Bôme a rouleau

Quelqu'un connait il le fonctionnement de ce type de bôme a rouleau , datant se 1968. Mon interrogation porte sur le fait que les coulisseaux ne sont pas comme sur les bôme modernes accouplées a une laid de voile ce qui fait que lorsque l'on commence a enrouler, dés le premier tour la voile s'enroule sur le mécanisme .Faut il une voile d'un autre type ???
Merci

L'équipage
04 mar. 2013
04 mar. 201316 juin 2020
0

Bonjour
J'ai la même chose sur mon lanaverre 630 de 1966.
Mais la voile n'est pas avec coulisseaux.

Dès le premier tour de bôme, il faut guider le guindant, pour que la voile ne s'enroule pas sur le vit de mulet.

Je réalise au maximum, trois tours de bôme.

Le mât en bois à été remplacé par un en alu.
Sur la deuxième photo, le guindant n'est pas étarqué.

A+
François

04 mar. 2013
0

Bonsoir. Pour que çà marche, il faut relever la bôme avec la balancine.

04 mar. 2013
0

Ca n'empêchera pas que la voile s'enroule sur le mécanisme car le point d'amure est contre le mat !!!

04 mar. 2013
0

bonsoir,
moi pour que cela fonctionne, je releve en effet la balancine, mais le risque souvent est que la voile "sorte" de la bome et rague sur la balancine, et sur la piece mobile en bronze qui y est attaché, je pense que l'idée de la bome a rouleau est excellente, mais en pratique.. pas pratique ... surtout lorsque l'on est seul;;; il est difficile de tourner la manivelle, et de guider la voile pour qu'elle s'enroule sur elle même.... mon plan Sergent a de plus une grande bome (par rapport au voilier moderne qui l'ont riquiqui (la bome...!)
salut LECELTE

04 mar. 2013
0

La mienne fonctionne très bien mais, c'est le modèle type westerly avec la manivelle au travers du mât de plus, mon artisan voilier m'a taillé une voile qui va bien, jusqu'à huit tours et dans ces conditions, c'est pour du force 8 à 9, testé cet été du côté anglais.

04 mar. 201316 juin 2020
0

D'accord avec Nossi, souquer la balancine pour donner de l'angle à la bôme.
Ainsi, le guindant se détend et on le tire en arrière pendant l'enroulement.
C'est un système de réduction de voilure qui est abandonné maintenant, et remplacé par les ris pratiqués dans la voile.
Le problème de la bôme à rouleau est le même que l'enrouleur de génois.
On ne peut empêcher la création d'une poche au milieu de la voile.
Solution :plier le taud de grand voile en deux et le rouer en même temps que la voile, de manière à diminuer la poche au centre de la voile.
de toute façon, comme dit Le Celte,3 à 4 tours max, après presque impossible.
C'est pourquoi, à 6-7 Bf, je n'envoie pas cette GV avec ses tours de rouleau, mais je grée une Suédoise à sa place.
Ultra plate et ultra costaude.

la bôme à rouleau, ce n'est pas rigolo, mais c'est tellement bôôôôô! :cheri:

04 mar. 2013
0

C'est vraiment un vieux modèle pour antiquaire :heu:

05 mar. 2013
0

J'ai la même dans la remise... si ça intéresse quelqu'un !
Elle équipait un Triton de 1964.

04 mar. 2013
0

Ma bôme présente un plus gros diamètre en son milieu.

Donc pas de problème pour le creux de la voile.
c'est étudié pour.

Bonne nuit

05 mar. 2013
0

pour reprendre le creux on peut utiliser une serviette de bain pliee

05 mar. 2013
0

pour reprendre le creux on peut utiliser une serviette de bain pliee

05 mar. 201305 mar. 2013
0

J'ai aussi une bôme à rouleau (en alu) sur mon vieux ketch mais que le précédent propriétaire avait modifié par adjonction de renvois par réas et de pontets pour faire des ris automatiques. Je ne peux donc pas réellement m'en servir.
Dommage, le principe me semblait intéressant, quoique l'effort de torsion sur le vit de mulet doit être assez coquet en cas de fortes rafales.
J'ai essayé de ferler ma GV à la manivelle "pour voir" mais je n'ai rien fait de bon... Les coulisseaux viennent aussi se bloquer dans le mécanisme et je risque de tout arracher après 2 tours. Même en relevant la bôme à la balancine, je ne vois pas bien la géométrie de la voile résiduelle après 3/4 tours.
Je pense qu'il faut une voile adaptée, sans lattage en partie basse et sans doute avec un creux bien étudié...
Les ris automatiques restent la bonne solution, à mon sens. Avec un lazy-bag, ça facilite plutôt bien les manœuvres sans aller dans des systèmes trop sophistiqués.

05 mar. 2013
0

Il me semble que la GV d'origine avec une bôme à rouleau ne doit pas être équipée de coulisseaux. On enfile le guindant directement dans le rail le long du mat.

05 mar. 2013
0

J’ai eu une Bôme à rouleau sur mon Dauphin durant 40 ans. Le système était à cliquet et non à vis sans fin mais j’avais le même problème de ralingue qui venait sur le mécanisme. La solution que j’utilisais était de détendre le guindant en affalant partiellement la voile de 20cm. Ensuite je roulais en tirant la ralingue devenue « mole » vers l’arrière. Ca marchait facilement mais ma voile était dans une gorge et non avec des coulisseaux ce qui simplifiait le travail.

Pour le creux, soit on a une bôme en fuseau et le renflement central permet de le reprendre, soit la méthode de la serviette permet de reprendre partiellement ce creux. Mais de toute façon au-delà de 4 tours la voile se déforme. Quand le vent montait vraiment je gréais donc une suédoise

05 mar. 2013
0

Bon , en voila des bonnes info !!!
Je pensais mettre des ris classique mais avant d'immobiliser la bôme j'ai préféré demander.je vais quand même la conserver a poste (c'est dans le style du bateau ) et passer a de l'équipement plus conventionnel et surtout plus pratique;merci a tous
Francis

:pouce: :pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Bientôt fini ?

mars 2021