Big boy

Une question bête pour les "anciens" :
Je relève dans un autre fil l'utilisation de big boy en accompagnement d'un spi symétrique.

Quand j'essaye de voir ce qu'est effectivement cette voile, je tombe sur des vues qui présentent des voiles resssemblant foutrement à des spis ou des geenackers.

Me gourre-je ?

Comment cette voile est-elle utilisée, pour quel secteur de vent, et comment la lance-t-on ?

Merci de me faire coucher moins bête que je me suis levé.

L'équipage
01 jan. 2009
01 jan. 200916 juin 2020
0

C'était une voile utilisée....
au vent arrière sur les gréements en tête.
Elle n'était pas facile à régler, il fallait jouer sur les 3 points de la voile pour récupérer le vent qui s'échappait du spi et de la grand-voile.

01 jan. 2009
0

et si je me rappelle
bien certains y metaient en plus un tall boy, triangle tres etroit entre les deux

01 jan. 2009
0

Si j'en juge par ta photo...
C'est comme une sorte de geenacker amuré sur le davier et lancé sous le vent du spi derrière la GV.
C'est bien ça ?

01 jan. 2009
0

Merci.
J'ai bien envie d'essayer, pour voir, avec un asy et arrondissant fortement le guindant.

01 jan. 2009
0

Aucun problème !
Je suis réputé pour désorganiser en quelques secondes le cockpit le plus rangé. Je ne m'épanouis que dans le bordel, la perspective de r jouter d'autres "ficèles" ne peut que me donner envie.

:-p

01 jan. 2009
0

Je courrais à l'époque...
sur un plan Douglas Peterson, un contention 33 et j'étais n°1, je confirme que c'était un beau "bordel" sur la plage avant au moment des empannages, car sur ces bateaux les spis faisaient 100 m² et on utilisait un bras et une écoute sur chaque point du spi.
Les empannages se faisaient en basculant le tangon sous l'étai, c'était rock and roll dans la brise sur ces bateaux qui roulaient pas mal.

01 jan. 2009
0

Oui c'est ça..
la coupe de la voile avait une forme un peu en banane.

01 jan. 2009
0

un bateau
avec big boy + spinnaker c'est sublime mais v'la le bordel d'ecoutes que ça doit être dans le cokpit, deja qu'avec juste le spi...

01 jan. 2009
0

années 1974 à 78
J'ai eu le "privilège" de passer de longues heures a m'emm..à régler des "big boy".

Pour la jauge IOR, un big boy avait une surface de 50 % du spi.

Il n'y avait pas vraiment de gain de vitesse dans le médium, compte tenu des difficultés à le maintenir gonflé et qu'il occupait deux à trois équipiers et distrayait le barreur.(drisse, écoute et un pour éviter qu'il passe à l'eau)
Par exemple, celui de la photo est trop haut.

Son principal intérêt et sans doute le seul, était de stabiliser le rouler rythmique dans la brise. Ce qui apportait un plus en évitant un départ au lof ou à l'abattée.

N'oublions pas que les carènes IOR de l'époque ( Mauric, Peterson, Ron Holland était très rouleuse et que tenir le spi au vent arrière au dessus de 25 nds était une performance.

Par ailleur, gardez à l'esprit qu'avant d'empanner, il fallait affaler ce big boy puis le renvoyer.

Le tall boy avait un autre usage et exploitait un trou de jauge.

02 jan. 2009
0

Big Boy
Et surtout qu'a l'epoque, les bateau etaient plutot a deplacment lourd, Le materiel un peu moins preformant, et quand le vent montait, c'etait plutot physique.... bref gros bras et petite menagere sur pont.... rangement imeratif. et gare aux noeuds quand il faillait filler rapidement....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (167)

Bol d'Or 2016

mars 2021