment ? Comment ça tient, sur quelle profondeur du lest descendent-ils ?
Ou de nouveaux boulons sont-ils placés à coté des anciens sciés ? Donc nouveaux trous dans la coque ...Et toujours la même question: comment ça marche ?...
Merci de vos éclairages.

L'équipage
22 nov. 2005
22 nov. 2005
0

Un chantier de CAP D' AGDE effectue 4/5 opérations de ce type par an
A cause d' un danger isolé '' la lauze '' situé à la sortie du port !!!!

D ' après ces professionnels la difficulté consiste surtout a éliminer le joint d' étanchéité sikaflex situé entre la quille et la coque

Tous les boulons de quille enlevés Cet appendice de plusieurs tonnes reste collé a la carène , le plus délicat est de découper morceau par morceau ce joint avec cuter et lames de scie .....en se préservant de la chute du bloc de fonte

Par la suite les boulons de quille sont remplacés a neuf les portées de la quille sur la carène rénovée ainsi que les fonds du bateau

un lit d' étanchéité de sikaflex est posé sur la quille et son appui avant remontage et mise en place des nouvelles vis.

22 nov. 2005
0

Pour obtenir une réponse plus pertinante...
...il faudrait que l'on en sache un peu plus sur le voilier et son type de lest.

22 nov. 2005
0

pas toujours, denis
sur certains bateaux dont le mien, on visse les ecrous à l'interieur ce qui evite le risque evoque dans le post precedent. sur d'autres on visse un boulon dans le lest
cqfd

22 nov. 2005
0

sans
C'est un bateau de 11 m avec un lest court en fonte . Tirant d'eau 1,40.Environ 2,5 Tonnes.
Mais je ne vois pas pourqupoi cette question . quel que soit le lest il est tenu par des boulons et l'opération est la même.Du moins il me semble.

22 nov. 2005
0

Pour dévisser
un goujon on peu éventuellement souder l' écrou sur la vis et dévisser comme s' il s' agissait d'une vis

Evidenmment il est bécessaire d'avoir des clés ou une dévisseuse puissante et adaptée

Pour extraire une vis cassée ( ou goujon ) Il existe des extracteurs .

Le plus agaçant parait il c'est lorsque les tiges des goujons ou vis sont tordues à la suite des chocs
Ce n'est pas facile de les retirer .

En fait il s' agit de cas d'espèces ou il faut s'adapter suivant la configuration du pb

22 nov. 2005
0

mécaniquement parlant, un boulon est constitué...
... d'une vis et d'un écrou.
Et par extension la vis qui contribue a former le boulon a pris le même nom : boulon !

Ensuite il existe le "goujon" qui serait comme une vis sans tête (ou boulon sans tête).

Une quille est bien souvent fixée par des goujons et des écrous.

Le goujon est vissé dans un trou taraudé, le tout est mis en place avec le joint à des couattes, et de l'intérieurs sont vissés les écrous sur les goujons qui dépassent...

Je crois qu'un goujon a moins de chance de casser qu'une tête de boulon.

Alors je pose une question :
N'est-il pas possible de ne changer que les écrous et goujons (bateau quand même callé à sec et un par un) sans être obligé de "faire" tomber la quille si le joint est bon ?

22 nov. 2005
0

activité en cours...
sur mon Sangria.
Je viens d'enlever les boulons de quille.
Il faut en effet savoir si la quille de ton bateau tient par des vis qui viennent se prendre directement dans des perçages taraudés dans la quille ou si tu as des boulons qui traversent la quille et la coque.
Il faudrait aussi connaître l'âge du bateau (pas du capitaine) pour savoir si le joint entre la coque et la quille est simplement réalisé par le plan des 2 surfaces ou s'il y a une pâte type "sicaflex" entre les 2.
Sur mon embarcation il a fallut que je tape dur pour extraire les vis et je ne sais pas ce que je vais trouver entre les 2.
Sur le site j'ai trouvé une explication simple pour refaire le plan de joint de la coque (mélaminé, film plastique, démoulant et gelcoat puis serrage en pression).
Bon courage
Ludo

22 nov. 2005
0

sans
Si je comprends bien je vais en ch...!
Le problème est que pour l'instant je ne sais pas si se sont des vis ou des goujons vu que tout ça est noyé dans le gelcoat du fond , je vois juste de la rouille et une bosse . Mais correspond-elle à un écrou ou à une tête de vis. Il va falloir creuser pour découvrir la galère...
C'est un Gibsea de 90, je pense que dans ces années là on mettait déjà du sica , hélas pour moi...
Mais imaginons qu'avec la rouille le goujon, l'écrou ou la tête de vis, peu importe , casse au desserrage.Comment retirer alors le morceau dans le lest ? Et de quelle longueur est ce morceau dans le lest ? 10 cm ou 1 mètre ?

23 nov. 2005
0

oui, oui, tu ne risques rien à découvrir les têtes des boulons
ou de goujons.

Ce n'est pas ça qui fait l'étanchéité, et si tu n'as pas l'outillage, un petit burin et marteau feront l'affaire.

Et puis la rouille a en apparence des effets bien plus spectaculaires qu'en réalité. Un petit grain de poudre de limage (pas un copeau de perçage) sur le pont va vaire une tâche bien plus grosse.

23 nov. 2005
0

sans
OK pour décaper le haut des bosses à la meuleuse ou au ciseau, mais je ne vais voir que le haut du boulon-goujon-vis-écrou.
Comme il y a de l'oxydation et que le haut est enfermé dans du tissu et du gelcoat , étanche normalement, je pense que l'eau responsable de cette oxydation est arrivé par le bas, c'est à dire entre le lest et la coque.Défaut de joint.
Je suppose donc que l'endroit le plus attaqué est au ras de la coque, donc invisible avec un simple meulage des hauts...
A moins qu'il ne s'agisse que d'un rondelle ou d'un renfort en "mauvais inox"...
Pourvu que ce soit ça.

Mais si ça n'a une durée de vie que de 30 ans en moyenne , les chantiers devraient crouler sous ce genre de travaux. Or ce n'est pas une opération si courante...
De plus surement hors de prix, vu le temps de main d'oevre et les manuts, c'est pour ça que je voudrais m'en sortir seul ou presque si possible, et donc que je me renseigne par le biais d'HEO.

24 nov. 2005
0

sans
2 tonnes, poids indiqué dans la fiche technique.

23 nov. 2005
0

30 ans...
..., c'est d'après certains héoilens et autres passionnés de réfection de bateaux, la durée de vie des boulons de quille.
Chez Gibsea, tu aurais peut-être l'information sur le type de boulons ou de goujons.
Un autre moyen c'est de regarder la position de tes "bosses" par rapport à l'axe de la coque et de regarder l'épaisseur de la semelle de la quille à cet endroit.
Tu peux aussi décaper la quille à l'endroit ou devrait être prise la tête du boulon.
La rouille peut aussi provenir des rondelles ou d'une plaque en fer de renfort prise dans la coque.
Pour ma part, j'ouvrirais une de ces "bosses" avec une petite meuleuse ou une microperceuse munie d'un disque à tronçonner (type Dremel). Tu aurais une réponse immédiate, fiable et recouvrir ce que tu auras ouvert n'est pas très compliqué.
Tu connais "La découverte ou l'ignorance" de Tri Yan ? !!!
Kenavo
Ludo

23 nov. 2005
0

30 ans seulement ???
Quelqu'un a-t-il l'expérience de ce qui peut se produire ?
- Taraudage du lest qui est bouffé ?
- Filetage des boulons ?
- Attaque des boulons à l'intersection du plan de quille ?

Pour ma part, je suis très sceptique car pour qu'il y ait oxydation, il faut de l'oxygène et, avec le joint sika, il ne doit pas y en avoir beaucoup !

Autre question pour les pros : Peut-on se fier - comme je le suppose - à l'absence de rouille sur la jonction lest / coque ?

Maerci d'avance

Loïc

23 nov. 2005
0

Moi à ta place,
1)je découvrirais tous les boulons et les contre-plaques en enlevant la strat'
2)si certaines ou toutes sont rouillées, il y a fort à parier que le lest est ou a été pour le moins humide et qu'il faudrait retirer tous les enduits pour le faire sécher (demander le poids du bateau au moment du grutage)

Ensuite, tout dépend de l'étendue de l'oxydation, si tous les boulons sont rouillés ou s'il y a une perte de substance, aux grands maux les grands remèdes...
Sinon, séchage et traitement epoxy local pour isoler de l'air
Je précise que c'est l' avis d'un non initié

23 nov. 2005
0

Si tu penses que c'est à la jonction
qu'est l'entrée d'eau, il doit y avoir des craquelures des peintures, peut-être même des réparations témoins de chocs...?
Quoiqu'il en soit si c'est le cas, tu devrais mettre une ou des photos et les pros du site se précipiteront pour t'aider...
Ma seule expérience est sur un lest qui avait pompé beaucoup d'eau parceque mal enduit, laquelle eau remontait par capillarité au niveau des goujons qui rouillaient...

23 nov. 2005
0

quille de 42 ans
Salut denis

Je viens de remettre en place mon lest en fonte du ZS710 la corrosion etait importante sur la fonte mais les goujons inox diamètre 14 mm malgrès de légères traces oxydation sur les ecrous l'inox est nickel a coeur. l'eau qui peut stagner dans les fonds peut oxyder .comme il est déjà dit des fissures apparentes a la liaison coque -pont sont plus "graves" .
Quel poids de lest dois-tu manipuler .

24 nov. 2005
0

Très clair, merci Eric non inscrit...
Quant au coût de l'opération, il ne semble pas falloir dramatiser, cf le lien suivant sur l'incontournable site de Christian Couderc :
www.voilelec.com[...]lle.php

ou l'on trouve en "Sujet annexe, refaire le joint" : Au bout de quelques années beaucoup de joints de quilles fuient. Il faut profiter du tirage pour carénage pour le refaire. Soudoyer votre grutier pour qu'il vous laisse sur sangles deux heures au moins avant de remettre à l'eau. Il faut absolument réaliser l'opération bateau sur sangles pour mettre les tirants de quille en tension, l'allongement est très sensible, sur cales, l'interstice se referme avec tout le poids du bateau en compression. Gratter alors le vieux joint avec des gouges et des cutters. Il faut parfois en enlever sur quelques centimètres de large et de profondeur. Si vous avez le temps, fignolez au karcher, séchez avec des chiffons, et finissez au pistolet à air chaud. Passez un primer d'accrochage puis bourrez avec des cartouches de joint silicone, lissez et accélérez le durcissement au pistolet à air chaud, le grutier commence à être un peu nerveux. Passer autant de couches d'antifoulings que possible, toujours en accélérant à l'air chaud en fonction du temps que vous pouvez négocier. Vous être tranquilles pour de longues années.

BMBV / Loïc

24 nov. 2005
0

manipulation lest
Bonjour denis

le plus simple pour désolidariser un lest ton bateau calé sur ber avec 30 cm sous la quille te permet de positionner 2 petits cric rouleurs voir magazin bricolage.
après avoir divisé tes boulons de fixation tu en remplace au moins deux par des tiges filetées plus long de 10 cm.De cette manière lorsque tu vas descendre tes 2 crics le lest ne pourra plus echapper totolament de la coque ,2 tonnes vaut mieux que çà reste en position verticale . tu pourra ainsi descendre ton lest et bosser tranquille a ton rythme.
A+Stephan

30 août 2021
0

Salut @FAST 30

Je fais appel à toi car c'est le modèle de mon bateau
je dois changer les goujons de quille mais je ne trouve nulle part les infos concernant la conception du Fast 30 (chantier Francqueville)
je n'ai donc aucune idée si ce sont vraiment des gonjons d'ailleurs
si tu as des infos concernant ce modèle je suis preneuse.
Merci par avance

31 août 2021
0

Je pense que, quelque soit le bateau, il est nécessaire d'en connaitre les caractéristiques avant de procéder.
A l'epoque, j'ai remplacé les 14 boulons de mon super challenger Mauric avec facilité ; 2 chèvres en bastaings solidement ancrées et haubanées placés à l'avant et à l'arrière ; 2 sangles de camion et 2 palans ; montée du bateau droit. Une fois le supercha assuré par les sangles j'ai coupé au lapidaire les écrous bloqués, puis coulé gazoil w40 et huiles de fritures diverses et variées autour des gougeons.
Après quelques jours je prévoyais de chauffer les têtes depuis l'extérieur avec une lampe à souder ; cela n'a pas été nécessaire : ils sont venus avant.
Le fait d'avoir soulagé la coque de quelques millimètres chaque jour a sans doute commencé à les faire descendre.
Effectivement, un vieux couteau de cuisine pour sectionner le joint.
Puis enlèvement du lest pour le sabler ;le plus dur de toute l'opération :1.3tonne de fonte déhalée avec un vieux 4x4 pour le sortir de sous ce 👺💀👻👽💩🖕 de rafiot, puis monté sur remorque.

Maintenant je souhaiterais changer les boulons de mon Loctudy et je me sens beaucoup moins malin. C'est que le lest est inséré dans la quille longue et les gougeons les plus longs traversent 60 bons cm de bois.
Une autre paire de manche que les bulb keel....
Comme ils ne semblent pas encore trop pourris je vais temporiser, afin de ne pas faire pus de mal que de bien. Dans un chantier cela reviendrait plus cher que la valeur du bateau...

01 sept. 2021
0

Au travers du bois des varangues :
Très dur... à la masse.
Bon courage....

01 sept. 2021
0

Sinon , si c'est juste pour changer les tiges filetées .
Les démonter 1 à 1 en enduisant de polymer au remontage.
Sur les.lests plomb , impossible car les gougeons sont soudés entre eux et noyés dans le plomb .
Bien savoir comment est fabriqué le lest et sa fixation avant de tenter le coup. On peut acheter un lest neuf mais les trous seront à refaire.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (151)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021