Bois & Yachting - Gruissan : prise d'otage !

Bonjour,

Je voudrais rapidement raconter mon expérience sur un chantier naval dont le nom et le lieu sont dans le titre. Je précise que j'ai laissé "refroidir" (j'ai l'habitude des réseaux et des forums). J'aurais aimé lire moi-même une appréciation de ce chantier avant de lui confier mon voilier. J’ai choisi la rubrique de mon mieux, ne trouvant pas plus approprié :-)

J'ai acheté un superbe vieil Espace 1000 de 81 comptant l’habiter autant que naviguer. Après de belles ballades et mouillages en juin-juillet-août, entre Toulon et Marseille, une traversée du Golf du Lion vers Collioure, une descente aux Baléares, des mouillages à Minorque et Majorque, et un retour vers la France, j'ai confié début septembre mon voilier pour un hivernage à sec, et le projet d'y faire des travaux.

J'ai vite compris que le chantier n'aimait pas trop voir les propriétaires coucher dans leur propre bateau ; « normal », ils proposent à 20€ la nuit des studios... Donc, il faut mendier la clef des douches-toilettes, qu'on vous prête en échange de votre carte d'identité au cas où vous fileriez en courant. Idem, on ne vous laisse brancher le 220v qu'à reculons.

Début octobre, une tornade passe. Le bateau à sec à côté, un gros alu de 20T, glisse sur ses cales, et, mal étayé, il tombe en écrasant une voiture. Son mât vient plier le mien au niveau des barres de flèches. Le chantier attrape sa pince pour couper tous les câbles électriques au raz du pont, démonte le gréement dormant et descend le mât. La pince coupante est oubliée sur le pont et laissera sa trace de rouille après que je le trouve et la rende à son propriétaire ; mais c’est un détail.

Supposant que le chantier fait le nécessaire pour presser l'expert, je ne m'alarme pas. J'habite en Gironde, pas tout près. Le chantier établit un devis de 11000€ pour réparer. Après un premier cafouillage d'expert, celui-ci ne passe qu'en janvier. Son rapport montre que le chantier cale les bateaux de ses clients avec négligence et que la catastrophe naturelle ne s’applique pas. L’affaire traîne, et, comprenant que je ne retournerai pas naviguer de sitôt avec un demi-bateau, comprenant que je devrais avancer l’argent sans être certain d’être remboursé, je décide de le mettre en vente. Pendant ce temps, je paye chaque mois le chantier, réalisant aussi que ce retard, comme l’accident et les réparations devisées sont tout bénéf pour lui.

Je trouve un arrangement à 10000 de moins avec un (super) acheteur, espérant que l’assurance complétera (FILIA MAIF Nautis). Pour le coup, le chantier voyant filer entre ses doigts le remâtage me fait une facture de 990€ pour le démâtage, soit la moitié de la main d’œuvre qu’il avait prévu pour les réparations ! Pas moyen de discuter, dès la première négociation, Marc Quès, le patron, me dit que si je ne paye pas, le bateau ne partira pas (d’où le titre « prise d’otage » qui me semble justifié). Je lui donne la journée pour réfléchir et faire des assouplissements, et je vais me promener. Le soir, intransigeant, il reste aussi raide, avec entre autres arguments, celui éculé que l’entreprise doit bien vivre, et que l’expert est nul, du jamais vu...

Comme je suis dans ses mains, et que je veux que le départ avec l’acheteur sur camion le lendemain se passe bien, je paye en lui expliquant que si j’avais cassé un bateau qu’on m’avait confié, je me serais au moins... excusé. Lui, non, même après ma remarque.

Voilà, voilà. Je regrette que cette mauvaise expérience soit venue clore une très belle aventure avec un très beau voilier. J’espère que ce témoignage servira à d’autres.

marc-alexis morelle

L'équipage
30 mar. 2019
30 mar. 201916 juin 2020
1

photo-souvenir

30 mar. 2019
0

Bonjour Marc,

Vraiment désolé de lire des trucs comme ça...
Je ne sais pas si j'aurais eu ta patience et ton pragmatisme face à de tels agissements (pour ne pas dire escrocs, non non je ne le dis pas!).
J'ai du sang Corse et Breton dans mes veines et je pense que je m'y serai pris autrement, tout en restant dans la légalité, bien entendu.
Oublies tout ça et passe à autre chose.
Kénavo.

30 mar. 2019
1

ça laisse pantois ... :-(

30 mar. 2019
0

on est toujours ôtage des chantiers, et surtout quand on est à terre, ils ont beau jeu....... :heu:

30 mar. 2019
3

perso ,j'aurais porté plainte au pénal ,et pas au commerce en demandant des dommages et intérêts
c'est de l'escroquerie .
un grand constructeur de qui j'étais concessionnaire quand il a vendu
aux américains m'a pris pour un âne ,es autres concessionnaires se sont laisser acheter par des cadeaux de pièces de moteurs en contrepartie de ne pas poursuivre .
pas moi
ça leur à couté cher même en appel .
donc ne pas lâcher le morceau quand on est dans son droit
alain

31 mar. 2019
-1

Le droit de rétention est absolument illégal.

31 mar. 2019
0

Certes. Mais quand tu as trouvé un acheteur qui accepte de prendre le bateau en l'état, que tu as commandé un transport le lendemain à 1500 e. Le gars te tient par les c....... .

31 mar. 2019
0

ce n'est donc pas un droit ;-)

31 mar. 201931 mar. 2019
0

Salut à tous. Je confirme les propos de Marc . C'est Inadmissible. Personnellement je ne sais pas si j'aurai eu son calme . Merci Marc et à bientôt.
L'acheteur

31 mar. 2019
1

il ne faut pas être fataliste, tout ces pros véreux ils faut les dénoncer haut et fort. Le système juridique français est une plaie d'une lenteur et d'un cout inimaginable le plus rapide et de taper dans la clientèle les procédures c'est un coup à finir par se pendre

31 mar. 2019
4

C'est facile de la dire après... mais je m'y risque tout de même...
Un huissier de justice le jour de l'enlèvement pour constater "la rétention ou le chantage"... avec à la clef une plainte comme le suggère Alain, cela aurait peut-être, je dis bien peut-être débloqué la situation...
Mais encore une fois, c'est facile de le dire derrière son clavier.
Allez, tournez la page les gars, ces gens là ne méritent pas qu'on s'y attarde et le faux rhum est leur "meilleure pub"...relayez l'info!!

31 mar. 2019
0

@ventdebout ouais mais après dans les faits divers...on peut lire quelquefois les dégradations ou incendie de leur chantier ! :oups:

31 mar. 201931 mar. 2019
1

Le bateau en alu a endommagé le bateau Espace 1000 de 81, c'est au bateau alu de payer la casse y compris l'intervention du chantier .
(un bateau dans un chantier doit être assurrer en RC pour le moins)

Le bateau en alu doit se retourner contre le chantier si le chantier à mal fait son calage et que le bateau est tombé à cause du mauvais calage

Tout cela est un problème a réglé entre assurreurs, encore faut-il que les bateaux et le chantiers soient assurés et qu'ils aient fait les déclarations qui conviennent.

Tout le monde sait, qu'à Gruissan en particulier, le vent (Cers ou Tramontane) de Nord Ouest souffle puissamment avec des rafales qui n'ont rien à voir avec les doux zéphirs

31 mar. 2019
4

Il y a toujours plus fou que fou ! !!!
Quelques années en arrière un chef d'entreprise devait de l'argent à ma compagne du moment.
D'un seul homme me voici devant la secrétaire qui m'affirme que le patron est absent.
J'élève la voix et dit à la secrétaire qu'il va avoir affaire à moi.
Là éclat de rire la secrétaire me répond que je ne savais pas à qui j'avais à faire que son patron était champion du monde de judo!!!!
Du coin de l'oeil j'ai vu que l'entre bâillement de la porte du patron c'était agrandi.
Donc d'une voix bien forte je répondis champion du monde ou pas quand il va se prendre un coup de barre à mime sur la gueule il fera comme tout le monde la sieste sur le trottoir. ....
J'avais à peine fini ma phrase que la tête du champion du monde est sortie en disant faite le chèque. ...
A un moment il faut que ces escrocs ont peurs il y a que ça qu'ils comprennent ! !!

29 fév. 2020
0

des champions du monde de judo , il n'y en a pas eu beaucoup à cette époque
j'en conclu donc que David Dou..et a eu peur !!!!!!!!!!!!
hi hi je pouffe ....
JF

31 mar. 2019
1

Désolé pour toi Marc-Alexis mais bravo pour avoir mentionné cette escroquerie dans HEO, cela contribue à lui faire de la mauvaise publicité mais je pense que j'aurai porté plainte car c'est vraiment inadmissible.

31 mar. 2019
1

Désolé pour les compatissants, mais pour prendre le contre pied, je dirais que :
La naïveté est un vilain défaut.

  • manifestement tu n'a pas questionné ton assurance sur la procédure pourtant simple: constats écrits, photos, témoignage marina, éventuellement constat par huissier dont les honoraires sont dérisoires eu égard au préjudice.
  • déclaration auprès de l'assureur
  • mise en cause du tiers responsable, s'il est avéré que son bateau seul est à l'origine du désordre. Lui, ne peut se prévaloir d'un cas de force majeure. Le chantier doit posséder copie de son attestation d'assurance.
  • ce n'est pas au chantier (qui n'a aucune responsabilité directe vis à vis de ton bateau), d'instruire et de poursuivre TON dossier, c'est à ton assureur, ou à toi si celui-ci est défaillant
  • s'il y a eu faute de la part du chantier, au motif qu'il aurait été insuffisamment calé, seul le bateau voisin peut l'invoquer, puisque d'après tes dires le tien est resté en place.
  • prendre un expert maritime indépendant pour estimer le préjudice, si l'expert assureur et le chantier ne peuvent s'accorder sur les travaux et sur le prix.

Le démâtage complet et son coût peut être justifié pour des raisons de sécurité et pour ne pas aggraver les désordres. Dans ce cas, le refus de payer, justifie le droit à rétention.

Chacun joue son jeu , ou voit "midi à sa porte" (à méditer)

31 mar. 201916 juin 2020
1

Bonjour Alexis
Si cela peut-etre utile voila une photo des dégats.
A+

01 avr. 201901 avr. 2019
0

le bateau qui a chuté était sur béquilles!!! c'est un point qui engage et la responsabilité du proprio et celle du chantier qui a accepté un bateau calé de la sorte

l'Espace 1000 était-il assuré?

Il n'est jamais trop tard pour faire valoir ses droits

11000€ de réparation, c'est conséquent surtout s'il s'agit seulement de remplacer le mat et de revoir chandeliers et filières, à moins que la coque est aussi pris un cout et que le pont se soit affaisé????

990€ pour un dématage suite a accident , cela doit faire partie du devis de réparation, il me semble.

02 avr. 2019
0

le gréement dormant = 2500€ maxi

un mat de 12 à 13 mètres avec les barres de flèches et équipements = 3000€

la main d'oeuvre pour mettre en place
(récupération des drisses et divers du mat précédent)tu peux le faire toi même)

mais à 990€ le dématage on peut comprendre les 11000€ de devis

surtout qu'il y a sans doute presque tout le haubanage, l'accastillage de mat et les drisses récupérables....

la réalité pour un propriétaire avisé, c'est moins de 5000€ de matériel et frais avec en plus quelques heures à bichonner son gréement

01 avr. 2019
0

11000 €...quel est le prix d'un gréement ?

31 mar. 2019
0

A posteriori au pénal il y a peut-être quelque chose à faire ne serait-ce que pour le plaisir

31 mar. 2019
0

hélas ce n'est pas une exception….. il est évident que chacun réagit suivant son humeur….. je pense que la pression peut s'inverser ….. en prenant conseil… LECELTE

31 mar. 2019
0

Pour info
Bois et yachting est le revendeur exclusif de 3D tender pour le département de l aude

01 avr. 2019
0

Il me semble que si on est bien assuré on a une clause ''défense recours'' et l'assurance doit prendre l'affaire en main pour le civil...
;-)

01 avr. 2019
0

De tout cœur avec toi. Je te souhaite le meilleur dans l'avenir. MM

03 avr. 2019
2

Merci pour vos avis et réconforts (et pour la photo). Pour ma part, je vais retourner aux annonces de bourse aux équipiers :-)

Concernant cette affaire, les démarches assurance sont en cours, et même en "recours", de mon assurance contre celle de l'autre bateau.

Mais tout de même, un chantier naval peut-il aussi facilement se "créer" du boulot ? Le PV signé et contre-signé des experts dit que les bateaux sont stockés avec négligence, photos à l'appui. Je casse, je fais un devis puis je répare... C'est à peu près la technique de Bush en Irak, non ?

Je voudrais insister à propos de naïveté pour expliquer qu'elle est volontaire. C'est en fait de la confiance volontaire. Que ce soit jugé idiot ou idéaliste, je pense qu'elle est nécessaire dans toute relation, marchande aussi. Même si notre époque admire encore le "struggle for life", l'humanité ne s'est pas construite comme ça. La vie encore moins. Les époques à peu près florissantes établissaient des réseaux de confiance, et les savoirs et les cultures en profitaient - cercle vertueux - les guerres les détruisaient - vicieux. Les relations de méfiance ont un rendement tellement minable que plus rien n'est possible.

Il reste un peu de ces qualités dans le monde de la voile, je l'ai vécu lorsque j'ai acheté Stratus, lorsque je l'ai vendu, et avec des rencontres entre les deux.

C'est pourquoi j'espère que ce fil permettra aux éventuels clients dans le coin de Gruissan de savoir où ils mettent les pieds. Moi-même, j'avais choisi ce chantier Bois & Yachting parce que des articles sur le web parlaient de leurs panneaux photovoltaïques et de leur souci d'écologie. Et le patron, Marc Quès, fait des chansons derrière sa guitare, il vend même son p'tit disque sur le comptoir de sa boutique.

Cette notion de confiance, j'ai essayé de la leur expliquer, mais Monsieur était parti se planquer derrière son bureau, déléguant à Madame la charge d'affronter le client pas content. Et Madame n'avait pas d'autres arguments que de gueuler de plus en plus fort.
Ridicule !

29 nov. 2019
10

Bonjour.
Petit retour... j'avais failli oublier.
Mon assurance pour Stratus, Filia-Maiif, s'est retournée contre les MMA (assurance du chantier) en s'appuyant sur le rapport d'expertise signé par les 3 parties (les experts des 2 voiliers et du chantier). Ce rapport montrant bien que le chantier Bois & Yachting était en défaut (calage négligent) et qu'il essayait de faire passer l'accident en catastrophe naturelle là où il n'y avait pas de raison, les MMA ont remboursé, et Filia-Maif m'a remboursé.
En plus, l'assurance a mené l'affaire avec "grande classe", je trouve.

Il y a donc encore justice ici bas, et sur ce point, j'espère que ce fil en donnera à retordre à B&Y... et de bonnes raisons de rester confiant (ou "naïf").

Bon hiver à tous, je m'en vais transater avec des copains.

marc

29 nov. 2019
3

Content que ça se soit bien terminé pour toi

30 nov. 2019
0

En mars, j'avais ecrit:

Le bateau en alu a endommagé le bateau Espace 1000 de 81, c'est au bateau alu de payer la casse y compris l'intervention du chantier .
(un bateau dans un chantier doit être assurrer en RC pour le moins)

Le bateau en alu doit se retourner contre le chantier si le chantier à mal fait son calage et que le bateau est tombé à cause du mauvais calage

Tout cela est un problème a réglé entre assurreurs, encore faut-il que les bateaux et le chantiers soient assurés et qu'ils aient fait les déclarations qui conviennent.

Tout le monde sait, qu'à Gruissan en particulier, le vent (Cers ou Tramontane) de Nord Ouest souffle puissamment avec des rafales qui n'ont rien à voir avec les doux zéphirs

C'est ce qui s'est vraiement passé. Tout est ok

03 déc. 2019
0

Merci pour ton retour d'infos !

04 fév. 2020
-6

Bois & yachting est au service des plaisanciers depuis prés de 20 ans et toujours dévoué pour servir aux mieux leurs intérêts !
Je ne peux pas laisser dire des choses pareilles et diffamatoires ...
C'est une question de point de vue et voici les faits :
15 octobre une vraie tornade provoque la casse du mât de l'espace 1000 de Monsieur Morelle !
Tornade confirmée par les autorités et filmée! 3 bateaux s'envolent au chantier et un bateau tombe sur le mât de l'espace 1000 !
Bois & Yachting fait le nécessaire auprès de ses fournisseurs en terme de tarif pour arriver à remplacer le mât et le gréement dormant complet ainsi que 2 profils de l'enrouleur !
Les experts des assurances MMA pour le chantier et Maïf pour le bateau se mettent d'accord et le budget est alloué à la réparation (nous réussissons à tout inclure bien que l'expert de Monsieur Morelle ait appliqué une vétusté importante sur un mât de prés de 30 ans) !
Monsieur Morelle touche la somme versée par son assurance la Maïf, l'assurance du chantier MMA rembourse à la Maïf et moi même complète par un chèque de 1500 euros que j'envoie directement à la Maïf pour compenser la franchise !! il ne restait plus qu'à procéder au remplacement du mât !
L'ancien mât risquant de tomber avait été déposé par nos soins à titre conservatoire et les éléments du mâts mis à l'abri, radar, winchs, etc à la demande de l'expert !

Ce qu'il faut dire, c'est que Monsieur Morelle a gardé cette jolie somme pour lui au lieu de faire réparer son bateau, il a préféré vendre son bateau qui n'était pas en état de naviguer et a essayé de partir du chantier sans payer les travaux de sécurisation, démâtage, manutentions,
prestations pour lesquelles il avait touché de l'argent des assurances !

Je laisse à chacun le soin d'apprécier ...

Bon vent et belle mer à tous !!!

Marc Quès
b&y

04 fév. 2020
1

Ce qui est marrant et contre-productif pour vous, c'est que venir faire cette "mise au point" si tardive ne fait que faire remonter un sujet qui sans cela serait tombé dans l'oubli, au fin fond de la cale d'Hisse & Oh...
Et comme la majorité des lecteurs/contributeurs du site sont des plaisanciers, ils ont tout naturellement tendance à s'identifier au client qui a subit des dégâts...
Des fois il n'est pas toujours très profitable de vouloir absolument se justifier !

29 fév. 2020
0

peut être que Bois et Yachting n'est pas scotché sur H et oh et n'a pas lu le premier post immédiatement.
" peut être ' je précise

01 mar. 2020
0

C'est probablement un moteur de recherche avec le nom de son entreprise "Bois & Yachting" ou "chantier naval" et "gruissan" qui a mené Marc Quès directement ici, comme le ferait un client potentiel qui voudrait s'informer avant d'être pris en otage. Il faut dire que H&O bénéficie d'un très bon ranking parce que son contenu est vivant, riche et rarement pipeauté.

04 fév. 2020
5

En l’occurrence, la loi permet à une personne ayant subis un sinistre d'empocher l'argent et de ne pas faire réparer. Vous êtes en droit d'être critique sur cette décision, (surtout si vous estimez avoir tout fait pour réparer le plus vite possible, votre déception est compréhensible), mais elle appartient au propriétaire.

Par contre, aucune loi ne vous autorise à faire rétention du bien d'autrui de votre propre chef, sans qu'une décision de justice ne vous y autorise. Quand bien même vous êtes persuadé que le client ne réglera pas les factures incontestablement dues une fois son bateau évacué, ça ne vous permet pas de vous substituer à la loi. Dans le meilleur des cas vous pouvez appeler les gendarmes. Le reste c'est de l'intimidation: à ce petit jeu là, vous aurez un jour un client qui débarquera avec 15 copains et la donne sera inversée.

Quand à faire payer le démâtage en urgence, au vu de votre responsabilité ne serait-ce que morale vis à vis d'un client dont le bateau a été endommagé par un autre bateau, tous les deux vous étant en quelques sortes confiés.
La démarche intelligente aurait été de considérer votre intervention comme un geste commercial ou lié au gardiennage du bateau: mettez vous à la place du client son bateau est endommagé et vous lui sortez une facture...

Et sinon, une petite discussion sur le fait de caler pour l"hiver un bateau sur ses béquilles ou un vulgaire étançon de chantier (les photos ne sont pas très claires, désolé), parce qu'à ce niveau là, l'expert ne semble pas avoir adoré votre façon de travailler.

04 fév. 2020
1

Et 990€ pour le remâtage. C'est un IMOCA l'Espace 1000?

01 mar. 202001 mar. 2020
0

c'est 990 € pour le démâtage suite accident - mesure prise a titre conservatoire.
Je ne sais pas comment est équipé ce chantier - mais il faut bien comprendre que démâter sur une potence comme sont équipés pas mal de port ça coute pas grand chose.
Si il faut faire venir un camion grue (comme pour un Imoca) là ça coute tout de suite plus cher.
Avec un mât encore debout mais cassé, comme il apparait sur la photo - la grue semble indispensable.
990 € prend du sens dans ces conditions.
D'autant que si j'ai bien compris ça inclus le démontage et stockage d'éléments tel winchs, radars, etc ..
Mais bon comme trop souvent sur Heo, les jugements sont a charges contre les pro.

01 mar. 2020
0

En tout cas la prestation est à leur catalogue (34euros le 1/4 d’heure). Pas donné soit dit en passant.

Ils sont donc à priori équipés et il aurait donc fallut 7h pour démâter le bateau😂.
Et même s’il faut louer une grue pour 1h c’est bcp moins cher que ça.

01 mar. 2020
0

Je n'imagine pas la dépose d'un mât avec un seul intervenant!
S'il y a trois intervenants, cela fait 100 € du 1/4 h.
Donc un peu plus de 2 heures au final.
Cela devient un temps farfelu?

01 mar. 2020
1

Du personnel à +120e de l’heure. A ce tarif le SAV doit être *****. 👍
Les 34 euros 1/4 h correspondent sans doute au matériel de grutage et ses opérateurs. Au moins 2 au regard de ce que j’ai pu voir sur d’autres chantiers pour cette manipulation.
Je maintiens que 900 euros pour un démâtage d’un voilier de cette taille c’est du délire. Et encore plus dans ce contexte.

29 fév. 2020
0

Bonjour,

J'étais hors connexion pendant longtemps.
Je suis très content de lire ici la réponse du chantier naval Bois & Yachting de Marc Quès, de Gruissan *. Cela démontre que H&O est efficace à ce point de vue aussi ! Lorsque j'étais en problème avec le chantier, j'avais averti de cette démarche ; Mme Quès m'avait répondu n'en avoir rien à faire.

Je note la logique imparable du "question de points de vue, voici les faits". On n'a pas peur des contradictions, chez B&Y *.

Je ne vais pas raconter de nouveau ma version, elle est en tête de ce fil et n'a pas changé. Celle de Marc Quès, Bois & Yachting de Gruissan * inverse les dits faits sans vergogne. Marc Quès serait donc aussi un menteur en plus d'un voleur et un preneur d'otage ? Je me demande où est la diffamation ! Quoi qu'il en soit, c'est sa parole contre celles de deux ou trois experts, les interprétations de deux assureurs dont le sien, et la mienne.

Très heureux d'apprendre par la plume de la "pauvre victime" elle-même que je vais peut-être récupérer en plus cette franchise qu'il doit payer ; cela me remboursera la facture de démâtage que j'ai payé à celui qui me l'a cassé !

  • j'écris les noms pour nourrir les moteurs de recherche.

Marc (ancien propriétaire de Stratus).

29 fév. 2020
1

Bonjour,
En lisant la version de B&Y il s'avere que le donneur d'ordre du dematage n'est pas le proprietaire mais l'expert. Dans ces conditions, est ce que cette prestation doit être refacturée? Est ce inclus dans l'indemnisation du sinistre?

29 fév. 2020
0

Un beau sac de nœuds comme on les aime bien sur H&O 🙂

01 mar. 2020
2

Dans le même contexte mais avec un professionnel respectueux et qui assume ses responsabilités : Navy service à port Saint louis du Rhône.

" mon bateau est à terre pour traitement osmose,
La remorque de mise à l'eau casse,
Le bateau qui est en train de prendre sa place tombe sur mon mat.

Immédiatement, coup de fil du responsable (j'étais déja en route)
Montée au mat pour examen : rien de grave à part une marque sur la platine de haut de mat)
Malgré tout, Le responsable me laisse le soin de faire passer un expert et me gratifie d'une ristourne sur le parking du bateau.
Là aussi ça mérite d'être dit.

28 août 2020
1

Bois et Yachting :
Délais non respectés, bateau pris en otage, toujours un "truc en plus" à faire, du soup la facture est plus salée que le devis ...
Ils sont généralement moins chers qu'ailleurs, mais tout s'explique : c'est du vite fait, mal fait.
Vérifiez bien la qualité et la quantité des pièces et matériaux posés par rapport à ceux facturés, vous aurez des surprises ...
Mais surtout, ils n'apportent aucun soin au bateau que vous leur confiez. (Taches d'antifuling et de rouille sur le pont), mécanisme de placard cassé (forcé), cambouis sur les coussins, Un conseil : faites un état des lieux avant et après...
Bref, fuyez, ce sont des bricoleurs et faites vous-mêmes si vous avez le temps, ça ne pourra pas être pire !

30 août 2020
0

je suis professionnel aussi du nautisme et je vais pas les couvrir des fait mes , cambouis sur les coussins , nous somme confronté a de drôle de chose aussi ces que quand vous amener votre bateau en chantier penser a enlevé et préparer votre bateau au travaux cela évite ce genre de problème , ça nous évite de tous dégueulasser même si on est sensé faire attention et tous protéger et ensuite nettoyé enfin ça ces chez nous et pas toujours le cas chez nos confrère . cdt

28 août 2020
1

En voilà habillés pour l'hiver !

28 août 2020
0

Ça, c'est fait.

29 août 2020
0

Oh ça, c'est du détail, mais un détail qu'ils m'ont fait aussi :

une tenaille utilisée au démâtage puis oubliée sur le pont, décalquée par la pluie et la rouille lorsque j'ai retrouvé le bateau. Et moi, bonne poire de leur rendre la tenaille :-)

B&Y, M. et Mme Quès ? Un mauvais et lointain souvenir pour moi. La boutique existe encore ?

marc

29 août 202029 août 2020
0

Oui, hélas, ils sévissent encore...
De mon coté, vu la taille de la tache de rouille, je pense que c'est la caisse à outils qui est restée sur le pont...

31 août 202031 août 2020
2

Ayant déjà eu à faire avec bois et yachting pour un carénage et deux ou trois autres choses, je dois dire que le type est à fuir..aucun sens commercial, particulièrement antipathique et sans éthique, en corrélation avec un service de manutention déplorable ...d'ailleurs nombre de plaisanciers ici à Gruissan préfère allez à port Leucate pour les travaux..

31 août 2020
2

Bonjour,

C’est pas dans mes habitudes de faire des remarques négatives, mais je confirme qu’au niveau mécanique ce chantier est une catastrophe à éviter. Bonne nave.

31 août 2020
0

Moi qui doit faire faire mes passes coques et presse étoupe, je sais au moins ou je n'irais pas. Je vais tester soit uship soit tout pour le bateau

31 août 2020
0

Si je peux avoir un retour sur vôtre choix... merci

31 août 202031 août 2020
0

Marine technic service et uship pour moi c’est les seul tout pour le bateau sa va dépendre de l’interlocuteur

31 août 2020
0

Tout à fait juste...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer