booster reachers

bonjour, sur un fil concernant les prises de vues aériennes du printemps
www.hisse-et-oh.com[...]du-ciel
il y a une vidéo, proposé par ETE42, qui montre un gréement jamais vu par moi.
J'ai fait quelques recherches, sans succès, en utilisant les mots de la description.
L'un d'entre vous aurait-il des renseignements sur cette façon de porter à l'avant ?
comment sont assemblées les voiles sur le guidant ? sont elles identiques ? forcément tangonnées de chaque côté, comment sont elles hissées ?

merci de vos lumières, Pierre

la vidéo :

L'équipage
24 juil. 2011
24 juil. 2011
0

j'ai vu ça, je crois, sur un bateau américain en escale, c'était un génois avec une double peau qui pouvait s'ouvrir comme des trinquettes jumelles. j'avais un doute quant à la solidité mais comme il venait de traverser l'Atlantique et les 2/3 de la Méditerranée j'ai pensé que ça devait être suffisant. Il m'a affirmé, et je veux bien le croire, que c'était très pratique... il ne m'a pas dit si ça coûtait beaucoup plus cher qu'autre chose.

24 juil. 2011
0

Les Meffres, dans un de leurs livres, décrivent le montage avec sur l'enrouleur à 2 gorges, le genois principal et à côté une voile légère un peu moins grande. Le tout en Ciseau en vent arrière. En cas de problème enroulement des deux voiles l'une sur l'autre.
Banik () utilise une variante avec 2 étais très rapprochés,l'un avec l'enrouleur. La grand voile est baissée.
En aéronautique c'est un delta plane formule initiale.

24 juil. 2011
0

J'ai utilisé cette technique à la mode banik c'est à dire avec le génois sur enrouleur et la trinquette sur étai juste derrière le tambour de l'enrouleur. C'était par vent fort et mer bien creusé. Avec la dérive relevé et sans GV le bateau devient autosatable sur sa route car il tiré par le nez. Avantage : si la vent monte encore, il est possbile de rouler complètement le génois et de ne rester qu'avec la trinquette. L'inconvénient c'est que dans les conditions on avait le sentiment d'être sur une traction avant dont l'arrière dérape : pour se reposer c'est pas terrible. Je n'ai pas osé vu la force du vent comparer avec GV à 3 ris + trinquette tangonnée pour savoir si cela aurait été mieux.

Par petit temps, j'utilise le spi.

24 juil. 2011
0

Dans le Livre des Meffre, grands navigateurs: 2 Anges au Paradis (Editions du Plaisancier/LN 1997). Le 1/3 final est consacré à toutes les solutions techniques qu'ils ont utilisé, sur leur logique de mer de Méta "Métapassion". Ils avaient très peu d'argent. La 2° voile était de récupe (il existe encore un site sur les Meffres. Tous leurs conseils sont remarquables comme ceux de Banik,autres grands navigateurs, avec leur site particulièrement remarquable.

24 juil. 2011
0

Sur un First 32 de location, en 1983, j'avais un Booster. Il s'endraillait sur l'étai et s'utilisait déployé au portant.
Pas du tout convaincu de son efficacité par rapport à un spi !

24 juil. 2011
0

J'ai une voile de spie qui ressemble a ça ,elle se fixe devant l'enrouleur ,a utiliser plein vent arrière

24 juil. 201116 juin 2020
0

ci joint une photo

24 juil. 2011
0

Bon, merci pour toutes ces réponses instructives.
Question subsidiaire : sur le même étais avant, endrailler deux voiles, génois et foc par exemple, à monter ensemble, ça vous paraît une aberration, un bricolage, ou un compromis au spi (un spis aller :) ?

24 juil. 2011
0

Une endraillée, l'autre libre (la + légère ?) parce que sinon, ça va faire un drôle de schmilblick, non ?
Pour affaler ?
Voilure de tout petit temps à mon avis.
;-)

24 juil. 2011
0

Ben ça je l'ai fait aussi d'endrailler deux voiles sur le même étais... Pas facile à régler et pas convaincant, je n'ai jamais recommencé mais ça ne veut peut-être rien dire puisque c'est comme ça qu'on traversait l'atlantique dans les alizés il y a... eu... 50 ans ? 60 ? c'est très loin. !

24 juil. 2011
0

l'idée d'une endraillée et de l'autre libre, comme propose Moustic me plait mieux, pour éviter le.. .b.. . bazar !

31 août 201116 juin 2020
0

J'ai un BOOSTER sur mon Etap 22, voile super sympa!! Je suis 90% du temps seul sur mon boat, et beaucoup plus simple à envoyer et affaler seul que le spi. De plus par petit temps je l'utilise comme génois car il est possible de mettre toute la toile sur un seul bord..... Je pense que cette voile n'est pas courante à cause de son prix car prix d'un double spi... Ci-dessous une photo de mon Etap avec son BOOSTER.

Didier.

31 août 2011
0

très belle voile .. ça fait réfléchir,
et pencher la tête à gauche ;-)

31 août 2011
0

Salut,

J'ai un booster, que je n'ai encore pas hissé. Je n'ai pas d'étai disponible pour l'endrailler : le génois est sur enrouleur, et l'étai largable est trop court.
Puis-je me permettre de l'envoyer devant le génois, en guindant libre ? Quelqu'un l'a-t-il déja fait? J'ai un peu peur pour le guindant qui risque de beaucoup trop travailler...

Merci pour vos avis éclairés !

31 août 2011
0

Bonjour,

Moi je ne l'ai jamais envoyé en libre, mais pourquoi pas !! Je ne suis pas certain du résultat du fait de la coupe de la voile, à tester ce week-end.

31 août 2011
0

Ou bien, après visionnage de la vidéo de début de fil, je pourrais la hisser contre le génois enroulé. C'est ce qu'il semble faire (toute fin de la vidéo), mais y a-t-il encore le génois sur le profil d'enrouleur??
Parce qu'avec un peu de vent, bonjour le hissage / affalage avec les frottements.
D'ailleurs, quelqu'un ayant déjà utilisé un booster peut-il décrire précisément les étapes pour envoyer et affaler ?

Merci d'avance

31 août 2011
0

Pour envoyer le booster pas de problème à une seule condition !!!! Il faut le ranger correctement dans son sac sinon bonjour les noeuds ;-). Pour l'envoyer rien de plus simple, je bloque mon pilote sur 3/4 vent arrière et hop je hisse. Par contre pour affaler la méthode la plus simple enfin pour moi quand je suis seul, est de revenir au travers et je fais passer la moitié de mon BOOSTER sur l'autre bord (Tu libères l'écoute et il passe sur l'autre bord naturellement). Et ensuite j'affale comme un génois.
Contrairement à la vidéo, moi je ne tangonne que d'un seul coté.

Didier.

31 août 2011
0

Il s'agit d'un booster, voile mis au point entre autre pour le first premier du nom et les voiliers de type IOR qui avaient de fortes tendances au roulis rythmique au vent arrière. Par ailleurs, on utilisait aussi, avec le spi classique, un "Boomer" ou trinquette de spi, sorte de demi spi ressemblant à une demi banane bien creuse que l'on hissait sous le vent du spi pour stabiliser ces carènes.

31 août 2011
0

Il y a ....plus de 40 ans, j'avais un Estuaire sport avec un double étai. J'envoyais le Génois sur un bord, le plus grand foc sur l'autre, les 2 tangonnés. La GV affalée. Ca ne marchait pas mal, et c'était beaucoup facile à contrôler, en vent arrière, que la GV et le génois en ciseaux. Mais aujourd'hui, on ne fait plus de vent arrière. Un asy ou un genak à 150° du vent donne un bien meilleur VMG que n'importe quelle voilure en plein vent arrière

07 août 2015
0

Bonjour
je cherche des infos sur cette voile
j'ai recemment acheté un bateau avec un Booster !!
qu'est ce que c'est que cette bête là ?
du coup je cherche des infos en particulier sur la question du point d'amure
en avent du génois enroulé ou en arrière ?
sur l’étais largable ou en libre ?
tangon obligatoire ?
longueur des écoutes ?
voilà
et si vous avez des photos ne les chargez pas trop petit car quand elle sont trop petites si on les agrandit on ne voit plus que les gros carrés des bon vieux pixels !!!
merci pour vos infos...

07 août 201507 août 2015
0

C'est une des idées qui fleurissaient régulièrement au siécle dernier pour des voiles bonnes á tout faire. Je me souviens avoir vu ça au catalogue de De Vries dans les années 80. Ce n'est rien d'autre qu' un génois double épaisseur qui se dédouble au portant. Je n'ai jamais essayé ni vu; sur la video la GV est affalée pour que le truc porte. Je suppose que pour les gens du voyage ça pouvait être une option simple: un génois sur enrouleur qui se dédouble au portant. Le truc censé tout faire ou presque.
J'ai des doutes sur l'efficacité en configuration gênois et je n'ose pas me représenter ce que peut donner au près une voile dédoublée avec quelques tours d'enrouleur... (encore que une voile de portant qui s'enroule á volonté ce n'est pas une idée si bête que ça pour faire de la route.)
Ça n'a pas eu de succès...

08 août 2015
0

Sur la video d'elpeyo on a l'impression que le booster est derrière le genois enrouleur !!

08 août 2015
0

bonjour
comme indiqué dans le le fil j'ai eu cette voile , que j'ai utilisé fixée en son centre devant le genois ou libre par les ecoutes comme un spi ,plein vent arrière seulement .

08 août 201508 août 2015
0

Bonjour
J'en ai un de booster sur le First 25, et c'est vachement confortable comme voile de portant. Bien plus stable et facile à gérer que le spi ! Ceci dit, je n'ai pas d'enrouleur alors il est directement endraillé sur l'étai et ainsi il se porte absolument comme un génois léger. je l'utilise du plein vent arrière (dédoublé), jusqu'au bon plein débridé par petit temps (les deux "feuilles" repliées l'une sur l'autre). Au allures de largue je tangonne la "feuille" au vent, tandis que aux allures de (presque..) près j'aplatis jointives l'une sur l'autre les deux feuilles avec le barber de spi. Le gros avantage que j'y vois c'est que ça s'envoie et s'affale exactement comme le génois et que, quoi qu'il se passe, il est toujours tenu sur l'étai par ses mousquetons :-)
Ceci dit je pense quand même que c'est moins performant que le spi, mais plus polyvalent.

09 août 2015
0

Pour ma part j'ai donc soit la possibilité de l'endrailler sur l'etai largable mais alors il sera derrière le génois enrouleur et donc géné par les écoutes de génois ou bien en 'libre" devant l'enrouleur frappé avec un cablot sur la ferrure du point d'amure du dit enrouleur
à votre avis quelle est la meilleur solution
Marick sur ta photo, il n'est pas tangonné ?

27 déc. 2015
0

J'ai eu un booster double pli sur un précédent bateau, beaucoup utilisée et très appréciée à bord. d'abord endraillée sur l'étai avec des mousquetons, cette voile s'envoyait comme un génois. Après avoir installé un enrouleur, j'ai viré les mousquetons et utilisé la voile envoyée en libre devant l'enrouleur. Plus ou moins comme on envoi un assymétrique en fait! Utilisé avec un tangon au vent, un peu plus long qu'un tangon de spi standard. pas besoin de tangon sous le vent. Utilisé avec ou sans grand voile, selon les cas, jamais de problème pour faire porter. Très stable effectivement, le bateau naviguait en général sous régulateur d'allure. Après avoir essayé l'assymétrique, j'aimerais bien retrouver un booster! sur des coques de croiseurs non planantes, l'intérêt de tirer des bords de largue / grand largue n'est pas évident en terme de VMG...
la voilerie LEM dans le Morbihan propose une voile de ce type associée à un emmagasineur, ce qui parait très pertinent. pas encore osé demander le prix...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (30)

Bien fini ?

mars 2021