bordeaux /la rochelle

quelqu'un pourrait il me renseigner sur le trajet bordeaux la rochelle ? Durée du trajet(surtout de bordeaux à la pointe de grave, passe ouest), pièges à éviter... Merci d'avance et bon vent à tous

L'équipage
14 jan. 2003
14 jan. 2003
0

ça dépend !
Bonjour.
J'ai fait cette route là l'été dernier et l'été d'avant aussi.
Partir de Bordeaux à la pleine mer pour avoir le courant portant. Attention ! En cas de crue on trouve tout un tas d'épaves sur le fleuve.
Faites très attention à bien suivre le chenal, la rivière est large mais pas le chenal.
Etape presque obligée à Pauillac car la marée va bientôt tourner et sauf si moteur puissant et bateau rapide ce sera trop long pour trouver un autre port.
Le lendemain partir après la Pleine mer pour arriver à Royan avant la nuit. Impossible de tenter plus loin car aucun port sûr avant une bonne cinquantaine de miles.

Le troisième jour, partir à la Pm mais aussi très tôt le matin pour arriver le soir à la Rochelle.

Il faut donc à l'avance prévoir une marée haute du petit matin à Royan.

Attention au chenal de Gironde, il y a des gros qui se croisent à grande vitesse sans possibilité de manoeuvre et il FAUT ABSOLUMENT suivre le chenal jusqu'a la bouée N° 2 à la rigueur la N° 4 avant de prendre la route vers le nord de l'île d'Oléron.
A déconseiller très vivement le passage par le pertuis de Maumusson entre le sud d'Oléron et la Tremblade. Ca fait des années que les bouées ne marquent plus le chenal par défaut d'entretien. C'est très dangereux. Mais alors vraiment très très. Si vous y allez, faites d'abord votre testament; je sais de quoi je parle, j'y passe tous les ans. mais je suis fou.

A partir du Nord d'Oléron c'est route directe vers la Rochelle.

Ca fait donc 3 jours au minimum sans vouloir naviguer de nuit ce qui à cette saison est trop frisquet.

Bon courage ! ce n'est pas une navigation très plaisante, surtout à cette époque.
Kaj

15 jan. 2003
0

bordeaux la rochelle
navigation prévue début juin

15 jan. 2003
0

Bordeaux/La rochelle
Entièrement d'accord avec Kaj sur Bx/La Rochelle, mais cele ne m'empêchera pas d'y apporter ma petite contribution. 1° : Attention à la vitesse du courant dans l'estuaire qui induit un défilement des bouées qu'il faut beaucoup anticiper. Arrondir absolument les bouées assez tôt, ce n'est d'ailleurs jamais assez tôt, car avec la vitesse du courant et la faiblesse des filets d'eau sur le safran, on se fait vite piéger. Cette année encore, je ne sais combien de voiliers sont entrés en collision avec les bouées latérales. 2° : Escale obligatoire à Pauillac, à moins de prendre un mouillage forain derrière l'île de Patiras ( bonne tenue des fonds), sinon, attention à la manoeuvre dans le port de PAUILLAC, reste le moins longtemps possible travers au courant, et ne serre pas trop la berge trés envasée, sinon tu vas te poser dans une vase molle, et en dehors du fait que tu aura l'air que l'on a dans ce genre de circonstances, ton aspiration d'eau de refroidissement moteur va en prendre un coup. 3° : Ok pour le 2° soir à ROYAN, mais Bonne anse est infiniment plus beau ... et plus difficile d'accés. Petit port ou tu sera le seul visiteur, à moins que tu reste (hyperprotégé) dans l'anse elle même. Moi je beache. En ce qui concerne le chenal, comme dit KAJ : sort à la 2a et pas avant, un point c'est tout. Les petits malins passent entre la 4 et la 6, et l'année dernière encore un OVNI 38 c'est mis sur le toit dans ce secteur. Les déferlantes sont imprévisibles, même par grand beau temps.
Ensuite aprés avoir viré la 2a, tu n'a plus qu'à tirer droit sur Chassiron, en veillant à rester assez éloigné de la côte, et en surveillant ... la ligne à maquereaux.

Maumusson, je l'ai passé dans les deux sens, dont une fois à l'étale de basse, avec des déferlantes qui envoyaient du sable dans le cockpit, c'est imprudent, vite dangereux, et le pire est quand même de foutre la trouille à son équipage... et c'est bien dommage, car passé Maumusson, sur ton babord tu as la pointe de Gatseau ( pointe sud d'Oléron) qui offre un trés chouette mouillage solitaire, 100 mètres avant un sanatorium transformé en hôtel. Le mouillage t'appartient , bien protégé, sur fond de plage de sable et pins parasols, trés sauvage, et ( ne le répète pas) l'endroit ou je ramasse le plus de coques ( 100 au mètre carré). Tu peux en faire des pickles, des achards de coques, des coques aux nouilles , et des nouilles aux coques. Aprés tu peux remonter peinard le coureau d'oléron, c'est joli comme tout. Bref l'option la plus rapide c'est quand même Grand Passe de L'Ouest -direct-Chassiron, et tu rentres à St denis d'Oléron ( port à seuil) charmant port hors saison.

Pour finir en revenant sur l'estuaire, reste vigilant, ça descend trés vite, et le temps d'attraper les clopes sur la table à carte, et tu remonte pour voir une bouée dans ton balcon avant.

Bonne mer, bon vent et bonne année.

15 jan. 2003
0

Bordeaux/La rochelle
Entièrement d'accord avec Kaj sur Bx/La Rochelle, mais cele ne m'empêchera pas d'y apporter ma petite contribution. 1° : Attention à la vitesse du courant dans l'estuaire qui induit un défilement des bouées qu'il faut beaucoup anticiper. Arrondir absolument les bouées assez tôt, ce n'est d'ailleurs jamais assez tôt, car avec la vitesse du courant et la faiblesse des filets d'eau sur le safran, on se fait vite piéger. Cette année encore, je ne sais combien de voiliers sont entrés en collision avec les bouées latérales. 2° : Escale obligatoire à Pauillac, à moins de prendre un mouillage forain derrière l'île de Patiras ( bonne tenue des fonds), sinon, attention à la manoeuvre dans le port de PAUILLAC, reste le moins longtemps possible travers au courant, et ne serre pas trop la berge trés envasée, sinon tu vas te poser dans une vase molle, et en dehors du fait que tu aura l'air que l'on a dans ce genre de circonstances, ton aspiration d'eau de refroidissement moteur va en prendre un coup. 3° : Ok pour le 2° soir à ROYAN, mais Bonne anse est infiniment plus beau ... et plus difficile d'accés. Petit port ou tu sera le seul visiteur, à moins que tu reste (hyperprotégé) dans l'anse elle même. Moi je beache. En ce qui concerne le chenal, comme dit KAJ : sort à la 2a et pas avant, un point c'est tout. Les petits malins passent entre la 4 et la 6, et l'année dernière encore un OVNI 38 c'est mis sur le toit dans ce secteur. Les déferlantes sont imprévisibles, même par grand beau temps.
Ensuite aprés avoir viré la 2a, tu n'a plus qu'à tirer droit sur Chassiron, en veillant à rester assez éloigné de la côte, et en surveillant ... la ligne à maquereaux.

Maumusson, je l'ai passé dans les deux sens, dont une fois à l'étale de basse, avec des déferlantes qui envoyaient du sable dans le cockpit, c'est imprudent, vite dangereux, et le pire est quand même de foutre la trouille à son équipage... et c'est bien dommage, car passé Maumusson, sur ton babord tu as la pointe de Gatseau ( pointe sud d'Oléron) qui offre un trés chouette mouillage solitaire, 100 mètres avant un sanatorium transformé en hôtel. Le mouillage t'appartient , bien protégé, sur fond de plage de sable et pins parasols, trés sauvage, et ( ne le répète pas) l'endroit ou je ramasse le plus de coques ( 100 au mètre carré). Tu peux en faire des pickles, des achards de coques, des coques aux nouilles , et des nouilles aux coques. Aprés tu peux remonter peinard le coureau d'oléron, c'est joli comme tout. Bref l'option la plus rapide c'est quand même Grand Passe de L'Ouest -direct-Chassiron, et tu rentres à St denis d'Oléron ( port à seuil) charmant port hors saison.

Pour finir en revenant sur l'estuaire, reste vigilant, ça descend trés vite, et le temps d'attraper les clopes sur la table à carte, et tu remonte pour voir une bouée dans ton balcon avant.

Bonne mer, bon vent et bonne année.

15 jan. 2003
0

Bravo !
Bravo François ! J'avais oublié le courant et les bouées. C'est effectivement très important; je n'y pensais plus car je suis habitué sur la Loire à ce genre de plaisanterie.
Je suis enchanté de rencontrer sur le net quelqu'un qui pratique la Palmyre et la bonne anse. C'est exactement ce que je fais aussi mais je n'ose pas le conseiller à quelqu'un qui ne connaît pas, je ne sais même pas s'il a un quillard, ce qui rend l'opération quasiment impossible. Le chenal d'accès à la Palmyre (dont je pense beaucoup de bien) est devenu très aléatoire et est en cours de changement.

Quant à Gatseau bravo ! Enfin un fin connaisseur. J'y allais souvent aussi, mais il faut ou un cata ou un DI.

15 jan. 2003
0

Ecris nous !
J'ai essayé de t'envoyer un E-Mail à ton adresse perso mais pas moyen. C'était pour te dire qu'on a pratiqué Gatseau et La bonne anse pendant des années toujours en juillet. Tu nous y a peut-être vus. Un petit DI blanc dans le temps, rouge ces dernières années, un Dufour T7 de Nantes. Une drôle de petite éolienne et un panneau solaire sur mâtereau à l'arrière pour l'énergie du bord..
J'adore ces coins.
Amitiés Kaj

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (6)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021