bloquer son helice en navigation

salut a tous est ce je pourrai avoir plusieurs avis sur la question "en navigation a la voile faut il bloquer son helice ou la laisser libre " s'il a un risque pour le reducteur dans l'un des 2 cas ou non merci

L'équipage
27 mar. 2012
27 mar. 2012
0

Les roulements fatiguent! Il faut bloquer son hélice en embrayant en arriere!

27 mar. 2012
0

perso je la bloque en marche arriere :oups:

27 mar. 2012
0

Laisser l'hélice tourner en navigation à la voile engendre une usure de tout ce qui tourne avec, c'est mécanique et inéluctable!
Donc usure du réducteur; du joint tournant et des bagues hydrolube ce qui est plus gênant.
Par contre si on a installé un alternateur d'arbre on peut recharger les batteries.:pouce:
Autre inconvénient de la laisser tourner le bruit quand on va vite.
Peu de différence de traînée à partir d'un bateau de 40', mais tout ceci est valable avec une hélice fixe...avec une repliable le problème ne se pose plus.
Pour moi c'est hélice bloquée..mais c'est pour moi, chacun fait ce qu'il veut avec ce dont il dispose.

Bonne nav' :goodbye:

01 juin 201201 juin 2012
0

mille sabords...ils sont en quoi ces roulements ?....en carton pate..?...quand on voit le temps que tiennent les roulements d'une voiture....et ça tourne bien plus vite.......avant que mes roulements soient usés c'est moi qui le serait....enfin tout est relatif....quand à la dégradation des performances...ma foi ....si j'ai envie d'aller vite je vais courir sur un circuit....pour moi la voile c'est prendre le temps de savourer la vie..donc ....pas trop vite meme lentement ...j'suis pas préssé d'arriver dans le trou.........................!!!!!!!!!!!!!! :jelaferme:

27 mar. 2012
0

Un autre point à connaître : Est-ce que l'hélice est suffisamment grosse/importante et est-ce que la vitesse atteinte fait tourner l'hélice.
L'entendez-vous via des vibrations ?
Sûr qu'une mise en marche AR bloque l'hélice.
Perso, je ne la bloque pas car elle ne tourne pas ou peu.

27 mar. 2012
0

oui on l entend :acheval:

27 mar. 2012
0

je vois qu'il est preferable de la bloquer pour une eviter des usures prematurees merci pour ces avis

27 mar. 2012
0

Avec une bipale fixe il semble qu'il soit préférable de la bloquer car il y aurait peu de différence de marche à la voile et ça réduirait l'usure.
Avec une tripale il semblerait qu'il serait plus judicieux de la laisser tourner ce qui dégraderait moins les performances mais userait un peu les pièces mobiles.
Je ne crois pas (mais c'est mon opinion et je la partage) que l'usure des pièces mobiles soit bien importante compte tenu des différentes lubrifications.
Avec une tripale bloquée les vibrations deviennent si importantes à grande vitesse qu'on peut craindre une usure mécanique et surtout un décrochage du safran, mais je le répète, ce n'est que mon opinion d'usager depuis 40 000 miles environ seulement.

28 mar. 2012
0

Avec une tripale il semblerait qu'il serait plus judicieux de la laisser tourner ce qui dégraderait moins les performances mais userait un peu les pièces mobiles.

28 mar. 2012
2

Je cite :

--Avec une tripale il semblerait qu'il serait plus judicieux de la laisser tourner ce qui dégraderait moins les performances mais userait un peu les pièces mobiles.--

Laisser tourner l'hélice freine plus que de la garder fixe. Et ce, qu'elle ait 2 ou 3 pales.
Le frein est fonction de la surface totale des pales si l'hélice est immobile, il est fonction de la surface du cercle décrit par ces pales si l'hélice tourne. Il est vrai que la dégradation des performances sera pire pour, dans l'ordre, une quadripale, une tripale et une bipale qui tournent, mais il restera néanmoins une dégradation de performances tant que le rapport [surface du cercle décrit/surface totale des pales] ne vaut pas 1. Ce qui, bien sûr, est impossible.

Pour s'en convaincre il suffit de considérer la procédure d'atterrissage d'urgence d'un hélicoptère en panne de moteur : il doit laisser tourner librement le rotor, ce qui constitue un (mauvais) parachute. Avec le rotor fixe, le même hélicoptère en panne s'écraserait comme une m**** :-)

Donc laisser tourner l'hélice ralentit. Et en plus, ça use un tas de trucs. Là, tu as raison.

Peio
Haize Egoa

14 mai 2012
0

Sur mon bateau, cela est faux, hélices bloquées je perds 1/4 de nœud, voire plus. Si je débloque, le gain est immédiat. Donc je laisse tourner si pas trop de vitesse, au dessus de 8-9 nœuds(cata) je bloque car les hélices font du bruit .

27 mar. 201227 mar. 2012
0

Bonsoir,
J'ai changé mon moteur il y a deux ans. Depuis toujours, je bloquais mon hélice en marche arrière sous voiles. J'ai donc continué à faire pareil. Et le premier été, en arrivant devant Port Vendres après une dizaine d'heures de voile, impossible de passer au point mort. J'ai dû employer la pince et forcer directement sur le levier qui est sur l'inverseur avant de me résigner à démarrer le moteur en prise arrière. Quand j'ai téléphoné au mécano, je me suis fait traiter d'abruti, car, d'après lui, bloquer l'hélice en marche arrière risque de détruire l'inverseur, panne dans ce cas non couverte par la garantie. Depuis, mon hélice tourne librement. Pour être précis, l'arbre ne commence à tourner et encore lentement qu'à partir de cinq noeuds. On en avait déjà parlé sur ce fil: www.hisse-et-oh.com[...]t-to-be

27 mar. 2012
0

Bonsoir. Sur mon moteur, il n'est pas possible de bloquer l'hélice et c'est voulu par le constructeur(yanmar 3ym30)donc, elle tourne sans arrêt, c'est une tripale et à mon avis, vaut mieux qu'elle tourne pour engendrer le moins de résistance possible.

01 juin 201201 juin 2012
0

J'ai aussi un 3yM30 Yanmar déconseille de bloquer l'hélice ce que j'ai fait la première année mais la bague hydrolube n'a pas tenu la saison, solution coûteuse certes le remplacement de l'hélice par un J PROP depuis plus de bruit plus d'usure et le sentiment d'avancer un peu mieux

0

bonjour
cette impossibilité de repasser au point mort se produit-elle amors que le bateau va encore assez vite sous voile ? persise-t-elle si le bateau est stoppé ?

Hubert, de Cherbourg

27 mar. 2012
0

ha!! ces avis m'interesse car je suis equipé d'une tripale et suis actuellement je change ma bague hydraulube pour preciser je suiws proprio du bateau seulement depuis 2 mois et la premiere nav je l'avais bloqué et il est vrai que j'ai eu du mal a demarer le moteur donc la prochaine mise a l'eau j'essayerais l' helice libre.

28 mar. 2012
0

Avec le Volvo 2002, je bloquais l'hélice en marche arrière, comme la plupart.
En revanche il était difficile de ramener le levier au point mort, aussi je devais démarrer le moteur en marche arrière, puis passer tout de suite au point mort.

Avec le Midif et une hélice une bipale à larges pales, si je la bloque il y a de fortes vibrations du safran au dessus de 4/5 nœuds. Je la laisse donc tourner librement.

28 mar. 2012
0

Bonjour,

La doc Volvo de mon MD2030 (ligne d'arbre) précise de laisser libre en nav (ce que je fais) mais d'un autre coté je comprends ce qui a été dit plus haut sur les phenomnes d'usure.

Qui croire ou que choisir ?

Stan

28 mar. 201228 mar. 2012
0

Bah chacun fait comme il veut, ne pas mettre non plus un couple grosse hélice-moteur trop puissant au risque de voir le bateau se mettre à tourner autour de l'hélice... :acheval:

28 mar. 2012
0

:whaou:

28 mar. 201228 mar. 2012
0

Bonjour, je viens d'acheter un nouveau bateau muni d'une hélice Max Prop sur un moteur 28CV,sous voiles le précédent propriétaire enclenchait la marche AV, qu'en pensez vous?

26 avr. 2012
0

J'ai des Yanmar 3YM30 et des J-prop. Je stoppe les moteurs et passe en marche arrière. Si le bateau avance bien, pour éviter un à-coup, on peut embrayer en marche arrière et couper les moteurs. Inversement au démarrage - démarrer embrayé en arrière n'est pas un problème - mais en général, la vitesse n'est pas très grande donc autant passer le point mort.

28 mar. 2012
1

max-prop conseil de bloquer l'hélice en marche arrière

28 mar. 2012
0

pas tout à fait, max prop conseille de mettre un p'tit coup de marche arrière pour être sur que les pales sont se mettent en drapeau; et après de remettre au neutre; me trompe-je ?

28 mar. 2012
0

Devant ce dilemne j'ai choisi une Autoprop. Il faut la bloquer de toute façon pour qu'elle se mette en drapeau.

Le blocage en prise em marche arriere est tres fréquent. Démarrer en prise ne gêne personne (puisque le moteur est au ralenti).

28 mar. 2012
0

bjr
comment font les batos a moteur?
alain

20 sept. 2017
1

Quand ils sont à la voile ?????

28 mar. 2012
0

pour repasser au point mort après avoir bloqué l'hélice en prise, il ne faut pas forcer sur la commande mais seulement ralentir ou arrêter le bateau car c'est la pression sur l'hélice qui fait reculer l'arbre et bloque l'inverseur.

28 mar. 2012
0

Bonjour , de nombreux fils sont passés dans les revues, sur le sujet ....il semble que l'hélice freine davantage en tournant librement , que si elle est bloquée....un hélicoptère en panne de moteur , freine sa chute grâce au rotor en auto-giration..mais peut-être que son pas , variable favorise le phénomène....en pêche , une cuillère freine moins dés qu'elle ne tourne plus.....

En fait , tout cela est difficilement mesurable , très subjectif , et , propre à entretenir le débat...

Que ceux qui ont un avis différent , n'en fassent pas une crise d'acétone ....bonne journée.

28 mar. 2012
0

pour pitalugue ,le simple bon sens t'indiquera la meilleure maniere d'utiliser ton hélice
en roue libre on avance plus vite qu'en freinant .
le systeme d'autorotation des hélicos c'est de lancer le rotor et d'augmenter le collectif juste avant le sol mais ça ne marche pas toujours et il se cassent la g....,les autogires c'est le principe de l'aile tournante .
mais avec un avater comme ça ,ça ne m'etonne pas que tu tournes autour de l'hélice
amicalement
alain

28 mar. 2012
0

J'ai tjrs entendu dire que le fait de bloquer l'hélice ne jouait pas sur les performances. Par contre, il est clair que la rotation de l'arbre, moteur arrêté donc moins bien lubrifié, génère des frottements et de l'usure. Donc j'ai toujours bloqué l'hélice, marche arrière enclenchée. Depuis, je suis passé au HB, donc plus de problème; mieux que cela, en régate le HB est démonté et remisé dans la cabine au centre de la coque; dans ses conditions il ne s'use pas trop :heu:

28 mar. 2012
0

Voir les documentations constructeurs.
Volvo préconise pour les sail drive de laisser l'hélice tourner moteur au point mort.
personnellement j'aime bien d'entendre le léger chuintement qui s'accélère lors des risées
l'année dernière le fait de ne plus entendre m'a indiqué que je m'étais pris un orin de casier que je traînais depuis une bonne dizaine de minutes dans le perthuis breton, j'aurais démarré le moteur et ça aurait été la grosse embrouille. J'ai pu enlever le bout avant qu'il n'ai fait des dégâts.
Quand a l'usure du joint ? je ne sais pas.
@+
Alain

28 mar. 201228 mar. 2012
0

Une hélice traditionnelle freine moins une coque, bloquée qu'en roue libre, dixit un archi. Perso, ça indique la vitesse du bateau, de l'ordre de 4/5 kts et je la bloque en marche arrière.

28 mar. 201228 mar. 2012
0

Ben nous voilà repartis... Les experts vont-ils se déchaîner?

Perso sur l'Ecume j'ai toujours obéi au syndicat familial des copropriétaires présidé par un expert mécanicien qui stipulait par écrit sur une liste; entre autres de toujours naviguer sous voile moteur à l'arrêt, hélice bloquée que ce soit en marche AV ou AR on ne devait jamais entendre de "vle, vle, vle" en route à la voile...
Pour me reposer la tête le prochain petit bateau (<7m-auplus6CV-pas-de-redevance) n'aura qu'un hors bord pour sacrifier aux manœuvres de port-parking. Tout le reste du temps le HB sera relevé avec l'hélice soit bloquée ou pas en marche AR, en marche AV, au point mort avec une "ficelle" ou libre pour tourner avec le vent, ou dans un coffre pour recentrer au maximum les masses, je m'en fou; il ne traînera pas d'eau. Je veux un bateau à voile pour voyager grâce au vent parce que c'est avec du vent que je fais le mieux avancer un bateau.

:pecheur: :scie: :acheval:

28 mar. 2012
0

:pouce: :bravo:

28 mar. 2012
0

Et si l'hélice est "très grande" et le vent "très fort" ne risque-t-on pas de voir le moteur entraîné par la force de l'eau sur cette belle hélice que l'on aurait pu croire "fixée" par une mise en marche AR.?
Bien mettre en marche AR, sinon, Mr Moteur tournerai à l'envers, ce qui ne serait pas le bon sens (de rotation bien sûr)
Tout ça d'ailleurs n'est qu'une question de bon sens, et chacun fait bien comme il le ressent.
Et comment ressent-on le tourniquet in-interrompu d'un arbre d'hélice, qui ronronne pendant des heures?.
Ca énerve ou ça calme?.

28 mar. 201216 juin 2020
1

Voila ce que dit VOLVO dans son Manuel D'instruction

28 mar. 2012
1

Faire tourner le moteur à l'envers dans le sillage d'un paquebot pour fabriquer du fuel par inversion de cycle avec les fumées ? :doc: :reflechi:

28 mar. 2012
0

J'ai oublié de préciser pour un Sail Drive MD 2010 à MD 2040.
Pourquoi laisser tourner une fixe , est-ce une question de risque pour le mécanisme ??
J'ai posé la question à VOLVO par courrier et je n'ai jamais eu de réponse ,
Manque de courtoisie envers les clients ou défaut de la poste aller savoir !!!!!

28 mar. 2012
0

Le message de Janyc est clair; Volvo recommanderait de laisser tourner l'hélice.

En ce qui me concerne, comme dit plus haut, je n'ai pas le choix, à cause des vibrations du safran que génère l'hélice bloquée.

Quant à plus ou moins de traînée, je n'ai jamais vu de différence par petit temps, avec l'ancienne motorisation, qu'elle soit bloquée ou non.

28 mar. 2012
0

Moitié/moitié

Ayant un moteur volvo MD2040, je dois aussi laisser tourner l'hélice (+ démarrage moteur au moins 1 fois par 24h pour la lubrification).
Ayant un accès rapide au tourteau je vais fabriquer un système de bride pour les longues traversées.
L'hélice sera donc bloquée mais pas en "appuis" sur l'inverseur.

Et quand j'aurai gagné au loto...hélice repliable.

28 mar. 2012
0

J'ai testé hélice bloquée ou non : je perds de la vitesse en bloquant l'hélice, donc je la laisse tourner. D'ailleurs, il est bien stipulé sur mon bateau a cote de la manette de gaz qu'au dessus de 8 knts, il faut laisser l'hélice tourner pour ne pas endommager l'inverseur. Mon moteur est un yanmar 29 cv. Je ne pense pas qu'une hélice qui tourne au point mort soit une contrainte pour la transmission, au contraire...
Ce qui me gêne d'ailleurs quand j'ai fait les essais, c'est qu'il est impossible de repasser au point mort en naviguant, il faut faire redémarrer le moteur pour repasser au point mort ce qui ne me parait pas très bon!

26 avr. 2012
0

Bonsoir
Dans le cas où tu n'arrive pas à revenir au neutre, amha c'est à cause de la vitesse. Loffe ou choque, ralentis et ça ira. Tout au moins, c'est comme ça que je fais. Gm20.
Alain :-/

28 mar. 2012
0

Les avis sont partagés comme d'habitude. J'ai lu, il y a quelques termps un avis qui m'a paru sensé sur STW. Il semblerait qu'une bipale qui tourne ou pas ne change rien à la marche du bateau ce qui ne serait pas le cas de la tripale.
J'ai pu faire un essai mesurable il y a quelques années. Mer calme, vent constant, hélice bloquée on met le logiciel carto/routeur en route. Au bout d'un quart d'heure on débraye l'hélice pendant 1/4 d'heure.
Ensuite on compare les deux tracés. Une seule mesure n'est peut-être pas suffisante, il peut y avoir des variations de vent ou de courant.
Pour nous le résultat a été surprenant, Hélice embrayée le bateau n'allait pas moins vite de façon significative mais par contre il faisait bien moins de près.
Vent de force 3

28 mar. 2012
0

pour moi le plus gros soucis avec une helice qu on laisse tourner , c est le bruit qu elle fait !
je ne fais pas de la voile pour ecouter le ronflement d une helice au point mort .

mais bon , j ai reglé le probleme avec une bec de canard et en plus j ai gagné 1/2 nds a la voile
:pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

28 mar. 2012
0

Bien mais où est la marche arrière ?

28 mar. 2012
0

tu serais etonné par ma marche arriere , le bateau lancé a 6 nds il ne faut pas plus de deux longueurs et demi pour l arreter en urgence !

il faut juste mettre un peu plus de gaz qu avec une fixe

pour avoir une bonne marche arriere , il faut avoir au moins 1250 trs/mn a l arbre d helice au regime maxi du moteur en marche arriere .Donc une bonne marche arriere depent autant du rapport de reduction de l inverseur que de l helice .

28 mar. 2012
0

Alors là ! Ca m'intéresse ! Jusqu'ici je n'avais connu que des hélices bec de canard sans marche arrière ou presque, c'est un sacré problème au port ! Mais je vois qu'il faut aussi savoir y faire. Bien !

28 mar. 2012
0

Perso, pour le bruit, je la bloque. Avec un Hb, le problème est réglé, quand on peu le relever. Pour le frein (et l'avis de l'archi), c'était avec une hélice de 1200 mm en 4 pales.

28 mar. 2012
0

bonsoir tous le monde apres avoir posté cette terrible question "je bloque ou je ne bloque pas" hier je m'aperçois que les reponses sont tres partagées je vais donc faire mes propres essais des que le bateau sera a l'eau merci a ce qui mon fait parts de leur expérience

28 mar. 2012
1

Il parrait pourtant clair que bloquer en enclenchant la marche AR n'est pas ce qu'il y a de mieux à faire!!
En tout cas la notice VOLVO le déconseille comme dit plus haut (y compris pour le 2002)
Un bloquage d'arbre semble donc plus indiqué si vraiment on veut bloquer. A condition d'y penser avant d'embrayer le bourrin :non:

28 mar. 201228 mar. 2012
0

Bonsoir. Quand ma bague hydrolube était usée, j'entendais bien l'hélice tourner mais depuis peu, avec la nouvelle bague, je me surprend comme cet aprèm à vérifier que çà tourne car, plus de bruit du tout.

29 mar. 2012
0

hum, la notice de mon Lombardini dit exactement le contraire, il est préconisé d'enclencher la marche arrière en navigation à la voile.

27 avr. 2012
0

Tout dépend duquel alors, car pour le LDW1503M il ne faut pas bloquer l'hélice.

29 mar. 2012
0

bonjour a tous,
quelqu'un a evoque plus haut le fait d'utiliser la rotation de l'arbre a son avantage en installant un alternateur...
quelqu'un a-t'il pu effectuer des mesures de randement?

21 avr. 2012
0

Bonjour,
Lors de la dernière transquadra un bateau jeanneau tout neuf a fait tourner sous voile, son moteur arrêté ( yanmar ) à l'envers alors que l'hélice fixe était bloquée en marche arrière ; résultat : le beau moteur yanmar tout neuf est mort, le proprio va demander à jeanneau de payer la grosse réparation puisque jeanneau préconise de bloquer l'hélice en marche arrière sous voile......
bien sûr pour les croisiéristes qui naviguent rarement au dessus de 8 nds, ce n'est pas le problème mais pour les autres....

21 avr. 2012
0

je possède une hélice autoprop, j'en suis pleinement satisfait, en revanche cette hélice tourne lentement mais tourne tout de même en marche arrière sous voile. il m'arrive de la bloquer parfois en embrayant la marche avant. Dans tous les cas, il faut ralentir le bateau à moins de 2 nds avant d'embrayer pour ne pas forcer l'embrayage...(moteur yanmar inverseur KMP)

26 avr. 2012
0

J'ai une question bête : je n'arrive pas à enclencher la marche arrière embrayée moteur arrêté. Est ce normal ? Moteur : vieux volvo penta 25 cv.

26 avr. 2012
0

bsr sur ton vieux volvo qu'esce comme inverseur un MS ou un RB ,
alain

26 avr. 2012
0

et en français, ça donne quoi ?

26 avr. 2012
0

Sur la notice d'entretien du sail drive 130S du volvo D1-30 il est indiqué que le choix est libre sans aucun soucis d'usure :
- Laissé tourné l'hélice à la voile pour plus de performance
- La bloqué pour moins de bruit

Mon hélice commence a tourné dés que le bateau bouge a la voile et le bruit devient insupportable a partir de 5nds, au dela on a l'impression que tous va éclaté. alors je la bloque mais du coup ce sont les vibrations qui deviennent inquiétante. L'effort sur le sail drive doit être gigantesque sur un surf avec hélice bloqué.

Conclusion : Trouvé une hélice pliable...

19 sept. 2020
0

Dans la doc D1-30 que j'ai, il est indiqué :"Bloquée en marche arrière si hélice rétractable, Hélice classique laisser au point mort"

26 avr. 2012
0

depuis que j'ai une Kiwiprop je ne ma fais plus de nœuds au cerveau

27 avr. 2012
0

j'ai quand même du mal à croire que l'hélice embrayée puisse entrainer le moteur... déjà faire tourner un malheureux ys12 (en bonne santé) à la manivelle sans décomprimer relève quasiment de l'exploit....
bon admètons! alors pourquoi dans ce cas là ne pas embrayer en marche avant? la force de retenue est la même et on risque pas de casse mécanique, quand bien même on en risquerait...

27 avr. 2012
0

La comparaison avec une chute d'hélicoptère en auto-giration n'a pas de sens. Les pales d'un hélico ont un profil d'aile (ou de voile) et c'est la dépression sur leur extrados quand elles tournent qui fait ralentir la chute, ce qui n'est pas le principe de l'hélice.
D'autre part, l'argument "quand l'hélice tourne, c'est comme si toute la surface parcourue par les pales s'oppose à l'avancement" est faux. Cette surface n'est jamais présente en même temps et à chaque instant, il n'y a que la surface projetée de l'hélice qui compte.
Enfin, raisonnons en physique dynamique et conservation de l'énergie : quand l'hélice tourne, elle dégage de l'énergie puisqu'on peut la lui prendre par un alternateur d'arbre et s'il n'y en a pas, cette énergie est perdue par les frottements, l'usure et l'échauffement de tout ce qui bouge. Donc en bloquant l'hélice, cette énergie n'est pas perdue donc pas soutraite à celle qui fait avancer le bateau.

Le mieux (impossible et théorique) serait une hélice débrayée à frottement nul. Comme le frottement nul est impossible, il vaut mieux la bloquer que de la laisser tourner lentement.

27 avr. 2012
0

Effectivement, l'eau er l'air ne sont pas des fluides comparables. A la louche, l'un est compressible et l'autre non. Un hélicoptère a des pales orientables et on recherche d'abord à conserver un maw de tour rotor pour appliquer du "pas" en finale et transformer cette énergie en portance. Chaque hélice aérodynamique a un profil, donc une polaire Cx/Cz, ce qui veut dire en gros un rendement qui différent selon la vitesse des pales dans l'air.
Pour l'hélice hydrodynamique, il y aura aussi un rendement fonction de la vitesse. Comme il n'est pas toujours possible d'avoir des pales orientables, le "pas" sera +/- accentué pour coller le rendement max hélice ou rendement max moteur (voir les hélices des speedboats).
Lorsqu'on bloque l'hélice, on est dans le domaine des écoulements perturbés, bien plus qu'avec l'hélice libre dont une part de l'énergie va faire tourner l'arbre et vaincre les frottements ou faire tourner un alternateur. Le rendement d'une hélice bloqué est désastreux et c'est là qu'on y gagne... en fonction de la vitesse. Car à faible vitesse, les deux méthodes se valent.

27 avr. 201227 avr. 2012
0

Désolé pour les coquilles. Il faut lire : ... "le "pas" sera +/- accentué pour coller le rendement max hélice AU rendement max moteur (voir les hélices des speedboats)"

27 avr. 201227 avr. 2012
0

Bonjour
A défaut d'hélice bec de canard, etc, est-ce que certains d'entre vous ont une bipale fixe et la bloquent verticale (moins de trainée, puisque derrière le quille, la chaise, la ligne d'arbre).
Merci
Alain:reflechi:

0

c'est surement le seul avis extremiste que je tiendrai a propos de voilier:je trouve aberrant de se priver d'une helice repliable sur un voilier dont ,n'oublions pas ,le moyen de propulsion principal est la voile :-)

27 avr. 2012
0

N'est-il pas aberrant de se priver d'une maxprop à trois pales alors que l'utilisation la plus délicate d'un moteur sur un voilier est la marche arrière en des endroits où le risque est grand d'emboutir les voisins ? :-)

0

en principe a 99,95 pour cent du temps je vais en marche avant :mdr:
www.flexofold.com[...]low.pdf

27 avr. 2012
0

Dommage, Volvo s'est réveillé trop tard et ma tripales ne fait pas partie du test :lavache:

27 avr. 2012
0

T aurais un lien ou un scan ?

0

celle de volvo est testée dans voile magazine!c'est pas la premiere ! :heu:

27 avr. 2012
1

bsqr
si on veut bloquer l'hélice il faut embrayer la marche arriere et surtout pas la marche av ,en marche avant il y a du glissement et on use les disques ou le cone de l'inverseur mecanique
ce qui permet à l'inverseur de bloquer l'arbre c'est la contre reaction de l'embrayage qui sur lequel plus on force plus il bloque .
laisser tourner l'hélice n'use pratiquement rien puisqu'il n'y a que larbre secondaire qui tourne sur des roulemnts qui baignent dans l'huile puisque c'est celui du bas.
sur les embases la pompe a huile est dans le pied quand l'hélice tourne il n'y a que le renvoi d'angle du bas et l'arbre vertical qui tournent ainsi que le cone d'ambreyage dans le vide .
si on n'a pas d'alternateur de ligne d'arbre ne ne vois pas l'avantage de garder un h"lice fixe sur un voilier evidement si on s'en sert comme d'un fifty ça se comprend
la manoeuvre en marche arriere ,ça s'apprend comme les crenaux en automobile ou si on n'y arrive pas on rente en marche avant ou on pose un propulseur
perso pour le meme prix je prefere une auto prop ou une max prop a un propulseur d'étrave
enfin la plaisance c'est du plaisir surtout celui dont on a envie
et ne pas se sentir diminué si on n'a pas le sernier gadjet a la mode
alain

27 avr. 201227 avr. 2012
0

Merci Nora :
"ne pas se sentir diminué si on n'a pas le dernier gadjet à la mode"
Selon moi on peut même s'en sentir grandi !
Alain:-/

28 avr. 201228 avr. 2012
0

merci m'sieur! :pouce:

27 avr. 2012
0

Une raison de plus pour bloquer l'hélice : elle accroche moins d'algues.

13 mai 2012
0

Laisser tourner l'hélice en navigation entraîne une usure supplémentaire du presse étoupe de l'arbre d'hélice. La bloquer diminue très peu le vitesse.

14 mai 2012
0

Salut,
Personnellement avec mon moteur volvo je l'a bloque sinon ça fait trop de bruit, mais pour ne pas avoir de problème pour redémarrer, je donne juste un petit coup de marche arrière et revient aussitôt au neutre, ce qui bloque l'hélice, sans laisser le levier en marche arrière !
Patrick

14 mai 2012
0

Bonsoir
Intéressant mais surprenant, j'essaierais.
Alain :-/

30 mai 2012
0

Bonjour

voila la réponse que j'ai reçu de vetus france

Bonjour,

Oui, effectivement, nous préconisons de bloquer l’hélice en enclenchant la marche arrière pour de longues navigations sous voile.

Cela évite aux paliers et roulements de l’inverseur de s’user prématurément.

Cordialement

Le service technique :pouce:

30 mai 201230 mai 2012
0

Depuis que je suis ce fil c'est également ce que je fais car préconisé par Volvo. Par contre, comme je suis tete en l'air et que Al est mon copain, souvent j'oublie que j'ai mis la marche arriere à fond avant de démarrer, et là ça hurle avant que je ne me jette sur la manette... C'est grave docteur :doc: ? Pour le moteur je veux dire... Pour moi c'est deja foutu... :-D

30 mai 2012
0

@motard34
Pour bloquer l'hélice, il suffit d'enclancher l'inverseur sans mettre les gaz.

ça ne changera pas tes relation ave Al mais ton moteur va arrêter d'hurler :heu:

31 mai 201231 mai 2012
0

Mon moteur te remercie Margot... Et moi aussi ;-)

31 mai 2012
0

pour ma part je suis obligé de laisser tourner mon hélice sous voile (saildrive) car quand je la bloque, le safran se met à vibrer de manière intolérable et rend l'usage du pilote impossible.
Par contre je suis favorable au blocage de l'hélice quand c'est possible et ceci pour préserver la mécanique.

31 mai 2012
0

Bonjour,
Monsieur Volvo ( manuel Sail D2-40 / page 23) dit :
" Lors de navigation à voile : si une hélice fixe est utilisée, on pourra régler la commande au point mort ou en marche arrière. Une hélice fixe en M A freine la vitesse mais assure une navigation plus silencieuse"
Pourquoi on le croirait pas ?

31 mai 2012
0

Bon encore un fil marronnier...

IL y a autant d'avis que types d'inverseurs, plus ceux qui ont leur avis personnel basé soit sur leur expérience (!), soir sur les bruits de ponton.

Pour le blocage ou non de l'hélice, il n'y a qu'une règle :

LIRE LE MANUEL DE L'INVERSEUR,

c'est écrit dedans et il n'y a pas à réfléchir point barre.
:litjournal:

31 mai 201216 juin 2020
0

Parfaitement d'accord avec melody

:litjournal: extrait du manuel d'utilisation de l'inverseur TMC

31 mai 2012
0

et encore, tout dépend du modèle d'inverseur TMC.
Dans mon manuel, il faut le laisser tourner

extrait : "sur les embarcations à voile, lorsque le moteur ne fonctionne pas,l'inverseur doit être ramené en position neutre"

ça c'est pour le TMC 60

31 mai 2012
0

Margot donne les instructions pour le TMC 40

31 mai 201216 juin 2020
0

TMC 40P
60E
260

01 juin 2012
0

Bonjour,
Il y a discutions entre bloquer/libre ...
Mais il semble y avoir consensus sur la marche arrière ...

Or je m'interroge car sur le manuel propriétaire de l'athena 38 Fountaine Pajot (moteur 2gm20 et inverseur km) il est indiqué :
Soit neutre , soit bloqué en marche avant, mais surtout pas en marche arrière ...

D'autres utilisateurs de 2gm20 auraient ils des informations contraires ?

D'avance merci.

Shamane

01 juin 2012
0

Bonjour,

Y'aurait pas 2 moteurs ?
Si oui y'en a un dont l'inverseur est inversé (marrant!) et donc la marche avant sur ce qui est normalement la marche AR, pour neutraliser le couple d'hélice.

C'est une supposition!

01 juin 2012
0

La consigne est donné pour les 2 moteurs qui sont "montés" dans le même sens.

01 juin 201201 juin 2012
0

Donc tu as un effet de pas d'hélice important ?

Le truc étant de faire tourner une hélice en sens inverse de l'autre comment est-ce fait ?

01 juin 2012
0

À ma connaissance, les 2 hélices tournent dans le même sens.

01 juin 2012
0

Ah super pour faire des ronds dans l'eau.
Je crois que ça demande vérification. Je ne suis pas très calé en motorisation catas mais sur les vedettes c'est sûr que les hélices tournent en sens inverse l'une par rapport à l'autre, si deux hélices bien évidemment.

01 juin 2012
0

Que les hélices tournent dans le même sens ou chacune dans le sien, la notice Fountaine Pajot préconise les 2 inverseurs en libre ou en marche avant.
La est la question et l'inquiétude :) désole de recentrer un peu ... Car le bateau est loin de tourner en rond avec les 2 moteurs en marche avant :)

03 juin 2012
0

si ils continuent à raconter des âneries pareilles ils ne vont pas tarder a faire comme aliaura ...
c'est vrai que le patron, est president de la fedération des industries nautiques ...donc cela fait force de loi
alain

04 juin 2012
0

Il y a 2 moyens de monter les embases, soit avec l'hélice dans le prolongement du moteur, soit avec l'hélice sous le moteur. Je suppose que dans un cas ou dans l'autre, l'hélice n'est pas entrainée dans le même sens par l'avancement du bateau.

01 juin 2012
0

melody l'a déjà dit plus haut:

"Pour le blocage ou non de l'hélice, il n'y a qu'une règle :

LIRE LE MANUEL DE L'INVERSEUR,

c'est écrit dedans et il n'y a pas à réfléchir point barre."

01 juin 201201 juin 2012
0

Tant mieux car on t'aurai remarqué dans ta zone! :-D

J'ai bien compris ton inquiétude. Si j'entends bien le fait de laisser en libre, je comprends moins "bloquer en marche avant". C'était le pourquoi du comment des questions sur le sens de rotation des hélices qui auraient permis de faire un pas en avant dans l'explication.

01 juin 201201 juin 2012
0

Coïncidence ?

Mon inverseur HURTH monté sur un volvo MD2B a cassé à la première utilisation après que je l'ai eu vendu (500frs). Je l'avais utilisé 10 ans avec marche arrière enclenché.
Depuis 2020 puis 2003, je n'ose plus enclencher d'autant que volvo écrit noir sur blanc de laisser libre !

03 juin 2012
0

Bonjour , et avec un hélice en bec de canard , faut il bloquer en marche arrière ou pas ?

03 juin 2012
0

je bloque en marche ar

03 juin 201216 juin 2020
0

voici l'extrait du manuel de mon volvo D2040

03 juin 2012
0

bsr
tout depend de la race du canard .....
avec les max prop par contre si on ne bloque pas l'arbre elle continue de tourner ....
par contre ne jamais bloquer en marche avant car on use la butée bi metal (hurt & similaire ) ou le cone (volvo)
alain

03 juin 2012
0

He bien moi, je la bloque et 10s plus tard je remets au point mort. Elle est alors à l'arrêt et y reste....

Non, je ne débloque pas; c'est une bec de canard, elle est alors repliée!

21 mar. 201321 mar. 2013
0

Bjr
Concernant les performances : si vous bloquez l'hélice en marche arrière votre gain de vitesse sera évidemment supérieur ! et c'est logique et mathématique . Exemple : l'hélicoptère, si vous coupez la rotation des pales, c'est le crash assuré, si vous débrayez les pales descente en douceur. Conclusion si vous laissez votre hélice tournée, la résistance sera bien supérieur !

21 mar. 2013
21 mar. 2013
0

Contrairement à ce que l'on croit, le blocage de l'hélice en marche arrière, génère plus de trainée (et des remous) que l'hélice laissée en rotation libre.

Voir cet article...en Anglais.
www.catamaransite.com[...]st.html

Initialement, je pensais aussi à l'exemple de l'hélicoptère. Mais d'une part, les longues pales du rotor d'hélicoptère ne ressemblent en rien à celles d'une hélice marine et d'autre part, l'eau est quelque 770 fois plus dense que l'air. Cela change bien les conditions de comparaison.

21 mar. 2013
0

Rhaaaa ! c'est ch.ant ! Pas un pour faire l'essai ! je vous recommande la méthode suivante pour en savoir plus sur le sujet.
Par mer calme ou régulière, par vent entre moyen et faible. Mettre Opencpn ou autre en route et observer la trace pendant 15 ou 10 minutes au près sous pilote sans toucher à rien avec l'hélice embrayée puis continuer l'expérience 15 ou 10 minutes avec hélice débrayée. Comparer ensuite les deux traces.
Pour nous c'était hélice débrayée qui marchait le mieux, (tripale de 43 cm de diamètre) mais pas trop en vitesse, surtout en cap.

Sinon on sera encore là à discuter dans 1000 ou 2000 ans, c'était déjà comme ça du temps des Grecs .

:doc:

21 mar. 2013
0

Du temps des grecs, on ne faisait guère de mesures expérimentales.
Pour un exemple de mesures expérimentales, voir ma réponse d'aujourd'hui sur le fil
www.hisse-et-oh.com[...]-ou-non

21 mar. 2013
0

les grecs ne payaient déjà pas d'impôts ,mais n'avaient pas encore inventé l'hélice ,par contre le tambour et la rame ça fonctionnait .
cette discution est sans fin ,ça c'est une vraie paul & mike
perso j'ai résolu le problème j'ai monte un bec de canard
et les autres sont déconfits .....
mais c'est exact qu'il y a moins de trainée hélice débrayée
alain

21 mar. 2013
0

Il y a autant d'études qui montrent que bloqué ou pas bloqué ça freine moins.
Je pense que cela dépend aussi de l'hélice.

21 mar. 2013
0

Il faut pas être borné comme ça, une hélice c'est pas bête si elle tourne toute seule c'est qu'il y a quelque chose qui la pousse à le faire et qu'elle se sent mieux en rotation sinon elle ne bougerait pas. C'est comme nous quand on a mal on essaie de trouver la meilleure position( voir le fil mal au dos).
Quand elle est embrayé elle force sur l'inverseur mais ne tourne pas, par contre la force de l'eau sur les pales induit des efforts sur la chaise, le palier etc...
Quand elle est libre elle fait un peu de bruit et fait tourner la ligne d'arbre et le roulement derrière le tourteau, mais comme l'hélice tourne à faible vitesse il n'y a pas d'usure du roulement à moins que ce soit du bas de gamme d'où le bruit peut-être parce qu'un roulement en huile et en bas de boitier ne devrait même pas grogner.

Maintenant on peut aussi supposer que les hélices qui font beaucoup de bruit ont des problèmes de pales. Quand à ceux qui entendent pschitt pschitt dans le cockpit je serais curieux de savoir si le bateau est équilibré parce que ça voudrait dire que l'hélice est à moitié dans l'air???? ou peut-être un diamètre trop important et qu'il ne reste pas suffisamment d'espace entre la coque et l'hélice????

Quand à l'hélicoptère en auto-rotation ce n'est pas tout à fait pareil puis que on joue avec le pas.
Bon tapez pas sur la tête elle est déjà à moitié fêlée. :mdr:

Cdlt

21 mar. 2013
0

La démonstration est un peu plus compliquée que cela et c'est cela tout le problème en matière de freinage.
Car pour le reste le bruit, les bouts qui s'enroulent, l'usure c'est une réalité.

21 mar. 2013
0

Et si on disait qu'en dessous de 4 ou 5 nds, on la laisse tourner parce que ça fait pas trop de bruit et de vibrations et pas trop d'usure ... et au dessus, à partir de 5/6 nds on la bloque parce que là, c'est chiant ??? Comme ça, ça fait une moyenne , ça manoeuvre l'embrayage de temps en temps, etc ...
C'est c*n ce que je dis ou pas ?
Et je ne parle pas des 2 ou 3 dixièmes de nds (ou +/-) de gagnés/perdus, dont je n'ai strictement RAF en croisière ...
;-)

21 mar. 2013
0

moi je dis : aucune importance!
parce que:
1) la navigation de plaisance c'est pas la compet ! donc un demi noeud de plus ou de moins n'a pas d'importance pour aller d'un point A à un point B sauf pour être les premiers à l'apéro
2 ) l'usure des pièces mécaniques!!! foutaise l'entretien bien fait et préventif obligera à changer les éléments tels quel tresse presse étoupe et bague hydrolube régulièrement en général tous les 800 heures lors de la grande révision
quant à l'inverseur dans un cas les cônes sont embrayés et ne frottent pas l'un contre l'autre car ils sont solidaires, dans l'autre cas ils sont débrayés et tournent librement sans se toucher. La encore le bon niveau d'huile vérifié toutes les semaines et la fourchette bien réglée et il n'y a pas de problèmes à craindre

22 mar. 2013
0

Vérification du niveau d'huile toutes les semaines ??
Bigre, s'agissant de l'inverseur, à moins d'un navire à fréquence d'usage digne d'un professionnel, je n'en vois pas l'intérêt !

22 mar. 2013
0

qi peut le plus peut le moins
plus on vérifié plus on évité des pannes conséquentes, une fuite arrive toujours quand on ne s'y attend pas
mais bien su on peut toujours vérifier une fois par an !

21 mar. 201321 mar. 2013
0

Afin de ne pas endommager la mécanique et selon bulletin de service 441 85 2 sous la mention IMPORTANT, Volvo Penta préconise l'en prise en arrière avec une hélice repliable, le point mort ou l'en prise en arrière avec une hélice fixe.

21 mar. 2013
2

Comment 1/2 noeud c'est pas important ! Quand tu fais une route moyenne de 60 miles en 10 ou 12 heures, ce qui est courant, ça peut te faire une heure de plus à l'arrivée si tu perds 1/2 noeud. c'est là que le port est plein ou bien la marée trop basse ou le mouillage est plein ou encore le resto fermé .

si si ça compte un demi noeud sans parler de l'orgueil du capitaine quand il se fait doubler ou que c'est lui qui double.

22 mar. 2013
0

Bof, vous êtes pressé de mourir ?

22 mar. 2013
0

non c'est toujours pas important il suffit de partir à oint tiens j'ai déjà lu ça quelque part!!!
naviguer c'est faire avec les éléments alors quelque soit le parcours il faut compter avec et non pas avec la performance du moteur
60 milles quant on a un voilier c'est pour les faire à la voile sinon il faut acheter un trawler

22 mar. 2013
1

Euh ... quand tu as un raz à passer, c'est à telle heure, pas 2 heures après. Et là tu es content d'accélérer, d'autant que tu n'as pu toujours quitter là où tu étais car justement le courant ne permettait pas ...

22 mar. 2013
0

t'as certainement raison, comment faisait nos anciens dont les bateaux n'avaient pas de moteur? ah oui j'ai trouvé dans les manuels: à la godille!!!

22 mar. 2013
0

et je vais persister: se faire doubler pourquoi pas, quelle importance sinon blesser sa fièrté de marin macho
je suis le maître à bord je suis le plus fort! mais il y a toujours un plus fort....

22 mar. 2013
0

À quand les kit d'hélices "clipsables" sur l'arbre comme les accessoires du mixeur de la cuisine ?....

:acheval:

22 mar. 2013
1

C'est quand même pas compliqué:

Voir photo (3 moteurs 300 CV)

Moteur 1 verrouillé en marche Avant (prêt à avancer)

Moteur 2 verrouillé en marche arrière (prêt à reculer)

Moteur 3 sans hélice (aucun freinage à la nav sous voile)

Pas con le mec.....!!

Merci, n'en jettez plus !

:alavotre:

22 mar. 201316 juin 2020
0

J'ai essayé les 3 positions avec mes Autoprop à pas variable (je n'en ai que deux, petit joueur... :oups: ) :
- point mort : ça tourne en faisant beaucoup de bruit
- bloquées marche arrière : ça tourne autant avec autant de bruit
- bloquées marche avant : ça ne tourne plus et je gagne au moins 1 nœud (à vérifier mais c'est manifeste).

22 mar. 2013
0

eh oui avec une autoprop il faut bloquer en marche avant puisqu'elle tourne en marche arrière sous voile.....déjà dit

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (135)

mars 2021