bibliotheque informatisée (liseuse ou tablette)

qu'avez vous comme bibliothèque sur votre "canot" j'ai toujours quelques bouquins (papier), mais comme sur nos bateau en croisière hauturière la place est comptée, alors il y a les liseuses ou les tablettes , je sais que les tablettes peuvent servir pour autre chose, et les liseuse qu'a lire
Alors, qu'avez vous choisi ??

L'équipage
28 jan. 2016
28 jan. 2016
0

J'ai un IPad air (3G) pour n'avoir qu'un seul appareil polyvalent, navigation, internet, mail et donc bibliothèque.

28 jan. 2016
8

Bonjour,
J'ai les 2 à bord, mais pour la lecture, le confort de la liseuse est incomparable vis a vis de la tablette qui finie par être fatigante avec le rétro eclairage

28 jan. 2016
5

+1 Beaucoup plus d'autonomie sur une liseuse et bien meilleur confort de lecture.

28 jan. 2016
1

déjà plusieurs fils à ce sujet...

28 jan. 2016
0

La bibliothèque sur liseuse me semble être une bonne solution. Poids, faible consommation confort de lecture. On peut lire la nuit sans gêner personne .J'ai une Kobo et une Kindle à bord et ailleurs. La lecture d'un PDF est pénible mais les formats de livre epub ou kindle sont parfaits. Il faudrait avoir à disposition la doc technique, les docs obligatoires, les guides nautiques, et les bouquins que l'on aime. On en est encore loin de cette offre. Les habitudes de la lecture papier freinent la généralisation de cet outil, idéal pour la plaisance.

28 jan. 2016
3

Y as pas photos, la liseuse. Poids, et surtout confort de lecture et l autonomie.
Une tablette, ca pèse au bout d un moment, ca pète les yeux et il faut la recharger très souvent, donc quand on lit beaucoup ca le fait pas.

28 jan. 2016
0

La tablette, il suffit de diminuer la luminosité, c'est bien plus confortable pour lire.

28 jan. 201628 jan. 2016
5

Quand on a essayé les 2, la liseuse bien sûr, et ses magnifiques effets papier bien moins fatigants que les tablettes.

28 jan. 2016
0

Liseuse Kobo avec eclairage integre indispensable pour eviter de gener le conjoint .

28 jan. 2016
3

La liseuse est clairement plus adaptée, pas de reflet, lecture possible quelle que soit la luminosité.
En veille permanente + 4 à 6 heures de lecture/jour ma Sony Reader n'a besoin d'être rechargée qu'une fois par mois (ce n'est pas le cas d'une tablette). Elle peut également servir pour relever des mails et surfer en N et B sur le net mais c'est pour moi sans intérrêt. C'est assurément un gros gain de place par rapport à une bibliothèque "physique", je dois avoir un peu plus de 6000 bouquins. Contrairement à ce qu'indique Gradlon, les documents obligatoires sont disponibles gratuitement en PDF sur le site de Shom, suffit de s'inscrire et de les "acheter" zéro euro (les liens de téléchargement avec contrat de licence sont transmis par mail)
diffusion.shom.fr[...]result/

Pour les docs techniques on en trouve tout de même pas mal en pdf sur le net : moteurs, électricité etc...

28 jan. 2016
0

Des livres, des vrais, je reconnais cela fait du poids mais j'aime le côté, échange de bouquins pendant les escales. Sur les tablettes rien de conviviale, je ne me vois pas échanger un fichier contre un autre . Finalement le pratique est moche et triste.

28 jan. 2016
2

Bonsoir,

Sauf que ce n'est pas UN fichier que tu échanges, mais toute ta bibliothèque d'un coup (évidemment si tu le souhaites ...) soit quelques dizaines ou centaines de bouquins.
Et y sont où les moches et tristes ?

29 jan. 2016
0

C'est pourtant ce qu'on fait. Et bien plus facilement qu'en s'envoyant des bouquins par la poste.

29 jan. 2016
1

quand tu echanges des livres, tu n'as plus ceux que tu donnes
en numérique , tu conserves quand même ceux que tu donnes

29 jan. 2016
1

Exactement, ce n'est pas de l'échange ... mais du partage.

29 jan. 2016
1

Il semblerait que ceux qui ont essayé adorent les liseuses. Ceux qui n'ont pas essayé semblent ne pas aimer.

C'est vrai que pour les échanges de bouquins, c'est super et on n'a plus à attendre le bouquin qu'on a prêté qu'on ne revoie jamais.

Un plus non négligeable pour les liseuses pour les voyageurs dans des endroits non francophones. La possibilité où qu'on soit, de télécharger les dernières nouveutés en moins de deux minutes grâce à Internet.

Je me souviens du succès d'Ali à Moustique. On passait le soir, il téléchargeait dans la nuit les quotidiens français, italiens, allemands, américains, etc.. du jour et, le matin, on récupérait son journal imprimé sur sa petite imprimante. Petit bonheur à lire la même édition que les parisiens en sirotant un café ou une bière au Basil's bar. Laissez moi le plaisir d'être parfois un peu snob. A défaut d'être milliardaire, on peut s'offrir des petits plaisirs.

CaptainRV

29 jan. 2016
0

Salut,
Je suis très attaché aux bouquins d'une façon générale. Mais l'année dernière, après avoir acheté la petite tablette Lenovo pour y installer Navionics, j'ai essayé la lecture dessus. J'ai été très agréablement surpris. J'en ai profité pour relire l'intégralité des Misérables pendant notre croisière estivale, et n'ai ressenti ni inconfort ni fatigue. Bref, j'ai trouvé ça très bien. Mais je n'ai pas essayé de liseuse.

29 jan. 2016
1

L'intérêt d'une liseuse :
Peu d'encombrement,
facilité d'acheter des livres écrits en français à l'étranger,
relire tous ses classiques gratuitement.

29 jan. 2016
0

4 ans que nous utilisons une liseuse, avantage on peut lire en plein soleil et la charge dure très longtemps. Le poids léger n'est pas fatigant, la mémoire peut être énorme jusqu'à 4 giga mais alors le choix du livre devient difficile parmi la multitude.
On aime bien aussi les livres papier mais ça n'est pas le même prix ni surtout le même poids/encombrement.
L'échange de livres est très simple et permet des contacts faciles
Je n'ai pas encore vu d'inconvénient à la liseuse et récemment un gros avantage, on peut agrandir l'écriture quand on commense a voir mal ou à faire une DMLA

29 jan. 2016
0

En réalité, les liseuses ou autres moyens de lecture électronique ne présentent des inconvénients que pour les auteurs. Ils savent qu'en créant une œuvre électronique de multiples copies pourront en être faites au mépris de leurs droits. Je crois que c'est un des grands freins à l'expansion de l'édition électronique.

29 jan. 2016
0

Quels sont les droits que les auteurs touchent lorsque tu empruntes un libre à la bibliothèque ou lorsque tu donnes le livre que tu as lu à un ami et qui fera de même à son tour ?
Ce droit a été payé une fois, lors de l'achat initial.

02 fév. 201602 fév. 2016
0

un livre à la bibliothèque = 1 ou 2 lecteurs sur 3 semaines
un fichier epub= autant de copies que tu veux 100, 1000, ou 10000 copies !

Pour que mille personnes lisent un livre la même semaine, il faut 1000 livres "physiques", donc 1000 achats

Pour qu'un libre soit lu sur une liseuse, un seul fichier epub suffit, dont un seul achat

Ce n'est donc pas tout à fait la même chose en terme de droits d'auteur, crois moi Je précise que j'ai quelques petites choses déposées à la SACD.
et que j'adore les livres ET les liseuses, fantastiques, à bord de Troll

29 jan. 201629 jan. 2016
1

Kindle (la plus simple) depuis 4 ans. Autonomie de l'ordre du mois, lecture en plein soleil et pochette de protection avec lampe intégrée pour lire la nuit. Rien à redire.
Les oeuvres intégrales des grands auteurs français pour quelques euros, des milliers d'heures de lecture.

03 fév. 2016
0

salut thierry
ton blog est en carafe .........c est dur
loulou

29 jan. 2016
0

J'ai beaucoup utilisé ma tablette pour lire. Depuis que j'ai acheté une liseuse, je revis, étant un gros lecteur. Confort incomparable et autonomie Kolossale.
A bord, je me régale!
Bonne lecture
Polo

29 jan. 2016
2

Je suis étonné qu'aucun fabricant ne propose une liseuse qui s'ouvre comme un bouquin avec une page a droite et a gauche , avec un bel etui reliure en cuir agréable a tenir dans la main ...comme un livre ....
Dom

29 jan. 2016
0

J'ai un étui en cuir, comme une couverture de livre.
Pourquoi 2 pages? on en lit qu'une à la fois !
Certaines tablettes permettent de tourner les pages en glissant le doigt du coin droit en bas, comme sur un livre papier et le visuel est celui d'une page qu'on tourne. Autre avantage d'une tablette, on a des renvois directs vers des références, des NDLR, des traductions par lien hypertexte; pas besoin de tourner X page ou d'aller chercher les éléments dans un dico ou une encyclopédie. Il est même parfois possible directement avec la liseuse connectée d'obtenir des éléments complémentaires sur le net, Wikipédia...
Sans parler de pouvoir régler la taille des caractères dans certains formats, pour ceux qui auraient la vue un peu basse ou qui chercheraient un meilleur confort.

29 jan. 2016
0

Moi j ai des dizaines d'audio livres

Je fais ça depuis 4 ans

Le gros avantage c est que comme ça j'écoute des trucs que je ne lirais jamais car je ne les achèterais pas

Je les mets soit sur USB et je les lis dans le carré soit dans mon GSM ou un lecteur MP3 portable avec des écouteurs dans le cockpit

Je les écoute aussi en voiture

29 jan. 2016
0

J'en ai utilisé plusieurs, des liseuses à encre électronique. La dernière en date est une Kobo H2O, étanche (réellement). le confort de lecture est excellent.

29 jan. 2016
1

Pourtant j'etais fan de technologie, mais maintenant j'en suis revenu, a bord, nous trimbalons un pc et une tablette qui ne nous servent a rien, alors du coup j'ai essayé de "telecharger" un livre de jules vernes, mais je n'ais pas accroché. finalement je reste avec mes bouquins qui sont aussi ceux des autres et vice et versa....
les seuls que je gardent sont ceux dedicassé, comme celui de florence ARTHAUD.
Apres peut importe le support l'important et de prendre plaisir à lire.
Rien de mieu que d'etre allonger sur le pont avec le bruit des vagues,du vent dans les voiles et un chouette bouquin

29 jan. 2016
0

Kindle avec rétro-éclairage depuis 4 ans, et aussi des livres de poche papier, selon les circonstances. Problème: jamais pu faire signer une dédicace sur le Kindle. :litjournal:

29 jan. 2016
1

J'ai aussi une kobo h2o et c'est super en plus étanche ce qui est super quand on lit dans le cockpit et qu'il se met à pleuvoir.
Auparavant je lisais sur mon smartphone mais j'inversais le fond et l'écriture. C'était plus confortable pour les yeux moins de rétro éclairage.
Perso je préfère quand même la liseuse surtout qu'on peut choisir les fontes l'intensité lumineuse et la taille des caractères. On a aussi accès direct au dictionnaire à internet etc.....
:pouce:

29 jan. 2016
0

L'acces direct au dico, c'est vrai que c'est genial.

30 jan. 2016
0

je ne pense pas que ce soit mauvais pour les auteurs, au contraire, on apprend à les connaître ce qu'on n'aurait pas fait avec un vrai livre et à acheter une de leur nouveauté quand elles apparaissent. Par contre que ce soit mauvais pour les éditeurs c'est évident mais ne craignons rien pour eux ! quand on voit qu'ils revendent presque au même prix un bouquin électronique qui ne leur coûte pas de fabrication, pas de transport, pas d'entretien, pas de stockage... Ils s'en foutent plein les fouilles pour presque rien car ça n'est pas ce qu'ils reversent "éventuellement ! " à l'auteur qui va les ruiner.

30 jan. 2016
0

Oui, mais il faut vendre l'électronique au même prix que le papier si on veut conserver quelques libraires.

30 jan. 2016
0

Je ne suis pas sûr que ce soit la motivation des éditeurs pour vendre des livres avec 90% de profit...
D'ailleurs le pourcentage de livre lus sur liseuse (ou tablette ou téléphone, bof) est encore, je crois, très minoritaire.

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Le principal inconvénient des livres électroniques c'est leur prix, identique à celui du papier (c'est la loi en France, et souvent un choix des éditeurs ailleurs) alors qu'avec cette foutue DRM ils ne nous appartiennent pas : on ne peut même pas les prêter, par ex, il est souvent difficile des les copier sur un autre support, et des fois même pour les ouvrir c'est une galère...

Or pour les gros lecteurs, le prêt, c'est vital. Quand on lit 50 à 100 bouquins par an, même en poche, ça commence à faire un gros budget.
D'où l'absolue nécessité de pouvoir partager, soit par le biais d'une bibliothèque, soit entre amis. Qu'on ne nous disent pas que ça va tuer le métier d'auteur : ce sont précisément ces gros lecteurs qui les font vivre, pas les gens qui lisent un reader's digest par an.

Je suis tombé il y a quelques jours sur une page web titrée : "comme déverrouiller une DRM"... ça n'avait pas l'air bien sorcier...

Sinon j'ai une liseuse Pocketbook Aqua, étanche, mais sans éclairage ext ....dont je ne maitrise pas encore toutes les fonctions... :oups:
Le seul truc vraiment pas pratique, c'est quand on veut rélire/vérifier quelque chose dans un chapitre précédent (ça m'arrive souvent quand je lis un polar) : le feuilletage est très très long...

30 jan. 2016
2

Eric17, pour gérer tes ebook sur PC je te conseille ,si tu ne le connais pas encore, le logiciel calibre. C'est un outil formidable, permettant la gestion, la lecture et la conversion de livres numériques. Il est très pratique, voire indispensable, pour tout "bibliophile" ayant à gérer des livres numériques (dans le cadre de prêt de liseuses, d'insertion sur tablettes,...).
Il existe une version "fixe" pour Windows, Mac et Linux, ainsi qu'une version "portable" qu'on peut installer sur une clé USB et faire suivre partout.
Bonus, il peut t'aider dans tes soucis de DRM :bravo:

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Oh c'est pas la gestion des ebooks qui me pose problème avec la liseuse !!!
j'ai lu pendant pas mal de temps sur mon PC avant d'avoir la liseuse en cadeau de noel, je classe, je renomme, je modifie, je change de formats mes ebooks depuis pas mal de temps, je m'en suis faits quelques-uns à partir de .doc ou.txt persos.
Avec les DRM, c'est un peu plus chiant effectivement...

Non, le merdier, c'est mes gros doigts qui touchent des trucs sur l'écran quand il ne faudrait pas, ou les commandes que j'oublie..

Flemme de rouvrir le pdf "mode d'emploi" à chaque fois...
Ça viendra à l'usage...

EDIT : le logiciel "Calibre", je l'ai depuis un moment, on dirait ...
il serait temps que je l'ouvre, pour voir ce qu'il y a dedans !.. :oups:
merci !!

EDIT2 : pas possible d'installer calibre, ma version de windows est trop ancienne (et je fais de la résistance)....

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Elle doit être VRAIMENT ancienne... Où alors ce n'est plus de la résistance mais de l'acharnement thérapeutique à maintenir le truc en vie :-D
La version 1.48 est toujours compatible Windows XP.
"calibre 2.x uses Qt 5 which is known to be incompatible with Windows XP machines. If you are using Windows XP please, use calibre 1.48, which works with all Windows XP machines, from here. Simply un-install calibre 2.x and install 1.48, doing so will not affect your books/settings."
Sinon il faut éventuellement chercher par ici : calibre.fr.uptodown.com[...]/old

30 jan. 201630 jan. 2016
0

ben j'ai un XP assez récent (ce qui est déjà en soit une forme de résistance...)

Bon, j'ai ré-essayé (2.48, 2.49, 2.50..), "ils" veulent pas : on se passera d'eux !
.....
messages croisés, mais où est 1.48 ?

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Pour XP c'est la 1.48 qu'il te faut
calibre-ebook.com[...]windows
Je suis sous XP SP3 et j'ai la 1.40.0 qui fonctionne très bien

30 jan. 2016
0

1.48 a bien voulu s'installer...
OK, je vais voir ce que ça donne : si c'est un peu ancien, ça doit être un peu agricole comme fonctionnement, ça devrait plus me plaire !! :heu:

30 jan. 2016
0

CA reste assez intuitif. Tu trouveras ensuite pas mal d'infos sur le net pour trouver comment bricoler tes ebooks, je pense qu'ici ce n'est pas le lieu ...

30 jan. 201616 juin 2020
0

une bibliothèque moderne.

Ça tient beaucoup moins de place que le papier.

30 jan. 2016
0

Tout à fait d'accord !

Pour revenir au sujet du fil, je crois qu'il leur reste encore des progrès à faire...
ou tout simplement une fusion des 2 principes, avec des tablettes à "mode d'affichage réglable", pour un plus grand confort de lecture (et une économie de batteries).

Ça va surement venir, et vite, je pense (Cf les téléphones, qui sont si vite devenus de véritables ordis mobiles, + GPS, +++
Ce qui est rigolo est l'évolution cyclique des dimensions des appareils, entre le désir de "portabilité" et donc de miniaturisation, et de lisibilité et donc d'écrans plus grands.

Pour le moment, la lecture des pdf et des livres avec illustrations (techniques ou BD par ex) reste très , ...euh : chiante, sur les tout petits écrans (~5,5 pouces utiles c'est pas bien grand)...
....
Progrès aussi sur la solidité, en particulier des écrans, qui restent bien fragiles (et avec un prix délirant pour les étuis de protection : ~50% du prix de la liseuse !!!)

30 jan. 201630 jan. 2016
0

"mode d'affichage réglable" c'est à dire ?

Sur ma liseuse Sony (PRS T2 qui n'est plus fabriquée) j'ai des réglages de type et taille de police, luminosité, contraste, mode page (division en colonnes), je peux prendre des notes, naviguer vers une page (n° de page, table des matières) et faire de la recherche plein texte.
www.lesnumeriques.com[...]st.html

Pour le prix, j'ai bénéficié des soldes 60% combinées à une offre Sony de 30€.
La liseuse m'a coûté 30€ soit le prix de 2/3 bouquins.

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Je pensais essentiellement à la luminosité, et au principe lumière émise / lumière réfléchie ("papier électronique"),

et bien sur ensuite à la couleur...

Ça fait un moment qu'ils butent là-dessus ...

30€ = 4 ou 5 livres de poche, et c'est quand même un prix exceptionnel (la mienne m'a côuté 62€, au lieu de 120 affichés)

30 jan. 2016
0

Je constate que je parle de lieuse (adaptée à la lecture et qui ne pose aucun problème de luminosité, du moins sur celles que j'ai testé) et toi de tablette qui n'est pas optimisée pour cet usage :reflechi:

30 jan. 201630 jan. 2016
0

??? pas compris...

je n'ai pas de tablette, moi, mais bien une liseuse, c'est à dire un écran à "encre électronique", pas à LCD.
Et donc à éclairage extérieur, pas rétro-éclairage... donc si tu n'as pas de lampe de chevet, je te jure que c'est pas facile pour lire !!

il me semble que c'est maintenant LA différence essentielle, avec toutes les fonctions dont sont dotées ces machins

30 jan. 2016
0

désolé je ne suis remonté qu'au message du dessus : avec des tablettes à "mode d'affichage réglable",

Je suis actuellement en intérieur dans une pièce à faible luminosité, volets fermés et la seule source est l'écran du PC. Sincèrement je n'ai aucune difficulté à lire l'écran qui n'est pas réto-éclairé. Ce n'est pas pire que du papier mais cela dépend sans doute de la liseuse. As tu comparé différents modèles?

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Moi c'est moins lumineux que du papier.. :-(

J'en voulais une qui ne craigne pas l'eau, pour pouvoir lire dehors, et en particulier dans le cockpit, sans craindre la moindre goutte d'eau, et le choix n'est pas illimité....

Celle-là est indiquée "étanche jusqu'à 30m" : je n'ai absolument pas l'intention d'aller bouquiner à 30m de profondeur, mébon : si elle passe à la baille, on pourra toujours la récupérer (j'ai aussi un téléphone étanche !).

30 jan. 2016
0

J'ai écrit deux livres qui touchent à la mer. Un premier qui s'appelle "Zizanies à bord" sur la prévention des conflits sur un bateau de plaisance et que l'éditeur n'a pas souhaité transformer en livre électronique à mon grand regret. Un autre conçu pour être lu avec une liseuse Kindle ou Kobo pendant les quarts de nuit mais aussi en plein soleil grâce aux propriétés de l'encre électronique. Il s'appelle "Incroyables histoires de mer". Chaque histoire peut être lue en moins de 10 mn ce qui laisse le temps de surveiller l'horizon. Au box office, c'est mon livre papier qui est en tête. Il faudra du temps pour changer les habitudes de lecture même à bord des bateaux.

30 jan. 2016
1

Je viens de charger "Incroyables histoires de mer' : peux-tu me le dédicacer? :mdr:

30 jan. 201630 jan. 2016
1

Avec plaisir et merci de t'y être intéressé :

"A toi, Papy Boom, mon ami navigateur, avec lequel je partage le bonheur d'aller sur la mer

Francis"

Tu fais un copié/collé et tu le mets sur la première page.

;-)

30 jan. 2016
0

Merci!
Tu n'es pas répertorié sur Authorgraph, dommage!
www.authorgraph.com[...]/

30 jan. 2016
0

j'oubliais ! il était conseillé d'éviter les tablettes vendues à la FNAC ou les Lenovo parce qu'elles ne lisaient que les livres dédiés ce qui bloque un sacré tas de livres gratuits par ailleurs. Il paraît cependant qu'on peut faire sauter ce verrou par un petit programme informatique qui se trouve je ne sais pas où.

30 jan. 2016
1

????????????? Légende ... j'ai une liseuse FNAC depuis 5 ou 6 ans (FNACBook pour les spécialistes) et j'ai toujours pu télécharger tous les PDF et epub de tous les fournisseurs : La Découvrance, Feedbooks, projet Gutenberg et autres Numilog sans aucun petit programme complémentaires ... :litjournal:

30 jan. 2016
0

Quel cout pour une liseuse et quel serveur pour télécharger?

30 jan. 201630 jan. 2016
0

Les liseuses Kobo/Fnac lisent le format epub qui est un format international ouvert. Ce sont les liseuses Kindle/Amazon qui ont un format dédié.
Le coût pour une liseuse est autour d'une centaine d'euros (ordre de grandeur). Elles ont une liaison wifi. Elles se connectent au site du fournisseur pour le téléchargement du bouquin. Les plus connus sont Kobo ou Amazon. L'offre est plus importante sur Amazon. Une bonne partie de la littérature classique, libre de droits est téléchargeable gratuitement.

31 jan. 2016
0

Une bonne partie de la littérature classique, non libre de droits est aussi téléchargeable gratuitement, mais ça c'est interdit !

31 jan. 201631 jan. 2016
0

Pour les téléchargements gratuits, dans la plupart des cas (et pour la TOTALITE des paquets de livres : 200, 600 ou autres) vous avez intérêt à avoir un très bon antivirus + anti-spy et autres cochonneries : la gratuité a son prix !!! :-(

Par contre il existe des sites payants (avec inscription/abonnement) qui proposent de très nombreux chargements pour le seul prix de cet abonnement : je doute de leur légalité, d'après le droit français... :lavache:

31 jan. 201631 jan. 2016
0

Sans vouloir insister sur ce qui est illégal, les fichiers de type 'epub' ne peuvent pas, par conception, contenir de virus.

31 jan. 201631 jan. 2016
0

Par contre, la façon de les fournir peut être un excellent véhicule pour tout un tas de cochonneries, parfois TRES vicieuses (gros spy, troyen ou autres) :

  • méthode 1 : tu dois te connecter sur un serveur pour accéder au fichier, ou charger une sonnerie de téléphone, ou je ne sais quoi... Bam, virus !!
    Certains Zipp réserveraient également des surprises (epub... + "emballage cadeau" !!).

  • méthode 2 : ton paquet de "600 EPUB gratuits" téléchargé est en fait un .exe, qu'on te demande d'installer. A éviter à tout prix, bien sur, sauf si on a un truc ultra efficace pur faire le ménage après, et encore.
    Donc les 2 méthodes sont franchement déconseillées.

  • méthode 3 : des sites qui proposent des chargements individuels, à choisir au sein d'une liste, parfois assez longue (donc avec de bons trucs dedans). Restriction quasi systématique : un seul chargement toutes les 2 heures, si on ne veut pas s'inscrire en "Premium".
    Là il semblerait qu'on puisse avoir, avec un peu de patience, des trucs cleans .... mais illégaux !
    Les sites ne durent pas très longtemps, en général, ni les liens de chargement : les éditeurs doivent faire la guerre !!!

  • méthode 4 : un bon nombre de sites officiels, dont pas mal d'éditeurs, de grandes librairies et de distributeurs (même Leclerc, si vous achetez une liseuse chez eux !!) proposent des livres "libres de droits d'auteurs", c'est à dire tous les grands classiques de la littérature mondiale, de plus de 50 à 70 ans suivant les pays : ça fait déjà pas mal de trucs à lire... Pas mal de chargement à 1€, aussi, pour des trucs plus récents, mais souvent en pdf (= OK / Ordi ou grande tablette, mais chiants à lire / liseuse !!) ...

  • méthode 5 : récupérer des fichiers sur le bateau d'a côté, en plus il vous racontera le merdier que ça a été pour lui pour se les procurer. Ça vous coûtera au pire un apéro.

Devinez d'où viennent : 1/ mes fichiers gratos et 2/ ma connaissance du sujet
(sachant que je n'ai ni matos particulier ni connaissances spéciales pour "faire le ménage après") :mdr: :mdr: :mdr:

Une remarque en passant : je ne vois pas l'intérêt de stocker dans son ordi assez de données (livres, musique, films) pour occuper à plein temps plusieurs vies. En gros, le téléchargement (illégal) compulsif est un mystère pour moi...

31 jan. 2016
0

Je pense que certains en racontent beaucoup plus qu'ils n'en vivent et qu'ils semblent ignorer qu'une simple analyse antivirus lancée sur un *.zip ou *.RAR avant de l'ouvrir peuvent beaucoup.
Il faut aujourd'hui moins d'une heure pour télécharger un fichier de 3Go et un epub ne pèse qu'entre 200 et 300ko. Une grosse bibliothèque peut donc être rapidement constituée sans pour autant que cela soit compulsif avec 2/3 téléchargements.
Les grands classiques libres de droit, faut aimer. Pour ma part je suis fan de SF et Fantasy; ces genres ne sont pas encore entrés dans le domaine public (60 ans il me semble).
En gratuit (et pas forcément libre de droit ce qui n'a rien à voir) on trouve également des ouvrages proposés par de nouveaux auteurs qui souhaitent se faire connaitre.

31 jan. 201631 jan. 2016
0

ben chargez tout ce qui passe, les gars !
bureau des pleurs = milo :mdr: :mdr:

méfiez-vous quand même des .exe, là, antivirus & antispy sont impuissants...

"libre de droit" = 70 ans après la mort de l'auteur, pour la France

31 jan. 2016
0

Je n'ai pas incité au téléchargement pirate, je n'ai fait que relativiser tes propos. Tu peux très bien récupérer des saletés sur ton PC en allant simplement consulter certains sites dits "pour adultes", en tombant pas hasard au gré de tes surfs sur un site farci de scripts indésirables, en ouvrant la pièce jointe d'un email ou en recopiant le fichier excel des coefs de marées du collègue imprudent sur une clé USB vérolée. A chacun de veiller à sa propre sécurité informatique en ayant un comportement prudent, sans pour autant tomber dans une sorte de parano.
Pour ta phrase : Devinez d'où viennent : 1/ mes fichiers gratos et 2/ ma connaissance du sujet
(sachant que je n'ai ni matos particulier ni connaissances spéciales pour "faire le ménage après"), si je devine selon tes méthodes, cela ne te protège en rien, ne te donne aucune garantie (et ne dédouane aucunement quant à l'origine des fichiers)

31 jan. 2016
0

On est déjà d'accord pour le "non encouragement au piratage"...

En ce qui concerne mon petit stock d'ebooks, j'ai employé surtout les 3 dernières méthodes citées, plus une 6ème : l'achat légal en ligne.

Bon, j'avoue, j'ai tenté les 2 premières : je ne le referai plus : il m'a fallu 2 passages d'antivirus puis d'antispy pour tout nettoyer (j'ai avast et spyhunter)...

Pour l'échange de fichiers entre voisins, rien n'empêche de scanner la clef USB avant de la copier. Mais effectivement ça reste du recel.

Mais tu as beau dire, il traine quand même des cochonneries, et pas que sur les sites de cul... J'ai peut-être exagéré, mais faites gaffe quand même !!

01 fév. 2016
0

Tout a fait Eric17.
Cependant, un peu de bon sens permet de se passer d'antivirus (je n'en ai jamais utilisé, je trouve ça plus une gêne qu'un outil).
Une personne qui veut des livres, ou une image, ou un film et à qui on demande d'éxécuter un 'programme' (au sens large) devrait quand même bien se douter, en 2016, qu'il y a anguille sous silicium !
Il y a 20 ans, je dis pas, on pouvait comprendre, mais désormais c'est (presque) inexcusable.

Bon, c'est vrai, je suis du métier et je n'utilise presque que des machines sous linux, mais je trouve que tous ceux qui veulent utiliser l'informatique devraient connaître ces principes de base, depuis le temps... :)

01 fév. 2016
0

est ce qu'il est interdit de mettre ses livres numeriques sur un hébergeur ou sur le cloud et se partager les liens ?

01 fév. 2016
0

j'ai un peu plus de 3000 titres dont pas mal de fantaisy et le dossier complet fait 1,5 Go

01 fév. 2016
0

Tu peux détenir tous tes livres papier dans un format numérique. Tu n'as pas le droit de les partager.

01 fév. 2016
0

sûr de ça ?

02 fév. 2016
0

La loi du 11 mars 1957 n'autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (alinéa premier de l'article 40).
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.
D'autre part une réforme législative de décembre 2011 stipule que la copie privée doit être réalisée à partir d’une « source licite » pour demeurer légale.

Pour un usage privé (par opposition à utilisation collective), tu as tout à fait le droit de scanner/numériser un ouvrage.

Pour plus d'info rechercher "exception de copie privée" (article L 122-5 du Code de la propriété intellectuelle)

02 fév. 2016
0

j'ai un livre. j'en faisune copie pour mon usage privé .. je suis dans le droit
j'ai un livre, je le prête à un ami qui en fait une copie pour son usage privé... il est dans le droit (à moins qu'on ne puisse prêter un livre papier ? )
j'ai un livre , j'en fais deux copies une pour mon usage privé et une pour l'usage privé de mon ami...
il n'y a pas d'usage collectif.... dans le droit ou pas ?

où est la limite?

03 fév. 2016
0

La copie privée, c'est le droit pour l'utilisateur de reproduire une œuvre pour son usage privé. Le droit de reproduire une œuvre sans l'autorisation de son auteur ne peut s'exercer que pour l'usage strictement personnel du copiste. Aucune communication à un tiers n'est autorisée dans le cadre de cette copie privée.

03 fév. 2016
0

quand on parle de droit on tombe sur des problèmes, c'est tout juste si on peut en parler sans risquer un procès. Pas facile la vie en France.

03 fév. 2016
0

Liseuse kobo de la Fnac, je croyais qu'il était impossible d'exporter des livres vers d'autres supports.
Erreur de ma part ? Comment faire ?
Merci

03 fév. 2016
0

Il faut la brancher sur un pc. Elle est vu comme un disque dur et tu peux copier les fichiers

07 fév. 2016
0

J'ai une liseuse kobo pour les romans. Difficile de trouver des bons romans français sur les pontons outre mer. J'ai téléchargé tous les classiques libres de droit. Mes livres de mer sont en papier. Plus facile pour l'étude. Ils sont tous sous plastique et certains que je n'utilise pas beaucoup sous vide. Surtout les papiers glacés qui peuvent prendre l'humidité et se collent.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (54)

Encore la pluie...

mars 2021