boat

Pourquoi ne peut on dessiner des plans afin de construire les coques , en contreplaque par exemple ,par segments, comme les metameres d' un mille pattes?

L' interet pour l amateur serait de contruire des caissons de dimensions reduites , dans un simple garage par exemple, dont les parois transversales serviraient a la fois de raidisseurs et a assembler par collage vissage les compartiments successifs.
La coque assemblée, on peut envisager de découper de l' intérieur des passages dans les cloisons transversales contituées de deux parois vissées collées , qui constitueraient de plus des éléments structurels remarquables.
Les plans pourraient etre modulés presque sur mesure.
Les formes étant développables , seraient assemblées sans difficulté et les caissons pourraient etre fabriqués à différents endroits puis seulement assemblés sur place.
Rien n' empêche d' envisager un système style kit "ikéa"...
En découpant les bateaux en tranches constitutives , on normaliserait la construction , facilitant ainsi grandement les manipulations au beotien , qui pourrait même seul ,assembler progressivement les sous parties quand il a peu de temps , sous traiter n' importe quel étape de la construction ou de l' assemblage...
Ohe les archi..?

L'équipage
17 nov. 2005
17 nov. 2005
0

Cela ressemble
à la construction des liberty ships américains... ;-)

_/)

17 nov. 2005
0

le jobolé nouveau est arrivé
youpiiiiiiiii

vais repeindre le pont à l'antifouling moi aussi , des fois que je me retourne

17 nov. 2005
0

si ça ne se fait pas, c'est peut etre
parce ce que c'est une méthode d'industrialisation en série et que la construction "amateur" est TOUJOURS réalisée à l'unité ;-)

amicalement

17 nov. 2005
0

celà est tres commun

Depuis belle lurette la construction navale a adopté cette methode.

On decoupe le bateau en morceau (planneau ou bloc)suivant les moyens de levage et l'on fabrique les morceaux les un apres les autres.Une fois la coque du morceau finie l'on y ajoute la tuyauterie, l'isolation, l'electricité, les amenagements par exemple.Puis l'on assemble les morceaux entre eux sur l'aire de lancement ou dans une cale séche.

Avantage , les morceaux peuvent etre fabriqué dans des endroits different, souvent vu leurs taille à l'abri et ainsi la construction se fait rapidement.

par exemple Le Chantier de l'Atlantique soustraite une partie de la construction de ses coque soit en Pologne, en Espagne, ou en France

josé

17 nov. 2005
0

Harmonie des courbes
La construction industrielle utilise
depuis très longtemps ce procédé.
Mais dans tous les cas il faut réaliser
une forme harmonieuse définie par l'architecte
lors du tracé des plans.
Il est plus simple pour les petites unités
de laisser les formes prendrent naturellement
leures places sur les cadres et lisses,
que de raccorder des morceaux qui n'auraient pas
la perfection que peut donner par exemple
la découpe numérique (ou le savoir faire du pro).

17 nov. 2005
0

Je suppose
qu'avec beaucoup de mastic, on pourrait gommer ces imperfections ? :jelaferme:

_/)

17 nov. 2005
0

Il me semble qu'un chantier ou un archi
proposait des bateaux à montés soi-même et livrés prédécoupé en kit, en CP bien sûr.

Mais je ne sais plus qui ? :-(

26 jan. 2006
0

Comme
dit plus haut, la courbe du bordé vue en plan zénithal est obtenue grâce à la flexion des bordages et serre-bauquières.
L'obtenir sur des tronçons plus courts exigerait une force bien supérieure et difficile à contrôler pour que le même rayon de courbure soit égal dans chaque segment, le moment de levier étant divisé d'autant.
On pourrait pourtant le faire en utilisant des panneaux de contreplaqué, puisqu'il suffirait alors de découper les surfaces nécessaires selon les courbes prévues.
Resterait à lisser les raccords et à assurer l'étanchéité.
Ce procédé est utilisé non pour gagner de la place pour construire mais pour gagner de l'espace de rangement.
Un plan de goélette démontable en deux parties est proposé par le constructeur controversé Bolger aux E-U, mais l'un de ces bateaux s'est cassé lors de sa sortie inaugurale.
Ses deux parties étaient raccordées par une série de boulons, mais le rapport bau-longueur était sans doute exagéré.
Des kayacs démontables en fibre ou en cétépé sont en vente en France ou aux E-U notamment.
Ces kayacs se composent de trois éléments réunis par une couronne de boulons.
J'en ai examiné un et le raccord d'un caisson à l'autre ne m'a pas paru parfait, mais vu le faible poids de chaque élément et la présence de cloisons fermées, la structure au moins semblait sûre.
Sur un voilier plus grand, si on faisait correspondre le rythme des cloisons avec la division en tronçons, on collerait et visserait les cloisons aboutées les unes aux autres, mais où les points faibles se retrouveraient-ils alors?
Comment s'exerceraient les torsions vu la discontinuité du bordé?
A la jonction des panneaux de coque avec les cloisons?
Il faudrait visser des boulons ou introduire des tasseaux ou des serre-bauquières de renfort, poursuivant la construction à flot, voire quelques courtes heures sur la berge, avec nécessité de détruire dans les cloisons les passages nécessaires aux renforts.
La coque non encore renforcée résistera-t-elle à la mise à l'eau?
Et où ranger sans risque de vol les tronçons éxécutés en attendant la réalisation du dernier?
Un dans chaque pièce? Passeront-ils les portes?

26 jan. 2006
0

solidité
ça parait pas très gérable dans le sens ou les efforts se font sur une toute petite surface

regarde comment on réparti les efforts sur une quille boulonnée.
varangues et reprise d'efforts très loin pour répartition des forces

donc c'est un système qui en soi intéressant , mais pas viable parceque il faudrait renforcer au dela du raisonnable , trop lourd par rapport à une construction classique ,

d'ailleurs , pour les ship les gros , il arrive que certains se cassent en 2 , dans une grosse tempete
ou certains meme se vrillent ou se tordent ,
voyage direst pour la casse .

sur un boat plastique ou cp ou feraille , c'est un ensemble qui fait oeuf .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (98)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021