Boucle de l'Atlantique....Problémes rencontrés

Bonjour,
Préparant une boucle de l'atlantique sur une année, quels sont les problémes techniques le plus souvent rencontrés...Conseil sur la liste de piéce de rechange a emporter (mis à part les consommables: filtre, turbine...)
Merci de vos conseils.

L'équipage
17 sept. 2011
17 sept. 2011
0

le frigo mal isolé ou plus assez de freon , l energie , pas assez de batterie ou systême pour les recharger , pas mal au niveau du pilote électrique , en prévoir deux , e reste question du niveau d entretien du bateau

17 sept. 2011
0

Merci, En ce qui concerne le pilotez, je dispose d'un Simrad AP 28 avec verin électrique sur meche de saffran et un Pilote de cockpit Simprad TP 32, croyez vous necessaire d'embarquer un verin électrique de secours??
Je précise que je pars en solo.

17 sept. 2011
0

Si tu ne veux pas d'ennuis, et surtout en solo, part avec un régulateur d'allure. Ca ne tombe jamais en panne ...

17 sept. 2011
0

Ne pas lésinez sur les manilles de rechanges, le petit accastillage donc. Deux traversées, c'est mettre à rude épreuve le matériel. Pour avoir connu un festival d'emmerdes en 2009, je conseillerais d'avoir à bord, un et même deux palans de GV en plus. C'est incroyable comme cela peut rendre service un palan. Pour ce qui me concerne, je dirais que cela m'a presque sauvé la vie.
Un étau, quasi indispensable. Et une boite à outils très bien équipé. Perceuse sans fil etc. Mais là c'est assez évident.
l'idéal étant d'avoir à bord l'équivalent du matériel d'un atelier. Quand il y a de la casse, il faut pouvoir intervenir avec rapidité, précision, et d'une manière opportune.

C'est que ce qui me vient à l'esprit pour l'instant.

17 sept. 2011
0

La liste de vos E----des m'interesse, je porrais en tirer un grand enseignement.

17 sept. 201116 juin 2020
0

Le principal est décliné sur la carte ci-jointe.
Qui n'indique pas les autres petits soucis dont certains aurait pu s'avérer catastrophique sans la réparation appropriée. Je pense, entre autres, aux rails fixés sur les mats carbone qui commençaientt à se désolidariser du coté du vit de mulet.

17 sept. 2011
0

Pffff ..! chaud comme traversée, non ? :bravo:

17 sept. 201117 sept. 2011
0

Ce fut une festival car le voilier n'était pas suffisamment préparer pour une transat.
Mon cas ne devrait pas être significatif !

Certaines avaries sont spécifiques au type de voilier.
Mais des généralités peuvent s'en déduire.

Un produit qui m'a m'a beaucoup aidé, c'est la colle époxy bicomposante à collage rapide (5mn) et en quantité plus importante que les seringues vendus en magasin.
Cela permet de coller rapidement des pièces de bois par exemple. Et la rapidité est souvent salvatrice à bord.

Pour le cas des rails désolidarisés, j'ai à peu près résolu le problème en mettant des sangles autour du mat, le plus bas possible, et en les collant justement à l'époxy. Ces sangles n'était pas à bord en prévision de cas d'urgences.
L'improvisation est également salvatrice…
Sangle et époxy, voilà un couple qui peut résoudre un bon nombre de problème mine de rien.

Ajouté à cela, un bout de contreplaqué, des bouts de bois de tailles différentes, des vis de grande tailles.
Cette liste doit pouvoir s'étendre.

Sinon, j'avais à bord pas mal de bouts en supplément et cela m'a vraiment été utile.

17 sept. 2011
0

bonjour,
perso je prendrais un régulateur d'allures

surtout en solo en cas de panne electrique je me vois mal barrer 24h/24 ou mettre à la cape pour dormir un peu , un ais E/R ,un sextant et une p'tite galilette ,

pour ce genre de balade en solo s'inspirer de la mini transat
il faut revenir aux fondamentaux de la nav .
privilegier ce qui fait avancer avec de la rechange ,
alain

17 sept. 201117 sept. 2011
0

Le plus chaud, cela a été évidement le pied de mât-avant déboité.
Imaginer le triangle tout à l'avant, où se pose la mât.
Le mât en carbone a commencé à pivoter et a fini par se déboiter.
Heureusement, cette partie servait aussi de bailles à mouillage et le câblot présent a diminué le mouvement du mât.
j'ai alors eu l'idée de rajouter un maximum de bouts afin d'accentuer la solution amortisseur de mouvements. Mais le mât a continuer bien sur de bouger.
Très perturbant cette épée de Damoclès du 19 juillet au 4 aout, à savoir un pied de mât se broyant, et broyant par la même occasion la peau intérieur du sandwich et un mat s'inclinant toujours plus vers l'arrière et risquant à tout moment de tomber entrainant peut être une ouverture de pont quelque peu indésirable…

Finalement, je crois être né sous le signe d'une bonne étoile…

17 sept. 2011
0

J'ai eu de la case avec le Navik.
Un bon régulateur mais pas le plus costaud c'est évident.
Pour la suite, je compte emporter un maximum de pièces de rechange, à défaut de pouvoir m'en acheter un autre, genre tout inox.

17 sept. 2011
0

soigne ta préparation, 90% des problèmes et des pannes proviennent d'un mauvais montage, revois bien tes câblages et connexions, l'étanchéité...l'electronique et particulièrement les pilotes auto sont devenus fiables si tu respectes ces quelques règles élémentaires...l'accastillage et le gréement courant ne souffre pas d'á peu prêt! fais la chasse au raguage, á la rouille sur les manilles, revoir tes passages de manoeuvres...un tuyau prend quelques mètres de Dynema non gainé, il te servira a renforcer un vit de mulet ou a remplacer une manille, voire un ridoir...une perceuse sans fil et de bons forêts sont indispensables comme un stock de visserie inox et des cosses électriques... et évidement une bonne caisse á clous!.. imagine ton bateau au portant par 25 nds et 4 m. de vague dans le cul pendant des jours et pense á ce qui va raguer,prévois les retenues de bôme á poste et faciles á larguer....enfin, plein d'anticipations de ce genre t'éviterons beacoup de galères au large...et n'oublies jamais la loi de murphy!!.. ;)

17 sept. 2011
0

Le Spectra ou autres cordages similaires, c'est en effet une prévention parmi les plus intéressantes. Très grande adaptabilité, épissure assez facile et très grande robustesse.

17 sept. 2011
0

Comme déjà dis plus haut je prendrais aussi un régulteur d'allure (j'ai un beaufort de chez ASMER dont je suis ravi).Je ne compte plus le nombre de pannes sur les pilotes dont j'ai entendu parler en transat.

Pour l'électricité je ne compterais pas sur le moteur comme moyen de charge principal : ça peut tomber en panne. Je prendrais un Hydrogénérateur + panneaux solaires (en dessous de 150W-200W ça ne te permettra pas d'être autonome au mouillage ensuite).
Tu peux aussi prendre une éolienne à la place des panneaux solaire.

Au niveau électrique : un émetteur récépteur AIS, c'est très bien (mais ça consomme et sauf certains modèles il n'y a pas d'alarme intégrée) + une VHF AIS juste pour la fonction alarme.

Penses aussi à protéger tes écoutes du raguage surtout celle du génois ou du spi au niveau de la mâchoire de tangon.

18 sept. 2011
0

Un tour de l'atlantqiue et deux ans aix Antilles.
Perdu une manivelle de winch dans traversée aller (prevoir supplementaire), pbs de batterie et d'energie, l'eolienne ne fournissant pas bien par vent arriere dans la traversee aller. emmerdes sur le guindeau, une mauvaise serie de pales de rotor dans cicruit d'eau moteur, changer plusieurs fois, Recoudre les voiles en traversee .
Une durite qui a pete traversee retour.
Mieux vaut panneaux solaires que eolienne. Plus hydrogenerateur bonne idee.
C'est la preparation qui est le plus important et aussi le plus interessant.

19 sept. 2011
0

j'ai remplacé la barre cassée par un gros serre joint et ça peut servir à résoudre beaucoup d'autres problèmes

19 sept. 2011
0

J'ai fait récemment un bilan de notre TDA...si cela peut t'aider:
www.hisse-et-oh.com[...]10-2011

et notre blog
untourenmer.blogspot.com[...]
A+

19 sept. 2011
0

débarque batteries , fuel et electronique . Procures toi quelques lampes à pétrole + combustible, sextant ,cartes papiers etc...
A l'arrivée offres toi ( pour te la pêter ) à st maarten ( ht)un joli traceur dernier cri et des bieres bien fraiches au bistrot .

19 sept. 201119 sept. 2011
0

un palan en stand-by me parait indispensable, sinon bouts, pince étau, une source d'alim fiable, visserie, perceuse sur accus, une pierre a aiguiser, un pilote fiable. Pour le moteur, filtres, courroie, injecteur et outils, fils aiguilles, insigna. Du coca et des tablettes de chocolat, c'est un repas vite préparé, facile a manger et énergétique, ça peu servir, sinon ne pas oublier l'indispensable, le minuteur, pour les quarts, et ne pas attendre d'être fatigué pour dormir, ainsi on tiens des jours et des jours a faire des 1/4 de 15 mn.

19 sept. 2011
0

Le serre joint, voilà l'oubli de ma liste, merci de le pointer, Ailesurlo.
Si possible en avoir au moins un, très costaud, un pro.
ceux que j'avais n'étaient pas en mesure de tenir une barre franche de secours tellement l'effort exercé par le safran était énorme.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021