bois moulé , votre avis..

il semblerai au regard des annonces parues , que les bateaux en bois moulé , sont moins cher , que les coques plastic ...pourquoi ??? cela est -il moins solide ????

L'équipage
22 déc. 2008
22 déc. 2008
0

le bois
dans le "bois moulé il y a plusieures techniqes de fabrication avec differentes essences .
le strip planking en est une quelle est la meilleure ? cela donne des coques legeres et solides mais l'entretient est primordial
et les réparations pas evidentes et c'est surtout une affaire de mode.ce sont des batos à l'unite
donc difficiles à coter .
j'aimerais bien mais en occasion il faut vraiement un spécialiste pour determiner l'état
donc expertise avant achat par un vrai spécialiste
cordialement
alain :-)

22 déc. 2008
0

je répondrais
que le bois moulé est une technique assez délicate et artisanale, donc peu de coques réalisées
celles d'il y a 20 ou 30 ans peuvent maintenant avoir des pb dus aux colles

maintenant, une coque bois moulé bien construite avec des résines actuelles est hyper-résistante
c'est un "contreplaqué" en forme d'une seule pièce

22 déc. 2008
0

Le bois moulé
est surtout un procédé qui demande beaucoup de temps. Question technique, c'est relativement simple, en tout cas bien plus que le bois classique avec bordé et calfatage? C'est même assez répétitif.

Les bateaux construit ainsi coutent plus cher et si tu les retrouves moins cher en occasion que l'équivalent en polyester, il y a lieu d'être vigilant. A moins qu'il se vendent plus difficilement vu la méfiance qu'engendre ce matériau, pourtant excellent.

Après, je serais plus circonspect vis à vis d'une construction amateur (dont certaines sont de pures réussites…)

22 déc. 2008
0

j'ai oublié de dire
que c'est un excellent matériau,avec toutes les qualité que le bois confère. Le contreplaqué est composé de bois déroulé alors qu'on utilise du bois tranché, plus performant, pour le bois moulé.

Ce procédé aurait connu un essort bien plus important si les devis horaires les rendaient moins accessible que le contreplaqué.

22 déc. 2008
0

mon avis ...
Ils sont moins chers parceque la demande est faible .
Comme il est justement dit plus haut , l' entretient difficile et le coté unitaire rebute pas mal d' acheteur .
Pour vendre un bois moulé , il faut jouer sur le prix .
Un exemple ? le Beaufort 16 :
bateau magnifique en bois mois moulé , vendu à bas prix .

22 déc. 2008
0

LE BEAUFORT
Construit à st mandrier est une technique particuliere de"carrés" de contreplaque cloués bord a bord sur deux epaisseurs et collés à la ppu ,ce qui n'a rien avoir avec le bois tranché
assemble par agrafage avec de la PPU ou de la resorcine et dernierement avec de l'epoxy .
lea tehnique de bombiguer une coque en lattes bouvetées recouvertes de deux couches de bois tranche croisées en est encore une autre
et il y en d'autres avec des lattes et intercalaires de mousse stratifie à l'exterieur
et je ne suis pas au bout .
donc bien savoir ce que l'on achete
cordial
alain

22 déc. 2008
0

Toujours est il
que le bois moulé, avec ses quelques variantes, reste un très très bon choix si le voilier a été entretenu correctement.

Si j'avais carte blanche pour une construction, j'hésiterais entre sandwich airex/verre/époxy et bois moulé.

22 déc. 2008
0

je dois visiter
un voilier de 11 m en BM..un prix très attractif..le vendeur est prit a la gorge ??c'est dur pour lui..une 'peut-être" opportunité ...

22 déc. 2008
0

C'est un peu comme pour le contreplaqué
les emmerdes arrivent lorsque l'eau pénètre par la tranche, d'où vérification très soignée des zones de liaison, jonction (quille, pont).

0

precise le nom du chantier
stp

22 déc. 2008
0

plus d'info

le voilier a été construit par un chantier.
NC du midi.la seyne..

...merci pour vos info..j'apprends..

22 déc. 2008
0

désolé
je n'ai pas mieux...

22 déc. 2008
0

Bois moulé - contreplaqué : même combat !
Salut à tous.

Bien d'accord avec ce qui s'est dit plus haut.
Un bateau en bois moulé, comme tous les bateaux, demande de l'attention et de l'affection.
Il n'aime pas être abandonné.
Il faut le frotter, le caresser, le bouchonner, le palper, le grattouiller... Bref, il faut garder le contact.
La main et l'oeil doivent le parcourir fréquemment pour prévenir tout problème de pourriture.

Il faut juste faire la chasse aux dépôts de saletés, aux coins où l'eau peut stagner.

Les endroits les plus sensibles sont le pont et le cockpit.
Pour la coque, à chaque carénage, le tour est vite fait. Elle souffre beaucoup moins que le pont.

Pour un bateau d'occasion, le problème est de savoir combien de temps il est resté sans surveillance et dans quelles conditions.
Une coque qui ne bouge pas craint surtout l'eau de pluie. S'il n'est pas bâché, la pourriture peut commencer par un bout du pont et se propager à la coque.
Mais ça ne se fait pas en quelques semaines.

Personnellement, je ne suis pas un maniaque du pinceau. Sépia est resté de longs moments sans entretien, mais rarement sans surveillance.
Il ne me demande pas plus de boulot qu'un autre bateau tant que je garde un œil sur les points sensibles.
Je trouve même qu'il est plutôt cool et patient avec moi.
Il a gardé pendant plusieurs mois une belle balafre juste sous la flottaison, souvenir d'une manœuvre brutale dans une écluse.
Quand on a enfin pu le sortir de l'eau, nous avons découvert que la zone humide se limitait à quelques centimètres autour de la balafre et très peu profondément.
Sans aucune pourriture.
Après quelques jours de séchage, on a pu mastiquer et repeindre.

Mais je me rappelle avoir vu un bateau en bois moulé resté plusieurs années sur un terrain, en piteux état.
L'eau qui stagnait le long des passe-avant avait attaqué le pont puis avait trouvé un passage le long des membrures pour se répandre dans plusieurs endroits de la coque.
Sans aération, la pourriture avait tranquillement fait son œuvre. De gros dégats.

22 déc. 2008
0

J'ai eu un bateau en bois moulé
avec beaucoup de galères. Même un spécialiste ne peut dire sans démontage où s'arrête une éventuelle pourriture. La personne qui nous l'a acheté a passé beaucoup de temps à restaurer la coque.

D'autre part il y a une grosse différence entre le bois moulé à l'époxy et le bois moulé à la résorcine. Un charpentier de marine anglais m'avait affirmé que selon lui une coque à la résorcine avait une durée de vie de 25 ans.

Enfin, je signale que la première utilisation du bois moulé n'a pas été la construction de bateaux mais l'aviation de chasse, car à l'époque c'était le meilleur rapport rigidité / poids.

22 déc. 2008
0

en général
sur les bateaux en bois moulé, le pont et les superstructures en contreplaqué sont en plus mauvais état que le reste (c'est le cas de ma coque de 40 ans) .

Il faut surveiller les chants au droit de la bauquière .

Avec les constructions sur lisses, il peut y avoir eu des accumulation d'eau de pluie ou de condensation sur le dessus des lisses conduisant à de petites pourritures superficielles .
Il suffit de purger et de réparer à l'epoxy chargé .

Mauvaise résistance à l'impact comme le contreplaqué .

C'est le meilleur rapport poids/resistance de la plupart des matériaux hors sandwich . Et si bien échantillonné .

22 déc. 2008
0

mauvaise resistance a l'impact ??????
je n'aurais pas cru...je travail le bois depuis des années et quand il s'agit de détruire un bout de "CP" pour le bruler(sans le scier) c'est une vraie galère , il résiste..j'imaginais cela , solide...
j'emmagasine les infos , je vais être vigilant lors de la visite..

22 déc. 2008
0

Par contre,
le bois déroulé est plus une "éponge" que le bois tranché (qui est ni plus ni moins qu'une planche de massif de petite épaisseur), ce qui implique des dégâts possiblement moins important, ou du moins une meilleur résistance à l'humidité.

22 déc. 2008
0

Avec la résorcine
et une exigence de construction, je ne vois pas pourquoi les collages vieilliraient mal, puisque ce serait finalement eux qui fragiliseraient le matériau.

ce qui est claire c'est que la résorcine demande beaucoup de pression et qu'un agrafage, des lattes de bois tranché, mal réalisé peut compromettre la durée de vie du collage.

Il s'agirait donc bien ici de s'assurer de la valeur du chantier en question…

Je connais un Téquila bois moulé collage résorcine, construit dans la deuxième moitié des années 70 dans un état superbe.

22 déc. 2008
0

Non Alien tu te trompes…

Le bois tranché demande une découpe comme sont découpé les plateaux de bois (en parallèle).

Avec le bois déroulé la découpe se fait en spirale, comme si le tronc était un rouleau de papier peint.

Et cette différence amène des caractéristiques différentes. Je pourrais essayer de retrouver les chiffres quelques part dans ma littérature technique mais je ne sais plus où cela se trouve.

On ne pourrait pas faire du cp avec du tranché, ce serait trop compliqué, j'imagine.

mais quand on tient les deux type de bois dans la main on voit la différence…

23 déc. 2008
23 déc. 2008
0

Moi aussi alien, je ne parle que de ce que je connais.
N'empêche que le contreplaqué utilise du bois déroulé et le bois moulé du bois tranché.
Pour une même essence de bois, il y a une différence, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement vu le type de découpe si différent, (en se basant sur des découpes , des étuvages, etc de qualité identique) je parle exclusivement des tranché utilisé pour le contreplaqué marine et pour le bois moulé.

merci pour certaines précisions que je ne connaissais pas.

j'ai d'ailleurs vu un Chris Craft (année 60 je crois), coque à clins en cp, dont le contreplaque est d'une qualité exceptionnelle comme on en voit plus maintenant. D'ailleurs, il est en très bonne état malgré un entretien pas toujours au top.

22 déc. 2008
0

Bonne résistande à l'impact du bois moulé.
Le fait que ce soit du bois tranché utilisé donne à ce matériau de très bonne performances. Et si les bateaux en bois était fragile cela se saurait…

Mais on peut trouver à n'importe quel matériau des handicaps.

A poids égal à l'acier, le bois moulé serait "béton", comme d'autres matériau d'ailleurs.

Voilà un matériau qui allie la chaleur du bois, légèreté, un excellent compromis entre souplesse et raideur.

Pour les précautions à la visite tout a été dit.

L'idéal serait que tu en saches plus sur le chantier qui a construit ce bateau.

0

ce qu'on pourrait reprocher au bois moulé
c'est sa durabilité,je pense que c'est un materiaux qui vieilli mal(je ne parle pas bien sur de ceux faits a l'epoxy )

22 déc. 2008
0

déroulé ou tranché
c'est quasi la même chose .
C'est une question d'essence et d'étuvage .
Tous les contreplaqués (même les meileurs) sont faits avec des bois déroulés . (c'est pas moi qu'ai dit que c'était de l'éponge)

A l'époque où on faisait des bateaux en bois moulé, on trouvait sans problème de l'acajou (grand bassam) tranché . Ce sont (c'était) des bois d'excellente qualité et durables .
(pour embêter les RMistes : quelle est la durabilité de l'okoumé ? réponse dans dix ans)

Les plus anciens (50-60th) ont été collés à l'urée formol (melocol par ex.) . Ceux là peuvent avoir des problèmes de collages et d'infiltration dans la masse .

A partir des 60th on a utilisé de la résorcine qui en plus d'être une excellente colle, a des vertus biocides .

La mauvaise résistance à l'impact du bm comme du ctp vient de sa grande rigidité . L'énergie d'un choc est absorbée sur une faibles surface qui, de plus admet peu les déformations . C'est la vieille histoire du chêne et du roseau .

A la grande époque du bm, on commandait les agrafes par 100.000 et on les posait une à une pour les arracher après !

C'était le matériau des protos, des amateur écalirés et des riches !

22 déc. 2008
0

Au delà de cette petite différence
je crois qu'on est tous d'accord pour dire qu'un bois moulé mal entrentenu peut s'avérer être dans un état piteux.

Poy, il te faudrait un habitué du bois pour visiter ce voilier.

23 déc. 2008
0

je peut me tromper
mais pour avoir fréquenté dérouleuses et trancheuses ...
et les étuves qui vont avec ...
J'ai appris à faire la différence entre les boites à fromage et les bateaux .
Mais bon je ne parle que de ce que je connais .

Ily a des essences de bois qu'on ne peut pas dérouler et le tranchage engendre des pertes considérables .

Entre les deux, il faut choisir .

Pour simplifier : le déroulage engendre une péllicule de bois continue et sur quartier .

Le tranchage est équivalent à un sciage sur dosse . Dans la largeur d'une feuille on peut avoir des différences de qualité énormes .

Tout dépend de l'essence, de l'épaisseur, de l'étuvage et de l'affutage des lames .

Tout ça, c'est de l'histoire ancienne !

23 déc. 2008
0

Correction
"je parle exclusivement des bois utilisés pour…"

sinon, cette phrase n'a aucun sens.

22 déc. 200816 juin 2020
0

il y a celui là
et dans ton coin . gruissan mais il était à Bézier , sur le canal . 25 000€ avec équipement mais peintures intérieures à refaire .

23 déc. 2008
0

tres
instructif , ses choses...merci.

23 déc. 2008
0

peintures intérieures a refaire
:tesur: c est inquiétant!
amha , normalement c est ce qui résiste le mieux

23 déc. 2008
0

la déco peut etre
j'y vais demain...

24 déc. 2008
0

tu avais vu celui la
www.leboncoin.fr[...]799.htm
C'était effectivement un prix très bas

25 déc. 2008
0

oui c'etait
celui là....HOOOOOOO!!!! misère pourri , qu'il est..triste , finira a la décharge amha...;

25 déc. 2008
0

si seulement , j'en connaissais
des maisons , prés du canal du midi , a vendre ou a restaurer...un village sympa , ou j'ai vu des maisons a vendre "Capestang"..magique..

25 déc. 2008
0

Ne pas confondre :
contreplaqué ployé et bois moulé ( tranché).
Je crois que l'ambassadeur était fabriqué en CP ployé .
J'avais appelé un boker . pour lui , le plus facilement vendable c'est : plastique connu en bagarre avec l'alu d'un " grand" chantier. Bien plus loin était le bois moulé car le bois , juste le terme fait peur !
C'a me fait marrer car maintenant on construit les maison en bois à tire la rigot . Quand on connait les dégats que les bébetes peuvent faire à ce matériau " noble "
A part cela , connaitrais tu des villages oû on peut trouver des maisons à restaurer pres du canal du midi ?

25 déc. 2008
0

merci
sympa de m'avoir donné un bonne info.
La south pacific connection marche .

25 déc. 2008
0

exemple d'une construction bois moulé

thierry Dubois construction d'une goelette
dix films

www.sailingnews.tv[...]/
dans la partie droite

éxplication trés détaillée de la construction
trés interréssant
superbe étonnant

25 déc. 2008
0

ça a l'air vraiment très chouette
en effet , ainsi que sailing news que je ne connaissais pas. Par contre je n'ai que l'adsl bas débit , c'est donc insupportable à regarder , ça s'arrête sans cesse , est ce qu'il y a une méthode pour le télécharger sur le disque dur, et ensuite le regarder sans attendre . Merci de vos lumières.

25 déc. 2008
0

pas évident
surtout avec un bas débit ADSL, moi j'ai bien un haut débit possible mais ma position géographique étant trop loin du central téléphonique (bande passante environ 640 k seulement)
et france télécom n'est pas pressé d'arranger les choses (investissement pour le dégroupage)
pour l'acquisition de la vidéo il faut un logiciel adéquat (explemple réal player version pro) mais si la vidéo est protégée, rien à faire
ou alors demander soit à sailingnews ou à thierry dubois, qui je croit accepte des visiteurs sur son chantier. peut-être qu'à la fin il feront un cd
le mieux c'est de laisser charger complétement et de regarder une fois fini si ça veut bien
en principe ces fichiers se charge dans
c:\Documents and Settings\Administrateur\Local Settings\Temporary Internet Files
donc à récupérer immédiatement à la fin d'une vidéo pour la concerver sinon éffacement par windows si l éspace disque réservé est plein
ce sont des fichiers vidéo extention FLV flash player (pour internet)
lisible avec par exemple flvplayer (gratuit) et qui peut lire plein de formats son et video in connus de windows standard

voilà, un peut long mais si ça peut servir

25 déc. 2008
0

bizarre
Il me semble que cette goetlette n'est pas construite en BM. Il faut que le BM soit orienté couche apres coupe d'une maniere différente soit pour l'esthetique , soit pour des raisons mécaniques .

0

ca serait pas
du strip planking ?

26 déc. 2008
0

latté collé
"les lattes du strip jointives coté intérieur et volontairement évasées sur l'extérieur pour les combler avec un époxy chargé
avec en plus deux plis en bande d'accajou croisés à 45° collés par infusion "


Les lattes ne sont pas évasées volontairement: c'est fait comme ça par facilité, les lattes étant de section rectangulaire, car il est très difficile de rendre les bords parallèles sur des courbures évolutives...un usinage en 1/2 rond des chants (1 côté en creux, l'autre en relief) des lattes permet cependant de contourner cette difficulté (c'est comme ça qu'on faisait, avant l'usage d'époxy, du latté-cloué/collé), mais ça fait beaucoup d'usinage...

25 déc. 2008
0

oui mais
les lattes du strip jointives coté intérieur et volontairement évasées sur l'extérieur pour les combler avec un époxy chargé
avec en plus deux plis en bande d'accajou croisés à 45° collés par infusion
puis plusieurs couches de diverses fibres (me rappele plus le type) toujours collées par infusion
ensuite mastiquage ponçage et rebelotte
j'avais pris la patience de regarder les dix films (10 à 15mn, c'est long) mais je n'ai pas pu les enregistrer
mais j'avais trouvé ce travail effectué suivi tres tres munutieusement par thierry Dubois
chef de projet plus instiguateur de l'aménagement intérieur et futur skipper

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Sympa, le requin...

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (35)

Sympa, le requin...

janvier 2021